Vous êtes sur la page 1sur 31

Designer’s Days 2011 Conversations

Partie 1
Les Membres
de l'Association
Introduction Edito 3

Sommaire Edito /
Entre gens de bonne compagnie
Designer’s Days
Par Alain Lardet
2011 Président des Designer’s Days

Premier cahier Démarrer une nouvelle décennie : un immense challen-


ge après l’anniversaire exceptionnel de nos 10 ans fêté
par les membres de l’Association et un public fidèle et
3 Edito / nombreux qui a répondu infailliblement présent lors de
Entre gens de bonne compagnie la dernière session de Designer’s Days. L’objectif étant
par Alain Lardet, président de continuer l’aventure très longtemps, la volonté qui
guide l’Association depuis quelques mois est simple :
4 Thème 2011 / renouveler, innover, approfondir notre action afin
Conversations que nos visiteurs aient de plus en plus de raisons de
répondre assidûment à nos rendez-vous annuels. Cela
6 Calendrier des évènements semble évident et pourtant cela s’avère complexe dans
la pratique, quand on sait que toutes nos initiatives
8 Les nouveautés 2011 ne sont réalisables que grâce à la force de conviction
et à la disponibilité de nos membres bénévoles et de
10 Les membres de l’Association nos partenaires, tous acteurs incontournables de la
Designer’s Days promotion du design.

Durant 10 ans, Designer’s Days a parfaitement joué


son rôle fédérateur. En 2011, nous souhaitons apporter
Second cahier à chaque catégorie de publics : professionnels, journa-
listes, amateurs, curieux, une série d’événements
qui les satisferont pleinement. C’est la raison pour
3 Les Partenaires Exposants laquelle le thème 2011 « Conversations » a une réso-
nance très particulière. Tout en conservant ce qui a fait
14 Les Ecoles de Design la spécificité et le succès de notre manifestation
– les scénographies ouvertes et accessibles à tous –
17 Les Pays Etrangers nous avons voulu enrichir notre programmation en
invitant au dialogue parce qu’il n’est rien de plus pas-
20 Les Institutions sionnant que d’échanger, d’écouter et de se nourrir des
apports de l’autre. Le design, entre toutes disciplines
23 Tables rondes et Conférences créatives, remplit ce rôle de catalyseur des échanges…
Un objet de design n’est-il pas la traduction exacte
d’une conversation entre un designer, un éditeur, un
industriel ou un artisan ? Aussi, comme tout premier
pas entamant une (r)évolution, 2011 sera l’année
charnière pour aller plus loin vers une nouvelle forme
de manifestation qui réunira tous les modes d’expres-
sion, de débats, d’expositions ou de scénographies que
le design peut recouvrir. C’est la raison pour laquelle,
pour la première fois, nous ne vous donnerons pas seu-
lement rendez-vous pour juin 2011, mais aussi pour la
prochaine décennie. Entre temps, à l’écoute de vos at-
tentes et grâce à la solidarité des entreprises membres
ou partenaires de notre Association, des écoles et des
institutions que nous interpelons nous ferons évoluer
le parcours Designer’s Days vers ce qui est sa vocation :
une grande Semaine du Design à Paris.
4 Designer’s Days 2011 Conversations Introduction Thème 2011 5

Thème 2011
Conversations

Entrer en conversation avec un interlocuteur, hommage, répondre par l’affirmative au designer.


quel qu’il soit, c’est s’ouvrir à lui, autant qu’il s’ouvre à soi. L’objet, la réflexion autour de sa forme, de son usage
C’est le premier pas d’un enrichissement mutuel, voire et de sa pérennité est en soi un sujet qui anime parti-
d’un échange fructueux, ou d’un débat parfois sans ré- culièrement les conversations du début de XXIe siècle.
ponse qui résultera irrémédiablement en une nouvelle Elément fédérateur entre des sociétés, des villes
forme de pensée ou d’idée. Entrer en conversation avec ou des coutumes totalement différentes, la discipline
quelqu’un, c’est accepter de mélanger à un moment qui régit nos gestes quotidiens tend à devenir
donné, sa propre expérience à celle de la personne un langage universel, hors le temps et les modes,
face à soi pour faire évoluer cette expérience en un qui permet de métisser des inspirations venues de loin,
nouvel état, souvent plus abouti, parfois moins réussi. ou trouvées tout près de chez nous, pour créer les
En tout cas, converser c’est mixer, émulsionner, échan- objets qui façonnent notre environnement familier.
ger… C’est tout simplement inviter quelqu’un à parta-
ger une pensée, sortir de l’isolement, mettre en prati- Jamais bavard, le design invite à la conversation,
que sa capacité à être un « animal social ». De là naît car son objet est souvent l’évocation d’une image,
souvent le plaisir de se voir grandi et la satisfaction de l’interprétation d’un message ou de la vision
retrouver son interlocuteur au détour d’une réflexion d’un créateur sur l’âme cachée des objets inanimés.
insoupçonnée, jaillissant de l’alchimie que la rencon- Le design, récemment identifié comme vecteur
tre a provoquée. Ce plaisir discret tiré de l’intimité de de développement économique, devient le liant
l’échange, devient alors un des critères -et la cerise sur d’une certaine forme de développement social,
le gâteau- de ce que l’on recherche au travers de cet à la fois sujet et objet de « Conversations ».
échange gratuit, qui n’aura d’autre fin que lui-même.
L’édition 2011 de Designer’s Days, en proposant
Par sa disposition à concrétiser cette dynamique de « Conversations » comme fil rouge de son parcours,
l’échange, le design se révèle être un vecteur privilégié invitera à visiter la mise en forme de dialogues
par lequel la conversation entre des personnes qui interdisciplinaires, multiculturels, ou transgénération-
ne parlent pas le même langage ni la même langue, nels. Témoin concret de l’époque ou du pays dont il est
qui n’appartiennent pas même à des sociétés voire des tiré, l’objet de design se fera métisse, fruit du partage
civilisations identiques, peuvent entrer en conversa- et des échanges entre les designers, les créateurs,
tion. La notion même de plaisir n’est jamais très loin, parfois les artistes invités à participer à la semaine
Jean de la Bruyère qu’on le retrouve dans la contemplation esthétique parisienne du design.
d’une forme réussie ou tout simplement dans l’agré-
ment infiniment répété de l’utilisation d’un objet « Conversations », entrez, vous êtes bienvenus.
familier que l’on chérit et qui tous les jours nous rend
service. Utiliser c’est en quelques sortes rendre
6 Designer’s Days 2011 Conversations Introduction Les nouveautés 2011 7

Les nouveautés Les nouvelles Les nouveaux


2011 étapes partenaires
du parcours de Designer’s Days

En 2011 et comme chaque année, le parcours L’association s’agrandit et accueille Les partenaires de Designer's Days constituent Enfin, cette année le design converse avec d’autres
Designer’s Days réserve à son public de nombreuses de nouveaux membres : également un groupe riche et diversifié, disciplines et invite l’artisanat, l’artisanat
surprises qui enrichissent la manifestation grâce auxquels le parcours prend corps dans la ville d’art et les arts décoratifs au travers de Talents
en permettant à différents acteurs de faire leur Cappellini / Deco Design Lea Ceramiche / en offrant au public une programmation en accord (Ateliers d’art de France), le Mobilier National, le
entrée sur le circuit : Gaggenau / Hermès / Puiforcat / avec les propositions faites par les membres Petit Palais et la rétrospective consacrée à Charlotte
Silvera Poliform / Silvera Wagram / de l’Association. Perriand, ou encore les ambassades (Israël, Danemark,
Showrooms et magasins qui rejoignent les rangs Pologne, Autriche, Suède) présentes sur le parcours.
des membres de l’Association Designer’s Days et La diversité des profils de ces maisons, éditeurs,
à ce titre prennent une part active à la mise en œuvre fabricants ou distributeurs montre que le fil rouge Pour terminer, à noter en grande première pendant
de la programmation, de l’Association Designer’s Days reste toujours En 2011, on trouvera parmi eux de nouveaux venus Designer’s Days, la demi-journée de Speed Dating
la collaboration avec des designers contemporains. dans le monde de l’édition à l’instar d’Artuce, organisée à l’initiative du VIA pour que designers et
écoles dont les étudiants se mobilisent pour Ce critère de sélection permet de réunir en un groupe éditeur de luminaire ; Gambs, concept store déve- entreprises puissent se rencontrer et mettre en œuvre
montrer un visage plus expérimental du design, cohérent les grands noms du design mobilier, loppé par Herve Gambs dédié à l’univers de la nature des projets innovants et créatifs dans l’univers du
les maisons de tradition et de savoir-faire ou Made In Design, leader du design sur internet design mobilier. Encore jamais réalisée en France, une
Musées, institutions et ambassades étrangères et les porte-parole auprès du public que sont qui développe en 2011 ses première éditions dont les telle opération promet de nombreuses rencontres
en France, qui affirment leur volonté de s’unir à l’Asso- les distributeurs. premiers prototypes seront exposés sur le parcours. et d’heureux dénouements.
ciation Designer’s Days dans sa mission de promotion
et de rayonnement du design. Des galeries, avec BSL ou Edition Limitée.
Pour la première fois FR66, récompensé en 2010 par
Partenaires industriels et galeries qui montrent le Prix Designer’s Days - Intramuros pour la Diffusion
d’autres interprétations de ce que peut être l’édition du design, participera également à la manifestation.
de design mobilier.
À côté de ceux là, d’autres acteurs ou observateurs
En parallèle de ces nouvelles étapes du parcours, attentifs du monde du design offriront de partager
le programme Designer’s Days s’enrichit cette année de leur regard sur la discipline en ouvrant leurs portes
nombreuses tables rondes, ateliers créatifs, workshops le temps de quelques jours : Li Edelkoort, en mettant
et moments privilégiés d’échange avec les designers en scène le Food Design, l’architecte Charles Zana,
et les maisons, qui rythment les cinq jours intenses de proposant une exposition dialogue entre Michele de
cette (re)découverte du Design à Paris. (voir calendrier Lucchi et Andrea Branzi ou le nouveau Silencio, lieu
des événements p.6 à 7). de culture et d’échanges créé par David Lynch, dont le
nom semble un clin d’œil à une manifestation placée
sous le signe de la conversation.
8 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 9

Trompe l’œil Hayon Circus ! Nomade et transformiste Conversations entre Eau et Lumière
par Lucie Bourreau, par Jaime Hayon par Fabrice et Didier Knoll par A+A Cooren
Lily Alcaraz et Léa Berlier

Broderie Flowers, Point Final by Lucie Bourreau, photo : Philippe Simon

En octobre 2010 Arte lançait, avec la Ville de Paris, un Le designer espagnol Jaime Hayon, partenaire pri- La conversation est le premier des métissages. Tout le monde a un jour éprouvé cette douce sensation
concours de création adressé à de jeunes designers. L’ob- vilégié de Baccarat, signe en 2009 avec un immense Pour l’illustrer B’Bath propose pour Designer’s Days de l’eau sur son visage, cet émerveillement face au
jectif : poser un regard contemporain sur le revêtement succès la collection « Crystal Candy Set ». Il renouvelle une réinterprétation des espaces et des fonctions miroitement du soleil sur les parois rocheuses d’une
mural et éditer une collection qui permette d’étendre les cette année cette joyeuse collaboration en présentant d’une salle de bain, favorisant des instants de vie, crique. En plongeant dans l’eau, elle nous emmène
propositions créatives d’Arte. En janvier 2011, ce n’est pas en avant-première une série de boîtes en porcelaine et seul ou à plusieurs : monologue, dialogues, conversa- dans un monde illuminé par une lumière vivante.
un mais deux lauréats qui sont pour élus afin d’entamer cristal sur le thème du Zoo, qu’il met en scène comme tions de convives. La baignoire se fait lit de repos ; Dans le port, de doux reflets animent le coucher du
une collaboration avec l’éditeur belge. Lucie Bourreau, s’il s’agissait de l’arrivée d’un petit cirque naïf et coloré la vasque : table d’hôte ; le cabinet de toilette : siège soleil sur les coques des bateaux. À l’heure du bain en
designer textile, propose d’emmener Arte dans un univers dans la salle de Bal … de bureau. Dans les psychés des coiffeuses en vis- extérieur, un petit insecte s’invite à la partie. Pendant
poétique inspiré des pliages. Créant de véritables surpri- à-vis, des conversations filmées passent en boucle. les Designer’s Days, le tandem A+A Cooren souhaite
ses visuelles sur les murs, elle réinterprète le principe du La salle de bain devient un nouveau moyen de locomo- faire revivre ces émotions issues de la conversation
papier peint en jouant sur les effets visuels et la percep- tion ; elle est nomade. Des amitiés se font et se défont entre l’eau et la lumière, deux éléments indispensables
tion de celui qui passe devant le mur, même sans y prêter en leur sein, depuis les thermes romains jusqu’aux à la vie. La lumière, l’eau, le son ainsi que les expérien-
attention… Lily Alcaraz et Lea Berlier, proposent en tan- voyageurs d’Ingmar Bergman. ces des visiteurs participent à cette conversation.
dem une vision du revêtement mural tout en volume et en
délicatesse. Subtilité des motifs et des effets de matière,
leur intervention promet de placer le papier peint dans
un registre contemporain et doux. Les deux créatrices
mettent en scène une atmosphère graphique qui marie
de façon exceptionnelle la modernité et l’impression de
confort dans un cocon chaleureux. En proposant
de découvrir les créations de ces trois designers sur le
parcours Designer’s Days, Arte affirme sa volonté de
s’ouvrir à la jeune création. Une façon très concrète de
répondre à la thématique « Conversations ».

