Vous êtes sur la page 1sur 61

Entorses des doigts longs

Docteur S.Carmès
Centre de la Main
Clinique des Eaux Claires
Guadeloupe

Lésions pourvoyeuses de complications

La plupart des lésions


initiales sont bénignes
et il ne faut pas
« trop » les traiter Raideur
Quelques une sont
graves et il ne faut pas
les méconnaître

Instabilité

La MP est responsable
de 77% de
l’enroulement des
doigts, l’IPP de 18%,
l’IPD de 5%

La raideur de chaque
articulation n’aura pas
la même incidence sur
la fonction de la main
In regard to metacarpophalangeal joint
biomechanics of the fingers, the proper
collateral ligament and accessory lateral
ligament are most taut in which position ?
ses d es MP
En t or
Index et auriculaire surtout
Douleur, grosse MP, œdème au pourtour
Intérêt du testing +++

Coupe axiale de la MP passant par la base de P1


Insertions ligaments
latéraux

1- Extenseur
2-Insertion de
l’extenseur sur P1
3-Dossière
4-Fibres sagittales
5-Interosseux
6- Ligt collatéraux
7- Interosseux
8- Lombrical
9- PP
10- Gaine
11-Noyau fibreux
12- Base P1
13- Ligt inter-
métacarpien

Testing en flexion maximum de la MP


pour mettre en tension les ligaments
latéraux
In regard to metacarpophalangeal joint biomechanics of the
fingers, the proper collateral ligament and accessory lateral
ligament are most taut in which position ?
Le bilan radiographique
- Main de Face, cliché centré sur la MP
- Main de 3/4, cliché centré sur la MP
- Incidence de Brewerton:
Recherche d’un arrachement osseux

Incidence de Brewerton
MP fléchis à 70°

Permet de dégager la tête du métacarpien


La lésion peut être distale ou proximale
Traitement des entorses de la MP

Strapping au doigt voisin


8-15 jours si entorse bénigne
45 jours si entorse grave

Séquelles douloureuses 6 à 12 mois !


Y a-t-il une place pour la chirurgie


dans les entorses graves ?
- Systématiquement ?
- Entorses graves non améliorés par
le TTT fonctionnel (aspect de doigt
qui tombe)
➤ Suture appuyée sur des
ancres
➤ Ligamentoplastie ?
- Dans les 2 cas: immobilisation
relative MP à 60°, IPP libres

Aspect distendu et cicatriciel de la capsule


Résultats
Diagnostics différentiels
- Fractures ostéochondrales
➤ Imagerie, scanner
- Déchirure des fibres sagittales ou de la capsule
➤ Exploration chirurgicale
- Calcifications
➤ Pas de notion de trauma

Rupture capsulaire au dos de la MP (boxeur)


Calcifications

Sont parfois un
piège du diagnostic
Entorses des IPP
Les Check-reins sont insérés sur
le tiers distal de P1
Articulation très emboîtée
L’ensemble forme une “boîte
ligamentaire”
Chez les sportifs, entorses et luxations
représentent la majorité des lésions
ligamentaires de l’IPP

Entorses 45%
Fractures 16%
Luxations 9%
Tendinites 6%
Divers 24%
Les entorses IPP sont d’une
grande banalité !

Diagnostic facile
Radiographies le plus souvent “normales”
Évolution +++
! 1 an de douleurs
! Un gonflement séquellaire définitif
! Une raideur séquellaire possible
avec perte de force

Séquelles 6 mois entorse IPP + fracture M4 opérée


t omi q u es
t ype s an a
i f f ér en t s
Les d I PP
r se d e s
d’ento
Entorse antérieure (plaque palmaire)

Entorse latérale (ligaments latéraux)

Lésions combinées lors de mécanismes de torsion

Rupture du ligament principal (proximal)

Rupture du ligament accessoire (distal)

Rupture de la plaque palmaire (distal)

Ou Vice-versa !

CAT devant une suspicion clinique


d’entorse IPP

Faire des radiographies: F + P + 3/4 +++

Puis un testing de l’IPP si les radiographies


sont normales

A 21-year-old male presents two months a!er sustaining an index finger


PIP injury of his dominant hand while playing baseball. He has pain,
swelling and deformity and PIP motion of 20-40 degrees. Radiographs are
shown. At this point, the best treatment option for this injury is:

Dorsal blocking splint with the PIP


joint in 60 degrees of flexion

Static external fixator placement

Dynamic external fixator


placement

Hemi-hamate arthroplasty

Surface replacement arthroplasty


Radiographies

Eliminer une autre lésion:


fracture articulaire, luxation-fracture de l’IPP

A 21-year-old male presents two months after sustaining an index finger
PIP injury of his dominant hand while playing baseball. He has pain,
swelling and deformity and PIP motion of 20-40 degrees. Radiographs are
shown. At this point, the best treatment option for this injury is:

Dorsal blocking splint with the PIP


joint in 60 degrees of flexion

Static external fixator placement

Dynamic external fixator


placement

Hemi-hamate arthroplasty

Surface replacement arthroplasty


Radiographies

Rechercher des arrachements osseux


- Latéraux (rares)
- Antérieurs (40%)
Sans conséquence fonctionnelle
habituellement

