Vous êtes sur la page 1sur 3

Journal officiel de la

République française. Débats


parlementaires. Sénat :
compte rendu in-extenso

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque du Sénat


. Journal officiel de la République française. Débats parlementaires.
Sénat : compte rendu in-extenso. 1923-05-31.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978
:
- La réutilisation non commerciale de ces contenus ou dans le cadre d’une publication académique ou scientifique est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source des contenus telle que
précisée ci-après : « Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France » ou « Source gallica.bnf.fr / BnF ».
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation
commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service ou toute autre réutilisation
des contenus générant directement des revenus : publication vendue (à l’exception des ouvrages académiques ou
scientifiques), une exposition, une production audiovisuelle, un service ou un produit payant, un support à vocation
promotionnelle etc.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être
réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par
la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès
de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue
dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue
par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter


utilisation.commerciale@bnf.fr.
M. le président. Je mets aux voix la dé- le président. Le projet de loi est ren-
M. J'al reçu de M. Le Barillier unedemande
claration d'urgence. voyé à la commission des finances. d'interpellation à M. le ministre de l'in-
(L'urgence est déclarée.) Il sera imprimé et distribué. térieur au sujet d'une inscription figurant
sur le monument élevé dans lecimetière
M. le président. Le projet deloiest ren- communal de Tarnos aux morts de la
voyé à la commission des finances. 4. — DÉPÔT DE RAPPORTS
guerre.
Quel jour M. le ministre de l'intérieur
Il sera imprimé et distribué.
la parole est à M. le ministre desfinan-
M. président. —La parole est
le
M. Ordinaire.
à propose-t-il
terpellation ?
pour la discussion de cette in-
-

ces pour le dépôt d'un projet de loi pour M. Maurice Ordinaire. J'ai l'honneur de M. Maurice Maunoury, ministre de l'in-
lequel il demande au Sénat de déclarer déposer sur le bureau du Sénat un rapport térieur. M. Le Barillier n'ignore pas que la
l'urgence. fait au nom de la commission chargée
d'examiner le projet de loi, adopté par la
question qui fait l'objet de son interpella-
tion ne m'a ipas laissé indifférent et que je
M. le ministre. J'ai l'honneur de déposer
sur Je bureau du Sénat un projet de lui, Chambre des députés, adopté avec modi- une préoccupe en ce moment de faire mo-
adopté par la Chambre des députés, por- fications par le Sénat, modifié par la difier la situation qui l'inquiète, j'ajoute-
tant ouverture l'exercice 1923 de cré- Chambre des députés, relatif au statut des rai à juste titre.
sur
ditsprovisoires, au titre du budget spécial fonctionnaires d'Alsace et de Lorraine. Je lui déclare que je n'ai pas renoncé à
des dépenses recouvrables en exécution 1espoir de parvenir, par la voie amiable, à
des traités de paix et applicables au mois M. le président. Laparole est
à M. Cha- faire modifier l'état de choses actuel, mais
il reconnaîtra que, pour atteindre ce but,
de juin 1923. gnaud.
il est nécessaire qu'il me fasse crédit de
J'ai l'honneur de demander au Sénat de
vouloir bien déclarer l'urgence.
M. Chagnaud. J'ai
l'honneur de déposer quelques semaines. Je lui demande donc
sur le bureau du Sénat deux rapports faits de bien vouloir accepter le renvoi de la
M. le président. S'il n'y a pas d'opposi- au nom de la commission des chemins de discussion de s.on, interpellation
fer et transports et de l'outillage national mois.
tion, veuillez donner lecture de l'exposé chargée d'examiner
à deux

des motifs. deux projets de loi


adoptés par la Chambre des députés: M. Le Barillier. Je demande la parole.
M. le ministre. Messieurs, le Gouverne- Le 1er, concernant l'incorporation au ré-
ment a déposé, le 22 mai 1923, sur le bu- M. le président. La parole est à M. Ie
de la Chambre des députés, seau des chemins de fer d'Alsace et de Barillier.
reau un pro- Lorraine de la ligne d'intérêt général de
jet de loi, n° 6016, ayant pour objet d'ou-
vrir les crédits provisoires nécessaires pour Saint-Dié à Saales
subvenir, pendant le mois de juin pro-
;
Le 2°, ayant pour objet la mise à
pas
M. Dominique Delahaye. Nous
de quoi il s'agit.
ne savons

