Vous êtes sur la page 1sur 7

LYCEE SECONDAIRE

SIJOUMI DEVOIR DE CONTROLE N° 1

Sections : TECHNIQUE Coefficient : 4


SCIENCES EXPERIMENTALES Coefficient : 4

EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures

Proposé par : Mr Benaich Date : 15 / 11 / 2007

L’épreuve comporte deux exercices de chimie et deux exercices de physique répartis sur quatre
pages numérotées de 1/4 à 4/4 . La page 4/4 est à remplir par le candidat et à remettre avec la
copie .
Chimie :  Exercice 1 : Cinétique chimique . Physique :  Exercice 1 : Dipôle RL .
 Exercice 2 : Cinétique chimique .  Exercice 2 : Dipôle RC .

(A) (B)
On dispose de deux béchers (A) et (B) correspondant
à la description de la figure - 1 - : (K+ , I-) (2K+ , S2O8–2)
A une date t = 0 , on mélange les contenus des deux C1 = 0,2 mol.L-1 C2 inconnue
béchers portés à la température θ1 . V1 = 30 mL V2 = 50 mL
Le mélange réactionnel prend une coloration
jaune brunâtre qui devient de plus en plus foncée
au cours du temps . Figure -1-
1°) a) Préciser les deux couples rédox mis en jeu .
b) Ecrire l’équation bilan de la réaction qui se produit .
2°) La figure – 2 – de la page 4/4 représente les variations [S2O8–2] dans le mélange au cours
du temps . Déduire le nombre initial (nS O 2 - )0 dans le mélange et calculer C2 .
2 8

3°) a) Dresser le tableau descriptif d’avancement de la réaction étudiée .


b) Déduire le réactif limitant . Vérifier ce résultat à partir du graphe .
c) Déterminer l’avancement final xf et déduire le temps de demi-réaction t½ .
4°) a) Etablir l’expression de la vitesse volumique instantanée de la réaction en fonction
de [S2O8–2] . La calculer à la date t1 = 40 min .
b) Comment varie cette vitesse au cours du temps ? Préciser le facteur responsable de cette
variation .
5°) L'expérience précédente est refaite dans les mêmes conditions expérimentales , mais à une
température θ2 < θ1 . Tracer approximativement la nouvelle allure de la courbe [S2O8–2]
en fonction du temps sur le même graphique de la figure – 2 – de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » .

Page 1/4
Voir suite au verso 
Quatre moles d’éthylène C2H4 réagissent avec six moles de dioxygène O2 .
L’équation de la réaction est : C2H4 + 3 O2 2 CO2 + 2 H2O
1°) Dresser le tableau descriptif d’avancement de la réaction étudiée .
2°) A la date t1 , la quantité de matière d’éthylène C2H4 restante est 2,5 mol .
Déterminer à la date t1 :
a) L’avancement x1 de la réaction .
b) La composition du mélange .
3°) Sachant que la réaction étudiée est totale , déterminer la composition du mélange à la fin de
la réaction .

Une bobine d’inductance L = 8,4.10-3 H et de résistance interne négligeable est reliée


à un générateur de courant variable . Les variations de l’intensité du courant i sont données
par la figure -3- représentée ci-dessous .

i (A)

5
Figure -3-

0 t (s)
0,2 0,4
1°) Déterminer sur une période , les expressions de l’intensité du courant i en fonction du temps .
2°) Calculer les valeurs prises par la f.é.m. d’auto-induction e créée par la bobine .
3°) A l’aide d’un oscilloscope , on visualise la tension aux bornes de la bobine . Représenter
sur figure – 4 – de la page 4/4 « à remplir par le candidat et à remettre avec la copie »
l’oscillogramme observé sur l’écran de l’oscilloscope . On tiendra compte de l’échelle utilisée .

On se propose d’étudier la charge d’un condensateur , initialement déchargé , et ceci afin de


déterminer sa capacité C .

Un générateur de tension de f.é.m. E alimente un conducteur ohmique de résistance R = 2 kΩ
et le condensateur en question , associés en série comme l’indique la figure –5- .

