Vous êtes sur la page 1sur 9

CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES

SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

31 PRESENTATION

32 LES CHARGES D'INTERETS

33 LES PERTES DE CHANGE

34 LES AUTRES CHARGES FINANCIERES

35 LES DOTATIONS FINANCIERES

31. PRESENTATION

Les charges financières constituent l'ensemble des dépenses déboursées ou calculées et


supportées par l'entreprise au titre :

ß des différents "services de crédit" dont elle a pu bénéficier durant l'exercice ;


ß des différentes pertes et charges/ou risques de pertes et de charges engendrés par les "services
de crédit" qu'elle a reçus des tiers, ou qu'elle a elle-même consentis à ses partenaires.

Ainsi les charges financières se décomposent en :

631 Charges d’intérêts


633 Pertes de change
638 Autres charges financières
639 Dotations financières

32. CHARGES D’INTERETS

Le P.C.G.E. regroupe les charges d’intérêts dans les comptes ci-après :

6311 Intérêts des emprunts et dettes


6318 Charges d’intérêts des exercices antérieurs
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

Tous les intérêts et agios, débités à l’entreprise par des tiers (organismes financiers, banques,
associés, fournisseurs, autres ...) pour rémunérer les emprunts et les crédits qu'ils lui ont consentis
sous forme d'emprunts obligataires ou non, de conventions de financement, de crédit acheteur, de
comptes courants, de dépôts créditeurs, de crédits de trésorerie, ou d'avances sous toutes ses
formes, figurent au débit du compte 6311.

Le compte 6318 est utilisé pour constater comptablement les charges d'intérêts se rapportant aux
exercices antérieurs.

Rappel sommaire des règles fiscales

l Du point de vue fiscal toutes les charges financières, représentant les intérêts des
capitaux empruntés par l’entreprise pour ses propres besoins, constituent une charge
déductible pour la détermination du résultat imposable, et imposable à la TVA au taux
de 20% ; récupérable dans les conditions de droit commun.

l Ne sont pas déductibles les seuls intérêts d’emprunt contractés à l’occasion d’opérations
n’entrant pas dans le cadre d’une gestion commerciale normale.

l Ne sont pas déductibles non plus les intérêts d’un emprunt contracté pour les besoins
personnels de l’exploitant, ou les intérêts d’un emprunt contracté par l’entreprise suivi
d’un prêt sans intérêt consenti à un associé.

l Lorsqu’ils sont déductibles les intérêts doivent être compris dans les charges de
l’exercice au cours duquel ils ont couru. Ceci doit notamment s’appliquer, au cas
d’escompte d’effets de commerce, à la fraction des frais bancaires représentative des
intérêts supportés.

l Les intérêts des comptes courants et dépôts créditeurs des associés sont déductibles du
résultat dans les limites fixées par la loi fiscale en vigueur:

1ère limite : les sommes à rémunérer ne doivent pas dépasser la part du capital social
intégralement libéré.

2ème limite: Le taux d'intérêt à appliquer ne doit pas dépasser le taux de 6 ,25% pour
l’année 2000.

l Les rémunérations d'intérêts financiers versées à des entreprises non résidentes sont
soumises à une retenue à la source au titre de l’IS de 10% et à la TVA de 20%.
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

Illustration Charges d'intérêts

Le 1er Novembre N, une société a reçu de sa banque un crédit de trésorerie de 60000 DHS
remboursable le 31 Janvier N+1 , avec un taux d'intérêt annuel de 16,5% TTC.

Par ailleurs, le relevé bancaire au 31/12/N fait état de prélèvement de frais de découvert
pour 2.736 DH TTC.

1/11/N
5141 Banque 60.000
5530 Crédits de trésorerie 60.000

31/12/N
63115 Intérêts bancaires et sur opérations de 2.557
financement
34552 Provisions pour dépréciation des clients et 179
comptes rattachés
5141 Banque 2.736
31/12/N

63115 Intérêts bancaires et sur opération de 1.542,05


financement
4493 Intérêts courus et non échus à payer 1.542,05

(60.000 * 16,5% * 2/12) 100/107


1/1/N+1
4493 Intérêts courus et non échus à payer 1.542,05
63155 Intérêts bancaires et sur opérations de 1.542,05
financement

31/1/N+1
63115 Intérêts bancaires et sur opération de 2.313
financement
34552 TVA récupérable sur les charges 162
5530 Crédits de trésorerie 60.000
5141 Banque 62.475
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

33. LES PERTES DE CHANGE

Les pertes de change sont regroupées dans les comptes ci-après :

6331 Pertes de change propres à l’exercice


6338 Pertes de change des exercices antérieurs

Ces comptes enregistrent les pertes de change définitivement supportées par l’entreprise:

ß au titre des divers services de crédit donnés ou reçus en devises (différence négative entre le
cours du jour des opérations de crédit et le cours du jour du dénouement) ;

ß au titre des écarts négatifs constatés en fin d’exercice sur les comptes de trésorerie tenus en
devises.

Par contre, les écarts négatifs (pertes potentielles) résultant de la réévaluation, à la date de
clôture, des valeurs d'entrée des créances et des dettes financières libellées en devises, donnent
lieu à l'ajustement de la valeur d'entrée de ces éléments par la contrepartie de comptes d'écarts de
conversion-actif. Sauf exception à justifier dans l'ETIC, ces écarts de conversion sont eux-mêmes
"couverts" par une provision pour pertes de change inscrite au passif.

