Vous êtes sur la page 1sur 68

Renforcement et réhabilitation du réseau de distribution

d’électricité régional et à Cotonou : Postes (Lot B) –


Contrat n° PP4-COM-EDP-10.B

Document N° : Q9800-DERC-SIE-10-HS-PLN-4791
___________________________________________________________________________________

POSTE DE AKPAKPA - POSTE DE 63 KV (AIS) / 15 KV


PLAN DE GESTION SANTE-SECURITE DE CONSTRUCTION
(PGSSC) SPECIFIQUE
___________________________________________________________________________________

Consultant en Gestion du
Programme Ingénieur Conseil

Consultant en Gestion
Environnementale et Entrepreneur
Sociale

N° DTS Date DTS N° Rév du Date Rév du Description Préparé par Validateur Validateur
Document Document Entrepreneur Ingénieur
0264 02/11/2020 A 30/10/2020 Première émission F. Tokanhan B. Chatron
Liste des références

N° de réf. Nº du document Titre

01

02

03

04

05

06

07

08

09

Liste des pièces jointes

PJ N° Nº du R Date Titre
document é
v.
01

02

Page 2 sur 68
Table des matières
LISTE DES ABBREVIATIONS ................................................................................................................................... 7

I Introduction .................................................................................................................................................. 9

I.1 Objectifs du PGSSC Spécifique .................................................................................................................. 11

I.2 Analyse ESSS et état des lieux................................................................................................................... 11

I.3 Description du site de AKPAKPA ........................................................................................................... 11

I.4 Description générale du milieu récepteur et en jeux ESSS .................................................................... 11

I.4.1 Etat initial du milieu récepteur et enjeux ESSS ...................................................................................... 11

I.4.2 Principaux impacts spécifiques ............................................................................................................ 12

I.5 Santé Sécurité spécifiques au site de AKPAKPA................................................................................... 14

II Evaluation et gestion des risques (NP1) ....................................................................................................... 14

II.1 POLITIQUE ESSS ................................................................................................................................... 14

II.2 RAPPORT D’EXAMEN PREALABLE DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX, SOCIAUX ET DE SANTE ET DE


SECURITE ......................................................................................................................................................... 15

II.2.1 Objectif et champ d’application .......................................................................................................... 15

II.2.2 Intervenants ....................................................................................................................................... 15

II.2.3 Procédure ............................................................................................................................................ 15

II.2.4 Rôles et responsabilités ...................................................................................................................... 15

II.2.5 Méthodes d’analyse des risques ......................................................................................................... 16

II.2.6 Résultats d’analyse des risques .......................................................................................................... 17

II.2.7 Documentation de l’analyse des risques ............................................................................................ 36

II.3 CAPACITES ET COMPETENCES ORGANISATIONNELLES ........................................................................... 36

II.3.1 Ressources humaines sur site ............................................................................................................ 36

II.3.2 Formations et sensibilisations prévues .............................................................................................. 36

II.3.3 Ressources chantier ...........................................................................................................................38


Page 3 sur 68
II.4 Préparation aux situations d’urgence....................................................................................................... 40

II.5 Suivi évaluation ......................................................................................................................................... 40

II.5.1 Suivi externe ................................................................................................................................ 40

II.5.2 Suivi interne ................................................................................................................................. 40

II.6 Engagement des parties prenantes ........................................................................................................... 41

III Santé Sécurité au Travail (P23) .................................................................................................................... 41

III.1 Conditions de travail et gestion de la relation entre travailleurs (P8 à P22) .............................................. 41

III.2 Protection de la population active ............................................................................................................ 41

III.3 Plan d’hygiène et sécurité des installations .............................................................................................. 42

III.3.1 Implantation de la base-vie ................................................................................................................. 42

III.3.2 Installations d’hygiène et sanitaires ................................................................................................... 42

III.3.3 Eau potable ........................................................................................................................................ 42

III.3.4 Espaces repas et pause ......................................................................................................................43

III.3.5 Lutte contre les nuisibles...................................................................................................................43

III.3.6 Installation électrique et éclairage de chantier .................................................................................43

III.3.7 Rangement et nettoyage du chantier ...............................................................................................43

III.3.8 Gestion des eaux usées ..................................................................................................................... 44

III.3.9 Gardiennage ...................................................................................................................................... 44

III.3.10 Hébergement ...................................................................................................................................45

III.311 Description des moyens de signalisation et de balisage ....................................................................45

III.4 Plan de Santé .......................................................................................................................................... 46

III.4.1 Les acteurs et structures médicales partenaires ............................................................................... 46

III.4.2 Déclaration d’accident au niveau de la CNSS ..................................................................................... 47

III.4.3 Programme de prévention des épidémies ......................................................................................... 47

III.4.5 Programme de sensibilisation des communautés sur les maladies sexuellement transmissibles .... 48

III.5 PLAN DE SURVEILLANCE ET DE SECURISATION DES SITES ......................................................................... 48


Page 4 sur 68
III.5.1 Gardiennage et Surveillance des accès...................................................................................................... 48

III.5.2 L’éclairage ......................................................................................................................................... 49

IV Santé et sécurité des communautés (NP 4)................................................................................................ 49

IV.1 Santé et Sécurité communautaire ....................................................................................................... 49

IV.2 Interruption de services aux usagers .................................................................................................. 49

IV.3 Plan de gestion de la circulation à proximité des chantiers ................................................................. 51

IV.3.1 Contrôle des véhicules.................................................................................................................. 51

IV.3.2 Examen ou Contrôle de capacité de conduite des conducteurs................................................... 53

IV.3.3 Dispositions prises liées au trafic routier en zone urbaine ........................................................... 53

IV.3.4 Mise en place des panneaux de signalisation ...............................................................................54

IV.3.4.1 Balisage.........................................................................................................................................54

IV.3.4.2 Dispositions de contrôle de vitesse .......................................................................................... 55

IV.3.4.3 Dispositions d’informations aux populations ........................................................................... 55

IV.4 PLAN DE GESTION DU TRAFIC ROUTIER .............................................................................................. 55

IV.4.1 Contrôle des véhicules.................................................................................................................. 55

IV.4.2 Examen ou contrôle des capacités de conduite des conducteurs............................................... 56

IV.4.3 Dispositions prises liées au trafic routier en zone urbaine .......................................................... 56

IV.4.4 Balisage........................................................................................................................................ 56

IV.4.5 Dispositions de contrôle de vitesse .............................................................................................. 57

IV.4.6 Dispositions d’informations aux populations ............................................................................... 57

IV.5 PLAN OU PROGRAMME DE GESTION DES MATIERES DANGEREUSES ................................................ 57

IV.5.1 Risques liés aux matières dangereuses ........................................................................................ 57

IV.5.2 Mesures de prévention pour éviter ou à défaut limiter l’exposition des communautés............. 58

IV.5.3 Mesures de prévention pour éviter ou à défaut limiter l’exposition des travailleurs .................. 59

IV.5.4 Gestion et transport des terres contaminées en Hydrocarbures ................................................ 60

IV.6 Programme de gestion de la remise en état du site après travaux ................................................. 60


Page 5 sur 68
IV.6.1 Contexte et justification .............................................................................................................. 60

IV.6.2 But et objectif .............................................................................................................................. 60

IV.6.3 Intervenants ................................................................................................................................. 61

IV.6.4 Analyse des risques et dangers potentiels et mesures d’atténuations au cours du


démantèlement ........................................................................................................................................... 61

IV.6.5 Mode opératoire........................................................................................................................... 62

IV.6.5.1 Démolition totale des infrastructures........................................................................................... 62

IV.6.5.2 Démolition partielle des infrastructures ................................................................................... 62

IV.6.6 Remise en état .............................................................................................................................. 62

IV.6.7 Planning de remise en état des sites après travaux..................................................................... 63

IV.7 Procédures documentées de nettoyage des sites de construction ................................................ 63

IV.8 Services des écosystèmes ............................................................................................................... 63

IV.9 Exposition des communautés aux maladies.................................................................................... 64

IV.10 Procédure documentée du personnel de sécurité .......................................................................... 64

IV.10.1 Contexte et justification .............................................................................................................. 64

IV.10.2 But et objectif .............................................................................................................................. 64

IV.10.3 Intervenants ................................................................................................................................ 65

IV.10.4 Personnel de sécurité .................................................................................................................. 65

LISTE DES ANNEXES........................................................................................................................................ 68

Page 6 sur 68
LISTE DES ABBREVIATIONS
ALARP As low as reasonnably possible
AT Autorisation de travail
CNSS Caisse Nationale de Sécurité Sociale

CNSR Centre National de Sécurité Routière

CZP Culture du « zéro préjudice »


DAO Document d’appel d’offres
DMER Description des méthodes et évaluation des risques
EPI Équipement de protection individuelle
ESOC Consultant en charge de la gestion environnementale et sociale

ESSSC Environnement, social, santé, sécurité de construction


GIS Gas Insulated Switchgear
HTB Haute tension b
KV Kilovolt
MCA Millenium challenge account
MC Mission de contrôle

MCC Millenium challenge corporation


MT Moyenne tension
MVA Megavoltampere
NP Norme de performance
PP Parties prenantes
PEPPC Plan d’engagement des parties prenantes
PGSSC Plan de gestion santé et sécurité de construction
PISGC Plan d’intégration sociale et genre de construction
PSI Poste de Secours Interne

SBEE Société béninoise d’énergie électrique


SFI Société financière internationale
CNSR Centre National de Sécurité Routière

SIDA Syndrome d'immunodéficience acquise

SP-SS Spécialiste Principal Santé Sécurité

Page 7 sur 68
SST Santé Sécurité au Travail

VIH Virus de l'immunodéficience humaine

VIR Véhicule d’intervention rapide

TABLE DES FIGURES

FIGURE 1 : PLAN D’INSTALLATION DU POSTE ELECTRIQUE DE APKAPKA. ................................................................................................. 10


FIGURE 2 : PROCEDURE D'INTERRUPTION DE SERVICE AUX USAGERS ........................................................................................................ 50

TABLE DES TABLEAUX

TABLEAU 1: ETAT INITIAL DU MILIEU RECEPTEUR ET ENJEUX ESSS .......................................................................................................... 12


TABLEAU 2 : LES PRINCIPAUX IMPACTS NEGATIFS SPECIFIQUES AU SITE DE AKPAKPA. ............................................................................... 13
TABLEAU 3 : POINTS SPECIFIQUES SANTE SECURITE ............................................................................................................................ 14
TABLEAU 4 : EVALUATION DES RISQUES SPECIFIQUES AU SITE DE AKPAKPA ............................................................................................. 17
TABLEAU 5 : RESSOURCES HUMAINES A DEPLOYER SUR LE SITE............................................................................................................... 36
TABLEAU 6 : FORMATIONS IMPERATIVES SUR LE SITE ........................................................................................................................... 37
TABLEAU 7 : PLAN DES FORMATIONS IMPERATIVES ............................................................................................................................. 38
TABLEAU 8 : LISTE DES EQUIPEMENTS ET VEHICULES ........................................................................................................................... 38
TABLEAU 9 : CONTROLE DES VEHICULES DE TRANSPORT ....................................................................................................................... 52
TABLEAU 10 : CONTROLE DES ENGINS ............................................................................................................................................. 53
TABLEAU 11: CONTROLE DES VEHICULES DE TRANSPORT ...................................................................................................................... 55
TABLEAU 12 : MESURES DE PREVENTION POUR LA COMMUNAUTE ......................................................................................................... 58
TABLEAU 13 : MESURES DE PREVENTION POUR LE PERSONNEL .............................................................................................................. 59
TABLEAU 14 : LISTE DES INTERVENANTS DE LA REHABILITATION ............................................................................................................. 61
TABLEAU 15: PLANNING DE REMISE EN ETAT DES APRES TRAVAUX .......................................................................................................... 63
TABLEAU 16: PLAN DE SENSIBILISATION AUX COMMUNAUTES ............................................................................................................... 64

Page 8 sur 68
I Introduction
L’élaboration d’un plan de gestion santé et sécurité de construction (PGSSC) permet d’adapter les
processus internes développés par SIEMENS pour faire face aux risques et enjeux environnementaux
et sociaux liés au projet. Au préalable, un PGSSC complet a été élaboré à T0+3mois et validé par
l’ingénieur pour couvrir et prendre en compte de façon globale tous les aspects Santé Sécurité du
projet. C’est dans ce cadre qu’il est prévu contractuellement un PGSSC spécifique à chaque site, pour
appréhender et considérer les spécificités de chaque site de construction en vue d’une meilleure
prise en compte de tous ces aspects dans le but de garantir la santé et la sécurité des personnes et
des biens lors des travaux.

