Vous êtes sur la page 1sur 1

17 www.cameroonbusinesstoday.

cm N°157 - DU MERCREDI 27 MAI AU MARDI 2 JUIN 2020

CAMEROON BUSINESS TODAY


CONJONCTURE
FOCUS
ANALYSE
« Il convient d’agir sur les dépenses de fonctionnement »
Pr. Désiré Avom, doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Yaoundé II – Soa.
Quelle est la lecture éco- Sur quels leviers faut-il
nomique que vous faites actionner pour maintenir
du discours du chef de l’équilibre financier dans le
l’Etat adressé à la Nation contexte de crise actuelle ?
le 19 mai dernier ? C’est la gestion en bon père de
Dans la tradition des discours du famille qu’il faut promouvoir.
chef de l’Etat à la Nation, celui Le budget étant difficilement
prononcé le 19 mai dernier, est malléable, il convient d’agir
inédit en raison du contexte sur les dépenses de fonction-
particulier qui l’a justifié. C’est nement. Etant tous confinés,
la deuxième fois dans l’his- certaines dépenses de fonc-
toire de notre jeune Nation tionnement doivent tout sim-
que le chef d’Etat est amené à plement être supprimées du
intervenir à la veille de la fête collectif budgétaire en cours
nationale de l’unité. Celle-ci de préparation et qui sera sou-
est généralement consacrée mis au Parlement lors de la
aux célébrations festives sur prochaine session convoquée
l’ensemble du territoire na- le mois prochain. Il s’agit des
tional. Le contexte est celui La solution à dépenses liées au carburant,
aux missions à l’étranger, à
de la pandémie du Covid-19 moyen et long l’organisation des séminaires et
qui affecte le monde depuis
le mois de décembre 2019. La terme reste la ateliers, etc. La priorité devrait
crise qui en a résulté, n’a pas promotion des être accordée aux dépenses
d’équivalent dans l’histoire des sociales ayant un effet protec-
Pr. Désiré Avom : « Le chef de l’Etat a reconnu que notre économie rentrait progressivement dans stratégies de teur et/ou stabilisateur impor-
faits économiques, ni dans son la récession ».
ampleur (elle dépasse bien celle diversification tant. Dans cette catégorie, il
de 1929), ni dans ses méca- projetée à près de 32 % par demande. Pourtant le prix du économique et y a les dépenses de santé, les
nismes de transmission (l’inter- l’Organisation mondiale du baril avant le déclenchement de salaires, et transferts destinés
connexion des économies les Commerce (OMC). Cela s’est la pandémie, tournait autour de
le renforcement aux personnes fragiles. Les
rend toutes vulnérables). Elle traduit par un manque à ga- 65 dollars, prix autour duquel de l’intégration différentes mesures prises
par le gouvernement depuis
est tout simplement globale, gner en termes de recettes se sont forgées les prévisions régionale et le déclenchement de la pandé-
affecte simultanément l’offre de l’ordre de 800 milliards de budgétaires. Aujourd’hui, il
et la demande. Elle a plongé les franc CFA, selon le ministre est passé sous la barre des continentale. mie intègrent heureusement
vieilles Nations industrialisées de Finances. Le Cameroun, 20 dollars, niveau historique- La création toutes ces préoccupations.
dans une récession profonde. comme les ment le plus bas depuis 20 ans. de la Zone de
Face à la chute des cours La solution à moyen et long Dans le contexte ac-
Dès le début de la crise, le chef
de l’Etat après avoir interpellé des matières premières autres pays terme reste la promotion des libre-échange tuel, comment peut-on
ses compatriotes par un tweet et au ralentissement des d’Afrique qui stratégies de diversification continentale envisager la poursuite
a immédiatement instruit le échanges commerciaux, économique et le renforce- des grands projets et
quelles sont les solutions
dépendent de ment de l’intégration régionale
africaine programmes de dévelop-
Premier ministre d’engager
un certain nombre d’actions pour remonter la courbe l’exploitation et continentale. La création (ZLECAf), pement en cours ou en
pour globalement limiter la et retrouver l’équilibre ? des manières de la Zone de libre-échange surtout perspective ?
propagation de la pandémie et Le Cameroun, comme les autres continentale africaine (ZLE- De mon point de vue, tout dé-
la prise en charge des premières pays d’Afrique qui dépendent
