Vous êtes sur la page 1sur 17

Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.

BARRADI, 2014 /2015

Les SIG
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Définition des SIG :

Un système d'information géographique (SIG) est un système d'information conçu pour recueillir, stocker, traiter, analyser, gérer et
présenter tous les types de données spatiales et géographiques sur ordinateur. Les applications liées aux SIG sont des outils qui
permettent aux utilisateurs de créer des requêtes interactives, d’analyser l’information spatiale, de modifier et d’éditer des données au
travers de cartes et d’y répondre cartographiquement. La science de l’information géographique est la science qui sous-tend les
applications, les concepts et les systèmes géographiques.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Historique :
La première application SIG, souvent citée en épidémiologie, est l’étude menée avec succès par le docteur John Snow. Il s'agit de
l'épidémie de choléra dans le quartier de Soho à Londres en 1854 : ayant représenté sur un plan la localisation des malades et l’endroit
où ils puisaient leur eau, il parvint à déterminer que c'était l'eau des puits qui était le foyer de contamination.

Dans les années 60, les cartes de l’Afrique de l’Est, trop nombreuses pour permettre de localiser les meilleurs endroits pour créer de
nouvelles implantations forestières, font naître l’idée d’utiliser l’informatique pour traiter les données géographiques (SIG).L'avancée
de l'informatique encouragée par la prise de conscience environnementale ont permis l'usage des techniques et méthodes dans la
science et l'aménagement du territoire. Le suivi, la gestion et la protection de la biodiversité sont également à l'origine de l'évolution
des applications SIG. Depuis 1970, de nouvelles approches scientifiques transdisciplinaires et collaboratives ont vu le jour.

Maguire (1991) distingue trois périodes principales dans l’évolution des SIG :

 Fin des années 1950 – milieu des années 1970 : début de l’informatique, premières cartographies automatiques
 Milieu des années 1970 - début des années 1980 : diffusion des outils de cartographie automatique/SIG dans les organismes
d’État (armée, cadastre, services topographiques …)
 Depuis les années 1980 : croissance du marché des logiciels SIG, développements des applications SIG, mise en réseau
(bases de données distribuées, avec depuis les années 1990, des applications SIG sur Internet) et une banalisation de l’usage
de l’information géographique (cartographie sur Internet, calcul d’itinéraires routiers, utilisation d’outils embarqués liés au
GPS...), apparition de « logiciels libres » ou d’outils dédiés aux pratiques coopératives …
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Domaines d'application des SIG:

Les domaines d'application des SIG sont aussi nombreux que variés. Citons cependant :

• Tourisme (gestion des infrastructures, itinéraires touristiques)

• Marketing (localisation des clients, analyse du site)

• Planification urbaine (cadastre, POS, voirie, réseaux assainissement)

• Protection civile (gestion et prévention des catastrophes)

• Transport (planification des transports urbains, optimisation d'itinéraires)

• Hydrologie

• Forêt (cartographie pour aménagement, gestion des coupes et sylviculture)

• Géologie (prospection minière)

• Biologie (études du déplacement des populations animales)

• Télécoms (implantation d'antennes pour les téléphones mobiles)


Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Rôles des SIG :


• stocker les informations de façon claire et définitive.

• gérer une multiplicité d'informations attributaires sur des objets.

• comprendre les phénomènes, prévoir les risques (simulations).

• établir des cartographies rapides • localiser dans l'espace et dans le temp.

• réagir rapidement après des évènements ayant un impact sur le territoire.

• calculer des coûts ou des bénéfices.

• associer un plus grand nombre de partenaires aux choix d'aménagement.

• fournir des itinéraires, des plans adaptés.


Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Les composantes des SIG :

Un système d'information géographique est constitué des composants suivants :


Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 Les données :

Les données géographiques sont importées à partir de fichiers ou saisies par un opérateur. Une donnée est dite « géographique »
lorsqu'elle fait référence à un (ou plusieurs) objet(s) localisé(s) à la surface de la Terre. Ses coordonnées sont définies par un système
géodésique (ou système de référence spatiale).

