Vous êtes sur la page 1sur 49

SECOURISME

1. Définir le secourisme ? Réponse: Le Secourisme est un état d’esprit de prévention, une pratique
opérationnelle instinctive, parfaitement maitrisée et sans cesse perfectionnée.

2. Quels sont les points clés des claques dans le dos ? Réponse:
- entre les deux(02) omoplates
- avec le talon de la main
- de façon vigoureuse.
3. Comment s’appelle l’appareil qui permet de réaliser l’aspiration à chaque fois qu’une victime
inconsciente présente un encombrement des voies aériennes par des liquides ou autres
particules solides qu’elle ne peut expulser (vomissures, eau, sang) ?
Réponse: Aspirateur de mucosités.

4. Quelle est la conduite à tenir en présence d’un arrêt ventilatoire ?

Réponse : Il faut réaliser 10 insufflations pour apporter de l’oxygène à la victime (sans


compressions thoraciques).

5. Quels sont les facteurs de gravité d’une plaie ?


Réponse: La gravité d’une plaie dépend de sa localisation, de son aspect, et de son mécanisme.

6. Qu’est-ce que la septicémie ?


Réponse: C’est l’envahissement du sang ou de l’organisme par les microbes.

7. Qu’est-ce qu’un polytraumatisé ?


Réponse: C’est une victime qui présente une association de plusieurs traumatismes et de
blessures à la fois.

8. Qu’est-ce qui relient les os entre eux ?


Réponse: Les ligaments.

9. Donner la définition de l’alerte ?


Réponse: L’alerte est l’action qui consiste à informer un service d’urgence de la présence d’une
ou plusieurs victimes affectés par une ou plusieurs détresses ainsi la nature de l’assistance qui
leur est apportée pour la mise en œuvre de la chaine de secours.
10. Quelles sont les techniques d’arrêt d’hémorragie?
Réponse: Compression directe et le garrot.

11. Que comprend un cycle de RCP ?


Réponse: 30 Compressions et 02 insufflations.

12. Définition d’une plaie ?


Réponse: Une plaie est une lésion de la peau, revêtement protecteur du corps, avec atteinte
possible des tissus sous la peau.

13. Citez les phases de la libération des voies aériennes ?


Réponse: - Bascule prudente de la tête vers l’arrière,
- Ouverture de la bouche,
- Extraction digitale (s’il le faut).
14. Qu’est-ce qu’une électrocution ?
Réponse: C’est le passage du courant électrique à travers le corps humain et ayant entrainé la
mort.
15. Qu’est-ce que la mydriase ?
Réponse: C’est la dilatation des pupilles.
16. Qu’appelle-t-on hypoglycémie ?
Réponse: C’est des troubles liés à une diminution de la quantité de sucre dans l’organisme.

17. Définir hémorragie ?


Réponse: L’hémorragie est un écoulement de sang abondant ou prolongé provenant d’une
plaie ou d’un orifice naturel.

18. Quelles sont les techniques de dégagement d’urgence ?


Réponse: Il existe plusieurs techniques:
- Traction par les chevilles,
- Traction par les poignets,
- Traction par les vêtements,
- Traction par les aisselles (saisie par les poignets),
- Sortie d’un véhicule (dégagement dans un véhicule),
- Dégagement d’un enfant,
- Traction sur le sol par équipier en relais.

19. Quand est-ce qu’on réalise le retournement d’urgence d’une victime allongée sur le ventre ?
Réponse: Dès la constatation de l’absence de la conscience pour contrôler la présence ou pas
de la ventilation.

20. Quelle est la technique de la ventilation artificielle chez le laryngectomisé ?


Réponse: C’est le Bouche à Cou.

21. Définition d’une plaie simple ?


Réponse: Une plaie simple est une petite coupure ou éraflure (écorchure) saignant peu et non
situé à proximité d’un orifice naturel ou de l’œil.

22. Comment appelle-t-on les os du bassin ?


Réponse: Ce sont les os iliaques.

23. Comment s’appellent les deux(02) mouvements du cœur ?


Réponse: le systole (contraction) et le diastole (relâchement).

24. Que signifie AM ?


Réponse: Ambulance.
25. Donnez par ordre les rubriques du message d’alerte ?
Réponse: - Se présenter en donnant son numéro de téléphone ou d’un indicatif radio du
poste d’appel,
- Nature de l’évènement,
- La localisation très précise de l’évènement,
- Nombre de personnes concernées,
- Les risques éventuels,
- Premières mesures prises et gestes effectués,
- Répondre aux questions qui lui seront posées par les secours et raccrocher sur
ordre.

26. Donner les signes d’une inconscience ?


Réponse: La victime ne répond pas aux questions simples, ne réagit pas à un ordre simple,
elle est immobile.

27. A quel niveau se fait la recherche de pouls chez le nourrisson ?


Réponse: Au niveau de la partie moyenne du bras, sur la face interne.

28. Définition d’un malaise ?


Réponse: Un malaise est une sensation pénible traduisant des troubles du fonctionnement de
l’organisme sans que le sujet qui l’éprouve ne puisse en identifier obligatoirement son origine,
il peut être fugace ou durable, de survenue brutale ou progressive.

29. Comment s’appelle le clapet qui vient obstruer le larynx lorsqu’une personne avale
(aliment ou liquide) pour éviter le passage de ces aliments dans les poumons ?
Réponse: Ce clapet est appelé épiglotte.

30. Définition de l’antisepsie ?


Réponse: C’est la destruction des microbes au moyen d’un produit chimique appelé
antiseptique.

31. Qu’est-ce que l’électrisation ?


Réponse: C’est le passage du courant électrique à travers le corps humain n’ayant pas entrainé
la mort.

32. Citer les 05 doigts de la main ?


Réponse: Le pouce, l’index, le majeur, l’annulaire, et l’auriculaire.

33. Qu’est-ce que la cyanose ?


Réponse: C’est la coloration rouge violacée que prennent la peau et les muqueuses, et qui
témoignent d’une détresse respiratoire ou cardiaque. Elle est due à une oxygénation
insuffisante du sang.

34. Combien de temps dure la recherche de signes de ventilation chez une victime
inconsciente ?
Réponse: Cette recherche dure 10 secondes ou plus.

35. Que signifie D.A.E ?


Réponse: Défibrillateur Automatisé Externe.

36. Quelles sont les trois(03) Conditions qui doivent être présentées pour débuter une RCP et
utiliser le défibrillateur ?
Réponse: - Victime inconsciente,
- Victime ne respire pas,
- Victime ne présente pas de signe de circulation.

37. Donner la conduite à tenir en cas de projection de liquide chimique dans l’œil ?
Réponse: Rincer l’œil abondamment à l’eau le plus tôt possible, pendant 05mns en prenant
soin que l’eau de lavage ne coule pas sur l’autre œil.

38. Qu’est-ce qu’une entorse ?


Réponse: C’est une lésion des ligaments d’une articulation sans déplacement des extrémités
osseuses.
39. Pourquoi la fracture du fémur est-elle dangereuse ?
Réponse: Parce que le fémur est la base de formation des globules rouges.
40. Qu’appelle-t-on contagion?
Réponse: On appelle Contagion, la transmission d’une maladie, d’une personne atteinte à
une personne bien portante par contact direct ou indirect.

41. Qu’elle est la conduite à tenir chez une personne obèse ou une femme enceinte qui présente
une obstruction des voies aériennes dont la technique des claques est inefficace ?
Réponse: O5 compressions thoraciques.

42. Existe-t-il une différence dans la technique de PLS du nourrisson, de l’enfant par rapport à
l’adulte ?
Réponse: Non, elle reste identique.

43. Que signifie L.V.A ?


Réponse: Libération des Voies Aériennes.

44. Quelle est la technique de ventilation artificielle chez le nourrisson ?


Réponse: Bouche à bouche-nez.

45. Définition d’une brulure ?


Réponse: Une brulure est une lésion de la peau et ou des voies aériennes ou digestives
provoquée par une exposition à :
- La chaleur
- Les substances chimiques
- L’électricité
- Le frottement
- Les radiations (Soleil, ultra-violets….)

46. Qu’est-ce qu’une luxation ?


Réponse: C’est une lésion des ligaments avec déplacement des extrémités osseuses.

47. Qu’est-ce qu’un Crash Syndrome ?


Réponse: C’est la compression d’un membre avec formation de toxines au niveau de la
circulation.

48. Que signifie A.C.T ?


Réponse: Attelle Cervico-Thoracique.

49.  Que permettent les fonctions élémentaires

Elles relient l’homme au monde extérieur et lui permettent d’y trouver le nécessaire pour vivre et se
reproduire.

50 . Comment sont subdivisées les fonctions vitales

Elles sont subdivisées en trois (03) groupes :

- Elémentaires - Supérieures - Internes et de Communication.

51. Citer les fonctions élémentaires


Les fonctions élémentaires sont :

Les fonctions : Ventilatoire - Urinaire - Digestives – Locomotrice et Reproductrice.

52. Que permettent les fonctions supérieures

Elles font de l’homme un être vivant particulier (être supérieur).

53. Citer les fonctions supérieures

Fonction nerveuse supérieure et fonction nerveuse végétative.

54 Que permettent les fonctions internes et de communication ?

Elles permettent les échanges et les liaisons entre les différents appareils.

55. Citer les fonctions internes et de communication :

La fonction circulatoire et la fonction nerveuse de transmission.

56. Quand utilise – t – on le pansement surélever

Lorsque les corps étrangers sont implantés profondément dans la plaie.

57 Conduite à tenir devant un brulé par produit chimique (acide)

Laver longuement et abondamment et neutraliser avec de l’eau savonneuse.

58 Citer les phases de la libération des voies aériennes supérieures :

- Bascule prudente de la tête vers l’arrière


- Ouverture de la bouche
- Extraction digitale

59 Conduite à tenir devant une plaie de l’abdomen

Position du choqué plus jambes fléchies.

60 Qu’est-ce que le larynx

C’est la partie supérieure de la trachée artère où se produit la voix

61 Qu’est-ce que le pharynx

Gosier : arrière gorge

62 Citer les deux os se situant à l’intérieur du crane :

Ethmoïde et Sphénoïde

63 Comment appelle-t-on les os du bassin

Ce sont les os iliaques

64 Quelles sont les deux membranes du cœur


Péricarde et Endocarde

65 Quelles sont les étapes de la respiration

Les étapes Ventilatoire - Circulatoire et Cellulaire

66 Quels sont les dangers d’une luxation

Compression vasculaire – arrachement de l’os

67 Quels sont les dangers de l’entorse

Destruction et rupture de ligament ; quelques fois fracture osseuse associée

68 Qu’appelle – t – on esquille
Les débris osseux microscopiques
69 Différence entre luxation – entorse – fracture
- LUXATION : - Lésion des ligaments avec déplacement des extrémités osseuses.
- ENTORSE :- Lésion des ligaments d’une articulation sans déplacement des extrémités.
- FRACTURE : - Cassure des os.

70 Pourquoi la fracture à proximité d’une articulation est délicate ?

Car outre la consolidation difficile et longue, elle implique souvent des traitements orthopédiques
particuliers et aussi peut subvenir une ankylose articulaire (diminution plus ou moins compète de
la liberté de mouvement d’une articulation).
71 Rôle des artères – veines – capillaires ?

