Vous êtes sur la page 1sur 7

LYCEE SECONDAIRE

SIJOUMI DEVOIR DE CONTRÔLE N°3 Date : 23 / 04 / 2010

MATHEMATIQUES + SCIENCES EXPERIMENTALES COEF. : 4


SECTIONS :
SCIENCES TECHNIQUES COEF. : 3

ÉPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES


DURÉE : 2 heures
Proposé par : Mme Mermech
Mr Benaich

L’épreuve comporte un exercice de chimie et deux exercices de physique répartis sur quatre pages
numérotées de 1/4 à 4/4 . La page 4/4 est à remplir par le candidat et à remettre avec la copie .

Les mesures sont faites à 25°C , température à laquelle le produit ionique de l’eau est Ke = 10-14 .
On considère deux monoacides A1H et A2H dont l’un est fort et l’autre est faible .
Avec ces deux acides , on prépare à 25°C , deux solutions aqueuses acides (S1) et (S2)
dont les caractéristiques sont consignées dans le tableau suivant :

Solution aqueuse Concentration pH


(S1) de l’acide A1H ℓ.L
C1 = 0,1 moℓ -1
pH1 > 1
(S2) de l’acide A2H ℓ.L-1
C2 = 0,1 moℓ 1
1°) a) En se référant au tableau , montrer que l’acide A1H est faible et que l’acide A2H est fort .
b) Ecrire l’équation de la réaction de dissociation ionique de chacun des deux acides dans l’eau .
2°) A l’aide d’une pipette , on prélève un volume VA = 20 mL de la solution aqueuse (SA)
correspondant à l’un des deux acides A1H ou A2H qu’on verse dans un bêcher . A l’aide d’une
burette graduée , on ajoute progressivement à la solution (SA) une solution aqueuse de
soude NaOH de concentration CB . On agite , puis à chaque fois , on mesure le pH
correspondant .
Proposer un schéma annoté permettant la réalisation expérimentale de ce dosage .
3°) La courbe de la figure ci-contre représente pH
la variation du pH du mélange en fonction
du volume VB de la base ajoutée .
a) A partir de cette courbe , identifier
parmi les deux solutions (S1) ou (S2)
celle qui a été utilisée pour effectuer
8,3 E
ce dosage . Justifier votre réponse .
b) Déterminer les coordonnées du point
d’équivalence E . T
3,8
c) En analysant les entités chimiques
présentes dans la solution à l’équivalence ,
justifier le caractère acide ou basique
de cette solution .
VB (mL)
0 5 10
Page 1/4 Voir suite au verso 
d) Montrer qu’à la demi-équivalence , le pH du mélange est égal au pKa du couple AH / A- .
Déterminer sa valeur à partir du graphe .
4°) Pour permettre une bonne immersion de l’électrode du pH-mètre dans le mélange réactionnel ,
on ajoute 20 mL d’eau pure aux 20 mL de la solution acide contenue dans le bécher , et on
refait les mesures effectuées au cours de ce dosage .
Préciser en le justifiant si , à la suite de cette dilution , chacune des deux valeurs du :
- Volume de la solution basique VBE ajoutée pour atteindre l’équivalence ,
- pH½ du mélange réactionnel à la demi-équivalence , reste inchangée , subit une augmentation
ou une diminution .
5°) Au lieu du suivi pH-métrique , on réalise un dosage colorimétrique utilisant un indicateur coloré
approprié .
Parmi les trois indicateurs colorés dont les zones de virage sont mentionnées dans le tableau
ci-dessous , lequel vous semble-t-il convenir le mieux à cette expérience ?
Bleu de
Indicateur coloré Hélianthine Phénol phtaléine
bromothymol
Zone de virage 3,1 - 4,4 6 - 7,4 8,2 - 10