premières n’ont CAf), surtout l’accélération de l’accélération pendra des termes des contrats
personnes infectées. Malgré la de l’exploitation des matières aucun moyen sa mise en œuvre permettra de sa mise à la base de chaque projet.
pression exercée par certains premières n’ont aucun moyen d’action sur de développer les chaînes de en œuvre Si, les financements ont été
leaders politiques, le chef de d’action sur cette évolution valeurs et les complémenta- sécurisés avant le début de
l’Etat est resté cohérent envers conjoncturelle. Ils sont des
cette évolution rités continentales. permettra de la crise sanitaire, leur pour-
lui-même attendant certaine- « Price taker », c’est-à-dire conjoncturelle. développer suite ne devrait pas poser de
ment d’avoir une information les preneurs de prix sur les Une des préoccupations problème a priori. Dans le cas
Ils sont des « majeures est la préserva- les chaînes de contraire, il faudrait s’attendre
suffisamment exhaustive pour marchés internationaux de
une intervention pertinente. ses différents marchés, et à Price taker » tion des emplois. Qu’est- valeurs et les dans certains cas, au ralentisse-
Si, les aspects économiques ce titre, ne peuvent influen- c’est-à-dire ce qu’il y a lieu de faire au complémentarités ment et dans d’autres, à l’arrêt
ont dominé le discours du chef cer ni l’offre ni la demande. niveau des entreprises et provisoire. Les échéances de
de l’Etat, il a été rassurant,
les preneurs de l’Etat ?
continentales ». livraison de certains projets
Que peut par exemple le Ca-
non partisan, encourageant meroun, lorsqu’en mars, en de prix sur C’est une équation extrêmement peuvent connaitre un léger
et même prescriptif. Plus spé- pleine chute de la demande les marchés difficile. D’ailleurs, le chef de glissement. Par ailleurs, le
cifiquement, sur la base d’une de pétrole d’environ de 30 %, l’Etat s’est projeté dans l’après respect des engagements
analyse fine, le chef de l’Etat a l’Arabie Saoudite et la Russie
internationaux Covid-19, lorsque le chemin internationaux par exemple
reconnu que notre économie ont accru leur production de de ses de la croissance économique l’organisation des différentes
rentrait progressivement dans façon à faire chuter le prix du différents sera retrouvé. En attendant, coupes d’Afrique des Nations
la récession. Compte tenu de la baril encore plus bas ? Cette il suggère la préservation des (CAN) peut, dans le contexte
connexion de notre économie stratégie, a priori surprenante, marchés, et emplois dans la mesure du publique est maintenu. La actuel de rareté de ressources,
à la mondialisation, il a identifié avait notamment pour objectif à ce titre, possible. Dans le secteur pu- situation est beaucoup plus réorienter l’ordre des priorités
les canaux par lesquels elle d’asphyxier les producteurs de blic, l’Etat étant atemporel, le complexe dans les entreprises des grands projets. Ceci peut
ne peuvent privées qui voient leurs acti- devenir un choix cornélien dans
sera affectée : l’évolution er- pétrole de schiste américains. gouvernement a la capacité de
ratique des marchés boursiers Malgré la réduction de 10 % de influencer ni préserver les emplois, même vités baisser. La structure du la mesure où, la plupart des
dont la tendance actuelle est la production, après l’accord l’offre ni la s’il faut accumuler les arriérés marché du travail et surtout la grands projets rentre dans
à la baisse ; la chute vertigi- passé entre l’Organisation des ou baisser temporairement situation des finances publiques un programme cohérent et
neuse des cours des matières pays exportateurs de pétrole
demande ». les salaires. J’observe avec actuellement, ne permettent ne peuvent de fait, être dis-
premières notamment celui du (OPEP) et la Russie, les prix satisfaction que le programme pas d’envisager, comme dans sociable.
pétrole ; la forte contraction ont continué de rester bas, en de recrutement par voie de les pays développés, le finan- Propos recueillis par
des échanges commerciaux raison de la forte baisse de la concours direct à la Fonction cement du chômage partiel. Olivier LAMISSA KAIKAI

Vous aimerez peut-être aussi