Baccarat
Arte 11, place des Etats Unis - 75116 Paris B’Bath Boffi Bains
6 bis, rue de l’Abbaye - 75006 Paris www.baccarat.fr 108 bis rue du Cherche Midi - 75006 Paris 12 rue de la Chaise - 75007 Paris
www.arte-international.com Contact presse : Caroline Delaurens / Julien Guitard www.bbath.fr www.boffi-bains.com
Contact presse : S2H Communication / Capucine Burtschell T. +33 (0)1 40 22 11 50 / caroline.delaurens@baccarat.fr Contact presse : Aurélie Sassier Contact presse : Agence 14 Septembre / Emilie Stofft
T. +33 (0)9 53 37 44 89 / contact@s2hcommunication.fr T. +33 (0)1 40 22 11 18 / julien.guitard@baccarat.fr T. +33 (0)1 53 63 17 05 / asassier@bbath.fr T. +33 (0)1 55 28 38 28 / emiliestofft@14septembre.fr
10 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 11

Conversations Savoureuses Raconte-moi une histoire


par Mathilde Bretillot par les étudiants de l’ECAL
Conversation en pointillés
ConversaSon
par Patrick Norguet
par Stéphanie Balini et Théophile Besson

Photo : Sophie Brandstrom


La cuisine des sentiments, la cuisine des idées, Les « Dômes insonorisants » vous accueillent Sous le patronage du design, de constructifs échanges La collection Waves et Lines est produite avec une
la cuisine des émotions, la cuisine des sensations. pour chuchoter, confesser, confier, disserter, débattre, se poursuivent entre Christofle et l’ECAL (Ecole cantonale technologie avancée Full HD Slimtech qui permet
La cuisine : lieu du formidable quotidien. déclarer, parlementer, philosopher... Pour cette d’art de Lausanne). Partenaire depuis 2009 du Master d’imprimer un décor sur du grès cérame, faisant
« Conversations » : les conversations sont des tartelet- nouvelle édition de Designer’s Days au showroom of Advanced Studies Luxury & Design, Christofle soutient ressortir la sensualité du matériau. Les motifs sont
tes en pâte feuilletée garnies aux deux tiers d’une fran- Bulthaup - Odéon, les designers Stéphanie Balini et ce défi créatif relevé avec brio par des étudiants venus fait d’une composition de lignes et traits qui se suivent,
gipane parfumée au rhum ou d’une crème pâtissière Théophile Besson associent leurs idées pour créer des du monde entier. Pour le workshop 2011, placé sous s’enchevêtrent, se superposent. D’abord dessinés
aux amandes, puis recouvertes d’une seconde abaisse espaces d’échanges confidentiels. Au creux de larges la direction de Xavier Perrenoud, Christofle confie aux à la main puis transformé par l’ordinateur, ces traits
de feuilletage et enfin d’une couche de glace royale. volumes calfeutrés, les visiteurs trouvent un confort étudiants un sujet qui lui est cher : le cadeau de naissan- produisent une vibration accentuée par leurs varia-
Le dessus est décoré de minces bandelettes en rognu- et un bien-être sonores qui les invitent à converser ce. Ces objets en argent, chargés de sentiment, symboles tions de couleur. Ces panneaux de céramique assem-
res de feuilletage, disposées en croisillons. D’après le à l’écart de toute pollution auditive. La scénographie de transmission culturelle et familiale accompagnent blés dans une forme donnée produisent un réseau,
dictionnaire de l’Académie des gastronomes, elle serait trouve son origine dans la collaboration avec les socié- ceux qui les reçoivent tout au long de leur de vie. Tradi- une trame de lignes, propice à la conversation,
née à la fin du XVIIIe siècle et devrait son nom au titre tés Le Deun Luminaires et Domeau&Pérès. La Confédé- tionnels voire quasi-institutionnels, comment peuvent-ils au dialogue, à l’échange. La scénographie est baptisée
d’un ouvrage à la mode, Les Conversations d’Émilie, de ration Européenne du Lin et du Chanvre est également être réinventés ? Comment conserver les qualités intem- « conversation en pointillés » puisqu’elle suit cette
Mme d’Épinay (1774). Les conversations sont des tarti- partenaire de ce projet original. porelles de la matière tout en amenant plus de légèreté, idée de réseau constructif et dialoguant.
nettes de langage garnies aux deux tiers de sentiments de poésie et d’humour dans la création ? C’est avec une
parfumés à l’amour tendre et au venin piquant, puis grande sensibilité que les étudiants de l’Ecal ont posé un
recouvertes d’une touche de savoir-vivre et d’un lit de regard décalé, ludique et rempli de tendresse sur ce brief
doigté. Le dessus est décoré de quelques sourires en exigeant. Le résultat : 14 créations inattendues, pétries
coin et d’un œil à l’affût, en mouvement perpétuel. d’une nostalgie délicieusement retro mais dont l’inven-
tivité rappellent qu’elles s’inscrivent dans leur temps.
Ces objets seront présentés en exclusivité dans le cadre
des Designer’s Days à Paris, et pour certains d’entre eux
édités par la suite au sein des collections Christofle.

Bulthaup Odéon
Boffi Paris 14 rue Monsieur le Prince - 75006 Paris Christofle Deco Design / Lea Ceramiche
234 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris www.bulthaup-odeon.com 9 rue Royale - 75008 Paris 17 avenue de Friedland - 75008 Paris
www.boffi.com www.bessonbalini.com www.christofle.com www.ceramichelea.it
Contact presse : Agence 14 Septembre / Emilie Stofft Contact presse : Gisèle Gaudissard Contact presse : Tatiana Troubetzkoy Contact presse : Massimo Sambiasi
T. +33 (0)1 55 28 38 28 / emiliestofft@14septembre.fr T. +33 (0)1 43 29 18 17 / info@bulthaup-odeon.com T. +33 (0)1 55 27 99 61 / t.troubetzkoy@christofle.com T. +33 (0)1 45 63 73 79 / deco.design@eureca.biz
12 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 13

Conversations Mega mix Conversations avec les chefs Jeu de chaise


par Bruno Frisoni par Pierre de Gastines par Anne-Sophie Pic par Denis Montel

Bruno Frisoni, créateur de souliers exceptionnels, Tel un coup de foudre, une matière, une couleur, un Après plusieurs mois de rénovation, la galerie Avec l’ouverture en 2010 de son magasin rue de Sèvres,
réinterprète le thème de la conversation. Dans un dessin révèlent une nouvelle ambition, de nouveaux Gaggenau ouvre à nouveau ses portes rue de Tilsitt, dédié à l’univers de la maison, Hermès témoigne de son
univers haute couture et chic, il crée pour Dedar… territoires. Tout se concrétise et l’envie est là ! Un en plein cœur de la capitale. Ce showroom d’exception engagement dans l’ameublement et la décoration d’in-
un objet exceptionnel… nouveau voyage, une quête de l’excellence au gré des accueille les visiteurs dans un élégant hôtel particulier térieur. En 2011, après avoir renoué avec ses racines
étapes quotidiennes. Les grandes malles se sont décoré avec raffinement. Véritable source d’inspiration, en rééditant le mobilier de Jean-Michel Frank, Hermès
remplies d’étoffes lourdes rayées de couleurs épicées, les espaces ont été entièrement repensés à l’image s’ancre dans l’époque avec la création de collections de
de voiles de mousseline légers comme l’air tatoués de de la marque : design d’une modernité constante, mobilier contemporain qui seront présentées au Salon
dessins chamarés, de peaux pour les murs. Mais aussi matériaux nobles et scénographie originale pour International du Meuble de Milan en avril avant leur
de bijoux, de broderies, de tissages... Élitis confie au une belle mise en valeur des appareils. Et parce que lancement en septembre. Parmi les designers choisis
designer Pierre de Gastines le soin de mixer et mettre Gaggenau propose des appareils électroménagers pour mener le dialogue entre création contempo-
en scène ses plus belles matières. Créer entre elles des dignes des plus grands chefs, la marque a tissé raine et savoir-faire, Denis Montel a créé « la » chaise
dialogues, des fusions et pourquoi pas des frictions un partenariat d’exception avec Anne-Sophie Pic, Hermès, avec Eric Benqué. Autour d’elle et pour les
pour donner naissance à l’étincelle primaire qui nous la seule femme chef 3 étoiles en France. À l’instar premiers pas d’Hermès dans le parcours Designer’s
pousse les uns vers les autres... Nous imprégner des de ce partenariat qui célèbre le goût, cette nouvelle Days, Denis Montel concevra une mise en scène au sein
bruits, des odeurs, des couleurs et des lumières en- édition des Designer’s Days donnera lieu à une savou- du nouveau magasin parisien de la maison dont il a
chanteresses. reuse conversation entre des recettes pensées pour également signé l’architecture intérieure. Il y créera
chacun et des outils de référence. L’alliance du savoir un « jeu de chaise » pour raconter l’évidence pure de
et du savoir-faire, la maîtrise du geste et la combinai- cette chaise gainée tout cuir, les savoir-faire Hermès
son de la qualité et de la fiabilité permettent qu’elle associe et la fantaisie des multiples coloris
le partage d’une passion : la cuisine. des peaux qui l’habillent.

Gaggenau
Dedar Elitis 7 rue de Tilsitt - 75017 Paris Hermès Sèvres
20 rue Bonaparte - 75006 Paris 35 rue de Bellechasse - 75007 Paris www.gaggenau.com 17 rue de Sèvres - 75006 Paris
www.dedar.com www.elitis.fr Contact presse : Agence DRP / Laetitia Aubert www.hermes.com
Contact presse : Agence Lorraine de Boisanger Contact presse : Odile Servent T. +33 (0)1 42 56 60 70 / laetitia@relationpresse.com Contact presse : Caroline Schwartz-Mailhe
T. +33 (0)1 47 45 90 00 / agence@ldeboisanger.com T. +33 (0)1 42 88 24 08 / oservent@wanadoo.fr Magali Petitjean / magali@relationpresse.com T. +33 (0)1 40 17 47 79 / caroline.schwartz-mailhe@hermes.com
14 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 15

Design speaking ! Voca[lyse]


par Ferruccio Laviani par François Brument
A.SIS
Interstice par Amine Eon Amharech
par Didier Faustino

Chez Kartell, les icônes du design parlent d’elles- À travers le thème « Conversations », l’édition 2011 « A.SIS » ne se pose pas la question des limites Le Store Maxalto invite François Brument à interpréter
mêmes. Couleurs, formes et matières décrivent des Designer’s Days appelle aux dialogues des cultures, entre les choses, mais pose la question du rapport la thématique Conversation(s), choisie comme fil rouge
le chemin de l’innovation, de la créativité, du glamour des voix et des disciplines. À cette occasion les Galeries entre les choses. des prochains Designer’s Days. Au milieu des pièces
et de la joie de vivre. La collection 100% made in Italy Lafayette invitent Didier Faustino à investir les vitrines iconiques des collections Maxalto, le jeune designer
par Kartell, valorisera chaque élément qui s’exprimera du Lafayette Maison. À la fois architecte et artiste, Une œuvre architecturale questionnant la ligne. imagine un dispositif interactif, où le public génère
dans un décor harmonieux et cohérent. bercé entre la France et le Portugal, il s’est toujours à partir du son de sa voix des formes nouvelles.
inscrit dans la notion de pluridisciplinarité mêlant Elles apparaîtront dans le cadre feutré du Store Maxalto
les pratiques et les problématiques. Se plaçant dans qui célèbre en 2011 son dixième anniversaire,
l’interstice, il use et abuse des différents langages pour créer un dialogue entre intemporalité des
de l’architecture et de l’art contemporain pour créer collections et projections futuristes.
un dialogue et transmettre son message. À la notion
de « Conversations » entre interlocuteurs vient se François Brument /
superposer celle de la confrontation à l’échelle urbaine. François Brument sort diplômé en 2004 de l’ENSCI / Les Ateliers
L’œuvre de Didier Faustino se pose dans la ville, en présentant son mémoire et projet de fin d’études intitulé
recréant des lieux propices au dialogue. Cet échange In-Formation, paradigme digital. Depuis, il poursuit sa recherche
simple tend à se perdre dans l’accélération sur les potentiels de la création digitale dans le champ du design :
oscillant toujours entre productions numériques et industrielles,
et la virtualisation des communications. Occuper il substitue la programmation informatique au dessin
les vitrines du Lafayette Maison lui permet d’interpeller et développe un dessin en perpétuel mutation.
le passant et de se confronter avec la rue. La vitrine,
telle une interzone, est un territoire d’expérimentation
rêvée pour Didier Faustino.

