Vous êtes sur la page 1sur 3

Bonjour ! quel grâce de voir un nouveau jour ?

Lissons et réfléchissons ensemble sur


le texte de ce jour Matthieu 8 : 28-34.

Verset 28 :
Quand il fut arrivé de l’autre côté du lac, dans la région de Gadara, deux hommes qui étaient sous l’emprise de démons
sortirent des tombeaux et vinrent à sa rencontre. Ils étaient si dangereux que personne n’osait plus passer par ce chemin
(Matthieu 8:28).

Ces possédés habitaient dans des cavernes naturelles ou artificielles creusées dans le roc
sur le flanc de la colline qui servaient de tombeaux et d’abri pour ces deux hommes, un peu
comme le cimetière géant du Caire. Ces lieux étaient rituellement impurs selon la Loi de
Moïse et à cette époque considérés comme des repères de démons. Ce récit montre que cette
possession démoniaque n’était pas simplement une maladie mentale, mais que de mauvais
esprits peuvent réellement contrôler les actions et les paroles de leurs pauvres victimes.
Parallèlement à la création physique, il existe un monde troublant et mystérieux peuplé
d’anges déchus qui ont des titres différents selon leur niveau d’autorité. Je cite un passage
écrit par l’apôtre Paul :
Car nous n’avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les
Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste (Ephésiens 6:12).

Jésus et ses disciples se trouvent dans la région de Gadara au sud-est du lac de Galilée. Les
habitants descendaient de la tribu de Gad et élevaient des pourceaux, ce qui était interdit par
la Loi de Moïse, mais il y avait bien longtemps qu’ils se conduisaient en purs païens. Selon
le récit parallèle de Luc et de Marc, ces hommes étaient habités par de nombreux démons.
Verset 29 :

Et voici qu’ils se mirent à crier : — Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu nous tourmenter avant le temps ?
(Matthieu 8:29).

Ce sont les démons qui s’expriment et non les hommes. La première phrase : Que nous
veux-tu, Fils de Dieu ? est une formule idiomatique qui veut dire : Pourquoi te mêles-tu de
nos affaires ? Il est intéressant de noter que celui qui parle est venu de lui-même devant du
Seigneur et l’appelle Fils de Dieu. Ils témoignent immédiatement de la divinité du Christ,
mais se tiennent à distance. Ils savent très bien à qui ils ont à faire et sont conscients du
caractère inéluctable du jugement qui leur est réservé. Les démons sont étonnés de cette
soudaine présence du Fils de Dieu, leur juge au dernier jour. Ils se demandent si l’heure de
leur châtiment vient déjà de sonner d’où la question : Es-tu venu nous tourmenter avant le
temps ? Ces démons croyaient tout à fait en l’historicité de Jésus, mais pour eux cela
signifiait le jugement. Ce n’est pas la connaissance cérébrale qui compte devant Dieu, bien
au contraire. Je cite un passage du Nouveau Testament :
Tu crois qu’il y a un seul Dieu ? C’est bien. Mais les démons aussi le croient, et ils tremblent. Tu ne réfléchis donc pas !
Voici la preuve que la foi sans les actes ne sert à rien ? (Jacques 2:19).

La foi intellectuelle qui n’est pas suivie d’actions dignes d’un changement intérieur, est tout
à fait inutile.
Versets 30-31 :

Page 1 sur 3
Or, il y avait, à quelque distance de là, un grand troupeau de porcs en train de paître. Les démons supplièrent Jésus : — Si
tu veux nous chasser, envoie-nous dans ce troupeau de porcs (Matthieu 8:30-31).

