Vous êtes sur la page 1sur 11

Le métier de consultant ERP

• Le métier de consultant ERP est abordé ici


selon deux aspects : celui de sa définition
générique, de la description de son rôle et
de ses attributions puis celui de son
intervention précise en fonction des
phases du projet de mise en place d'un
ERP.

• Certaines sociétés font appel à différents


consultants en fonction des phases du
projet, tandis que d'autres font intervenir
les mêmes tout au long du projet pour un
suivi optimal.
Le métier de consultant ERP
Consultant ERP : définition
Un consultant ERP est employé par une SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique) ou
un cabinet de Conseil en Organisation.

Il est envoyé le plus souvent dans les centres de formation proposés par les éditeurs des ERP,
où on lui apprend, outre le fonctionnement du progiciel, les « meilleures pratiques » («
Best practices ») en terme de règles de gestion pour adapter plus rapidement l’entreprise
cliente à l’ERP.

La vocation du consultant est de conseiller ses clients dans le choix d’un ERP au cours d’une
phase d’analyse et d’audit des processus de gestion de l’entreprise puis d’aider le client à
deux niveaux :
– Adaptation des processus à l’ERP retenu (on parle de refonte des processus)
– Rédaction des cahiers des charges fonctionnels préalables au paramétrage de l’ERP
– Rédaction d’un dossier de paramétrage et réalisation du paramétrage de l’ERP
– Préparation des recettes applicatives (= phases de tests pour valider les paramétrages)
– Réalisation et validation des recettes
Le métier de consultant ERP
Types de consultants

Dans le cadre d’une démarche qualité, le consultant ERP réalisant le paramétrage


n’est pas le même que celui qui réalise les recettes (tests informatiques). Cela
permet de limiter les risques d’erreur. On distingue alors les consultants
fonctionnels et les consultants techniques.

En théorie, les consultants techniques s’occupent des développements spécifiques et


des paramétrages, ils rédigent aussi un dossier de paramétrage pour documenter
leur travail.

Dans le cas de SAP, les consultants techniques maîtrisent le langage de


programmation propriétaire de SAP, l’ABAP (Advanced Business Application
Programming). On parle aussi parfois de consultant technique applicatif
(Abappeur) et consultant technique «système de base » qui installe, qui gère le
paysage de transport, les optimisations et l'application des notes et des patches
SAP.
Le métier de consultant ERP
Types de consultants : consultants fonctionnels

Les consultants ERP fonctionnels s’occupent du reste :


• Une fois toutes les corrections apportées aux paramétrages et les nouveaux tests
réussis, les consultants erp valident la recette. On parle parfois de PV (Procès
verbal) de recette qui atteste la validation de la recette fonctionnelle.
• Les consultants fonctionnels travaillent en appui de la MOA (maîtrise d'Ouvrage).
Ils réalisent une assistance à la maîtrise d’ouvrage, encore appelée MOA.
• Lors de la bascule d’un ancien SI vers un nouveau, on parle d initialisation. Le
consultant ERP a un rôle de suivi lors de la mise en production de l ERP. Même si
la recette informatique (phase constituée d'un ensemble de tests)s est bien
passée, l initialisation peut poser des problèmes qui n auraient pas été identifiés
lors des tests. D où l obligation de rester vigilant lors de la mise en production.
Le métier de consultant ERP
Types de consultants : consultants fonctionnels

Les consultants ERP fonctionnels s’occupent du reste :


• Ils rédigent les cahiers des charges en collaboration avec la MOA (Maîtrise
d’Ouvrage). On parle de cahier des charges fonctionnel ou de dossier de
conception général puis de dossier de conception détaillée.
• Ils relisent le dossier de paramétrage nommé parfois cahier des charges technique
puis valident qu il répond bien au besoin fonctionnel exprimé dans le cahier des
charges fonctionnel.
• Ils préparent les plannings de tests, les cas de tests et les jeux d essai
correspondants aux cas de tests (nommés aussi jeux de données).
• Ils réalisent les tests et assurent leur suivi. Ils rédigent éventuellement des fiches
d’incident à destination des consultants techniques, s ils ne corrigent pas eux-
mêmes les paramétrages.
Le métier de consultant ERP
Types de consultants : consultants fonctionnels

Les consultants ERP fonctionnels s’occupent du reste :


