Vous êtes sur la page 1sur 22

1.

Techniques de microscopie
A. Le globule blanc est utilisé pour l’étude de la MP
B. Le M.E à balayage permet d’observer la surface cellulaire
C. Pour étudier le sperme on réalise un frottis
D. les répliques sont obtenues après cryodécapage

2. Techniques de microscopie (suite)


A. La fixation des tissus tue les cellules
B. Le M.E à haut voltage permet d’observer la surface cellulaire
C. Les métaux lourds sont utilisés pour la coloration en M.E
D. L’hétérocaryon est constitué de 2 noyaux différents

3. Techniques de microscopie (suite)


A. La fixation des tissus en M.O se fait après la coloration
B. La fixation des tissus tue les cellules
C. La fixation des tissus conserve la structure des cellules
D. La fixation des tissus est la 1ère étape de la technique histologique

4. Techniques de microscopie (suite)


A. La paraffine est utilisée en l’inclusion pour la M.O
B. Les répliques sont obtenues après cryodécapage
C. Pour étudier le sperme on réalise un frottis
D. Le globule blanc est utilisé pour l’étude de la MP

5. Techniques de microscopie (suite)


A. Les métaux lourds sont utilisés pour la coloration en M.E
B. Le globule blanc est utilisé pour l’étude de la MP
C. L’hétérocaryon est constitué de 2 noyaux identiques
D. Les répliques sont obtenues après cryodécapage

6. Techniques de microscopie (suite)


A. En microscopie optique standard les cellules sont fixées et colorées
B. Microscope électronique à haut voltage permet d’observer des cellules vivantes
C. Pour étudier le sang on réalise des frottis
D. La résine est utilisée pour l’inclusion en microscopie électronique

7. Techniques de microscopie (suite)


A. En microscopie optique standard les cellules observées sont vivantes
B. Microscope électronique à transmission permet d’observer des cellules vivantes
C. Pour étudier la moelle osseuse on réalise un frottis
D. L’hétérocaryon est obtenu après cryodécapage

8. Techniques de microscopie (suite)


A. Le globule rouge est utilisé pour l’étude de la MP
B. Les répliques sont obtenues après hybridation somatique
C. L’hétérocaryon est obtenu après hybridation somatique
D. Le microscope en contraste de phase est un microscope photonique
9. Techniques de microscopie (suite)
A. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules fixées et colorées
B. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules vivantes
C. Le microscope en contraste de phase permet de voir les organites cellulaires
D. Le microscope en contraste de phase est un microscope électronique

10. Techniques de microscopie (suite)


A. Pour étudier le sang on réalise un frottis
B. La fixation des tissus ne tue pas les cellules
C. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules colorées
D. L’hétérocaryon est obtenu après hybridation somatique

11. Techniques de microscopie (suite)


A. On utilise des métaux lourds pour la coloration en microscopie optique
B. Le microscope électronique à balayage permet d’observer la surface cellulaire
C. Les chromosomes sont observables en microscopie optique
D. La MP apparait trilamellaire après coloration négative

12. Techniques de microscopie (suite)


A. Le microscope électronique à haut voltage permet d’observer la surface cellulaire
B. Les chromosomes sont observables en microscopie optique
C. Les répliques sont obtenues après centrifugation zonale
D. Les ATPosomes apparaissent après coloration négative

13. Structure de la membrane plasmique (MP)


A. Le feuillet clair de la MP correspond aux tètes des phospholipides
B. Le cholestérol rend les membranes moins fluides
C. Les protéines bitopiques traversent une fois la MP
D. Les protéines effectuent 4 sortes de mouvement

14. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. La MP est une mosaïque car formée par des lipides et des glucides
B. Les feuillets denses de la MP correspondent aux tètes des phospholipides
C. La MP est formée par une bicouche de phospholipides
D. Le cholestérol rend la MP moins fluide

15. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les protéines intégrées de la MP sont transmembranaires
B. Les protéines périphériques sont attachées par un GPI du côté extracellulaire
C. Protéine de type 2 a NH2 du coté intracellulaire
D. Les protéines polytopiques traversent plusieurs fois la MP

16. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les phospholipides sont des molécules amphiphiles
B. Les protéines périphériques sont amphiphiles
C. Le feuillet clair de la MP correspond aux têtes des phospholipides
D. Les protéines périphériques sont attachées par un GPI du côté extracellulaire

17. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Une MP riche en cholestérol est plus fluide
B. Les protéines effectuent 2 sortes de mouvements
C. Un Hétérocaryon est obtenu après l’hybridation somatique
D. Une MP riche en acides gras saturés est plus fluide
18. Structure de la membrane plasmique (suite)
A. Les protéines intégrées sont des molécules amphiphiles
B. Les protéines périphériques sont amphiphiles
C. Le feuillet clair de la MP correspond aux têtes des phospholipides
D. Les protéines périphériques sont attachées par un GPI du côté extracellulaire

19. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Une MP riche en cholestérol est plus fluide
B. Une MP riche en acides gras saturés est plus fluide
C. Les lipides effectuent 4 sortes de mouvements
D. Un Hétérocaryon est obtenu après l’hybridation somatique

20. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les protéines périphériques du coté extracellulaire appartiennent au cell coat
B. Les ponts disulfures des protéines sont du coté intracellulaire
C. Les lipides effectuent 4 sortes de mouvement
D. Le flip flop est un mouvement effectué par les protéines

21. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les feuillets denses de la MP correspondent aux queues des phospholipides
B. La MP est formée par une bicouche de phospholipides
C. Les protéines bitopiques traversent une fois la MP
D. Les acides gras insaturés rendent la MP plus fluide

22. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les protéines périphériques sont attachées par un acide gras du côté extracellulaire
B. Les protéines de type 1 ont leur NH2 du côté intracellulaire
C. Le cell coat se trouve du côté extracellulaire
D. Les lipides effectuent 2 sortes de mouvement

23. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Le cholestérol est amphiphile
B. Les feuillets denses de la MP correspondent aux queues des phospholipides
C. Les glycolipides entrent dans la constitution du cell coat
D. La MP est formée par une monocouche de phospholipides

24. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les feuillets denses de la MP correspondent aux têtes des phospholipides
B. Une protéine polytopique de type 2 traverse plusieurs fois la MP et son NH2 est cytosolique
C. Une membrane riche en cholestérol est plus fluide
D. Les protéines périphériques sont attachées par GPI du côté extracellulaire

