Vous êtes sur la page 1sur 21

Module II : La nouvelle réaliste

La ficelle

Compétences du module

• Reconnaître un genre littéraire.


• Découvrir la dimension socio-culturelle d’une oeuvre réaliste.
• Identifier la structure formelle d’une œuvre réaliste.
• Repérer les passages descriptifs et repérer leur fonction.
• Produire un écrit créatif et personnel.
• Utiliser le vocabulaire adapté (le métalangage nécessaire pour
appréhender le genre littéraire étudié).
• Reconnaître les caractéristiques d’un poème.
• Identifier les caractéristiques de certaines formes poétiques (ode et
chanson).

1
Séquence I

Première phase : L’exposition

Séances Activités Contenus Compétences Capacités


Première -Dégager les
partie : .Etudier la informations
Lecture L’exposition fonction de spatio-
I ‘’Approche «Sur toutes les l’exposition. temporelles.
linéaire’’ routes … aux -Dégager le
gens des rôle de la
champs» description.

.Reconnaître -Faire la
La un procédé de différence
II Langue caractérisation la entre les types
caractérisation. d’adjectifs.

Comparaison -Prendre la
entre les des .Comparer et parole.
paysans de décrire.
III Activité Goderville et -S’exprimer
orale les paysans oralement.
marocains.
-Utiliser et
varier les
.Décrire un procédés de
IV Production Description lieu. caractérisation.
écrite d’un marché. -Respecter les
étapes de la
rédaction.

2
Séquence II

Deuxième partie : Le nœud

Séances Activités Contenus Compétences Capacités


Deuxième -Repérer
Lecture partie : Le .Lire et l’élément
I ’’Approche nœud « Maître sélectionner. perturbateur.
sélective’’ Hauchcorne… -Etudier les
sur le seuil » péripéties.
-Identifier le
schéma
.Etudier les narratif.
II Langue Le schéma composantes -Dégager les
narratif du schéma caractéristiques
narratif. de chaque
phase
narrative.
Narration d’un -Respecter les
événement .Rapporter phases
III Activité conduisant à un narratives.
orale un événement. -S’exprimer
malentendu. oralement.
-Respecter les
Production .Produire un étapes du
IV Production d’un schéma schéma schéma
écrite narratif à partir narratif. narratif.
de la situation -Utiliser les
initiale. temps du récit.

3
Séquence III

Troisième partie : Le dénouement

Séances Activités Contenus Compétences Capacités


Troisième -Repérer le
partie : Le .Etudier la dénouement.
Lecture dénouement fonction du
I ’’Approche « Il rentra dénouement. -Dégager les
linéaire’’ chez lui…là procédés
voilà m’sieu le d’analyse.
Maire.»
-Dégager les
.Identifier les éléments
Les registres registres de lexicaux et
II Langue de langue langue. linguistiques
relatifs à
chaque
registre.
Débat sur la -Réfléchir sur
notion de .Débattre sur un thème.
Activité justice à un sujet.
III orale partir d’un -Donner son
exemple. point de vue.
Ecriture
d’invention .Imaginer un -Faire appel à
d’une dénouement. l’imagination.
IV Production composante
écrite de la -S’inspirer
nouvelle : Le d’un modèle.
dénouement.

4
Séquence IV

Deux formes poétiques (Ode et Chanson)

Séances Activités Contenus Compétences Capacités


- Dégager les
Lecture Mignonne, caractéristiques
I ‘’Approche une ode de .Etudier une d’une ode.
méthodique’ Pierre de ode. - Repérer les
’ Ronsard, thèmes
1550. dominants.
- Dégager les
Chanson de caractéristiques
II Lecture Fortunio .Etudier une d’une chanson.
‘’Approche d’Alfred de chanson. - repérer la
linéaire’’ Musset, différence entre
1848. l’ode et la
chanson.

5
Support de la deuxième séance de poésie

Chanson de Fortunio
Si vous croyez que je vais dire
Qui j'ose aimer,
Je ne saurais, pour un empire,
Vous la nommer.

Nous allons chanter à la ronde,


Si vous voulez,
Que je l'adore et qu'elle est blonde
Comme les blés.

Je fais ce que sa fantaisie


Veut m'ordonner,
Et je puis, s'il lui faut ma vie,
La lui donner.

Du mal qu'une amour ignorée


Nous fait souffrir,
J'en porte l'âme déchirée
Jusqu'à mourir.

Mais j'aime trop pour que je die


Qui j'ose aimer,
Et je veux mourir pour ma mie
Sans la nommer.

