Vous êtes sur la page 1sur 1

Santé Publique D4

Dossier 2
Un programme pilote de dépistage du cancer colorectal a été organisé dans 23 départements français entre 2002 et
2005. Depuis 2007 le programme est généralisé à toute la France. Il propose un test de détection de sang occulte
dans les selles (Hémoccult II ®) tous les deux ans à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans. Les personnes ayant
un test positif sont invitées à réaliser une coloscopie afin de confirmer ou infirmer le diagnostic de cancer.

Question 1
Expliquez la différence entre un dépistage organisé et un dépistage spontané individuel dans le cadre du
cancer du colon.

Question 2
A quels critères généraux doit répondre un test de dépistage idéal?

Question 3
A l’aide de quels indicateurs épidémiologiques peut-on mesurer l’efficacité d’une campagne de dépistage dans
une population donnée ?

Question 4
Quels sont les niveaux possibles de prévention et quels sont leurs objectifs respectifs ? Donnez un exemple à
chaque fois dans le cadre du cancer colorectal.

Pour évaluer l’Hémoccult, il a été réalisé sur un échantillon de 1000 sujets un test Hémoccult puis l’examen de
référence : la coloscopie. Les résultats suivants ont été obtenus:
Colo + Colo - Total

Hémo + 28 172 200

Hémo - 22 778 800

Total 50 950 1000

Question 5
Calculez la sensibilité, spécificité, VPP et VPN de l’Hémoccult et concluez.

En fait, cette étude a été réalisée parmi un échantillon de personnes présentant des points d’appel ou des FDR. Très
peu d’études ont été réalisées chez des patients sans FDR.

Question 6
Expliquer pourquoi. Quelles seraient les conséquences sur les caractéristiques du test Hémoccult si le test était
évalué sur un échantillon de sujets sans FDR?

Question 7
Quels sont les 6 objectifs du plan cancer?