 Les matériels :
Le traitement des données se fait à l'aide des logiciels sur un ordinateur de bureau ou sur un ordinateur durci directement sur le terrain.
L'ordinateur de terrain avec GPS et laser télémètre permet la cartographie et la collecte des données. La construction de la carte en
temps réel et la visualisation de la carte sur le terrain augmente la productivité et la qualité du résultat. La tendance depuis les années
2000 est à une cartographie précise et interactive, où l'analyse des données se fait de plus en plus in situ, sur le terrain, de même que la
validation. Des systèmes client-serveur en intranet, extranet voire via Internet facilitent ensuite, et de plus en plus, la diffusion des
résultats.
 Les logiciels
Ils assurent les six fonctions suivantes :

 La saisie des informations géographiques sous forme numérique (Acquisition)


 La gestion de base de données (Archivage)
 La manipulation et interrogation des données géographiques (Analyse)
 La mise en forme et visualisation (Affichage)
 La représentation du monde réel (Abstraction)
 la prospective (Anticipation).
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Les logiciels utilisés pour les systèmes des SIG sont nombreux si on veut citer :

 ARCGIS : propose une structure évolutive permettant la mise en œuvre du SIG pour un seul ou de nombreux utilisateurs sur
des postes bureautiques, sur des serveurs en vue d’une utilisation dans l’entreprise et sur Internet, ainsi que sur le terrain.
ArcGIS permet d’élaborer un système d’information géographique complet grâce à un ensemble intégré de logiciels SIG. Il
permet aux développeurs d’étendre des SIG bureautiques, de créer des applications SIG personnalisées, d’ajouter des services
SIG et des applications Web personnalisés, et de créer des solutions nomades. SIG nomade, Arc Pad ,et Arc GIS Mobile pour
l’informatique de terrain.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 MAPINFO Professional :

C’est un logiciel SIG édité par la société Pitney Bowes Software (PBS).C'est un logiciel qui permet de réaliser des cartes
en format numérique. MapInfo est conçu autour d'un moteur d'édition de cartes qui permet la superposition de couches
numériques. Il permet de représenter à l'aide d'un système de couches des informations géo-localisées : points, polygones,
image raster ... Il incorpore un grand nombre de formats de données, de fonctions cartographiques et de gestion de
données... Un système de requêtes cartographiques adapté permet la conception des cartes et bases de données
cartographiques. MapInfo est ouvert vers le Web et les globes virtuels ; il permet de publier sur le web des cartes réalisées
sur un PC, de faire de la cartographie interactive, d'incorporer des informations des globes virtuels...,MapInfo Professional
est un logiciel destiné aux chargés d'étude et d'aménagement territorial, aux chargés d'études d'implantation, de
géomarketing, aux analystes des réseaux physiques et commerciaux.

 Abc-Map: logiciel de cartographie généraliste multi-plateforme (Windows, Linux, Mac). L'objectif de ce logiciel est de
proposer une méthode de création de carte simple et accessible avec peu de connaissances techniques. Plusieurs tutoriels
sont disponibles sur le site de distribution.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 GMT : multi plate-forme, puissant mais à l'apprentissage délicat car fonctionnant tout en lignes de commandes ;

 GRASS GIS : aussi connu pour avoir été le plus gros projet géomatique OpenSource. Il regroupe des fonctionnalités
raster (en particulier des modules classiques de traitement et d'analyse d'images de télédétection) ainsi que des
fonctionnalités vecteur.

 gvSIG : une application SIG libre développée en Java permettant d’accéder à des données en fichiers SIG (GML, SHP) ou CAD
(DWG, DXF, DGN), à des bases de données spatiales (PostGIS, MySQL, Oracle) ou serveur (WMS, WCS, WFS, Catalogue ou
Gazzeteet), pour Linux, Windows et Mac OS X, et dont l'interface utilisateur est en français et treize autres langues .
 3DEM : éditeur de modèles numériques de terrains (MNT) bitmap pour Windows 32 bits très simple à l’emploi.
 Google Earth : version gratuite à installer sur un PC ou un MAC. En 2011, Google annonce que Google Earth a été installé plus de
1 milliard de fois.