25. La MP (suite)
A. Les lipides effectuent 2 sortes de mouvements
B. Les acides gras insaturés rendent la MP plus fluide
C. Un Hétérocaryon est obtenu après l’hybridation somatique
D. le fli flop permet à une protéine de passer d’une hémicouche à l’autre

26. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les protéines intégrées sont amphiphiles
B. Les protéines polytopiques traversent une fois la MP
C. Les protéines périphériques sont différentes dans les 2 faces de la MP
D. Les protéines périphériques sont attachées par un acide gras du côté extracellulaire
27. Structure de la membrane plasmique (suite)
A. Les protéines de type 1 ont leur COOH du coté intracellulaire
B. Le cell coat se trouve du côté extracellulaire
C. Les lipides effectuent 2 sortes de mouvement
D. L’acide sialique donne une charge négative à la MP

28. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. La MP est fluide car elle est constituée de lipides et de protéines
B. Les protéines intégrées sont amphiphiles
C. Une protéine avec NH2 et COOH du côté intracellulaire est qualifié de type 1
D. Une membrane riche en acides gras saturés est plus fluide

29. Structure de la membrane plasmique (suite)


A. Les oligosaccharides des glycoprotéines et des glycolipides sont du côté extracellulaire
B. Les lipides effectuent 2 sortes de mouvements
C. Un Hétérocaryon est obtenu après l’hybridation somatique
D. le fli flop permet à une protéine de passer d’une hémicouche à l’autre

30. MP et transports
A. Une membrane artificielle est constituée que de lipides
B. Une membrane artificielle est perméable au glucose
C. La diffusion simple se fait à travers la bicouche lipidique
D. Les canaux ioniques sont spécifiques

31. MP et transports (suite)


A. Une membrane artificielle est constituée que de protéines
B. La diffusion simple se fait à travers la bicouche lipidique
C. GLUT1 est une perméase du globule rouge
D. L’endocytose avec ligand/récepteur donne des vésicules non recouvertes

32. MP et transports(suite)
A. La diffusion simple se fait par une perméase
B. Un symport transporte 2 molécules identiques dans le même sens
C. Le transport actif se fait dans le sens du gradient
D. Un antiport est qualifié d’échangeur

33. La MP et transports
A. Le transport passif se fait contre le gradient de concentration
B. La pompe Na+/K/ ATPase joue 2 rôles : transporteur et enzyme
C. Le transport facilité du glucose est actif
D. La diffusion simple se fait contre le gradient

34. MP et transports (suite)


A. Une membrane artificielle est constituée que de protéines
B. La cytochalasine bloque la pompe Na+/K/ ATPase
C. Un antiport est un transporteur de de 2 molécules différentes dans le même sens
D. Un canal ionique est spécifique d’un ion

35. MP et transports (suite)


A. Le transport passif se fait contre le gradient de concentration
B. La pompe Na+/K/ ATPase joue 2 rôles : transporteur et enzyme
C. Le transport facilité du glucose est actif
D. La diffusion simple se fait à travers la bicouche lipidique
36. MP et transports (suite)
A. Une membrane artificielle est constituée que de lipides
B. La cytochalasine bloque la pompe Na+/K/ ATPase
C. Un antiport est un transporteur de de 2 molécules différentes dans le même sens
D. Un canal ionique est spécifique d’un ion

37. MP et transports (suite)


A. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau du globule rouge
B. L’endocytose du LDL donne des vésicules non recouvertes
C. La phagocytose se fait en 3 phases
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

38. MP et transports (suite)


A. Le transport passif se fait contre le gradient de concentration
B. La pompe Na+/K/ ATPase joue 2 rôles : transporteur et enzyme
C. Le transport facilité du glucose est actif
D. La diffusion simple se fait à travers la bicouche lipidique

39. MP et transports (suite)


A. Une membrane artificielle est constituée que de lipides
B. La cytochalasine bloque la pompe Na+/K/ ATPase
C. Un antiport est un transporteur de de 2 molécules différentes dans le même sens
D. Un canal ionique est spécifique d’un ion

40. MP et transports (suite)


A. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau du globule rouge
B. L’endocytose du LDL donne des vésicules non recouvertes
C. La phagocytose se fait en 3 phases
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

41. MP et transports (suite)


A. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau du globule blanc
B. L’endocytose du LDL donne des vésicules non recouvertes
C. La phagocytose se fait en 3 phases
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

42. MP et transports (suite)


A. Le transport par diffusion simple permet le passage de CO2 et de l’éthanol
B. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau de l’entérocyte
C. La pompe Na+/K+ ATPase fait entrer 3Na+ et fait sortir 2K+
D. L’ATPase de la pompe Na+/K+ se trouve du côté cytosolique

43. MP et transports (suite)


A. Un canal ionique est toujours ouvert pour faire passer les ions
B. Un symport permet le passage de 2 molécules identiques dans le même sens
C. L’endocytose du LDL donne des vésicules recouvertes
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

44. MP et transports (suite)


A. Une membrane artificielle est perméable aux CO2 et O2
B. La pompe Na+/K/ ATPase fait entrer 3Na+ et fait sortir 2K+
C. Un antiport c’est un échangeur de 2 molécules différentes
D. Un canal ionique est toujours ouvert pour faire passer les ions
45. MP et transports (suite)
A. Un symport permet le passage de 2 molécules identiques dans le même sens
B. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau du globule blanc
C. L’endocytose du LDL donne des vésicules recouvertes
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

46. Endocytose/Phagocytose
A. L’endocytose avec ligand/récepteur donne des vésicules non recouvertes
B. Une endocytose spécifique fait intervenir des récepteurs
C. La clathrine couvre les vésicules d’une endocytose spécifique
D. La phagocytose se fait en 3 phases

47. Endocytose/Phagocytose (suite)


A. L’endocytose avec ligand/récepteur donne des vésicules recouvertes
B. Une endocytose spécifique fait intervenir des ligands/récepteurs
C. L’opsonisation favorise la phagocytose des bactéries
D. La phagocytose se fait en 2 phases

48. Différenciations de la MP
A. L’axe des microvillosités est constitué par des filaments d’actine (FA)
B. Les microvillosités des entérocytes apparaissent et disparaissent
C. Les microvillosités jouent le rôle d’absorption
D. Le plateau strié est constitué de microvillosités