Alfred de Musset, Poésies nouvelles, 1848

6
Fiche n°1

Activité de lecture

Lecture méthodique

Support : La Ficelle de Guy de Maupassant « Sur toutes les routes…aux gens


de champs. »
Durée : 1 heure.
Niveau : Tronc commun.
Compétence : Etudier la fonction de l’exposition.
Capacités : - Dégager les informations spatio-temporelles.
-Dégager le rôle de la description.

I- Identification du texte :
• Quelle est la place de ce texte par rapport aux autres parties de la
nouvelle ?
• De quoi s’agit- il dans cet extrait ?

Situation: Cet extrait est la partie qui inaugure cette nouvelle. Elle nous
présente le marché de Goderville et nous décrit l’atmosphère qui
y figure.

II- Hypothèses de lecture :


 L’énonciation.
 La description.
 L’exposition.

7
III- Axes de lecture :
A. L’énonciation dans le texte :
• Qui raconte/qui décrit le marché de Goderville ?
• Il s’agit donc de quel type de focalisation dans ce passage ?
• Relevez les indices qui le montrent.
• Que fait le narrateur dans ce passage ?
• Comment est organisée la description ?
• Selon vous, en décrivant minutieusement la marché, le narrateur
ressemble à quel type de journaliste ?

Synthèse :
Le marché de Goderville est décrit par un narrateur qui se trouve en
dehors du récit ce qui donne, donc, lieu à une focalisation externe dans la
mesure où le narrateur décrit juste ce qu’il voit et ce qu’il perçoit par les cinq
sens ; plusieurs indices le démontrent :« les cornes des bœufs, les hauts
chapeaux à longs poils…et les voix criardes, aigues, glapissantes…, le long
meuglement d’une vache attachée au mur…tout cela sentait l’étable, le lait et le
fumier… » donc, nous avons tantôt affaire à un narrateur qui décrit ce qu’il voit,
tantôt ce qu’il entend , tantôt ce qu’il sent. L’attitude du narrateur /descripteur
dans ce passage rappelle la posture d’un reporter qui se contente de rapporter les
évènements tels qu’ils ont eu lieu.

A. La fonction de la description :

8
• Quelles sont les parties décrites dans ce passage ?
• Pourquoi le narrateur/descripteur a privilégié la description des
personnages au détriment des autres éléments.
• Qu’est ce qui est le plus décrit chez ces paysans : leur aspect physique,
moral ou bien les deux ? Justifiez votre réponse.
• Est ce qu’on peut trouver ce genre de personnages dans notre
quotidien ?
• A partir de ce qu’on vient de voir, il s’agit de quel type de description
puisque les personnages et les animaux sont présentés comme faisant
partie de la vie réelle et quotidienne ?

Synthèse:
Ce passage cherche à mettre en exergue plusieurs composantes du marché
comme les vaches, les bœufs, la charrue et plus particulièrement les paysans. Le
narrateur a privilégié ces derniers car ils apportent plus de vivacité et de véracité
et constituent le miroir de la société paysanne de l’époque. Ils sont décrits à
partir de leur aspect vestimentaire et physique ; chose qui reflète leur aspect
moral. Ceci fait que nous avons affaire à une description réaliste qui cherche,
par la minutie du détail, à créer cet effet de réel.

C. Le rôle de l’exposition :
• Que constitue le marché et les paysans dans la suite de l’histoire ?
Quels sont leurs rôles ?
• Que fait un narrateur, ordinairement, dans le début de son ouvrage ?
• Que cherche le narrateur/descripteur à atteindre en décrivant le marché
et les paysans ?

Synthèse :

9
Le marché constitue le cadre général de l’histoire (la nouvelle)
c'est-à-dire le lieu où l’action aura lieu et les paysans sont les personnages qui
vont participer à l’histoire d’une manière ou d’une autre. Donc le narrateur
cherche à présenter le lieu et les protagonistes de l’histoire. L’exposition,
comme l’incipit dans le roman, sert à exposer les divers éléments qui vont
former l’histoire.

Synthèse générale :
La présence d’un narrateur externe à l’histoire qui se contente de décrire
les choses comme elles se présentent à ses sens donne lieu à une sorte de
description réaliste. Celle-ci constitue l’une des caractéristiques principales de
la nouvelle réaliste. Cette dernière présente des personnages, des lieux, des
actions qui pourraient exister dans le monde réel, ordinaire. Cette exposition,
en présentant le marché et les paysans qui le constituent permet de donner une
idée précise sur la description et sur la représentation réaliste dans une
nouvelle de ce genre.

10
Fiche n°2

Activité de langue

Les procédés de caractérisation

Support : Corpus de phrases.


Durée : 1 heure.
Niveau : Tronc commun.
Compétence : Etudier les différents procédés de la caractérisation.
Capacité : - Reconnaître les différents types d’adjectifs.

