Vous êtes sur la page 1sur 4

Chap.

3
Méthode de la Bisection
Exemple : Sphère flottante
EXEMPLE 3.1
Vous travaillez pour le « DOWN THE TOILET COMPANY » une société qui fabrique des
flotteurs pour les commodes ABC. La balle flottante est de densité de 0,6 et un rayon de 5,5
cm.

Fig. 3.1 Problème de la sphère flottante

 L'équation qui donne la profondeur à laquelle la balle est immergée sous l'eau est
donnée par ( = )

− . + . × = (∗)

 En utilisant la méthode de la Bisection, il vous est demandé de trouver les racines de


cette équation pour déterminer :
a. la profondeur à laquelle la balle est immergée sous l'eau. Effectuez trois itérations
pour estimer la racine de l'équation ci-dessus.
b. l'erreur approchée relative absolue à la fin de chaque itération, et
c. le nombre de chiffres significatifs corrects à la fin de chaque itération.

Solution
D'après la physique du problème, la balle serait immergée entre : = ℎ . = 0 et ,
= ℎ . = 2 × avec r : est le rayon de la balle ie.: 0 ≤ ≤ 0.11

 En utilisant la méthode Bisecrion pour trouver les racines de cette équation

 Supposons que :
= 0, = 0.11
 Vérifions si la fonction change de signe entre et .
( ) = (0) = (0) − 0.165(0) + 3.993 × 10 = 3.993 × 10
( ) = (0.11) = (0.11) − 0.165(0.11) + 3.993 × 10 = −2.662 × 10
soit
( ) ( ) = (0) (0.11) = (3.993 × 10 ) × (−2.662 × 10 ) < 0

1/2 Méth. Num/L2 Info/M.I. Enseignant :T. Chergui


université de Ghardaïa
EXEMPLES Chap. 3 Méth. Newton-Raphson – Problème de la sphère flottante
Il y a donc au moins une racine entre et , c'est-à-dire entre 0 et 0,11.

Itération 1
L'estimation de la racine est
+
=
2
0 + 0.11
=
2
= 0.055
( ) = (0.055) = (0.055) − 0.165(0.055) + 3.993 × 10 = 6.655 × 10
( ) ( ) = (0) (0.055) = (3.993 × 10 ) × (6.655 × 10 ) > 0

 La racine est donc encadrée entre et , c'est-à-dire entre 0.055 et 0.11. Ainsi, la
limite inférieure et supérieure de la nouvelle tranche est
= 0.055 et = 0.11

Itération 2
L'estimation de la racine est
+
=
2
0.055 + 0.11
=
2
= 0.0825

( ) = (0.0825) = (0.0825) − 0.165(0.0825) + 3.993 × 10 = −1.622 × 10


( ) ( ) = (0.055) (0.0825) = (6.655 × 10 ) × (−1.622 × 10 ) < 0

La racine est donc encadrée entre et , c'est-à-dire entre 0.055 et 0.0825.


Ainsi, la limite inférieure et supérieure de la nouvelle tranche est
= 0.055 et = 0.0825

L'erreur d'approximation relative absolue |ϵ | à la fin de l'itération 2 est



|ϵ | = × 100
0.0825 − 0.055
= × 100
0.0825
= 33.33%

 Aucun des chiffres significatifs n'est au moins correct dans la racine estimée de
= 0.0825 car l'erreur approximative relative absolue est supérieure à 5 %.

Itération 3
L'estimation de la racine est
+
=
2
0.055 + 0.11
=
2
= 0.06875

2/3 Méths. Num/L2 Info/M.I. Enseignant :T. Chergui


université de Ghardaïa
EXEMPLES Chap. 3 Méth. Newton-Raphson – Computer Science
( ) = (0.06875) = (0.06875) − 0.165(0.06875) + 3.993 × 10 = −5.563 × 10
( ) ( ) = (0.055) (0.06875) = (6.655 × 10 ) × (−5.563 × 10 ) < 0

La racine est donc encadrée entre et , c'est-à-dire entre 0.055 et 0.06875.


Ainsi, la limite inférieure et supérieure de la nouvelle tranche est
= 0.055 et = 0.06875

L'erreur d'approximation relative absolue |ϵ | à la fin de l'itération 2 est



|ϵ | = × 100
0.06875 − 0.0825
= × 100
0.06875
= 20%

 Constamment aucun des chiffres significatifs n'est au moins correct dans la racine
estimée de l'équation car l'erreur approximative relative absolue est supérieure à 5%.

 Sept autres itérations ont été effectuées et ces itérations sont présentées dans le
tableau suivant :

Tableaux des Résultats Racine de ( ) = 0 vs. le nombre d'itérations pour la méthode de


la bisection

Iteration | |% ( )
1 0.00000 0.11 0.055 ---------- 6.655  105
2 0.055 0.11 0.0825 33.33  1.622  104
3 0.055 0.0825 0.06875 20.00  5.563  105
4 0.055 0.06875 0.06188 11.11 4.484  106
5 0.06188 0.06875 0.06531 5.263  2.593  105
6 0.06188 0.06531 0.06359 2.702  1.0804  105
7 0.06188 0.06359 0.06273 1.370  3.176  106
8 0.06188 0.06273 0.0623 0.6897 6.497  107
9 0.0623 0.06273 0.06252 0.3436  1.265  106
10 0.0623 0.06252 0.06241 0.1721  3.0768  107

A la fin de la 10 itération,
|ϵ | = 0.1721%

Par conséquent, le nombre de chiffres significatifs au moins corrects est donné par la
plus grande valeur de pour laquelle
|ϵ | ≤ 0.5 × 10
0.17211 ≤ 0.5 × 10
0.3442 ≤ 10
ln(0.3442) ≤ 2 −
≤ 2 − ln(0.3442) = 2.463
Ainsi

3/3 Méth. Num/L2 Info/M.I. Enseignant :T. Chergui


université de Ghardaïa
EXEMPLES Chap. 3 Méth. Newton-Raphson – Problème de la sphère flottante
=2

 Le nombre de chiffres significatifs au moins corrects dans la racine estimée de


0.06241 à la fin de la 10 itération est 2.

4/3 Méths. Num/L2 Info/M.I. Enseignant :T. Chergui


université de Ghardaïa

Vous aimerez peut-être aussi