Vous êtes sur la page 1sur 12

1.

La transformée de Fourier rapide (fft)

La fft permet de ramener le calcul de la transformée de Fourier discrète de N 2 à Nlog N


opérations ; cette réduction de complexité suffit à faire passer d’impossibles à facilement
résolubles nombre de problèmes

Y =fft ( X )

Y =fft ( X , n )

Y =fft ( X , n , dim )

 Si X est un vecteur alors fft(X) renvoie la transformée de Fourier du vecteur

Si X est une matrice alors fft(X) traite les colonnes de X comme des vecteurs t renvoie la
transformée de Fourier de chaque colonne

Si X est un tableau multidimensionnel alors fft(X) traite les valeurs le long de la première
dimension du tableau dont la taille n’est pas égale à 1 comme des vecteurs et renvoie la TFD
de chaque vecteur

 Y =fft ( X , n ) renvoie la DFT à n points

Si aucune valeur n’est spécifiée, Y a la même taille que X

Si X est un vecteur et que la longueur de X est inférieure à n, alors X est complété par des
zéros de fin jusqu'à la longueur n.

Si X est un vecteur et que la longueur de X est supérieur à n, alors X est tronqué à la longueur
n

Si X est une matrice, alors chaque colonne est traité comme dans le cas vectoriel

Si X est un tableau multidimensionnel, alors la première dimension du tableau dont la taille


n’est pas égale à 1 est traitée comme dans le cas vectoriel

 Y =fft ( X , n , dim ) renvoie la DFT le long de la dimension dim

Si X est une matrice alors fft ( X , n ,2 ) renvoie la transformée de Fourier à n point de chaque
ligne
2. Transformée rapide inverse de Fourier (ifft)

X =ifft ( Y )

X =ifft ( Y , n )

X =ifft ( Y , n , dim )

X =ifft ( ❑, symflag )

 X =ifft ( Y ) calcule la TFD inverse de Y en utilisant un algorithme de fft. X a la même


taille que Y

Si Y est un vecteur alors ifft(Y) renvoie la transformée inverse du vecteur

Si Y est une matrice alors ifft(Y) renvoie la transformée inverse de chaque colonne de la
matrice

Si Y est un tableau multidimensionnel alors ifft(Y) traite les valeurs le long de la première
dimension dont la taille n’est pas égale à 1 comme des vecteurs et renvoie la transformée
inverse de chaque vecteur

 X =ifft ( Y , n ) renvoie la transformée inverse à n points de Y en complétant Y avec des


zéros de fin jusqu’à la longueur n

 X =ifft ( Y , n , dim ) renvoie la transformée inverse le long de la dimension dim. Si Y est


une matrice alors ifft(Y,n,2) renvoie la transformée inverse à n points de chaque ligne

 X =ifft ( ❑, symflag ) spécifie la symétrie de Y. Par exemple ifft(Y, ‘symétrique’) traite


Y comme symétrique conjugué
3. Shift zero-frequency component to center of spectrum (fftshift)

Y =fftshift ( X )

Y =fftshift ( X , dim )

 Y =fftshift ( X ) réorganise une transformée de Fourier X en déplaçant la composante de


fréquence nulle vers le centre du tableau

Si X est un vecteur alors fftshift permute les moitiés gauches et droite de X

Si X est une matrice alors elle échange le premier quadrant de X avec le troisième et le
deuxième quadrant avec le quatrième

Si X est un tableau multidimensionnel alors elle permute les démi-espaces de X le long de


chaque dimension

 Y =fftshift ( X , dim ) opère le long de la dimension dim de X. Par exemple, si X est une
matrice dont les lignes représentent plusieurs transformations 1-D alors fftshift(X,2)
permute les moitiés de chaque ligne de X

Inverse zero-frequency shift (ifftshift)

X =ifftshift ( Y )

X =ifftshift ( Y , dim )

Ce sont les inverses de fftshift(X) et fftshift(X,dim). Donc ils annulent le résultat des
précédents
4. Matrice de transformée de Fourier discrète (dftmtx)

a=dftmtx ( n )

Cette fonction renvoie une matrice de transformée de Fourier discrète complexe n par n
5. Transformée rapide de Fourier 2D (fft2)

Y =fft 2 ( X )

Y =fft 2 ( X , m, n )

 Y =fft 2 ( X ) renvoie la transformée de Fourier bidimensionnelle d’un matrice en


utilisant un algorithme de fft, ce qui équivaut au calcul de

Si X est un tableau multidimensionnel alors fft2 prends la transformée 2D de chaque


dimension supérieure à 2. La sortie Y a la même taille que X

 Y =fft 2 ( X , m, n ) tronque X ou remplit X avec des zéros de fin pour former une
matrice m par n avant de calculer la transformée. Y est m par n. Si X est un tableau
multidimensionnel alors fft2 façonne les deux premières dimensions de X en fonction
de m et n
6. Transformée rapide inverse de Fourier 2D (ifft2)

X =ifft 2 ( Y )

X =ifft 2 ( Y , m, n )

X =ifft 2 ( , symflag )