E R
Figure -5-
C
A B

Page 2/4
1°) Compléter le schéma du montage représenté par la figure -6- de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » en ajoutant les connexions nécessaires avec
l'oscilloscope afin de visualiser la tension UC(t) aux bornes du condensateur sur la voie X et la
tension UR(t) aux bornes du conducteur ohmique sur la voie Y .
2°) A l’instant t = 0 , on ferme l’interrupteur K . On reproduit sur la figure-7- l’oscillogramme
obtenu sur l’une des voies X ou Y :
U (V)

Figure -7-

0,5 1 t(s)
0 0,5

a) Laquelle des voies X ou Y permet de visualiser l’oscillogramme de la figure-7- ?


Justifier votre réponse .
b) Déterminer la valeur de la f.é.m. E du générateur . Expliquer .
c) Déterminer graphiquement la valeur de la constante de temps τ du circuit .
d) Déduire la valeur de la capacité C du condensateur .
3°) Etablir l’équation différentielle vérifiée par la tension UC(t) aux bornes du condensateur .
t
-
RC
4°) Vérifier que UC(t) = E.( 1 - e ) est solution de l’équation précédente .
5°) Calculer l’énergie emmagasinée par le condensateur au cours de sa charge .
6°) Proposer une méthode expérimentale permettant d’augmenter la durée de charge du
condensateur .

Page 3/4
A remettre avec la copie
Nom et prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Classe : . . . . . . . . . . N° : . . . . . .

[S2O82-] (10-2 mol.L-1)


10

Figure -2-

t (en minutes)

0 50 100 150

Figure -4-

Echelle : 1 div. sur l’axe des ordonnées représente 2 V pour la voie utilisée .
1 div. sur l’axe des abscisses représente 0,01 s .

E R
Figure -6-
Entrée (X) Entrée (Y)
C
A B

Page 4/4
Correction du devoir de contrôle N°1

1°) a) Les deux couples rédox sont I2/I- et S2O82-/SO42- .

b) 2 I- + S2O82- I2 + 2 SO42- .

2°) D’après la courbe , [S2O82-]0 = 10. 10-2 mol.L-1 = 10-1 mol.L-1.


(n )
S2O82- 0
D’autre part , [S2O82-]0 = ⇒ (n ) = [S2O82-]0.(V1 + V2) =10-1 x 80.10-3
S2O82 - 0
V1 + V2
-3
Soit (n ) = 8.10 mol
S2O82 - 0

(n ) 8.10 -3
S2O82- 0
(n 2 - )0 = C2.V2 ⇒ C2 = = -3
soit C2 = 0,16 mol.L-1
S2O8 50.10
V2
3°) a)

Equation de la réaction 2 I- + S2O82- I2 + 2 SO42-

Etat du système Avancement Quantités de matière (mol)


Initial 0 6.10-3 8.10-3 0 0

Intermédiaire x 6.10-3 - 2x 8.10-3 - x x 2x


-3 -3
Final xf 6.10 - 2xf 8.10 - xf xf 2xf

b) 6.10-3 - 2 xf ≥ 0 xf ≤ 3.10-3 mol -3


⇒ ⇒ xf = 3.10 mol
8.10 - xf ≥ 0
-3
xf ≤ 8.10 mol-3

(nI- )f = 6.10-3 – ( 2 x 3.10-3 ) = 0 mol ⇒ I- réactif limitant

D’après la courbe , [S2O82-]f ≠ 0 ⇒ réactif en excès ⇒ I- réactif limitant


xf
c) D’après la courbe , xf = 3.10-3 mol . Donc , x½ = = 1,5.10-3 mol .
2
8.10 -3 - 1,5.10 -3 6,5.10 -3 d’après la courbe
D’où , [S2O8 ]½ = 2-
= = 8,125.10-2 mol.L-1 t½ ≈ 15 min
V1 + V2 80.10 -3
dy
4°) a) Vv(t)= avec y : avancement volumique .
dt
8.10 -3 - x 8.10 -3 x 8.10
-3
8.10 -3
D’autre part , [S2O82-] = = - = - y avec V = V1 +V2 . D’où , y = - [S2O82-]
V1 + V2 V V V V
-3
8.10
d( - [S2 O82- ]) d[S2 O82- ]
V
Donc , Vv(t)= ⇒ Vv(t)= -
dt dt
(8 - 7).10 -2 mol.L-1
Vv(t1)= soit Vv(t1)= 25.10-5 mol.L-1.min-1
( 40 - 0)min
b) Cette vitesse diminue au cours du temps car les concentrations des réactifs diminuent eux aussi au
cours du temps .
Page 1/3
[S2O82-] (10-2 mol.L-1)

4°) La température étant un


10
facteur cinétique ; à la
température θ2 < θ1 , on θ2 < θ1
atteint le même état final
mais moins rapidement .