• Le consultant peut alors intervenir en support post-production pour aider son
client à vivre sereinement cette phase délicate.
• Plutôt que de consultant ERP, on désigne souvent le consultant par le nom de sa
spécialité progicielle : consultant SAP, consultant Oracle, consultant Peoplesoft, ou
plus généralement consultant en SI (Système d'Informations)
Les phases d'un projet d'implémentation
d'un ERP
Un projet d’implémentation ERP est découpé en phases et
chacune de ces phases fait appel à des compétences
spécifiques :
– Etude préalable : Formalisation des règles de
gestion, voire révision de ces règles, formalisation
des spécifications fonctionnelles. Cette phase
requière des compétences fonctionnelles et métier.
Elle est souvent menée de front par des
consultants fonctionnels extérieurs en étroite
collaboration avec les employés du métier
concerné.
– Les développements/paramétrages, rédaction du
cahier de paramétrage
– La préparation et la réalisation des tests
– La formation des utilisateurs et l’accompagnement
vers le changement
– La bascule de l’ancien vers le nouveau système, le
contrôle de la reprise correcte des données
(exemple : écriture comptable d’initialisation)
Les phases d'un projet d'implémentation
d'un ERP : BPR
BPR et rédaction des spécifications fonctionnelles

• Une fois l'objectif du projet déterminé, une première phase


consiste à analyser les processus de gestion existants,
déterminer celui ou ceux qui sont impactés par le projet,
optimiser les process existants et définir éventuellement de
nouveaux process (règles de gestion).
• Ces analyses sont formalisés dans différents documents
Les phases d'un projet d'implémentation
d'un ERP : BPR
BPR et rédaction des spécifications fonctionnelles
• La rédaction du cahier des charges fonctionnel (nommé aussi « spécifications
fonctionnelles ») passe par une analyse approfondie des processus de gestion de
l’entreprise, des contraintes et des besoins.
• La mise en place d'un ERP est bien souvent l'occasion de remettre à plat les règles de
gestion de l'entreprise, de rechercher des sources d'économie, d'optimiser les règles de
gestion, On parle de BPR (Business Process Reengineering).
• Sur certains projets, on a deux phases d’analyse :
– Une analyse générale qui définit les processus de gestion existants et qui décrit les éventuelles
nouvelles règles de gestion à mettre en place dans le cadre de l'implémentation de l'ERP.
– Une analyse plus détaillée qui, d'après les principes de gestion retenus, va plus loin en précisant les
dates (de facturation, refacturation, de traitement de tel processus de gestion), le libellé des
données, les contrôles à mettre en place (sur montants, dates, ...),description précise des
changements entre l'existant et la cible…
• Tout dépend bien sûr du périmètre fonctionnel étudié : analyse des processus de vente ou
d’achat, études des dates de facturation, des types de facture, des critères d’agrégation,
des règles d’édition des factures, d’imputation et de restitution des données.
CAHIER DES CHARGES
• Quel plan adopter pour la rédaction du cahier des charges de votre projet ERP ?
Etape 1 Le secteur d’activité
Etape 2 Le nombre d’employés
Etape 3 Le chiffre annuel de l’entreprise
Etape 4 Le nombre de sites d’exploitation de l’entreprise
Etape 5 Le nombre d’établissements de l’entreprise
Etape 6 Le nombre de sociétés / filiales qui utiliseront la solution
Etape 7 Le nombre total d’utilisateurs de la solution
Etape 8 Le budget
Etape 9 Les services à inclure dans le cadre du budget
Etape 10 Les pays où vous souhaitez localiser la nouvelle solution
Etape 11 Les langues de votre interface utilisateur
Etape 12 Le délai de déploiement
Etape 13 Le nombre de collaborateurs alloués au suivi de votre projet ERP
Etape 14 Les raisons du changement de solution
Etape 15 Les plateformes serveurs qui vont être utiles au déploiement du projet
Etape 16 Le type de système de gestion de base de données utilisé
Etape 17 Le type de technologies utile pour le projet
Etape 18 Le périmètre fonctionnel de l’ERP
Etape 19 Les besoins en termes de fonctions avancées
CAHIER DES CHARGES
• Comment évaluer vos besoins ?

Les principales questions à vous poser sont, notamment, les suivantes :

Quel outil souhaitez-vous acquérir/faire évoluer ?


Quel est votre secteur d’activité ?
Dans quel pays se situe le siège de votre entreprise ?
Combien de sites d'exploitation sont concernés par le projet ?
Combien d’utilisateurs simultanés sont concernés par le nouvel outil ?
Quelle plateforme souhaitez-vous ?
Quel est le délai de mise en fonction de votre nouvel outil ?
Quel budget global comptez-vous allouer à votre projet ?
Quel est le chiffre d'affaires annuel de votre entreprise ?

Vous aimerez peut-être aussi