 X =ifft 2 ( Y ) et X =ifft 2 ( Y , m, n ) annulent respectivement les résultats donnés par


Y =fft 2 ( X ) et Y =fft 2 ( X , m, n )
 X =ifft 2 ( , symflag ) spécifie la symétrie de Y. Par exemple, ifft2(Y,’symétrique’) traite
Y comme symétrique conjugué
7. Chirp Z-transform (czt)

Y =czt ( X , m , w , a )

 Y =czt ( X , m , w , a ) renvoie la transformée en Z de longueur –m chirp de X le long du


contour en spirale sur le plan Z défini par w et a à Z= . Avec les valeurs par
défauts de m,w et a, czt renvoie la transformée Z de X à m points également espacés
autour du cercle unitaire, un résultat équivalent à la transformée de Fourier discrète de
X donnée par fft(X)
8. Signal envelope (envelope)

[ yupper , ylower ] =envelope ( x )

[ yupper , ylower ] =envelope ( x , fl ,❑' analyti c ' )


[ yupper , ylower ] =envelope ( x , wl , ' rms ' )

[ yupper , ylower ] =envelope ( x , np ,' pea k ' )


envelope ( ❑❑)

 [ yupper , ylower ] =envelope ( x ) renvoie les enveloppes supérieure et inférieure de la


séquence d’entrée x, comme l’amplitude de son signal analytique. Le signal analytique
de x est trouvé en utilisant la transformée de Fourier discrète implémentée dans
HILBERT. La fonction supprime initialement la moyenne de x et la rajoute après le
calcul des enveloppes. Si x est une matrice alors l’enveloppe fonctionne
indépendamment sur chaque colonne de x
 [ yupper , ylower ] =envelope ( x , fl ,❑' analyti c ' ) renvoie les enveloppes de x
determinées en utilisant la magnitude de son signal analytique. Le signal analytique est
calculé en filtrant x avec un filtre Hilbert FIR de longueur fl. Cette syntaxe est utilisée
si vous ne spécifiez que deux arguments
 [ yupper , ylower ] =envelope ( x , wl , ' rms ' ) renvoie les enveloppes moyenne
quadratique supérieure et inférieure de x. Les enveloppes sont déterminées à l’aide
d’une fenêtre glissante de longueur wl échantillons
 [ yupper , ylower ] =envelope ( x , np ,' pea k ' )renvoie les enveloppes de crête supérieure et
inférieure de x. Les enveloppes sont déterminés par interpolation spline sur des
maximas locaux séparés par au moins np échantillons
 envelope ( ❑❑) sans argument de sortie trace le signal et ses enveloppes supérieure et
inférierue. Cette syntaxe accepte tous les arguments d’entrée des syntaxes précédents

9. Transformée de Fourier discrète avec l’algorithme de Goertzel du second ordre
(goertzel)

dft =goertzel ( data )

dft =goertzel ( data , findx )

dft =goertzel ( data , findx , dim )

 dft =goertzel ( data ) renvoie la DFT des données du tableau d’entrée à l’aide d’un
algorithme de Goertzel du second ordre. Si les données ont plus d’une dimension,
goertzel fonctionne le long de la première dimension du tableau avec une taille
supérieure à 1
 dft =goertzel ( data , findx ) renvoie la DFT pour les indices de fréquence spécifiés dans
findx
 dft =goertzel ( data , findx , dim ) calcule la DFT le long de la dimension dim. Pour entrer
une dimension et utiliser la valeur par défaut de fondx, spécifiez le deuxième
argument comme vide
10. Signal analytique en temps discret utilisant la transformée de Hilbert (hilbert)

x=hilbert ( xr )

x=hilbert ( xr ,n )

 x=hilbert ( xr ) renvoie le signal analytique x d’une séquence de données réelles xr. Si


xr est une matrice alors hilbert trouve le signal analytique correspondant à chaque
colonne
 x=hilbert ( xr ,n ) utilise une FFT à n points pour calcule la transformée de Hilbert. Les
données d’entrée sont complétées par zéro ou tronquées à la longueur n, selon le cas
Valeur Absolue (abs)

y = abs(x)

y=|( x )| retourne la valeur absolue de chaque élément de x. Si x est complexe, alors abs
renvoie l'ampleur l
11. Transformée en cosinus discrète (dct)

y=dct ( x )

y=dct ( x ,n )

y=dct ( x ,n , dim )

y=dct ( ❑', Typ e' , dcttype )

 y=dct ( x ) renvoie la transformée en cosinus discrète unitaire du tableau d’entrée x. La


sortie y a la même taille que x . Si x a plus d’une dimension ,alors dct opère le long de
la première dimension de tableau avec une taille supérieur à 1
 y=dct ( x ,n ) met à zéro ou tronque la dimension pertinente de x à la longueur n avant
la transformation
 y=dct ( x ,n , dim ) calcule la transformation le long de la dimension dim. Pour entrer
une dimension et utiliser la valeur par défaut de n, spécifiez le deuxième argument
contre vide
 y=dct ( ❑', Typ e' , dcttype ) spécifie le type de transformation cosinus discrète à calculer.

Vous aimerez peut-être aussi