- ARTERES : Amènent le sang vers les organes.


- VEINES : Ramènent le sang vers le cœur.
- CAPILLAIRES : Assurent un rôle intermédiaire (relient veines et capillaires).

72 Définir la ventilation :

Phénomène essentiel de la vie assurant le transport et l’utilisation de l’oxygène par les


Cellules.

73 Qu’est-ce que l’électrisation

C’est le passage du courant à travers le corps humain.

74 Qu’est-ce que l’électrocution

C’est l’électrisation ayant entraîné la mort.

75 Donner la prévention a la noyade

- Apprendre à nager ;
- Ne pas se baigner seul ;
- Ne pas surestimer ses possibilités ;
- Tenir compte des marées ;
- Interdire les embarcations en temps de grand vent ;
- Attendre trois (03) heures au moins après le repas principal avant de se baigner.

76 Le secouriste est – il autorisé à faire une injection


Oui devant une morsure de serpent.

77 Le garrot est – il placé en cas de morsure de serpent : (comment) :

Oui ; mais modérément serré de manière à arrêter uniquement la circulation veineuse.

78 Que comprend l’appareil locomoteur

- Une charpente ou le squelette ;


- Des masses de chair supportées par le squelette.

79 C.A.T. devant une plaie de l’abdomen

Après avoir protégé et alerté :

80 Dans la cavité inferieur de l’abdomen on trouve

- En haut et à droite : LE FOIE ;


- En haut et à gauche : L’ESTOMAC et la RATE.

81 Qu’est-ce que la mise en condition d’une victime

C’est les soins donnés sur place (lieux de détresse).

82 Que permet la mise en condition d’une victime

- De survivre ;
- De supporter le déplacement sans aggravation de son état.

83 Quels sont les différents degrés de profondeur des troubles de la vigilance

 Somnolence ;
 L’inconscience légère ;
 L’inconscience profonde.

84 Quels sont les signes recherches chez les VICTIMES

- Respire-t-elle…………………………. (Respiration)
- Saigne-t-elle………………………….. (Hémorragie)
- Souffre-t-elle…………………………. (Douleur)

85 Quelles sont les possibilités d’emploi du matelas coquille

- Transport de blessé grave, polytraumatisé en particulier ;


- Possibilité de transport de personnes malades en position assise ou semi-allongée dans
des passages difficiles ;
- En immobilisant étroitement un blessé, permet d’éviter les mouvements de structures
anatomiques fracturés, donc de minimiser le choc traumatique et de lutter contre la douleur
- Permet d’immobiliser les malades agités ;
- Perméable au rayon X, permet de radiographier sans désappareiller le blessé.

86 Quelles sont les deux membranes du cœur


Péricarde et Endocarde.

87 Comment s’appellent les trois membranes qui recouvrent le Système nerveux

 Pie – mère
 Dure –mère
 Arachnoïde

88 Quel est le rôle du liquide céphalo-rachidien

- Nutritif - Protecteur.

89 Citer les muscles respiratoires :

- Les inter- costaux ;


- Les pectoraux ;
- Le diaphragme ;
- Les scalènes (muscles cervical se trouvant entre les vertèbres et les premières paires de
côtes)

90 Quels sont les deux mouvements du cœur

- La contraction (systole) ;
- Le relâchement (diastole).

91 Qu’est-ce qu’un état de collapsus

Chute de la pression artérielle.

92 Qu’est-ce que le crush-syndrome

C’est la compression des membres, avec formation de toxines au niveau de la circulation.

93 C.A.T quand une main – une oreille – ou un doigt est sectionne

Mettre la partie sectionnée dans un sachet en plastique avec des glaçons pour
éventuelle intervention chirurgicale.

94 C.A.T en présence d’un enfant qui a avalé une bille

Le renverser tête vers le sol en lui tenant bien les jambes et tapoter entre les omoplates.
Si la bille ne sort pas après plusieurs essais l’amener à l’hôpital.

95 Que faut – il faire quand un énorme poids écrasé un membre pour près de deux heures de
temps

Ne jamais soulever le poids sans la présence d’un Médecin, averti de l’accident.

96 Que faire devant un bras sectionné presque au niveau de l’épaule et qu’il y a environ deux
cents kilomètres à parcourir avant d’attendre le premier poste médical :
Prendre un caillou que l’on place dans une écharpe puis faire passer la partie ayant le
caillou sous l’aisselle du côté atteint et bien nouer l’écharpe à la base du cou du côté
opposé.
97 Qui doit faire le massage cardiaque externe

Seul un secouriste entraîné est habilité à le faire.

98 Est – il vrai que les baves des personnes tombées en crise


d’épilepsie sont contagieuses ?

FAUX

99 CAT devant une plaie grave

- Emballer
- Etiqueter
- Evacuer à l’hôpital.

100 Quel est le moyen de transport de blessé le plus pratique

Le matelas coquille.

101 La face comprend combien d’os

Elle comprend quatorze (14) os.

102 Dans combien de cas peut être utilisé l’inhalateur d’oxygène

Dans deux (02) cas :

 Inhalation
 Insufflation

103 Le cœur comprend combien de cavités

Quatre (04) cavités (02 oreillettes et 02 ventricules).

104 Composition de l’appareil circulatoire

Le cœur et les vaisseaux sanguins.

105 que signifie hématie ?

Les globules rouges.

106 Comment peut – on tester la vigilance

En posant des questions simples ou en faisant faire un geste simple.

107 dans quel cas de fracture trouve – t – on des intervalles libres

Dans la fracture du crâne.


108 Quel est l’objectif à atteindre par le secouriste
- Maintenir en vie
- Empêcher l’aggravation de l’état de la victime
- Faciliter son rétablissement.

109 Qui alerter en cas d’accident


- La Police
- La Gendarmerie
- Les Secours Organisés ou le Médecin.

110 Qui doit – on protéger


- Soi – même
- La victime
- Les témoins
- L’environnement

111 Facteurs de gravite d’une fracture de la face

Siège – Type – Lésions associées.

112 Les dangers d’une fracture de la face

Obstruction des voies aériennes supérieures.

113 On distingue combien de sortes de plaies

Des plaies simples et des plaies graves.

115 Pour la brulure par projection de caustique chimique dans les yeux, qu’est ce qu’il ne faut
pas faire ?

Mettre un pansement dans les yeux atteints.

116 Quels sont les dangers directs dans une compression de membre

- Dans l’immédiat l’accident de levée de garrot


- Dans l’heure qui suit : L’état de choc.

117 que comprend le système nerveux

- Le système Cérébraux – Spinal


- Le système Neuro – Végétatif.

118 Pourquoi dit – on que la gravite d’une brulure tient plus a Son étendu qu’a sa profondeur

Parce que la perte de plasma est beaucoup plus importante.

120 Citer les cinq doigts de la main :

- Le Pouce – L’Index – Le Majeur – L’Annulaire – L’Auriculaire.

121 donner le pourcentage d’un brulé de l’abdomen et du membre inferieur :

- Abdomen : 9%
- Membre inférieur : 18%(face avant 9% face arrière 9%)
- Total : 27%
122 Il y a combien de nerfs crâniens

Douze (12) paires

123 Il y a combien de nerfs rachidiens

Trente et une (31) paires.

124 Quelle est la longueur du bulbe rachidien

Deux (O2) à trois (O3) centimètres de long.

125 Citer les différents points de compression :

- La carotide.
- L’humérale.
- Le pli de l’aine.

126 Qu’est-ce que le tableau de bord chez une victime

C’est le visage de la victime.

127 Citer les signes d’hémorragie interne :

- Pouls rapide.
- Soif intense.
- Pâleur, les extrémités sont froides.

128 Quels sont les dangers d’une plaie

- L’infection.
- L’hémorragie.
- L’état de choc.

129 Composition du squelette du tronc

- Les vertèbres.
- Les cotes et leur cartilage.
- Le sternum.

130 Rôle de l’atlas

Supporte la tête.

131 Quelle est la première vertèbre cervicale

C’est l’axis qui permet à l’atlas et la tête de tourner.

132 Quelle est la longueur de l’œsophage

Vingt-trois (23) centimètres.

133 Quelles sont les deux parties de l’appareil digestif

-Le tube digestif.


-Les glandes digestives.
134 Quel est le rôle du colon

Transforme les déchets de la digestion en matières fécales.

135 Comment appelle-t-on les deux orifices de l’estomac

Le cardia à l’entrée et le pylore à la sortie.

136 Quel est le rôle de l’appareil excréteur

Filtre l’urine du sang et le conduit hors de l’organisme.

137 Qu’est-ce qu’une fracture

C’est la cassure d’os.

138 Citer les glandes digestives :

- Glandes salivaires.
- Glandes gastriques.
- Glandes intestinales
- Le foie.
- Le pancréas.

139 Composition de l’appareil excréteur

Les reins et les voies urinaires (Urètre Uretère Vessie)

140 Quels sont les différents types de fractures du rachis

- Fracture du rachis avec atteinte de la moelle épinière.


- Fracture du rachis sans atteinte de la moelle épinière.

141 Conduite à tenir devant un volet costal

-Si victime inconsciente : P.L.S.côté atteint.


-Si victime consciente : Mettre en position demandée par elle-même.

142 Quels sont les dangers d’une fracture de la cage thoracique

- Risque d’embrocher un organe.


- Risque d’un volet costal avec respiration paradoxale.

143 Citer les signes d’un arrêt cardiaque

- L’absence de pouls carotidien


- L’absence de mouvements ventilatoires
- La perte de conscience
- La dilatation des pupilles ou tout au moins l’abolition des réflexes pupillaires

145 citer et expliquer d’une façon succincte les trois gestes qui sauvent

- En cas d’hémorragie : Faire la compression


- En cas d’asphyxie : Faire la respiration artificielle
- En cas de perte de connaissance : Mettre en position latérale de sécurité
146 Qu’est-ce que la vigilance

Elle est définie comme étant la possibilité de mise en jeu des réflexes de sécurité

147 Qu’est-ce que la toxicomanie

C’est un état de dépendance physique et psychique à un produit agissant sur le


Système nerveux central du corps humain

148 Quel est le nombre des muscles rouges

Cinq cent (500) environ

149 Quand est apparu le mot secouriste

En 1892 en France

150 Quels sont les signes d’un coup de chaleur

- Visage congestionné
- Maux de tête et soif intense
- Une sensation de fatigue
- Eblouissement et vertiges
- Des nausées suivies de vomissement

151 Qu’est-ce qu’un centre nerveux

C’est un amas de cellules nerveuses enchevêtrées et reliées entre elles


(Exemple : encéphale)

152 Qu’est que l’hypoxie

C’est la diminution de l’apport d’oxygène au niveau des cellules et des tissus vivants.

153 Qu’appelle-t-on foulure

C’est une simple destruction (distension) des ligaments

154 Donner les signes d’une fracture de la mâchoire inferieure :

- Rangés de dents irrégulières, parfois dents cassées


- Mouvements douloureux de la mâchoire

155 Qu’est-ce qu’un arrêt cardio-ventilatoire

C’est quand il y a absence de la ventilation associée à une absence du pouls.

156 Définition de la tétanie

C’est la manifestation musculaire de la spasmophilie qui se fait sous forme de crise de


contraction.

