Vous êtes sur la page 1sur 2

ENSAM Enseignant: I.

AALIL
MINI PROJET EN BETON PRECONTRAINT
Niveau: 5A GC Année: 2021-2022

Enoncé :

On considère un pont dalle avec nervures, de L= 40 m de longueur, dont la section est


représentée ci-dessous (la largeur des nervures pourrait être augmentée si nécessaire). En
charge, il est soumis aux chargements suivants : g son poids propre, une charge de
superstructures g’= 3.10-2 MN/m (on néglige leur effet sur les caractéristiques géométriques
de la section) et une charge routière d’exploitation q = 4.10-2 MN/m. Le béton utilisé est de
fc28=35MPa. La mise en tension de l’ensemble des câbles, des deux côtés, est prévue lorsque
le tablier atteint un âge j tel que fcj = 30 MPa. Les aciers actifs sont des câbles à base de
torons Super « T15S, classe 1770 ».

On adoptera les hypothèses suivantes : le coefficient de frottement angulaire f=0.20rd−1,


le coefficient de frottement linéaire φ=0.002 m, le glissement par recul à l’ancrage g=6 mm,
la déformation finale du retrait εr = 4. 10-4 et le paramètre de relaxation ρ1000=2.5 %,
d’= 0,16 m. On estime que l’ouverture relative de précontrainte λ=10% pour la tension finale
et λ= 6% pour la tension initiale. On rappelle que les valeurs caractéristiques sont
P1 = Pm.(1+λ) et P2 = Pm.(1-λ) avec Pm est la valeur probable de la précontrainte.

Dans le cadre d’une étude de pré-dimensionnement en ELS en classe II, on cherche à


déterminer le couple de précontrainte (P, e0) de façon à respecter les conditions
réglementaires du BPEL 91/99.

Figure 1 section du pont dalle

Partie 1 :

1) Déterminer les moments dus aux charges autres que la précontrainte en exécution, et en
service sous les combinaisons ELS rare (g + g’+ q ), fréquente (g+g’+0.6q), et quasi-
permanente (g + g’) (à vide et en charge).
2) Déterminer le pourcentage des pertes différées estimées par rapport à la précontrainte
finale à partir des valeurs de λ.

1
3) Déterminer les caractéristiques géométriques de la section de poutre.
𝑰 𝑰 𝑰
𝑩(𝒎𝟐 ) 𝑰(𝒎𝟒 ) 𝒗′(𝒎) 𝒗(𝒎) (𝒎𝟑 ) (𝒎𝟑 ) 𝝆= 𝝆𝒗(𝒎) 𝝆𝒗′(𝒎)
𝒗 𝒗′ 𝑩𝒗𝒗′

4) Déterminer les contraintes admissibles de compression et de traction du béton à la phase de


la construction et en service (j> 28jours).

Partie 2 :

1) Déterminer la valeur de l’effort de précontrainte nécessaire et le nombre de câbles T15S


correspondant pour les différentes situations et combinaisons.
2) Déterminer le fuseau de passage du câble moyen et proposer un tracé approprié.
3) Evaluer les pertes de précontrainte (on adoptera les linéarisations nécessaires) et vérifier
les contraintes aux sections S(x= mL) où m = 0, 0.1, 0.2, 0.3, 0.4, et 0.5
4) Déterminer le tracé définitif, les pertes et les contraintes résultantes.
5) Proposer un ferraillage longitudinal passif pour la section.
6) Vérifier la section à l’ELU

NB : A faire tous les calculs détaillés dans un fichier Excel bien organisé et le rendre
avec un rapport synthèse indiquant les étapes suivies et les résultats finaux.

Annexe : Contraintes limites selon BPEL 91/99 en classe II

Contraintes limites Exécution C. rare C. fréquente C. quasi perm.


Compression 0.6 fcj 0.6 fc28 0.6 fc28 0.5 fc28

Hors z. d’enrobage -1.5 ftj -1.5 ft28 -1.5 ft28 -1.5 ft28
Traction
Dans z. d’enrobage -0.7 ftj - ft28 0 0

Vous aimerez peut-être aussi