Kartell Lafayette Maison


242 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris 35 boulevard Haussman - 75009 Paris L’Eclaireur Espace Sévigné Maxalto
www.kartell.it www.galerieslafayette.com 40 rue Sévigné - 75003 Paris 43 rue du Bac - 75007 Paris
Contact presse : Marie-Magdeleine Liberge Contacts presse : Géraldine de Friberg / Camille Domercq www.leclaireur.com www.maxalto.it
T. +33 (0)1 43 25 47 47 / T. +33 (0)1 42 82 82 92 / gdefriberg@galerieslafayette.com Contact presse : Amine Amharech Contact presse : Agence MLA / Juliette Vallet
marie.magdeleine.liberge@gmail.com T. +33 (0)1 42 82 87 27 / cdomercq@galerieslafayette.com T. +33 (0)1 53 01 84 96 / amine@leclaireur.com T. +33 (0)1 53 24 99 19 / juliettevallet@mlapresse.fr
16 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 17

Fine(s) lame(s)
par Gabriele Pezzini

Conversations avec Afra et Tobia Scarpa Au-delà du piano Dialogue de styles


par Constance Guisset par Michele De Lucchi par Elizabeth Leriche

Regards sur les premières collections Lorsqu’une manufacture au savoir-faire bicentenaire En 2011, Puiforcat rejoint les Designer’s Days Techniques de fabrication, usages et formes sont
de Molteni & C Dada rencontre un grand designer italien contemporain, il en et dévoile en avant-première le fruit des « Conver- trois facteurs qui interagissent dans la mutation des
naît une envie de créer ensemble des objets d’exception. sations » menées par deux experts. Renouant avec objets manufacturés en général et des meubles en
Un piano avant tout, sacralisé comme un objet d’excep- ses origines de coutelier pour célébrer l’art du goût, particulier. Leurs évolutions rapides semblaient devoir
Dans le Flagship Store de la marque Molteni, un lieu tion, alliant laque et bois massif naturel qui mettant en Puiforcat, orfèvre contemporain, créé cette année condamner les anciennes pratiques au profit des plus
unique conçu par Afra et Tobia Scarpa en 1979, valeur la partie harmonique. Au-delà du piano devient une ligne de couteaux de cuisine en complicité avec récentes. Mais on perçoit aujourd’hui un ré-équilibrage
le thème de Designer’s Days 2011, « Conversations » ensuite une ligne de mobilier d’exception et donne son le chef-cuisinier Pierre Gagnaire. Gabriele Pezzini, des valeurs : la modernité devient moins exclusive,
a inspiré la mise en regard de la première collection nom à la scénographie des Designer’s Days 2011. Le designer de cette ligne, placera le dessin au cœur de elle accepte avec plaisir, voire recherche, la présence
dessinée par le couple avec des meubles contempo- meuble de collectionneur, à la fois vitrine et cabinet pour sa mise en scène pour Designer’s Days comme il l’est d’objets témoignant d’histoires personnelles ou parta-
rains. Transportées depuis les usines italiennes pour objets d’art, met en abyme les réalisations de Michele pour lui au cœur de la création, intermédiaire entre gées et aime mélanger les temps comme les lieux. Elle
l’occasion, ces pièces singulières marquent 1971/1992, de Lucchi réalisées par les Manufactures de Sèvres et la pensée et l’objet. Ainsi, il entend également rendre apprécie la cohabitation entre production de masse et
début d’une collaboration durable de la marque avec Baccarat. Dialogue entre designers et maîtres-artisans hommage au travail de Jean Puiforcat. Extraordinaires artisanat, matériaux de synthèse et de proximité, neuf
des architectes de leur époque. Plus de trente ans détenteurs d’un savoir-faire rare, bois, cintrage, sculp- objets d’usage, les couteaux de cuisine Puiforcat sont et usagé, conformisme et originalité, mode et indivi-
plus tard, la présence de ces objets dans l’un des ture, laque ont inspiré Michele de Lucchi tout autant que le témoignage sensible des échanges interdiscipli- dualisme, sectarisme ou éclectisme… Ainsi s’épanouit
rares espaces parisiens réalisés dans la tradition l’histoire et la culture de la Manufacture Pleyel, la plus naires entre experts du geste et du dessin. Ils seront une culture contrastée à l’image de notre époque, toute
de Carlo Scarpa est l’opportunité de mettre en scène ancienne manufacture de pianos au monde et l’unique ici présentés en exclusivité avant leur lancement à en nuances qui convergent pour constituer la société
un mobilier en harmonie avec une architecture en France. Un Art de Vivre à la française né de l’Art l’automne 2011. secrète de nos intimités. À l’occasion des prochains
aux détails subtils. de la Commande. Designer’s Days, Elizabeth Leriche prend au mot la thé-
matique « Conversations », pour tisser au travers des
différentes collections de Roche Bobois des causeries
silencieuses et nous apprendre comment ce dialogue
de styles, véritable culture maison, peut enrichir le
quotidien pour peu que les objets aient du caractère.

Molteni & C Dada Pianos Pleyel Puiforcat Roche Bobois


6 rue des Saints-Pères - 75007 Paris 252 bis rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 48 avenue Gabriel - 75008 Paris 207 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris
www.molteni.it www.pleyel.fr www.puiforcat.com www.roche-bobois.com
Contact presse : Laura Maifreni Contact presse : Me 2 Us / Emmanuelle Rouffi Contact presse : Agence Lorraine de Boisanger Contact presse : Agence MLA / Charlotte Rivier
T. +39 (0)3 62 35 92 66 / press@moltenidada.fr T. +33 (0)1 55 80 10 44 / emmanuelle.rouffi@meusmail.com T. +33 (0)1 47 45 90 00 / agence@ldeboisanger.com T. +33 (0)1 55 28 38 28 / rochebobois@mlapresse.fr
18 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 19

— VS — Les Confidents
par Trafik par Philippe Riehling, les V8 (Pierre Bindreiff
& Sébastien Geissert), Nathalie Nierengarten, Un designer, un photographe
Patrick Neu, Thibault Algayer par Jeannette Montgomery-Barron et Martine Bedin L’art en regard
par Grégoire Alexandre

À l’occasion de Designer’s Days 2011, Saazs invite En 2011, une pépinière de designers a entamé Jeannette Montgomery-Barron photographie Cinq icônes de B&B Italia, cinq photographes, cinq ren-
Trafik à imaginer une oeuvre interactive au sein de un dialogue autour d’Elle avec Saint-Louis… des natures mortes. Martine Bedin dessine un vase. contres. Autant de conversations nouées entre design
l’espace A GLASS HOUSE, lieu dédié à l’innovation dans Elle est plurielle et unique. Elle est le témoin de tous Leur travail respectif se retrouve à Sèvres, autour d’un et art, immortalisées dans cinq photographies prises
l’architecture et l’ameublement. L’installation « VS » les instants de complicité. Pétillante, enivrante, sur- projet inédit où la photographie est peinte à la main autour de 5 thèmes choisis par Case da Abitare pour
se présente sous la forme d’une structure en verre voltée et à la fois douce, délicate et pleine de rondeurs. sur une des faces du vase. La photo donne à l’objet son explorer les qualités particulières de B&B Italia. Signées
lumineux Quantum Glass™ dont les éléments définis- Enigmatique, Elle invite aux questions, discussions et sens, son usage et sa fonction première. « Aujourd’hui, Adrian Gaut, Coppi et Barbieri, Grégoire Alexandre,
sent un volume. Lorsque celui-ci s’illumine, la lumière argumentations. De toutes les fêtes, Elle sait nous di- la plupart des vases restent posés sur des tables, sans Dean Kaufman et Tom Mannion, ces oeuvres dialogueront
compose des registres graphiques qui, en se reflétant, vertir et nous amuser, mais aussi prêter son oreille aux fleurs. Mettre la photo d’une fleur au cœur de l’objet, avec leurs « modèles » sélectionnés parmi les icônes
créent un espace immersif aux perspectives infinies confidences les plus variées. Conviviale, Elle rassem- c’est comme inclure le souvenir d’une dignité dispa- de la marque, durant la prochaine session des Desi-
dans lequel le spectateur est amené à se déplacer. Une ble, invite aux bavardages et aux débats d’idées. Elle rue. La dignité de l’objet, c’est de remplir sa mission » gner’s Days. Grégoire Alexandre signe une mise en scène
sorte d’abécédaire lumineux qui, grâce à une interface aime le bruit, les rires, les éclats de voix, les grandes résume ainsi Martine Bedin. C’est à cette conversa- où les objets se dévoilent sous des angles inattendus.
tactile, permet d’interagir avec l’espace qui l’entoure, tirades… mais aussi les chuchotements et les secrets. tion inédite entre un designer et un photographe que Un discours sensible qui permet de saisir comment
d’en modifier les contours, afin de créer une perception Et par-dessus tout, Elle exalte la liberté de parole… Sèvres convie le regard du public et du collectionneur. le design de B&B Italia dépasse le cadre de la fonction
augmentée ou réduite du volume d’origine. « VS » est Tout évident qu’il semble être, le projet sera dévoilé, et du confort, pour aboutir à l’émotion pure de la forme.
une vision créative issue de la fusion entre l’architecture dans une scénographie de Martine Bedin et d’un maî- Prise dans le détail ou confrontée à l’immensité urbaine,
et la lumière, une oeuvre qui rappelle de manière spa- tre de la lumière, avec sa part d’ombre. détournée en une sculpture improvisée ou associée
tiale, les milles poèmes de Raymond Queneau en version à une oeuvre contemporaine, ou encore saisie dans
digitale. Grâce au soutien de Quantum Glass™ (Saint- le clair obscur d’une demeure de charme, chacune des
Gobain) et une vision transversale de la création qui pièces photographiées converse avec l’imaginaire des
associe avant-garde technologique, poésie, sensibilité photographes, pour produire ces saisissants portraits.
écologique et réflexion architecturale, SAAZS s’affirme Un dialogue souligné par des vidéos qui retraceront,
comme lieu de créations prospectives, producteur de au coeur de la scénographie, les coulisses de ces prises
concepts singuliers, passerelle privilégiée entre créa- de vue réalisées pour l’exposition B&B Italia Portraits.
teurs, innovations technologiques et le public.

Saazs
4 passage Saint-Avoye - 75003 Paris Sèvres - Cité de la céramique Silvera - B&B Italia
www.saazs.com Saint-Louis 4 place André Malraux - 75001 Paris 35 rue du Bac - 75007 Paris
Contact presse : Agence 14 Septembre 13 rue Royale - 75008 Paris www.sevresciteceramique.fr www.silvera.fr / www.bebitalia.it
Stéphanie Morlat / Emilie Reboul Contact presse : Agence Lorraine de Boisanger Contact presse : Sylvie Perrin Contact presse : Agence MLA / Juliette Vallet
T. +33 (0)1 55 28 38 28 / emiliereboul@14septembre.fr T. +33 (0)1 47 45 90 00 / agence@ldeboisanger.com T. +33 (0)1 46 29 38 38 / sylvie.perrin@culture.gouv.fr T. +33 (0)1 53 24 99 19 / juliettevallet@mlapresse.fr
20 Partie 1 / Les Membres Conversations Partie 1 / Les Membres Conversations 21

Pièces de conversation
par Maurizio Galante et Tal Lancman

Dialogues métissés Muutologie Le grand déballage Poliform & Varenna...


par Patrizia Moroso par Brigitte Fitoussi du rationnel au démesure par Francesca Avossa

Moroso participe une fois de plus aux Designer’s Days Dans un dialogue avec les maîtres du XXe siècle, Poliform & Varenna converseront avec des styles Tai Ping invite les visiteurs de Designer’s Days
chez Silvera Wagram, concept store où se mêlent une nouvelle génération de créateurs nordiques perpé- de vie et des univers différents dans un parcours ryth- à parcourir ses pièces de conversation conçues
design et art contemporain. La scénographie imagi- tue, en l’actualisant, le mythe du design scandinave. mé de scènettes qui feront basculer le showroom dans et scénarisées par les designers Maurizio Galante
née par Patrizia Moroso – directrice artistique de la « Ce que tu as hérité de tes ancêtres, acquiers-le pour un autre univers. Mélange des genres et déplacement et Tal Lancman. La visite se conçoit comme
marque – fera converser entre eux les produits Moroso. le posséder » disait Goethe. Les Designer’s Days 2011 des codes : le showroom parlera une autre langue. une invitation au voyage, évocation d’un cheminement
La coexistence organique et hiérarchie des contraires sont prétexte à paroles et échanges transculturels. Jeux, disputes, déclarations, échanges de regard... à travers palais et résidences symboles d’un ailleurs
trouve son harmonie dans cette conversation entre De Copenhague à Paris, les modes de vies conversent : Le visiteur surprendra les habitants imaginaires du lointain, dans un environnement en trompe-l’oeil.
Patrizia Moroso et les designers. De sa capacité à transmissions et mutations sont au programme. showroom dans des situations insolites, burlesques, Cette puissante faculté d’évocation sera sans aucun
mettre en relation dans une même scénographie l’art À l’écoute, Silvera invite dans son bel espace de poétiques, étonnantes. Une présentation décalée, dont doute source d’émerveillement pour le visiteur.
contemporain, la mode et le design ; mais aussi à faire l’avenue Wagram, la jeune société danoise Muuto à le rangement est toujours un acteur implicite.
dialoguer des collections différentes aux sources présenter ses objets et ses meubles, à travers un jeu
artistiques, culturelles, linguistiques et géographiques scénographique où se devinent les filiations. S’inspi-
elles-mêmes diverses, la scénographe illustrera l’im- rant du mot finlandais muutos qui signifie « nouvelles
portance de la diversité pour la marque. perspectives », Muuto se fait l’écho des créations vita-
minées d’une trentaine de jeunes designers suédois,
danois ou finlandais, ceux qu’elle nomme, New Nordic.
Décryptage d’un style de vie enjoué, plutôt qu’un
manifeste intimidant, cette exposition met en relief
de nouvelles façons d’habiter. Elle révèle un design du
quotidien, beau, inventif, coloré et accessible, toujours
attentif à l’environnement dans la pure tradition viking,
un design bien d’aujourd’hui dont l’intemporalité flirte
avec l’innovation.