49. Différenciations de la MP (suite)


A. Les cils stéréoscopiques se trouvent dans les cellules de l’oreille interne
B. Les stéréocils se trouvent au niveau des cellules de l’oreille interne
C. La bordure en brosse se trouve au niveau des cellules endothéliales
D. La bordure en brosse correspond à des stéréocils

50. Différenciations de la MP (suite)


A. Les cellules de l’épididyme possèdent des cils vibratiles
B. Les interdigitations sont des replis des MP latérales entre 2 cellules voisines
C. Les cellules de l’épiderme sont reliées par plusieurs desmosomes
D. Les jonctions de type Gap sont reliées à des filaments d’actine

51. Différenciations de la MP (suite)


A. Les I-CAM existent au niveau des cellules endothéliales
B. Les cadhérines sont des CAM Ca++ indépendantes
C. Les sélectines permettent l’adhérence entre cellule et matrice extracellulaire (MEC)
D. L’adhérence entre 2 cellules identiques est qualifiée d’homotypique

52. Différenciations de la MP (suite)


A. Les immunoglobulines sont présentes au niveau des plaquettes et des leucocytes
B. Les intégrines se trouvent au niveau des hémidesmosomes
C. Les jonctions serrées et diffuses sont ponctuelles
D. Le complexe de jonction en M.E correspond à la barre terminale en M.O

Différenciations de la MP (suite)
53. Différenciations de la MP et molécules d’adhérence
A. Les cellules endothéliales possèdent des cils vibratiles
B. Le plateau strié et la bordure en brosse augmentent la surface d’absorption de la MP
C. Au niveau de la jonction serrée l’espace intercellulaire est élargi
D. Le desmosome est relié à des filaments d’actine

54. Différenciations de la MP (suite)


A. Les cellules de l’épididyme possèdent des cils vibratiles
B. Les interdigitations sont des replis des MP latérales entre 2 cellules voisines
C. Les cellules de l’épiderme sont reliées par plusieurs desmosomes
D. Les jonctions de type Gap sont reliées à des filaments d’actine

55. Différenciations de la MP (suite)


A. Les I-CAM existent au niveau des cellules endothéliales
B. Les cadhérines sont des CAM Ca++ indépendantes
C. Les sélectines permettent l’adhérence entre cellule et matrice extracellulaire (MEC)
D. L’adhérence entre 2 cellules identiques est qualifiée d’homotypique

56. Différenciations de la MP (suite)


A. Les immunoglobulines sont présentes au niveau des plaquettes et des leucocytes
B. Les intégrines se trouvent au niveau des desmosomes
C. Les jonctions serrées et diffuses sont ponctuelles
D. Le complexe de jonction en M.E correspond à la barre terminale en M.O

57. Différenciations de la MP (suite)


A. Les invaginations de la MP permettent l’attache de 2 cellules voisines
B. Les connexines entrent dans la constitution de la jonction de type gap
C. Les N-CAM et les I-CAM sont des immunoglobulines
D. L’adhérence entre leucocyte et cellule endothéliale est dite hétérotypique/homophilique

58. Différenciations de la MP (suite)


A. Les intégrines se trouvent au niveau des hémidesmosomes
B. Les contacts focaux sont constitués d’intégrines associées à des filaments intermédiaires
C. Les sélectines sont des CAM Ca++ indépendants
D. Les sélectines se localisent au niveau des jonctions

59. Différenciations de la MP (suite)


A. L’axe des microvillosités est constitué par des filaments d’actine (FA)
B. Les microvillosités des entérocytes apparaissent et disparaissent
C. Les microvillosités jouent le rôle d’absorption
D. Le plateau strié est constitué de microvillosités

60. Différenciations de la MP (suite)


A. le plateau strié correspond à des microvillosités
B. Les stéréocils se trouvent au niveau des cellules de l’oreille interne
C. Les entérocytes possèdent des microvillosités
D. L’adhérence entre 2 CAM différentes est qualifiée d’hétérophilique

61. Différenciations de la MP (suite)


A. Les cils stéréoscopiques se trouvent dans les cellules de l’oreille interne
B. Les stéréocils se trouvent au niveau des cellules de l’oreille interne
C. La bordure en brosse se trouve au niveau des cellules endothéliales
D. La bordure en brosse correspond à des stéréocils

62. Différenciations de la MP (suite)


A. Les cellules endothéliales possèdent des cils vibratiles
B. Le plateau strié et la bordure en brosse augmentent la surface d’absorption de la MP
C. Au niveau de la jonction serrée l’espace intercellulaire est fermé
D. Le desmosome est relié à des filaments d’actine

63. Différenciations de la MP (suite)


A. Les N-CAM et les I-CAM sont des immunoglobulines
B. Les sélectines sont des CAM Ca++ indépendantes
C. Les intégrines permettent l’adhérence entre cellule et matrice extracellulaire (MEC)
D. L’adhérence entre 2 CAM identiques est qualifiée d’homotypique
64. Différenciations de la MP (suite)
A. Les intégrines sont présents au niveau des plaquettes et des leucocytes
B. Les intégrines se trouvent au niveau des hémidesmosomes
C. Les invaginations de la MP relient 2 cellules voisines
D. La jonction de type Gap est constituée par 8 connexines

65. Différenciations de la MP (suite)


A. L’adhérence entre 2 cellules identiques est qualifiée d’homophilique
B. Les sélectines sont des CAM
C. Les immunoglobulines sont Ca++ dépendante s
D. Présence des cadhérines au niveau des jonctions

66. Différenciations de la MP (suite)


A. Les intégrines sont des SAM Ca++ indépendantes
B. Présence d’anneau d’actine au niveau de la jonction serrée et diffuse
C. Les invaginations existent au niveau des MP latérales
D. La tubuline c’est la molécule de base des microtubules (MT)

67. Le cytosquelette
A. Les MT sont constituées par 8 protofilaments
B. Les FI ne sont pas polarisés
C. Le corpuscule basal et le centriole ont la même structure
D. Le cil vibratile est constitué de 9 triplets périphériques et une paire centrale

68. Le cytosquelette (suite)


A. Les actines G polymérisent en présence de GTP + Mg++
B. Les kinésines associées aux MT transportent les vésicules d’exocytose
C. Les microtubules forment le fuseau mitotique
D. Les microtubules ne sont pas polarisés

69. Le cytosquelette (suite)


A. Les actines G polymérisent en présence de GTP + Mg++
B. Les kinésines associées aux MT transportent les vésicules d’exocytose
C. Les microtubules forment le fuseau mitotique
D. Les microtubules ne sont pas polarisés

