Vous êtes sur la page 1sur 23

MODULE : Produire un texte poétique

DOMAINE : COMPÉTENCE : CYCLE 1


Mobiliser le langage dans Commencer à produire des NIVEAU : G.S.
toutes ses dimensions écrits et en découvrir le
fonctionnement

S'APPROPRIER LE LANGAGE ÉCRIT


I.O. Des programmes de 2015 : Les élèves acquièrent à l’école une culture
commune de l’écrit. Ils commencent à participer à la production de textes
écrits dont ils explorent les particularités.

L’axe 1 de notre projet d'école concerne le domaine mobiliser le langage dans toutes ses dimensions et son
objectif général est de découvrir les écrits fonctionnels et fictionnels en participant verbalement à la
production d’un écrit. Une BCD plus fonctionnelle a été créée au sein de l’école avec la participation des
enfants.
Ce faisant, dans un premier temps, les élèves ont écouté différents types de textes (albums, contes, charades,
e-mails, affiche, lettre, recettes, comptines, poésies et chants …) et s’en sont imprégnés.
Dans un second temps, ils sont amenés à produire des écrits fonctionnels (imagiers, listes, e-mail, lettre,
recettes…) et fictionnels (comptines et poésies, bulles de BD, légende de photos, compte-rendus de livres dans
le cahier de littérature…) sous forme de dictée à l’adulte.

Les séances de ce module d'apprentissage permettront aux enfants de participer verbalement à la


production d’écrits fictionnels (comptines et poésies). La dictée à l’adulte est un dispositif d’aide à
l’écriture qui commence au préalable par une activité langagière qui comprend une ou plusieurs phases
orales, suivie d’une phase de dictée (avec des ajustements) puis d’une phase de relecture et de mise au
propre. Les élèves prendront conscience que l’on n’écrit pas comme on parle et qu’un texte peut être
enrichi en utilisant un vocabulaire adéquat, qu’il doit être cohérent et structuré pour être compris par
autrui et ils s’amuseront à jouer avec les mots et les sonorités de la langue française.
Les élèves seront amenés à produire différentes sortes de poésies et de comptines pour réaliser un recueil
de poésies de la classe tout en développant leur imaginaire, leur créativité, en maîtrisant davantage la
langue orale et écrite, en se socialisant et en approfondissant la découverte de soi-même.

ÉVALUATION INITIALE :
Les enfants écouteront une poésie lue par l’enseignante ( Mon Stylo de Robert Gélis) puis affichée au tableau
et devront déterminer collectivement de quel type de texte il s’agit et quelle en est sa fonction.
(cf annexe 1)
Questionnementsur son contenu : Que dit ce texte ? De quoi parle-t-il ? Qu’arrive-t-il à ce stylo ? En quoi se
transforme-t-il ? Qu’est-il réellement ?
Questionnement sur sa fonction : Quelle sorte de texte est-ce donc ? À quoi sert ce texte ?
Questionnement sur sa présentation : Y a-t-il un titre ? Où se trouve-t-il ? Où est noté le nom du poète ?
Qu’y a-t-il d’autre ? (Les strophes, les vers)
1- PRODUIRE UNE POÉSIE À PARTIR D’UNE MÊME STRUCTURE
ORGANISATION : travail collectif

MISE EN SITUATION : Sélectionner une poésie (Mon stylo de Robert Gélis)

CRÉATION POÉTIQUE : - Analyser la structure de cette poésie (cf annexe 1)


Questionnement sur sa structure : (texte affiché au tableau)
Comment se présente ce texte ? Est-il écrit d’un seul bloc ?
Comment appelle-t-on un son qui se répète à la fin de chaque ligne ?
Y a-t-il des mots qui se répètent dans les différentes parties du poème ?
Comment est la dernière strophe par rapport aux autres ?
- Demander aux enfants d’inventer une poésie en gardant la même structure
mais en en changeant le sujet : sujet choisi par la classe à partir de propositions
des élèves (Mon livre, ma feuille, ma trousse, mon pinceau...)
- Rechercher des mots qui riment
- Relire toute la poésie créée à la classe (cf annexe 1a)

POUR FAVORISER LE DÉBAT : - Activités d’échanges, de discussions, formulations de propositions.


