Vous êtes sur la page 1sur 4

FICHE DE TRAVAUX DIRIGES N°1 DE L’UE CHM111

(ATOMISTIQUE ET LIAISON CHIMIQUE)

Chapitre 1 : PRINCIPAUX CONSTITUANTS DE LA MATIERE


Exercice 1
1.1) Calculer la masse molaire atomique du fer naturel sachant que celui-ci est un
mélange des quatre isotopes stables suivants (Z=26) :
54Fe (5,82 %) de masse molaire atomique 53,939
56Fe (91,66 %) de masse molaire atomique 55,935
57Fe (2,19 %) de masse molaire atomique 56,935
58Fe (0,33 %) de masse molaire atomique 57,933
1.2) Même question qu’en 1) pour l’argon naturel dont la composition isotopique est la
suivante (Z=18) :
36Ar (0,337 %) de masse molaire atomique 35,968
38Ar (0,063 %) de masse molaire atomique 37,963
40Ar (99,600 %) de masse molaire atomique 39,962

Exercice 2
L’élément nickel, de symbole Ni, a pour numéro atomique Z=28. Il existe cinq isotopes
connus du nickel, dont on rassemble les abondances naturelles dans le tableau suivant
(en % des noyaux rencontrés).
Isotope
Abondance
58Ni 68,1
60Ni 26,2
61Ni 1,1
62Ni 3,6
64Ni 0,9

2.1) Rappeler la définition d’un isotope


2.2) Dans la notation AX comment nomme-t-on le nombre A ? Justifier cette appellation.
2.3) Sous la forme d’un tableau, indiquer le nombre de protons, le nombre de neutrons
et la masse molaire en g/mol de chaque isotope du nickel.
2.4) Calculer la masse molaire du nickel naturel.

1/4
Exercice 3
3.1) Le carbone à l’état naturel contient deux isotopes, le carbone 12 (12C) et le carbone
13 (13C) dont les masses molaires (en grammes) nucléidiques sont 12,0000 et 13,0034.
Quel est le pourcentage des deux isotopes dans un échantillon de carbone dont la masse
atomique est égale à 12,01112 ?
3.2) Un troisième isotope du carbone est connu, le carbone 14 (14C). Pourquoi ne le
prend-on pas en compte dans le calcul précédent ?
3.3) La masse atomique du bore naturel est de 10,811. Il est constitué d’un mélange de
deux isotopes de masses molaires atomiques respectives 11,009 et 10,010. Quelle est la
composition isotopique du bore naturel ?
3.4) Les masses molaires atomiques des nucléides 14N et 15N sont respectivement en
grammes 14,0031 et 15,0001. La masse molaire atomique de l’azote est 14,0067 g. Quel
est le rapport de la concentration de 15N à celle de 14N dans l’azote naturel ?

Exercice 4
Quel est le nombre de protons, de neutrons et d’électrons présents dans chacun des
atomes ou ions suivants :
, , , , ,

Exercice 5
5.1) Le tritium comporte deux neutrons et un proton. Calculer son défaut de masse, son
énergie totale et son énergie de liaison par nucléon sachant que sa masse nucléidique en
uma est égale à 3,0161.
5.2) Un des noyaux les plus stables du tableau de classification périodique des éléments
est le 55Mn (Z=25). Sa masse nucléidique (en uma) est égale à 54,938. Déterminer
l’énergie totale de liaison et calculer l’énergie de liaison moyenne par nucléon. On donne
(en uma) :
mproton= 1,00727 ; mneutron= 1,00866 ; mélectron= 0,00055

2/4
Chapitre 2 : MODELES CLASSIQUES DE L’ATOME

Exercice 1
La série de Lymann des raies spectrales résulte du retour direct des électrons excités au
niveau n = 1. Calculer le nombre quantique n de la série de Lymann de l’atome
d’hydrogène pour laquelle le nombre d’onde vaut . On donne

Exercice 2
2.1) Calculer d’après la théorie de Bohr le rayon de la première orbite décrite par
l’électron de l’atome d’hydrogène autour du proton.
2.2) Calculer le potentiel d’ionisation de l’atome d’hydrogène.
2.3) Comment peut-on obtenir ce potentiel à partir des lois des séries spectrales de
l’atome d’hydrogène ?
Données : ; ; ; et

Exercice 3
Calculer les longueurs d’onde des trois premières raies de la série de Balmer de l’atome
d’hydrogène, et les variations d’énergie de l’atome lors des transitions électroniques
correspondantes.

Exercice 4
Dans la série suivante, quels sont les ions hydrogénoïdes ?
3Li2+, 1H+, 1H+, 3B3+, 10B4+, 2He, 2He+, 11B4+, 7N2+, 4B3+

Exercice 5
L’énergie du niveau d’un hydrogénoïde est égale à -122,4 eV
5.1) Quel est le numéro atomique de cet hydrogénoïde et quelle est sa charge ?
5.2) Tracer le diagramme des cinq premiers niveaux d’énergie de l’ion.
5.3) Quelle est la longueur d’onde de la radiation émise lorsqu’on passe de l’état n = 2 à
l’état n = 1 ?

3/4
Exercice 6
On admet que les raies du spectre de l’hélium (Z = 2) ionisé He+ dans l’ultraviolet sont
données par une relation analogue à celle de Balmer pour l’hydrogène :

̅ ( )

La raie de plus grande longueur d’onde dans l’UV correspond à .


6.1.1) Calculer la constante de Rydberg pour l’ion He+.

6.1.2) En déduire une relation entre et le numéro atomique Z de l’hélium.

6.2) Tracer le diagramme énergétique de l’ion He+. On se limitera aux quatre premiers
niveaux.
6.3) Calculer pour l’état fondamental le rayon de la trajectoire électronique et l’énergie
correspondante.
6.4) Calculer la longueur d’onde de la radiation émise par l’ion au cours de la transition
n2 = 3 à n1 = 2.

Proposé par Dr DJAKBA Raphaël

4/4

Vous aimerez peut-être aussi