157 Définition de la spasmophilie

C’est l’état d’un individu dont les réponses nerveuses et musculaires sont augmentées
par rapport à la normale.
158 Quels sont les risques de la fracture du rachis

- Paralysie
- Mort

159 CAT : devant une fracture du rachis

- Immobiliser avec le plus grand soin


- Respecter l’axe tête -cou – tronc
- Employer le matelas coquille ou un plan dur

160 Composition du sang

- Les éléments figurés du sang


- Le plasma

161 Danger d’une fracture

- L’infection
- L’hémorragie
- La paralysie

162 Quels sont les signes d’un traumatisme crânien

- Déformation de la boite crânienne


- Ecoulement du sang par les narines ou les oreilles
- Troubles de la vigilance
- Perte de conscience avec intervalles libres
- Vomissement et inégalité des pupilles

163 C.A.T. de la fracture du crâne

- Protéger et alerter
- Mettre la victime en position latérale de sécurité sur le côté qui saigne
- Surveiller les grandes fonctions vitales
- Ne pas lui donner à boire
164 Quels sont les degrés de profondeur des troubles de la vigilance

- Somnolence
- Inconscience légère
- Inconscience profonde

165 C.A.T. devant ces troubles

- Faire un bilan
- Pratiquer les gestes élémentaires de survie
- Surveiller les grandes fonctions vitales
- Transmettre les renseignements au médecin

166 Quels sont les trois types de troubles de la vigilance selon la durée
- L’évanouissement
- La syncope
- Le coma
167 Que contient la cavité intérieure du tronc

- En haut et à droite le foie


- En haut et à gauche l’estomac et la rate
- En avant les intestins
- En arrière les reins
- En bas la vessie

168 Composition de l’encéphale

- Le cerveau
- Le cervelet
- Le bulbe rachidien

169 Quels sont les signes d’une fracture du rachis

- Douleur localisée
- Impotence musculaire
- Fourmillement des membres

170 Qu’est-ce que la gangrène

C’est une infection localisée des tissus, aboutie à la mortification de ceux- ci.

171 Qu’est-ce que l’apnée

C’est un arrêt momentané de la respiration.

172 quels sont les gestes élémentaire de survie

 Allonger
 Bouche à bouche
 Compression
173 Qu’est-ce que la capacité vitale

C’est la somme des airs courants, complémentaires et de réserves.

174 Citer les différents types d’os

Les os courts, les os longs et les os plats

175 Qu’est-ce qu’un appareil

C’est l’ensemble des organes collaborant pour une même fonction.

176 Qu’est-ce qu’une congestion cérébrale

C’est un afflux de sang dans le cerveau

177 Que produisent les glandes digestives


Des liquides nécessaires pour la transformation des aliments en éléments assimilables.

178 C.A.T. devant une crise de nerf

Isoler le sujet pour le priver de son public ; en cas de récidive, l’inviter à consulter un
médecin.
179 Quelle est la fréquence respiratoire chez l’adulte au repos

Douze (12) à Vingt (20) fois par minute

180 La rotule est-elle un os court ou long

C’est un os court

181 Combien de sortes d’articulations connaissez-vous

 Les articulations mobiles


 Les articulations semi-mobiles
 Les articulations immobiles ou fixes.

182 Qu’est ce qui relie les muscles aux os

Ce sont les tendons.

183 Qu’est ce qui relie les os entre eux

Ce sont les ligaments


184 Dans quelle partie du corps de la femme se développe l’enfant

Dans l’utérus.

185 Quand dit-on qu’une ventilation est inefficace

C’est quand les mouvements ventilatoires sont inférieurs à six (06) par minute.

186 Définition de la détresse circulatoire ?

C’est une atteinte de l’appareil circulatoire, généralement due à une chute de la


pression dans les artères, entraînant une détresse respiratoire.
ECOLE
DU SAPEUR-POMPIER
01 Citer le matériel d’extinction
- Les prises d’eau.
- Les pièces de jonction.
- Les tuyaux.
- Les lances.
- Les dévidoirs.
- Les accessoires hydrauliques.
- Les outils de déblai et divers.
- Les extincteurs.
- Les injecteurs.
- Le matériel pour feu de cheminée.
- Le batte à feu

02 Citer les prises d’eau artificielles.

 Les hydrants (B.I. et P.I.)


 Les prises accessoires (B.L. ; B.A. et puisard d’aspiration).

03 Qu’appelle-on matériel d’extinction

C’est l’ensemble du matériel permettant aux sapeurs-pompiers d’agir efficacement pour


toute opération d’extinction d’incendie.

04 Combien existe t – il de tuyaux


Il existe trois (03) sortes de tuyaux :

 Les tuyaux d’alimentation


 Les tuyaux de refoulement
 Les tuyaux d’aspiration
05 Comment sont classes les tuyaux selon leur utilisation
- Les tuyaux de service ;
- Les tuyaux de manœuvre à eau ;
- Les tuyaux de manœuvre à sec.

06 Quelles sont les opérations d’entretien des tuyaux


Le Nettoyage – la Mise sous pression – Le Marquage à la sanguine – le Séchage – la Réparation.

. 07 Qu’est-ce qu’une lance


C’est un tube métallique qui branché à l’extrémité d’un établissement de tuyaux, permet
de diriger et de projeter un agent extincteur en utilisant le jet le mieux adapté à l’effet
recherché

08 Quand dit-on qu’une lance est en manœuvre

Lorsque l’eau en pression s’écoule par l’orifice de la lance.


09 Quand dit – ont qu’une lance est établie

Quand elle est raccordée à une prise d’eau sous pression et qu’elle est prête à
fonctionner
10 Quand dit – on qu’une lance est en cours d’établissement

Lorsque l’établissement a été ordonné mais n’est pas encore terminé.

11 Une lance est définie par quoi


Par le diamètre nominal d’entrée et le diamètre de son orifice de sortie.

12 Donner les différentes parties d’une lance a eau a main :

Le fut tronconique ; le demi-raccord ; le robinet de manœuvre ; l’ajutage et la rousture.


13 Quelle est la servitude de la lance auto–propulse de dévasement

C’est pour faire des recherches dans les fonds boueux.

14 Que dit le deuxième paragraphe du devoir du porte lance

Il agit de prés. Il se rapproche du feu dès que le jet de sa lance se divise avant d’atteindre
la base des flammes.

15 Quel est le paragraphe le plus long du devoir du porte lance

C’est le troisième : La progression.

16 Quels sont les paragraphes du double porte lance

- Aider
- Secourir
- Liaison

17 Qu’appelle-t-on appareil à gros débit

Un appareil est dit à gros débit lorsqu’il est piqué sur une canalisation dont le diamètre
est au moins égal à deux cents (200) millimètres et que le débit soit supérieur à cent
vingt (120 ) mètres- cubes par heure.

18 Définir la vanne simple.

Elle permet d’alimenter un établissement de 110 millimètres sans ordre d’ouverture, elle
facilite les remplacements et prolongements de tuyaux sans nécessiter l’emploi de
l’étrangleur.

19 Qu’est-ce qu’un établissement

C’est la disposition donnée aux tuyaux pour conduire l’eau d’un engin pompe,
exceptionnellement d’une prise d’eau sous pression à la lance ou à un autre engin
pompe en relais.

20 Qu’est-ce qu’une réserve dans un établissement de tuyaux

C’est la longueur de tuyau disposée en boucle près du point d’attaque pour permettre au
porte lance de se déplacer et de se rapprocher du feu
21 Donner la deuxième règle pour l’établissement des tuyaux :

Dérouler le premier tuyau puis successivement tous les autres en serrant le plus prés
Possible la bordure du trottoir

22 Indiquer la place du porte lance et dite pourquoi :

Sur le plan du feu ou un peu au-dessus de manière à pouvoir atteindre la base des
flammes.
23 Qui assure la liaison du porte lance avec les portes lances voisins et avec le chef de
secteur

Le double porte lance

24 Ou étrangler le gros tuyau

- Après la réserve, vers le point d’eau.


- Ou à six (06) mètres de la lance.

25 Donner la nomenclature d’un demi-raccord :

- Les deux tenons.


- Le joint et son logement.
- La virole à mollette avec deux verrous en forme de rampe.
- Le jonc de retenue de la virole.
26 Qu’appelle – t – on raccord symétrique

Jonction de deux demis – raccords identiques.

27 Donner la nomenclature du pèse bouche :

- Le demi-raccord – le corps de l’appareil – le manomètre – le robinet de purge.

28 Qu’est-ce que le point d’attaque

L’emplacement de la porte lance

29 Comment peut être fait un établissement

- Soit avec des gros tuyaux


- Soit avec de petits tuyaux
- Soit avec des gros tuyaux prolongés avec de petits tuyaux.

30 Dites les précautions à prendre au point d’attaque pour ne pas détériorer les tuyaux :
- En plus des précautions à prendre pendant l’établissement et dans tous les cas, ajouter :
 Mettre les tuyaux à l’abri de la chute des matériaux
 Eviter de les laisser sur les décombres brûlants ;
 Manœuvre doucement les robinets des lances des vannes.

31 Avantage du jet diffusé

- Couvre une grande surface ;


- Limite les dégâts ;
- Refroidit rapidement ;
- Protège le porte lance contre la chaleur rayonnante.

32 Comment obtenir le jet en pluie

- En fermant partiellement le robinet de la lance


- En fermant l’orifice de la lance avec le pouce
- En utilisant un diffuseur.
33 Quels sont les différents jets

- Le jet de plein fouet ou jet bâton


- Le jet en pluie
- Le jet diffusé ou pulvérisé

34 Les tuyaux sont établis du point d’attaque vers le point d’eau pourquoi
- Pour faire d’abord les sauvetages
- Pour faciliter l’établissement
- Pour éviter d’alimenter l’établissement avant qu’il ne soit terminé

35 Quand dit-on qu’un établissement est rampant

Lorsque les tuyaux reposent sur les marches d’un escalier ou sur un terrain incliné.

36 Peut – on établir une lance du point d’eau au point d’attaque

Oui (La lance du dévidoir tournant est établie du point d’eau au point d’attaque)

37 Donner la description du dévidoir a bobine

- Le tambour et son évidemment plus les deux disques qui constituent la bobine
- Les roues munies de leur bandage en caoutchouc
- Le demi-cadre, terminé par les fourches
- La flèche et la traverse
- La chaînette d’arrêt de la bobine
- Le bouchon raccord ou la potence
- Et pour les nouveaux dévidoirs le dispositif de freinage.

38 Citer les types de dévidoirs que vous connaissez

- Les dévidoirs tournants des engins porteurs d’eau


- Les dévidoirs des robinets d’incendie armés
- Les dévidoirs portatifs à bobine
- Les dévidoirs à caisse sur traîneaux
- Les engins à grande puissance dévidoir

39 Citer les outils de déblai et divers

- La pelle
- La pioche
- La gaffe
- La scie égoïne
- Les fourches
- La serpe
- La machette
- Le matériel agricole pour la manipulation du fumier et de la paille
40 Définition du vide cave.

