Vous êtes sur la page 1sur 3

Devoir surveillé n° 4 sur le Chapitre 2 

: échanges internationaux et
internationalisation de la production
Évaluation SOUS CONTRAT DE CONFIANCE

Principe du contrat de confiance : évaluation sur 15 points

- Deux notions à définir 2 points


- 3 questions de mobilisation des connaissances sélectionnées dans la
liste ci-dessous : à préparer EN RÉDIGEANT VOUS-MÊME LES
RÉPONSES EN UTILISANT UNIQUEMENT NOTRE COURS DE SES :
aucun ajout supplémentaire provenant d’autres cours, d’autres
documents ou autre ne sera accepté. 9 points
- Un document statistique à étudier : savoir-faire 4 points

Questions de mobilisation des connaissances :

1) Montrez que le commerce international peut générer des gains en


termes de baisse des prix.

- Effet de concurrence : effet au cœur de la baisse des prix ! car sans


concurrence aucune incitation à baisser les prix donc en augmentant la
concurrence, l’ouverture internationale pousse les producteurs à baisser
leurs prix : mais en plus l’ouverture à une plus grande concurrence
entraîne plus d’incitation à innover, plus d’efforts à être productif (gains
de productivité)
- L’effet de spécialisation qui concerne les producteurs, en se spécialisant
sur leur avantage comparatif, ils deviennent plus productifs, plus
compétitifs et peuvent produire à moindre coût ce qui permet
d’envisager une baisse de prix
- Effet de grand marché : les producteurs ont accès à de plus grands
marchés donc ils peuvent augmenter l’échelle de leur production et
réaliser des économies d’échelle = baisse du coût unitaire de production
donc possibilité de baisser les prix

2) À l’aide d’un exemple donnez deux arguments en faveur du


protectionnisme pour les pays développés.

Par exemple les États-Unis qui ont fait du protectionnisme avec la Chine
pour notamment le fer et l’acier :
- Cela permet de protéger l’économie nationale
- Cela permet d’équilibrer la balance économique
3) Expliquez quel rôle jouent les avantages comparatifs dans les échanges
internationaux.

Théorie développée par David Ricardo au 19e siècle où il explique


l’échange par l’avantage comparatif qui repose sur des différences de
productivité du travail : chaque pays se révélerait meilleur, ou moins
désavantagé pour produire certains biens et/ou services et se
spécialiseraient donc dans leur production, chacun aurait intérêt à
l’échange mais sans avantage absolu au départ

4) Expliquez comment le Canada peut avoir un intérêt à se spécialiser


dans la production forestière.

Le Canada possède un avantage comparatif parce que sa zone


forestière est bien plus étendue relativement à la taille de sa force de
travail. Selon le modèle HOS, un pays aura un avantage comparatif
dans un bien dont la production est intensive en facteurs relativement
abondants dans ce pays en comparaison des autres pays.

5) À l’aide d’un exemple illustrez le processus d’internationalisation de la


chaîne de valeur.

La marque Ferrero avec le Nutella qui a son siège à Alba en Italie mais
ces principaux fournisseurs sont aux quatre coins du monde tout
comme les usines de production. Cet exemple représente
l’internationalisation de la chaîne de valeur.

6) Montrez que le commerce international réduit les inégalités entre pays.

Les effets sur les inégalités de l’ouverture internationale sont complexes


puisque celles-ci, en permettant la croissance et le développement de
certains pays émergents, a conduit une part non négligeable de la
population mondiale à sortir de la pauvreté en réduisant ainsi les
inégalités entre certains pays. (Livre p.68)

7) À l’aide d’un exemple, montrez que la différenciation des produits


favorise les échanges entre pays comparables.

Airbus est un bon exemple, car ses différents composants viennent de


différents pays comparables d’Europe avec chacun leur produit
différencié, cela favorise les échanges.

8) Montrez, par un exemple, que les dotations factorielles jouent un rôle


dans les échanges internationaux.
Dans les années 1970 et 1980, le Japon devint de loin le premier
exportateur mondial d’automobiles. L’avantage comparatif du Japon
dans les automobiles n’était pas le résultat du climat. Il ne pouvait pas
non plus être facilement attribué à des différences de dotations en
facteurs.

9) Différenciez la compétitivité d’une firme de la compétitivité d’une nation.

La compétitivité est d’abord une notion qui s’applique à l’entreprise : elle


désigne sa capacité à augmenter la vente de ses produits (face à ses
concurrents). Par extension la compétitivité d’un pays peut être
présentée de façon simple : sa capacité à développer sa production et
ses exportations. L’indicateur pour mesurer cette compétitivité est alors
les parts de marché des exportations dans le commerce mondial.
La différence entre la compétitivité d’une firme et celle d’une nation est
que la firme est compétitive avec les autres firmes dans le même
secteur, tandis qu’une nation est compétitive avec une autre nation. La
compétitivité d’une firme participe à celle de la nation de la firme.

10) Donnez deux arguments qui montrent l’intérêt des pays à


participer et à pratiquer le libre-échange.

Le libre-échange est une politique commerciale qui promeut


l’abaissement voire la suppression des barrières tarifaires (droits de
douane, taxes) et non tarifaires (réglementations diverses) appliquées
aux importations de biens et de services afin de permettre la libre
circulation des productions.
Les pays ont intérêt à participer et à pratiquer le libre-échange car :
- Dynamique d’accumulation de savoir-faire et d’innovation qui est
stimulé par la concurrence internationale.
- Le protectionnisme coûte cher à la société, baisse du pouvoir
d'achat, droit de douane,... ce qui rend le libre-échange plus
intéressant pour certains pays émergents notamment.

Vous aimerez peut-être aussi