Vous êtes sur la page 1sur 3

1

Introduction générale

L’exploitation minière est en forte progression dans le monde, entrainant ainsi unecroissance
économique remarquable à l’échelle international. Dans certains

pays, il

s’agit d’une activité nouvelle qui d’ailleurs a surpris par la rapidité de sondéveloppement, en raison de
l’envolée du prix des matières premières sur le marché

mondial et de la découverte de nombreux gisements.De coup, les activités reliées à un projet minier
peuvent affecter La plupart des

composantes de l’environnement. L’eau, le sol, l’air, la végétation, la faune et le paysage seront touchés
avec plus ou moins d’impact selon la dimension du site.

En effet, les eaux souterraines représentent

95% de l’eau douce de la planète (Morris

2003). Ressource cachée, l’amenuisement et la dégradation de sa qualité ne sont pas

facilement perçus. Les eaux souterraines viennent généralement en complément deseaux de surface
facilement accessibles.Aussi,

d’

une importance capitale dans la plupart des régions du monde. Toutefois,cette ressource qui était jadis
de bonne qualité, se trouve actuellement menacée pardiverses sources de contamination ponctuelles et
diffuses. Notre travail repose sur trois chapitres :Premièrement, nous présentons des généralités sur les
ressources des eauxsouterraines.Ensuite, nous

La métallurgie est l'art d'extraire les métaux de leurs minerais. Compte tenu du caractère oxydant de
l'atmosphère terrestre, les minerais contiennent généralement les éléments métalliques à l'état oxydé
(carbonates, sulfures ...). Pour obtenir des métaux "purs" il est nécessaire de mettre en oeuvre
différentes étapes.

L'hydormétallurgie conerne la préparation des métaux en phase aqueuse suivant quatre étapes :
dissolution acide : lixivation. C'est l'attaque d'un minerai par une solution aqueuse généralement acide
ou basique. La dissolution est effectuée vers 55 à 65 °C, la chaleur étant apportée par la dissolution des
oxydes.

précipitation des ions Fe(II) et Fe(III) pour leur élimination.

purification par cémentation : La cémentation, l'un des plus anciens procédés électrochimiques mis en
jeu en métallurgie consite en la réduction d'un cation métallique par un métal.

électrolyse : obtention d'un métal très pur.

Qu’est-ce qu’un impact environnemental ?

Le concept d'impact environnemental désigne l'ensemble des modifications qualitatives, quantitatives


et fonctionnelles de l’environnement (négatives ou positives) engendrées par un projet, un processus,
un procédé, un ou des organismes et un ou des produits, de sa conception à sa « fin de vie ».

L’évaluation d’un impact environnemental est quantifiée grâce à la mesure d’indicateurs de flux et
d’indicateurs d’impact potentiels.

Pour l’air, on retient cinq indicateurs :

contribution à l’effet de serre ;

acidification de l’air ;

formation d’ozone troposphérique ;

appauvrissement de la couche d’ozone ;

particules et effets respiratoires des substances inorganiques.

Pour l’eau, on en retient quatre :

eutrophisation des eaux douces ;

écotoxicité aquatique ;

eutrophisation des eaux marines ;

consommation d’eau (indicateur de flux).

Pour les ressources des sols et la santé humaine, on utilise les quatre indicateurs suivants :
consommation d’énergie primaire (indicateur de flux) ;

épuisement des ressources non renouvelables ;

toxicité humaine ;

occupation des sols.

prévu, la mesure de l’impact environnemental est obligatoire afin d’en atténuer les effets négatifs.
L’impact environnemental est l’objet d’analyses visant à le qualifier et le quantifier. Pour parvenir à
mesurer cet impact environnemental, on utilise comme étalon la norme ISO 14001.

Les incidences de l’impact environnemental sont classées en fonction de leur intensité, de leur durée, de
leur fréquence, de leur probabilité et de leur étendue. La mesure de l’impact environnemental est un
préalable indispensable à toute activité pouvant potentiellement menacer le cadre naturel d’un site.

Qu'est-ce que le label isr ?

POUR ALLER PLUS LOIN

Vous aimerez peut-être aussi