Le vide cave sert à épuiser l’eau dans les sous-sols, caves ou excavation, jusqu’à des
profondeurs pouvant atteindre vingt-cinq (25) mètres. Simple de construction et
manœuvre, il constitue l’engin normal d’épuisement des sapeurs-pompiers

41 Le vide cave fait il partie du Matériel de protection ou d’épuisement

Le Vide – cave fait partie des deux.

42 Qu’est-ce que le matériel électro – secours

Le matériel électro – secours communément appelé matériel isolant permet d’opérer


moyennant quelques précautions pour assurer par exemple le dégagement d’un
électrocuté sous une tension pouvant atteindre soixante mille (60.000) volts.

43 Qu’est-ce que le poste d’oxycoupage

C’est un appareil destiné à l’exécution des travaux de coupage.

44 Classification des extincteurs selon le contenu

- Extincteur à mousse
- Extincteur à liquide ignifuge
- Extincteur à poudre
- Extincteur à eau
- Extincteur à eau avec mouillant
- Extincteur à anhydride carbonique
- Extincteur à hydrocarbure halogéné
45 Classer les extincteurs selon leur masse :

- PORTATIF : Masse en ordre de marche inférieur à 16 Kg ;


- PORTABLE : Poids compris entre 16 et 26 Kg ;
- DORSAUX : Poids inférieur à trente kilogrammes ;
- SUR ROUES : Peut aller jusqu’à des centaines de kilogrammes.

46 Quelle est la tension de service de la perche du coffre électro – secours

Tension de service : - Trente mille (30.000) volts.

47 Sur quelle tension peut-on travailler avec le matériel électro-secours :

- Soixante mille (60.000) volts.

48 Quelle est la couleur des extincteurs


Rouge sauf ceux pesant moins de 0,5 Kg qui sont chromés.

49 Donner la couleur des écritures d’un extincteur dont l’emploi peut- être dangereux pour
l’utilisateur.

Les écritures sont en jaune

50 A quel moment peut-on employer un extincteur

Chaque fois que l’on doit combattre un début d’incendie.


51 Donner le rôle de l’injecteur à mousse :

Il a pour rôle de mélanger à l’eau une quantité d’émulseur pour obtenir une solution
moussante convenablement dosée.

52 Donner la composition du matériel de protection.

 Le matériel de bâchage
 Le matériel d’évacuation d’eau et d’assèchement
 Le matériel de déménagement
 Le matériel léger d’étaiement
 Le matériel de franchissement des tuyaux
 Le matériel et outils divers

53 Que comprend la manœuvre à la protection ?

Le Bâchage – l’Evacuation de l’eau – l’Assèchement – le Déménagement – l’Aération –


L’Etaiement léger.

54 Servitude du cordage

Il sert à l’amarrage, à la montée et à la descente du personnel et du matériel lourd

55 Servitude de la commande

 A préserver des heurts le personnel ou le matériel que l’on descend à l’aide du cordage
 A faire monter ou descendre le matériel léger
 A faire la liaison pendant la reconnaissance

56 Servitude des vêtements d’approche et de pénétration

Ils permettent de faire :


- Des reconnaissances de courte durée
- Des opérations rapides (fermeture d’une vanne par exemple)
- Des sauvetages nécessitant la traversée préalable d’une zone en feu
- L’approche d’un foyer intense qui ne permet pas au personnel d’arriver sur le feu

57 Citer les vêtements de protection :

- Les vêtements d’approche et de pénétration ;


- Le pare feu – les gants ;
- Les vêtements de nage et plongée subaquatique ;
- Les vêtements de protection contre les poussières radio –actives ;
- La combinaison d’intervention rapide anti-gaz et liquide corrosif ;
- Les vêtements contre les piqûres des gros insectes.

58 Donner les caractéristiques de l’appareil respiratoire

- Poids : Huit (08) à douze (12) Kilogrammes


- Durée de travail : 01 heure 30 mn à 02 heures de temps
- Sécurité sonore : Quinze (1) minutes avant la fin de charge

59 Quels sont les dangers des appareils respiratoires filtrants


Ne protège pas contre l’oxyde de carbone (CO).
60 Qu’est ce qui nuit à l’étanchéité du masque de l’appareil respiratoire isolant

Le port de la barbe

61 Quel est le nombre de personnes nécessaire pour la manœuvre de l’appareil respiratoire


isolant

 Un porteur : Gradé ou spécialiste, qui porte l’appareil et fait la manœuvre ;


 Un servant : Gradé ou sapeur qui aide le porteur à s’équiper et qui assure la liaison avec
l’intérieur

62 Définition de l’échelle.

Elle sert à faire des attaques de feu et des sauvetages au premier et au deuxième étage
et à atteindre les toitures peu élevées.

63 Donner la définition de l’échelle a crochet.

C’est une échelle droite étroite et légère qui nous permet de monter d’étage en étage
par l’extérieur des maisons

64 Donner les caractéristiques de l’échelle a crochet :

- Longueur : Quatre (04) mètres,


- Largeur : Vingt-cinq (25) centimètres,
- Ouverture des crochets : Trente (30) centimètres,
- Résistance à la rupture horizontale : Nulle.

65 Quel est la distance de sécurité à l’échelle à coulisse

Elle est égale à la longueur déployée divisée par cinq (05) plus soixante (60)
Centimètres.

66 Quelle est la largeur de l’échelle a coulisse ?

Elle est de quarante-cinq (45) centimètres

67 Quelle est la longueur déployée de l’échelle à coulisse a trois plans ?

Longueur déployée : - Quinze (15) mètres.

68 A quoi sert le hérisson hydraulique

Il sert à déboucher les canalisations d’eau usées de 80 à 300 millimètres.

69 Quelle est la portée horizontale d’un extincteur a anhydride carbonique

Elle est très faible : de 01 à 1,5 mètres environ.

70 A quoi servent les étais

Permettre de soutenir des murs de cloison, des planchers ou des portails menaçant
ruine

71 De quel matériel fait partie l’explosimètre


Du matériel d’exploration.

72 Quelle est la longueur de la gaffe

Trois mètres cinquante (3,5O m).

73 Citer quelques situations qui sont susceptibles d’exploser

- Mélange détonant
- Explosifs
- Réaction chimique
- Surpression
- Défaut d’alimentation d’un générateur à vapeur

74 Quelle est la servitude de la crépine

Elle sert à empêcher l’infiltration des corps étrangers dans les aspiraux et la pompe

75 Qu’est-ce qu’une équipe

C’est l’unité élémentaire de manœuvre des sapeurs- pompiers. Elle peut être définie comme
l’unité élémentaire de l’équipage d’un engin d’incendie.

76 Que signifie C.A.M.I.V.A.

Constructeurs Associés pour le Matériel d’Incendie de Voirie et de l’Aviation.

77 Servitude du grappin

 A explorer les nappes d’eau peu étendues


 Lancé à l’aide d’une commande, il sert à accrocher un objet hors de portée.

78 Qu’est-ce que l’hydraulique

C’est l’étude des lois de l’écoulement des liquides et leurs applications.

79 Qu’appelle-t-on coup de bélier

C’est un phénomène de surpression qui prend naissance à l’intérieur des tuyaux par
suite de variation de débit.

80 Comment s’appelle l’orifice d’écoulement de la bouche d’incendie modèle 1901

Il s’appelle « KEYSER « 

81 Quelle est la différence entre B.I. et P.I.

Elle se porte sur la disposition et sur les aménagements de détails des appareils.
EXTINCTION INCENDIE ET
SAUVETAGE

1) Définition

Le feu est la manifestation visible de la combinaison d’un corps combustible avec un corps
comburant en présence d’une énergie d’activation et caractérisée par une émission de chaleur
accompagnée de fumées, de flammes ou des deux.

2) Quand dit-on qu’il y a feu


C’est quand le foyer est contrôlé et que la fumée s’élève.

3) Quand dit-on qu’il y a incendie

C’est quand le foyer est incontrôlable et que les flammes s’élèvent à une certaine
Hauteur.

4) Définition de la combustion 

Le feu est la manifestation visible de la combinaison d’un corps combustible avec un corps
comburant en présence d’une énergie d’activation. Cette combinaison s’appelle une combustion.

5) Quand on agit par étouffement, quel est l’élément de la combustion qui est
soustrait
C’est l’air : l’oxygène.

6) Qu’est-ce qu’éteindre un incendie

C’est agir sur un de ces éléments (combustible, comburant ou source de chaleur)

7) Feu sur les personnes : que faut – il faire


- Empêcher la victime de courir
- Couvrir la victime d’un linge propre
- Ne pas enlever ses vêtements
8) Définir les termes suivants :
La distillation : Lorsque les gaz s’échappent du corps combustibles
L’inflammation : Lorsque les gaz dégagés du corps combustibles s’enflamment
L’incandescence : Lorsque la totalité de la matière a pris feu
Citer les périodes de la combustion

- La distillation
- L’inflammation
- L’incandescence
9) Définir le garde d’incendie
La garde d'incendie est constituée par l’ensemble des personnels désignés pour une durée de 24
heures pour honorer les demandes de secours.
La prise de service a lieu à l'heure fixée par le commandement

10) Composition de la garde d’incendie


• niveau compagnie et centre de secours
- Un chef de garde titulaire du BT pour la Cie et BS pour le CS ;
- Le personnel équipant les engins ;
- Le personnel du Bureau des Opérations de Transmissions (BOT) ; - Le personnel du poste
de poste de police ;

• Niveau groupement
- Un Officier supérieur de garde (CDT Sous groupement ou son adjoint) ;
- Un officier PC (sous-officier supérieur du sous groupement) ;
- Un gradé adjoint PC ;

- Le personnel du bureau de coordination des opérations de transmissions.

11) Qu’est-ce qu’un engin de premier intervention


Ce sont les engins qui sont en mesure d’intervenir de façon autonome. Leurs équipages sont
constitués selon quatre types :

12)Que requiert la discipline de la part de l’exécutant :


La stricte observation des ordres reçus ;
La recherche, à son niveau, du résultat escompté et l’exécution parfaite de tous les actes y
concourant.

13) Qu’impose la discipline au feu ? Elle impose :


- De se protéger physiquement avec les moyens convenables (gants, appareil respiratoire,
écran oculaire ou faciale, arrimage) ;
- De conserver son sang-froid et sa sérénité ; -
- D’opérer en silence en toute circonstance ;
- De rester constamment en liaison avec un voisin ou un chef (cette règle ne souffre d’aucune
exception lorsqu’on opère avec l’ARI lors de la reconnaissance ou de l’attaque ; - De rendre
compte sans délais de tout fait nouveau et toute initiative.

14) Quel personnel se trouve dans la première zone


Le personnel strictement nécessaire et convenablement protégé.