Le présent PGSSC est spécifique au poste d’AKPAKPA. Le plan d’installation sur ce site se présente
comme suit :

Page 9 sur 68
Figure 1 : Plan d’installation du poste électrique de APKAPKA.
I.1 Objectifs du PGSSC Spécifique

Le PGSSC spécifique de AKPAKPA décrit l’ensemble des procédures et dispositions Santé Sécurité
prises par SIEMENS pour l’exécution des travaux de construction de poste électrique de AKPAKPA
ainsi que l’organisation mise en place afin d’éliminer ou à défaut d’atténuer les risques et impacts sur
la santé sécurité du personnel intervenant et des communautés limitrophes au site.

I.2 Analyse ESSS et état des lieux

Une fiche d’analyse ESSS du poste d’AKPAKPA a été réalisée lors des EIES. Cette fiche est mise jour
par SIEMENS afin de la rendre plus opérationnelle.

I.3 Description du site de AKPAKPA

Ce site se trouve dans le premier arrondissement de Cotonou. Il représente environ 2470 m².
Certaines installations sont déjà présentes et occupent une superficie de 1700 m², les installations
futures occuperont 400 m² supplémentaires. Le propriétaire du site est la Société Béninoise
d’Énergie Électrique (SBEE).
Ce site comporte déjà à l’heure actuelle les éléments suivants :
· Deux transformateurs,
· Deux cellules lignes souterraines,
· Une cellule ligne aérienne.
Le poste AIS d’Akpakpa devra être étendu pour recevoir deux lignes supplémentaires pour le
bouclage du réseau 63kV Cotonou Nord "Vèdoko Gbedjromèdé - AKPAKPA- Cim Bénin - Akpakpa" et
le réseau Cotonou sud "Vèdoko - Ancien Pont - Akpakpa". Les jeux de barres existant seront
prolongés de deux pas de cellules pour permettre de raccorder les deux nouvelles cellules lignes
"Cim Bénin" et "Ancien Pont".

I.4 Description générale du milieu récepteur et en jeux ESSS


I.4.1 Etat initial du milieu récepteur et enjeux ESSS

L’état initial du site est décrit dans le tableau ci-dessous :

Page 11 sur 68
Tableau 1: Etat initial du milieu récepteur et enjeux ESSS

Milieu physique Milieu biologique Milieu humain

Site clôturé (enceinte maçonnée et


Surface globalement plane, grillage) et gardienné en permanence.
dépression d'eau stagnante Fuite d’un transformateur.
notamment face au portail
Présence de dépôt de gravats en
secondaire. A la date du 05
périphérie du site.
aout 2020 il y a 06
Ecoulement naturel absent (ouverture Environnement immédiat :
arbres,
dans le mur pour permettre l'évacuation - Nord : route Inter-Etat Cotonou –
Azadirachta indica
extérieure dans la rue), caniveaux de
sur le site dont 02 Porto-Novo ;
collecte au droit du site, chenal artificiel
sont abattus, le - Sud : installations de la Société
au niveau de la route principale.
vendredi 07 Août Béninoise d’Energie Electrique ;
Sols et eaux souterraines non
2020. - Est : Direction générale des Eaux
caractérisées au moment de l’émission du et Forêts ;
présent rapport mais pollution des sols
- Ouest : Centre de formation des
probable. (La partie « transformateur » Transports et des Travaux
est entretenue et hormis la fuite d’un Publics (CETTP).

transformateur, pas d’observation


particulière).
.

I.4.2 Principaux impacts spécifiques

Les travaux de construction du poste de AKPAKPA engendreront des impacts positifs comme négatifs
sur le milieu récepteur. Les impacts positifs et négatifs décrits dans le PGESC Complet soumis à
l’ingénieur et seront ressentis lors de la réalisation des travaux. Le tableau ci-dessous présente les
principaux impacts négatifs spécifiques au site de AKPAKPA.

Page 12 sur 68
Tableau 2 : Les principaux impacts négatifs spécifiques au site de AKPAKPA.

Impact Description quantitative et/ou Importance globale


qualitative (faible, moyen,
fort)
Milieu physique
Excavation de terres 427,31 m3 de terre seront excavées
contaminées au total dont 118 m3 de terre
Moyen
contaminées
Milieu biologique

Destruction d’arbres 02 arbres (Azadirachta indica) Fort


sont abattus en phase
d’installation de chantier
Milieu humain
Risque d’exposition aux PCB ; Site contaminé par PCB et Fort
contamination des sols et des hydrocarbure
eaux

En somme, les impacts négatifs majeurs ci-dessous peuvent être engendrés par les travaux du projet.

þ Perturbation/destruction d’arbre dû à la libération des emprises.


þ Production de déchets ;
þ Pollution du sol.
þ Pollution des eaux.
þ Pression sur la ressource en eau.
þ Bruits et vibrations occasionnés par les engins, véhicules et machines ;
þ Pollution de l’air par les poussières et émissions gazeuses GES ;
þ Gênes et nuisance des trafics routiers causés par les activités de préparation et de chantier ;
þ Affections respiratoires et ophtalmologiques dues aux émissions de poussières
þ Accidents de travail lors des opérations d’abattage ;
þ Accidents de la circulation ;
þ Electrisation/électrocution lors des travaux.
þ Augmentation de la pandémie du VIH SIDA et des MST;

Page 13 sur 68
þ Augmentation de la pandémie du COVID-19.

I.5 Santé Sécurité spécifiques au site de AKPAKPA

Les points spécifiques à considérer en matière de santé sécurité au niveau du site de AKPAKPA se
présente comme suit:

Tableau 3 : Points spécifiques Santé Sécurité

Contraintes Description Appréciations


Présence d’une centrale A côté de ce site, on note la présence Très mauvais
électrique active et de d’une centrale électrique et des lignes
lignes électriques aériennes électriques aériennes HT. Les travaux
HT. s’effectueront à proximité de cette
centrale en activité.
Présence de la route Inter Le site de Apkakpa se trouve au bord Mauvais
Etat Cotonou-Porto-Novo de la route Inter-Etat Cotonou-Porto-
Novo ;
Les travaux se déroulant non loin de
cette grande voix à trafic danse, ceci
constitue un danger.

II Evaluation et gestion des risques (NP1)


II.1 POLITIQUE ESSS

La Politique ESSS de SIEMENS présente les engagements ESSS de l’entreprise. Elle est largement
diffusée, connue par tous les travailleurs et affichée sur les aires de chantier. Elle a pour levier la
culture du « zéro préjudice », et développée selon les principes suivants :

· Zéro incidents – c’est réalisable.

· Santé, sécurité et environnement – aucun compromis !

· Nous prenons soin les uns des autres.

La politique ESSS de SIEMENS est prise en compte et développée dans le PGSSC COMPLET soumis à
l’ingénieur dans un document à part, et applicable aussi bien le site de AKPAKPA que pour tous les
autres sites de SIEMENS.

Page 14 sur 68
II.2 RAPPORT D’EXAMEN PREALABLE DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX,
SOCIAUX ET DE SANTE ET DE SECURITE

II.2.1 Objectif et champ d’application

L’évaluation des risques constitue aujourd’hui une étape cruciale et une obligation légale pour tous
travaux de chantier et autres. De même, elle est une exigence du MCA Bénin II pour tous ses projets
en conformité à la NP1 de la SFI et à son SGESSS.

SIEMENS conformément à sa politique ESSS, reste dans la même vision et s’est engagée dans le cadre
de la réalisation des travaux de construction de poste électrique du Lot B du projet de renforcement
et de la réhabilitation de la distribution d’électricité, à suivre et à documenter la procédure
d’évaluation des risques.

II.2.2 Intervenants

La présente évaluation des risques a été faite par l’équipe ESSS de SIEMENS après des séances
d’échange avec les équipes d’études et génie-civil.

II.2.3 Procédure

A la phase d’avant-projet, une analyse préalable des risques avait été faite et intégrée à l’EIES en son
annexe 8 avec homologation de l’ABE. Nous sommes alors partis de cette base assez fournie en
considérant les aspects techniques réels de construction pour réaliser la présente évaluation des
risques et impacts qui est donc une mise à jour de la première analyse faite en avant-projet.

II.2.4 Rôles et responsabilités

Les responsabilités sont réparties comme suit :

Mobilisation des ressources Suivi et mise à jour Mise en application

L’ingénieur Principal résident Responsable ESSSC Spécialiste environnement, social

Bruno CHATRON Franck ATTOLOU Franck TOKANHAN

Page 15 sur 68
II.2.5 Méthodes d’analyse des risques

La méthodologie d’évaluation utilisée ici, est basée sur l’aide-mémoire du CGES disponible sur la
plateforme SGESSS. Elle est en ligne droite avec les directives ESSS et HAZMAT et est conforme aux
exigences de la norme ISO 45001.

Cette méthodologie se déroule en deux (2) temps :

Ø On procède en premier lieu à l’évaluation du risque initial et on calcule son niveau


de risque initial (Ri).

Ce niveau de risque représente le risque auquel aucune action de maîtrise n’est mise en œuvre. Sa
formule de calcul est la suivante :

Avec

Ri : niveau de risque initial

G : Gravité initiale
=
P : Probabilité initiale

Formule 1 : Formule de calcul du niveau de risque initial

Ø Après cette première étape, on propose des mesures et actions


préventives/correctives, puis on réévalue à nouveau le risque. Ce dernier représente
le risque dit « résiduel » qui est le risque réellement présent sur le lieu de travail
après mises en place des actions correctives, des mesures préventives et mesures
correctives.