Silvera - Wagram Silvera - Poliform Tai Ping


39 avenue de Wagram - 75017 Paris 33 rue du Bac - 75007 Paris 30 rue des Saints Pères - 75007 Paris
www.silvera.fr www.silvera.fr / www.poliform.it www.taipingcarpets.com
Contact presse : Senda Baccar Contact presse : Senda Baccar Contact presse : Agence APR / Alexandra Bennaim
T. +33 (0)1 53 65 78 39 / s.baccar@silvera.fr T. +33 (0)1 53 65 78 39 / s.baccar@silvera.fr T. +33 (0)1 47 58 08 03 / alexandra@alexandrapr.com
22 Partie 1 / Les Membres Conversations

En cours de programmation En cours de programmation

Cappellini Cassina
242 bis boulevard Saint Germain - 75007 Paris 236 boulevard Saint Germain - 75007 Paris
www.cappellini.it www.cassina.com
Contact presse : Agence 14 Septembre / Livia Grandi Contact presse : Agence 14 Septembre / Emilie Stofft
T. +33 (0)6 64 38 11 43 / liviagrandi@14septembre.fr T. +33 (0)1 55 28 38 28 / emiliestofft@14septembre.fr

En cours de programmation

Poltrona Frau
236 Boulevard St Germain - 75007 Paris
www.poltronafrau.it
Contact presse : Agence 14 Septembre - Livia Grandi
T. +33 (0)6 64 38 11 43 / liviagrandi@14septembre.fr
Designer’s Days 2011 Conversations

Partie 2
Les Partenaires
Exposants
Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 3

Ouverture des candidatures / catégorie Design


Première intervention d’Audi
dans le parcours Designer’s Days

Cinq ans au service de l’émergence Des programmes d’accompagnement


des jeunes talents chaque année plus performants

Avec 16 trophées décernés par près de 80 jurés en tout Capitalisant sur l’expérience des années précédentes
juste 5 ans, le programme Audi Talents Awards s’est et l’écoute des candidats et lauréats, Audi décide en
progressivement fait une place de qualité dans le pay- 2011 de renforcer encore d’avantage la dimension
sage culturel français, posant les bases d’une politique d’accompagnement propre à ce programme. Ainsi,
d’engagement sociétal forte destinée à se développer dans la catégorie design, Audi soutiendra le lauréat
encore d’avantage dans les années à venir. jusqu’à l’édition et la diffusion de l’objet final, en pre-
nant en charge, avec l’aide de partenaires incontourna-
bles, toutes les étapes intermédiaires et nécessaires
Les raisons du succès pour parvenir à ce but ultime.

De la musique au cinéma, de l’art contemporain Rejoindre la communauté


au design, pour chacune des quatre catégories, des Audi Talents Awards
la marque a su s’attacher l’expertise de professionnels
reconnus et référents dans leur discipline séduits par
le discours humble et sincère de la marque. Imaginé Audi informe les jeunes désireux de rejoindre la
initialement pour répondre à un objectif double, communauté des Audi Talents Awards que le dépôt
faire émerger et accompagner de jeunes talents d’une des candidatures pour la catégorie design, sera ouvert
part et aider la marque à percevoir et comprendre à compter du 10 mars 2011. Par ailleurs, fidèle à ses
les tendances de demain d’autre part, le programme engagements, la marque est heureuse d’annoncer le
Audi Talents Awards procure aujourd’hui aux lauréats, renouvellement de son partenariat avec les Designer’s
aux jurés et à la marque, bien plus que les bénéfices Days, événement dont la vocation est de mettre en
escomptés initialement. En 5 ans, Audi a su fédérer scène la création contemporaine, faire découvrir des
une véritable communauté autour de son programme. designers au plus grand nombre, créer des synergies
À travers des mises en relations professionnelles et entre les mondes de la création et celui des marques.
des échanges artistiques, des co-productions et une Cette année Audi matérialisera son implication par une
sélection de rendez-vous tout au long de l’année, présence physique pendant les Designer’s Days. C’est
la marque offre une chance unique aux jeunes talents lors de la soirée de clôture des Designer’s Days, le 20
et leurs ouvre la voie de carrières riches et promet- juin 2011, que sera officiellement proclamé le nom du
teuses à l’image du parcours remarquable qu’est lauréat pour la catégorie design, une annonce qui mar-
en train de suivre Benjamin Graindorge depuis quera pour Audi, comme pour le jeune lauréat, le début
l’obtention de son prix en 2008. d’une nouvelle aventure tournée vers le futur.

Audit Talents Awards


Contacts presse : Agence Shortcut RP
Andrée Fraiderik-Vertino / Franck Richard
a.fraiderik-vertino@shortcut.fr / f.richard@shortcut.fr
T. +33 (0)1 53 58 99 51 / T. +33 (0)1 53 58 99 78
4 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 5

par Morgane Legall

Conversazione tra i maestri Design & Gourmandise


15 designers 15 artisans 1 graphiste 1 critique 1 off Michele de Lucchi et Andrea Branzi par Cyril Lignac

Pied serre-joint par Causas Externas et Jean-Luc Soubeyras


Une aventure commence… Un nouvel éditeur français Depuis son ouverture en 2009, Merci favorise les ren- Passionné d’art et d’architecture, Charles Zana met Le Chef Cyril Lignac reçoit les Designer’s Days dans son
de luminaires dévoile ses premières collections contres entre jeunes talents du design et grand public. en scène à l’occasion de Designer’s Days, un dialogue atelier de création. Désigné par le Studio KO, Cuisine
de produits signés par de jeunes designers pendant En accueillant une conversation entre créateurs et entre deux maîtres du design italien, Michele de Lucchi Attitude est un espace ouvert de 260 m², au cœur du
ces journées dédiées au design. Une invitation à créer artisans, Merci espère susciter des partenariats avec et Andrea Branzi. Son objectif est de présenter un Marais. Ce lieu de vie s’articule autour d’une cuisine
un objet lumineux qui allie fonctionnalité et esthétisme, des éditeurs à la recherche de nouvelles énergies. Pour aspect original de leur travail : une réflexion sur l’archi- dessinée par Bulthaup et théâtralisée sous une su-
à la pointe des dernières technologies et issu d’une qu'un prototype devienne un produit, il faut savoir initier tecture et le design présentée à partir de maquettes et blime verrière. Une œuvre murale de l’artiste Philippe
réflexion entre un processus de fabrication industriel la conversation : Merci est ainsi heureux de faciliter ce de dessins inédits. Cette exposition hommage, initiée Beaudelocque, faite au pastel sur 10 mètres de long,
et l’imaginaire créatif du designer. Artuce a demandé dialogue pour la 11e édition des Designer’s Days. L’ex- par Charles Zana, permettra de révéler aux visiteurs, habille l’entrée tandis que la mosaïque de la Maison
à Morgane Legall photographe et scénariste, d’orches- position 15 designers 15 artisans 1 graphiste 1 critique une facette plus poétique de ces deux créateurs qui italienne Bisazza joue le contraste avec le mobilier
trer la mise en scène de ces différentes créations, 1 off présente les prototypes réalisés par 15 artisans inspirent des générations de designers. Vitra. Enfin, l’art de la table est signé Bernardaud,
œuvres de Gilles Belley, Philippe Nigro, Normal Studio rhônalpins et 15 designers qui ont été invités à produire Christofle, ou encore Laforge de Laguiole. Le Chef invite
(Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï) et de Stéphane en binôme une pièce cosignée. Chaque équipe a eu 2 à découvrir son atelier atypique lors de deux pauses
Joyeux, de les animer, de les rythmer et de les faire mois pour se rencontrer, penser, concevoir et réaliser gourmandes. De la réalisation à la dégustation, ces
dialoguer pour un rendez-vous qui saura vous étonner. les pièces, avec pour tout brief une dimension n'excé- cours de cuisine incarnent la création et la convivialité.
dant pas 60 x 60 x 60 cm. L’intention de ce projet initié
par Emilie Colin Garros, Philippine Lemaire et David Jeudi 16 juin 2011 / 15h-17h
des Moutis à l’été 2010, est de promouvoir un mode de Atelier Culinaire en présence du Chef Cyril Lignac
création basé sur la proximité et de valoriser l’innovation
Samedi 18 juin 2011 / 10h-12h
dans un cadre où le dialogue entre savoir et de savoir-
Atelier Culinaire
faire est facilité. Ces échanges de procédés soulèvent
les questions de l'exclusive paternité et de l'influence Accès sur réservation uniquement :
de l'artisanat sur la pratique du design. Les productions ecole@cuisineattitude.com - T. +33 (0)1 49 96 00 50
réalisées énoncent les prémices d’une production limi-
tée au bénéfice d’une possible industrialisation.

Charles Zana
Artuce 13 rue de Seine - 75006 Paris Cuisine Altitude
9 place de Furstenberg - 75006 Paris Association 210x297mm chez Merci www.zana.fr 10 cité Dupetit Thouars - 75003 Paris
Contact presse : Marie-Magdeleine Liberge 111 Boulevard Beaumarchais- 75003 Paris Contact presse : S2H Communication / www.cyrillignac.com
T. +33 (0)6 12 82 63 57 / www.merci-merci.com Capucine Burtschell / T. +33 (0)9 53 37 44 89 / Contact presse : Sophie Ribault
marie.magdeleine.liberge@gmail.com Contact presse : Philippine Lemaire / information@210x297mm.fr contact@s2hcommunication.fr T. +33 (0)1 42 56 11 36 - sophie.ribault@cyrillignac.com
6 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 7

Le design du Grand Ouest Eau + Art + Design


converse chez Dyson ou l’innovation au service de l’usage de l’eau

Conversations autour d’un verre Conversation(s)


par Vincent Collin par Anne Xiradakis

En écho avec les échanges de la table ronde du 17 juin Du 05 mai au 31 octobre 2011, Eau de Paris présente Edition Limitée Paris édite mobilier, luminaires et Une exposition d’objets à cuisiner. Une installation
sur « Ces Machines qui parlent de nous » – livre enquête « Eau + Art + Design ». La bouteille en matériaux objets décoratifs imaginés par les plus grands designers gourmande. Six cafés éphémères sur rendez-vous.
à paraître de la journaliste Anne Eveillard sur le type de comestibles d’Azambourg, le prototype de cuisine depuis 15 ans. Elle permet aux créateurs qu’elle édite Une conversation menée par Anne Xiradakis et propo-
relations que nous entretenons avec nos appareils élec- Ekokook (Carte Blanche VIA 2010) ou encore le col- la réalisation de pièces d’exception. Chaque modèle sée par Cendrine de Susbielle à l’Espace Modem.
troménagers – Dyson met à l’honneur le Grand Ouest en lecteur de pluie d’Olivier Gassies… autant d’objets à est le fruit d’une rencontre entre Designers et Maîtres
invitant l’École de Design Nantes Atlantique à poursuivre découvrir lors de ce nouveau rendez-vous du Pavillon Artisans d’Excellence. Chaque Rencontre, au coin de
ces conversations par le biais d’une exposition sur le de l’eau qui met en perspective l’apport du design dans la forge, à la porte du four voit le jour autour d’un verre
design de l’urgence. Issues de la réflexion d’étudiants ce qu’il peut avoir d’innovant dans l’usage de l’eau au de café. Chaque verre est l’oreille d’une discussion
en second cycle sur le thème « Design et Sécurité », ces quotidien. L’exposition présente différents projets et de comptoir ou d’une conversation romantique. Sacré
propositions font écho aux combats de la Fondation objets grâce auxquels la consommation d’eau devient ou publicitaire, il sert le poison ou l’ivresse. En forme
James Dyson pour un design responsable, parfaitement plus rationnelle, dans la sphère domestique comme ballon ou à pied, il invite à la fête ou désaltère. Ce sont
incarné par la démarche du collectif nantais Faltazi – dans l’espace public. Une sensibilisation des visiteurs quelques-unes de ces histoires qu’Edition Limitée
auteur de la célèbre Ekokook, dont le prototype financé à la problématique du gaspillage de l’eau et à la pollu- vous présente : verres soufflés, timbales en métal
par le VIA sera exposé à Eau de Paris. Enseignant à tion induite par certains modes de consommation ! ou gobelets en porcelaine, dessinés par les designers
l’École de Design Nantes Atlantique et intervenant dans Olivier Gagnère et Vincent Collin. L’objet n’étant pas
l’ouvrage d’Anne Eveillard, Faltazi participera à la table sans l’usage, Edition Limitée Paris marquera sa vision
ronde du 17 juin, elle-même illustrée par une exposi- d’un design ouvert à la création sous toutes ses formes
tion d’objets emblématiques… Pour mieux comprendre en invitant le Clos d’un jour, créateur à Cahors d’un
l’exigence de perfection et de technologie performante, étonnant vin rouge élevé 18 mois dans des jarres
le désir de beauté et de transparence, le besoin de en céramique. Afin de découvrir ses créateurs et leur
« dialoguer » avec les objets qui nous entourent. savoir-faire, Edition Limitée Paris vous invite au comp-
Table ronde / vendredi 17 juin 2011 de 9h30 à 11h30 toir d’un café éphémère imaginé par Vincent Collin.
Dyson Démo, 64 rue La Boétie - 75008 Paris
« Eau + Art + Design » / du 5 mai au 31 octobre 2011
Eau de Paris, 77 avenue de Versailles - 75016 Paris

Dyson Eau de Paris / Pavillon de l'eau Edition Limitée Espace Modem


64 rue de la Boétie - 75008 Paris 77 av. de Versailles - 75016 Paris 7 rue Bréguet - 75011 Paris 25 rue Yves Toudic- 75011 Paris 2ème étage
www.dyson.com www.eaudeparis.fr www.editionlimiteeparis.com www.modemoneline.com
Contact presse : Orlane Aquilina Contact presse : Dorothée Bompoint Contact : Frédérique Caillet Contact presse : Cendrine de Susbielle
T. +33 (0)1 56 69 79 78 / orlane.aquilina@dyson.com T. +33 (0)1 40 48 98 48 / presse@eaudeparis.fr T. +33 (0)1 48 06 52 11 / infos@editionlimiteeparis.com T. +33 (0)1 48 87 08 18 / cendrine@modemonline.com
8 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 9

