Vous êtes sur la page 1sur 6

LA COMPTABILITE DE GESTION

TRAVAUX DIRIGES
SERIE N°2

Professeur :

Rachid EL BETTIOUI

Année universitaire : 2020/2021


Série 2 : Travaux dirigés : Comptabilité de Gestion Université Ibn Zohr Pr. EL BETTIOUI RACHID

Etude de cas n° 1
La société ALAMITECH est l’une des compagnies marocaines pionnières dans le secteur
industriel, notamment : Construction métallique, Fabrication mécanique ainsi qu’installation électrique
et automatisme. Parmi ces activités, on trouve la fabrication de cribles à usage de décoration. Le
processus de fabrication se présente comme suit :
- Atelier « Coupe » : assure la coupe des plaques du cuivre ;
- Atelier « Perforation » : assure la perforation du cuivre coupé ;
- Atelier « Finition » : assure la mise en forme des cibles.
La société ALAMITECH tient une Comptabilité Analytique de Gestion « CAG » mensuelle suivant la
méthode des coûts complets. Elle opte pour le coût moyen unitaire pondéré pour évaluer les sorties des
différents stocks. Ci-après des informations relatives au mois de Décembre 2018.
1. Stocks des cribles :
o Au 01/12/2018 : 800 unités pour une valeur totale de 36 210 dh;
o Au 30/12/2018 : 190 unités
2. Charges directes :
o 1 m2 de cuivre consommé a coûté 28 dh ;
o 1 Heure de MOD a coûté 18 dh dans l’atelier « Finition » (Il n’y a pas de MOD dans les
autres sections);
o Des fournitures diverses d’une valeur de 14 250 dh ont été incorporées dans le coût de
production du mois.
3. La production du mois :
L’entreprise a achevé pendant le mois de décembre 6000 cribles dont la fabrication a laissé des déchets
sans valeur, évacués à 4300 dh. En outre, il a été constaté à la fin du mois des encours de production
dont la valeur est estimée à 15 100 dh.
4. Ventes du mois :
L’entreprise a vendu une quantité de cribles ( à déterminer ?) à 68 dh l’unité d’un crible sur lesquelles
l’entreprise a accordé une remise de 8%. Cette remise constitue une charge directe de distribution.
5. Autres informations :
 Lors de l’analyse des charges incorporables du mois, il a été tenu compte de 19200 dh d’éléments
supplétifs et de 11 600 dh d’éléments non incorporables ;
 Aucune différence d’inventaire n’a été constatée sur les stocks de matières et fournitures ;
 Les frais indirects d’approvisionnement imputés au coût d’achat du mois ont dépassé les frais
de cette section de 5 400 dh ;
 D’autres produits d’exploitation de 18 400 dh sont constatés en comptabilité générale au cours
du mois.
6. Tableau de répartition des charges indirectes :
Eléments Coupe Perforation Finition Distribution
Totaux Rép. Secondaire 20 800 12 600 36 600 33 600
-Nature Unités d’Oeuvre 1 m2 de cuivre 1 Heure 1 Heure 100 Dh de Chiffre
utilisé Machine MOD d’affaires
-Nombre U.O 3200 1575 6100 4488
Coût d’unité d’oeuvre 6,5 8 6 7,5

Travail à faire :
1. Déterminer le cout de production des cribles pour le mois de Décembre
2. Présenter l’inventaire permanent des cribles
3. Calculer le cout de revient et le résultat analytique de gestion du mois de Décembre
4. Déterminer le résultat de la comptabilité générale du mois de décembre.