La formule de calcul du niveau de risque résiduel (Rr) est la suivante :

= Avec

Rr : niveau de risque résiduel

G’ : Gravité résiduelle
Formule 2 : Formule de calcul du niveau de risque résiduel
P’ : Probabilité résiduelle

Page 16 sur 68
II.2.6 Résultats d’analyse des risques

Le résultat global de l’évaluation des risques est présenté dans le tableau ci-dessous. En ce qui
concerne la présente le poste de AKPAKPA, une réévaluation a été faite tenant compte des
contraintes spécifiques à ce poste. Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous :

Tableau 4 : Evaluation des risques spécifiques au site de AKPAKPA

Page 17 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
TOUTES LES PHASES

01.01 Travaux à proximité SS Blessures/plai Possible 3 Sérieus 3 9 Elevé Accueil ESSS / 1 2 2 Faible Acceptabl
Appareils ou des engins es/coupures e Consignes de e
éléments sous profondes sécurité chantier
pression Balisage chantier
Plan de circulation
Dispositions de
signaleurs
Surveillance
permanente
ESSS

SS Coupures/Cisa Peu 2 Sérieus 3 6 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl


illements/Perf probable e é e
orations

SS Ecrasement Faible 1 Majeur 4 4 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl


membre/corp e é e
s
01.02. SS Possible 3 Moyen 2 6 Modér Accueil ESSS / 1 1 1 Faible Acceptabl
Éléments sous Chute d'une branche Blessure d'un ne é Règles de sécurité e
contrainte ou d'arbre ou d'un arbre travailleur ou chantier Consignes
instables sur du personnel de d'un riverain d'utilisation des
(rupture, chantier ou sur un (choc, engins
renversement, riverain pendant coupure,
effondrement l'abattage de l'arbre. traumatisme
d'objets) cranien…)

Page 18 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
Chute de personne SS Entorse/fractu Peu 2 Majeur 4 8 Elevé Accueil ESSS / 1 2 2 Faible Acceptabl
depuis un engin re probable e Consignes de e
sécurité chantier
Surveillance
permanente
ESSS Surveillance
de l'équipe ESSS
Port obligatoire des
EPI : Casque et
chaussure
SS Décès / Mort Peu 2 Catastr 5 10 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl
probable ophiqu é e
e

01.03 Pièces Chute d'objets due SS Ecrasement Peu 2 Majeur 3 6 Modér Port obligatoire 1 2 2 Faible Acceptabl
mécaniques aux mouvements membre/corp probable e é des EPI : Casque et e
en s chaussure, gants de
mouvement séurité
SS Blessures/plai Peu 2 Majeur 4 8 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl
es/coupures probable e e
profondes

SS Traumatisme Peu 2 Majeur 4 8 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl


divers probable e e

SS Décès / Mort Peu 2 Catastr 5 10 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl


probable ophiqu e
e

Page 19 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
01.05. SS Possible 3 Sérieus 3 9 Elevé Port obligatoire 1 2 2 Faible Acceptabl
Utilisation Utilisation de Risque de e des EPI : Casque et e
d'outils tronçonneuses, blessure grave chaussure, gants de
portatifs haches et scies pour (choc, séurité
l'abattage des arbres coupure…) du
et la découpes de salarié ou du
branches personnel à
proximité

01.07. SS Possible 3 Sérieus 3 9 Elevé Port obligatoire 1 2 2 Faible Acceptabl


Éléments Utilisation de Risque de e des EPI : Casque et e
tranchants tronçonneuses, blessure grave chaussure, gants de
haches et scies pour (choc, séurité
l'abattage des arbres coupure…) du
et la découpes de salarié ou du
branches entrainant personnel à
un risque de coupure proximité
grave

02.04. Bruit SO Probable 4 Moyen 2 8 Elevé Surveillance et suivi 1 2 2 Faible Acceptabl


Riverains exposés au Gêne des ne des niveaux e
bruit de chantier riverains par sonores dans les
(outillage, engins…) le bruit zones sensibles aux
bruits. Respect des
critères en matière
d'émission du bruit
au Bénin

Page 20 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Probable 4 Moyen 2 8 Elevé Port des EPI 1 2 2 Faible Acceptabl
Exposition des Atteinte ne Obligatoires pour e
travailleurs au bruit auditive des les travailleurs les
des tronçonneuses travailleurs à plus exposés au
pour l'abattage des proximité de bruit (Oreillettes
arbres et la découpes la zone de sécurité)
de branches travail

02.06. SS Presque 5 Moyen 2 10 Elevé Port des EPI 2 1 2 Faible Acceptabl


Exposition aux Travail effectué en Coup de soleil, certaine ne Obligatoires pour e
conditions journée à l'extérieur coup de les travailleurs les
climatiques directement à chaleur, plus exposés au
l'exposition du soleil déshydratatio soleil (Casque,
n Lunette de
sécurité)

Evénement E Inondation Probable 3 Moyen 2 6 Modér Arrêt immédiat des 3 2 6 Modér Autorisati
climatique ne é travaux en mauvais é on
exceptionnel ( temps Consignes de
canicule, vent sécurité chantier
violent, Séisme, Balisage de la zone
foudre des travaux
etc…) Libération des
emprises de l'eau
Plan d'intervention
d'urgence

Page 21 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Asphyxie/verti Possible 2 Moyen 2 4 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl
ge ne é e
SS Chute des Possible 2 Moyen 3 6 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl
tranchées ne é e
SS Electrisation/c Possible 2 Moyen 3 6 Modér 2 3 6 Modér Autorisati
hoc électrique ne é é on

SS Electrocution Possible 2 Moyen 5 10 Elevé 2 5 10 Elevé Autorisati


ne on
03.04. SS Peu 2 Majeur 4 8 Elevé Arrosage régulier 1 2 2 Faible Acceptabl
Exposition Travailleurs exposés Maladie probable e Utilisation e
poussières à la poussière de bois professionnell ponctuelle des
(amiante, générée par la e affectant les engins
bois, fer, découpe des arbres poumons Consignes
silice, ...) ou d'utilisation des
fumées engin/PGSSC
Port des EPI (
Lunettes de
sécurité -cache-nez
et bouchons
d'oreilles )
Surveillance
permanente par
l'équipe ESSS
Utilisation de
carburant contrôlé
( faible taux en
SO2) Suivi de la
maintenance des

Page 22 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
engins
Utilisation
ponctuelle des
engins
Maintenance
régulière des
engins

SS Peu 2 Majeur 4 8 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl


Travailleurs exposés Maladie probable e e
à la fumée due aux professionnell
gaz d'échappement e affectant les
des engins de poumons
chantier

Emission de Gaz à E Pollution de Peu 2 Mineur 1 2 Faible 1 1 1 Faible Acceptabl


effet de Serre athmosphériq probable e
ue

Page 23 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
04.01. Contact SS Rare 1 Moyen 2 2 Faible Sensibilisation aux 1 2 2 Faible Acceptabl
avec des Présence potentielle Douleur, ne risques Limitation e
animaux d'insectes dans les réaction de la durée de la
(piqûre, arbres susceptibles allergique, tâche
morsure) de piquer (tiques, choc Port des EPI :
moustiques…) anaphylactiqu Vêtement de travail
e

04.02. Agents SS Possible 3 Majeur 4 12 Elevé Sesibilisation des 1 2 2 Faible Acceptabl


biologiques Regroupement et Transmission e travaileurs et de la e
pathogènes contact avec la du VIH et des communauté sur
communauté IST les risques de
contamination au
VIH/SIDA Mise à la
disposition des
travailleurs des
préservatifs

Page 24 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Possible 3 Catastr 5 15 Critiqu Faire respecter les 2 5 10 Elevé Autorisati
ophiqu e gestes barrières on
Transmission e notamment le port
de maladies du masque, le
(Covid-19) lavage des mains à
l'eau et au savon et
l'observance de la
distanciation
physique

04.03. SO Presque 5 Moyen 2 10 Elevé Dégager les 2 1 2 Faible Acceptabl


Déchets/efflu Génération de Gêne du certaine ne déchets les troncs e
ents déchets verts suite à voisinage d'arbres coupés et
l'abattage des arbres feuilles des sites

Génération de E Déversement Possible 3 Moyen 2 6 Elevé Installer des 1 2 2 Faible Acceptabl


déchets solides accidentel de ne poubelles sur e
ménagers sur le site déchets chaque site Mettre
solides en place un
ménagers sur système de gestion
les sites des déchets solides
ménagers
Génération de E Exposition des Possible 3 Moyen 2 6 Elevé Mettre en œuvre 2 2 4 Modér Autorisati
matières et déchets travalleurs ux ne les dispositions é on
dangereux déchets contenues dans le
dangereux plan de gestion des
matières et déchets
dangereux

Page 25 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
05.02. Travaux SS Possible 3 Catastr 5 15 Critiqu Réaliser l'accueil 1 5 5 Modér Autorisati
au voisinage Travaux dans Risque ophiqu e sécurité à tous les é on
d'installations l'enceinte d'Akpakpa d'électrisation e travailleurs et aux
électriques à proximité des ou visiteurs. Mettre en
sous tension équipements sous- électrocution place une barrière
tension de sécurité à ne pas
franchir entre la
centrale active et la
zone de chantier.
05.03. Pièces SS Peu 2 Catastr 5 10 Elevé 1 5 5 Modér Autorisati
nues Travaux dans Risque probable ophiqu é on
accessibles l'enceinte d'Akpakpa d'électrisation e
sous tension à proximité des ou
(défaut équipements sous- électrocution
d'isolation) tension

08.01. Travail SS Presque 5 Catastr 5 25 Critiqu Réaliser l'accueil 2 4 8 Elevé Autorisati


en hauteur Accès en hauteur Chute de certaine ophiqu e sécurité à tous les on
pour la coupe de hauteur e travailleurs ett aux
branche visiteurs.
Utilisation
d'équipements
appropriés: Harnais
de sécurité, échelle
répondant aux
normes
Activité de levage SS Risque de Peu 2 Majeur 4 8 Elevé Respecter les 1 2 2 Faible Acceptabl
chute de probable e consignes de e
matériel sécurité

Page 26 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
08.02. SS Probable 4 Sérieus 3 12 Elevé Accueil ESSS 1 2 2 Faible Acceptabl
Circulation de Cheminement sur Chute de e Port des EPI : e
plain-pied terrain non pavé plain-pied Chaussure de
entrainant sécurité
une foulure à Surveillance ESSS
la cheville ou
au poignet

08.03. E Presque 5 Majeur 4 20 Critiqu Veiller à l'achat de 1 2 2 Faible Acceptabl


Circulation Consommation de Pollution de certaine e e carburant de bonne e
d'engins carburant et l'air, qualité et
émission de polluant épuisement maintenance
dans l'atmosphère des ressources régulière des
véhicules et engins

SOC : Passage des SO Perturbation Elevé 4 Modér 2 8 Elevé Sensibilisation des 2 1 2 Faible Acceptabl
engins sur la voie de la é populations. e
publique et à circulation Positionner les
proximité des signaleurs pour
maisons régulariser la
circulation
SO Gêne oculaire Peu 2 Modér 2 4 Modér Veiller à l'achat de 1 2 2 Faible Acceptabl
probable é é carburant de bonne e
qualité et
maintenance
régulière des
véhicules et engins

Page 27 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Presque 5 Majeur 4 20 Critiqu Sensibiliser les 1 2 2 Faible Acceptabl
certaine e e conducteurs de e
véhicules au
Blessure grave respect de plan de
SST : circulation et à la
Accident de la limitation de
circulation pour venir vitesse.. Sensibiliser
ou repartir du les populations
chantier riveraines au
respect des
consignes de
sécurité Positionner
des signaleurs pour
régulariser la
circulation
Déversement SO Blessures/plai Elevé 4 Majeur 4 16 Critiqu Formation et 1 2 2 Faible Acceptabl
accidentel es/coupures e e sensibilisation Plan e
d'hydrocarbure au profondes de circulation
sol Kit anti-pollution
Port des EPI :
casque et
chaussure de
sécurité

SO Chute de Elevé 4 Majeur 4 16 Critiqu 1 2 2 Faible Acceptabl


plain-pied e e e
/Glissade/Tréb
uchements

Page 28 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
E Pollution du Peu 2 Sérieus 3 6 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl
sol, de l'eau et probable e é e
de l'air

08.04. Risque SO Presque 5 Majeur 4 20 Critiqu Sensibilisation des 1 1 1 Faible Acceptabl


routier Gêne au trafic Embouteillage certaine e e conducteurs de e
véhicules et des
travailleurs au
respect du code de
la route et du plans
de circulation et de
gestion du trafic.
Sensibiliser les
population
riveraines au
respect des
consignes de
sécurité
Positionner des
signaleurs pour
régulariser la
circulation