15)Que comprend le périmètre de sécurité


Il comprend :
- La zone dans laquelle le risque a été reconnue et délimité
- Et une seconde zone, concentrique au-delà de laquelle les effets du risque ne sont
plus à craindre

16) Définir les termes suivants :


Zone d’exclusion (rouge)
Il s’agit de la zone où les intervenants sont directement exposés aux effets du danger principal
(par exemple, exposition au feu et aux fumées dans le cas d’un incendie). L’accès y est
strictement réglementé et n’est autorisé qu’aux intervenants équipés de tenues de protection
adaptées aux risques.
Zone contrôlée (orange)
Il s’agit d’une zone tampon d’où est coordonné l’engagement des intervenants en zone d’exclusion.
Ne doit s’y trouver que du personnel ayant le même niveau de protection vestimentaire qu’en zone
d’exclusion (équipes de sécurité, PCA, réserve d’approche du matériel).
Zone de soutien (verte)
Interdite au public de manière à ne pas entraver l’action des secours, il s’agit d’une zone qui ne
nécessite cependant pas de protection particulière. S’y trouvent toutes les structures de soutien
nécessaires au bon déroulement de l’intervention (ZDI, PMA, PCP, zones de remise en
condition, etc.). Au-delà se trouve la Zone publique

17) Sur quoi repose l’extinction d’un incendie


L'extinction d'un incendie repose sur un ensemble d'actes et d'actions simultanés ou successifs qui
constituent une manœuvre. Celle-ci vise à :
Protéger les personnes (sauvetage mise en sécurité) ;
Empêcher le feu de s’étendre (lutte contre la propagation) ;
Réduire puis éteindre le feu (attaque et extinction) ;
Empêcher les fumées et les gaz chauds de transporter par toutes les voies possibles
vers d’autres locaux (ventilation) ;
Protéger les biens situés sur le voisinage (protection).

18) Donner les principes de manœuvre d’extinction d’un incendie


Protéger les personnes (sauvetage mise en sécurité) ;
Empêcher le feu de s’étendre (lutte contre la propagation) ;
Réduire puis éteindre le feu (attaque et extinction) ;
Empêcher les fumées et les gaz chauds de transporter par toutes les voies possibles
vers d’autres locaux (ventilation) ;
Protéger les biens situés sur le voisinage (protection).

19) Quels sont les types de feu ?


Les feux de contenant (feux de bâtiments : habitation, IGH, ERP ; - Les feux de contenu (feu de
matières ou de produits en général) ; - Les feux divers (feu de forêt, feu de véhicule).

20) Qu’est ce qui caractérise l’extinction régulière d’un incendie


- Elle est caractérisée par trois (03) opérations :
ó Circonscrire le feu : c’est lorsque les lances sont établies au point d’attaque, choisies en
nombre suffisant pour empêcher le feu de s’étendre ;
ó Maitre du feu : c’est lorsque le foyer diminue d’intensité et que l’on est certain qu’il ne plus
prendre d’extension dans les limites ou il a été circonscrit, durant cette phase les moyens
hydrauliques maximum sont en manœuvre. Ces moyens sont supérieurs ou égaux à ceux
établis pour circonscrire le feu ;
ó Feu éteint : C’est lorsque les foyers principaux sont éteints et que seuls quelques débris
brulent ou charbonnent. L’extinction est achevée en déblayant et en dégarnissant jusqu’à ce
que qu’il n’y’ait plus de matières en combustion

21) Une manœuvre au cours d’une extinction d’incendie repose sur quoi
exactement
Sur un ensemble d’actes et d’actions simultanés ou successifs.

22) Que comprend les opérations de la protection au cours des incendies


La reconnaissance et la manœuvre proprement dite.

23) Définir – un agent – un moyen :

- UN AGENT : - C’est un produit qui agit directement sur le foyer.


- UN MOYEN : - Nous permet de projeter un agent extincteur.

24) Que comprend la MGO ?


- Reconnaissance, sauvetage, établissement, ventilation ; attaque, protection, déblai et
dégarnissage, surveillance.

25) A quoi consiste la reconnaissance ?


Elle consiste à explorer les endroits exposés à l’incendie et aux fumées de manière à faire
tout de suite les sauvetages, à discerner les matières qui brulent, à déterminer le mode
d’extinction, les points d’attaques et les cheminements à suivre pour y parvenir.

26) Définir les termes suivant


Sauvetage : action visant à soustraire d’un péril immédiat une personne qui, sans aide extérieure,
serait vouée à une mort certaine.
Mise en sécurité : action visant à extraire, en l’accompagnant une personne menacée par un
danger auquel, elle ne peut se soustraire d’elle-même.
Evacuation : Opération visant à ordonner préventivement à des personnes de se déplacer hors des
limites d’un périmètre de sécurité, au besoin en les accompagnants afin qu’elles ne se trouvent pas
exposées aux effets d’un danger évolutif.
Confinement : opération visant à ordonner à des personnes de se maintenir à l’abri d’un danger
ambiant, en se calfeutrant (se fermer hermétiquement dans un local) à l’intérieur des locaux dans
lesquels elles se trouvent
Secours à victime : action des sapeurs-pompiers une victime qui comporte au moins l’administration
d’un acte paramédical par les personnels d’un engin.
27) A quoi consistent le déblai et le dégarnissage ?
- Le déblai consiste à refroidir, disperser puis retirer tout élément du contenu susceptible
d’alimenter le feu en combustibles. Il s’agit principalement du mobilier et de son contenu,
des palettes de marchandises dans un entre pot.
- Le dégarnissage consiste à supprimer tout élément du contenu susceptible de permettre
la propagation de l’incendie (les planchers en bois, les murs en Pau de bois, les faux
plafonds, les isolations en laine de roche sous toiture,etc).
28) Citer les accidents thermiques
- L’explosion des fumées contenues sous le terme anglo saxon « BACKDRAFT » : il s’agit
d’une explosion de fumées surchauffées et accumulées dans un volume clos.
- L’embrasement généralisé appelé aussi « FLASH OVER » : c’est l’étape de la combustion
ou le feu passe d’une situation localisé à un embrasement généralisé.

29) Que signifie la pyrolyse


C’est la décomposition chimique des matériaux contenus dans un volume provoqué par la
distillation des gaz combustibles.

30) Donner les signes de l’embrasement généralisé éclaire.


- Haute température rouleau de flammes, fumée épaisse suies au niveau du plafond.

31) Qu’est-ce qu’un point d’attaque


On n’appelle point d’attaque l’emplacement du porte lance, la ou il peut atteindre la base des
flammes.

32) Comment on détermine un point d’attaque


Pour déterminer un point d’attaque, le chef de détachement recherche :
- les points vers lesquels le feu risque de s’étendre puis ceux à partir desquels les portes
lances pourront attaquer le feu avec le maximum d’efficacité.
La conservation des communications et des pièces de la construction qui en contiennent d’autres
(poutres, limons) sont d’une importance capitale.

33) Qu’est-ce que l’attaque


C’est la phase de la manœuvre qui est destinée à abattre les flammes pour enrayer la propagation et
aboutir à l’extinction du feu.

34) Citer les précautions à prendre au cours des incendies.


- Eclairage ;
- Respiration ;
- Cheminement ;
- Electricité
- Gaz ;
- Explosion –Radiation.

35) Qu’est-ce que l’incombustibilité

La possibilité d’un matériau de résister à l’ignition. Il ne brûle pas, ne dégage pas de


vapeurs inflammables en quantité suffisante pour s’enflammer au contact d’une source
de chaleur quelconque
36) Qu’est-ce que l’inflammabilité

La propriété d’un matériau qui s’enflamme.

37) Quel est le but de la protection des matériaux

C’est d’améliorer le comportement au feu des matériaux et éléments de construction.

38) Qu’est que l’ignifugation

C’est une opération qui consiste à modifier les caractéristiques d’inflammabilité des
Matériaux.
39) Pourquoi dans les reconnaissances lorsqu’on utilise un ascenseur, il
est recommandé de s’arrêter juste au niveau immédiatement inferieur

C’est pour éviter de déboucher soudain dans le volume déjà envahi par la fumée et les
gaz chauds.

40) Pourquoi la motopompe à moteur thermique ne doit pas être


employée dans les locaux mal aères

Il y a risque d’asphyxie par gaz d’échappement.

41) Que faut –il faire quand un feu se déclaré dans un établissement
recevant du public
Eviter la panique.

42) Pourquoi l’emploi de l’eau sur un fer incandescent est prescrit

Parce qu’il y a dégagement de l’hydrogène sulfuré qui est un gaz nocif.

43) Dans quel état peut – on trouver l’ammoniac

- Etat gazeux (gaz ammoniac)


- Etat liquide (ammoniac liquéfié ou dilué).

44) Quel est le but du service de surveillance sur les lieux d’un sinistre

Empêcher une reprise de feu après le départ des secours

45) Quel est l’agent extincteur le plus généralement employé, le plus


rependu, le plus pratique, le plus économique et le plus efficace
C’est l’eau.

46) Avec quoi peut-on rechercher une fuite de gaz

Avec d l’eau savonneuse ou avec la bombe aérosol.

47) Que signifient les trois couleurs des drapeaux sur une plage

 Le vert : baignade surveillée et sans danger


 L’orange : baignade surveillée mais dangereuse.
 Le rouge : baignade interdite.
R.M.E.I
1) Définir la Motopompe d’incendie
La motopompe est un engin de lutte contre l’incendie comportant essentiellement une pompe,
accouplée à un moteur thermique.

La pompe est généralement munie d’un dispositif dit : « Amorceur » destiné à réaliser le vide
dans la tuyauterie d’aspiration et le corps de la pompe.

2) Mise en œuvre

Elle peut être mise en œuvre soit :


- en aspiration dans une nappe d’eau ;
- en refoulement sur bouche ou poteau d’incendie,
- alimentée par une tonne d’eau,
- en relais.
3) Alimentation de la motopompe

Elle peut être réalisée :


 en aspiration,
 en refoulement,
 en relais.

4) Emploi des motopompes


Les groupes motopompes haute pression et légers sont réservés à des emplois très
particuliers et limités.

Les motopompes portables, légères, allégées ou non, et les motopompes remorquables, dont
le poids varie entre 45 à 85 kilogrammes, pour les premières, à 750 kilogrammes, pour les
secondes, peuvent être utilisées à :

- l’alimentation directe de petites ou grosses lances,


- en remplacement d’autres engins d’incendie, lorsque les accès aux points d’eau sont
impraticables aux véhicules à voie normale.
- Pour réaliser des relais lorsque le sinistre est trop éloigné du point d’eau.
- Pour alimenter les hydro – éjecteurs et vide – cave.

Leur emploi direct en aspiration, pour un épuisement, est, en principe, interdit. Toutefois, en
cas d’urgence, (sauvetage de bateau par exemple), il peut être admis, moyennant certaines
précautions.

5) Personnel

Il est transporté par le véhicule tracteur ou tout autre véhicule spécialement affecté au
transport du personnel.
Il comprend :
- Un sous–officier, chef de détachement (ou un officier).
- Une ou deux (02) équipes de trois (03) hommes selon le type de motopompe.
- Un conducteur,
- Un sous–officier d’attaque,
- Un sous–officier d’alimentation,
- Un radiotéléphoniste.

6) Donnez les généralités au PS.


Le premier secours mousse est un engin conçu pour intervenir avec le maximum de rapidité
dans une opération d’extinction ou de sauvetage en principe essentiellement en secteur à
caractère urbain dominant. Cette rapidité est obtenue par :
- Le maintien permanent du personnel à proximité de l’engin,
- Le transport d’une réserve d’eau de l’ordre de 600 litres utilisable instantanément,
- Une dotation de 120 litres d’émulsifiant
- Et un équipement approprié à la production de mousse
- Une dotation de matériel nécessaire à l’exécution de certains sauvetages et autres
opérations élémentaires

7) Composition personnel au PS.