Entorse avec petit arrachement de PP


Examen clinique

Statique: les tendons sont intacts et il


n’existe pas d’instabilité majeure
Examen clinique
Dynamique:

- Permet de suspecter une ou plusieurs


lésions ligamentaires: antérieures ou/et
latérales

➤ Demander une flexion puis une extension


complète

➤ Puis tester les articulations

Radiographies dynamiques

Rarement nécessaires

Apprécient le degré de gravité


b én i gn es
tor ses
Les en

Douleur sur le trajet des ligaments

Pas d’instabilité au testing

Mobilisation immédiate +/- protégée par une


syndactylie durant 10-15 jours

n to r se s d e
Les e
n n e g r avité
mo ye
Douleur ligamentaire

Laxité modérée (< 20°)

Mobilisation immédiate +/- protection du


secteur lésé (antérieur ou latéral)
➤ Syndactylie ou orthèse adaptée
durant 3-4 semaines

Reprise du sport à 4 semaines avec une


syndactylie



ses gr av es
Les entor

Laxité > 20° au testing ET/OU


instabilité (examen statique)

“Immobilisation” 6 semaines dans une


orthèse permettant la flexion
(Orthèse de type Higelin)

s e s g r a v es
Les en to r
ch i r u r gi e ?
et la

Indications très rares:

si instables +++

➤ Toujours tester en flexion et


extension “complète” une IPP
traumatisée

si interposition ligamentaire

Si laxité majeure ?

➤ Habituellement se corrige avec le


traitement fonctionnel

Technique

Séquelle (rare) d’une entorse antérieure avec


“disparition” de la plaque palmaire
Reprise du sport
Protection par strapping +/- syndactylisation
A 34-year-old male presents with joint stiffness after “jamming” his finger
playing basketball nine months ago. Physical examination reveals a 45 degree
flexion PIP contracture along with limited passive DIP flexion. Radiographs
are negative for fracture or dislocation. After a course of therapy, an open
volar PIP joint release is undertaken to release the checkrein ligaments, volar
plate, and accessory collateral ligaments. At one week postoperatively, the
patient is unable to achieve active full PIP extension with a PIP extensor lag
of 30 degrees. Which of the following is the most likely cause?

Recurrent contracture of the volar plate complex

Laxity of the oblique retinacular ligament

Dystonic reaction

Extensor mechanism incompetence

Laxity of the transverse retinacular ligament


Première Cs à 1-2 mois souvent:


Flessum du 5ème doigt
Comment mener l’interrogatoire et l’examen clinique ?
Quelles sont vos hypothèses diagnostiques ?

2 choses à tester

IPP réductible = Boutonnière

IPP enraidie = regarder IPD

IPD en hyperextension, raide ou limitée


en flexion = Boutonnière

IPD souple = raideur après entorse


antérieure de l’IPP

Diagnostic différentiel en Urgence

La boutonnière +++
! Diagnostic très difficile (la
déformation n’apparait qu’après 15
jours)
! - Perte de l’extension active
(Eventuellement sous AL)
- Test d’Elson
! TTT = immobilisation IPP en
extension

Le Test d’Elson
- IPP fléchies à 90° et on
regarde la position
spontanée de l’IPD
- On demande au patient
d’effectuer une extension
contre résistance des IPP et
on note une extension faible
de l’IPP et une extension
(voire hyper-extension) de
l’IPD du côté lésé
- C’est le test le plus fiable

Elson RA. Rupture of the central slip of the extensor hood of the finger. J Bone Joint Surg Br 1986;68: 229–31.
Rubin L, Bozentha DJ, Bora FW. Diagnosis of closed central slip injuries. J Hand Surg Br 1996;21:614–6.

A 34-year-old male presents with joint stiffness after “jamming” his finger playing
basketball nine months ago. Physical examination reveals a 45 degree flexion PIP
contracture along with limited passive DIP flexion. Radiographs are negative for
fracture or dislocation. After a course of therapy, an open volar PIP joint release
is undertaken to release the checkrein ligaments, volar plate, and accessory
collateral ligaments. At one week postoperatively, the patient is unable to achieve
active full PIP extension with a PIP extensor lag of 30 degrees. Which of the
following is the most likely cause?

Recurrent contracture of the volar plate complex

Laxity of the oblique retinacular ligament

Dystonic reaction

Extensor mechanism incompetence

Laxity of the transverse retinacular ligament


s d es I PD
Entor se

Ça existe ?
Traitement fonctionnel car l’IPD est toujours
très stable

Diagnostic différentiel des lésions IPD

- Doigt en maillet
flexion IPD
Fracture de la lèvre dorsale
- Jersey (rugby)-finger
Impossibilité de flexion IPD
Arrachement osseux parfois très discret

Conclusion
" Lésions extrêmement fréquentes et banales, ne
nécessitent le plus souvent qu’un traitement
fonctionnel simple
" Attention toutefois aux pièges du diagnostic
" L’évolution de ces lésions, même bénignes, est
toujours très longue et les séquelles ne sont pas
rares, notamment en raison de patients qui ne
mobilisent pas assez leur doigt +++

Me c i e m p il , a n lo t s o le y

Vous aimerez peut-être aussi