Exposition collective sur des créations Hosting Parasites


de Dominique Mathieu, David Dubois, par Kathy Ludwig
et les stylistes - designers Bless
Matter of time (Question du temps)
par Wendy Plomp (Collectif Dutch Invertuals)
Rituels par Gaël Charbau

Artistes : Ann Craven, Vidya Gastaldon, FR66 a reçu « le Prix pour la diffusion du design » La galerie BSL présente « Hosting Parasites » de Kathy La Gallery S. Bensimon présente l’exposition « Matter
Markus Hansen, Alexandre Joly, Laurent Le Deunff, remis par Designer’s Days et Intramuros en 2010. Ludwig, née en 1983 en Allemagne et diplômée en 2009 of Time » réalisée par Wendy Plomp du Collectif Dutch
Théo Mercier, Alex Pou, Julien Salaud… Pour sa première participation au parcours Designer’s avec félicitations de la Design Academy d’Eindhoven Invertuals réuni sur l’idée que le mix de personnalités
Days, FR66 répond au thème « Conversations » à pour ce projet emblématique des déplacements fortes peut créer un monde inattendu. Ici, Carolina
travers une exposition collective réunissant designers de frontières entre l’art et le design. L’être humain, Wilcke, Daphna Isaacs & Laurens Manders, Edhv, Juliette
L’exposition Rituels présentera un ensemble d’œuvres et artistes avec lesquels FR66 a travaillé à de multiples ses valeurs, sa relation à lui-même et aux autres sont Warmenhoven, Julien Carretero, Max Lipsey, Mieke
qui manifestent par leur signification, leur mode reprises. Parmi les créateurs sollicités, les designers les thèmes centraux de son travail. Les trois cabinets Meijer, Raw Color, et Bart Hess partagent leurs regards
d’élaboration ou leur sujet, une possible célébration Dominique Mathieu, David Dubois, les stylistes - de curiosités qui composent « Hosting Parasites » contemporains sur le bois de chêne, vieux de 600 ans,
contemporaine de la nature. Construite comme designers Bless... L’exposition réunira des pièces qui interrogent le caractère symbiotique ou parasitique qui avait servi aux fondations de la porte d’Eindhoven.
un parcours immersif, l’exposition proposera une mise génèrent un échange verbal familier entre individus. de toute relation humaine, à savoir l’articulation entre Leurs points de vue s’expriment à travers des images, des
en relation synesthésique des œuvres, aux travers Il s’agira de pièces existantes ou réalisées spécialement donner et recevoir. Chacun de ces microcosmes recèle objets, des matériaux, des projections ou des histoires.
de gestes, de sonorités, de pratiques ou d’échos for- pour l’occasion. Parmi celles-ci, le pull « extended » de des objets en latex, ivoire, porcelaine à expérimenter, Leurs recherches leur ont permis de traduire les valeurs
mels qui inviteront le spectateur à quitter un moment Bless, qui disposé entre deux chaises crée un environ- mais également un contexte narratif constitué de et la symbolique de ce bois en projets actuels, inspirés
la réalité urbaine pour prendre part – le temps d’une nement propice à la discussion amicale. L’exposition textes et de photographies qui en sont à la fois le mode par les concepts de temps et d’esthétique du matériau.
traversée – à la cérémonie. se déroulera au rez-de-chaussée dans l’espace FR66 d’emploi, le commentaire et la trace performative. Sensible aux notions d’émotion durable et de savoir-faire,
nouvellement aménagé. Un livre est publié à l’occasion de cette collection Gallery S. Bensimon a choisi de dédier son espace à
éditée à 8 exemplaires par la galerie BSL. À découvrir leurs créations. Cette collection est un hommage à notre
au même moment, l’exposition « Rares luminaires héritage, récent ou plus ancien, créatif et productif, ainsi
vintage des années 1950 à 1980 ». qu’une mise en valeur du talent des jeunes designers. Elle
démontre combien les ponts entre les métiers, le dialo-
gue entre générations et entre les designers d’aujourd’hui
sont des vecteurs de développement et de créations.
Remerciements Eindhoven Archaeology Centre et Ville de Eindhoven.

Galerie BSL
23 rue Charlot - 75003 Paris
www.galeriebsl.com
Fondation d’entreprise Ricard FR66 Contact presse : Duende Studio / Galerie S. Bensimon
12 Rue Boissy d’Anglas - 75008 Paris 25 rue du Renard - 75004 Paris Anthony van den Bossche / T. +33 (0)6 10 84 27 48 / 111 rue de Turenne - 75003 Paris
www.fondation-entreprise-ricard.com www.fr66.com T. +33 (0)6 19 06 17 62 / press@duendestudio.fr www.gallerysbensimon.com
Contact presse : Antonia Scintilla / T. +33 (0)1 53 30 88 02 Contact presse : Corinne et Maryline Brustolin Pauline Lacoste / T. +33 (0)6 17 67 41 37 / Contact presse : Agence MLA / Rebecca Hamou
antonia.scintilla@fondation-entreprise-ricard.com T. +33 (0)1 44 54 35 36 / info@fr66.com pauline@duendestudio.fr T. +33 (0)1 53 34 99 19 / rebeccahamou@mlapresse.fr
10 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 11

Histoires Naturelles Intramuros, 25 ans de design, 150 portraits


par Godefroy de Virieu

Secrets partagés par l’Esad de Reims


10 designers / 2 éditeurs

Pour Gambs, à l’occasion des Designers Days 2011, Lancé en 1985 par Chantal Hamaide, Intramuros, Issey Miyake a entretenu un dialogue ininterrompu Etre accessible, à tous, partout. Partager, se mettre à la
Godefroy de Virieu propose un parcours de découver- le magazine de référence du design international, avec tous les champs de la création. D’amitiés en portée des curieux et répondre aux attentes des initiés,
tes. Le végétal rencontre l’animal, la nature s’incarne célèbre cette année ses 25 ans. Pour fêter cet anniver- collaborations, d’échanges en partenariats, le design Made In Design a fait de sa capacité à répondre présent
dans la matière, sublimée par des métiers d’horizons saire, Intramuros publie un coffret collector de cristallise cette passion, comme en témoigne une marque de fabrique. Pour sa première participation
différents dédiés à la réalisation d’objets du quotidien. 2 tomes en édition limitée et numérotée, réunissant le 21_21 Design Sight à Tokyo, espace pluri-culturel de à Designer’s Days, il s’agissait d’illustrer la Conversation,
Godefroy de Virieu présente une collection de pièces les 150 portraits et interviews des designers parus en recherche sur le design imaginé par Issey Miyake : qui en design, se matérialise par la création d’objets
uniques à côté de prototypes d’objets, accessibles, couverture de 1985 à 2010. Les principales figures du « Le design est un mouvement perpétuel, ce qui l’oblige résultant des dialogues, des compromis parfois, entre
justes et signifiants, qui seront édités en petite design international s’y succèdent (Achille Castiglioni, à n’être jamais figé dans le temps ». Nous rejoignons le designers, fabricants et éditeurs. Pour le distributeur
série par Gambs. Ettore Sottsass, Gaetano Pesce, Vico Magistretti, Pierre parcours parisien de Designer’s Days afin de célébrer le qu’est Made In Design, le terme « Conversations » ne
Paulin, Enzo Mari, Philippe Starck, Ron Arad, Hella 10 e anniversaire des montres Issey Miyake, fruit d’une prend que plus de relief, car c’est chaque jour qu’il faut
Jongerius, Patricia Urquiola, Konstantin Grcic, Naoto conversation à trois : l’esprit de création d’Issey Miyake savoir accompagner les internautes, de façon concrète
Fukasawa), ainsi que la jeune génération repérée et allié au savoir-faire technologique de Seiko Instru- et précise, derrière l’écran. Au moment où Made In Design
mise à l’honneur par la revue (Mathieu Lehanneur, ments, traduit par un designer de renommée interna- s’apprête à se lancer vers une autre facette de son
Inga Sempé, Philippe Nigro, Paolo Ulian, Gilles Belley). tionale, différent à chaque édition métier, en éditant aux côtés de marques partenaires ou
À l’occasion de Designer’s Days, Intramuros s’installe (Shunji Yamanaka, Harri Koskinen, Naoto Fukazawa, avec des designers, des objets exclusifs et innovants
dans des showrooms des maisons membres Tokujin Yoshioka, Ross Lovegrove, Yves Behar). reflétant sa vision de l‘art de vivre, la session 2011 de
de l’association pour présenter au public du parcours Designer’s Days lui permet d’illustrer ses échanges avec
ce superbe livre-objet. L’installation présentée au sein de la boutique Issey trois acteurs clés de la discipline : la jeune génération
Intramuros, 25 ans de design, 150 portraits Miyake reflètera la richesse de cette « conversation » au travers d’une école, un éditeur français et éthique,
édité par Intramuros, édition limitée tirée à 1500 ex. numérotés à travers l’oeil du designer de la nouvelle montre, et un (des) designer indépendant(s). À chacun, Made In
Cette édition a été réalisée avec le soutien de : dont l’identité sera révélée prochainement. Design donne la possibilité d’emmener vers un public
Pierre Bergé & Associés, Le Bon Marché, Fondation Hermès.
infini un projet de design, dont les premières phases
Parution le 5 décembre 2010
En vente en librairies spécialisées seront révélées lors de Designer’s Days.
et sur le site www.intramuros.fr

Gambs Issey Miyake Made In Design aux Salons Christofle


60 boulevard Beaumarchais - 75011 Paris Intramuros 11 rue Royale - 75008 Paris (1er étage) - 9 rue Royale - 75008 Paris
www.gambs.fr www.intramuros.fr www.isseymiyake.com www.madeindesign.com
Contact presse : Agence MLA Presse / Aude Charié Contact presse : Quitterie Amiel Contact presse : Véronique Vasseur Contact presse : S2H Communication / Capucine Burtschell
T. +33 (0)1 53 24 99 19 / audecharie@mlapresse.fr T. +33 (0)1 42 03 95 89 / qamiel@intramuros.fr T. +33 (0)1 44 54 56 01 / veronique@issey-europe.com T. +33 (0)9 53 37 44 89 / contact@s2hcommunication.fr
12 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 13

Weeks Une mosaïque de mobilier


par Monsieur Christian Lacroix

Jeu de kyrielles : Confidents et Indiscrets À l’Hôtel Montalembert


par Myriam Zuber Cupissol par François Delclaux

Miele, un espace privilégié d’exposition et de créati- Pour sa première participation aux Designer’s Days, Présent pour la première fois sur le parcours Reconnue pour ses mosaïques exceptionnelles
vité. Terrain d’expression d’un nouvel art de vivre, le Mobilier national présente, à la Galerie des Gobelins, Designer’s Days, Résidences Décoration, n°1 de la emblématiques de Ravenne, Sicis continue de séduire
la Galerie Miele met en scène un univers d’excellence une sélection de sièges choisis parmi les réalisations presse décoration-design s’installe au Montalembert, par son savoir-faire admirable allié à une technologie
et de confort, où design et technologie s’épanouissent récentes de l’Atelier de Recherche et de Création, d’après dans une scénographie exceptionnelle créée par de pointe. La volonté de partage des expériences, de
en toute harmonie, à travers des appareils performants les dessins de matali crasset, Éric Jourdan, Francesco François Delclaux. Terrasse, restaurant et coin cheminée rencontres innovantes et de respect des Métiers d’Arts
et innovants, à la hauteur de toutes les exigences de Binfaré, Salomé de Fontainieu... Le « jeu » consiste à revisités spécialement pour l’occasion sous le signe ont naturellement conduit Sicis vers l’univers icono-
qualité. Dans le cadre de ses « Weeks », les rendez- dérouler un ruban de sièges disposés tête-bêche suivant de la Conversation. À cette occasion, le numéro 100 claste et métissé de Monsieur Christian Lacroix. Prodige
vous thématiques dédiés à ses dernières collections, le modèle du fauteuil confident – chacun d’eux a un point « Collector » sera diffusé sur toute la rive gauche de la mode, touche à tout cultivé et brillant, le designer
Miele favorise la rencontre des arts et de la technologie commun avec le suivant : la forme, le matériau, la fonction, et une soirée « Anniversaire » jazzy et décontractée, échange, converse, et transcende la magie incompara-
dans ce lieu exceptionnel. La Galerie Miele présente la couleur… voire un point d’antinomie, car la conversa- se dédoulera dans un lieu unique (soirée privée ble de ses costumes, en décors féériques et magiques.
à l’occasion des Designer’s Days sa nouvelle collection tion est le lieu de confrontation d’idées, qu’elles soient sur invitation). Autant que le vêtement, le désir de créer du mobilier
de lave-linge et sèche-linge, des machines spéciale- semblables ou opposées. Exemples : un fauteuil rond l’habite depuis l’enfance ; « Je n’aime la vie que dépassée
ment habillées d’effet de matières (dentelle, laine, clan, suivi d’un fauteuil rond et pliant suivi d’un fauteuil pliant. par les images, exaltée par les mots, rendue grandioses
pied de poule...), ainsi que des créations contempo- Ce ruban se termine par un nœud dont les boucles sont par les décors » dit-il, enthousiasmé par sa relation
raines de designers à base de tissus. La Galerie Miele composées de sièges associés 3 par 3 suivant la typologie avec Sicis et impressionné par l’imagination, l’ouverture
associe à cet événement des ateliers créatifs permet- du fauteuil indiscret. Les « conversations » entre les d’esprit de ses interlocuteurs, « où le champ du possible
tant aux visiteurs d’exprimer tous leurs talents. sièges se doublent d’un dialogue : celui qui s’instaure avec est sans limite ». Monsieur Christian Lacroix reconnait
les tapisseries présentées à la Galerie des Gobelins dans que cette audace et cette énergie ont donné au travail
l’exposition « L’Eclat de la Renaissance italienne ». de la mosaïque une dimension artistique et contem-
poraine intense incarnée par la légendaire impératrice
Horaires d’ouverture / de 11h à 18h /
pas de vernissage / Accès gratuit pour le public Designer’s Days Théodora. L’alchimie créative opérant, chaque pièce de
sur présentation du programme de la manifestation. mobilier illustre l’engagement continuel dans l’aventure
artistique prestigieuse que mène Sicis.

