Vous êtes sur la page 1sur 6

Fiche pédagogique

Module:  Deuxième.
Projet: Etudier les caractéristiques d'un roman maghrébin d'expression française.
Support:  «Il était une fois un vieux couple heureux»  de Med Khaïr-Eddine
Séquence: 1
Séance:  0 - (Séance augurale.)

Activité: Travaux encadrés (l'entrée dans l'oeuvre)

Durée:2 h
COMPETENCES VISEES:
Etudier les caractéristiques d'un roman maghrébin d'expression française.
Comprendre la construction d'un roman de littérature maghrébine
d'expression française et sa valeur ethnographique.
Acquérir des techniques de la narration.
étudier la structure narrative de l'oeuvre.
Produire un récit à partir d'un schéma narratif.
Analyser la visée argumentative dans le roman de Med Khaïr-Eddine.
Entrée dans l'oeuvre:

Etude de l'extratexte

Introduction générale sur le roman maghrébin.

Contextualiser un roman marocain d'expression française.

Biographie de Mohammed Khaïr-Eddine/ Ses oeuvres.

Connaître les caractéristiques de la littérature maghrébine d'expression française.

Développer la capacité d'écoute, de paroleet de la prise de note.

Support:

- Les recherches documentaires des élèves.

- L'oeuvre: Il était une fois un vieux couple heureux.

Taches à réaliser:
Documentation; Communication orale; Prise de parole; Discussion et
récapitulation.

Introduction générale:

La L.M.E.F est une production littéraire née sous la période coloniale


française dans les trois pays du Maghreb. Elle est issue de la Tunisie, de
l'Algérie et du Maroc. Elle est née principalement vers les années 1945-1950.
Elle est produite par des auteurs autochtones.

La colonisation du Maghreb à partir de 1830 a produit un phénomène


d'acculturation qui a introduit des données nouvelles dans la société parce
que le système colonial gérait aussi la formation et la culture. Il diffusait sa
langue par le biais de l'école, de l'administration, de la justice et de la presse.

La 1ère génération des écrivains d'expression française composa surtout des


essais ou des romans à thèse. Le rapport de la langue française avec ses
auteurs évolue parce que la scolarisation s'est profondément enracinée.

A partir de 1945, une maîtrise de la langue française a permis aux auteurs


maghrébins de composer des textes d'une dimension véritablement
littéraire. Le texte devient oeuvre de création et non plus simple
témoignage.

Parmi ces écrivains, on peut citer: Driss Chraïbi; Tahr ben Jelloun; Katib
Yassin; Ahmed Sefrioui; Rachid Boudjedra; Abdelaziz Kacem; Mohamed
Dib, Mammeri et Mouloud Feraoun … etc.

La L.M.E.F englobe souvent plusieurs cultures, elle se compose de


«Maghreb» et de «Langue française»; deux univers culturels qui se
rencontrent, se confrontent et s'enrichissent.

C'est le lieu des ouvertures, des mentalités, des métissages culturels et des
accès offerts par la langue étrangère: le français.

I- La littérature maghrébine d'expression française:

Les écrivains marocains d'expression française, bien loin d'abandonner la


plume, créèrent un courant de pensée qui ne rejetait pas l'héritage culturel
français mais le considérait en fonction de l'avenir national. La revue
Souffles, créée en 1966, a joué un rôle déterminant dans ce débat.

La littérature marocaine d'expression française était jugée pour sa


contribution au patrimoine national, le choix de la langue n'était pas
considéré comme historiquement prioritaire, le principal était de définir les
options idéologiques de la population longtemps aliénée et marginalisée.
Cette position permit à la littérature marocaine d'expression française de
connaître de nouvelles orientations linguistiques et esthétiques, les
écrivains ayant le souci de rendre leur langue plus accessible à un univers
imaginaire qui puise ses sources à la fois dans le patrimoine national et
dans l'héritage occidental.

