Vous êtes sur la page 1sur 9

période de 24 heures, soit une vitesse de 0,00003 km/h (c'est une croissance

d'environ 1 millimètre toutes les 2 minutes)[5].

Comme matériau de construction …

Dans sa forme naturelle, le bambou matériau de construction est


traditionnellement associé aux cultures de l'Asie du Sud, de l'Asie de l'Est et du
Pacifique Sud, et dans une certaine mesure à celles d'Amérique centrale et
d'Amérique du Sud, et par extension à l'esthétique de la culture Tiki. En Chine et
en Inde, le bambou a été utilisé pour construire des ponts de singe, en faisant
des câbles en bambous fendus ou en tressant des chaumes entiers et
suffisamment flexibles. Un pont de ce type dans la région de Qian-Xian est
attesté dans des écrits remontant à 960 après J.-C. et a pu perdurer depuis le
troisième siècle av. J.-C., principalement grâce à un entretien continu.

Le bambou a été longtemps utilisé pour monter des échafaudage; La pratique a


été interdite en Chine pour des bâtiments de plus de six étages, mais elle est
toujours utilisée pour les gratte-ciels à Hong Kong[6]. Aux Philippines, la hutte
nipa est un exemple assez typique de la catégorie la plus élémentaire de
maison de bambou. Les murs sont en nattes de bambous fendus et tissés qui
peuvent être soutenus par des lattes et pieux aussi en bambou. Dans
l'architecture japonaise, le bambou est utilisé principalement comme élément
accessoire ou décoratif des bâtiments, tels que les clôtures, fontaines, grilles et
gouttières, en grande partie grâce à l'abondance de chaumes de qualité[7]

Les échafaudages de bambou peuvent atteindre de grandes hauteurs.


Différentes formes structurelles peuvent être réalisées en formant les bambous
pendant leur période de croissance. Des bambous de section carrée sont créés
en comprimant la tige en phase de croissance dans une forme carrée. Des
arches peuvent également être créées en forçant la croissance du bambou
dans la forme désirée, ce qui coûte beaucoup moins cher qu'obtenir la même
forme avec du bois normal. On peut aussi recourir à des méthodes de formage
plus traditionnelles, comme celles utilisant la chaleur ou la pression, pour
courber ou aplatir les tiges coupées.[8].

Le bambou peut être coupé et stratifié en feuilles et en planches. Ce procédé


consiste à couper des tiges en fines lanières, à les raboter, les faire bouillir et
les sécher  ; ces bandes sont ensuite collées, pressées et finies[9]. Alors qu'ils
sont utilisés depuis longtemps en Chine et au Japon, des entrepreneurs ont
commencé à développer et à vendre des sols stratifiés en bambou en Occident
au milieu des années 1990[9]. Les produits fabriqués à partir de stratifiés en
bambou, dont les revêtements de sol, les meubles, l'ébénisterie et même la
décoration, sont devenus très populaires, passant du marché de détail aux
grands distributeurs tels que Home Depot. L'industrie des produits en bambou
(qui comprend également les petits objets, les tissus, etc.) devrait atteindre un
montant de 25 milliards de dollars d'ici 2012[10]. La qualité du stratifié de
bambou varie selon les fabricants et dépend de la maturité des plantes dont il
est issu (six ans étant considéré comme l'optimum). Les produits les plus
robustes sont conformes à leur revendication d'être jusqu'à trois fois plus durs
que ceux en bois de chêne, tandis que d'autres peuvent être plus tendres que le
bois feuillu standard.[9].

Le bambou destiné à être utilisé dans la construction doit être traité pour
résister aux insectes et à la pourriture. La solution la plus commune à cet effet
est un mélange de borax et d'acide borique. Un autre procédé consiste à faire
bouillir le bambou coupé pour enlever l'amidon qui attire les insectes[9]. Le
procédé Boucherie est toujours employé à cet objet.
Pavillon de bambou à la Biennale de Shenzhen.

Le bambou a été utilisé comme armature du béton dans les régions où il est
abondant, bien que son efficacité soit contestée dans diverses études réalisées
sur le sujet. Le bambou a la force nécessaire pour remplir cette fonction, mais
s'il n'est pas traité, il risque de se gonfler avec de l'eau absorbée par le béton, ce
qui le ferait craquer. Plusieurs procédures doivent être suivies pour surmonter
ce problème.[11].

