Vous êtes sur la page 1sur 5

L. P.

Kairouan Devoir de synthèse N°3 Prof: Chouihi


Le : 08 - 05 - 08 Durée : 4heures Classes: 4M1+3

Exercice N°1 (4 points)


Partie A
Pour chacune des propositions suivantes une et une seule réponse est correcte ; noter sur votre copie le
numéro de la question et la lettre correspondante à la bonne réponse.
rr
(
Le plan est rapporté à un repère orthonormé O, i, j )
1) Soit l’hyperbole H de centre O, de sommet S(3,0) et de foyer F(5,0) ; H a pour équation réduite:

x 2 y2 x 2 y2 x 2 y2
a) - =1 b) -= -1 c) - =1
9 16 9 16 16 9
2) La parabole de foyer F(2,0) et de directrice D : x = - 2 a pour équation :
a) y² = 4x b) x² = 8y c) y² = 8x
3) Soit S l’application du plan dans le plan qui à tout point M d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel
que : z ' = -2iz - 1 + i .
p
a) S est une similitude directe de rapport 2, de centre A(1– i) et d’angle -
2
b) S = h o SD où h est l’homothétie de rapport 2 et de centre A(1–i) et SD est la symétrie axiale d’axe
D : y = - x.
c) S est une similitude indirecte de rapport 2, de centre A(1– i) et d’axe D : y = x .

Partie B
On donne l’arbre de probabilités suivant tel que P(D) = 0,027

0,05 D
A
D
0,2
0,04 D
0,3 B
D

D
C
D

a) Déterminer P (A Ç D), P (B Ç D), en déduire P (C Ç D)


b) Recopier sur votre copie l’arbre de probabilités et la compléter.
c) Déterminer P(C / D)
1/3
http://b-mehdi.jimdo.com
Exercice N°2 (4 points)
Pour entretenir en bon état de fonctionnement le chauffage, une société fait contrôler les chaudières
pendant l’été. Des études statistiques menées donnent les résultats suivants :
Ø 20% des chaudières sont sous garantie.
Ø Parmi les chaudières sous garantie, la probabilité qu’une chaudière soit défectueuse est de 0,01.
Ø Parmi les chaudières qui ne sont plus sous garantie, la probabilité qu’une chaudière soit défectueuse
est de 0,1. On appelle G l’événement suivant : « La chaudière est sous garantie ».
1) Calculer la probabilité des événements suivants :
A « La chaudière est sous garantie et défectueuse »
B « La chaudière est défectueuse »
2) On sait que la chaudière est défectueuse, quelle est la probabilité qu’elle soit sous garantie.
3) Le contrôle est gratuit si la chaudière est sous garantie, il coûte 20 dinars si la chaudière n’est plus
sous garantie et n’est pas défectueuse, il coûte 200 dinars si la chaudière n’est plus sous garantie et
défectueuse. On note X la variable aléatoire qui représente le coût du contrôle d’une chaudière.
Déterminer la loi de probabilité de X et son espérance mathématique.

Exercice N°3 (4 points)

Dans l’espace E rapporté à un repère orthonormé ( O, i, j,k ), on donne les points A(0 ;3 ;0) et B(0 ;0 ;4)

et C(2, 0, 4).
1) a) Montrer que la droite (BC) est orthogonale à la droite (OA).
b) Montrer que la droite (BC) est orthogonale à la droite (OB).
c) En déduire que la droite (BC) est perpendiculaire au plan (OAB).
2) Déterminer le volume du tétraèdre OABC.
3) Montrer que les points O, A, B et C se trouvent sur une sphère dont on déterminera le centre et le
rayon.
4) A tout réel kÎ]0, 4[ on associe le point M(0,0,k).
r
Le plan contenant M et orthogonal à l’axe (O, k ) coupe les droites (OC), (AC) et (AB) respectivement
en N, P et Q.
a) Montrer que le quadrilatère MNPQ est un rectangle.
b) Pour quelle valeur de k la droite (PM) est elle orthogonale à la droite (AC) ?

2/3
http://b-mehdi.jimdo.com
Problème (8 points)
ex - e- x
A. Soit f la fonction définie sur IR par f(x) = x
e + e-x
1°) a) Dresser le tableau de variations de f.

b) Tracer la courbe représentative (C ) de f dans un repère orthonormé (O, i, j ).