Page 29 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Presque 5 Majeur 4 20 Critiqu 2 2 4 Modér Autorisati
Accident de la Blessure grave certaine e e é on
circulation pour venir
ou repartir du
chantier

09.01. SS Peu 2 Sérieus 3 6 Modér Sensibiliser les 1 2 2 Faible Acceptabl


Postures Mauvaise position de Risque de probable e é travailleurs à e
pénibles travail, support de douleurs ou l'adoption d'une
définies travail instable, blessures ou bonne position de
comme position de travail dos travail
contraintes penchée
forcées des
articulations

09.04. SS Apparition de Probable 4 Moyen 2 8 Elevé Utilisation d'engins 1 2 2 Faible Acceptabl


Vibrations Vibration des engins troubles ne neufs ou en très e
mécaniques musculo- bon état. Veillez à
squelettiques la maintenance
des membres régulière des
supérieurs engins

Page 30 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
10.01. SS Risque de Presque 5 Sérieus 3 15 Critiqu Réduire au strict 1 2 2 Faible Acceptabl
Manutention Manipulation de douleurs aux certaine e e minimum les e
manuelle branches d'arbres membres travaux de
supérieurs, manutention
coupures, manuel et
coups sensibiliser les
travailleurs sur les
gestes à éviter
10.02. SS Peu 2 Majeur 4 8 Elevé Veiller au port 1 2 2 Faible Acceptabl
Manutention Manipulation de Risque de probable e effectif des EPI par e
mécanique de branches d'arbres blessure de les travailleurs
charge avec risque de chute personnes (gants de sécurité,
de branches casques etc)

12.04. SS Peu 2 Moyen 2 4 Modér Respecter les 1 2 2 Faible Acceptabl


Compatibilité Journée à rallonge, Eloignement probable ne é heures e
vie travail la nuit ou le de la vie de réglémentaires de
professionnell weekend famille et travail en vigueur
e/vie privée personnelle au Bénin

12.06. Travail SS Fatigue/stress Peu 2 Moyen 2 4 Modér Accueil ESSS/ 1 2 2 Faible Acceptabl
isolé Réalisation d'une /Angoisse/Mal probable ne é Consigne de e
tâche seul en fin de être sécurité chantier
journée ou le Interdiction
weekend formelle de travail
isolé
Surveillance
permanente ESSS

Page 31 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é

SS Malveilance Peu 2 Moyen 2 4 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl


Perte de probable ne é e
concentration
SS Traumatisme Rare 1 Moyen 2 2 Faible 1 2 2 Faible Acceptabl
divers ne e
SS Peu 2 Majeur 4 8 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl
aggravation probable e e
de tout
accident ou
malaise par
absence
d'assistance
rapide
12.08. SS Possible 3 Sérieus 3 9 Elevé Sensibilisation des 1 2 2 Faible Acceptabl
Violences : Agression par un Coups et e populations e
agression riverain du fait de blessures riverraines sur les
verbale, l'abattage des arbres activités du projet
physique, vol, ou de la nécessiter et mettre en œuvre
braquage de déplacer l'aire de les mesures
jeu située sur la zone sociales prévues
de replantation des conformément au
arbres Plan d'Engagement
des Parties
Prenantes de
construction
(PEPPC)

Page 32 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
12.11. Charge SS Harcellement Peu 2 Moyen 2 4 Modér Respect du code de 1 2 2 Faible Acceptable
et rythme de Charge de travail trop moral probable ne é travail et de la
travail importante sur la charge horaire
durée prévue Evaluer les charges
de travail
objectivement
possibles à
effectuer par les
travailleurs dans la
durée impartie Etre
à l'écoute des
travailleurs
Mettre en place et
appliquer la
Politique de gestion
RH

SS Malveilance Peu 2 Moyen 2 4 Modér 1 2 2 Faibke Acceptable


Perte de probable ne é
concentration

SS Peu 3 Sérieus 3 9 Elevé 1 2 2 Faible Acceptable


Fatigue probable e
prématurée
pouvant
entraîner des
erreurs
corollaires

Page 33 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
13.01. SS Chute de Probable 4 Majeur 4 16 Critiqu Accueil ESSS 1 2 2 Faible Acceptabl
Addictions Travail sous l'emprise plain- e e /Consignes de e
d'alcool ou de pied/Glissade/ sécurité :
stupéfiants Trébuchement Interdiction
s formelle de
consommation
d'alcool et de
drogues Disposition
des affichages
Balisage chantier
Port des EPI :
Chaussures de
sécurité
Contrôle et
surveillance ESSS

SS Blessures/plai Peu 2 Moyen 2 4 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl


es/coupures probable ne é e
profondes
SS Entorses/fract Peu 2 Sérieus 3 6 Modér 1 3 3 Modér Autorisati
ures probable e é é on

SO Mauvaise Probable 4 Mineur 1 4 Modér 2 1 2 Faible Acceptabl


communicatio e é e
n
SS Chute dans les Peu 2 Moyen 2 4 Modér 1 2 2 Faible Acceptabl
tranchée probable ne é e

Page 34 sur 68
IDENTIFICATION DES DANGERS EVALUATION DU RISQUE INITIAL EVALUATION DU RISQUE RESIDUEL Décision

Danger Situation à risque / ESSS Effet Probabili P Gravité G Ri Niveau Mesures de P G Rr Nivea
causes té du de prévention et ' ' u de
risque criticité actions correctives criticit
é
SS Peu 2 Majeur 4 8 Elevé 1 2 2 Faible Acceptabl
Inattentoin probable e e
pouvant
entraîner des
erreurs
corollaires
13.02. SS Foudroyage, Rare 1 Majeur 4 4 Modér Arrêter les travaux 1 2 2 Faible Acceptabl
Conditions Foudre, tempête effondrement e é et fermer les e
environnemen de structure chantiers jusqu'à ce
tales à risques que les conditions
environnementales
redeviennent
normales

Page 35 sur 68
II.2.7 Documentation de l’analyse des risques

La documentation de l’analyse des risques est constituée de :

Annexe 8 et annexe 9 de l’EIES ;


Les Fiche de données de sécurité des engins d’excavation;
Les modes opératoires des activités

II.3 CAPACITES ET COMPETENCES ORGANISATIONNELLES

II.3.1 Ressources humaines sur site

Les ressources humaines sur le site sont constituées principalement de trois catégories :

- Le personnel cadre de supervision de SIEMENS


- Le personnel cadre de conduite des sous-traitants
- Agent de sécurité
Le tableau suivant présente la liste exhaustive des ressources humaines du site de AKPAKPA

Tableau 5 : Ressources humaines à déployer sur le site

Nom et prénoms Fonction


Le personnel cadre de supervision de SIEMENS Supervision GC et HSE des travaux
personnel cadre de conduite des sous-traitants Exécution des travaux
Agent de sécurité Surveillance des sites

Ce tableau sera complété à deux semaines des travaux.

II.3.2 Formations et sensibilisations prévues

II.3.2.1 Formations impératives

Un programme de formation permettra à SIEMENS de former le personnel intervenant. Ce


programme veillera à garantir que le personnel encadrant comme le personnel de chantier soit
pleinement et convenablement formé au regard de tous les aspects ESSSC relatifs aux travaux à
exécuter sur le chantier.

Page 36 sur 68
Le tableau ci-après présente la liste des formations impératives et les cibles :

Tableau 6 : Formations impératives sur le site

Formation Description Cible Indicateur


Accueil ESSS et Séance d’accueil aux Tout le personnel Fiche d’accueil
Consignes Générales de employés qui permet de chantier ESSS signée par le
Sécurité chantier leur présenter le chantier participant
les consignes ESSS à
respecter
Politique ESSS de Présentation des Tout le personnel Attestation
SIEMENS engagements ESSS de chantier
SIEMENS
Sensibilisation au Covid- Présentation du plan Tout le personnel Liste de présence
19 d’atténuation au covid-19 chantier
Sensibilisation aux Séance d’information et Personnel chantier et Liste de présence
MST/IST SIDA de sensibilisation sur les communautés
IST/MST/VIH SIDA
Leadership Santé Démarche d’évaluation Tout le personnel Attestation
Sécurité de risques chantier
Gestion des matières
dangereuses
Les risques électriques Consignation électrique Personnel électricien Attestation
SBEE
Norme NF C18-510 et
habilitation électrique
Les risques routiers Conduite en sécurité des Les conducteurs de Attestation
engins véhicules de chantier,
Code de la route et d’engins et signaleurs
risques routiers
Gestion des accidents
de route
Les risques spécifiques Travaux en hauteur Les ouvriers et Attestation
Travaux d’excavation manœuvres
Manutention
Situations d’urgence Lutte incendie/ explosion Tout le personnel Attestation
Conduites face aux chantier
urgences
Premiers secours et
soins niveau I

Page 37 sur 68
II.3.2.2 Plan des formations

Le programme des formations est présenté comme suit :

Tableau 7 : Plan des formations impératives

DDC-10 DDC-7 DDC-3 Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4


Accueil ESSS et Consignes
Sécurité chantier
Politique ESSS de SIEMENS

Gestion des urgences


Règles de sécurité pour
l’abattage des arbres
Consignes d’utilisation des
engins
Sensibilisation au Covid-19
Sensibilisation aux
MST/IST SIDA

Le processus de validation des formations est défini à l’avance par le formateur et est basé soit sur
des exercices écrits, soit sur des séances de mises en situations. Dans l’un ou l’autre des cas, un
certificat est délivré uniquement aux participants ayant obtenu la moyenne.

II.3.3 Ressources chantier

II.3.3.1 Equipements et véhicules

La liste exhaustive des équipements et véhicules à déployer sur le chantier est présentée dans les
tableaux suivants :

Tableau 8 : Liste des équipements et véhicules

TYPE ÉQUIPEMENT

Page 38 sur 68
Pelleteuse/excavatrice
Niveleuses
Bulldozers
Camions à benne
Chargeuse avant / pelleteuse à chargement frontal
Pelleteuse à roues
Compacteurs de Tranchée
Rouleau compresseur
Bétonnières
Grues
Engins / Véhicules Élévateur à fourches
Centrale à béton
Camion toupie
Camion pompe à béton
Camions citerne
Camions citerne carburant
Tracteur (de semi-remorque)
Camion de transport de matériel, dont convoi
exceptionnel
Interne/externe éléments de serrage
Soudeuse diesel
Soudeuse électrique
Générateurs
Équipement d’inspection non destructive
Équipement pour essai hydrostatique
Pompes d’assèchement
Équipements Équipement pour sablage / peinture
Matériel d’étalonnage
Atelier de métallurgie
Équipement et outillage de ferraillage
Matériel de charpentier
Compresseurs

Page 39 sur 68
II.4 Préparation aux situations d’urgence

SIEMENS offrira son soutien et collaborera dans la mesure du possible avec les autorités locales et
toute autre partie pertinente pour les aider à se préparer à intervenir de manière efficace en
situation d'urgence.
Le plan spécifique d’intervention d’urgence exigé à deux semaines des travaux est le seul applicable
sur tous nos sites. Ce plan spécifique d’intervention et d’urgence est établi par SIEMENS, dans un
document spécifique. Ce document présente notamment :

· Les principales situations d’urgence auxquelles les équipes de SIEMENS sont susceptibles de
devoir faire face en marge de la construction des postes électriques,
· Les moyens d’intervention techniques nécessaires ;
· Les mesures organisationnelles et les numéros d’urgence ;
· Le détail du soutien apporté aux communautés affectées.

