Vous êtes sur la page 1sur 2

ADP Social Infos,

la fiche N°6

Simplification
du Bulletin
de paie
Les conseils d’Abdelkader Berramdane, directeur de la veille législative d’ADP
“De récentes dispositions permettent de simplifier la présentation du
bulletin de paie. Mais ces dispositions de pure forme ne facilitent pas
pour autant l’établissement ni surtout d’explication du bulletin de paie
aux salariés.” ■ ■ ■

■ Ce que dit la loi Le Chiffre


Les mentions obligatoires du bulletin de paie. Sans en donner une
200 millions
liste exhaustive on peut utilement citer parmi les mentions obligatoires :
le nom et l’adresse de l’employeur, le nom et l’emploi du salarié, C’est le nombre de bulletins
la période et le nombre d’heures auxquels se rapporte le salaire, le de paie établis en moyenne
montant de la rémunération brute du salarié. On ajoutera à ces exemples : chaque année en France.
les cotisations patronales et les retenues opérées sur la rémunération Remis obligatoirement à
versés y compris les charges sociales salariales.
tout salarié qui perçoit son
salaire, le bulletin de paie est
■ Les changements visés l’un des documents les plus
La simplification du bulletin de paie n’est pas un projet nouveau. Le projet produits en France. Entre
annoncé par le Ministère du Budget vise à simplifier la lecture du bulletin de mentions obligatoires et
paie notamment par une reformulation des rubriques de paie. A la suite du
mentions interdites, le
rapport de la commission Turbo, il est désormais admis de regrouper les
lignes de cotisations et contributions patronales assises sur la rémunération, contenu du bulletin de paie est
à condition qu’un récapitulatif soit remis au salarié en fin d’année. fixé par le Code du Travail.
ADP Social Infos,
la fiche N°6

■ Le point de vue d’ADP


Les salariés, dans leur grande majorité, dénoncent un manque de lisibilité du bulletin de
paie. Les employeurs, quant à eux, rencontrent des difficultés à en expliquer le contenu.
Certes, l’intention des pouvoirs publics est louable en soi. Mais il n’en demeure pas moins
que le contenu du bulletin de paie résulte de l’application d’une législation ample et
complexe. On peut effectivement comprendre qu’il soit difficile de justifier le calcul de la
GMP, des assiettes de cotisations en cas de rupture du contrat de travail, de la régularisation
du plafond de cotisations, de la limite d’abattement d’assiette de la CSG/CRDS….
La complexité provient donc naturellement du volume de règles applicables et de leur
technicité qui rendent l’explication du bulletin de paie particulièrement complexe.
Malheureusement, les dernières réformes législatives n’en simplifient guère la lecture.

■ Vos questions, en bref


■ Il semble que la loi envisage des sanctions pénales s’agissant du
bulletin de paie. Est-ce exact ?
La non-remise du bulletin de paie ou l’omission de mentions
obligatoires sont effectivement pénalement sanctionnées.
L’employeur encourt une contravention de 3e classe, soit une
amende de 450 e par infraction. La réflexion sur la simplification
du bulletin de paie doit prendre également en compte ces
dispositions pénales.

■ Pour en savoir +
Pour voir l’actualité sociale en vidéo www.adptv.fr
Pour tout savoir sur ADP www.fr.adp.com

Spécialiste des services pour la gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Publié en avril 2011