2
Série 2 : Travaux dirigés : Comptabilité de Gestion Université Ibn Zohr Pr. EL BETTIOUI RACHID

Etude de cas n° 2

La société CERAMIN est spécialisée dans la production d'un composite minéral CERAM.
Ce composite est obtenu à partir d'une matière première minérale. Dans un premier temps, la
matière minérale est obtenue dans un atelier de traitement à partir de matières minérales
brutes. Le traitement permet de retirer la gangue, considérée comme déchet et représentant 30
% des matières minérales brutes. Ces déchets non vendables font l'objet d'une évacuation. Par
la suite, la matière minérale est acheminée vers l'atelier composite afin de produire le produit
principal, le composite minéral CERAM. Lors de la fabrication du CERAM dans l'atelier
composite, un sous-produit (SP) est obtenu.
Ce dernier nécessite pour pouvoir être commercialisé d'un traitement supplémentaire dans un
atelier spécifique. Les consommations au cours de la période sont :
- Atelier Traitement
- Matières minérales brutes : 10 tonnes à 6 500 Dh la tonne.
- Main-d'oeuvre directe : 700 heures à 1 8 Dh de l' heure.
- Frais d’atelier traitement : 1 6 400 Dh.
- Frais d'évacuation des déchets : 4 000 Dh.
- Atelier Composite
 Matières minérales : à déterminer.
 Main-d' œuvre directe : 840 heures à 20 Dh l' heure.
 Frais d’atelier composite : 20 800 Dh.
-Atelier spécifique au traitement du sous-produit
 Main-d' oeuvre directe : 80 heures à 25 Dh l' heure .
 Frais d’atelier spécifique : 4 500 Dh.
- Les productions au cours de la période sont :
 Matières minérales : à déterminer.
 CERAM : à déterminer.
 Sous Produit : 800 kg.
Le sous-produit à la sortie de l'atelier composite est évalué à partir à son prix de vente au
marché et qui s’élève à 25 Dh le kg diminué d'une décote correspondant à la marge bénéficiaire
escomptée, soit 25 % du prix de vente, et compte tenu des frais de traitement dans un atelier
spécifique.
Travail à faire :
Déterminez les coûts de production relatifs au composite minéral CERAM et au sous-produit.

3
Série 2 : Travaux dirigés : Comptabilité de Gestion Université Ibn Zohr Pr. EL BETTIOUI RACHID

Etude de cas n° 3

International Précision Ingénierie (IPI) est une entreprise européenne spécialisée dans
l'électroérosion, technologie permettant la conception de pièces complexes au millième de
millimètre près destinées à l'industrie aéronautique. Actuellement elle réalise une pièce en
titane à partir d'une unité de titane de 30 kg.
Pour le mois de mai, les informations concernant la production de cette pièce dans
l'atelier d'électroérosion sont les suivantes : au cours du mois de mai 120 pièces ont été lancées
en fabrication. Au début de la période, 10 pièces qui étaient en cours de fabrication ont été
terminées, elles avaient subi 60 % des opérations d'électroérosion. Par contre, en fin de
période, il restait 20 pièces n'ayant subi que 50 % des opérations d'électroérosion. Au cours de
ce mois, l'ingénieur a relevé, pour cet atelier, le nombre d'heures de main-d'oeuvre directe et le
nombre d'heures machines, soit 2 280 heures de main-d'œuvre directe à 22,50 Dh de l'heure et
4 560 heures machines pour un montant de 239 400 Dh de frais d'atelier d'électroérosion
(l'unité d'œuvre étant le nombre d'heure machine).
Stocks au 1er mai :
- Titanes : 420 unités à 7 200 Dh l’unité.
- Encours PTI (10 unités) : 87 300 Dh.
N.B. : Les unités de titane sont intégrées à 100 % dès le lancement de la production.
Travail à faire
Déterminez le coût de production des pièces de titane PTI terminées à la sortie de l'atelier
d’électroérosion.

