Vous êtes sur la page 1sur 2

Gradient, divergence, rotationnel.

Exercices

1 Opérateurs du second ordre


Déterminer les opérateurs suivants du second ordre dans un système d’axes cartésiens (ROND).

~ ∇s)
• ∇.( ~

~ ∧ (∇s)
• ∇ ~

~ ∇.~
• ∇( ~ v)

~ ∇
• ∇.( ~ ∧ ~v )

~ ∧ (∇
• ∇ ~ ∧ ~v )

On appelle Laplacien scalaire l’opérateur


~ ∇s).
∆s = ∇.( ~

Enfin
~ ∇.~
∆~v = ∇( ~ v) − ∇
~ ∧ (∇
~ ∧ ~v )

est le Laplacien vectoriel. Trouver l’expression de ces opérateurs dans un système d’axes cartésiens.

2 Champs centraux et champs à symétrie sphérique



Soit O un point fixe et P un point variable. On pose ~r =OP et r = OP . Calculer les grandeurs
suivantes en travaillant dans une BOND et en utilisant si possible les règles de calcul relatives
aux opérateurs gradient, divergence et rotationnel. Peut-on prévoir certains résultats grâce aux in-
terprétations connues du gradient, de la divergence et du rotationnel.
~
• ∇r, ~ r,
∇.~ ~ ~r ), ∇
∇.( ~ ∧ ~r
r
³ ´ ³ ´
~ (r)),
• ∇(f ~ f (r) ~r , ∇
∇. ~ ∧ f (r) ~r
r r
³ ´
f (r)
• ∆(f (r)), ∆ r ~r

Réponses :
~
r 2
• r, 3, r, 0
~ = dr f ~r , dr f + 2 f, 0
• dr f ∇r r r

2
¡ ¢
• d2r f + r dr f, d2r f + r dr f − r22 f
2 ~
r
r

1
Exercices “opérateurs gradient, divergence, rotationnel” 2

3 Equation de Laplace, fonctions harmoniques


L’équation
∆s = 0
est appelée équation de Laplace, ses solutions sont les fonctions harmoniques.
¡1¢
Prouver, en appliquant les résultats de la section précédente, que ∆ r = 0 et que ∆~r = 0.

4 Identités remarquables
Prouver les identités suivantes en vous basant sur les définitions du gradient, de la divergence et
du rotationnel et en appliquant si nécessaire la relation fondamentale
X
εijk εabk = δia δjb − δib δja .
k

~ (~v ∧ w)
• ∇. ~ = w.(
~ ∇ ~ ∧ ~v ) − ~v .(∇
~ ∧ w)
~
~ v .w)
• ∇(~ ~ ∧ w)
~ = ~v ∧ (∇ ~ +w ~ ∧ ~v ) + (~v .∇)
~ ∧ (∇ ~ w~ + (w. ~ v
~ ∇)~
~ ∧ (~v ∧ w)
• ∇ ~ w)
~ = ~v (∇. ~ − w( ~ v ) − (~v .∇)
~ ∇.~ ~ w~ + (w. ~ v
~ ∇)~
~ v = 1 ∇(v
• (~v .∇)~ ~ 2 ) − ~v ∧ (∇
~ ∧ ~v )
2

• Ci-dessous ~c est un champ homogène, i.e. constant par rapport à P . Montrer que
~ c.~r) = ~c,
∇(~ ~ c ∧ ~r) = 0,
∇.(~ ~ ∧ (~c ∧ ~r) = 2~c

Suggestion : Dans les exemples contenant des “doubles produits vectoriels”, commencer par développer
ces produits.

Vous aimerez peut-être aussi