2°) a) Montrer que f est une bijection de IR sur ] – 1,1 [.


b) Expliciter f - 1(x) ; pour tout x Î ] – 1,1 [.

c) Construire la courbe ( C ’) de f - 1 dans le même repère (O, i, j )..

3°) Calculer l’aire du domaine plan limité par la courbe (C ’), l’axe des ordonnées et la droite
d’équation : y = 1.
4e 2x
4°) a) Montrer que pour tout xÎIR, [f(x)]2 = 1 -
(e 2x + 1)²
b) Soit G = {M(x,y)ÎP tels que : y = f(x) et 0 £ x £ 1} et S le solide obtenu par rotation de G autour de
l’axe des abscisses. Calculer le volume de S.
B. On considère les ensembles :

ì (e t - e - t )
ï x = 5 ì (e t + e - t )
ï e t
+ e -t
ï x = 3
E = { M(x,y) Î P ; í , t Î IR } et H = { M(x,y) ÎP ; í 2 ; t Î IR }
ï y = 6 ï y = 2(e - e )
t - t
ïî î
et + e - t

et + e- t et - e- t
1°) Pour tout réel t, on pose : u(t) = et v(t) = .
2 2
Pour tout réel t, établir les égalités :
1
a) [u(t)]2 – [v(t)]2 = 1 b) [f(t)]2 + =1
[u(t)]2
x² y²
2°) a) Montrer que E a pour équation : + =1.
25 9
En déduire la nature et les éléments caractéristiques de E.
b) Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de H.
3°) Soient A, B, C et D les points d’affixes respectives : 1, 1 + i, i et – 1 + i.
a) Montrer qu’il existe un unique déplacement R transformant A en C et B en D.
b) Donner la nature et les éléments caractéristiques de R.
4°) a) Déterminer, par son équation cartésienne, l’ensemble E’ image de E par R.
b) Préciser la nature et les éléments caractéristiques de E’.

Fin
3/3
http://b-mehdi.jimdo.com
L.P. Kairouan Correction du devoir de synthèse N°3 Prof : Chouihi

Exercice N°1 Exercice N°3


æ 2ö æ 0ö
Partie A uuur ç ÷ uuur ç ÷
1) a) 1) a) BC ç 0 ÷ · OA ç 3 ÷ = 0 donc (BC)^(OA).
2) c) ç0÷ ç 0÷
è ø è ø
3) b)
æ 2ö æ0ö
Commentaire pour 3) uuur ç ÷ uuur ç ÷
Ø S est une similitude indirecte (de la forme b) BC ç 0 ÷ · OB ç 0 ÷ = 0 donc (BC)^(OB).
z’ = a z +b ) ç0÷ ç 4÷
è ø è ø
Ø De rapport -2i = 2
ì(BC) ^ (OA)
Ø De centre A car zA’ = zA ï
c) í(BC) ^ (OB) alors (BC)^(OAB)
Ø D’axe D = {MÎP tel que S(M) = h(M)} ï(OA) et (OB) sont sécantes
NB : on peut procéder par élimination ! î
Partie B 2) En remarquant que OAB est rectangle en O et
a) p(AÇD) = p(A).p(D/A) = 0,2´0,05 = 0,01 en tenant compte du fait que (BC) ^ (OAB) on
p(BÇD) = p(B).p(D/B) = 0,3´0,04 = 0,012 déduit que :
p(CÇD) = p(D) – p(AÇD) – p(BÇD) = 0,005 1
V(OABC) = OA´OB´BC = 4
6
b) 0,05 D 3) Soit W(x,y,z)
A ìAW =OW ì-6y + 9 = 0
0,95 D ï ï 3
íBW =OW Û í-8z + 16 = 0 Û W( ,2,1)
0,2 ïCW =OW ï-4x - 8z + 20 = 0 2
0,04 D î î
0,3 B 29
0,96 D R = OW =
2
k k 3
0,5 0,01 D 4) a) N( ,0,k) ; P( , - k + 3, k ) et
2 2 4
C
3
0,99 D Q( 0, - k + 3, k )
4
uuuur uuur
p(C Ç D) Il suffit de vérifier que MN = QP et que
c) p(C/D) = =
5 uuuur uuuur
p(D) 27 MN gMQ =0.
Exercice N°2 36
b) k =
1) p(A) =p(GÇD)=p(G)´p(D/G)=0,2´0,01 = 0,002 13
P(B) = p(D) = p(G)´p(D/G) + p(G) ´ p(D / G) = Problème
0,002 + 0,8 ´ 0,1 = 0,082 1) a) Df = IR.
p(G Ç D) 2 1 f est continue et dérivable sur IR
2) p = p(G/D) = = = » 0,0243 e - x (e 2x - 1) e 2x - 1
p(D) 82 41 f(x) = - x 2x = donc lim f = -1
e (e + 1) e 2x + 1 -¥