θ1

t (en minutes)
0
t½ ≈ 15 min 50 10 15

1°)
Equation de la réaction C2H4 + 3 O2 2 CO2 + 2 H 2O

Etat du système Avancement Quantités de matière (mol)


Initial 0 4 6 0 0

Intermédiaire x 4-x 6 - 3x 2x 2x
Final xf 4 - xf 6 - 3xf 2xf 2xf

2°) a) A t = t1 , (n ) = 2,5 mol ⇒ 4 – x1 = 2,5 mol ⇒ x1 = 1,5 mol


C2H5 t1

b) (n ) = 6 – 3x1 = 6 – ( 3x1,5) soit (n ) = 1,5 mol


O2 t1 O2 t1

(n ) = (n ) = 2x1 soit (n ) = (n ) = 3 mol


CO2 t1 H2O t1 CO2 t1 H2O t1

(n ) (n )
C2H4 0 4 O2 0 6
3°) = = 4 mol > = = 2 mol ⇒ O2 réactif en défaut ( réactif limitant )
1 1 3 3
⇒ (n ) = 0 ⇒ 6 - 3xf = 0 ⇒ xf = 2mol
O2 f

Donc , (n ) = 4 - xf = 4 – 2 soit (n ) = 2 mol


C2H5 f C2H5 f

(n ) = (n ) = 2xf soit (n ) = (n ) = 4 mol


CO2 f H2O f CO2 f H2O f

(5 - 0)A
1°) ♦ Pour t ∈ [ 0 ; 0,01s ] , i(t) = at avec a : pente de la droite . a = = 5.102 A.s-1 .
(0,01 - 0)s
Donc , i(t) = 5.102.t
(0 - 5)A
♦ Pour t ∈ [ 0,01 ; 0,02s ] , i(t) = a’t + b’ avec a’ : pente de la droite . a’ = = -5.102 A.s-1
(0,02 - 0,01)s
et b’ : ordonnée à l’origine .
pour t = 0,02 s , i = 0 ⇒ 0 = -5.10 x 2.10-2 + b’ = 0 ⇒ b’ = 10 A .
2

Donc , i(t) = -5.102.t + 10


di
2°) e = -L
dt
di
♦ Pour t ∈ [ 0 ; 0,01s ] , = 5.102 A.s-1 ⇒ e = -8,4.10-3 x 5.102 soit e = - 4,2 V
dt
di
♦ Pour t ∈ [ 0,01 ; 0,02s ] , = -5.102 A.s-1 ⇒ e = -8,4.10-3 x (-5.102) soit e = 4,2 V
dt
Page 2/3
3°) ♦ Pour t ∈ [ 0 ; 0,01s ] , e = - 4,2 V sera représenté par 2,1 division dans la partie négative .
♦ Pour t ∈ [ 0,01 ; 0,02s ] , e = 4,2 V sera représenté par 2,1 division dans la partie positive .

1°) K

E R
Entrée (X) Entrée (Y)
C
A B

2°) a) La tension représentée sur la figure -7- est croissante en exponentielle ;


donc il s’agit de UC(t) → Voie X

b) UC(t) fonction croissante et tend vers E . D’après la courbe , E = 6V

c) D’après la courbe , le point d’ordonnée 0,63E = 3,78 V a pour abscisse τ = 0,1 s

τ 0,1
d) τ = R.C ⇒ C = A.N. : C = soit C = 5.10-5 F = 50 µF
R 2.10 3
3°) La loi des mailles s’écrit : UR + UC = E (∗) K i
dq d(C.UC ) dUC
Or UR = R.i = R =R = RC
dt dt dt
E UR R
dUC dUC 1 E UC
(∗) devient : RC + UC = E ⇒ + UC =
dt dt RC RC C
A B
t t
-
RC
dUC E -
RC
4°) UC(t) = E.( 1 - e )⇒ = e
dt RC
t t t t
dUC 1 E -RC 1 - E -RC E E -RC E
Donc , + UC = e + E.( 1 - e RC ) = e + - e =
dt RC RC RC RC RC RC RC

1 1 1
5°) EC = C.UCm2 = C.E2 A.N. : EC = 5.10-5.36 soit EC = 9.10-4 J
2 2 2

6°) Augmenter la durée de charge revient à augmenter τ = R.C . donc , il suffit d’augmenter R .

Page 3/3