Sachant que Jésus allait les chasser, les mauvais esprits demandent l’autorisation de
posséder les porcs. Ils craignent pour des raisons non spécifiées, de se trouver sans demeure
physique. Selon un passage parallèle, ils supplient Jésus de ne pas les envoyer dans l’abîme.
Cet endroit est mentionné dans l’Apocalypse comme étant une prison pour Satan. La
demande des démons montre que le diable et les autres anges déchus ne peuvent que se
soumettre au Seigneur malgré leur révolte contre lui.
Verset 32 :

Allez ! leur dit-il. Les démons sortirent de ces deux hommes et entrèrent dans les porcs. Aussitôt, tout le troupeau s’élança
du haut de la pente et se précipita dans le lac, et toutes les bêtes périrent noyées (Matthieu 8:32).

Jésus accède à la demande des démons, mais les porcs rendus fous furieux par ces hôtes
indésirables se sacrifient. Les personnes adonnées aux pratiques occultes, qui entretiennent
des relations avec le monde des ténèbres, finissent souvent de mort violente, dont le suicide.
Le mal travaille à sa propre destruction. Comme je l’ai dit, les porcs étaient des animaux
impurs. Qu’ils aient été gardés par des Juifs ou des païens, c’était de toute façon une
violation de la loi de Moïse pour le pays d’Israël. Cette destruction du troupeau est un
jugement contre les habitants de cette contrée.
Versets 33-34 :

Les gardiens du troupeau s’enfuirent, coururent à la ville et allèrent raconter tout ce qui s’était passé, en particulier
comment les deux hommes qui étaient sous l’emprise de démons avaient été guéris. Là-dessus, tous les habitants de la ville
sortirent à la rencontre de Jésus et, quand ils le virent, le supplièrent de quitter leur territoire (Matthieu 8:33-34).

Cette fin d’histoire est surprenante. Ici a lieu la première résistance au ministère du
Seigneur et pour des raisons de gros sous. Les gens ne veulent pas du Christ, car ils craignent
quelqu’un qui a un tel pouvoir, mais surtout par peur de perdre davantage de troupeaux. Ils
considéraient que leur trafic illicite était préférable à la guérison de ces pauvres
démoniaques. La présence de Dieu inquiète notre monde bien davantage que la puissance de
Satan pourtant l’ennemi juré des hommes qui ne veut que dominer et dégrader leur corps et
leur esprit. Le Seigneur, invité à quitter ces lieux, n’y est plus jamais retourné.

C’est une leçon pour nous. Il est possible de rejeter Dieu au point où il ne reviendra plus
frapper à votre porte. Pour ce qui est de cette région, tout en partant, Jésus laissa un
témoignage sur place puisque selon un passage parallèle, l’un des démoniaques guéris devint
un prédicateur fidèle du Christ dans le pays de Gadara. Je lis ce passage :

L’homme qui avait été libéré des esprits mauvais lui demanda s’il pouvait l’accompagner, mais Jésus le renvoya en lui
disant : Rentre chez toi, et raconte tout ce que Dieu a fait pour toi ! Alors cet homme partit proclamer dans la ville entière
tout ce que Jésus avait fait pour lui (Luc 8:38-39).

Question : 1 -Comment considérez-vous Jésus-homme ?


2-Qui a reconnu en Jésus le Fils de Dieu ? Quelle attitude a-t-il adoptée en
conséquence ?
Page 2 sur 3
3-Quel est l’événement qui a poussé la foule à supplier Jésus de quitter le
territoire ?
4- Qu’est-il arrivé aux démons ? Aux pourceaux ? Aux démoniaques ?
5-À quel moment avez-vous particulièrement eu conscience du pouvoir
surnaturel de Dieu ? Quelle a été alors votre attitude ?

Prière : Seigneur même les démons reconnaissent que Jésus est ton fils, qu’il y’a une fin
prévu pour se monde ou le péché ne fait que monté en flèche, aide moi père à ne pas te
rejeter lorsque tu frapperas à la porte de mon cœur afin que je vive selon ta parole et non
selon les habitudes de ce monde (Romain 12 :1-2), Amen.

Je te souhaite pleine de grâce tout au long de cette journée. Lazare.

Page 3 sur 3

Vous aimerez peut-être aussi