II.5 Suivi évaluation

Différents outils de suivi et de gestion seront mis en place pour Suivre l’exécution des opérations de
construction ; la bonne mise en œuvre et l’efficacité aussi bien à l’interne qu’à l’externe.
Ces outils seront conçus et mis en œuvre de façon à mesurer l’efficacité du PGSSC et de tous les
autres plans associés, et suivre la conformité de ses activités par rapport aux obligations juridiques et
exigences applicables, et de s’ajuster de manière continue si besoin.

II.5.1 Suivi externe

Pendant les travaux, l’Ingénieur est chargé de superviser tous les aspects ESSS de chantier et de
remonter les informations au CGES/MCA Bénin II.

II.5.2 Suivi interne

SIEMENS a mis en place pour les vérifications, un tableau de bord de GESSS via un certain nombre
d’indicateurs de performance. Ces indicateurs sont établis afin de contrôler et de mesurer la
pertinence de nos mesures et dispositions mises en place dans le cadre du PGSSC.

Page 40 sur 68
II.6 Engagement des parties prenantes

Un plan d’engagement des parties prenantes de construction élaboré et approuvé reste applicable
sur ce site.

III Santé Sécurité au Travail (P23)

III.1 Conditions de travail et gestion de la relation entre travailleurs (P8 à P22)

Le manuel de gestion des ressources humaines de SIEMENS, est applicable sur tous nos sites de
construction.

III.2 Protection de la population active

SIEMENS n’aura aucun recours au travail forcé ou obligatoire sous quelque forme que ce soit (tous
les travaux ou services effectués de façon involontaire par une personne faisant l’objet d’une menace
d’emploi de la force ou de pénalité) ni d’employer un enfant pour réaliser des tâches considérées
comme une exploitation économique, ou qui sont susceptibles d’être dangereuses, ou qui portent
atteinte à son éducation, nuisent à sa santé ou portent atteinte à son développement physique,
mental, spirituel, moral ou social.

L’équipe ESSS est chargée de veiller au respect de la PESSS de SIEMENS. Elle surveillera de près, à des
fréquences régulières les lieux de travail pour s’assurer :

- Qu’il n’y a pas des enfants de moins de 18ans sur le site ;


- Que des pratiques de harcèlement sexuel, de travail forcé et d’exploitation des hommes
n’aient lieu sur le site

Pour toute observance de l’un de ces dérives contraires à notre PESSS et aux exigences du M.O,
l’équipe ESSS devra aussitôt arrêter les tâches concernées, identifiée le sous-traitant et faire un
rapport en urgence à la direction.

Page 41 sur 68
III.3 Plan d’hygiène et sécurité des installations

III.3.1 Implantation de la base-vie

La base-vie désigne les bureaux de SIEMENS sur le chantier, les réfectoires, les zones de repos/pause,
les vestiaires, les installations d’hygiène et sanitaires, les ateliers, les conteneurs de chantier, les
conteneurs de stockage et les aires de stockage des déchets.
SIEMENS doit assurer la fourniture, l’entretien et la maintenance d’installations de chantier
raisonnables en fonction de l’effectif du personnel, de la législation applicable et des normes
générales en matière de santé et d’hygiène.

III.3.2 Installations d’hygiène et sanitaires

Les installations d’hygiène et sanitaires se rapportent aux toilettes/WC (y compris les toilettes
portables/chimiques de chantier), aux lavabos, aux douches/salles d'eau, aux vestiaires, et espaces
repas.
SIEMENS veillera à la présence d’installations d’hygiène et sanitaires séparées pour hommes et pour
femmes dont la taille, le nombre et la configuration suffisent pour desservir l’effectif.
SIEMENS s’assurera que ses installations d’hygiène et sanitaires sont conformes à la législation
applicable et :
· Présentent un accès propre et sûr ;
· Disposent d’un approvisionnement en eau chaude adéquat pour desservir l’effectif ;
· Les douches et les WC sont séparés les uns des autres par des cloisons et ont des portes
verrouillables pour préserver l'intimité ;
· Sont ventilées et disposent d’un éclairage et d’un chauffage adéquats ;
· N’ouvrent pas directement sur des salles de travail ou de restauration.
· SIEMENS s’assurera que ces installations restent propres et favorisent de bonnes conditions
d’hygiène.

III.3.3 Eau potable

SIEMENS veillera à fournir de l’eau potable fraîche au personnel et de veiller à ce qu’elle soit
raisonnablement disponible à proximité immédiate des zones de travail pour éviter tout risque de
déshydratation.

Page 42 sur 68
En règle générale, la quantité minimale d’eau potable fraîche fournie par SIEMENS est de 1,5 litre par
personne et par jour. En cas de fortes chaleurs, ce volume d’eau sera augmenté en conséquence.
SIEMENS s’assurera que l’approvisionnement en eau des installations sanitaires, telles que les
toilettes, les douches, les lavabos, etc., reste conforme à la norme générale de l’eau potable. Il
incombe à SIEMENS de prendre en charge tout traitement ou filtration supplémentaire requis pour
atteindre cette norme.
SIEMENS informera le personnel que toute autre eau sur le chantier circulant dans des systèmes
installés à demeure et/ou dans des systèmes temporaires contenant de l’eau industrielle ou de l’eau
destinée à la lutte contre l’incendie n’est pas potable.

III.3.4 Espaces repas et pause

Des espaces seront mis à la disposition du personnel désireux de prendre son déjeuner sur le
chantier, et/ou pour prendre des pauses. Ces espaces seront à l’abri du soleil et de la poussière, ils
seront nettoyés tous les jours.
Il est interdit de prendre des pauses (y compris pour manger) dans tout endroit autre que les zones
désignées.

III.3.5 Lutte contre les nuisibles

SIEMENS prendra toutes les mesures raisonnables contre l’infestation de ses installations de chantier
et zones de travail par la vermine, les animaux sauvages et autres parasites.
Chaque salarié aura le devoir d’informer un superviseur SIEMENS de toute infestation et de tout
traitement antiparasitaire ultérieur de ses installations chantier et zones de travail.

III.3.6 Installation électrique et éclairage de chantier

Il incombe à SIEMENS d’assurer un éclairage adéquat dans et autour de ses zones de travail et
installations de chantier. Un éclairage de chantier mobile ou fixe permettra d’assurer la réalisation
des tâches de travail pendant les épisodes nocturnes.

III.3.7 Rangement et nettoyage du chantier

Cette section concerne la propreté, le rangement et l’organisation générale des aires de travail ainsi
que le traitement de tous les déchets en vue d’assurer des conditions de travail sûres et saines au

Page 43 sur 68
personnel du chantier, de protéger l’environnement et les ressources matérielles, et de maximiser
l’efficience et la qualité du travail.
Il incombe à SIEMENS d’assurer l’entretien de ses zones de travail et de s’assurer que :
· Le personnel dispose en permanence d’un accès sûr et dégagé aux zones de travail ;
· Les zones de travail sont propres, sûres, bien organisées et rangées et favorisent la santé et
le bien-être du personnel de chantier et la protection de l’environnement ;
· Un nombre suffisant de conteneurs appropriés est fourni pour le tri et la gestion des
déchets ;
· Les déchets, ordures, matériaux d’emballage et matériaux de construction en excès ne
s’accumulent pas et sont systématiquement enlevés de la zone de travail, éliminés de
manière appropriée et enlevés du chantier conformément à la législation applicable ;
· Les zones de dépôt et de stockage de matériaux sont bien organisées, sont identifiées de
façon claire et permanente et n’engendrent pas de dangers supplémentaires pour le
personnel du chantier ;
· Toutes les matières dangereuses sont stockées, manipulées, utilisées et éliminées
conformément à la législation applicable et aux FDS ;
· Les installations de chantier sont maintenues propres et favorisent la santé, l’hygiène et le
bien-être du personnel et la protection de l’environnement ;
· À l’achèvement des travaux et avant la démobilisation du site, toutes les zones de travail
sont propres et exemptes de tout déchet, ordure ou matériaux de construction en excès.

SIEMENS intégrera des procédures d’entretien dans son calendrier général de planification des
travaux.
SIEMENS se réserve le droit d’interrompre les travaux à tout moment en raison d’un mauvais
entretien, jusqu’à ce qu’un poste de travail satisfaisant ait été rétabli.

III.3.8 Gestion des eaux usées

Les eaux usées seront vidées conformément à la règlementation nationale.

III.3.9 Gardiennage

Pour assurer la sécurité des sites, personnel et installations SIEMENS a contracté avec la Mairie de
Cotonou, qui a mis à sa disposition du personnel de sécurité.

Page 44 sur 68
III.3.10 Hébergement

L’hébergement n’est pas prévu au niveau de la base-vie.

III.311 Description des moyens de signalisation et de balisage

Les moyens de signalisation et de balisage sont utilisés sur le site pour signaler le danger et
empêcher toute exposition au danger. Un rideau de sécurité est érigé en matériaux isolants visibles
avec un panneau de signalisation de danger, entre le poste existant et l’emprise de construction du
nouveau poste pour avertir les manœuvres et personnes autorisées à accéder à l’aire de construction
du poste de l’existence d’un poste actif.

Un plan de circulation à circulation préparé et soumis à l’ingénieur de supervision et de contrôle a


renseigné et décrit de façon plus explicite les moyens de signalisation et de balisage utilisés sur le
site.

Tableau 10 : Description des moyens de signalisation et de balisage

Désignation Description Localisation


Barrières de protection en Pour séparer le poste sur l’aire de construction,
bois et grillage en plastique existant de la zone de travail entre le poste existant et
l’emprise de construction du
nouveau poste
Piquet et Rubalise et Pour signaler les réseaux en Sur l’aire de construction lors
marquage visible fouillis détectés sur des sondages.
Cône de signalisation Signalisation des dangers
d’approche
Clôture grillagée Pour séparer la zone de Entre la base vie et la zone
travail et la base vie de travail
Des agents signaleurs ou Pour signaler les entrées et Aux accès et sorties
flagmen sorties d’engins du chantier,
faciliter la circulation routière
Les panneaux de Signale la position du A proximité directe du
signalisation de position (K) chantier chantier
Le panneau d’interdiction de Signale interdiction de Placé au niveau de la clôture
stationnement stationnement le long de la provisoire
clôture provisoire du chantier

Page 45 sur 68
Peneaux de signalisation de Pour signaler les dangers Sur le rideau de sécurité
danger électrique électrisation ou électrocution séparant le poste existent
sur le site actif

III.4 Plan de Santé

III.4.1 Les acteurs et structures médicales partenaires

Les structures sanitaires de santé ont été identifiées à proximité des sites de construction, elles
figurent dans le Plan d’Intervention d’Urgence par SIEMENS dans un document à part.
SIEMENS se rapprochera de ces structures pour élaborer un programme de suivi médical des salariés
sur le chantier.
Il sera notamment établi un examen médical à l’embauche, ainsi que des visites médicales
périodiques. Le programme et le contenu détaillé sera établi en collaboration avec un médecin du
travail.