70. Le cytosquelette (suite)


A. Les tubulines polymérisent en présence de GTP + Mg++
B. Les dynéines associées aux MT transportent les vésicules d’exocytose
C. L’anneau contractile d’actine intervient pendant la cytodiérèse
D. Les filaments intermédiaires sont polarisés

71. Le cytosquelette (suite)


A. Les tubulines polymérisent en présence de ATP + Mg++
B. Les dynéines associées aux MT transportent les vésicules d’endocytose
C. L’anneau contractile d’actine est en relation avec le jonctions serrée et diffuse
D. Les filaments d’actine sont polarisés

72. Le centriole et les cils vibratiles


A. Le centriole a la même structure que le corpuscule basal
B. Le centriole est constitué de 9 triplets périphériques et d’une paire centrale
C. La plaque basale donne la paire centrale du cil
D. Le microtubule B du cil porte des bras de dynéines

73. Le centriole et les cils vibratiles (suite)


A. Le cil vibratile a la même structure que le corpuscule basal
B. Le cil vibratile est constitué de 9 doublets périphériques et d’une paire centrale
C. La plaque basale donne les doublets périphériques du cil vibratile
D. Le microtubule A du cil porte des bras de dynéines

74. Le centriole et les cils vibratiles (suite)


A. Le cil vibratile est une différenciation de la MP apicale
B. Le cil vibratile est constitué de 9 triplets périphériques
C. La plaque basale donne la paire centrale du cil vibratile
D. Le microtubule A du cil porte des bras de dynéines

75. Les mitochondries


A. Les mitochondries sont localisées au pôle basal de l’entérocyte
B. Les ont une origine paternelle
C. les crêtes tubulaires existent dans les cellules stéroïdogènes
D. Le pyruvate entre dans la matrice par un symport pyruvate/H+

76. Les mitochondries (suite)


A. La glycolyse a lieu dans la matrice mitochondriale
B. Le pompage des H+ de la matrice vers EI a lieu au niveau des complexes I, II et III
C. Le complexe IV cède les e- à l’oxygène au niveau de la matrice
D. L’ATP sort de la mitochondrie par un antiport ATP/ADP

77. Les mitochondries (suite)


A. Le cytochrome c transfert les e- du complexe II au complexe III
B. Les porines existent au niveau de la membrane interne
C. Le pompage des protons H+ a lieu au niveau des complexes I, III et IV
D. La mitochondrie coopère avec RER pour la synthèse des hormones stéroïdes

78. Les mitochondries (suite)


A. Les mitochondries sont localisées au pôle basal de l’entérocyte
B. Les ont une origine paternelle
C. les crêtes tubulaires existent dans les cellules stéroïdogènes
D. Le pyruvate entre dans la matrice par un symport pyruvate/H+

79. Les mitochondries (suite)


A. Le cytochrome c transfert les e- du complexe II au complexe III
B. Les porines existent au niveau de la membrane externe
C. Le pompage des protons H+ a lieu au niveau des complexes I, III et IV
D. La mitochondrie coopère avec RER pour la synthèse des hormones stéroïdes

80. Les mitochondries (suite)


A. Elles ont une origine maternelle
B. Elles sont dispersées au niveau de l’hépatocyte
C. La membrane externe (ME) porte des crêtes
D. La membrane interne mitochondriale (MI) est riche en cardiolipide

81. Les mitochondries (suite)


A. Les mitochondries sont dispersées au niveau des entérocytes
B. Les mitochondries ont une forme spiralée chez le spermatozoïde
C. La membrane interne (MI) des mitochondries forment des crêtes
D. Les complexes protéiques de la chaine respiratoire sont localisés dans la MI

82. Les mitochondries (suite)


A. Les porines existent au niveau de la membrane externe
B. La membrane interne (MI) des mitochondries forment des crêtes
C. Le pompage des H+ de la matrice vers EI a lieu au niveau des complexes I, II et III
D. Le complexe III reçoit les e- du CoQ
83. Cochez les propositions justes
A. La MP est une mosaïque car constituée de lipides et protéines
B. La transcytose est effectuée par les entérocytes
C. La phagocytose est réalisée par toutes les cellules
D. GluT 1 est une perméase du glucose

84. Cochez les propositions justes


A. L’adhérence entre 2 CAM différentes est qualifiée d’hétérophilique
B. L’adhérence entre 2 cellules identiques est qualifiée d’ homophilique
C. Les sélectines sont des CAM
D. Les immunoglobulines sont Ca++ dépendante s

85. Cochez les propositions justes


A. Présence des cadhérines au niveau des jonctions
B. Les intégrines sont des SAM Ca++ indépendantes
C. Présence d’anneau d’actine au niveau de la jonction serrée et diffuse
D. Les invaginations existent au niveau des MP latérales

86. Cochez les propositions justes


A. La tubuline c’est la molécule de base des microtubules (MT)
B. Les MT sont constituées par 8 protofilaments
C. Les FI ne sont pas polarisés
D. Le corpuscule basal et le centriole ont la même structure

87. Cochez les propositions justes


A. Le cell coat se trouve du côté extracellulaire la MP
B. Les protéines effectuent 4 sortes de mouvement
C. Les protéines périphériques sont attachées par un GPI du côté extracellulaire la MP
D. Le cholestérol rend les membranes moins fluides

88. Cochez les propositions justes


A. Le feuillet clair de la MP correspond aux tètes des phospholipides
B. Les protéines bitopiques traversent plusieurs fois la MP

89. Cochez les propositions justes


A. La MP contient des protéines transmembranaires et périphériques
B. La tubuline c’est la protéine de base des microtubules
C. Le centriole est constitué de 9 triplets périphériques et d’une paire centrale
D. Les microtubules A du cil vibratile portent les bras de dynéine

90. Cochez les propositions justes


A. Le centriole a la même structure que le corpuscule basal
B. Les Filaments intermédiaires sont polarisés
C. La plaque basale est à l’origine des doublets périphériques du cil vibratile
D. Le microtubule B du cil vibratile porte les bras de dynéines

91. Ribosomes et système endomembranaire


A. Plusieurs ribosomes effectuant la traduction de l’ARNm constituent un polysome
B. L’acrosome c’est le ribosome des spermatozoïdes
C. Le translocan est un canal du RER
D. Les protéines destinées à la mitochondrie sont synthétisées dans le RER

92. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait sur les acides aminés sérine ou thréonine
B. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. L’AG est constitué de plusieurs dictyosomes
D. Le compartiment TGN reçoit en premier les vésicules venues du RER
93. Ribosomes et système endomembranaire (suite)
A. L’endosome précoce possède un pH=5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

94. Ribosomes et système endomembranaire


A. Plusieurs ribosomes effectuant la traduction de l’ARNm constituent un polysome
B. L’acrosome c’est le ribosome des spermatozoïdes
C. Le translocan est un canal du RER
D. Les protéines destinées à la mitochondrie sont synthétisées dans le RER

95. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait dans l’AG
B. Le REL est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. L’AG est constitué de plusieurs dictyosomes
D. Le compartiment Golgi trans reçoit en premier les vésicules venues du RER

96. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’endosome précoce possède un pH=6,5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Le signal » M-6-P » est porté par des hydrolases destinées aux lysosomes
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

97. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’ARNm associé à des ribosomes constituent un polysome
B. Le ribosome est formé de sous unités
C. Le RER envoie en premier les protéines au compartiment trans golgien
D. Les protéines destinées au noyau sont synthétisées dans le RER

98. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait dans RER
B. Le RER est abondant dans les cellules qui synthétisent les hormones stéroïdes
C. L’AG est constitué de 4 compartiments
D. Le compartiment Golgi cis reçoit en premier les vésicules venues du RER

99. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’endosome tardif possède un pH=6,5
B. L’endocytose donne des endolysosomes
C. Le signal » G-6-P » est porté par des hydrolases destinées aux lysosomes
D. Les mitochondries sont détruites par autophagie

100. Ribosomes et système endomembranaire


A. Les ribosomes effectuent la traduction de l’ARNm dans le cytoplasme
B. L’acrosome c’est le lysosome des spermatozoïdes
C. Les ribosomes possèdent des récepteurs sur la membrane du RER
D. Les protéines destinées à la MP sont synthétisées dans le RER

101. Ribosomes et système endomembranaire


A. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des enzymes
B. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Le compartiment Golgi trans reçoit en premier les vésicules venues du RER
D. L’AG est constitué de 4 compartiments

102. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait sur les acides aminés sérine ou thréonine
B. Le RER est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. L’AG est constitué de plusieurs dictyosomes
D. Le compartiment TGN reçoit en premier les vésicules venues du RER

103. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’endosome précoce possède un pH=5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

104. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Plusieurs ribosomes effectuant la traduction de l’ARNm constituent un polysome
B. L’acrosome c’est le ribosome des spermatozoïdes
C. Le translocan est un canal du RER
D. Les protéines destinées à la mitochondrie sont synthétisées dans le RER

105. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait dans l’AG
B. Le REL est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. L’AG est constitué de plusieurs dictyosomes
D. Le compartiment Golgi cis reçoit en premier les vésicules venues du RER

106. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’endosome précoce possède un pH=6,5
B. L’endocytose donne des endolysosomes
C. Le signal » M-6-P » est porté par des hydrolases destinées aux lysosomes
D. Les mitochondries sont détruites par autophagie

107. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La N-glycosylation se fait dans Le REL
B. Le RER est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. L’AG est constitué de 3 compartiments
D. Le compartiment Golgi cis reçoit en premier les vésicules venues du RER

108. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. L’endosome tardif possède un pH=5,5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Le signal » G-6-P » est porté par des enzymes du lysosome
D. L’Hétérophagie c’est la digestion de substances importées par la cellule

109. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Le translocan est un canal du REL
B. Les protéines destinées au cytosol et au noyau sont synthétisées par les ribosomes libres
C. La N-glycosylation se fait sur l’acide aminé : la sérine
D. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes

110. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Les ribosomes sont constitués par des ARNm et des protéines
B. Les protéines destinées au cytosol sont synthétisées par les ribosomes libres
C. La N-glycosylation se fait sur l’acide aminé Asparagine
D. Le REL joue un rôle dans la détoxification

111. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Le ribosome est constitué de 3 sites : A, P, E
B. Les protéines synthétisées par les ribosomes libres sont destinées à l’exocytose
C. Le compartiment Cis du golgi reçoit en premier les vésicules venues du RER
D. L’autophagie c’est la digestion de substances importées par les cellules

112. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Les ribosomes sont constitués par des ARNr et des protéines
B. Le lysosome a un pH acide
C. L’acrosome c’est le ribosome des spermatozoïdes
D. L’autophagie c’est la digestion de substances appartenant à la cellule elle-même

113. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La détoxification se fait par glycosylation et conjugaison
B. Le compartiment TGN reçoit en premier les vésicules venues du RER
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. RER → AG → MP est un flux antérograde

114. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. La détoxification se fait par hydroxylation et conjugaison
B. L’AG permet la maturation des protéines
C. Le compartiment TGN reçoit en premier les vésicules venues du RER
D. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des enzymes

115. Ribosomes et système endomembranaire (suite)


A. Les endosomes fonctionnent à pH neutre
B. L’hétérophagie c’est la digestion de substances appartenant à la cellule elle-même
C. L’acrosome c’est le polysome des spermatozoïdes
D. Le protéasome reconnait les protéines mal repliées

116. Autres organites


A. Le peroxysome produit de l’acétyle CoA
B. Le peroxysome synthétise de l’ATP
C. Le protéasome fonctionne à pH acide
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

117. Autres organites (suite)


A. Le peroxysome produit de l’acétyle CoA
B. Le peroxysome synthétise de l’ATP
C. Le protéasome joue un rôle dans la détoxification
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

118. Autres organites (suite)


A. Le peroxysome produit H2O2
B. Le peroxysome fonctionne à pH neutre
C. Le protéasome synthétise de l’ATP
D. Le protéasome reconnait les protéines dénaturées

119. Autres organites (suite)


A. Le protéasome produit H2O2
B. Le protéasome fonctionne à pH acide
C. Le protéasome synthétise de l’ATP
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

120. Autres organites (suite)


A. Le peroxysome produit de l’acétyle CoA
B. Le protéasome est entouré par une membrane
C. Le protéasome a un Ph= 5,5
D. Le protéasome reconnait les protéines mal repliées

121. Autres organites (suite)


A. Le peroxysome produit H2O2
B. Le protéasome fonctionne à pH acide
C. Le protéasome synthétise de l’ubiquitine
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