- Choisir collectivement les meilleures pour rédiger la formulation
définitive du texte poétique.

VARIANTES : - même travail, mais en reprenant la structure d’une comptine chantée


« Le Rock’n Roll des gallinacés » (cf annexes 1b et 1c)

- mettre en évidence des structures syntaxiques avec les jeux poétiques :


• Si j’étais + animal + verbe au conditionnel
Si vous étiez un animal, que feriez-vous ?
Les redites sont interdites.
Objectifs : - faire un portait chinois
- diversifier les verbes.

• Il y a (à partir de Dans Paris de Paul Éluard et de la comptine Derrière chez moi)


Idem pour la structure : groupe prépositionnel + il y a + groupe nominal
« Dans St-Eloi, il y a une école, dans l’école il y a..., dans l’... il y a... »

• Commencer tous les vers par Je me souviens

• Inventer une poésie sur les prénoms des élèves


Prénom + verbe + COD
Objectif : faire rimer son prénom avec le COD
« Arthur mange de la confiture
Louane monte sur un âne... »

• Créer des poèmes loufoques


Objectif :Prendre un canevas de poème et remplacer les substantifs par d’autres
qui leur ressemblent d’un point de vue sonore
« Le prince menait la vie belle, il habitait un chapeau » (au lieu de château)
dans l’esprit du Prince de Motordu de PEF

• Chez
« Je vais chez...le docteur quand j’ai ...mal au coeur »
Objectif : reprendre la structure du poème et la poursuivre avec d’autres noms
de métiers
• As-tu ?
Objectif : continuer le poème en reprenant la structure initiale
« As-tu bu du sirop ? As-tu lu les journaux ? As-tu lu … ? As-tu mangé… ?
As-tu joué à … ? »

• Pour qui les … ?


« Pour qui les bottes ? Pour la ...marmotte
Pour qui les gants ? Pour le hareng... »

• Créer une comptine dont chaque vers commence par la dernière syllabe du vers
précédent
comme dans « Trois petits chats (bis) Trois petits chats, chats, chats,
chapeau de paille (2), chapeau de paille, paille, paille, paillasson (2)... »

2 – CRÉER UNE POÉSIE AVEC LA TECHNIQUE DU CADAVRE


EXQUIS

OBJECTIFS : - Réinvestir la technique de création du cadavre exquis des poètes surréalistes Jacques
Prévert, André Breton et Yves Tanguy
- Créer des phrases (sujet, verbe, complément)
- Développer son lexique
- Inventer un texte poétique par procédé aléatoire

ORGANISATION : en atelier avec des groupes d’enfants

MATÉRIEL : - notre boîte à images


- 3 cerceaux de couleurs différentes
- des étiquettes en papier

DÉROULEMENT :
– Rechercher des noms, des adjectifs et des verbes (transitifs de préférence)
– Les associer de façon aléatoire par tirage au sort en piochant une étiquette dans
chacun des cerceaux pour créer un poème en tirant un nom, un verbe et un autre nom
(cf annexe 2)

VARIANTES:
– ajouter des adjectifs qualificatifs
– ajouter des propositions subordonnées relatives aux noms sujet et COD

DIFFÉRENCIATION :
Les mots sont cherchés par des groupes d'enfants hétérogènes.
Les enfants les moins experts doivent trouver des mots avec (ou sans) supports imagés et ajoutent des
adjectifs aux noms alors que les plus experts n’ont aucun support pour trouver des mots et ajoutent des
propositions subordonnées relatives.
3 – CRÉER UN CALLIGRAMME

OBJECTIFS : - Créer une poésie sous forme de calligramme (poésie sous forme de dessin)
- Développer des champs lexicaux autour d’un thème