Plusieurs instituts, entreprises et universités poursuivent des recherches sur


l'utilisation du bambou comme matériau de construction écologique. Aux États-
Unis et en France, il est possible d'obtenir des maisons entièrement en bambou,
qui sont résistantes aux tremblements de terre et aux cyclones tropicaux et
sont certifiées au niveau international. Il existe trois normes ISO pour le
bambou matériau de construction.

Dans certaines régions de l'Inde, le bambou est utilisé pour sécher les
vêtements à l'intérieur, aussi bien comme une tringle haute, près du plafond,
pour accrocher des vêtements, que comme une canne maniée avec une grande
habileté pour la hisser, l'étaler, et pour enlever les vêtements secs. Il est
également couramment utilisé pour créer des échelles qui, en dehors de leur
fonction normale, sont également utilisées pour transporter les corps lors des
funérailles. Dans le Maharashtra, les bosquets et forêts de bambous sont
appelés veluvana, le terme « velu » pour « bambou » est vraisemblablement du
sanskrit, tandis que vana signifie « forêt ».

En outre, le bambou est également utilisé pour créer des hampes pour les
drapeaux religieux hindous couleur safran, que l'on peut voir défiler en Inde, en
particulier dans le Bihar et l'Uttar Pradesh, ainsi qu'en Guyana et au Suriname en
Amérique du Sud.

Le bambou a été utilisé pour les éléments structurels du pavillon de l'Inde lors
de l'exposition universelle de 2010 à Shanghai. Ce pavillon est le plus grand
dôme de bambou du monde, d'environ 34 mètres de diamètre, avec des poutres
en bambou recouvertes d'une dalle de béton armé, d'imperméabilisation, de
plaques de cuivre, de panneaux solaires photovoltaïques, et surmontées d'un
petit moulin à vent et de plantes vivantes. On a utilisé une longueur totale de
tiges de bambous égale à 30 km. Le dôme est supporté par des piles en acier
de 18 m de long et une série de poutres en acier. Le bambou a été traité avec du
borax et de l'acide borique comme retardateur de feu et insecticide et courbé
pour prendre la forme requise. Les sections de bambou ont été assemblées
avec des barres de renforcement et du mortier en béton pour obtenir les
longueurs nécessaires.[12].

Culture …

Récolte

Le bambou utilisé à des fins de construction doit être récolté lorsque les
chaumes atteignent leur plus grande force et lorsque le taux de sucre dans la
sève est à son plus bas niveau, car une teneur élevée en sucre favorise
l'infestation par les ravageurs.

La récolte des bambous est généralement effectuée selon les cycles suivants :

1. Cycle de vie du chaume :


Les chaumes ayant un cycle de vie de 5 à 7 ans, il convient, dans l'idéal, de les
laisser atteindre ce niveau de maturité pour obtenir la récolte optimum.
L'éclaircissage des chaumes, en particulier les plus vieux en voie de
décomposition, contribue à assurer l'éclairement et des ressources adéquates
pour une nouvelle croissance. Les touffes bien entretenues peuvent avoir une
productivité de trois à quatre fois supérieure à celle d'une touffe sauvage non
récoltée. Conformément au cycle de vie décrit ci-dessus, le bambou est récolté
de l'âge de deux à trois ans jusqu'à cinq à sept ans selon les espèces.
1. Cycle annuel :
Comme toute la croissance du nouveau bambou se produit pendant la saison
humide, la perturbation de la touffe pendant cette phase pourrait nuire à la
récolte à venir. En outre, pendant cette période de précipitations élevées, la sève
est à son plus haut niveau, puis diminue vers la saison sèche. Prélever des
chaumes immédiatement avant la saison humide, qui est la saison de
croissance, peut également endommager les nouvelles pousses. Par
conséquent, il est préférable de récolter quelques mois avant le début de la
saison des pluies.
1. Cycle quotidien :
Au milieu de la journée, la photosynthèse est à son apogée, produisant les plus
hauts niveaux de sucre dans la sève, ce qui en fait le moment le moins adapté à
la récolte. Beaucoup d'exploitants traditionnels estiment que le meilleur
moment pour la récolte est à l'aube ou au crépuscule dans une lune
décroissante.

Galerie …

Le bambou est depuis longtemps un matériau d'assemblage à Hong Kong du fait de


sa polyvalence.

Maison de bambou à toit de palmes en Équateur.


Femme Chakma en train de tisser sur le balcon d'un maison de bambous à
Chittagong Hill Tracts.

Maison de bambous en Indonésie.