I- Observation :

1. Le pauvre homme vit dans une petite toilette.

2. Le film d’Harry Potter est très intéressant.

3. La maîtresse parait souriante et détendue après les vacances.

4. L’homme au chapeau noir est un terroriste.

5. Le jardinier cultiva des choux-fleurs.

6. La mère, rassurée, autorisa son fils à voyager avec ses amis.

• Qu’est-ce que vous remarquez au niveau de ces phrases ?


• Quel est le point commun entre elles ?
• Est-ce qu’il s’agit d’une narration ?

→ Les six phrases visent toutes à décrire mais chacune d’une façon différente en
utilisant des procédés linguistiques différents.

11
1. La description s’effectue dans la première phrase par le biais de l’adjectif

qualificatif (petite) qui a ici la fonction d’une épithète.

2. La description d’Harry Potter se réalise par le truchement d’un adjectif


qualificatif aussi qui a dans cette phrase la fonction d’un attribut
(intéressant).

3. Le participe présent « souriante » et le participe passé « détendue » jouent


le rôle d’un attribut et servent à décrire l’attitude et la posture de la
maîtresse dans la troisième phrase.

4. Dans la quatrième phrase, l’homme est décrit à travers son (chapeau noir)
qui a ici la fonction d’un complément de nom introduit par la préposition
« au ».

5. Dans la cinquième phrase, il s’agit d’un mot composé et dont le second


nom « fleur » joue le rôle d’un complément de nom sans préposition.

6. La mère est présentée comme étant « rassurée ». Ce dernier est un


participe passé qui apparaît en apposition dans cette phrase.

II- Conceptualisation :
La caractérisation est la manière d’indiquer avec précision les
caractéristiques d’un objet, les signes distinctifs d’un personnage en
utilisant les procédés de caractérisation dont nous avons vu six : l’adjectif
qualificatif, l’épithète, l’adjectif qualificatif attribut, le participe présent
ou passé attribut, le complément de nom introduit par une préposition, le
complément de nom sans préposition et l’apposition. Toute description
repose sur la caractérisation et a pour but de reconstruire le réel dans un

12
discours en sélectionnant l’objet de la description et en caractérisant ce
réel.

III- Appropriation :
Exercice d’application :
Relevez les divers procédés qui servent à décrire les paysans dans le
premier passage de la ficelle tout en précisant leur nature et leur fonction.
Support : « Sur toute les routes de Goderville…deux bras et deux pieds. »

13
Fiche n° 3

Activité orale

Support : L’incipit de La Ficelle de Maupassant.


Durée : 1 heure.
Niveau : Tronc commun.
Compétence : Comparer et décrire
Capacités : - Décrire à partir d’un extrait.
- Discuter et s’exprimer oralement.
Sujet : « À partir de votre lecture de La Ficelle de Maupassant,
comparez les paysans de Goderville et les paysans marocains en les
décrivant. »

I- Compréhension globale :
 Questions directives :
• Sur quel milieu social nous renseigne le texte ?
• Comment les paysans de Goderville sont-ils présentés ?
• Est-ce que cette description est valorisante ?
• Pourquoi le narrateur, en décrivant les paysans, les a assimilés à des
bêtes ?
• Est-ce que ces paysans font écho avec les animaux ?
• Y-a-t-il une différence ou une ressemblance entre ces paysans et les
paysans marocains ? Où se manifeste-t-elle ?

14
II- Déclenchement de la discussion :
 Questions directives :

• Est-ce que les paysans marocains sont cultivés ?


• Comment se comportent-ils ?
• Quel est le type de vie que mènent les paysans marocains ?
• Quelle est leur situation matérielle ou financière ?
• Comment faut-il procéder pour améliorer leur situation sociale ?
• Actuellement, dans les pays développés, les paysans partagent-ils le
même niveau de vie des paysans marocains ?
• Est-ce que le gouvernement marocain aide-t-il ces gens pour améliorer
leur condition ?
• A votre avis, quels sont les moyens et les solutions qui peuvent contribuer
à la progression de cette couche sociale ?

15
Fiche n°4
Production écrite

Support : L’exposition de La Ficelle de Maupassant.


Durée : 1 heure.
Niveau : Tronc commun.
Compétence : Décrire un lieu.
Capacités : -Produire un texte en respectant les consignes.
-Employer et varier les procédés de caractérisation.

Sujet : «A la lumière de ce que vous avez étudié dans l’exposition de La


Ficelle, rédigez un petit texte dans lequel vous décrivez le marché de votre
quartier.»