122. Autres organites (suite)


A. Le peroxysome contient des oxydases et catalase
B. Le peroxysome possède des ATPosomes
C. Le protéasome a un Ph= 5
D. Le protéasome produit de l’acétyle CoA

123. Le noyau
A. L’hépatocyte est binucléé
B. La membrane nucléaire externe est en continuité avec le REL
C. La lamina appartient à la famille des microtubules
D. Les centromères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

124. Le noyau (suite)


A. La phosphorylation de la chromatine permet la dissolution de l’enveloppe nucléaire
B. Les protéines caryophiles possèdent un N L S
C. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central et les canaux périphériques
D. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4, H1) x2

125. Le noyau (suite)


A. La chromatine facultative correspond à l’X inactivé
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes télocentriques
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de la transcription de l’ARNr 45 S

126. Le noyau (suite)


A. L’entérocyte est binucléé
B. La membrane nucléaire externe est en continuité avec le RER
C. La lamina appartient à la famille des filaments intermédiaires
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté des centromères

127. Le noyau (suite)


A. La phosphorylation de la chromatine permet la dissolution de l’enveloppe nucléaire
B. Les protéines caryophiles possèdent un N E S
C. Les nucléosomes sont reliés par l’ARN
D. Un nucléosome est constitué par 6 histones

128. Le noyau (suite)


A. La chromatine sexuelle correspond à l’X activé
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes télocentriques
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des ribosomes

129. Le noyau (suite)


A. Les protéines caryophiles possèdent des N L S
B. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central et les canaux périphériques
C. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4, H1) x2
D. La chromatine facultative correspond à l’X inactivé

130. Le noyau (suite)


A. La cellule musculaire est binucléé
B. La membrane nucléaire externe porte des ribosomes
C. La lamina appartient à la famille des microtubules
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

131. Le noyau (suite)


A. Les protéines des pores sont les nucléoporines
B. Les protéines caryophiles sont synthétisées dans le noyau
C. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central
D. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4, H1) x2

132. Le noyau (suite)


A. La chromatine facultative correspond à l’X inactivé
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes acrocentriques
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de la transcription de l’ARNr 45S

133. Le noyau (suite)


A. Un syncytium contient plusieurs noyaux
B. La membrane nucléaire interne est donne des crêtes
C. La lamina se trouve contre la membrane nucléaire interne
D. Les centromères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

134. Le noyau (suite)


A. La phosphorylation de la chromatine permet la dissolution de l’enveloppe nucléaire
B. Les protéines nucléaires possèdent un N L S
C. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central et les canaux périphériques
D. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4) x2

135. Le noyau (suite)


A. Le corpuscule de Barr correspond à l’X inactivé
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes métacentriques
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des ribosomes

136. Le noyau (suite)


A. Le globule rouge est anucléé
B. La membrane nucléaire externe porte des ribosomes
C. La lamina joue un rôle dans la dissolution de l’enveloppe nucléaire
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

137. Le noyau (suite)


A. La chromatine est constituée par l’ADN et des protéines
B. Les protéines caryophiles sont localisées dans le noyau
C. La fibre nucléolaire est qualifiée de « collier de perles »
D. Un nucléosome est constitué par 6 histones

138. Le noyau (suite)


A. La chromatine constitutive correspond à l’X activé
B. L’ADN ribosomal se trouve au niveau des télomères
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des ribosomes

139. Le noyau (suite)


A. Les membranes nucléaires sont trilamellaires
B. La membrane nucléaire externe est en continuité avec l’AG
C. La lamina est localisée dans le nucléole
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

140. Le noyau (suite)


A.L’ enveloppe nucléaire disparait pendant la mitose
B. Les protéines caryophiles sont traduite dans le cytosol
C. Les nucléosomes sont reliés par l’ADN
D. Un nucléosome est constitué par 8 histones

141. Le noyau (suite)


A. La cellule endothéliale est binucléé
B. La membrane nucléaire interne porte des ATPosomes
C. Il y a 3 sortes de crêtes
D. Les centromères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

142. Le noyau (suite)


A. L’X inactivé correspond au corpuscule de Barr
B. L’ADN ribosomal correspond à l’organisateur nucléaire
C. L’ADN ribosomal est localisé dans le nucléoplasme
D. Le nucléole est le lieu de synthèse de l’ARNr 45 S

142. Le noyau (suite)


A. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central
B. La fibre chromatinienne c’est le collier de perles
C. La fibre nucléosomique est constituée par des nucléosomes reliés par l’ADN
D. Un nucléosome est formé par (H2A H2B H3 et H4) x2

143. Le noyau (suite)


A. La chromatine sexuelle correspond au bras long du chromosome Y
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes métacentrique
C. L’ADN ribosomal est traduit en ARNr 45 S
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des ribosomes

144. Le noyau (suite)


A. La lamina donne la forme au noyau
B. Les protéines nucléaires possèdent un NLS
C. La fibre nucléosomique correspond au collier de perles
D. Un nucléosome est constitué par des protéines non histones

145. Le noyau (suite)


A. La glycosylation de la lamina permet la dissolution de l’enveloppe nucléaire
B. Les protéines caryophiles possèdent un N E S
C. Les nucléosomes sont reliés par l’ADN
D. Un nucléosome est constitué par 8 histones

146. Le noyau (suite)


A. La chromatine constitutive correspond à l’X inactivé
B. L’ADN ribosomal se trouve au niveau du centromère
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des protéines des ribosomes

147. Le noyau (suite)


A. La cellule musculaire est multinucléé
B. La membrane nucléaire externe est en continuité avec le RER
C. La lamina appartient à la famille des microtubules
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

148. Le noyau (suite)


A. La chromatine facultative correspond au corpuscule de Barr
B. Le nucléole contient les organisateurs nucléolaires
C. L’ARNr 45S est transcrit dans le nucléole
D. La grande sous unité ribosomale porte 1 fragment d’ARNr le 18 s

149. Le noyau (suite)


A. La membrane nucléaire externe porte des ribosomes
B. Les nucléoporines sont des protéines des pores
C. Les protéines caryophiles possèdent un NLS
D. La lamina appartient à la famille des filaments intermédiaires

150. Le noyau (suite)


A. La lamina appartient à la famille des filaments intermédiaires
B. Les protéines caryophiles possèdent un NLS
C. La fibre nucléosomique correspond au collier de perles
D. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4, H1) x2