I/- Une lame vibrante est animée d’un mouvement rectiligne sinusoïdal de fréquence N . Elle est
munie d’une pointe qui frappe verticalement la surface libre d’une nappe d’eau au repos en un
point S .
La source commence à vibrer à l’instant t = 0 s ;
On néglige l’amortissement et la réflexion des ondes .
L’analyse du mouvement d’un point M1 situé à la distance x1 de S , donne le digramme suivant :
1°) Déterminer à partir du graphe de la
yM1 ( t ) ( 10-3 m )
figure ci-contre :
a) La fréquence N .
b) L’instant t1 début du mouvement du 2
point M1 . 2 t ( 10-2 s )
0
c) La distance x1 , sachant que l’onde
se propage
avec une célérité -2
-1
V = 0,25 m.s .
2°) Déduire la valeur de la longueur d’onde λ .
3°) a) Déterminer l’équation horaire du mouvement du point M1 .
b) Déduire l’équation horaire du mouvement de la source S .
4°) a) Soit M un point appartenant à la surface du liquide et situé à une distance x de S .
Monter que l’équation horaire du mouvement de M lorsqu’il est atteint par l’onde issue
de S s’écrit : yM(t,x) = 2.10-3sin( 50π πt - 200π πx ) (m) pour t ≥ θ .
b) Représenter l’aspect d’une coupe fictive de la nappe du liquide par un plan vertical
contenant S à l’instant de date t1 = 0,1 s .
Le travail demandé sera schématisé sur la figure – 1 - de la page 4/4 « à remplir
par le candidat et à remettre avec la copie » , conformément à l’échelle indiquée .
c) Placer sur le tracé précédent les points possédant à l’instant t1 une élongation
égale à - 1 mm et se déplaçant dans le sens ascendant .
Page 2/4
II/- La lame vibrante est remplacée par une réglette animée d’un mouvement rectiligne
sinusoïdal perpendiculaire à la surface de l’eau . Cette réglette est reliée à un vibreur de
fréquence N = 25 Hz .
1°) Décrire l’aspect de la surface du liquide observé en lumière ordinaire .
Expliquer brièvement pourquoi cet aspect est particulièrement plus net au voisinage de
la réglette . Vibreur
2°) On arrête le vibreur et on introduit en e1 e2
dessous de la réglette une plaque P P
trapézoïdale . On crée ainsi deux milieux
Milieu 1 Milieu 2
de propagation différents . Le premier est
d’épaisseur e1 et le second d’épaisseur e2
tel que e1 < e2 . Surface de séparation
a) L’onde incidente subit-elle un changement au niveau de la surface de séparation des
deux milieux ? Le(s)quel(s) ? Justifier .
b) Lors du passage du milieu 1 au milieu 2 , la célérité de l’onde passe de la valeur
V1 = 0,22 m.s-1 à la valeur V2 = 0,32 m.s-1 . Nommer le phénomène qui s’est produit .
sin i2 sin i1
c) On rappelle que le phénomène précédent est régi par la loi de Descartes : = .
V2 V1
Compléter le schéma de la figure – 2 - de la page 4/4 « à remplir par le candidat
et à remettre avec la copie » en représentant les lignes d’onde dans le milieu 2 .

Deux microphones M1 et M2 , distants de d , sont placés dans l’axe d’un haut parleur émettant un
son sinusoïdal de fréquence N comme l’indique la figure ci-dessous :
G.B.F.
Haut parleur
M1 M2

Voie B Voie A

Les microphones M1 et M2 sont connectés respectivement aux voies B et A réglées sur la même
sensibilité verticale . La sensibilité horizontale est : 0,25 ms/div .
On obtient alors l’oscillogramme représenté sur la figure – 3 - de la page 4/4 .
1°) Identifier la voie correspondant à chaque courbe de l’oscillogramme de la figure – 3 - .
Justifier votre réponse .
2°) Déterminer la fréquence N de l’onde sonore .
3°) a) La distance minimale entre les microphones pour que laquelle les deux courbes sont en phase
est dmin = 42,5 cm . Déterminer la longueur d’onde λ de l’onde sonore .
b) Déduire la célérité V du son dans l’air .
4°) Sans déplacer le dispositif expérimental précédent , on modifie la fréquence N du son émis par
N
le haut parleur . La nouvelle valeur de la fréquence est N’ = .
2
a) L’air est-il un milieu dispersif pour les ondes sonores ? Justifier .
b) Représenter les courbes observées sur la figure – 4 - de la page 4/4 « à remplir par le
candidat et à remettre avec la copie » .
Page 3/4
A remettre avec la copie
Nom et prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Classe : . . . . . . . . . . N° : . . . . . .

yt ( x ) (10-3m)
1

Figure 1
3
2
1
x (10-3m)
0
2,5
-1
-2
-3

Figure 2
Milieu 1 Milieu 2

Surface de séparation

Courbe 1

Courbe 2

Figure 3 Figure 4

Page 4/4
Correction du devoir de contrôle N°3

1°) a) pH1 > 1 ⇒ - ℓog[H3O+]1 > 1 ⇒ ℓog[H3O+]1 < -1⇒ [H3O+]1 < 10-1 mol.L-1 = C1 ⇒ A1H acide faible
pH2 = 1 ⇒ [H3O+]2 = 10-1 mol.L-1 = C2 ⇒ A2H acide fort

b) A1H + H2O A1- + H3O+


A2H + H2O A2- + H3O+

2°) Burette graduée

Solution aqueuse de soude NaOH


Support
Solution aqueuse de (SA)

Electrode du pH-mètre

pH-mètre

3°) a) Solution (S1) de l’acide faible A1H car la courbe pH = f(VB) présente deux points d’inflexion
et pHE = 8,3 > 7

b) E ( VBE = 10 mL , pHE = 8,3 )

c) L’éq. globale s’écrit : A1H + ( Na+ + OH- ) ( A1- + Na+ ) + H2O


+
Na + H2O rien ( Na est un acide inerte car il est conjugué à NaOH base forte )
A1- + H2O A1H + OH- (A1- est une base faible car elle est conjuguée à A1H acide faible )
Conclusion : Au point d’éq. , la solution est basique : pHE > 7 .