Le lecteur maghrébin a parfois rejeté cette littérature surtout au moment de


l'Indépendance car elle visait un public plutôt français dont il fallait gagner
la confiance. Maintenant cette littérature s'adresse davantage à un public
maghrébin d'où le nouvel intérêt de ce public pour cette littérature.
II- Biographie de Mohammed Khaïr-Eddine :

Né à Tafraout en 1941 dans une famille de commerçants, Mohamed Khaïr-


Eddine est un grand écrivain marocain de la littérature maghrébine
d'expression française. Pendant ses études secondaires à Casa, il découvre
Rimbaud. Il a influencé, par sa poésie, tous les membres de la revue
«Souffles».
Il a vécu à Agadir (1961-1963), à Casablanca (1963-1965), puis 15 ans à Paris
(1965-1979) où il y publie beaucoup et anime pour France-Culture des
émissions radiophoniques nocturnes, il se marie et a un fils. Il rentre seul
au Maroc en 1979; En 1989, il regagne de nouveau la France où il publie de
nombreux poèmes et romans: - Révélation de son roman «Agadir» en 1967.

- Soleil arachnide en 1969.

- Moi l'aigre en 1970.

- Le Déterreur en 1973.

- Ce Maroc en 1975.

- Une odeur de Mantèque en 1976.


Il a laissé derrière lui une production romanesque et poétique très
importante.

Khaïr-Eddine use de la dérision pour remettre en question toutes les


composantes de la société à l'instar des fqihs et même du pouvoir.

D'une haine contre toute forme d'autorité découle le caractère virulent et


vindicatif des écrits de MedKhïr-Eddine.

Malade, il meurt à Rabat le 18 novembre 1995.


III- Ses oeuvres:

Ses oeuvres ont été publiés, pour la plupart, aux Editions du Seuil:

 Corps négatifs en 1968.


 Histoire d'un bon Dieu en 1968.
 Une vie, un rêve, un peuple, toujours errant en 1978.
 Légende et vie d'Agoun'chich en 1984.
 Il était une fois un vieux couple heureux en 1993.
 Faune détériorée en 1997.

- Ses oeuvres interdites au Maroc de son vivant, ont commencé à être


rééditées en 2002.

IV- Résumé:
C'est l'histoire d'un vieux couple berbère fortement attaché à la terre et qui
vit dans un village retiré du Sud marocain . Le narrateur relate la vie
quotidienne de ce couple. Il s'agit d'une vie simple, entre le travail, le repas
que prépare admirablement sa femme, et la séance sacrée du thé et de
cigarette.

Le village va connaître des transformations au niveau des habitudes sous


l'influence de la modernité. Le vieux couple cependant semble épargné. Je
suis le gardien de la tradition répète toujours le vieux. L'histoire se termine
avec l'immigration des habitants à cause de la sécheresse. Le couple
continue sa vie au village malgré tout. La vie est partout, même dans le
désert, conclut le vieux.

V- Les grands thèmes de la littérature maghrébine:


* Dans la L.M.E.F -> deux préoccupations importantes évoquées par les écrivains:

1. Les aspects traditionnels.


2. Les aspects nouveaux de la Société au Maghreb.

1. - Ils évoquent les coutumes, le folklore, la vie quotidienne, …

- Ils font une description ethnographique de la société pour montrer que la


tradition est toujours vivante malgré l'occupation qui cherche à estomper
(effacer progressivement) l'identité culturelle du Maghreb.

2. - Ils apparaissent sous forme d'une interrogation et d'une remise en


question de la culture nationale.

- Changement des structures sociales et culturelles (le phénomène


d'aaculturation).
3- Thème de la résistance face à l'occupation française pour la reconquête de
l'indépendance.

La structure du récit:

Schéma actantiel du Récit:

Destinateur Destinataire

Les traditions – l'authenticité Le vieux, sa femme, villageois

Sujet

Le vieux

Objet

Préserver les traditions et combattre

La modernité fallacieuse.

Adjuvants Opposants

Sa femme; Professeur à l'institut Pauvres; Jeunes dépravés;


de Taroudant; l'alim de la medersa riches corrompus.

Vous aimerez peut-être aussi