151. Le noyau (suite)


A. L’hétérochromatine c’est la chromatine condensée
B. Tous les ARNr sont synthétisés dans le nucléole
C. La chromatine constitutive correspond au corpuscule de Barr
D. Le nucléole contient les organisateurs nucléolaires

152. Le noyau (suite)


A. L’ARNr 5S est synthétisé dans le nucléole
B. La petite sous unité ribosomale porte un seul fragment d’ARNr le 18S
C. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes télocentriques
D. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire

153. Le noyau (suite)


A. La phosphorylation de la lamina permet la dissolution de La chromatine
B. La lamina est localisée au niveau du nucléole
C. Les nucléoporines sont des protéines des pores nucléaires
D. L’ARNr est appelé organisateur nucléolaire

154. Le noyau (suite)


A. L’hétérochromatine du bras court du chromosome Y est constitutive
B. Le nucléole est le siège de la synthèse de l’ARNr 5S
C. Le corpuscule de Barr correspond à la chromatine de l’X actif
D. L’ADNr est appelé organisateur nucléolaire

155. Cochez les propositions justes


A. La MP contient des protéines transmembranaires et périphériques
B. La tubuline c’est la protéine de base des microtubules
C. Les Filaments intermédiaires sont polarisés
D. Le protéasome est entouré d’une membrane

156. Cochez les propositions justes


A. La MP contient des protéines transmembranaires amphiphiles
B. La tubuline polymérise et donne un protofilament
C. Les Filaments intermédiaires sont les plus résistants
D. Le protéasome reconnait les ubiquitines

157. Cochez les propositions justes


A. Le protéasome produit H2O2
B. Le protéasome fonctionne à Ph acide
C. Le protéasome synthétise H2O2
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

158. Cochez les propositions justes


A. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des enzymes
B. Le RER est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » seront sécrétées
D. Les protéines destinées à la mitochondrie sont synthétisées dans le RER

159. Cochez les propositions justes


A. L’endosome précoce possède un pH= 5
B. Le RER est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. Le signal » G-6-P » est porté par des enzymes du lysosome
D. Le RER est abondant dans les cellules stéroïdogènes

160. Cochez les propositions justes


A. La détoxification se fait par glycosylation et conjugaison
B. L’AG permet la maturation des protéines
C. L’acrosome c’est le lysosome des spermatozoïdes
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

161. Cochez les propositions justes


A. L’endosome précoce possède un pH= 5
B. L’hétérophagie c’est la digestion de substances importées par la cellule
C. L’acrosome c’est le polysome des spermatozoïdes
D. L’ubiquitine reconnait les protéines mal repliées

162. Cochez les propositions justes


A. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des enzymes
B. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Le translocan est un canal du RER
D. Les protéines destinées à la mitochondrie sont synthétisées dans le RER

163. Cochez les propositions justes


A. L’endosome tardif possède un pH=5,5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Le compartiment Cis du golgi reçoit en premier les vésicules venues du RER
D. L’autophagie c’est la digestion de substances importées par les cellules

164. Cochez les propositions justes


A. Les protéines destinées au cytosol et au noyau sont synthétisées par les ribosomes libres
B. La N-glycosylation se fait sur l’acide aminé : la sérine
C. Les ribosomes sont constitués par des ARNm et des protéines
D. Les protéines destinées au cytosol sont synthétisées par les ribosomes libres

165. Cochez les propositions justes


A. La détoxification se fait par glycosylation et conjugaison
B. Le compartiment TGN reçoit en premier les vésicules venues du RER
C. Le protéasome fonctionne à pH acide
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

166. Cochez les propositions justes


A. La fixation des tissus tue les cellules
B. Le M.E à haut voltage permet d’observer la surface cellulaire
C. La fixation des tissus est la 1ère étape de la technique histologique
D. Pour étudier le sperme on réalise un frottis

167. Cochez les propositions justes


A. En microscopie optique standard les cellules sont fixées et colorées
B. Microscope électronique à haut voltage permet d’observer des cellules vivantes
C. Pour étudier la moelle osseuse on réalise un frottis
D. L’hétérocaryon est obtenu après cryodécapage

168. Cochez les propositions justes


A. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules fixées et colorées
B. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules vivantes
C. Le microscope en contraste de phase permet de voir des cellules colorées
D. L’hétérocaryon est obtenu après hybridation somatique

169. Cochez les propositions justes


A. Le feuillet clair de la MP correspond aux tètes des phospholipides
B. Le cholestérol rend les membranes moins fluides
C. Protéine de type 2 a NH2 du coté intracellulaire
D. Les protéines polytopiques traversent plusieurs fois la MP

170. Cochez les propositions justes


A. Les protéines intégrées sont des molécules amphiphiles
B. Les protéines périphériques sont amphiphiles
C. Les lipides effectuent 4 sortes de mouvement
D. Le flip flop est un mouvement effectué par les protéines

171. Cochez les propositions justes


A. Le cholestérol est amphiphile
B. Les feuillets denses de la MP correspondent aux queues des phospholipides
C. Un Hétérocaryon est obtenu après l’hybridation somatique
D. le fli flop permet à une protéine de passer d’une hémicouche à l’autre

172. Cochez les propositions justes


A. Les oligosaccharides des glycoprotéines et des glycolipides sont du côté extracellulaire
B. Les lipides effectuent 2 sortes de mouvements
C. GLUT1 est une perméase du globule rouge
D. L’endocytose avec ligand/récepteur donne des vésicules non recouvertes

173. Cochez les propositions justes


A. Une membrane artificielle est constituée que de protéines
B. La cytochalasine bloque la pompe Na+/K/ ATPase
C. Le transport facilité du glucose est actif
D. La diffusion simple se fait à travers la bicouche lipidique

174. Cochez les propositions justes


A. GLUT1 est une perméase transportant le glucose au niveau du globule blanc
B. L’endocytose du LDL donne des vésicules non recouvertes
C. La pompe Na+/K+ ATPase fait entrer 3Na+ et fait sortir 2K+
D. L’ATPase de la pompe Na+/K+ se trouve du côté cytosolique

175. Cochez les propositions justes


A. Une membrane artificielle est perméable aux CO2 et O2
B. La pompe Na+/K/ ATPase fait entrer 3Na+ et fait sortir 2K+
C. L’endocytose du LDL donne des vésicules recouvertes
D. L’opsonisation c’est la formation des pseudopodes par le polynucléaire

