Vous êtes sur la page 1sur 7

Le contacteur

1. Introduction
Le contacteur est un appareil mécanique de connexion ayant une seule position de repos et une
seule position de travail.
II est capable d'établir, de supporter et d'interrompre des courants dans les conditions normales
du circuit, y compris les conditions de surcharges en service.
L'intérêt du contacteur est de pouvoir être commandé à distance.
Il fait partie de la famille des pré actionneurs puisqu'il se trouve avant l'actionneur dans la
chaîne des énergies.
Un contacteur peut être actionné à partir des éléments du circuit de commande (Bouton
poussoir, Capteur, Etc...)

Visuels de contacteurs
Remarque
Dans la suite de ce chapitre, nous étudierons l'utilisation du contacteur dans le domaine industriel

2. Constitution et fonctionnement
Un contacteur est composé de deux parties :
Une partie fixe appelée « armature fixe
Une partie mobile appelée « armature mobile ».

Constitution

Vue des éléments intérieures d'un contacteur

Fonctionnement

1. La bobine du contacteur peut être alimentée aussi bien par un courant alternatif que par
un courant continu (de 24 à 400 V).
2. Elle génère un champ magnétique
3. La partie mobile de son armature est attirée contre la partie rigide.
4. En fonction du modèle, les contacts se ferment ou s'ouvrent alors.
5. Si la bobine n'est pas alimentée, le ressort de rappel renvoi en position initial la partie
mobile de l'armature et les contacts reprennent leur position.
Ce mécanisme permet de contrôler la mise en service des appareils électriques en aval de celui-ci

3. Symboles
Un contacteur de puissance ou auxiliaire est équipé de contact F dit "à Fermeture", de contact
O dit "à Ouverture".
Ces contacts peuvent être utilisés dans la partie commande (contact auxiliaire) ou dans la partie
puissance (contact de puissance) de l'installation en fonction de leurs caractéristiques électriques.
La différence entre contact de puissance et contact auxiliaire réside dans le fait que le contact de
Puissance est prévu pour résister à l'apparition d'un arc électrique issu d'un fort courant, à
l'ouverture ou à la fermeture du circuit.
Le contact auxiliaire fait partie de la partie commande du montage dont les courants restent
faibles face à la partie puissance.

Exemple : Le contacteur de puissance (KM) :

Les contacteurs sont utilisés afin d'alimenter des


moteurs industriels de grande puissance et en général des
consommateurs de fortes puissances.
Ils possèdent un pouvoir de coupurePouvoir de coupure (Pdc
Important.
Une partie de ses contacts peut être utilisée pour
commander des éléments de puissance (Moteur,
chauffage, circuit de puissance, etc...).
Exemples de symboles de contacteur de Il est repéré KM (KM1, KMA...) aussi bien pour la
puissance bobine et les contacts.

Exemple : Le contacteur auxiliaire (KA):


Le contacteur auxiliaire est utilisé dans la partie
commande des circuits.
Il est utilisé pour relayer les capteurs (plus de
contacts), permettre de réaliser des commandes plus
Exemples de symboles de contacteur complexes.
auxiliaire On peut lui ajouter des blocs de contacts auxiliaires
temporisés ou non.
Il est repéré dans les schémas par KA, (KA1, KAA...)
aussi bien pour la bobine et les contacts
4. Choix d'un contacteur
4.1. Choix d'un contacteur
Éléments à prendre en compte pour le choix d'un contacteur
- La catégorie d'emploi - p.10
*

- Le courant d'emploi (Ie), Il est défini suivant la tension d'emploi, la fréquence et le service
assignés, la catégorie d'emploi.
- La tension d'emploi (Ue) entre pôles, pour les circuits triphasés, elle s'exprime par la tension
entre phases.
- La puissance consommée par le récepteur
- La valeur de la tension d'alimentation de la bobine de commande (12V à 400V; alternatif ou
continu).
- Les accessoires complémentaires - p.10:
Contact instantané
Contact temporisé
Dispositif de condamnation
Ressources annexes

Contenus annexes

> Catégories d'emploi


Les catégories d'emploi normalisées fixent les valeurs de courant que le contacteur doit
établir et couper.
Elles dépendent :
- De la nature du récepteur.
- Des conditions dans lesquelles s'effectuent fermetures et ouvertures.

Catégories d'emploi des contacteurs


Contenus annexes

Blocs auxiliaires instantanés

Ces blocs additifs regroupent 2 ou 4


contacts instantanés utilisables dans les
circuits de commande.

Blocs auxiliaires temporisés

Ils contiennent des contacts auxiliaires


temporisé. Ils ouvrent ou ferment un ou
plusieurs contacts avec un retard réglable.
Si le retard à lieu après
l'alimentation du pré actionneur
sur lequel ils sont dépendants, il
s'agira d'une temporisation au
travail.
Si le retard à lieu après la coupure
du pré actionneur sur lequel ils
sont dépendants, il s'agira d'une
temporisation au repos.

Dispositif de condamnation mécanique

Cet appareillage interdit mécaniquement


l'enclenchement simultané de deux
contacteur juxtaposés.
Il est parfois équiper de contacts
permettant de réaliser la sécurité
électrique lors de la commande
d'inversion de rotation par exemple.

Vous aimerez peut-être aussi