Mobilier National
Miele 42 avenue des Gobelins - 75013 Paris Résidences Décoration à l’Hôtel Montalembert Sicis
55 boulevard Malesherbes - 75008 Paris www.mobilier.national.fr 3 rue de Montalembert - 75007 Paris 41 rue François 1 - 75008 Paris
www.miele.fr Contacts : Veronique Leprette / Responsable Mission Communication www.residencesdecoration.com www.sicis.it
Contact presse : Anne Lamoureux T. +33 (0)1 44 08 53 46 / veronique.leprette@culture.gouv.fr Contacts : Isabelle Magnin Contact presse : ADC Communication / Alix de Chabot
T. +33 (0)1 49 39 44 49 / anne.lamoureux@miele.fr Céline Mefret / adjointe / celine.mefret@culture.gouv. T. +33 (0)1 53 43 02 37 / i.magnin@smc-france.com T. +33 (0)1 49 52 89 89 / alix@chabot.fr
14 Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants Partie 2 / Les Partenaires Les Partenaires Exposants 15

Grateful Vanity De fil en aiguille


par Kuntzel + Deygas par Nicolas Stadler

par Li Edelkoort

Kuntzel + Deygas, Grateful Vanity, photo de Moa Khalil

Un lieu inédit désigné par David Lynch, ouvert pour la Trend Union propose d’incarner et d’illustrer Talents rassemble des objets, des savoir-faire, des
première fois au public à l’occasion de Designer’s Days la thématique « Conversations » à travers un concept matériaux dans un univers singulier. Le thème « Conver-
Du 16 au 20 juin, le public pourra : imaginé par Li Edelkoort autour du Food Design. sations » va permettre d’établir des dialogues entre
– Découvrir en exclusivité « Grateful Vanity », Le dernier Bloom « Farm of the Future » a amorcé ces créations. Comme en design, l’artisanat démontre
une sculpture acoustique réalisée par Kuntzel + Deygas, cette tendance de fond : se retrouver, se regrouper qu’avec les mêmes bases de travail, les créateurs
composée d’une paire de moniteurs audio contenant autour d’une table et de valeurs fédératrices obtiennent des résultats très différents. Cette scéno-
une musique originale composée par Roedelius. du partage et de l’échange. Sans perdre de vue graphie proposera des « scénettes » dans lesquelles
À contre pied de toute l’industrie de la musique, cette la thématique de l’édition 2011, Trend Union propose 2 ou 3 objets converseront. Le public prendra conscience
installation présente une musique écrite seulement de participer à cette semaine parisienne en la ponc- de la diversité créative des artisans. Pour rassembler
pour ce support, par un compositeur culte qui a influen- tuant de divers événements. l’ensemble de ces « conversations d’objets » au sein du
cé les plus grands musiciens depuis les années 1960. même réseau qu’est Ateliers d’Art de France, la scéno-
– Visionner dans la salle de cinéma du Silencio des graphie créera un environnement commun : une trame
films sur l’architecture et le design de fils matérialisant l’univers de l’artisanat. Ce décor
– Assister à trois conférences proposant des thèmes laissera les créations s’entrevoir et communiquer,
en relation avec le lieu : le rôle de l’architecte et du même si elles ne sont pas dans la même « scénette ».
designer dans la création d’un lieu de nuit avec India « De fil en aiguille » signifiait historiquement, en référence
Mahdavi – la création de Grateful Vanity avec Roede- au domaine de la couture que l’on passe d’une chose
lius et Kuntzel + Deygas – la génèse du Silencio, avec à une autre de manière progressive. Aujourd’hui cette
Raphael Navot, Domeau & Pérès, Thierry Dreyfus. expression est rattachée à la conversation et permet
Les débats seront animés par Cédric Morisset. de faire l’analogie avec le passage d’une œuvre à l’autre
dans la scénographie de Nicolas Stadler.
Les dates, horaires et modalités de réservation
seront précisés ultérieurement sur le site Designer's Days
ou par mail : elena.giustiniani@savoirfairecie.com

Talents
1bis rue Scribe - 75009 Paris
www.ateliersdart.com
Silencio Trend Union Contact presse : Alambret Communication /
142 rue de Montmartre - 75002 Paris 30 boulevard Saint-Jacques - 75014 Paris Yves Mousset / T. +33 (0)6 08 60 31 45 /
Contact presse : Elena Giustiniani trendunion.blogspot.com yves.mousset@my-communications.fr
T. +33 (0)1 42 46 07 00 / Contact presse : Vanessa Batut Anaëlle Bled / T. +33 (0)1 48 87 70 77
elena.giustiniani@savoirfairecie.com T. +33 (0)1 45 65 59 92 / vanessa@trendunion.com anaelle@alambretcommunication.com
16 Partie 2 / Les Partenaires Les Ecoles de Design Partie 2 / Les Partenaires Les Ecoles de Design 17

Design & Artisanat : Conversations


sous la direction de Marie Compagnon,
Jean-Marc Gady et Matt Sindall
Causeries Transversalité
par les étudiants de DSAA DPM / DSAA AI Chez Dyson / L’innovation responsable dans le feu de l’action

En dialogue avec les artisans référençés aux Ateliers Pour cette première présence de l’école Boulle aux Depuis sa création en 1944, l’école Camondo se situe L’École de design Nantes Atlantique expose dans
de Paris, les étudiants de 3ème et 4ème année de l’école Designer’s Days, les étudiants de DSAA (Diplôme au coeur de la problématique du cadre de vie et de ses le cadre de Designer’s Days 2011 sur le thème
bleue, accompagnés de Marie Compagnon, Jean- Supérieur d’Arts Appliqués) proposent une exposition composants. Elle participe activement aux réflexions « design et sécurité », une rétrospective de 5 années de
Marc Gady et Matt Sindall, questionnent l’histoire, la axée sur la transversalité des disciplines. De l’objet au prospectives sur l’évolution des métiers de l’archi- projets liés à l’urgence, la sécurité et le prévention,
matière, les techniques et les usages entre respect mobilier, des nouveaux matériaux aux nouveaux servi- tecture intérieure et du design auxquels elle prépare. en lien avec le programme Innovation responsable,
du savoir-faire et désir d’innover. L’école bleue invite ces, de la réhabilitation à l’urbanisme, en passant par Pour sa seconde participation à Designer’s Days, l’une des thématiques de second cycle de l’école.
également ses enseignants en design à créer un objet le paysage ou la scénographie, des liens multiples se l’Ecole Camondo proposera de découvrir le résultat des Cette exposition se base sur une sélection de projets
de conversation entre artisanat et design dans le cadre tissent et ouvrent un questionnement sur les nouvelles travaux des étudiants menés avec l’un des partenaires de fin d’études réalisés par des étudiants de l’école,
de cet évènement. pratiques d’aujourd’hui. À travers différents thèmes privilégiés de l’établissement. avec ou sans partenaires industriels. Ce sera l’occasion
d’actualité, le parcours présente le travail d’une année de démontrer la pertinence d’une démarche de design
des étudiants. « Causeries » met en scène un foi- dans ces contextes d’usages extrêmes.
sonnement d’idées et de méthodes personnelles de
travail, soulignant l’importance du rôle du designer et
de l’architecte dans les sociétés d’aujourd’hui. La scé-
nographie, conçue selon différents niveaux de lecture,
vous raconte ces différentes approches qui se croisent
autour de thèmes communs. S’organisant autour d’une
espace de débats et de discussions, l’exposition se
base sur l’échange.

Pour les conférences voir page 28 /

Ecole Boulle à l’Espace Commines


Ecole Bleue 17, rue Commines - 75003 Paris Ecole Camondo Ecole de Design Nantes Atlantique chez Dyson
Adresse de l’exposition : à confirmer www.ecole-boulle.org 266 boulevard Raspail - 75014 Paris 64 rue de la Boétie - 75008 Paris
www.ecole-bleue.com Contacts : Géraud Pellottiero / T. +33 (0)6 23 53 51 32 www.lesartsdecoratifs.fr www.lecolededesign.com
Contact : Sophie Mallebranche geraud.pellottiero@hotmail.fr Contact presse : T. +33 (0)1 53 89 06 40 Contact presse : Pascale Labé
T. +33 (0)1 45 89 31 32 / sophie@ecole-bleue.fr Blandine Delahousse / T. +33 (0)6 25 02 05 00 ecole.camondo@lesartsdecoratifs.fr T. +33 (0)2 51 13 50 70 / presse@lecolededesign.com
18 Partie 2 / Les Partenaires Les Ecoles de Design Partie 2 / Les Partenaires Les Ecoles de Design 19

InfoRéalité Design Vision Austria À La Maison du Danemark


en partenariat avec EPFL+ ECAL Lab par Philipp Bruni Objets ordinaires par Cecilie Manz

« InfoRéalité » inscrit dans le parcours Designer’s Days L’Ecole Supérieure d’Art de de Design de Reims Aujourd’hui le design ne se limite plus à créer des Partant de quelques matériaux presque anonymes
différents projets prospectifs démontrant la manière a l’honneur de participer pour la seconde fois aux formes. Ce n’est plus seulement une affaire de produits, et de fonctions archétypiques, Cecilie Manz a créé
dont le design intègre les technologies. La diversité des Designer’s Days. Cette année apporte l’occasion mais aussi de prestations, de processus et de systèmes. de nouvelles œuvres expérimentales pour l’exposition
projets propose de lire un nouveau visage de l’informa- de lancer une collaboration, qui se veut durable, avec Pour Designer’s Days, Advantage Austria présente à de la Maison du Danemark. Un regard neuf sur des
tique et de la réalité augmentée. En donnant aux objets un prestigieux partenaire, Made In Design – premier Docks en Seine « Design Vision Austria », une exposition objets ordinaires tels qu’un tréteau, un bouton de porte
le pouvoir de raconter une histoire, d’exprimer leurs site de vente en ligne de design. L’exposition réunira entièrement dédiée au design autrichien. Designer’s Days de cuisine, un sac, un pot, etc., traités en bois massif,
valeurs, « Give Me More » de l’EPFL+ECAL Lab, réalisé des travaux où dialoguent objets et mobilier, design est la manifestation idéale dans laquelle mettre papier, verre, textile et cuir. Une exposition monogra-
avec l’ENSCI-Les Ateliers et l’ECAL se trouve au coeur graphique et design volume, affirmant l’inventivité d’une en lumière des designers tels que Walking+Chair phique marquant le retour de l’ambassadeur
de la thématique « Conversations ». Grâce aux recherches jeune génération, stimulée par un enseignement ou Thomas Feichtner pour Lobmeyr, dont l’inventivité du Danemark sur le parcours Designer’s Days.
menées par le Laboratoire de Vision par Ordinateur artistique fort, comme sa capacité à questionner pour et la maîtrise de la technologie sont la signature.
de l’EPFL les jeunes designers explorent le potentiel de mieux construire le monde actuel. Cette manifestation La scénographie de l’exposition signée Philipp Bruni
la réalité augmentée. Ils offrent un aperçu de ce média permet d’affirmer l’intérêt d’un établissement d’ensei- entraine le visiteur dans une conversation avec l’objet
Samedi 18 juin 2011 à 14h
qui permet de doter notre environnement matériel d’une gnement supérieur pour une rencontre avec le public. et jette un pont entre sa perception et celle du créa-
Visite guidée Maison du Danemark
nouvelle forme d’expression. Cette exposition propose En effet, si l’Ecole d’Art est l’un des derniers espaces teur. L’exposition se veut le reflet d’un design autrichien Exposition « Objets ordinaires par Cecilie Manz »
d’autres projets nés de l’expérimentation et du prototy- où l’utopie est encore possible, la partager, c’est déjà vibrant, aux multiples facettes et à la transversalité Réservation : jespet@um.dk
page de serveurs « lowcost », mis au point par HEDERA lui donner une réalité ! étonnante. Le Forum culturel autrichien invitera éga-
Technologies et les « Ateliers sans frontière ». Des élèves lement une compagnie de danse contemporaine pour
ont conçu des projets ancrés dans le développement une performance autour du thème « conversations ».
durable et l’open source. En recyclant des composants
informatiques et en suscitant une démarche « do it
yourself », ils s’adressent à des pays émergents pour
créer des serveurs lowcost et s’inscrivent dans des
Conversations dialectiques entre le Sud et le Nord.