4
Série 2 : Travaux dirigés : Comptabilité de Gestion Université Ibn Zohr Pr. EL BETTIOUI RACHID

Etude de cas n° 4

L'entreprise Anduze Poterie produit à partir d'une matière première unique (la terre
glaise) deux articles différents : le Pot d'Anduze classique, type A, et le Pot d'Anduze vernissé,
type B .
A. Stock initial au 1er mars
- Matière première : 1 500 kg pour 4 800 Dh.
- Matières consommables pour 3 600 Dh.
- Pot d' Anduze classique - type A : 80 unités pour 1 5 625 Dh.
- Pot d' Anduze vernissé - type B : 60 unités pour 16 050 Dh.
- Encours type A : 5 unités pour 812 Dh.
- Encours type B : néant.
B. Achats du mois
- Matière première : 10 000 kg à 3,20 Dh le kg.
- Matières consommables pour 7 500 Dh.
C. Préparation de la terre
Dans l'atelier préparation, on a utilisé 8 500 kg de matière première.
Les charges de main-d'oeuvre directe s'élèvent à 2 847,50 Dh.
D. Moulage des pots
Dans l'atelier de finition, on a utilisé 4000 kg de matière première pour les pots d'Anduze
classiques (20 kg par pot) et 4500 kg pour les pots d'Anduze vernissés (30 kg par pot). La
matière première est absorbée à 100 % en début de moulage.
Le nombre d'heures de main-d'oeuvre directe a été de 788 heures pour les pots
d'Anduze classiques et 735 h pour les pots d'Anduze vernissés (taux horaire : 20 Dh).
Il a été transmis à l'atelier cuisson 195 pots d'Anduze classiques et 145 pots d'Anduze
vernissés.
Par ailleurs, il restait en cours de moulage :
- 10 pots d’Anduze classiques pour un montant de 1 428 Dh.
- 5 pots d’Anduze vernissés pour un montant de 875 Dh.
E. Cuisson des pots
La cuisson des pots est la dernière étape avant la mise en magasin. Les charges de MOD
dans cet atelier s'élèvent à 2222 Dh (1131 Dh pour le pot d'Anduze classique et 1091 Dh pour
pot d'Anduze vernissé).

5
Série 2 : Travaux dirigés : Comptabilité de Gestion Université Ibn Zohr Pr. EL BETTIOUI RACHID

F. Tableau de répartition des charges indirectes :

Administration

Maintenance

Approvisonne

Distribution
Préparation
Eléments

Moulage

cuisson
ment
Totaux R.P 4000 4775 2500 2375 5403,50 2043 5998
-Administration - 5% 10% 10% 10% 25% 40%
-Maintenance 10% - 10% 20% 20% 40% -
-Unités d’Oeuvre Kg matière Kg matière Heure Nombre 1 Dh de
achetée première MOD des pots Chiffre
préparée en cuisson d’affaires
-Nombre U.O ………………… ……………… ………………… …………..… …………..…
-Coût U.O ………………… ……………… ………………… …………..… …………..…

G. Ventes
- Pots d' Anduze classiques - type A : 200 unités pour 52 000 Dh.
- Pots d' Anduze vernissés - type B : 180 unités pour 59 400 Dh.
H. Stock final réel
 Matière première : 2 920 kg.
 Matières consommables : 1 800 Dh.
 Pot d'Anduze classique - type A : 74 unités.
 Pot d'Anduze vernissé - type B : 25 unités.
 Encours type A : 10 unités pour 1 428 Dh.
 Encours type B : 5 unités pour 875 Dh.
Les matières consommables sont considérées comme des charges indirectes. Les stocks
s'évaluent au coût moyen unitaire pondéré.
Arrondir au centième de Dirham le plus proche.
Travail à faire :
1. Calculez les coûts de revient et résultats analytiques du mois de mars.
2. Commentez vos résultats ?
3. Indiquez quel serait le résultat de la comptabilité générale pour le mois de mars N,
sachant qu'il a été incorporé dans les calculs de coûts, la rémunération conventionnelle
des capitaux propres au taux de 5,25 % , le montant des capitaux propres étant de
280 000 Dh et qu'il existait 4 200 Dh de charges non incorporables.

Vous aimerez peut-être aussi