Vous êtes sur la page 1sur 17

Université Ibn Zohr

Ecole Nationale des Sciences Appliquées


Agadir
Filière : Ingénieur en BTP

COURS:
COMPTABILITÉ DES ENTREPRISES
Professeur: L. BENBIHI
l.benbihi@uiz.ac.ma

ENSA Agadir Année: 2020-2021


Plan du cours
 Introduction à la comptabilité
Première partie: comptabilité générale
 Le bilan
 Le compte et le principe de la partie double
 Le compte de produits et charges
 L’organisation Comptable et ses Support( les Pièces justificatives, le journal, le
grand livre et la balance)
 L’enregistrement comptable des opérations courantes (Facturation)
Deuxième Partie: comptabilité analytique
 La logique da la comptabilité Analytique
 La hiérarchie des Coûts dans l’entreprise
 La gestion des Stocks
 Le seuil de rentabilité
 Le Coût complet: la méthode des sections analytiques.
Introduction
 Pendant le 17 ème siècle, les commerçants se sont trouvés astreints à des
obligations diverses. Il est apparu très vite que les tiers, les créanciers,
débiteurs ou banquiers et plus tard les actionnaires, devaient voir leurs
intérêts respectés; de sorte que la comptabilité générale a rapidement
constitué un moyen de preuve incomparable.
 D’où la nécessité d’une réglementation formelle extrêmement rigide
concernant la tenue matérielle des document, ce qui entraine une
possibilité pour l’Etat de se baser sur lesdits documents pour asseoir
nombre d’impôts et de taxes.
 C’est donc un rôle juridique qu’a rempli la comptabilité
 Pendant 1947- 1957 la comptabilité a été codifié par les auteurs
du plan comptable français.
 En 1957: création du premier plan comptable marocain
Introduction
 Lors de la grande dépression de 1929, de nombreuse entreprises,
pour lutter contre leurs concurrents et conquérir des marchés, ont
baissé leurs prix de vente. Et pour ce faire sans perte ( vente avec
des prix inférieurs au coût de revient) elles ont utilisé la comptabilité
analytique ou comptabilité de gestion pour répondre à leurs
besoins économiques.
 Après la 2ème guerre mondiale, il ne s’est plus agis contre les crises
mais de diriger de très grandes entreprises de décentraliser les
établissements et leurs gestion : ainsi née la comptabilité
prévisionnelle.
Introduction
Le pilotage de l'entreprise, consiste à faire des choix, à prendre des décisions dans le
but de réaliser les objectifs.
La gestion d’entreprise : « la mise en œuvre des ressources de l’entreprise
en vue d’atteindre les objectifs préalablement fixés dans le cadre d’une
politique déterminée »
- La prise de décision est au cœur de la gestion
- La décision : courante (CT), tactique (MT) ou stratégique (LT)
- Une gestion efficiente tient compte des contraintes économiques et juridiques
propres à l'environnement de l'entreprise et s'appuie sur des outils d'aide à la
décision. La comptabilité générale est un de ces outils.

Objectifs
Décisions Mise en oeuvre
Moyens

Action de Contrôle
Définition de la comptabilité
 Comptabilité :
système d’organisation de l’information financière permettant:
 De saisir, classer, enregistrer des données de base chiffrées,
 De fournir après un traitement approprié, un ensemble d’information conformes
aux besoins des divers utilisateurs intéressés.
Pour garantir la qualité et la compréhension de l’information, toute comptabilité
implique:
 Le respect de principes: (continuité d’exploitation, permanence des méthodes,
prudence, clarté, importance significative)
 Une organisation répondant aux exigences de contrôle et vérification,
 La mise en œuvre de méthodes et de procédures
On distingue particulièrement deux branche de comptabilité:
 Comptabilité générale (ou financière) : appréhende les échanges avec
l’extérieur
 Comptabilité analytique (ou de gestion ) : appréhende les opérations internes
à l’entreprise
Rôle et utilité économique
 La comptabilité permet de fournir les éléments nécessaires à la
détermination du résultat. C'est un outil indispensable à une série
d'agents économiques:
 Les dirigeants
 Les créanciers
 Les actionnaires
 L’administration fiscale et les organismes sociaux
 Les représentants des salariés
Obligation et Nécessité de la tenue de la
comptabilité
 La tenue de la comptabilité est une obligation légale qui
résulte à la fois des dispositions du droit comptable et de
celles du droit fiscal: la loi n° 9-88; la loi n° 30-85 relative à la
T.V.A., la loi n° 24-86 relative à l’ I.S. et la loi n° 17-89 relative
à 1'.I.R.
 La comptabilité constitue un moyen de :
 Preuve entre les commerçants devant les tribunaux.
 Calcul de certains impôts.
 d’information sur la performance de l’entreprise pour les tiers
(associés, Etat, personnel, ….).
 Il est donc nécessaire que les E/ses présentent leurs informations
comptables d’une manières unifiée, en respectant des normes ou des
règles homogènes sur le plan national voir international.
Normalisation Comptable Marocaine: CGNC

 Qu’est-ce que le CGNC ?