- Un sous-officier chef d’agrès
- Un caporal-chef d’équipe
- Un sapeur sous-chef
- Un sapeur servant
- Un sapeur téléphoniste
- Un sapeur conducteur

8) Donnez l’équipement hydraulique au PS.


- Une citerne de 600 litres
- Une pompe de 1.000 litres/ minutes (60m3/h) sous 15 bars avec un OA de 100 mm
- Deux OR 65 ou 40 (ou un OR de 100 avec raccord de réduction de 40)
- Quatre aspiraux de 100 x 2 m et crépine de 100
- Une longueur de 20 m ou deux de 10 m de tuyaux d’alimentation de 110
- Une longueur de 20 m de tuyaux d’alimentation de 70

9) Donnez le dispositif générateur de mousse au PS.


- Une dotation de 120 litres d’émulsifiants (en réservoirs fixes ou jerricans)
- Un injecteur fixe de 40 ou mobile de 65 avec longueur d’1 mètre de tuyaux muni à chaque
extrémité d’un demi-raccord de 65
- Une lance à mousse de 40 ou 65 selon le cas
10)Citez le matériel d’exploration au PS.
- Quatre (04) ARI avec accessoires et batteries de rechanges
- Deux commandes sur tambour
- Un grappin avec chaine de commande

11)Dans quels cas alimente-t-on la pompe au PS et comment est réalisé cette alimentation 
- Etablissement LDT lorsque le point d’eau est à plus de 40 m,
- Etablissement LDT + PL
- Etablissement d’une GL ou deux (02) PL
- Etablissement de la lance sur colonne sèche,
- Etablissement d’une LM
12)Cette alimentation est réalisée 
- Engin à moins de 20 m de la bouche : avec tuyaux d’alimentation de 110 mm x 20 m,
- Engin à plus de 20 m de la bouche :
 par établissement de tuyaux de 70 x 40 m
 par « l’établissement d’aspiration »
13)Comment alimente-t-on la tonne PS 
- Elle est en principe exécutée sur ordre du sous-officier ou le plus souvent a l’initiative du
conducteur soit :
- Une bouche d’arrosage ou de lavage
- Une bouche ou poteau d’incendie
- Des moyens de fortunes

14)Comment alimente-t-on la pompe au PS


- Engin en moins de 20m de la bouche : avec tuyaux d’alimentation de 110mm x 20m
- Engin à plus de 20m de bouche :
- Par un établissement de tuyaux de 70mm x 40m
- Par l’établissement d’aspiration

15)Quels sont les possibilités hydrauliques au PS 


- La LDT
- La LDT + 1 PL
- 1 GL + éventuellement 1 ou 2 PL en appui sur division alimentée
- Une PL sur colonne sèche ou humide
- 1 LM

16)Quels est le rôle du conducteur 


- Responsable de l’armement de l’engin il doit :
- Veiller lorsque son engin est stationné sur la voie publique
- Etablis la liste des matériels utilisés en cours d’intervention
- Veille à leur réintégration en fin d’opération.

17)Définir termes suivantes : performance hydraulique, capacité hydraulique, possibilité


hydraulique, possibilités de manœuvre.
Performance hydraulique : c’est le nombre maximum d’essai soumis à la pompe lors de sa
fabrication au-delà de laquelle la pompe risque de soumettre des dommages.
Capacité hydraulique : c’est le nombre de m3 que peut contenir l’engin en tenant compte de
sa performance hydraulique.
Possibilité hydraulique : c’est le nombre de lance que peut établir l’engin sans tenir compte
du personnel et du matériel.
Possibilité de manœuvre : c’est le nombre de lance que peut établir l’engin en tenant compte
du personnel et du matériel.

18)Donner la différence entre alimentation en refoulement et alimentation en aspiration 


Alimentation en refoulement= c’est le travail de l’hydrant
Alimentation en alimentation= c’est le travail de l’engin
19)Pourquoi aliment-on la pompe 
 Avoir une pression suffisante
 Eviter une rupture d’eau
 Alimenter la citerne

20)Est-ce que le PS peut établir 2GL 


Le PS peut établir :
On considère deux (02) cas :
 Compte tenu de sa capacité hydraulique il peut établir 2 GL, ces lances
supplémentaires sont établies par le personnel d’autre engin
 Compte tenu de sa possibilité hydraulique il établit une (01) seul.

21)Composition du lot de sauvetage au PS


- Deux (02) cordages
- Deux (02) sangles
- Une gaffe
- Une échelle à crochet a deux plans
- Une échelle à coulisse petit modèle
- Un inhalateur avec deux (02) bouteilles d’oxygène
- Un insufflateur
- Une boite a pansement ou trousse de secours
- Une civière souple
- Une couverture pour asphyxié
- Eventuellement une bouée de sauvetage

22)Citez les matériels d’utilisations au PS


- Le matériel d’extinction
- -« - d’exploration
- -« - de sauvetage
- -« - d’éclairage
- -« - outils et accessoires divers
23)Vous êtes chef d’équipe au PS définissez votre rôle dans l’établissement de la LDT par les
communications existantes.
- Emporte une courroie d’amarre, une tricoises, une commande
- Saisit la LDT et entraine le tuyau après s’être constitué autour d’une épaule une réserve
d’environ 4 m qu’il dépose à son arrière au point d’attaque
- Commande « halte » en temps voulu
- Opère l’extinction

24)Donnez la description d’un engin-pompe.


Une pompe- Une citerne- Une réserve d’émulseur- Un dévidoir tournant muni d’une lance et de 82m
de tuyaux- Deux dévidoirs mobiles à panier- Des tuyaux de différents diamètres- Des lances- Des
matériels de secours à victimes- Des matériels de sauvetage et d’exploration- Des matériels divers
.
25)Dites pourquoi sont conçu les engins-pompes 
Pour combattre les feux- Pour réaliser des sauvetages- Pour effectuer des opérations diverses.

26) Définir le fourgon est un engin d’incendie propre à :

 Combattre les feux,


 Réaliser les sauvetages,
 Effectuer les opérations diverses.

27)Personnel au FPT.
Huit gradés et sapeurs :
- Un officier ou sous-officier chef de garde,
- Deux (02) équipes de trois hommes chacune
- Un conducteur

28) Equipement hydraulique

- Une (01) citerne d’eau de cinq cents (500) litres minimum,


- Une (01) pompe de 1000 litres par minute (60 mètres – cube par heure) sous 15 bars avec un
orifice d’alimentation de 100 mm,
- Deux (02) orifices de refoulement de 65 mm ou de 40 (ou un orifice de refoulement de 100 mm
avec raccord réduction et un de 40),
- Quatre (04) aspiraux de 100 x 02 mètres et crépine de 100 mm,
- Une longueur de 20 mètres ou de 10 mètres de tuyau d’alimentation de 70 mm

29) Dispositif générateur de mousse

- une (01) dotation d’émulseur de cent vingt (120) litres (en réservoir fixe ou en jerricans),
- un (01) injecteur fixe de 40 ou mobile de 65 avec longueur de un (01) mètre de tuyau muni à
chaque extrémité d’un demi – raccord de 65,
- une (01) lance à mousse de 40 ou 65 selon le cas.

30) Matériel d’utilisation

 Matériel d’extinction

- un (01) dévidoir tournant de quatre (04) tuyaux semi–rigides de 20 mm x 20m et une


longueur de 20 x 02 m.
- un (01) dévidoir à bobine armé de 200 mètres de tuyaux de 70 et de préférence doté d’une
division mixte de 65 x 65 x 40.
- une (01) longueur de 20 mètres de tuyaux de 70 mm branchée sur une lance 65/18.
- cinq (05) longueurs de 20 mètres de tuyau de 45 dont l’une munie de raccord de réduction
de 40/20.
- une (01) lance 65/18 à robinet.
- deux (02) lances de 40/14 à diffuseur mixte munie d’un tuyau de 45 x.
- une (01) lance de 20/07 ou 08 à diffuseur sur le dévidoir tournant.
- un (01) coude d’alimentation de 100
- un (01) coude d’alimentation de 40,
- une (01) retenue de 100 x 65,
- un seau pompe,
- un (01) appareil pulvérisateur pour feu de cheminée.

 Matériel d’exploration

- Un (01) à trois (03) appareils respiratoires isolants, avec accessoires et batteries de


rechanges
- deux (02) commandes sur tambour,
- un (01) grappin avec chaîne de commande,

 Matériel de sauvetage

- deux (02) cordages,


- deux (02) sangles,
- une (01) gaffe,
- une (01) échelle à crochet à deux (02) plans,
- une (01) échelle à coulisse petit modèle,
- un (01) inhalateur avec deux (02) bouteilles d’oxygène,
- un (01) insufflateur,
- une (01) boîte à pansement ou trousses de secours,
- une (01) civière souple,
- une (01) couverture pour asphyxier,
- éventuellement une bouée de sauvetage.

 Matériel d’éclairage
- un (01) projecteur portatif,
- un (01) projecteur orientable,
- lampes de poche,
- vingt-cinq (25) mètres de câbles sur tambour.

 Matériel, outils et accessoires divers

Une clé de barrage, une clé pour poteau d’incendie, clé fontainier, un tricoise de 100, 06
tricoises de 70, un étrangleur, deux (02) obturateurs de 70, deux extincteurs (01 à poudre, 01 à gaz
carbonique), un pare feu, une paire de gants de protection, une petite pince avec gaine, une grande
pince, une hache, une pelle, un ciseau pour trouée, une raclette à feu de cheminée, une paire de
bottes cuissardes, un jeu de clé de gaz, un détecteur d’oxyde de carbone.

31)Donnez les généralités des échelles aériennes.

Les échelles aériennes souvent appelées grandes échelles sont employés :


- pour effectuer des sauvetages par l’extérieur, aux étages supérieurs des immeubles
lorsque l’accès de ceux-ci est impossible par les moyens d’accès normaux
- pour attaquer le feu en le dominant si la nature du sinistre ou la disposition des lieux
justifie ce procédé
Les échelles aériennes peuvent également servir au cours des reconnaissances, être utilisées
pour supporter des établissements de tuyaux, des appareils d’éclairage sous certaines
conditions, être employées en « pont » et très exceptionnellement comme « grue ».

32)Quelles sont les missions des échelles 

Effectuer les sauvetages et les mises en sécurité- Etablir les lances- Effectuer les reconnaissances-
Effectuer les opérations diverses.

33)Donnez la destination des échelles aériennes.

Effectuer des sauvetages par l’extérieur, aux étages supérieurs des immeubles, lorsque l’accès à
ceux-ci est impossible par les moyens d’accès normaux ;
-Attaquer le feu en le dominant si la nature du sinistre ou la disposition des lieux justifie ce
procédé ;
-Peuvent également servir au cours des reconnaissances être utilisées pour supporter des
établissements de tuyaux, des appareils d’éclairage, sous certaines conditions, être employées en
pont et, très exceptionnellement comme grue.

34)Donnez les différentes sécurités à l’échelle aérienne.


- débrayage automatique en fin de course
- limitation de vitesse pour les manœuvres de dressage et développement
- sécurité contre le renversement
- sécurité contre le choc
- sécurité à la mise d’aplomb de parachutes

35) Citer les quatre parties de l’échelle aérienne .