Ambassade d’Autriche
Adresse : à confirmer
www.advantageaustria.org
Ensci Les Ateliers Esad de Reims aux Salons Christofle Contacts presse : Advantage Austria / Ambassade d’Autriche Ambassade du Danemark c/o Maison du Danemark
48 rue Saint Sabin - 75011 Paris (1er étage) - 9 rue Royale - 75008 Paris Section Commerciale / Stella Nastasia 142 avenue des Champs Elysées - 75008 Paris
www.ensci.com / www.epfl-ecal-lab.ch www.esad-reims.fr T. +33 (0)1 53 23 05 06 / paris@advantageaustria.org www.maisondudanemark.dk/
Contact presse : Licia Bottura Contact : Claire Peillod Forum culturel Autrichien / Siegrid Bigot-Baumgartner Contact : Gitte Delcourt
T. +33 (0)1 49 23 12 31 / bottura@ensci.com T. +33 (0)3 26 35 36 40 / claire.peillod@mairie-reims.fr T. +33 (0)1 47 05 27 10 / paris-kf@bmeia.gv.fr T. +33 (0)1 41 31 21 21 / gitdel@um.dk
20 Partie 2 / Les Partenaires Les Pays Etrangers Partie 2 / Les Partenaires Les Pays Etrangers 21

Magasin éphémère de design israélien

Jeune design israélien Unpolished / Jeune design de Pologne Jeunes pousses suédoises
Curators Ely Rozenberg et le Prof. Vanni Pasca par Agnieszka Jacobson-Cielecka et Paweł Grobeln

Rafsoda Tel Aviv - février 2010


« Promisedesign 2011 » amènera pour la première Qu'est ce qu'une Rafsoda ? Rafsoda en hébreu veut L’exposition « Unpolished / Jeune design de Pologne » Un coussinet de poche qui transforme une chaise « ordi-
fois à Paris une exposition israélienne dans le cadre dire Radeau. Ceci est aussi le nom choisi pour le maga- présente les réalisations de designers polonais, tous naire » en chaise pour enfants… Un meuble à roulettes
de Docks en Seine. De renommée internationale, sin éphémère (« design pop up store ») proposant les âgés de trente ans environ. « Lorsque nous nous qui peut servir de canapé, maisonnette, train… Les
les designers et conservateurs Ely Rozenberg et Vanni créations d'une vingtaine de designers israéliens pen- sommes mis à la recherche d’oeuvres et de designers, produits pour enfants doivent aujourd’hui répondre
Pasca ont inclus dans leur exposition trente designers dant Designers Days 2011. Arrivant de Tel Aviv, Rafsoda nous avons cherché les éléments les plus caractéristi- à plusieurs exigences. D’un côté offrir aux petits de
israéliens dont Yaakov Kaufman, Ami Drach et Dov apporte avec elle les odeurs de la mer et une énergie ques du design polonais, ceux qui nous distinguent des grandir dans un cadre ludique et sécurisé. De l’autre
Genshrow, Hanan De langhe, Shai Barkan, Ezri Tarazi, créatrice jeune et novatrice. Elle propose un éventail de autres designers. En préparant ce type d’exposition nous simplifier la vie de leurs parents. Tout en respec-
Tal Gur, Talila Abraham, Ayala Zarfati, Hadas Armon produits en petites ou en grandes séries, imaginés par posons cette question : Que cherchons-nous à prouver ? tant l’environnement qui appartient aux générations
(de la D-Vion laboratory), Bekery, Gal Ben Arav, Mika des créateurs venant de domaines divers (design pro- Que le design polonais est similaire ou différent futures. En considérant ces aspects, les designers
Barr, Ofir Zucker et autres. Le but de l’exposition est de duit, design graphique, design industriel, céramistes des autres ? Il nous semble que les oeuvres que nous suédois consultent les enfants eux-mêmes, experts
dresser une carte des différentes tendances du design et joailliers). Pendant Designers Days, Rafsoda invite le présentons confirment les deux options. Le monde nous sur la question. Les enfants sont au cœur de la culture
en Israël : design expérimental, production propre, public à découvrir et à se laisser séduire par les objets est ouvert, nous voyageons, observons et échangeons suédoise depuis des générations. Au début du XXe
production en petites séries… De nombreux designers exposés. C'est un lieu d'échanges qui propose des ren- des expériences. Aujourd’hui, les designers polonais siècle la publication du « Siècle de l’enfant » (Ellen Key)
ont une approche artistique et préfèrent créer des pro- contres-évènements avec des designers israéliens. peuvent travailler partout en Europe, ils y sont préparés marque les esprits et entraîne d’importantes décisions
duits industriels de manière artisanale, traditionnelle. Le cadre unique du pop-up store est le reflet de et ils en ont le droit. Nous ne nous distinguons pas en pédagogiques, culturelles, sociales et législatives afin
Souvent ces procédés ont ouvert la route à d’autres l'esprit de Rafsoda – basé sur le renouvellement et la tant que peuple, mais en tant qu’individus. Pourtant, de garantir aux enfants de meilleures conditions de
méthodes de production. Des technologies nouvelles temporalité. L'artiste Yaakov Sasson collectionne des nous pouvons dire que le design polonais est différent ». vie. Aujourd’hui, les idées et les produits pour enfants
ainsi que des solutions visionnaires ont été utilisées anciennes portes et fenêtres en bois qu'il trouve dans Formés après les bouleversements politiques en couvrent tous les domaines : les vêtements, la route,
pour dessiner une vie meilleure. les rues de Tel Aviv. Celles-ci se transforment sous ses Pologne, la majorité de ces designers gère non seule- les meubles, les jouets… jusqu’au matériel médical.
mains en éléments de scénographie. À Paris, Rafsoda ment le design, mais également la production et la pro- L’exposition présente une sélection d’objets de trente
trouve sa place naturelle au bord du Canal Saint Martin motion de leurs travaux. C’est l’émotion avant tout qui entreprises ainsi qu’un espace blanc, apaisant et doux
dans l'espace exceptionnel du Comptoir Général. caractérise leur travail, et c’est pour cette raison qu’ils pour les parents et leurs nouveau-nés…
ont été sélectionnés pour participer à cette exposition.
Pour la visite guidée et la conférence voir page 31 /
Promise Design 2011 au Passage de Retz
9 Rue Charlot - 75003 Paris
Exposition réalisée sous les auspices Rafsoda au Comptoir général
des services culturels de l'Ambassade d'Israël 80 quai de Jemmapes - 75010 Paris
Contacts : Ely Rozenberg / Industrial Designer www.rafsoda.com Institut Polonais au Pavillon de l'Arsenal Institut Suédois
T. +39 (0)6.9393.1433 / elyrozenberg@gmail.com Exposition réalisée sous les auspices 21 boulevard Morland - 75004 Paris 11 rue Payenne - 75003 Paris
Ziv Nevo Kulman / Conseiller culturel des services culturels de l'Ambassade d'Israël www.institutpolonais.fr www.institutsuedois.fr
Conseiller Culturel - Ambassade d'Israël Contact : Anat Safran Contact : Klaudia Podsiadlo / Contact : Gunilla Noren
T. +33 (0)1 40 76 54 89 / culture@paris.mfa.gov.il T. +33 (0)1 44 88 20 45 / rafsodadesign@gmail.com T. +33 (0)1 53 93 90 10 / kp@institutpolonais.fr T. +33 (0)1 44 78 80 15 / gno@ccs.si.se
22 Partie 2 / Les Partenaires Les Pays Etrangers Partie 2 / Les Partenaires Les Institutions 23

Verre à Venise, 3 artistes, 3 visions Plastique ludique Echanges Tapis-Tapis


par Cristiano Bianchin, Yoichi Ohira, Laura de Santillana par Libuse Niklova par les Résidents des Ateliers de Paris par les Sismo

Rassemblant plus de 150 pièces uniques, l’exposition, La galerie des jouets du musée des Arts décoratifs, Ce qui se dit ici, c’est l’histoire de rencontres entre des La nouvelle édition 2011 de « Jardin d’été » est une invi-
organisée par Les Arts Décoratifs en collaboration avec consacre une exposition monographique à la designer univers. Sept projets en résidence pour un an aux Ate- tation à l’Eloge de la Lenteur, en clin d’œil à la figure de
la galerie Barry Friedmann (New York), présente trois tchèque, Libuse Niklova. Ces créations, restées peu liers de Paris, autant voire plus, de créateurs engagés la tortue qui a inspiré Gilles Clément dans la conception
des plus talentueux créateurs oeuvrant aujourd’hui connues en France ont bouleversé le jouet traditionnel dans le développement de leur activité. Une occasion du jardin du musée du quai Branly, et aux cultures du
à Venise : Cristiano Bianchin, Yoichi Ohira, Laura et ont profondément marqué plusieurs générations donnée de faire se rencontrer leurs expressions indi- nomadisme. C’est autour de cette thématique que les
de Santillana. Chacun d’eux revisite le verre de Venise d’enfants de son pays. Réalisés en caoutchouc et viduelles ou d’entrecroiser leurs techniques. Attachés Sismo installent leur dispositif Tapis-Tapis dans une
et offre trois approches originales d’un art millénaire. en plastique à partir des années 1950, ces jouets sont chacun aux univers de la mode, du design ou des clairière du jardin. Chaque tapis est un monde en soi :
Dans les années 1970, certains ont pu croire que la aussi célèbres en République Tchèque que le singe métiers d’art, ils découvrent ici d’autres techniques, Tapis porteur de rêves et d’histoires folles, Territoire où
tradition de création du verre de Venise était moribonde, Zizi de Bruno Munari (1952) ou notre girafe Sophie d’autres langages ou façon de penser. Galatée Pestre, l’on se cache, Champ à cultiver, Tapis précieux ou ordi-
mais depuis, revitalisée par des échanges internationaux (1961). Libuse Niklova, décline figurines et animaux artiste bijoutière ; Olivier Dollé, ébéniste concepteur ; naire, Tapis volant… Au cœur du jardin, un paysage à in-
fructueux, elle montre un nouveau visage et donne au aux formes douces et simplifiées, en poussant toujours Pierre Favresse, designer ; Ambrym, créatrice de mode venter : Dévidoirs de fils lumineux, roues à brins, stocks
monde de l’art et du design de nombreux chefs-d’œuvre. plus les innovations techniques propres au matériau. femme ; Jean Couvreur, designer ; Floz, designer de surfaces de matières différentes, mousses, dalles…
Cristiano Bianchin, Yoichi Ohira et Laura de Santillana, Elle met au point des jouets flexibles qui se tordent et graphique ; Auriane Grosperrin, brodeuse. D’un atelier Toutes sortes de matières et de formes seront mises à
bien que ne pratiquant pas de leurs mains l’artisanat s’étirent à l’envi et invente tout un répertoire de jouets à l’autre, le réseau prend forme et se concrétise. disposition des visiteurs pour constituer un immense
du soufflage, sont parmi les meilleurs connaisseurs de gonflables colorés. Plus de 120 jouets sont réunis Les propositions s’inscrivent dans le cheminement tapis, création collective et évolutive. Ce projet-
cette tradition et leurs propositions contemporaines sont et retracent ainsi l’ensemble de la carrière de l’artiste. créatif de chacun mais sous le regard de l’autre. événement prendra la forme d’une trame au sol,
rendues possibles grâce à la complicité des meilleurs La scénographie engage le dialogue avec le visiteur. recouvrant toute une clairière, et sur laquelle
Maestro vénitiens, souffleurs ou graveurs de verre. les enfants pourront accrocher, tisser, nouer, tresser…
Précieux, sensuels, expressifs, ces objets, montrent des
Exposition Verre à Venise / Du 04 juin au 04 septembre 2011
formes inattendues, des matières inédites et des cou- Horaires d'ouverture du jardin (Accès libre)
Du 24 mars au 4 septembre 2011
leurs rares, mais ils nous confrontent aussi à trois visions de 9h15 à 19h30 du mardi au dimanche (fermé le lundi)
de créateurs contemporains, à trois personnalités exigean- Exposition Plastique ludique / de 9h15 à 21h15 le jeudi, vendredi et samedi
tes qui ont choisi le verre comme matériau de prédilection. Du 9 juin au 6 novembre 2011

Musée du Quai Branly


37 quai Branly - 75007 Paris
Les Arts Décoratifs Important / Les Ateliers de Paris www.quaibranly.fr
107 rue de Rivoli - 75001 Paris Le musée ne sera pas ouvert pour le vernissage 30 rue du Faubourg Saint-Antoine - 75012 Paris Contact presse : Pierre Laporte
www.lesartsdecoratifs.fr du vendredi 17 juin. Il sera fermé le lundi 20 juin / www.ateliersdeparis.fr T. +33 (0)1 45 23 14 14 / info@pierre-laporte.com
Contact : Marie-Laure Moreau / Isabelle Mendoza Accès gratuit pour le public Designer’s Days Contact presse : Clémentine Michaud Contact Musée du Quai Branly : Magalie Vernet
T. +33 (0)1 44 55 58 78 / presse@lesartsdecoratifs.fr sur présentation du programme de la manifestation. T. +33 (0)1 44 73 83 52 / clementine.michaud@paris.fr T. +33 (0)1 56 61 52 87 / magalie.vernet@quaibranly.fr
24 Partie 2 / Les Partenaires Les Institutions Partie 2 / Les Partenaires Les Institutions 25

Charlotte Perriand Via Design 2011 Speed dating designers / entreprises


De la photographie au design Treize prototypes de designers émergents Vendredi 17 juin : 14h30 - 17h30