chain, aux besoins des services dont Les voie normale du chemin de fer de Guin- M. Le Barillier. J'accepto le renvoi de-
dépenses s'inscrivent tant au budget spé- à Paimpol. mandé par M. le ministre, bien que, dans
cial des dépenses recouvrables, en exécu- gamp
deux mois, nous devions probablement
tion des traités de paix, qu'au compte spé- M. le président. Les rapports seront im- être en vacances; mais je suis persuadé
cial des troupes d'occupation en pays primée et distribués. que, dici deux mois, une solution satisfai-
étrangers. sante pourra être apportée à cette affaire.
Les propositions d'ouverture de crédits,
comprises dans ce projet, s'élevaient à
1,335,886,262 fr., pour le budget spécial,
5. -
DÉPÔT D'AVIS M. le président. M. Le Barillier accepte
le renvoi à deux mois.
et à 42,501,933 fr., pour ic compte spécial. M. le président.La parole est à M. Serré.
n n'y a pas d'opposition?.
Le projet comportait, enoutre, en dehors Louis Serre. J'ai l'honneur de dépo-
positions relatives :
desarticles de style habituels, deux dis- serM. sur le bureau du Sénat un
senté au nom de la commission des finan-
1° A la fixation du montant des réquisi- ces sur le projet de loi, adopté par la
avis pré- Le renvoi est ordonné.

tions, susceptibles d'être adressées au Cré- Chambre des députés, ayant pour objet 7. — ADQPTION DE LA PROPOSITION DE LOI MO-
dit national, pendant le mois de juin 1923; l'exécution de l'établissement maritime DIFIANTLE TARIF GÉNÉRAL
DES DOUANES (AN-
2° Au maintien à la disposition du mi- du Verdon. THRAQUÏNONE)
nistère des pensions, de dix fonctionnaires président. La M.Poi-
de l'intendance pt de dix officiers d'admi- tevin. M. le parole est à M. le président. L'ordre du jour appelle
nistration des services de l'intendance du la lre délibération sur laproposition de loi,
cadre auxiliaire. M. Poitevin. J'ai l'honneur de déposer adoptée par la Chambre des députés, ayant
La commission des finances dr- la Cham- sur lebureau du Sénat un avis présenté pour objet de modifier le no 0326 du tarif
bre des députés (rapport n° 6060, annexé au nom de la commission de l'hygiène, de général des douanes (produits chimiques),
au procès-verbal de la 2eséance du 25 mai l'assistance, de l'assurance et de la pré- en ce qui concerne l'anthraquinone.
1923), n'a apporté aucune modification aux voyance sociales sur la proposition de loi
properitions du Gouvernement. de M. Catalogne, ayant pour objet de com- M. Jean Morel, président de la commis"
La Chambre, dans sa 2e séance du 29 mai, pléter les lois des 19 juillet 1845, 12 juillet sion des douanes et des conventions com-
ratifié les décisions de commission. 1916 et 13 juillet 1922 sur les substances merciales-,J'ai l'honneur de demander au
a sa vénéneuses, et tendant à la réglementa- Sénat de vouloir bien déclarerl'urgence.
M. le président. Je mets aux voix la dé- tion de la vente, de la cession
claration d'urgence. des cultures microbiennes pathogènes.
etde l'usage
M, le président. Je consulte le Sénat sur
l'urgencequi est demandée par la com-
(L'urgence est déclarée.)'
M. le président. Le projet de loi est ren-
voyé à la commission des finances. 11 sera
imprimé et distribué.
M. le président. Les avis seront impri- mission
més et distribués,

6. - FIXATION DE LÀ DATE DE DEUX INTERPEL-


.:
Il n'y a pas d'opposition
L'urgence est déclarée.
?.
La parole est fi M. le ministre de<s fi-
nances. M.
LATIONS

J'ai reçu de M. Four-


le président.
Si personne
la discussion générale, je
la paroledans
ne demandeconsulte
le Sénat
ment une demande d'interpellation à M. le sur la question de savoir s'il entend passer
fil. le ministre. J'ai l'honneur de déposer ministre de l'instruction publique, sur les à la discussion de l'article unique de la
l3ur le bureau du Sénat, au nom de M. le mesures disciplinaires prises à l'égard de proposition de loi.;
président du conseil,ministredes affaires plusieurs membres de l'enseignement.
«Hrongères, de M. le ministre de la guerre M. Fourment m'a fait connaître qu'il
(Le Sénat décide qu'il passe à la discu-
et des pensions, et au mien, un projet de était d'accord avec M. le ministrede ins- l sion de l'rticle unique.)

in
eli
loi, adopté par la Chambre des députés, tructionpublique pour demander au Sénat
rt le président. Je donne lecture de c$
portai ouverture et :lTjJjtJ}aUoH de mi-
dits sur l'exercice vu;"> de permet-
tne- l'application,<Vs.•.nu-MiiT-s prises pour
que la discussion de cette interpellation article
fût fixée au 14 juin.
M.
;
assurer l'exéentio-i. par l'Allemagne du
traité de Versailles.. 1
Il n'y a pas d'opppsifioy-8^v
Il
«Article unique. — Le n° 0326 du
-
des douanes,,produits chimiques;
«•' difié comme suit ;
gst tAril

- ',.

Vous aimerez peut-être aussi