 La tourelle pivotante
 Le berceau de dressage
 Le parc à échelle
 Le châssis sur-porteur

36) Composition de la tourelle pivotante

 Le plateau pivotant
 Les mécanismes de manœuvre
 Le support du parc à échelle
 La commande du moteur
 Les manettes de commande

37) Définissez cellule 


C’est l’ensemble d’une roue d’une couronne de diffuseurs et d’une couronne de canaux fixes.

38) Qu’est-ce qu’un amorceur


C’est un dispositif aménagé pour créer le vide d’air dans la tuyauterie d’aspiration et
dans le corps de la pompe.

39) L’amorceur fait-il parti de la pompe

Non

40) Donner le contraire de la pompe centrifuge.

La pompe centripède.

41) Quel est le matériel que doit prendre l’homme de liaison au commandement «
avec la lance du dévidoir tournant en reconnaissance
 Une sacoche avec carnet de message
 Deux obturateurs
 Un projecteur portatif
 Une courroie d’amarre
42) Quel matériel doit prendre le porte lance au commandement
« en reconnaissance « au premier secours

 Un appareil respiratoire isolant


 Une commande
 Une lance et une courroie d’amarre

43) Quelle est le matériel du servant au même commandement

 Un appareil respiratoire isolant et une courroie d’amarre


 Avec le sous-chef, ils traînent le dévidoir
44) Quel est le matériel du chef d’équipe au commandement « pour l’établissement
d’une petite lance sur colonne sèche en reconnaissance
 Deux petits tuyaux
 Une lance 40/14
 Un appareil respiratoire isolant et une commande

45) Quel est le matériel du servant au même commandement

 Un appareil respiratoire isolant et une courroie d’amarre


 Il traîne le dévidoir, aidé par le sous-chef

46) Pour l’établissement de la lance à mousse en reconnaissance « quel est le


matériel du chef

 Une lance à mousse


 Un tuyau de 70 mm longueur un (01) mètre
 Un pare flamme.

47) Pour le même commandement quel est le rôle du sous-chef


 Un tuyau de 70 mm longueur 40 mètres
 Une courroie d’amarre ; et il aide le servant à traîner le dévidoir

48) Quel est le rôle du sous-officier au premier secours lorsque l’on commande «
pour l’établissement de la lance du dévidoir tournant par les communications existantes
en
reconnaissance

 Indique au conducteur le point d’eau à utiliser


 Fait la reconnaissance
 Désigne le point d’attaque
 Surveille la manœuvre

49) Quel est le rôle du chef d’équipe au même commandement


 Descend le ou les dévidoirs
 Prend la lance, le tuyau sur l’épaule et va au point d’attaque
 Dispose une réserve suffisante
 Amarre le tuyau s’il y a lieu
 Opère l’extinction

50) Quel est le rôle du servant au même commandement


 Aide le chef à descendre les dévidoirs
 Aide le chef à entraîner les tuyaux
 Complète l’amarrage du tuyau, s’il y a lieu
 Double le chef au besoin.
51) Rôle de l’homme de liaison au même commandement

 Aide à entraîner le tuyau à la suite du servant


 Se met à la disposition du sous-officier

52) Rôle du conducteur au même commandement


 Sert le frein à main
 Cale la roue arrière
 Enclenche le cran de pompe
 Donne une pression de six bars, sauf ordre contraire
 Déroule le tuyau du prolongement de la lance du dévidoir tournant
 Alimente la tonne ou la pompe selon le cas
 Surveille le niveau d’eau
 Surveille la pression de refoulement

PREVENTION
1. Quels sont les 2 buts de la prévention ?
-Assurer la sécurité des personnes ;
-Limiter les pertes matérielles

2. Quels sont les 4 objectifs de la prévention ?


- Limiter les risques de naissance de feu 
- Limiter la propagation de l’incendie 
- Évacuer les personnes en danger 
- Faciliter l’intervention des secours

3. Quelles sont les 3 catégories de causes d'incendie ?


- Les causes naturelles 
- Les causes résultant de l’emploi de l’énergie 
- Les causes accidentelles

4. Que peuvent comporter les moyens de secours contre l'incendie ?


- Des moyens d’extinction : extincteurs, seaux-pompes, robinets d’incendie armés, colonnes sèches, colonnes
humides, suppresseurs, etc. ;
- Des installations de détection et d’extinction automatique ;
- Des dispositifs d’alarme et d’avertissement : téléphones, TASAL, etc. ;
- Des dispositifs et aménagements divers : portes et rideaux coupe-feu, cheminées d’appel, trappes de
ventilation, tours d’incendie, etc.

5. En quoi consiste la prévision technique ?


- Déceler l’incendie (détection) 
- Avertir aussitôt (alarme) 
- Prévenir au plus tôt le personnel devant combattre le sinistre (alerte) 
- Éteindre (mise en œuvre des moyens de secours).

6. Que comprend la prévision tactique ou opérationnelle ?


- La bonne connaissance du secteur d’intervention. 
- La vérification permanente des moyens d’intervention. 
- L’établissement des consignes d’alerte et d’appel. 
- La liaison téléphonique. 
- La répertoriation.

7. Définition de la combustion ?
- le feu est la manifestation visible de la combinaison d’un corps combustible avec un corps comburant en
présence d’une énergie d’activation. Cette combinaison s’appelle une combustion.

8. Quels sont les trois éléments du triangle du feu ?


- comburant
- combustible
- énergie d’activation

9. Expliquez le triangle du feu ?


- Ces trois éléments sont simultanément nécessaires à la création et au maintien du phénomène. La soustraction de l’un
d’eux et d’un seul entraîne l’extinction.

10. Quelles peuvent être les origines de l'énergie d'activation ?


- Thermiques: feux nus, séchage, etc. ;
- Chimiques: phosphore + air, mélange oxydant - réducteur ;
- Biologiques:bactéries (fermentation) ;
- Mécaniques:frottements ;
- Électriques: électricité dynamique : isolement, mauvais contact, etc.,
Électricité statique : frottements

11. Définition du point d'ignition ?


- C’est la température minimale à laquelle un mélange combustible de gaz et d’air s’enflamme en présence
d’une flamme avec persistance de flammes. Ce point varie avec la pression du mélange gazeux

12. Définition du point auto-ignition ?


- Il s’agit de la température à laquelle un mélange gazeux combustible peut s’enflammer spontanément sans la
présence de flamme ou d’étincelle.

13. Définition du point éclair ?


- Le point éclair d’un liquide combustible est la température minimale à laquelle il émet suffisamment de
vapeurs pour former, avec l’air ambiant une atmosphère inflammable. Cette grandeur physique est en principe
propre aux liquides dits inflammables.

14. Comment se propage la combustion par transmission de chaleur ?


- Rayonnement
- Conduction
- Convection

15. Définition de la combustibilité ?


- La combustibilité d’un corps est la propriété qu’il a de pouvoir brûler, c’est-à-dire de se consumer par le feu.

16. Définition de l’incombustibilité ?


- L’incombustibilité est la propriété que possède un matériau de résister à l’ignition. Il ne brûle pas et ne
dégage pas de vapeurs inflammables en quantité suffisante pour s’enflammer au contact d’une source de
chaleur quelconque.

17. Définition de l’inflammabilité 


- L’inflammabilité est la propriété d’un matériau qui s’enflamme
18. Définition de l’ininflammabilité 
- L’ininflammabilité est la propriété d’un matériau dont la décomposition s’effectue sans production de gaz
inflammables ou de flammes et cesse dès que disparaît la source de chaleur.

19. Définition des feux de la classe A ?


-
Ce sont les feux de matériaux solides (cellulose, bois, coton, tissus, papier, etc.).
-
Une de leurs caractéristiques est d’avoir deux modes de combustion possibles :
-
Combustion vive avec flammes 
-
Combustion lente sans flamme mais avec formation de braises incandescentes.
20. Définition des feux de la classe B ?
- Ce sont des feux de liquides ou de solides liquéfiables (essence, pétrole, gas-oil, fuel, mazout, huiles,
graisses, brai, alcools, acétone, etc.).
- Les feux gras flambent ou s’éteignent. Ils ne couvent pas.

21. Définition des feux de la classe C ?


- Ce sont les feux de combustibles, qui à la température ambiante (plus de 15° C) sont en phase gazeuse. Pour
brûler, il doit généralement y avoir une carburation, c’est-à-dire le mélange du gaz proprement dit avec l’air,
dans des proportions définies comprises entre les limites appelées « seuils d’inflammabilité » ; Ces mélanges
gazeux sont explosifs.
- Cette classe concerne donc les feux de gaz ou de vapeurs, notamment les feux d’hydrogène pur ou en
mélange (gaz de ville), d’acétylène, méthane, butane.

22. Définition des feux de la classe D ?


- Ce sont les feux de métaux (aluminium, zinc, magnésium, potassium, sodium, calcium, etc.) et pour lesquels
il faut des moyens d’extinction particuliers.

23. Quels sont les différents produits extincteurs?


- L’eau 
- Les mousses 
- Les poudres sèches 
- L’anhydride carbonique 
- Les hydrocarbures halogénés.

24. Quelles sont les différentes mousses?


- Les mousses chimiques
- Les mousses physiques

25. Donnez les différents modes d'action des produits extincteurs?


- Refroidissement 
- Souffle 
- Étouffement 
- Inhibition 

26. Définition d'un extincteur ?


- Un extincteur est un appareil contenant un agent extincteur qui peut être projeté et dirigé sur un feu par action
d’une pression interne. Cette pression peut être fournie par une compression préalable permanente ou être
obtenue par une réaction chimique ou la libération d’un gaz auxiliaire.

27. Quels sont les différents agents d'extincteur?


- Les extincteurs à base d’eau 
- Les extincteurs à mousse 
- Les extincteurs à poudre 
- Les extincteurs à dioxyde de carbone 
- Les extincteurs à hydrocarbures halogénés (halons).

28. Définition d'un extincteur portatif.


- Un extincteur portatif est un extincteur qui est conçue pour être porté et être utilisé à la main et qui, en ordre
de marche, a une masse inférieure ou égale à 20 Kg.

29. Définition de la charge d'un extincteur ?


- La charge d’un extincteur est la masse ou le volume de l’agent extincteur contenu dans l’extincteur. Du point
de vue quantitatif, la charge des appareils à base d’eau s’exprime en volume (litres) et celle des autres appareils
en masse (kilogrammes).

30. Quelles sont les inscriptions portées sur le corps d'un extincteur ?
-  Nature de l’agent extincteur ;
- Mode d’emploi ;
- Restrictions et dangers d’utilisation (électricité, toxicité) ;
- Renseignements divers sur :
Rechargement,
Vérification,
Composition,
Capacités.
- Nom et adresse du responsable de l’appareil

31. Quelles sont les règles d’implantation des extincteurs ?


- Sauf raisons particulières, les extincteurs seront répartis de manière uniforme à l’intérieur de chaque zone à
défendre.
- Les extincteurs doivent être mis en place dans les dégagements, les voies d’accès, les chemins de repli des
utilisateurs.
- Ils doivent être visibles et accessibles. Leur emplacement doit être repéré.
- La distance maximale à parcourir pour atteindre un extincteur est de 15 mètres.
- Il est recommandé de ne pas placer la poignée de portage à plus de 1,50 mètre du sol.
- Leurs supports doivent être fixés solidement.