Tableau 11- Contacts des centres de santés de Cotonou en fonction des postes

Disponibilité
Nom de la Clinique/
Poste SIEMENS ambulance Contact
hôpital Observations
Oui Non
Hôpital Suru Lere (1er Directeur de
x (+229) 95056211
Poste Croix arr.) l’Hôpital
rouge Centre de Santé (+229) 95286532 Dr ASSABA François
x
Ayélawadjè (+229) 97960903 Dr HOUNGBEME Eric
Directeur de
Hospital Bethesda x (+229) 21326003
l’Hôpital
Poste
(+229) 97720933 Directeur de
Gbedjromede Hôpital St Luc x
(+229) 64493733 l’Hôpital
Pharmacie Fifadji (+229) 67387670 Victor Aplogan
(+229) 97821780 Directeur de
Clinique Boni X
Poste CIM l’Hôpital
BENIN Directeur de
Polyclinique La Roseraie X (+229) 97959328
l’Hôpital

Page 46 sur 68
Centre de santé (+229) 95286532 Dr ASSABA François
Ayélawadjè (+229) 97960903 Dr HOUNGBEME Eric

Directeur de
Clinique Boni x (+229) 97821780
l’Hôpital
Poste d’Akpakpa

Clinique La Roseraie x (+229) 97959328 Directeur de l’Hôpital

Pour tous les (+229) 21300656


Directeur de
postes en cas CNHU-HKM x (+229) 21300155
l’Hôpital
d’urgence (+229) 22500148
Pour tous les (+229) 21307336
postes en cas SAMU 115
d’urgence

Numéro vert
136
COVID-19

III.4.2 Déclaration d’accident au niveau de la CNSS

Les accidents de travail seront déclarés sur la plateforme SGESS du projet. Tout accident qui touchera
à la santé et sécurité des travailleurs, sera déclaré à la CNSS dans un délai de 48h conformément à
notre politique ESSS. L’équipe ESSS est chargée de faire le nécessaire avec la direction, pour le
respect de cette exigence légale.

III.4.3 Programme de prévention des épidémies

Le programme de prévention des épidémies est essentiellement basé sur la Covid-19. A cet effet, le
plan d’atténuation des risques covid-19 est applicable pour ce site. De façon pratique, il s’agira de
prévoir :

- Une formation initiale au risque covid-19


- La sensibilisation par les quarts d’heure sécurité les lundis et Jeudis
- La mise à disposition de deux systèmes de lavage des mains et de 1 L de gel hydro alcoolique.

Page 47 sur 68
- La mise à disposition d’un agent de contrôle, qui fait la prise de température à l’entrée du
site, vérifie le port du masque respiratoire et s’assure du lavage des mains de toutes
personnes devant être autoriser à accéder au site.
- La sensibilisation au respect rigoureux de la distanciation sécuritaire de 1 mètre entre les
travailleurs.

III.4.4 Tabagisme, drogues, médicaments et alcool

- Tabagisme
Toutes les exigences légales et la protection des non-fumeurs doivent également être respectées.
Sur site, il n’est permis de fumer exclusivement que dans les endroits désignés à cet effet par
SIEMENS. Il est donc interdit de fumer dans les bureaux et sur les lieux de travail.
Il est permis de fumer pendant les pauses dans des zones fumeurs spéciales qui sont indiquées lors
de la séance d’initiation ESSSC
Il est interdit de fumer, y compris des cigarettes électroniques, dans les zones dangereuses afin de
prévenir les incendies et les explosions, et le respect de cette interdiction doit être strictement
contrôlé.
- Drogues, médicaments et alcool
La consommation et la détention d’alcool ou de drogues de toute sorte sur le site du projet ou dans
les véhicules sont interdits. Il est interdit de travailler sous l’emprise de l’alcool ou de drogues. Le
personnel sous l’emprise de l’alcool ou de drogues fera l’objet de mesures disciplinaires.
Lorsque la législation applicable l’autorise, SIEMENS se réserve le droit d’effectuer des tests de
dépistage d’alcool/drogue sur le personnel du chantier.

III.4.5 Programme de sensibilisation des communautés sur les maladies


sexuellement transmissibles

Le programme de sensibilisation des communautés sur les maladies sexuellement transmissibles est
joint à ce document.

III.5 PLAN DE SURVEILLANCE ET DE SECURISATION DES SITES

III.5.1 Gardiennage et Surveillance des accès

Page 48 sur 68
Le gardiennage et le contrôle des accès au niveau du site est assurée en permanence par un agent de
sécurité de la police municipale. Le site étant dans l’enceinte de la Direction de la Police Municipale,
un contrat a été conclu avec elle dans une démarche EPP. Au niveau du site, une guérite est
aménagée pour l’agent de garde, qui assure la sécurité des lieux et des installations. Il gère le filtrage
des accès au site, tient le registre des accès et contrôle la température des usagers du site comme
défini dans le plan d’atténuation des risques COVID-19.

III.5.2 L’éclairage

Le chantier utilisera l’éclairage naturel dans la journée. Toutefois lorsque le ciel s’assombrit ou
lorsque la visibilité baisse, l’éclairage naturel pourra être complété par un projecteur.

Pour tous les travaux de nuit, l’utilisation d’un projecteur puissant est nécessaire pour un bon
éclairage des zones d’intervention et des alentours.

IV Santé et sécurité des communautés (NP 4)


IV.1Santé et Sécurité communautaire

Tous les équipements et infrastructures utilisés seront contrôlés et approuvés conformes au DAO par
l’ingénieur. Notre personnel est compétent et expérimenté pour ce genre de construction et saura
les installer dans les meilleures conditions conformément aux normes internationales et exigences
du Maître d’Ouvrage. Des procédures documentées seront disponibles afin de garantir une bonne
exploitation et un bon entretien de l’infrastructure.

Un plan de circulation à proximité du chantier où les travaux auront lieu est élaboré et validé par
l’ingénieur avant le démarrage des travaux. Ce plan permet une circulation fluide autour du chantier
pour éliminer l’exposition des communautés aux risques.

Un plan d’intervention d’urgence intégrant un système d’alarme, un dimensionnement du matériel


de secours et de premiers soins, des issus de secours et le plan d’évacuation seront également fixés.

IV.2Interruption de services aux usagers

Les sondages géo radar sur le site ont révélé la présence de réseaux en fouillis d’eau et d’électricité
qui alimente la Centrale Thermique de la SBEE. SIEMENS veillera à éviter au maximum l’interruption
de ces services aux usagers car ces interruptions pourraient causer de véritables manques à gagner,
non seulement à la Centrale Thermique de la SBEE, mais aussi à la communauté riveraine et

Page 49 sur 68
perturber leur quotidien. Toutefois, lorsque cela s’imposera, pour réduire les effets, nous allons
procéder comme suit :

ü Avant les travaux, vérifier et confirmer la présence des réseaux par l’exploitant
ü Procéder quand cela est possible, aux travaux sans interrompre le réseau et en faisant le plus
délicatement possible
ü Quand cela n’est pas possible :
- L’ingénieur résident GC de SIEMENS ou l’Ingénieur principal résident, est chargé d’adresser
une demande d’interruption précisant clairement date heure de début et de fin de
l’interruption
- Obtenir l’autorisation d’interruption
- Le spécialiste GIS informe la communauté concernée 48h avant l’exécution des travaux ou
dans des cas particuliers 24h au minimum, en utilisant les moyens de communications
locaux (autorité locale, griots)

Tâche à
exécuter

Contacter
NON OUI
l’exploitant
Présence de réseaux ?
(SIEMENS)

Exécuter

Informer la Détenir
communauté l’autorisation

(SIEMENS) (L’Exploitant)

Figure 2 : Procédure d'interruption de service aux usagers

Page 50 sur 68
Lorsque l’autorisation n’a pu être obtenu pour une raison ou une autre, SIEMENS relance sa
demande à l’exploitant ou peut en cas d’urgence faire rapport à l’ingénieur qui, pourra autoriser les
travaux dans des conditions exceptionnelles définies par lui.

Le sous-traitant est instruit à cette procédure et doit nécessairement remonter l’information à


l’ingénieur résident GC de SIEMENS ou à l’ingénieur Principal résident.

IV.3Plan de gestion de la circulation à proximité des chantiers


IV.3.1 Contrôle des véhicules

Tous les véhicules doivent être immatriculés et assurés en bonne et due forme, et tous les
documents justificatifs doivent être immédiatement disponibles. Ils doivent également subir les
contrôles de conformité techniques à la CNSR.

Les engins et véhicules de chantier devront être conformes aux réglementations suivantes :

· Des contrôles avant démarrage doivent être effectués sur tous les véhicules avant chaque
utilisation et des inspections plus détaillées doivent être réalisées périodiquement.
· Lors du déplacement de tous les véhicules sur le chantier, les piétons ont toujours la priorité
de passage.
· Tous les véhicules, autres que les voitures et les petites camionnettes, doivent avoir un signal
sonore de marche arrière.
· Les grands véhicules (camions, grues, etc.) doivent faire appel à un chef de manœuvre
lorsqu’ils se déplacent en marche arrière.
· Tous les véhicules doivent respecter la signalisation routière présente sur le chantier. Selon
l’avancement et les activités du chantier, SIEMENS peut modifier les conditions de circulation
et/ou l’accès des véhicules. Des notes de chantier seront diffusées par SIEMENS pour avertir
le personnel du chantier de toute modification des conditions de circulation et/ou de l’accès
des véhicules.
· Nul ne peut conduire un véhicule sur le chantier sans détenir un permis de conduire en cours
de validité, un certificat de en cours de validité compétence pour le type de véhicule et avoir

Page 51 sur 68
été autorisé par écrit par son employeur à conduire ce véhicule. Ces documents doivent être
présentés immédiatement sur demande.
· Tous les véhicules doivent disposer des certificats, emblèmes et autocollants de contrôle
technique en cours de validité conformément à la législation applicable au type de véhicule.
· Il est interdit d’utiliser des téléphones portables, des talkies-walkies et de fumer ou manger
en conduisant.
· Les travaux d'entretien sur des systèmes ou des pièces des véhicules qui pourraient entraîner
une contamination de l’environnement sont interdits sur le chantier (par exemple vidange
d’huile moteur ou d’huile hydraulique
· Tout entretien ou réparation d’urgence des véhicules peut être effectué sur le chantier avec
l’autorisation de SIEMENS.

Les véhicules du personnel du site seront soumis aux contrôles de routine comme l’indique le tableau
ci-dessous et les conducteurs y seront régulièrement.

Tableau 9 : Contrôle des véhicules de transport

Désignation Référence Résultat du test


Pression des pneus Pneus avant : 30 PSI Normal / Mauvais
Pneus arrière : 35 PSI
Système de freinage Huile à frein : Niveau Elevé / Moyen / Bas
entre les deux traits de
jauge mini et maxi
Patinage : 50cm
Huile à moteur Entre les deux traits de Elevé / Normal / Bas
jauge mini et max
Eau de refroidissement Visible à l’ouverture du OUI / NON
radiateur
Ceinture de sécurité Toutes fonctionnelles OUI / NON
Extincteurs Voir la date VALIDE / EXPIREE

Les engins de chantier quant à eux, doivent disposer du rapport des vérifications générales
périodiques (VGP) et de l’autorisation de mise en service. Ensuite, avant chaque utilisation, un
examen d’état doit être effectué.