I- Phase orale :
1. Présentation du sujet.
→ Expliquer la consigne.
2. Recherche des idées :
→ Genre d’écrit : texte descriptif.
→ Temps de description : l’imparfait.
→ Procédés de description : adjectifs, compléments de nom, appositions,
relatives,…
→ Décrire les marchands : comportements, aspects vestimentaires…
→ Décrire la foule : attitudes, voix…
→ Décrire la marchandise.

16
II- Phase écrite :
• Demander aux élèves de rédiger en groupes de deux personnes en
respectant les consignes.
• Aider les élèves et corriger leurs erreurs en se déplaçant dans les rangs.

III- Quelques lectures de proposition.


• Demander aux élèves de lire leurs productions.

IV- Traces écrites :


• Porter une production moyenne des élèves au tableau afin de la
corriger collectivement.

Exemple :
Le marché de notre quartier est le carrefour de tous les autres
quartiers voisins. Le jour du marché était un jour exceptionnel. Les
marchands, dont les visages étaient brûlés par le soleil, montraient une
vivacité incontournable. Actifs comme toujours, les marchands exposaient
leur marchandise bien présentée pour accrocher l’attention des clients.
Leurs voix rock s’entremêlent pour maître en valeur leurs produits, qu’il
s’agissait de fruits, de légumes, d’épices ou autres, comme si la
présentation ne leur suffisait pas. Chacun d’eux essayait d’attirer le
maximum de clients possibles par ses prix exceptionnels. Les gens, quant
à eux, se précipitaient pour profiter de ces offres. Le mélange des voix,
des couleurs, de tous types de gens faisait l’originalité de notre marché.

17
Support de la fiche n°5

Mignonne
Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las! Voyez comme en peu d'espace,


Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir!
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir!

Donc, si vous me croyez, mignonne,


Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse:
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Pierre de Ronsard, 1550

18
Fiche n° 5

Activité de lecture

Lecture méthodique

Support : Mignonne, une ode de Pierre de Ronsard.


Durée : 1 heure.
Niveau : Tronc commun.
Compétence : Etudier une ode.
Capacités : - Dégager les caractéristiques d’une ode.
- Repérer les thèmes dominants.

I- Identification du texte :
 Lecture magistrale du poème.
 Questions de compréhension :
• Quelle est la forme du texte ?
• De combien de vers se compose-t-il ?
• Comment les vers sont-ils organisés ?
• Quelle est la forme des rimes ?
• Combien de syllabes comporte chaque vers ?

II- Hypothèses de lecture :


 L’aspect de la jeune fille.

 La représentation de la jeune fille pour le poète.


 La beauté est éphémère.

19
III- Axes de lecture :
A. Premier axe : L’aspect de la jeune fille.
• Relevez les indices qui montrent l’insistance du poète sur l’aspect
physique de la jeune fille ?
→ Mignonne, qui ce matin déclose, a point perdu cette verprée, son teint au
votre pareil- ses beautés, votre age fleuronné, sa plus verte nouveauté.
• Que fait le poète dans ce poème ?
→ Il décrit la beauté de la jeune fille en la comparant à une rose.
• Comment Ronsard rapproche la beauté de la jeune fille à celle de la
rose ?
→ Par son épanouissement le matin, sa couleur pourprée, les plis de sa robe
(ses pétales),…

B. Deuxième axe : La représentation de la jeune fille pour le


poète.
• Que représente la jeune fille pour le poète ?
→ Elle représente une rose épanouie dont la couleur est pourprée qui ne
doit pas oublier que la vieillesse fait disparaître cette beauté.
• Relevez tous les éléments relatifs à la rose ?
→ La rose, déclose, verprée, fleuronné, nature, fleur…

C. Troisième entrée : Une beauté éphémère.


• Que annonce le poète à la jeune fille après l’avoir comparée à une rose
et divulgué sa beauté ?
→ Il lui annonce que cette beauté va ternir avec le temps. Elle va vieillir.
• Relevez les éléments qui annoncent que cette beauté ainsi que la
jeunesse disparaiteront avec le temps ?

20
→ Tandis que votre âge fleuronne, en sa plus verte nouveauté, cueillez
votre jeunesse, la vieillesse fera ternir votre beauté…

Synthèse :
L’ode est une forme poétique lyrique, destinée à être mise en
musique et chantée. Mignonne est une ode composée de trois strophes
égales (sizain) et de vers courts.
Ronsard est le premier à avoir adopté l’ode comme une forme
nouvelle dans la poésie française. Dans cette dernière, il insiste sur
l’aspect de la jeune fille et la compare à une rose. Elle puise son thème de
la nature qui est présentée d’une façon très concentrée d’où le champ
lexical de la nature.
L’ode de Ronsard met en exergue une leçon de morale à travers
l’exemple de la jeune fille et sa beauté éphémère.

21

Vous aimerez peut-être aussi