 Les savoir-faire :

Un système d'information géographique fait appel à une connaissance technique et à divers savoir-faire, et donc divers métiers, qui
peuvent être effectués par une ou plusieurs personnes. Le spécialiste doit mobiliser des compétences en géodésie (connaissance des
concepts de système de référence et de système de projection), en analyse des données, des processus et de modélisation
(analyse Merise, langage UML par exemple), en traitement statistique, en sémiologie graphique et cartographique, en traitement
graphique. Il doit savoir traduire en requêtes informatiques les questions qu'on lui pose. Toutes les compétences techniques se
retrouvent dans le métier de géomatique, compétences auxquelles viennent se greffer des compétences "métiers" thématiques.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 Les utilisateurs :

Comme tous les utilisateurs de systèmes d'information géographique ne sont pas forcément des spécialistes, un tel système propose
une série de boîtes à outils que l’utilisateur assemble pour réaliser son projet. N’importe qui peut, un jour ou l’autre, être amené à
utiliser un SIG. Le niveau de compétences requis pour la conduite des opérations les plus basiques (voir géomatique), est généralement
celui de technicien supérieur. Mais afin d'assurer une bonne qualité d'interprétation des résultats de l'analyse des données et des
opérations avancées, celles-ci sont généralement confiées à un ingénieur disposant d'une bonne connaissance des données manipulées
et de la nature des traitements effectués par les logiciels. Enfin, des spécialistes sont parfois amenés à intervenir sur des aspects
techniques précis.

Modes de représentation de l’information géographique dans un SIG :


Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

A partir de quelles données?

 Données raster : La réalité est décomposée en une grille régulière et rectangulaire, organisée en lignes et en colonnes, chaque
maille de cette grille ayant une intensité de gris ou une couleur. La juxtaposition des points recrée l'apparence visuelle du plan
et de chaque information. Une forêt
sera "représentée" par un ensemble de
points d'intensité identique.

 Données vectorielles : Les limites des objets spatiaux sont décrites à travers leurs constituants élémentaires, à savoir les points,
les arcs, et les arcs des polygones. Chaque objet spatial est doté d'un identifiant qui permet de le relier à une table attributaire.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Exemple d’application des SIG :


But de cet exemple :
 construire des couches d'informations à l'aide des observations sur le Terrain
 Confronter, croiser, mettre en relation des informations ; Croquis cartographiques ; cartographie ; Étude de paysage;
Évaluations.

Démarche :

 Une Sortie : Collecte d'informations, de témoignages, de sons et de photographies paysages retenus : Choix des documents
(photographies, sons) et rédaction des légendes.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 La Géolocalisation des paysages avec Gmaps : insertion des liens pointant les analyses de paysage Projet SIG :

 On trouve sur le réseau fond de carte et on le charge dans Splashup pour servir de fond et dessiner ainsi leur calque
d’informations. Le fond de carte est ensuite on efface pour ne sauvegarder que le calque et sa légende au format png.
 On mettre en commun sous Gimp l’ensemble des claques
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

 On rapatrie des calques réalisés sous Gimp pour amorcer la cartographie interactive.

 On Compare avec les couches d’information du Géo portail (la couche axe de communication par ex) pour faire réfléchir au
SIG (Comment fonctionne un SIG? à quoi sert un SIG ?) On amène ainsi à évaluer les acteurs de l'aménagement du territoire
en utilisant le système d’informations géographique
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Perspectives des SIG :

Le monde des systèmes d'information géographique est en pleine évolution depuis les années 1970. Leur utilisation ne cesse de
s'accroître tout comme le nombre de personnes qu'il emploie.
Même s'il manque encore une composante temporelle au SIG : le « temps », encore difficile à gérer et représenter dynamiquement, les
applications SIG / SIRS se développent et s'améliorent rapidement.
Une notion qui est en cours d'évolution dans les SIG est la 3D. L'altitude est prise en compte depuis longtemps, avec les MNT
(Modèles Numériques de Terrain) et TIN (Triangular Irregular Network). Certains logiciels SIG 3D existent déjà, c'est le cas de
SpaceEyes3D ou encore de Virtual Terrain Project (logiciel libre).
Les SIG tendent à une meilleure interopérabilité et accessibilité via le Web avec :

Serveurs cartographiques,
SIRS partagés sur le Web.
des outils SIG/SIRS nomades qui apparaissent grâce au PDA et tablette PC dans le monde de l'agriculture de précision ou de
la sylviculture et de l'éco socio forestière.
une meilleure interopérabilité.
Ceci devrait permettre des utilisations interdisciplinaires améliorées, par exemple dans le domaine santé-environnement et éco
épidémiologie, ou du développement durable ou de la prospective.
Topographie-Cartographie-SIG------------------------------------------------------------------------------------------------Pr : H.BARRADI, 2014 /2015

Vous aimerez peut-être aussi