[A1- ].[H3 O + ]
d) On a : Ka =
[A1 H]
Au point de demi-équivalence ⇒ [A1-] = [A1H] ⇒ Ka = [H3O+] ⇒ ℓog Ka = ℓog[H3O+] ⇒ pKa = pH = 3,8
nA
4°) ♦ Au point d’éq. , on a : nA = nB ⇒ nA = CB.VBE ⇒ VBE = ⇒ VBE ne varie pas
CB
♦ Au point de demi-éq. pH = pKa qui ne dépend que de la température ⇒ pH½ ne varie pas

5°) Dosage de A1H : phénolphtaléine car pHE = 8,3 ∈ [ 8,2 ; 10 ]

1
I/- 1°) a) T = 4.10-2 s ; N = soit N = 25 Hz
T
7
b) t1 = T soit t1 = 7.10-2 s
4
x1
c) V = ⇒ x1 = V.t1 soit x1 = 1,75.10-2 m
t1
v
2°) λ = soit λ = 0,01 m
N
2.π 7
3°) a) Posons yM1(t) = a.sin( t + ϕM1 ) ; pout t ≥ t1 = T
T 4
8 2.π π
A t = T = 2T , yM1 = a ⇒ a.sin( .2T + ϕM1 ) = a ⇒ sinϕM1 = 1 ⇒ ϕM1 = rad
4 T 2
π 7
D’où , yM1(t) = 2.10-3.sin( 50.π.t + ) (m) pour t ≥ T
2 4
7
yM1(t) = 0 pour t ≤ T Page 1/3
4
2.π π 7
b) yM1(t) = a.sin( t+ ) ; pout t ≥ t1 = T
T 2 4
7
D’après le principe de propagation , yS(t) = yM1( t + t1 ) avec t1 = T
4
2.π 7 π
⇒ yS(t) = a.sin[ (t+ T)+ ] ; pout t ≥ 0 s
T 4 2
2.π π π
⇒ yS(t) = a.sin( t+7 + ] ; pout t ≥ 0 s
T 2 2
Soit yS(t) = 2.10-3.sin( 50.π.t ) (m) pout t ≥ 0 s

2.π
4°) a) yS(t) = a.sin( t)
T
x
D’après le principe de propagation , yM(t) = yS( t - θ ) , t ≥ θ avec , θ =
v
2.π 2.π.x
⇒ yM(t) = a.sin( t- ),t≥θ
T λ
2.π 2.π
= = 200π
λ 10 2

yM(t) = 2.10-3.sin(50.π.t - 200.π.x) (m) pour t ≥ 4x


Donc ,
yM (t) = 0 pour t ≤ 4x

2.π 2.π.x 2.π.x 2.π


b) On a déjà que yM(t) = a.sin( t- ) ou encore y t (x) = a.sin( - t + π) ; x ≤ d
T λ λ T
2.π.x 2.π
Donc , y ( x) = a.sin( - t1 + π ) ; x ≤ d1
t1 λ T
d1 t 1 10 -1 2.π.x
Or = = - 2
= 2,5 D’où , y ( x) = a.sin( - 5π + π ) ; x ≤ 2,5λ
λ T 4.10 t1 λ

y ( x) = 2.10-3.sin(200.π.x ) (m) ; x ≤ 2,5.λ


t1
Soit
y ( x) = 0 ; pour x ≥ 2,5.λ
t1

yt ( x ) (10-3m)
1

x (10-3m)
0
2,5

-2

Page 2/3
II/- 1°) On observe des rides rectilignes parallèles à la réglette s’éloignant de cette dernière .
Cet aspect est particulièrement plus net au voisinage de la réglette à cause de la dilution de
l’énergie ⇒ plus , on s’éloigne de la source , plus l’amplitude diminue .

2°) a) Au niveau de la surface de séparation , la vitesse change ⇒ la longueur d’onde change ;


La direction de propagation de l’onde incidente n’est pas perpendiculaire à la surface de
séparation ⇒ changement de direction de l’onde .

b) La célérité change au cours du passage du milieu 1 au milieu 2 : il s’agit du phénomène de


réfraction .
sin i2 sin i1 V2 0,32
c) i1 = 36° . D’autre part , = ⇒ sini2 = sini1 = sin(36°) ⇒ i2 = 58°
V2 V1 V1 0,22

i1

i1
i2

i2

1°) A cause de la dilution de l’énergie , plus on s’éloigne de la source et plus l’amplitude diminue
⇒ Courbe 1 : Voie B
Courbe 2 : Voie A

1
2°) T = 5x0,25.10-3 s = 1,25.10-3 s et N = soit N = 800 Hz
T
3°) a) Pour les points vibrant en phase , il sont distants de k.λ avec k∈ IN∗ .

Donc dmin = λ soit λ = 42,5.10-2 m

b) V = λ.N soit V = 340 m.s-1

4°) a) L’air n’est pas un milieu dispersif pour les ondes sonores , car toutes les ondes sonores de fréquences
différentes , se propagent avec la même célérité dans l’air .
N
b) N’ = ⇒ T ‘ = 2T . Donc , T ‘ correspond à 10 divisions au lieu de 5 div .
2
λ'
λ’ = V.T ‘ ⇒ λ’ = 2λ et d2 – d1 = λ = Donc , les deux courbes deviennent en opposition de phase .
2

Courbe 1

Page 3/3

Courbe 2