176. Cochez les propositions justes


A. L’endocytose avec ligand/récepteur donne des vésicules recouvertes
B. Une endocytose spécifique fait intervenir des ligands/récepteurs
C. Le pompage des H+ de la matrice vers EI a lieu au niveau des complexes I, II et III
D. Le complexe III reçoit les e- du CoQ

177. Cochez les propositions justes


A. Le cytochrome c transfert les e- du complexe II au complexe III
B. Les porines existent au niveau de la membrane externe
C. La membrane externe (ME) porte des crêtes
D. La membrane interne mitochondriale (MI) est riche en cardiolipide

178. Cochez les propositions justes


A. La MP est une mosaïque car constituée de lipides et protéines
B. La transcytose est effectuée par les entérocytes
C. Présence d’anneau d’actine au niveau de la jonction serrée et diffuse
D. Les invaginations existent au niveau des MP latérales

179. Cochez les propositions justes


A. Le centriole a la même structure que le corpuscule basal
B. Les Filaments intermédiaires sont polarisés
C. Le protéasome synthétise de l’ATP
D. Le protéasome reconnait les protéines dénaturées

180. Cochez les propositions justes


A. La N-glycosylation se fait sur les acides aminés sérine ou thréonine
B. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Le protéasome a un Ph= 5,5
D. Le protéasome reconnait les protéines mal repliées

181. Cochez les propositions justes


A. Les ribosomes effectuent la traduction de l’ARNm dans le cytoplasme
B. L’acrosome c’est le lysosome des spermatozoïdes
C. Le protéasome a un Ph= 5
D. Le protéasome produit de l’acétyle CoA

182. Cochez les propositions justes


A. L’endosome précoce possède un pH=5
B. L’endocytose donne des autolysosomes
C. Les nucléosomes sont reliés par l’ARN
D. Un nucléosome est constitué par 6 histones
183. Cochez les propositions justes
A. La N-glycosylation se fait dans l’AG
B. Le REL est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. Le signal » M-6-P » est porté par des hydrolases destinées aux lysosomes
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

184. Cochez les propositions justes


A. L’endosome précoce possède un pH=6,5
B. Le RER est abondant dans les cellules qui synthétisent les protéines
C. Le signal » G-6-P » est porté par des enzymes du lysosome
D. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes

185. Cochez les propositions justes


A. Les ribosomes sont constitués par des ARNm et des protéines
B. Les protéines synthétisées par les ribosomes libres sont destinées à l’exocytose
C. L’acrosome c’est le ribosome des spermatozoïdes
D. RER → AG → MP est un flux antérograde

186. Cochez les propositions justes


A. La détoxification se fait par hydroxylation et conjugaison
B. L’hétérophagie c’est la digestion de substances appartenant à la cellule elle-même
C. Le protéasome fonctionne à pH acide
D. Le protéasome reconnait les protéines ubiquitinylées

187. Cochez les propositions justes


A. Le protéasome produit H2O2
B. Le protéasome est entouré par une membrane
C. Le protéasome synthétise de l’ubiquitine
D. Le protéasome produit de l’acétyle CoA

188. Cochez les propositions justes


A. L’hépatocyte est binucléé
B. Les protéines caryophiles possèdent un N L S
C. L’ADN ribosomal est appelé organisateur nucléolaire
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté des centromères

189. Cochez les propositions justes


A. La phosphorylation de la chromatine permet la dissolution de l’enveloppe nucléaire
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes télocentriques
C. Un nucléosome est constitué par des histones : (H2A, H2B, H3, H4, H1) x2
D. Les télomères des chromosomes se trouvent du côté de la lamina

190. Cochez les propositions justes


A. Les protéines des pores sont les nucléoporines
B. L’ADN ribosomal correspond à la constriction secondaire des chromosomes acrocentriques
C. Le transport actif au niveau des pores se fait à travers le canal central et les canaux périphériques
D. Le nucléole est le lieu de synthèse des ribosomes

191. Cochez les propositions justes


A. Présence des cadhérines au niveau des jonctions
B. Les intégrines sont des SAM Ca++ indépendantes
C. Les protéines périphériques sont attachées par un GPI du côté extracellulaire la MP
D. Le cholestérol rend les membranes moins fluides

192. Cochez les propositions justes


A. La N-glycosylation se fait sur les acides aminés sérine ou thréonine
B. Le REL est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

193. Cochez les propositions justes


A. L’endosome tardif possède un pH=6,5
B. L’endocytose donne des endolysosomes
C. Les ribosomes possèdent des récepteurs sur la membrane du RER
D. Les protéines destinées à la MP sont synthétisées dans le RER

194. Cochez les propositions justes


A. La N-glycosylation se fait sur les acides aminés sérine ou thréonine
B. Le RER est abondant dans les cellules stéroïdogènes
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. Les mitochondries sont détruites par Hétérophagie

195. Cochez les propositions justes


A. L’endosome précoce possède un pH=6,5
B. L’endocytose donne des endolysosomes
C. Le signal » G-6-P » est porté par des enzymes du lysosome
D. L’Hétérophagie c’est la digestion de substances importées par la cellule

196. Cochez les propositions justes


A. Le translocan est un canal du REL
B. Les protéines destinées au cytosol et au noyau sont synthétisées par les ribosomes libres
C. La N-glycosylation se fait sur l’acide aminé Asparagine
D. Le REL joue un rôle dans la détoxification

197. Cochez les propositions justes


A. Le ribosome est constitué de 3 sites : A, P, E
B. Les protéines synthétisées par les ribosomes libres sont destinées à l’exocytose
C. Les glycoprotéines qui portent le signal » M-6-P » sont des hydrolases
D. RER → AG → MP est un flux antérograde

198. Cochez les propositions justes


A. Les endosomes fonctionnent à pH neutre
B. L’hétérophagie c’est la digestion de substances appartenant à la cellule elle-même
C. L’acrosome c’est le polysome des spermatozoïdes
D. Le protéasome reconnait les protéines mal repliées

199. Cochez les propositions justes


A. Le peroxysome produit de l’acétyle CoA
B. Le peroxysome synthétise de l’ATP
C. Le protéasome synthétise de l’ATP
D. Le protéasome reconnait les protéines dénaturées

200. Cochez les propositions justes


A. Le peroxysome produit H2O2
B. Le protéasome fonctionne à pH acide
C. Le protéasome a un Ph= 5
D. Le protéasome produit de l’acétyle CoA

Vous aimerez peut-être aussi