32. Définition d'un bâtiment d'habitation.


- Constituent des bâtiments d’habitation les bâtiments ou parties de bâtiments abritant un ou plusieurs
logements, y compris les foyers tels que les foyers de jeunes travailleurs et les foyers pour personnes âgées, à
l’exclusion des locaux destinés à la vie professionnelle lorsque celle-ci ne s’exerce pas, au moins partiellement
dans le même ensemble de pièces que la vie familiale et des locaux auxquels s’appliquent les articles R.123-1 à
R.123-55 et R.152-4 et R.152-5, relatif à la protection contre les risques d’incendie et de panique dans les
établissements recevant du public.

33. Donnez la définition d’un ERP ?


- Constituent des établissements recevant du public, tous bâtiments, locaux ou enceintes dans lesquels des
personnes sont admises soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation quelconque ou dans
lesquels sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou sur invitation, payantes ou non.

34. Quel est le but de la réglementation ?


- Assurer la sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du
public.

35. Comment sont répartis les établissements ?


- Les établissements, répartis en types et en catégories.

36. A quoi correspond un établissement de type L, M, N, O, P, R, S, T, U, V, W, X, Y ?


L- salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple 
M- magasins de vente, centres commerciaux 
N- restaurants et débits de boissons 
O- hôtels et pensions de famille 
P- salles de danse et salles de jeux 
R- établissements d’enseignement, colonies de vacances 
S- bibliothèques, centres de documentation et de consultation  
d’archives
T- salles d’expositions 
U- établissements sanitaires 
V- établissements de culte 
W- administrations, banques, bureaux 
X- établissements sportifs couverts 
Y- musées.

37. A quoi correspond un établissement spécial de type PA, CTS, SG, PS, GA, OA, EF, REF ?
PA - établissements de plein air 
CTS- chapiteaux, tentes et structures itinérants 
SG- structures gonflables 
PS- parcs de stationnement couverts 
GA- gares 
OA- hôtels, restaurants d’altitude 
EF- établissements flottants 
REF- refuges de montage.

38. Par quoi est déterminé l’effectif du public ?


- Le nombre de places assises 
- La surface réservée au public 
- La déclaration du chef de l’établissement 
- L’ensemble de ces indications.

39. Quelles sont les différentes catégories d’ERP ?


- 1re catégorie : au-dessus de 1 500 personnes ;
- 2e catégorie : de 701 à 1 500 personnes ;
- 3e catégorie : de 301 à 700 personnes ;
- 4e catégorie : 300 personnes et au-dessous, à l’exception des établissements compris dans la 5e catégorie ;
- 5e catégorie : établissement faisant l’objet de l’article R 123-14 dans lesquels l’effectif du public n’atteint pas
le chiffre minimum fixé par le règlement de sécurité pour chaque type d’exploitation.

40. En combien de groupes sont classés les ERP ?


- Le premier groupe comprend les établissements de 1re, 2e, 3e et 4e catégories ;
- Le deuxième groupe comprend les établissements de 5e catégorie.

41. Définition d'un IGH ?


- Constitue un IGH, tout bâtiment dont le plancher bas du dernier niveau situé, par rapport au niveau du sol le
plus haut utilisable par les engins des services publics de lutte contre l’incendie :
À plus de 50 m pour les immeubles d’habitation 
À plus de 28 m pour les autres immeubles.

42. Quels sont les 3 grands principes de la législation ?


- Vaincre le feu avant qu’il n’ait atteint une dangereuse extension 
- Assurer la mise en sécurité des occupants des compartiments atteints ou menacés 
- Permettre la continuation de la vie normale dans le reste de exceptionnellement
43. Comment sont classés les IGH?
GH A : immeubles à usage d’habitation 
GH O : immeubles à usage d’hôtel 
GH R : immeubles à usage d’enseignements 
GH S : immeubles à usage de dépôt d’archives 
GH U : immeubles à usage sanitaire 
GH W1 : immeubles à usage de bureaux (28 m< h < 50 m) 
GH W2 : immeubles à usage de bureaux (h > 50 m) 
GH Z : immeubles à usage mix

44 QU’EST CE QU’UN MUR EN PAN DE BOIS ?

C’est une construction établie avec des pièces de bois, assemblées entre elle et un
remplissage en maçonnerie, en brique ou en terre.

45 QU’EST CE QU’UN MUR COUPE FEU ?

C’est un mur édifié entre deux bâtiments ou deux parties d’un bâtiment de manière à
éviter la propagation du feu.

46 QU’EST QU’UN MUR EN PAN DE FER ?

C’est une charpente de fer remplie de maçonnerie ou de brique.

47 QU’EST CE QU’UNE VOLEE ?

C’est une succession ininterrompue de marches.


48 Quel est le but de la protection des matériaux ?
C’est d’améliorer le comportement au feu des matériaux et éléments de construction
CONNAISSANCE
BNSP
1) Qui Commande La BNSP: Général de Brigade Mor SECK
Commandant en Second de la BNSP: Colonel Mamadou NDOYE
2) Il y’a combien de chaines dans la BNSP ?
Nous avons quatre chaines qui sont :
- Chaine emploi: Colonel Mayé KONATE
- Chaine ressources humaines: colonel Ibrahima DIATTA

- Chaine Logistique: Colonel Cheikh FALL

- Chaine Santé Secours médicaux: Lieutenant-Colonel Cheikhou CAMARA

3) Quelles sont les divisions rattachées à la chaine emploi ?

-Division entrainement opération: Capitaine Diene NGOM


-Division Prévention planification prospective: Capitaine Mamadou DIAGNE
4) Quelles sont les divisions rattachées à la chaine ressources humaines?
- Division administration finance équipement et soutient:
Commandant Mbacké Cissé et chef du Service Central Administratif
- Division admission recrutement instruction et formation: Capitaine Amadou FALL
- Division Gestion Personnels: Capitaine Massar SAGNA

5) Quelles sont Divisions rattachées à la Chaine Logistique ?

-Division Logistique Infrastructures: Lieutenant-Colonel Mouhamadou BA

-Division Transmission et Informatique: Capitaine Yatma DIEYE

6) SERVICES RATTACHEES A L’ETAT-MAJOR

Division coopération internationale: Commandant Luc Garrisso

Le Service Central Administrative: Commandant Mbacke CISSE

Assistante Sociale: Madame Bineta NGNINGUE

7) Qui Commandent les GIS ?


GIS1: Lieutenant-colonel Papa Ange M DIATTA
GIS2: Lieutenant-Colonel Cheikh Tine
GIS3: Capitaine Martial NDIONE par intérim
GIS4: lieutenant-Colonel Gorane SARR
GIS5: Commandant Aly CISSE
GIS6: Commandant Diéne SENE
Groupement des Services: Capitaine Sada DIA par intérim
Groupement des Unités Spécialisées: Commandant Mame Diene NDIAYE
Groupement Santé Secours Médicaux: Lieutenant-Colonel Abdoulaye NIANG
Chef de cabinet Commandant BNSP: Néant
Chef Service Central Technique: Capitaine
8) Les unités du GIS1 :11°CIS-12-13-14-CSPA-CSISPikine-CSIS Zone franche – CSIS de Diamniadio – CSIS
Aéroport Léopold Sédar SENGHOR
9) Les unités du GIS2: 21(Thiès)-22 Diourbel-23 Touba-24 Mbour-CS Tivaouane-CS Ngaye Mékhé – CS Saly
– CS Bambey – CS Khombole
10) Les unités du GIS3: 31°Compagnie Kaolack-32Compagnie Fatick-33 Compagnie Kaffrine –CS
Foundiougne–CS Gossas – CS Koungheul – CS Nioro – CS de Toubacouta

11 Les unités du GIS4 :41°Compagnie-42°Compagnie Kolda-43°Compagnie Sédhiou


–CS Bignona–CS Cap-Skiring–CS Vélingara–CS Médina Gounass–CS Kounkané

12) Les unités du GIS5 :51°CIS Saintlouis-52°CIS de Louga -53°CIS de Podor–54°CIS de Matam – CS Pété –
CS Linguère – CS Richard-Toll – CS Kébémer

13) Les unités du GIS6 :61°CIS de Tambacounda - 62°CIS de Kédougou 63°CIS de Bakel

14) L’Unité du Groupement des Services : la Compagnie Hors Rang


-Groupement des Unités Spécialisées : RBC- Sauvetage Déblaiement –SIS –la Compagnie du Port Autonome
de Dakar (PAD)

15) Dans quel ministère appartient la BNSP: rattaché au ministre de l’intérieur

16) Erection de GNSP en BNSP: le décret n°20121434/PR/ MINTdu13Décembre 2012


AUTRES
1 – Définition de la compagnie :

C’est la plus petite formation placée sous les ordres d’un officier responsable de
L’administration, des activités et du mode de vie des militaires qui la composent.

2 – A la compagnie quelles sont les deux formes que revêt l’unité élémentaire :

- La compagnie d’incendie ;
- La compagnie de soutien et d’aide au commandement.

3 – Qui commande en cas d’absence du commandant d’unité 

L’officier le plus ancien dans le grade le plus élevé.

4 – Qui est le chef de chambre 

Le gradé ou le sapeur le plus ancien de la chambre.

5 – Quand a lieu le rassemblement ?

A l’heure fixée par le commandant de compagnie conformément aux indications du tableau de


travail

6 – Qui assistent au rassemblement quotidien 

Y assistent tous les personnels, sauf le stationnaire et ceux qui sont de repos.

7 - Qu’est ce que l’alarme 

C’est l’avertissement donné à l’intérieur de l’établissement par toute personne découvrant un


sinistre

08– Qu’est ce que l’alerte 

C’est la retransmission de l’alarme vers l’extérieur ou le centre de secours le plus proche.

09 – Quelle est l’heure exacte de prise de garde 

C’est l’heure fixée par le commandant de groupement.

10 – Citer trois fonctions qu’exerce un caporal hormis ses fonctions particulières :

- Adjoint au Sous – officier administratif ;


- Adjoint au Sous – officier d’ordinaire ;
- Suppléant au Sous – officier des transmissions.

11– Quels sont les cinq services qui composent le plan o r s e c 

Liaison transmission, secours et sauvetage police, soins médicaux et assistance, transport et


travaux.
12 – Qu’est-ce que le B.N.S.P.

C’est une formation et un grand commandement militaire relevant du ministère de l’intérieur et


de la sécurité public. Ses éléments prennent rang à gauche des forces armées. Ses unités
participent aux défilés et cérémonies officielles sous réserve que le service de lutte contre l’incendie
soit assuré

13– composition du service de sécurité 

- Un (01) Sergent de jour


- Un (01) Caporal de jour
- Un (01) Stationnaire
- Un (01) Planton

14 – Qu’est-ce que la mission de sécurité

Elle assure la surveillance et la permanence dans la caserne. Elle alerte le


commandement en cas de sinistre.

15 – Qui est ce qui commande une compagnie d’incendie ?

Un officier qui est directement responsable devant le commandement

16 – Donner la différence entre sentinelle et planton.

 Sentinelle : Homme de garde avec arme


 Planton : homme de garde sans arme

Vous aimerez peut-être aussi