Rappel sommaire des règles fiscales

Les pertes de change définitivement subies par l'entreprise sont déductibles, de son résultat
imposable.
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

Illustration Perte et gain de change

A la clôture de l’exercice N, une société relève dans ses créances clients et dettes les faits
suivants :

1. Une dette en francs français de 260.000 FF comptabilisée à 1,60 DHS. Le cours à la


date de clôture est de 1,57 DHS.

2. Une créance en florins 100.000 FH comptabilisée à 2,00 DH. Le cours à la date de


clôture est de 2,20 DHS.

3. Une dette en deutsche marks 4000 DM comptabilisée à 4,15 DHS. Le cours


d’inventaire est de 4,80 DHS.

A la date d’échéance des différentes créances et dettes, au cours de l’exercice N+1, les
cours de change ont été les suivants:

- Francs français 1,58 DH


- Florins 2,40 DH
- Deutsche mark 4,20 DH

31/12/N
4411 Fournisseurs 7.800
4702 Diminution des dettes circulantes 7.800

Diminution de la dette en francs français


260.000 (1,60 – 1,57)

31/12/N
3421 Clients 20.000
4701 Augmentation des créances circulantes 20.000

Augmentation de la créance en florins


100.000 (2,00 – 2,20)

31/12/N
3702 Augmentation des dettes circulantes 2.600
4411 Fournisseurs 2.600

Augmentation de la dette en DM
4.000 (4,15 – 480)

1/1/N+1
4702 Diminution des dettes circulantes 7.800
4411 Fournisseurs 7.800

Extourne
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

1/1//N+1
4701 Augmentation des créances circulantes 20.000
3421 Clients 20.000

Extourne

1/1/N+1
4411 Fournisseurs 2.600
3702 Augmentation des dettes circulantes 2.600

Extourne

1/1/N+1
4411 Fournisseurs 416.000
5141 Banque 410.800
7331 Gains de change 5.200

A l'échéance de la créance en FF

5141 Banque 240.000


3421 Client 200.000
7331 Gains de change 40.000

A l'échéance de la créance en FH

N+1
4411 Fournisseurs 16.600
6331 Pertes de change 200
5141 Banque 16.800

A l'échéance de la dette en DM

4506 Provisions pour pertes de change 2.600


7393 Reprises sur provisions pour risques et 2.600
charges financiers
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

34. LES AUTRES CHARGES FINANCIERES

Les charges financières autres que les charges d'intérêts et les pertes de change sont regroupées
dans les comptes suivants :

6382 Pertes sur créances liées à des participations


6385 Charges nettes sur cessions de titres et valeurs de placement
6386 Escomptes accordés
6388 Autres charges financières des exercices antérieurs

Le compte 6382 enregistre les créances liées à des participations qui s’avèrent irrécouvrables.

Par contre, les moins values qui résultent des cessions de titres de placement nettes de leur prix
d'achat sont débitées au compte 6385.

Enfin les escomptes sur règlements accordés aux clients (y compris ceux déduits directement sur
des factures de ventes) sont portés au compte 6386.

Le compte 6388 enregistre les charges financières autres que les charges d'intérêts, les pertes de
change, et qui se rapportent aux exercices antérieurs.

Illustration Cession des valeurs mobilière de placement (V.M.P) à 55.000 DH qui figuraient à l'actif
avant la cession pour :

0 Valeurs d'achat des actions …………………………………………….. 60.000


0 Provisions pour dépréciation …………………………………………… 12.000

5141 3510 3950 6385 7394


Banque Actions Provisions pour Charges nettes Reprises sur
dépréciation sur cessions des provisions pour
(VMP) titres de dépréciation
placements
D C D C D C D C D C
Situation initiale 60.000 12.000

Cession 55.000 55.000

Reprise de la 12.000 12.000


provision

Constatation de 5.000 5.000


la moins value de
cession
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

35. LES DOTATIONS FINANCIERES

Les différentes charges financières "calculées" sont traduites sous forme de dotations et
comptabilisées, selon le cas dans l'un des comptes suivants:

6391 Dotations aux amortissements des primes de remboursement des obligations


6392 Dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations financières
6393 Dotations aux provisions pour risques et charges financiers
6394 Dotation aux provisions pour dépréciation des titres et valeurs de placement
6396 Dotation aux provisions pour dépréciation des comptes de trésorerie
6398 Dotations financières des exercices antérieurs

Ainsi les différentes dotations d’amortissements et de provisions qui concernent l’activité


financière de l’entreprise, sont portées au débit des comptes concernés de la rubrique 639 par le
crédit des comptes correspondants des rubriques: 15, 28, 29, 39, 45 et 59.

Le schéma type de ces écritures est le suivant (1 ):

Illustration
6391 D.A. des primes de remboursement des x
obligations
2813 Amortissements des primes de x
remboursement des obligations

6392 D.P. pour dépréciation des immobilisations x


financières
29xx Provisions pour dépréciation des x
immobilisations financières

6393 D.P. pour risques et charges financières x


15. Provisions durables pour risques et x
charges
ou
45. Autres provisions pour risques et charges x

6394 D.P. pour dépréciation des titres et valeurs de x


placement
3950 Provisions pour dépréciation des titres et x
valeur de placement

1
Voir les bases de la détermination des différentes dotations aux divers comptes d'actif et de passif
correspondants (chapitre 7 et 8)
CHAPITRE 5 : LES COMPTES DE CHARGES
SECTION 3 : LES CHARGES FINANCIERES

6396 D.P. pour dépréciation des comptes de x


trésorerie
5900 Provisions pour dépréciation des x
comptes de trésorerie

Vous aimerez peut-être aussi