Notes et références …

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en


anglais intitulé « Bamboo construction (https://en.wikipedia.org/wiki/Bamboo_
construction?oldid=781117357)  » (voir la liste des auteurs (https://en.wikiped
ia.org/wiki/Bamboo_construction?action=history) ).
1. (en) Lakkad et Patel, « Mechanical properties of bamboo, a natural composite »,
Fibre Science and Technology, vol. 14, no 4, juin 1981, p. 319–322
(DOI 10.1016/0015-0568(81)90023-3 (https://dx.doi.org/10.1016/0015-0568%2881%2990023-3)
, lire en ligne (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/001505688190
0233) ).

2. The Bamboo Solution: Tough as steel, sturdier than concrete, full-size in a year. (ht
tp://discovermagazine.com/1996/jun/thebamboosolutio784) Mary Roach.
Discover Magazine. 1 June 1996. Retrieved 7 December 2013.

3. Mechanical Properties of Bamboo. (http://bambus.rwth-aachen.de/eng/PDF-File


s/Mechanical%20properties%20of%20bamboo.pdf) Evelin Rottke. RWTH
Aachen University. Faculty of Architecture. Aachen, North Rhine-Westphalia,
Germany. Section 3, page 11 and Section 4, page 11. 27 October 2002. Retrieved 7
December 2013.

4. (en) David Farrelly, The Book of Bamboo, Sierra Club Books, 1984, 332 p.
(ISBN 0-87156-825-X).

5. (en) « Fastest growing plant » (http://www.guinnessworldrecords.com/world-rec


ords/fastest-growing-plant/) , sur Guinness (consulté le 2 juin 2017)

. (en) Mark Landler, « Hong Kong Journal; For Raising Skyscrapers, Bamboo Does
Nicely », New York Times, 27 mars 2002 (lire en ligne (https://www.nytimes.com/
2002/03/27/world/hong-kong-journal-for-raising-skyscrapers-bamboo-does-nicel
y.html) , consulté le 12 août 2009).

7. (en) Nancy Moore Bess et Bibi Wein, Bamboo In Japan, Kodansha International,
1987, 223 p. (ISBN 4-7700-2510-6, lire en ligne (https://books.google.com/books?
id=UukQ2LaaP0wC&pg=PA101) ), p. 101.

. (en) Cassandra adams, « Bamboo Architecture and Construction with Oscar


Hidalgo » (http://www.networkearth.org/naturalbuilding/bamboo.html) , Natural
Building Colloquium (consulté le 11 août 2009).

9. (en) Michelle Nijhuis, « Bamboo Boom: Is This Material for You? » (http://www.sc
ientificamerican.com/article.cfm?id=bamboo-boom) , Scientific American,
juin 2009 (consulté le 11 août 2009).

10. (en) Jonathan Bardelline, « Growing the Future of Bamboo Products » (http://ww
w.greenbiz.com/feature/2009/07/09/growing-future-bamboo-products) ,
GreenBiz.com, 9 juillet 2009 (consulté le 11 août 2009).

11. (en) Bamboo as a Building Material, Washington, US Department of Agriculture,


1981, 7–11 p. (lire en ligne (http://www.eric.ed.gov/ERICDocs/data/ericdocs2sql/
content_storage_01/0000019b/80/34/73/06.pdf) ).
12. (en) Dr. K M Soni, « India Pavilion at World Expo 2010 » (http://www.nbmcw.com/
reports/project-site-report/17869-india-pavilion-at-world-expo-2010.html) , NBM
Media, 2011 (consulté le 7 juillet 2011).

Bibliographie

Walter Liese, Satish Kumar. Bamboo Preservation Compendium. Centre for


Indian Bamboo Resource and Technology, 2003.

Voir aussi

Articles connexes

Bicyclette en bambou

Fibre de bambou

Réseau international de recherche sur le bambou et le rotin

Histoire de la construction (Le bambou)

Génie végétal

Liens externes

(en) Elora Hardy: Magical houses, made of bamboo (http://www.ted.com/talks/


elora_hardy_magical_houses_made_of_bamboo) at TED

Portail de l’architecture et de l’urbanisme


Portail du bâtiment et des travaux publics
Portail des Poaceae

Ce document provient de
« https://fr.wikipedia.org/w/index.php?
title=Construction_en_bambou&oldid=173
944844 ».
Dernière modification il y a 1 an par Pierre cb

Vous aimerez peut-être aussi