Le Petit Palais propose un nouvel éclairage sur l’oeuvre Le VIA propose deux événements dans le cadre de Le 17 juin, le VIA propose un après-midi de speed
de Charlotte Perriand et révèle pour la première fois Designer’s Days : l’exposition « VIA Design 2011 » et dating : succession d’entretiens courts entre designers
le rôle joué par la photographie dans son processus un après-midi de speed dating designers / entreprises. et professionnels. Au préalable, une invitation sera
de création, aussi bien source d’inspiration qu’élément L’exposition « VIA Design 2011 » révèle au public treize adressée à l’ensemble des designers suivis par le VIA.
constitutif de ses réalisations. Dès son entrée chez prototypes de mobiliers, luminaires et objets conçus C’est une occasion exceptionnelle pour les jeunes
Le Corbusier et Pierre Jeanneret en 1928, elle l’uti- par la promotion 2011 de designers ayant bénéficié designers de présenter leurs projets aux entreprises
lise comme support pour le dessin des meubles, puis du financement du programme d’Aides à la création et pour les entreprises, une opportunité de découvrir
comme moyen d’observation des « lois de la nature » et VIA. À découvrir : « Objet trou noir », la Carte Blanche de nouvelles propositions et les nouveaux talents
de réflexion sur la ville. L’exposition révèle sa passion de Gaëlle Gabillet et Stéphane Villard, qui propose une du design. L’art de la conversation au VIA, c’est encore
pour les objets trouvés qui l’inspirent pour donner alternative inédite pour un quotidien moins encombré et toujours de révéler et faire découvrir les jeunes
davantage de liberté à ses créations, se dégageant de d’objets, et 11 Aides à projet conçus par Pierre Brisset, designers de demain, d’encourager les initiatives
l’esprit rationaliste des années 20. Charlotte Perriand François Brument, Damaris & Marc, Béatrice créatives et de provoquer des mises en relation
est aussi la première à utiliser la photographie comme Durandard, Grégoire de Lafforest, Arnaud Le Cat & entres talents et producteurs.
partie intégrante du mobilier ou élément constitutif de Luther Quenum, Julien Phedyaeff, Antoine Phelouzat,
l’architecture intérieure, sous forme de photomontages. Fred Rieffel, Renaud Thiry et Quentin Vaulot & Goliath
Le Petit Palais montre ici une artiste engagée, atten- Dyèvre. Enfin, sera exposé le projet partenarial
tive à son environnement naturel et social. L’exposition « B.a.-ba » ou l’art de recycler à l’extrême et de méta-
propose 380 photos et 70 meubles, dont certains lui morphoser des objets désuets en objets désirables :
ont appartenu. Une partie des oeuvres est présentée en un projet initié par Cyrille Candas et porté par Le Relais,
résonance avec les collections permanentes, (accès gra- l’émanation commerciale d’Emmaüs.
tuit) et une autre dans le hall Jacqueau (accès payant).

Exposition « VIA Design 2011 »


du 07 au 26 juin 2011
Via Lundi-vendredi 9h30 -18h30
33 avenue Daumesnil - 75012 Paris Samedi-dimanche 13h-18h / 10h-19h pendant les Designer’s Days
Petit Palais www.via.fr Nocturne : vendredi 17 juin
Avenue Winston Churchill - 75008 Paris Contact Presse : Emmanuelle Grange / MCS Communication
www.petitpalais.paris.fr T. +33 (0) 47 49 94 14 / egrange@mcscom.fr Speed dating
Contact presse : Caroline Delga Contact Speed dating : Patrice Juin / VIA Vendredi 17 juin 2011 de 14h30 à 17h30
T. +33 (0)1 53 43 40 14 / caroline.delga@paris.fr T. +33 (0)1 44 75 79 76 / juin@mobilier.com Un dossier d’inscription sera adressé par le VIA en amont.
Partie 3 / Les Evènements Conférences et Tables rondes 27
28 Partie 3 / Les Evènements Conférences et Tables rondes Partie 3 / Les Evènements Conférences et Tables rondes 29

Conférence / Table ronde / Table ronde / Table Ronde /


« La ville numérique » à l’occasion de l’ouvrage à paraître d’Anne Eveillard « Responsabilité sociale du design » « Conversations entre talents :
sur « Ces Machines qui parlent de nous » de chercheurs et de designers »
Animation des débats : Jérôme Aumont En présence de professeur Bernard Darras,
En quoi le numérique peut-il être créateur de lien (Maison Française - Maison magazine) Contrairement à certaines idées reçues, le design n’est Université Paris I Sorbonne
social ? Comment intervient-il dans cette société En présence du sociologue Michel Maffesoli,
pas une activité futile. Sa vocation la plus noble est au
créative et personnalisée ? des designers du collectif Faltazi, du DG de Dyson France contraire de donner du sens aux choses et d’amélio-
Dimitri Peucelle et d’Anne Eveillard rer la vie. Or jamais le design n’est plus pertinent que La recherche à Parsons Paris s’enrichit de conversa-
Date et horaires lorsqu’il prend en compte les turbulences et les chocs tions suivies entre les meilleurs chercheurs, leurs
Samedi 18 juin 2011 de 18h30 à 21h
qui rendent la vie compliquée et difficile : recomposi- théories et les designers de talent autour de sa revue
Réservation : geraud.pellottiero@hotmail.fr
Quel type de « conversations » entretenons-nous tion des familles, stress sur le lieu de travail, chômage, de recherche « Collection » . Ces conversations entre
avec les objets du quotidien et les machines qui nous handicap, vieillissement, crise du logement... Charlotte les théories et les pratiques se nourrissent mutuelle-
entourent ? Quels comportements les psychologues, Perriand n’a pas été la seule à concevoir son travail en ment et viennent définir les territoires. En 2011, dans
sociologues et anthropologues ont-ils mis en lumière ? ce sens, elle qui ne cessait de réfléchir aux maux de la lignée du colloque de recherche que Parsons Paris
Et comment les designers ont-ils intégré cette nouvelle son époque (surpeuplement et misère du logement, organise en mai avec la Design Research Society –
Conférence / donne dans leurs créations ? Comment fonctionne chômage, maladies). Quelle que soit le contexte, le pour la première fois en France et à Paris –, nous vous
« Conserver et réhabiliter / notre maison ? Aujourd’hui peuplée d’appareils électro- design ne dissocie pas son territoire de celui de la proposons de prendre part à la conversation que notre
détruire et reconstruire » ménagers, la maison est associée à des sensations, des société. Comment, en 2011, le design peut-il s’insérer revue de recherche « Collection » suscite. Autour du
besoins, des envies, mais aussi des frustrations intelligemment dans un contexte de crise sociale et professeur Bernard Darras, Université Paris I Sorbonne,
(l’aspirateur qui rejette de la poussière, le lave-linge environnementale de grande ampleur ? Le design peut- « guest editor » de Collection 3, qui animera une pre-
Dans notre époque où la réhabilitation devient trop bruyant, le four qui ne s’auto-nettoie pas…). il contribuer à trouver des solutions ? La responsabilité mière Table Ronde, nous développerons les liens entre
le devoir de chacun, quelle relation entretenons-nous À l’heure de la domotique, nous entretenons une relation sociale du design est grande, qu’il s’agisse de créer Art+Design et Sémiotiques vus du côté des designers
avec le passé ? Et comment, en parallèle, s’inscrire de plus en plus fusionnelle voire complice avec les des espaces de détente au sein des environnements et du côté des sémioticiens. Ensuite, tous les auteurs
dans le présent avec une dynamique durable ? objets qui nous entourent. Nous leur faisons confiance. de travail, du mobilier pour les situations d’urgence, de notre revue de recherche Collection viendront par-
Nous leur parlons et ils nous parlent. Nous dormons des hôtels en kit pour les sans-abri, des cuiseurs ticiper à la conversation avec les artistes et designers
Date et horaires avec eux. Nous les aimons et les détestons quand ils solaires pour les camps de réfugiés, des ballons au en fonction de leur science: sociologie, psychologie
Dimanche 19 juin 2011 de 18h30 à 21h
nous « lâchent ». Pourquoi ? Sommes-nous devenus biogaz alimentés en déchets organiques pour fournir cognitive, sémiotiques, science de l’éducation.
Réservation : geraud.pellottiero@hotmail.fr
fous ou les objets ont-ils réussi à nous « posséder » ? de l’énergie à des village africains… La table-ronde
Dyson est heureux d’offrir à Anne Eveillard, à l’occasion s’intéressera aux notions de « design pour tous », de Date et horaire
Jeudi 16 juin de 16h à 18h30
de la parution de son ouvrage qui se conçoit comme « design universel » ou « inclusif », de « sustainable
Réservation : brigitte.borja@parsons-paris.com
une grande enquête journalistique, la possibilité de design » etc. Il s’agira de faire le tri entre les avancées
débattre sur ce sujet éminemment passionnant. réelles et concrètes et les discours creux utilisés à des
En présence de sociologues, de designers, de fabricants fins commerciales déguisées.
et d’Anne Eveillard elle-même, nous devrions être en me-
sure de décrypter - enfin ! - nos comportements, souvent Date et horaires
Samedi 18 Juin 2011 de 10h à 12h30
inconscients, avec « ces Machines qui parlent de nous ».
Réservation : communication@ifm-paris.com

Date et horaires
Vendredi 17 juin 2011 de 9h30 à 11h30
Réservation : virginie.toledo@dyson.com

Ecole Boulle à l’Espace Commines


17, rue Commines - 75003 Paris Dyson IFM Parsons Paris School of Art + Design
www.ecole-boulle.org 64 rue de la Boétie - 75008 Paris 36 quai d’Austerlitz - 75013 Paris 14 Rue Letellier - 75015 Paris
Contacts : Géraud Pellottiero / T. +33 (0)6 23 53 51 32 www.dyson.com www.ifm-paris.com www.parsons-paris.com
geraud.pellottiero@hotmail.fr Contact presse : Orlane Aquilina Contact : Lucas Delattre Contact : Brigitte Borja de Mozota
Blandine Delahousse / T. +33 (0)6 25 02 05 00 T. +33 (0)1 56 69 79 78 / orlane.aquilina@dyson.com T. +33 (0)1 70 38 89 89 / communication@ifm-paris.com T. +33 (0)1 45 77 39 66 / brigitte.borja@parsons-paris.com
30 Partie 3 / Les Evènements Conférences et Tables rondes Partie 3 / Les Evènements Conférences et Tables rondes 31

Conversation à 3 / Conférence / Table ronde /


1 artiste / 1 éditeur / 1 industriel « Notre secteur face aux enjeux de « Design pour tous / l’espace public et privé
« Le rôle de l’innovation l’économie numérique : Internet, transformer pour les enfants de la ville »
dans la valorisation de l’innovation » l’obstacle en opportunité »
Table Ronde organisée par Audrey Bres / yooko.fr
En présence de Richard Gomes,Chef du Département Date et horaires
Date et horaires Technologies / Innovations / Services, Ubifrance et Vendredi 17 juin à partir de 14h
Vendredi 17 juin de 10h à 12h de Laurent Chenot, Consultant expert en croissance pour TPE/PME Réservation : institutsuedois@si.se
Réservation : info@aglasshouse.com

Avec la révolution d’internet et des NTIC le positionne-


ment sur les nouveaux médias est un élément clé de la
compétitivité nationale et internationale. Si la plupart des Visite guidée gratuite /
Présentation / débat / professionnels de notre secteur – architectes, architectes Exposition
« Panorama des verres intelligents, d’intérieur, designers, éditeurs... - ont saisi l’importance « Jeunes pousses suédoises »
matériaux innovants pour l’architecture d’une présence Web, il reste difficile de trouver des répon-
et l’ameublement » ses satisfaisantes aux enjeux représentés par l’économie
numérique. Comment, au-delà des modes et de la course Date et horaires
aux technologies, faire d’internet un accélérateur durable Samedi 18 juin à 16h30
de croissance ? C’est de la réponse à cette question que Réservation : institutsuedois@si.se
Date et horaires
Samedi 18 juin de 14h30 à 16h dépend le succès, voire la survie, de nombre d’entre nous.
Lundi 20 juin de 10h30 à 12h Le web est un monde complexe, en permanente évolution.
Réservation : info@aglasshouse.com
Sur internet plus qu’ailleurs, les innovations s’enchaînent
laissant souvent planer le sentiment que l’on court après
la technologie. Pourtant, derrière l’arbre technologique,
la forêt des opportunités est bien là. Il est urgent de
dépasser les mythes d’internet pour en tirer des actions
concrètes, à impact rapide. Pour cela il faut prendre en
compte la réalité du web : audience fragmentée, contenus
disséminés, mutations de la communication et du mar-
keting, rapidité de la transmission de l’information... Face
à ces enjeux, qui sont le fruit d’une révolution structurelle
qui ne fait que commencer, notre secteur doit formuler sa
réponse. Cette table ronde vise à dissiper certains mythes
d’internet et à apporter une réflexion dans laquelle cha-
cun pourra tirer le meilleur de ce champs d’opportunité
extraordinaire qui s’étend devant nous.

Date et horaires
Vendredi 17 juin 2011, de 16h à 18h
Adresse : à confirmer
Réservation : contact@yooko.fr

Saazs
8 passage Saint-Avoye - 75003 Paris Institut Suédois
www.saazs.com Yooko.fr 11 rue Payenne - 75003 Paris
Contact presse : Agence 14 Septembre www.yooko.fr www.institutsuedois.fr
Stéphanie Morlat / Emilie Reboul Contact presse : Audrey Bres Contact : Gunilla Noren
T. +33 (0)1 55 28 38 28 / emiliereboul@14septembre.fr T: +33(0)1 43 78 41 25 / a.bres@yooko.fr T. +33 (0)1 44 78 80 15 / gno@ccs.si.se
En partenariat avec /

Partenaires Presse /

Contacts /
Association Designer’s Days

24 rue de la Folie Méricourt - 75011 Paris


T. +33 (0)1 40 21 04 88

Coordination / Développement /
Partenariats /

Sophie Rheims (Sophie Rheims & Associés)


T. +33 (0)6 07 21 28 12
sophie.rheims@srheims.com

Communication / Partenariats médias


Relations Presse /

Sarah Hamon (S2H Communication)


T. +33 (0)9 53 37 44 89 / M. +33 (0)6 81 60 93 64
hamon.sarah@gmail.com

D&AD : Cakedesign / Photographies : Julien Oppenheim