ORGANISATION : toute la classe

DÉROULEMENT :
- Présentation de calligrammes d’artistes (cf annexe 3)
- Choix d’un sujet sur le thème de l’Asie étudié cette année en classe
(Un cerisier, un kimono)
- Recherche de vocabulaire dans le champ lexical du cerisier
(arbre, couleur, odeur : cime, cerises, branches, fleurs, tronc, feuilles, écorce brune,
rose, respirer, poudre de fleurs…) et dans celui du Japon (clichés : dessin, fleurs,
pont, joli, scintillant, océan, multicolore, caresser, soie, ceinture, jardin japonais,
bateau, baguettes, riz, judo, Fuji Yama, sumo, se promener…)
- Choix de mots, de verbes parmi les propositions des enfants pour créer des vers avec
des rimes et rendre l’écrit poétique.
- Création de dessins de cerisiers et de kimonos par les enfants (à partir de modèles)
(cf annexes 3a et 3b)
- Choix des plus belles productions par la classe
- Écriture des calligrammes par l’enseignante d’après les œuvres des élèves.
(cf annexe 3c)

DIFFÉRENCIATION :
Les enfants les moins experts peuvent s'aider de notre banque d’images pour trouver des mots entrant
dans les différents champs lexicaux.
Les enfants les plus experts font appel à leur imaginaire et à leur culture personnelle pour chercher des
mots.
Concernant la production de dessins, les moins experts s’aident des modèles proposés alors que les plus
experts dessinent seuls un cerisier et un kimono.

4 – CRÉER DES HAÏKUS

DÉFINITION : « Le HAÏKU est né au Japon. Son invention remonte au XVIIe siècle. C'est un bref poème
que l'on écrit pour fixer un instant de la vie courante, noter un détail ou une sensation. Les thèmes sont
surtout sur la nature, les animaux, les éléments (feu, eau, vent…). Il a 17 pieds répartis sur 3 vers dans
n’importe quel ordre (5 7 5 ou 7 5 5...) » VIKIDIA

OBJECTIFS : - Créer des HAÏKUS en exprimant des émotions, en parlant de la nature pour la fête
des mamans
- Rechercher du vocabulaire sur le thème concerné
- Associer les mots de façon poétique
- Intégrer la musicalité du HAÏKU

ORGANISATION : travail collectif

DÉROULEMENT :
- Lecture de HAÏKUS à la classe (petits poèmes japonais de 3 vers) (cf annexe 4)
- Décision de créer des HAÏKUS pour la fête des mères en respectant le nombre de pieds
- Questionnement : « Que voulez-vous dire à votre maman ? »
- Recherche de vocabulaire sur les mamans et le printemps
- Chercher des associations de noms, verbes…
- Écrire des HAÏKUS (cf annexe 4a)
5 – CRÉER DES COMPTINES NUMÉRIQUES

OBJECTIFS : - Créer une comptine numérique chantée de 1 à 12


- Respecter une structure avec un nombre de pieds, travailler la musicalité
- Travailler les sonorités en trouvant des rimes identiques

ORGANISATION : petits groupes de décloisonnement en phonologie de 8 à 10 enfants

DÉROULEMENT :
- Apprendre la comptine numérique originale « 1-2-3 Nous irons au bois »
- Compléter les suites numériques (cf annexe 5)
- Trouver des rimes qui sont identiques à la version originale
- Relire toute la comptine créée et l’apprendre
- Écouter les nouvelles versions trouvées par les autres groupes à partir des mêmes
rimes

VARIANTES : - Créer des comptines numériques à partir de suites d’autres nombres pour travailler
d’autres rimes
- Créer des comptines numériques avec des nombres cités dans d’autres langues
(en anglais, en allemand, en italien, en espagnol…) et les rimes en français

TICES : - Tous les poèmes créés peuvent être copiés sur l’ordinateur par les élèves (en répartissant
les passages à copier)
- Les enfants peuvent aussi illustrer les poésies sur le logiciel TUX PAINT

DIFFÉRENCIATION :
- Les enfants les moins experts ne copient qu’un seul vers sur l’ordinateur alors que les plus experts
copient plusieurs vers voire une strophe des poésies créées.
- Ou alors les moins experts dessinent les illustrations des poèmes sur le logiciel TUX PAINT et les plus
experts copient les textes sur l’ordinateur sur un logiciel de traitement de texte.