Page 52 sur 68
Tableau 10 : Contrôle des engins

Désignation Observations
Dispositifs de calage, amarrage et freinage BON / NORMAL / MAUVAIS
Dispositifs contrôlant la descente des charges BON / NORMAL / MAUVAIS
Poulies de mouflage, poulies à empreintes BON / NORMAL / MAUVAIS
Dispositifs limitant les mouvements BON / NORMAL / MAUVAIS
Pneumatique BON / NORMAL / MAUVAIS
Crochets et appareils de préhension BON / NORMAL / MAUVAIS

IV.3.2 Examen ou Contrôle de capacité de conduite des conducteurs

Tous les conducteurs disposent du permis de conduire adéquat. Ils ont été ensuite instruits à un
certificat de visite et de contre visite délivré par les centres de santé agrées pour attester de leur
capacité de conduite. Ils ont ensuite subi :

ü Un accueil Santé Sécurité


ü Une formation à la sécurité routière
ü Une sensibilisation aux dispositions contrôle et d’entretien de véhicule
ü Un rappel sur l’interdiction formelle de la consommation d’alcool et/ou de drogues et ses
dérivés sur les lieux de travail
ü Formation sur l’utilisation des extincteurs

IV.3.3 Dispositions prises liées au trafic routier en zone urbaine

Un des risques principaux pour le personnel sera le risque lié au trafic routier, compte-tenu d’une
circulation relativement dense dans la ville de Cotonou. Il est à noter qu’un plan de gestion de la
circulation à proximité des travaux est établi spécifiquement par SIEMENS pour prévenir le risque
d’accident de la circulation, à la fois pour le personnel de chantier et vis-à-vis des communautés.
Au-delà de ce plan de gestion de la circulation constitue davantage un moyen de gérer les flux,
SIEMENS mettra également différents moyens techniques et organisationnels pour éviter les risques
d’accidents routiers :
· Formation et sensibilisation des conducteurs à l’importance du respect du code de la route
et des panneaux de signalisation routière ;

Page 53 sur 68
· Fournir aux conducteurs des véhicules en bon état et régulièrement contrôlés (assurance,
maintenance, contrôle technique, etc.);
· Fournir aux conducteurs des véhicules adaptés aux charges à transporter, tant en volume
qu’en poids ;
· Établir un protocole visant à vérifier si les charges à transporter sont correctement disposées
et arrimées ;
· Veiller à ce que les conducteurs disposent de temps de repos.
· Respecter le code de la route
· Respecter de la limitation de 50km/h en agglomération
· Garder une distanciation entre véhicules en agglomération
· L’interdiction de fumer et de prendre des boissons alcoolisées
· Signaler les pannes de routes avec les triangles de danger
A proximité du site, des dispositions particulières sont prises pour faciliter le trafic :

· Elaboration d’un plan de circulation


· Installation des signalisations routières ;
· Disposition de deux signaleurs munis de drapeau

IV.3.4 Mise en place des panneaux de signalisation

Des panneaux de signalisation sont mis en place en conformité avec le plan de circulation à proximité
du site, préparé et soumis à l’ingénieur.

IV.3.4.1 Balisage

Pour la sécurité de nos travailleurs et des usagers, le balisage nous aide à guider les ouvriers du
chantier et à prévenir les dangers potentiels pouvant survenir sur le chantier et dans ses alentours.
Pour une prévention efficace et durable des dangers sur les chantiers (et dans ses alentours), les
accessoires de balisage de chantier utilisés doivent être de bonne qualité. Ils doivent être
parfaitement visibles, et surtout, avoir une grande durabilité.

Sur le site le balisage se fera par :

- De la rubalise ou ruban de chantier (K14)


- Des cônes de signalisation (K5A)

Page 54 sur 68
IV.3.4.2 Dispositions de contrôle de vitesse

L’équipe ESSS procédera à des inspections aléatoires inopinées pour vérifier que les conducteurs
respectent la vitesse de circulation.

IV.3.4.3 Dispositions d’informations aux populations

Avant le démarrage de tous travaux sur le site, SIEMENS compte prévenir les populations riveraines,
à une semaine et à 48h des travaux, et ceci par le canal de communication locales à savoir :

ü Une lettre officielle à l’autorité locale


ü Rencontre tête à tête avec les autorités locales
ü Et diffusion de l’annonce via les crieurs publics

IV.4 PLAN DE GESTION DU TRAFIC ROUTIER


IV.4.1 Contrôle des véhicules

Les véhicules du personnel du site seront soumis aux contrôles de routine comme l’indique le
tableau ci-dessous et les conducteurs y seront régulièrement.

Tableau 11: Contrôle des véhicules de transport

Désignation Référence Résultat du test


Pression des pneus Pneus avant : 30 PSI Normal / Mauvais
Pneus arrière : 35 PSI
Système de freinage Huile à frein : Niveau Elevé / Moyen / Bas
entre les deux traits de
jauge mini et maxi
Patinage : 50cm
Huile à moteur Entre les deux traits de Elevé / Normal / Bas
jauge mini et max
Eau de refroidissement Visible à l’ouverture du OUI/ NON
radiateur
Ceinture de sécurité Toutes fonctionnelles OUI/NON
Extincteurs Voir la date VALABLE/ EXPIREE

Page 55 sur 68
IV.4.2 Examen ou contrôle des capacités de conduite des conducteurs

Les conducteurs disposent du permis de conduire adéquat. Ils ont été ensuite instruits à un certificat
de visite et de contre visite délivré par les centres de santé agrées pour attester de leur capacité de
conduite. Ils ont ensuite subi :

ü Un accueil Santé Sécurité


ü Une formation à la sécurité routière
ü Une sensibilisation aux dispositions contrôle et d’entretien de véhicule
ü Un rappel sur l’interdiction formelle de la consommation d’alcool et/ou de drogues et ses
dérivés sur les lieux de travail
ü Formation sur l’utilisation des extincteurs

IV.4.3 Dispositions prises liées au trafic routier en zone urbaine

Les conducteurs ont été formés à la Sécurité routière et instruits à :

ü Respecter le code de la route


ü Respecter de la limitation de 50km/h en agglomération
ü Garder une distanciation entre véhicules en agglomération
ü L’interdiction de fumer et de prendre des boissons alcoolisées
ü Signaler les pannes de routes avec les triangles de danger
ü Gestion des situations d’urgence

Aucun véhicule ne remorquera de l’équipement à moins qu’il ait été conçu pour le faire.

Pour le site, des Itinéraires de circulation sécurisés et moyens de signalisation et de balisage ont été
déterminé et figurent dans le plan de gestion du trafic routier élaboré par SIEMENS et approuvé par
l’ingénieur.

IV.4.4 Balisage

Tous les véhicules et engins sont dotés de deux panneaux de signalisation de danger qui seront
utilisés en cas de panne ou accident de route.

Page 56 sur 68
IV.4.5 Dispositions de contrôle de vitesse

L’équipe ESSS procédera à des inspections aléatoires inopinées pour vérifier que les conducteurs
respectent la vitesse de circulation.

IV.4.6 Dispositions d’informations aux populations

Des séances de sensibilisation ont été organisées pour informer les populations et les communautés
sur le projet.

IV.5 PLAN OU PROGRAMME DE GESTION DES MATIERES DANGEREUSES

Durant les opérations de construction des postes, certains produits chimiques pourront être utilisés,
en faible quantité toutefois. Néanmoins, ces produits peuvent générer un impact sur
l’environnement et les personnes s’ils ne sont pas identifiés et gérés correctement.

L’une des spécificités du site de AKPKAPA est la présence de terres contaminées en hydrocarbures
révélée par les résultats du rapport HAZMAT et confirmée par le rapport de prospection
d’hydrocarbures et de PCB sur sol, du LSTEE (Laboratoire des Sciences et Techniques de l’Eau et de
l’Environnement).

Le rapport de prospection d’hydrocarbures et de PCB est annexé à ce document.

IV.5.1 Risques liés aux matières dangereuses

Les matières dangereuses peuvent se retrouver de manière fortuite sur le site lors des fouilles, et
travaux de construction, pouvant donc présenter des risques sur les travailleurs et/ou la
communautés. Parmis Ces risques on peut recenser :

a) Le risque d’explosivité : propriété de se décomposer violemment sous l’action de la


chaleur ou d’un choc, en provoquant une énorme masse de gaz chauds et une onde de choc ;
b) Le risque gazeux : risque de fuite ou d’éclatement du récipient ; diffusion du gaz dans
l’atmosphère risque propre à la nature du gaz : inflammabilité,toxicité, corrosivité, etc.
c) L’inflammabilité : propriété de prendre feu facilement ;
d) La toxicité : propriété d’empoisonner, c’est-à-dire de nuire à la santé ou de causer la mort
par inhalation, absorption cutanée ou ingestion;
e) La radioactivité : propriété d’émettre divers rayonnements dangereux pour les êtres
vivants;

Page 57 sur 68
f) La corrosivité : propriété de ronger, d’oxyder ou de corroder les matériaux (métaux,
étoffes, etc.) ou les tissus vivants (peau, muqueuses, etc.) ;
g) Le risque infectieux : propriété de provoquer des maladies graves chez l’homme ou les
animaux. Ce risque concerne les matières contenant des microorganismes infectieux tels que
les virus, les bactéries, les parasites, etc. ;
h) Le danger de réaction violente spontanée : possibilité de réagir vivement et
spontanément sous forme d’explosion avec production de chaleur et libération de gaz
inflammables ou toxiques sous forte pression ;
i) Le risque de brûlures : Propriété de provoquer des brûlures par le chaud ou par le froid.

Au niveau du site de AKPAKPA peut recenser dans cette catégorie de matières dangereuses :

· Les équipements et matériaux hors d’usage entreposés ou trouvés dans le périmètre du


chantier au moment de sa délimitation, qui contiennent des matières dangereuses ou qui
sont susceptibles d’en contenir.
· Les déchets dangereux de tous types (ex : fûts d’huiles usées, contenants de solvants usagés,
batteries usées, etc.) entreposés ou trouvés dans le périmètre du site, au moment de
l’installation du chantier ou pendant les travaux, qui contiennent des matières dangereuses
ou qui sont susceptibles d’en contenir.

IV.5.2 Mesures de prévention pour éviter ou à défaut limiter l’exposition des


communautés

Pour le site de AKPAKPA, l’équipe ESSS de SIEMENS a pris les dispositions suivantes pour éviter ou
limiter l’exposition de la communauté aux matières dangereuses:

Tableau 12 : Mesures de prévention pour la communauté

Activités Description Date

Sensibilisation des Organiser une séance de sensibilisation et DDC+ 0 jours


populations d’informations sur les matières dangereuses
riveraines du site

Délimiter et baliser Une clôture provisoire est installée pour empêcher pour DDC+0 jour

Page 58 sur 68
le chantier empêcher les riverains, les usagers de la centrale
thermiques et personnes non autorisées à accéder au
chantier.

Installer les Disposer suffisamment des panneaux d’affichage DDC + 0 jour


affichages

Procédure de Elaborer une procédure de stockage et de transport des DDC- 14 jours


stockage et de matières dangereuses incluant une vérification de l’état
transport des équipements de transport. Les camions doivent
être étiquetés et munis de système de rétention
capable de contenir les fuites et déversements

Traçabilité et Mettre en place un système de traçabilité avec les DDC – 14 jours


bordereau de suivi bordeaux de suivi

IV.5.3 Mesures de prévention pour éviter ou à défaut limiter l’exposition des


travailleurs

Prévenir tout risque pour la santé des travailleurs, lié à l’exposition aux matières dangereuses, est un
souci majeur du MO et partant, de SIEMENS. Pour y parvenir, il est prévu :

Tableau 13 : Mesures de prévention pour le personnel

Activités Description Date

Sensibilisation aux Une sensibilisation aux risques liés aux matières DDC – 14 jours
risques dangereuses incluses dans l’accueil ESSS

Formation à la Formation spécifique à la gestion des matières DDC – 7 jours


gestion des matières dangereuses (risque – pictogrammes- manipulation-
DDC + 30jours
dangereuses entreposage-transport)

Affichage Disposer d’affichage sur les dangers liés aux matières DDC + 0 jour
dangereuses

Quart d’heure Organiser des quarts d’heure sécurité sur les divers Lundi matin

Page 59 sur 68
sécurité thèmes liés à la gestion des matières dangereuses. jeudi matin

Supervision ESSS Disposer de l’équipe ESSS pour le suivi Pendant chaque


tâche

Dotation et port des Tout le personnel impliqué dans les tâches doit disposer Au recrutement
EPI des EPI adéquats

IV.5.4 Gestion et transport des terres contaminées en Hydrocarbures

Pour la gestion des terres contaminées et leur transport vers le CET de Takon, les dispositions en
santé-sécurité sont prises en compte dans les plans de gestion des terres contaminées et
potentiellement contaminées et en excès (PGTCPCE) et aussi dans le plan de transport et de livraison
des matières et déchets dangereux(PTLMDD), lesquels sont annexés à ce plan spécifique.

