Vous êtes sur la page 1sur 3

SVT Lycée CHEVREUL PROCREATION .

1e ES2

Chapitre 1 : Contrôle hormonal du cycle sexuel de la femme .

I. Production de gamètes. (activité 1)

1. Cycle menstruel.
Chez la femme, de la puberté jusqu’à la ménopause, les ovaires produisent alternativement une cellule
sexuelle ou OVOCYTE tous les 28 jours environ.
Le fonctionnement de l’appareil génital de la femme est donc CYCLIQUE.
Ces ovocytes sont issus de cellules primordiales présentes chez l’embryon. (Elles restent bloquées jusqu’à
la puberté tandis qu’un grand nombre dégénèrent. Vers l’âge de 50 ans, il n’y plus de cellules primordiales,
la production d’ovocytes s’arrête : c’est la ménopause).

1er jour du cycle = 1 er jour des règles ou menstruation : on parle de cycle MENSTRUEL.

2. Cycle de l’ovaire. (activité 2)


Les ovocytes sont entourés de cellules (cellules folliculaires) ce qui forme des follicules ovariens. Ils se
développent de façon continue :
- le nombre de cellules folliculaires augmente . Elles forment la GRANULOSA.
- elles s’entourent de cellules fibreuses qui forment deux enveloppes : les THEQUES.
- la granulosa se creuse de cavités remplies de liquide : liquide folliculaire : on parle de
FOLLICULE CAVITAIRE

Au cours de chaque cycle, un follicule cavitaire évolue :


- la taille du follicule augmente (jusqu’à 2 cm)
- les cavités se réunissent
On parle de FOLLICULE MUR
Cette première phase (développement d’un follicule) dure environ 14 jours : PHASE FOLLICULAIRE

Sous la pression du liquide dans la cavité folliculaire, la paroi du follicule et celle de l’ovaire éclatent :
l’ovocyte est expulsé : c’est l’OVULATION. Elle a lieu en principe le 14e jour du cycle.

Les cellules de la GRANULOSA et de la THEQUE interne du follicule éclaté se transforment en CORPS


JAUNE.
S’il n’y a pas eu fécondation, le corps jaune régresse 14 jours après l’ovulation.
On parle de phase lutéale (lutéus= jaune) ou lutéinique.
Elle a une durée fixe de 14 jours.

(Si la durée du cycle n’est pas de 28 jours, c’est durée de la phase folliculaire qui varie, la phase
lutéinique étant toujours de 14 jours).

Phase folliculaire ovulation Phase lutéinique

14 jours 14 e j 14 jours
Durée du cycle :28 jours
e
13 jours 13 j 14 jours
Durée du cycle :27 jours
e
15 jours 15 j 14 jours
Durée du cycle :29 jours
II. CYCLE DE L’UTERUS

Au cours de chaque cycle, l’utérus se prépare à recevoir la nidation de l’embryon.


L’endomètre s’épaissit, se charge de vaisseaux sanguins, se creuse. Les glandes utérines se développent
(« dentelle utérine »).
S’il n’y a pas fécondation, l’endomètre se détruit. La rupture des vaisseaux sanguins provoque un
écoulement de sang : les règles (3 à 5 jours) ou menstruation.

1er jour du cycle = 1 er jour des règles.

III. HORMONES OVARIENNES (activité 3)

1. Analyse d’expérience .(voir fiche)

Conclusion :
Ablation des ovaires :à les ovaires jouent un rôle dans la modification de ma muqueuse utérine.
Greffe sous la peau :à les ovaires agissent par l’intermédiaire du sang.
Injection d’extraits : à les ovaires produisent des substances qui agissent sur l’utérus. Ces substances sont
transportées le sang : on les appelle des hormones

2. Notion d’hormone

Définition : On appelle HORMONE une substance :


- sécrétée par une glande (appelée glande endocrine)
- déversée et transportée par dans le sang
- qui agit spécifiquement sur un organe (organe cible).

L’ovaire est donc une glande endocrine. Les hormones sécrétées par les ovaires sont les hormones
ovariennes : les oestrogènes (la plus importante : oestradiol) et la progestérone.

Glande endocrine Organe cible

Cellule endocrine

Cellule cible
hormone
Récepteur
spécifique
Circulation
sanguine
Réponse

3. Variation du taux sanguin d’hormones ovariennes (voir fiche)


Pendant la phase folliculaire, le taux d’oestradiol (œstrogène) augmente : Cette hormone est sécrétée
par les follicules (thèque interne et granulosa).

Pendant la phase lutéinique, le taux de progestérone augmente : elle est sécrétée par le corps jaune (il
sécrète également de l’oestradiol).
En fin de cycle, le corps jaune régresse
à le taux d’hormones diminue.
à destruction de la muqueuse utérine
à menstruation (début d’un nouveau cycle).
IV. CONTROLE HYPOPHYSAIRE (activité 4)

1. Localisation (voir fiche)


2. Expériences (voir fiche)
3. Conclusion : Les Gonadostimulines

L’activité de l’ovaire est sous le contrôle d’hormones sécrétées par l’hypophyse (les Gonadostimulines) :

La FSH : elle intervient dans la maturation des follicules cavitaires et stimule la sécrétion d’oestrogènes.

La LH : elle provoque la transformation du follicule en corps jaune. Le pic de LH déclenche l’ovulation.

V. CONTROLE HYPOTHALAMIQUE

Conclusion : la GnRH ou Gonadolibérine :

La sécrétion des hormones hypophysaires (FSH et LH ) est contrôlée par une substance la GnRH produite par
les neurones de l’hypothalamus dans le sang : on parle de neurohormone.

VI RETROCONTROLES OVARIENS
1. Analyse d’expériences
2. Résultats
3. Conclusion :

Les hormones ovariennes exercent un contrôle de l’activité du complexe hypothalamo-hypophysaire : on


parle de rétrocontrôle.
En début de cycle : les oestrogènes inhibent (freinent) la sécrétion de FSH : le rétrocontrôle est dit négatif.
Avant l’ovulation, le taux d’œstrogène augmente , le taux d’hormones hypophysaires augmente alors
brutalement :on parle de rétrocontrôle positif (pic de LH) ce qui déclenche l’ovulation .
Après l’ovulation, le taux de progestérone et d’oestrogènes augmente. Le taux de LH et de FSH diminue : le
rétrocontrôle redevient négatif.

Les rétrocontrôles permettent un synchronisme entre la maturation d’un follicule et la commande de


l’ovulation par l’hypophyse.

VII. ROLE INTEGRATEUR DE L’HYPOTHALAMUS.

Grâce à ses connexions nerveuses avec différentes zones du cerveau, l’hypothalamus reçoit également des
informations externes provenant de l’environnement .
Le complexe hypothalamo-hypophysaire agit donc en tenant compte de facteurs internes (rétrocontrôles) ou
externes : on dit qu’il a un rôle INTERGRATEUR dans la régulation du cycle sexuel de la femme.