6 – AUTRES PISTES DE CRÉATIONS POÉTIQUES

Commencer à écrire à partir de contraintes simples :

• Utiliser une forme acrostiche


Définition :Poème ou strophe où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical,
composent un nom ou un mot-clé.
Réaliser un acrostiche de son prénom, sur une saison, un thème étudié…

• Utiliser des anagrammes


Définition : un anagramme est une construction fondée sur une figure de style qui inverse
ou permute les lettres d'un mot ou d'un groupe de mots pour en extraire un sens ou un mot
nouveau.
Objectif : créer un poème loufoque

• Écrire un poème à partir d’une liste de mots contraints

• Écrire des abécédaires thématiques


Objectif : trouver des mots avec un même son en attaque « A comme Abeille ... »
• Écrire un poème à partir de la contrainte du texte fondu
en prenant le début de chaque vers
à la façon de Jean Tardieu Conseils donnés par une sorcière

• Écrire un poème à partir d’extraits d’autres poèmes


Objectif : composer le poème à partir de mots ou d’expressions prélevées dans d’autres
textes poétiques

• Écrire un poème avec un mot et ses synonymes

• Écrire un poème à partir d’une image


(illustration d’album, dessin, reproduction de tableaux, photo…)
Objectif : inventer un poème à partir de l’image choisie

• Inventer une comptine avec une contrainte sonore


Objectif : créer une comptine corrective en utilisant un son imposé (« CR » ou « TR »)
Déroulement : - lister des mots contenant ledit phonème
- les organiser pour leur donner du sens

• Écrire un poème à partir d’une musique

• Dans mon corbillon, il y a …


« Dans mon corbillon,il y a ...un poisson, … un champignon... »
Objectif : trouver des mots qui riment
Variante : à partir d’un dessin (Ex. : une maison en coupe avec des objets à l’intérieur)
« Sous mon sapin, qu’est-ce qu’il y a ? … un lapin (rimes en « in »)

• Avec des phonèmes à mettre en évidence par répétitions de syllabes


« Cha, cha, cha mon petit chat,
Ra, ra, ra mon petit rat
Ri, ri, ri ma p’tite souris »

• Jeu poétique des couleurs


Objectif : mettre en évidence l’image poétique en utilisant un synonyme
Organisation : deux demi-classes
Déroulement : - un groupe cherche une couleur associée à un animal
- un groupe cherche une couleur associée à un objet
- puis regrouper les enfants, analyser les recherches et combiner les
deux associations à une couleur pour créer des images poétiques

7 – CRÉER UN RECUEIL DE POÉSIES

Il peut se faire sous différentes formes :


- un cahier de poésies (avec des illustrations)
- un arbre à poèmes ( poèmes roulés accrochés aux branches de l’arbre)
- un nuage de poèmes
- un mur de poèmes dans un lieu de passages
- une boîte à poèmes (comme « les boîtes à histoires », avec un décor réalisé par la classe pour
créer une ambiance poétique ; qui peut être présentée à d’autre classes, aux familles…)
- les poésies peuvent être enregistrées et diffusées sur le site de l’école
DIFFÉRENCIATION POUR DIRE UNE POÉSIE :
Les enfants les moins experts nécessitent un aide-mémoire pour retenir leurs poésies (guirlandes d’images
des différentes étapes du poème, avec l’écriture des vers possible au-dessous) alors que les plus experts n’ont
besoin d’aucun support pour les mémoriser. Ils le font par imprégnation de la poésie répétée à maintes
reprises.