IV.6 Programme de gestion de la remise en état du site après travaux

La remise en état des sites comprend tous les travaux nécessaires visant à assurer la sécurité du site
après les travaux et à favoriser sa réintégration dans l'environnement.

IV.6.1 Contexte et justification

La remise en état des sites après les travaux de construction, à la charge de l’exploitant est une
disposition de l’article 22 de Loi nº 98-030, portant loi-cadre sur l'environnement en République
du Bénin. SIEMENS s’y conforme donc afin de favoriser la réintégration du site de AKPAKPA dans
l’environnement après les travaux. Il s’agira donc pour SIEMENS de remettre en état les emprises
utilisées par le projet conformément à leur état initial de manière à permettre une utilisation durable
du site pour les années qui suivront.

IV.6.2 But et objectif

Le but de SIEMENS à travers cette activité est de livrer un chantier propre équivalent à une remise à
neuf.

Les objectifs spécifiques de cette procédure sont les suivants :

Page 60 sur 68
- Assurer la propreté du site pendant et après les travaux ;
- Assurer la pré-collecte de tous les déchets ;
- Assurer la propreté des matériels utilisés ;
- Coordonner les opérations des différents intervenants ;
- Assurer la propreté des installations de chantier, des bungalows et des toilettes en particulier

IV.6.3 Intervenants

Comme intervenants dans la remise en état du site nous avons:

Tableau 14 : Liste des intervenants de la réhabilitation

Nom et prénoms Fonction Contact


ADJIBI Naomi Agent ESSSC site (Sauveteur secouriste du 94705966
Travail)
TOKANHAN Franck Agent Environnement et Social (Sauveteur 97121590
secouriste du Travail)
ATTOLOU Franck Responsable ESSSC 95289822
OWOLABI Cyprien Agent de liaison avec les communautés et 97552993
spécialiste en réinstallation (Sauveteur secouriste
du Travail)
HOUNDEGBEGNON Yves Agent de nettoyage 97587355
NOUKOMMEY Mbaye Superviseur génie civil 96184218
BADIE Michel Directeur Travaux GC 94565116

IV.6.4 Analyse des risques et dangers potentiels et mesures d’atténuations au cours


du démantèlement

Le démantèlement est une activité à risque qui doit être exécutée avec attention et fixation des
dispositions sécuritaires. SIEMENS conformément à sa politique ESSS, procédera à une évaluation
des risques lié à cette activité à dix jours avant le démantèlement proprement.

Page 61 sur 68
IV.6.5 Mode opératoire
IV.6.5.1 Démolition totale des infrastructures

Non applicable à ce site.

IV.6.5.2 Démolition partielle des infrastructures

Sur le site de AKPAKPA deux ouvertures de mur ont été faites dans la clôture la Direction de
la Police Municipale pour la réalisation des accès au chantier et à la base vie. Les produits de cette
démolition, notamment les gravats de pierre ont élevé pour éviter l’encombrement des lieux.

IV.6.6 Remise en état

A la fin des travaux de construction du poste électrique, la remise en état des lieux s’avère nécessaire
afin de remettre à l’état initial la zone d’intervention et ensuite relancer la circulation et les activités
autrefois arrêtées. Cette remise en état se fera suivant les étapes ci-dessous

ü Phases et descriptifs succinct

- Procéder au remblayage de la tranchée en atteignant le niveau inférieur de la couche de


fondation
- Procéder après à la remise en place de la couche de fondation, la couche de base tout en
respectant les caractéristiques de ceux-ci.
- Procéder ensuite à la remise en place de la couche de roulement et de la remise en place du
revêtement.
- Enfin procéder à la finition de l’ouvrage, au nettoyage et faire le repli afin de libérer la zone

ü Description des mesures de préparation et d’organisation

- Tous les remblais provenant des déblais devront être méthodiquement compactés par
couches avec des engins appropriés (Rouleau compacteur à main et une dame sauteuse) et
des essais de contrôle seront réalisés à chaque étape.
- Les remblais à employer pour les travaux seront dépourvu d’éléments végétaux
- Les remblaiements s’effectueront à l’aide de déblais extraits sur chantier et propre à la
reconstitution de remblais.

Page 62 sur 68
IV.6.7 Planning de remise en état des sites après travaux

Le site sera remis en état suivant le planning qui suit :

Tableau 15: Planning de remise en état des après travaux

Phases Activités prévues Délai d’exécution

Pendant et à la fin Nettoyage de la base-vie et des bureaux de 24h


des travaux chantier

Nettoyage du bord des fouilles

Evacuation quotidienne des déchets vers l’aire de


stockage dédiée à la base –vie pour enlèvement
par le prestataire

Après les travaux Repli du matériel et des engins pour nettoyage et 10 jours
(démobilisation) lavage intensif dans un garage approprié

Retrait de tout le matériel roulant des engins

Démantèlement des installations, des fondations,


des murs, des dalles en béton, etc. pour la base-
5 jours
vie

Collecte, ramassage et évacuation des produits de


démolition vers le site de dépôt de matériaux

IV.7 Procédures documentées de nettoyage des sites de construction

Cette section est couverte par le PGESC complet

IV.8 Services des écosystèmes

Cette section est couverte par le PGESC complet

Page 63 sur 68
IV.9 Exposition des communautés aux maladies

Les travaux de construction des postes par SIEMENS ne sont pas de nature de générer un afflux
massif de travailleurs et de populations.
Toutefois, SIEMENS mettra en œuvre un programme de sensibilisation et de prévention des maladies
contagieuses telles que le Covid-19 et les IST/MST/ VIH SIDA.

Tableau 16: Plan de sensibilisation aux communautés

Sensibilisation Programme Jour Auteur


Sensibilisation et dépistage 1ère semaine après le début Lundi ONG ou Equipe
IST/MST/VIH SIDA des travaux ESSS
Sensibilisation et formation au 4ème semaine après le début jeudi ONG ou Equipe
risque covid-19 des travaux ESSS

IV.10 Procédure documentée du personnel de sécurité

Le personnel de sécurité est présent sur le site de AKPAKPA pour garantir la sécurité et protéger les
biens contre toute intrusion malveillante, mais également pour prévenir qu’un riverain ne soit blessé
à l’intérieur du périmètre du chantier.

IV.10.1 Contexte et justification

Les travaux de construction du poste vont engendrer un grand flux de personnes et de biens.
Qu’il s’agisse du personnel, ou des riverains, un énorme brassage humain autour des
matériels et équipements sera observé. C'est dans ce cadre que s’impose la présence du
personnel de sécurité pour non seulement veiller à la sécurité des personnes, mais aussi à
surveiller les biens matériels.

IV.10.2 But et objectif

La présente procédure définit les conditions d’embauche et de gestion du personnel de


sécurité sur nos chantiers Le personnel de sécurité sera embauché via les procédures de

Page 64 sur 68
recrutement de SIEMENS définies dans le plan de gestion des ressources humaines, telles
que définies aux chapitres 2.1.1, 2.3.2, 3.2 et 3.3 du PGSSC.

IV.10.3 Intervenants

Pour le site de AKPAKPA, SIEMENS a contracté avec la Direction de la Police Municipale via la Mairie
de Cotonou, qui s’est chargé de mettre à sa disposition les agents de sécurité.

IV.10.4 Personnel de sécurité

þ Gestion du personnel de sécurité

La gestion du personnel de sécurité est assurée en premier lieu par la Police Municipale
conformément à la politique de gestion des ressources humaines de SIEMENS.

þ Profil de l’agent de sécurité

L’agent de sécurité à déployer sur nos sites, conformément aux exigences du contrat doit avoir le
profil suivant :

Tableau 16 : Profil agent de sécurité

Missions · Assurer une présence dans les locaux et veiller à la sécurité des personnes
et à la préservation des biens.
· Surveiller les accès et les biens.
· Contrôler le fonctionnement des installations de sécurité
Qualités · Savoir gardon son calme
· Avoir une bonne maîtrise de soi-même et de ses émotions
· Être courtois
· Disposer d’une bonne attitude physique

Compétences · Avoir des notions de base sur les différents matériels d'alarme et de
surveillance.
· Savoir lire et écrire le français

Page 65 sur 68
· Pouvoir parler la langue locale (Fon / goun)

þ Evaluation des performances

Une évaluation des performances du personnel sécurité est prévue chaque trimestre à partir à partir
des indicateurs suivants :

Tableau 17 : Evaluation des performances de sécurité

Indicateurs Description Objectifs / référence


Incidents Nombre d’incidents survenus 0
Vols / Nombre de vols, 0
Vandalisme/ Quantité de matériels disparus / Ecarts de stock
Agressions Nombre de vandalisme
physiques
Plaintes/griefs Nombre de plaintes des riverains 0
Contrôle d’accès Nombre de personnes enregistrées dans le régistre -

þ Formation du personnel de sécurité

En complément aux formations déjà offertes par la Direction de la Police Municipale à son personnel,
SIEMENS procédera à des formations de recyclages et de sensibilisation au personnel de sécurité
dédié au site.

þ Contenu de la formation

Les formations et sensibilisation porteront sur les thèmes ci-dessous :

Tableau 18 : Liste des thèmes de sensibilisation et de formation aux agents de sécurité

Sensibilisation Formations
· Maîtrise de soi § Hygiène et santé et environnement
· Prévention des situations § Sécurité des biens et des personnes
· Organisation méthodique du travail § Règle stricte de sécurité

· Rondes régulières § Intervention d’urgence

Page 66 sur 68
· Contrôle des allées et venues § Assistance aux sapeurs-pompiers et / ou
· Service au personnel aux usagers, force de sécurité
communications § Intervention lors d'un incident / accident
· Rapportage par écrit de son activité et notions de secourisme

· Garde des accès § Lecture d’un plan

· Enregistrement des évènements


· Connaissance des limites de son
intervention

Cette liste est non exhaustive et peut être mise à jour selon l’évolution des besoins.

þ Planning des formations

Le plan de formation et de sensibilisation du personnel de sécurité est présenté comme suit :

Date Formation Sensibilisation


Tous les Lundi 10h-11h30 X
(A partir de DDC + 7jours)
Tous Jeudi 15h30-17h00 X
(A partir de DDC + 7jours)

*DDC = Date de commencement des travaux

Ce plan pourra être détaillé et mise à jour à deux semaines du commencement des travaux.

Page 67 sur 68
LISTE DES ANNEXES

1- Rapport d’examen préalable des risques environnementaux, sociaux et de santé et de


sécurité (REPRIESSS)
2- Plan d’hygiène et de sécurité des installations(PHSI)
3- Plan de santé(PS)
4- Plan de surveillance des sites et de sécurisation des sites(PSSSS)
5- Plan de gestion des matières dangereuses(PGMD)
6- Plan de gestion du trafic (PGTR)
7- Procédure documentée de gestion de la circulation(PDGC)
8- Programme de gestion de la remise en état des sites après travaux(PGREST)
9- Mise à jour des cartes ESSS, validation, intégration des mesures d’atténuation sur la
plateforme SGESSS (MAJ)
10- Plan de gestion des terres contaminées, potentiellement contaminées et en excès(PGTCPCE)
11- Plan de transport et de livraison des matières et déchets dangereux(PTLMDD)
12- Plan d’Intervention d’Urgence (PIU)

Page 68 sur 68

Vous aimerez peut-être aussi