3) X(W) = {0, 20, 200} e x (1 - e -2x ) 1 - e -2x


p(X = 0) = p(G) = 0,2 f(x) = x = donc lim f = 1
e (1 + e -2x ) 1 + e -2x +¥
p(X = 20) = p(G Ç D) = p( G )´p( D / G )
4
= 0,8´0,9 = 0,72 f’(x) = x f0
(e + e - x )²
P(X = 200) = p(G Ç D) = p( G )´p( D / G )
x -¥ +¥
= 0,8´0,1 = 0,08 f’(x) +
E(x) = 20´0,72 + 200´0,08 = 30,4 1
f(x) -1

A.S : 07/ 08 1/2 4M1+3


http://b-mehdi.jimdo.com
B.
1) a) et b) simple calcul !
ìx
ïï 5 = f (t) 1
2) a) í et comme [f(t)]2 + =1
ïy = 1 [u(t)]2
ïî 3 u(t)
x² y²
donc + =1.
25 9
E est une ellipse de foyer F(4,0) de directrice
25
associée à F la droite D : x = et d’excentricité
4
4
e= .
5
ìx
ïï 3 = u(t)
b) í et comme [u(t)]2 – [v(t)]2 = 1 donc
2) a) f est strictement croissante sur IR donc elle y
ï = v(t)
réalise une bijection de IR sur f<IR> et comme f ïî 4
est continue sur IR alors f<IR> = ] lim f , lim f [ x² y²
-¥ +¥
- =1 .
= ]-1, 1[ 9 16
ìf -1 (x) = y ìf (y) = x H est une hyperbole de foyer F(5,0), de directrice
b) í Ûí 9
îx Î] - 1,1[ î y Î IR associée à F la droite D’: x = .
5
e y - e- y 3) a) AB =1 & CD = 1
f(y) = x Û y = x Û ey(1 – x) = e-y(1 + x)
e + e- y [ AB = CD & AB¹ 0] donc il existe un unique
1+ x déplacement R transformant A en C et B en D.
Û e2y(1 – x) = 1 + x Û e 2y = b) La transformation complexe associée à R est de
1- x
1+ x la forme z’ = az + b avec a = 1
Û 2y = ln( )
1- x ìR(A) = C ìa + b = i ìa = i
1 1+ x í Ûí Ûí
donc f -1 (x) = ln( ) îR(B) = D îa(1 + i) + b= -1 + i îb = 0
2 1- x Donc z’ = iz et par suite R est la rotation de centre
c) C’ est l’image de C par rapport à D : y = x p
3) par raison de symétrie par rapport à D, l’aire A O et d’angle .
2
demandé est égal à celui de la partie limitée par la
4) a) M’ = R(M) Û z’ = iz Û z = -iz’
courbe C, l’axe des abscisses et la droite
ìx = y '
d’équation : x = 1 ; donc Û x + iy = -i(x’ + iy’) Û í
1
îy = -x '
ò f (x)dx = éëln(e
1
A= x
ùû
+ e- x )= ln(e + e -1 ) - ln 2
0 0 x² y² x '² y '²
MÎEÛ + =1Û + =1
e x - e- x e 2x + e-2x - 2 25 9 9 25
4) a) [f(x)]² = x - x = 2x -2x
e +e e +e +2 x² y²
-2x Donc E’ a pour équation : + =1
e +e +2-4
2x
4 9 25
= = 2x -2x 1 - -2x 4x
e +e +2 e (e + 1 + 2e 2x ) b) E’ est une ellipse de foyer F’(0,4), de directrice
25
4e 2x associée à F’ la droite d’équation : y = et
= 1- 4
(e 2x + 1)²
4
1 4e 2x d’excentricité e = .
b) V= p ò f 2 (x)dx = pò (1 -
1
)dx 5
0 0 (e2x + 1)²
2p
1
é 2 ù
= p êx + 2x ú = 2
ë e + 1û 0 e + 1

A.S : 07/ 08 2/2 4M1+3


http://b-mehdi.jimdo.com