ÉVALUATION FINALE :
À l'issue des séances de production de textes poétiques élaborés selon différents procédés et contraintes,
observer si les élèves ont participé à l’oral à la recherche de mots et d’expressions entrant dans les
différents champs lexicaux, s’ils ont respecté les contraintes imposées et s’ils ont été capables de trouver
des rimes.
D’autre part, l’enseignante évaluera la reconnaissance de poèmes par les élèves qui prélèveront des indices
pour trier ces textes parmi d’autres écrits proposés.
Les enfants devront également connaître la fonction d’un texte poétique. (cf annexe 6)

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit


mais un feu que l’on allume. »

de François Rabelais
(1494 - 1553)
Annexe 1

Mon stylo

Si mon stylo était magique,


Avec des mots en herbe,
J’écrirais des poèmes superbes,
Avec des mots en cage,
J’écrirais des poèmes sauvages.

Si mon stylo était artiste,


Avec les mots les plus bêtes,
J’écrirais des poèmes en fête,
Avec des mots de tous les jours,
J’écrirais des poèmes d’amour.

Mais mon stylo est un farceur


Qui n’en fait qu’à sa tête,
Et mes poèmes, sur mon cœur,
Font des pirouettes.

Robert GÉLIS

« En faisant des galipoètes »


Anthologie, poche 2001
Annexe 1a

CRÉATION DE NOTRE CLASSE

Ma feuille

Si ma feuille était magique,


Elle pourrait voler dans les airs,
Comme un hélicoptère,
Elle pourrait s’enrouler,
Pour déménager.

Si ma feuille était artiste,


Elle se couvrirait de peinture,
Et de traces de chaussures,
Elle se couvrirait de mots,
Très, très beaux.

Mais ma feuille est une farceuse,


Qui se transforme soudain,
En une grande amoureuse,
Et s’envole jusqu’au matin.

Les GRANDS de Catherine Dauvan


Le 25/5/2019
Annexe 1b

♪ Rock’n’Roll des gallinacés

Dans ma basse-cour il y a,
Des poules, des dindons, des oies,
Il y a même des canards
Qui barbotent dans la mare !

Refrain :

Et ça fait
Cot, cot, cot codec,
Et ça fait
Cot, cot, cot codec,
Et ça fait
Cot, cot, cot codec,
Rock and roll des gallinacés !


Dans ma basse-cour il y a,
Des chats, des souris, des rats,
Quand ils se mettent à danser
On entend le fermier chanter !

Refrain

C'est la danse des canards,


Qui barbotent dans la mare,
Et tous ces gallinacés
En dansant prennent leur pied.

Refrain
Annexe 1c

CRÉATION DE NOTRE CLASSE

♪ Rock’n’Roll de mon musée

Dans mon musée il y a,


Des têtes, des statues, des rois,
Il y a même des tableaux
Qui sont tristes ou rigolos !

Refrain :

Oh, que c’est beau !
Beau, archi beau !
Oh, que c’est beau !
Beau, la déco !
Oh, que c’est beau !
Beau, archi beau !
Oh, que c’est beau,
Les portraits sur les tableaux !


Les GRANDS de Catherine Dauvan
Le 26/4/2019
Annexe 2

Nos productions poétiques


avec le procédé du cadavre exquis

Mots trouvés par


les élèves : Tirage au sort d’un sujet, d’un verbe et d’un complément
sujets, verbes, pour créer des phrases
compléments
« Le taureau gomme les arbres

Le parfum joue la terre

Le soleil dessine les oiseaux

La fleur trouve les mirabelles

Le caillou prend des rêves

Le sapin sent le marron

Le vent invite le loup

Le hérisson souffle les feuilles

L’ours chante le lézard

Le castor chatouille l’herbe

La pomme de pin respire les hirondelles »

La classe des GRANDS Janvier 2019


Annexe 3
Calligrammes d’artistes
Annexe 3a

Modèles de dessins pour les calligrammes

Illustration du conte japonais


Le grand-père qui faisait fleurir les arbres
Annexe 3b

Dessins réalisés par les élèves


pour les calligrammes
Annexe 3c

Notre calligramme du CERISIER

« Je respire la poudre de fleurs roses du cerisier du Japon.