 CGNC : Code Général de Normalisation Comptable, mis en place par le dahir du
25 décembre 1992 (loi n° 9-88)
Ensemble de règles et modalités (principes comptables fondamentaux et
méthodes d ’évaluation) permettant à la comptabilité de fournir une image fidèle
de la situation de l’entreprise.
 Objectif du CGNC: Améliorer la qualité de l’information
économique et financière générée par la comptabilité des
entreprises.
 Les outils du CGNC :
 la Norme Générale Comptable (NGC) : principes comptables fondamentaux
et dispositif de forme
 le Plan Comptable Général des Entreprises (PCGE) : cadre pratique
d ’application de la NGC
Les opérations et les flux enregistrés par la
comptabilité
 La comptabilité est une technique destinée à
enregistrer les opérations entrainant les divers flux
caractéristiques de l’activité de l’entreprise.
 Quels types d’opérations s’agit-il ?
 Les opérations entrainant des flux financiers !!!
 Trois types d’opérations:
 Les opérations financement ;
 les opérations d'investissement;

 Les opérations de l’exploitation,


Les opérations et les flux enregistrés par la
comptabilité
 1- Les opérations d'investissement
 Pour réaliser ses objectifs, l’Ese doit acquérir des biens d'équipement durables
(Terrains, constructions, matériels...). On appelle investissement l'acquisition de ces
biens.
 Immobilisation: biens ou valeurs servant l’Ese d’une manière durable, c-à-d les biens
dont la durée >1an
 2- les opérations financement: possibilité de finance
 Les opérations d'investissement et d’exploitation sont généralement financées:
 soit par les capitaux propres à l’entreprise: le capital
 soit par des dettes envers des prêteurs: dettes de financement.
 3- Les opérations d'exploitation : liées à l’activité principale et
secondaire de l’Ese. Ces opérations concernent l'achat de marchandises, de
matières premières, les ventes de marchandises ou de biens produits, les règlements
d'une dette, les paiements des salaires,...Elles sont liées à un seul cycle
d'exploitation.

Les opérations et les flux enregistrés par la
comptabilité
Salariés
Travail Les opérations à enregistrer
Salaires par la comptabilité entraine
des flux externes et internes
Fournisseurs Biens et services

Paiement
Biens et services
ENTREPRISE
Prêts Clients
Banques

Remboursements
Encaissement

Etat et Services publics (1)


collectivités
publiques
Impôts

(1) Mise à disposition d'infrastructures publiques,


subventions,…..
Propriétaires Apport de capitaux
de l'entreprise
Prélèvements et
dividendes
Principes fondamentaux de la comptabilité

Prudence
Séparation
Clarté
des exercices

Image fidèle
Coût A quoi? A la réalité Continuité
historique Pour qui? Les utilisateurs d'exploitation
des comptes annuels

Permanence
Importance
des
significative
méthodes
Principes fondamentaux de la comptabilité

1. Principe du coût historique


les éléments d’actif d’un bilan doivent être gardés à leur valeur
d’entrée, laquelle valeur doit rester intangible quelque soit la
valeur actuelle de l’élément considéré;
Exemple
 Un terrain acheté à 100.000 DH en 1960 reste inscrit à la même valeur
d ’entrée dans le bilan au 31 décembre N.
 On pourrait s ’étonner, en une période qui connaît d ’inévitables tensions
inflationnistes, que les évaluations soient fondées sur le coût historique.
L ’explication est que ce principe reste la référence internationalement
admise ; son application comporte plusieurs avantages :
 elle évite d ’amplifier les tensions inflationnistes,
 elle procure une grande fiabilité à la comptabilité normalisée,
 elle comporte de plus grandes possibilités de contrôle,
 elle simplifie la tâche des praticiens.
Principes fondamentaux de la comptabilité

2. Principe de spécialisation des exercices:


Selon lequel les charges et les produits doivent être rattachés à l’exercice qui les
concerne effectivement et à celui seul.
La vie économique et financière de l'entreprise est découpée en exercices comptables.
Chaque exercice correspond en principe à une période de douze mois.
3. Principe de permanence des méthodes
L ’entreprise établit ses états de synthèse en appliquant les mêmes règles d ’évaluation
et de présentation d ’un exercice à l’autre.
L ’entreprise ne peut introduire le changement dans ses méthodes, ses règles
d’évaluation et de présentation que dans des cas exceptionnels.
4- Le principe de continuité d'exploitation
Selon ce principe, l'entreprise doit établit ses états de synthèse dans la perspective
d'une poursuite normale de ses activités.
Principes fondamentaux de la comptabilité

5. Principe de prudence: Les incertitudes susceptibles d ’entraîner


un accroissement des charges ou une diminution des produits de
l ’exercice doivent être prises en considération dans le calcul du
résultat de l’exercice.
 Les produits ne sont pris en compte que lorsqu' ’ils sont certains et
définitivement acquis.
 Les charges sont prises en compte dès lors qu’elles sont
probables.
6- Le principe de clarté: En vertu de ce principe, l’entreprise doit
éviter d’opérer des compensations entre différentes opérations
comptables qui doivent être inscrites dans les comptes et sous les
rubriques appropriés.
L'application de ce principe impose à l'entreprise d'organiser sa
comptabilité, d’enregistrer ses opérations et de présenter ses états de
synthèse conformément aux prescriptions du C.G.N.C.
Principes fondamentaux de la comptabilité

7. Principe de l’importance significative


 Les états de synthèse doivent révéler tous les éléments dont
l’importance peut affecter les évaluations et les décisions.
 Est significative toute information susceptible d’influencer
l’opinion que les lecteurs des états de synthèse peuvent
avoir sur le patrimoine, la situation financière et les
résultats.
 A cet effet, cette information doit figurer nécessairement sur les
états de synthèse.

Vous aimerez peut-être aussi