L’écorce brune de ton tronc râpe la peau de ma main.
Ta cime brille de mille feux comme les flammes du mont Fujiyama au soleil de l’Asie.
Sa fumée cache tes branches égratignées, rouges comme des cerises.
Toi le cerisier, arbre de l’amour, du mariage de la nature et du ciel étoilé. »

La classe des Grands (Mars 2019)


Nos calligrammes du KIMONO

« Dans mon joli Kimono, Je caresse la soie


Aux dessins de fleurs, De ma ceinture rose,
Je rêve de partir en bateau, Qui me raconte l’histoire
Dans l’océan aux mille couleurs. D’une fleur éclose.

Je navigue sur l’eau, Avec mon kimono blanc,


Qui brille, jaune et bleue, Je fais du judo,
Comme mon Kimono Je me détends,
Qui scintille, soyeux. Et m’amuse comme un sumo.

Avec mes baguettes Dans mon kimono doré,


Je mange du riz, Je me promène
Avec mes lunettes violettes, Sur le pont du jardin japonais,
Dans mon bel habit d’Asie. Comme une reine. »

La classe des Grands (Mars 2019)


Annexe 4

HAÏKUS japonais

La belle forêt douce


Des oiseaux de belles couleurs
Et de la magie

Un vieil étang
Une grenouille qui plonge,
Le bruit de l'eau.

J’éternue
Et perds de vue
L’alouette.

Pluie de printemps
Toute chose
Embellit.

Même le bruit de la cascade


S’est affaibli
Le chant des cigales.

Son ballon qui éclate


Pour le garçon
Le ciel s'est éloigné.
Annexe 4a

HAÏKUS pour MAMAN

Je t’aime fort maman


Ton amour caresse
Les bourgeons éclatent

Maman tu es belle
Ton parfum sent la cerise
Ton coeur brille vanille

Ma maman printemps
Aux jolies feurs e ristal
Volent papillons

LA CLASSE DES GRANDS


Juin 2019
Annexe 5

Comptine numérique originale


1-2-3 Nous irons au bois
4-5-6 Cueillir des cerises
7-8-9 Dans mon panier neuf
10-11-12 Elles seront toutes rouges

Nos comptines numériques


1-2-3 Je suis sous le toit 1-2-3 Je mange des noix
4-5-6 Je mange du maïs 4-5-6 Avec du maïs
7-8-9 Et aussi un œuf 7-8-9 Avec un gros œuf
10-11-12 Je tonds la pelouse 10-11-12 Assis sur la pelouse

Groupe 5 des GRANDS Groupe 1 des GRANDS


(en décloisonnement) (en décloisonnement)

Mai 2019 Mai 2019

1-2-3 Nous irons chez moi 1-2-3 Vous irez vers moi
4-5-6 Manger des saucisses 4-5-6 Je serai la miss
7-8-9 Et aussi un œuf 7-8-9 Dans mon carrosse neuf
10-11-12 On ira à Toulouse 10-11-12 Qui roule sur la bouse

Groupe 2 des GRANDS Groupe 3 des GRANDS


(en décloisonnement) (en décloisonnement)

Mai 2019 Mai 2019

1-2-3 La reine et le roi


4-5-6 Cherchent Ma-ë-lys
7-8-9 Pour acheter un œuf
10-11-12 Dans sa blanche blouse
Groupe 4 des GRANDS
(en décloisonnement)
Mai 2019
Annexe 6

GRILLE D'OBSERVATIONS
Élèves Participe Trouve Respecte Reconnaît Connaît
à la des les un écrit la fonction
recherche rimes contraintes poétique d’une
de mots imposées poésie

Vous aimerez peut-être aussi