Vous êtes sur la page 1sur 4

 Représentation des grandeurs électriques (tension, courant, impédance) par des nombres complexes :

 RI  R  j( L  )  I  Zeq  I


I 1
1) On en notation complexe : V  jLI 
jC  C 
V 100
Avec Zeq  202  52  20.61  I I    4.85A
Zeq 20.61
V
2) On a : I et Zeq  20 j5 le déphasage du courant / à la tension est :
Zeq
V 5
Arg(I )  Arg( )  Arg(V )  Arg(Zeq )  0  arctg( )  14 V
Zeq 20
 I
Le courant est en retard / à la tension    14

v(t )  100 2 sin(t );   2f  314rad/ s


i(t )  4.85 2 sin(t  );   2f  314rad/ s
di(t ) 1 I
3) La loi des mailles : v(t )  Ri(t )  L   i(t )dt  V  RI  jLI 
dt c jC
4) Le diagramme vectoriel correspondant en prenant I comme origine des phases (échelle :1cm 10v)
I
RI  20 4.85  97v ; LI  10 4.85  48.5v ;  5  4.85  24.25v
C

I
jC
V
jLI
 RI
 Calcul de Puissances :

V 230
1) La valeur efficace du courant I1 : I1    11.5A
R1 20
V 230
2) La valeur efficace du courant I2 : I2    19.47A
R2  (L)
2 2
10  (6.28)2
2

R1 ( R2  jL) 20 102  (6.28)2


3) L’impédance équivalente du circuit : Z eq   Z eq   7.7
R1  R2  jL 302  (6.28)2
V 230
D’où : I   29,85A
Zeq 7.7
4) La puissance active est consommée uniquement par les résistances :
P  R1I12  R2 I22  2645 3790.8  6435.8 W
La puissance réactive est consommée uniquement par la bobine :
Q  LI22  2380.63VAR
La puissance apparente :
S  P 2  Q2  V  I  6865.5VA
P
5) Le facteur de puissance : Fp  cos   0.94 AR
S
 Relèvement du facteur de puissance :

On considère une installation monophasée ayant les caractéristiques suivantes : fréquence f = 50 Hz , intensité
efficace I = 20 A , tension efficace U = 10KV , puissance active P = 120 kW . On demande :
1) De calculer le facteur de puissance de cette installation cosi
2) D’en déduire les puissances Réactive Q et la puissance apparente S
3) De tracer le triangle de puissance correspondant.
4) De calculer la capacité C qu’il faut mettre aux bornes pour relever le facteur de puissance à cosf=1
5) De recalculer le courant I’ et la puissance apparente S’. Que constatez-vous?

P 120000
1) Le facteur de puissance : Fp  cosi    0.6 AR
S 10000 20
2) La puissance réactive : Q  P  tgi  1200001.33 160kVAR
La puissance apparente : S  P 2  Q2  200kVA
3) Le triangle des puissances : (1cm  20k) :
4) En appliquant le théorème de Boucherot :

Qf  Qi  QC Si
avec:QC  UIc  U 2C   QC  Qi  Qf
et Qi  P  tgi Qf  P  tg f
Qi
D’où :
P  (tgi  tg f )
U 2C  P  (tgi  tg f )  C  QC
U 2

120000 (1.333 0)
AN : C   5,1F
100002  314
i Sf P
5) Après compensation, le courant en ligne devient :
P
cos f  1 Sf  P f=0
Sf
S 120000
I f   12A
U 10000
au lieu de 20A, donc on a bien réduit le courant demandé par l’installation  réduction des pertes en ligne et
des chutes de tension et même la section du câble et la puissance apparente du transformateur d’alimentation
(Sf=120kVA au lieu de 200kVA)

1) Établissons le bilan des puissances (Th de Boucherot)

Puissance active (W) Puissance réactive (VAR)


Lampes 30*100=3000 0 (des résistances)
Moteurs 2*2000=4000 2*2000*1.02=4080.81
Total Pt=7000 Qt=4080.81
La puissance apparente totale St  Pt2  Qt2  8102.65VA
Si
2) Le facteur de puissance de l’installation :
Pt Qi
cos   0.86 AR QC
St
3) L’intensité efficace du courant en ligne :
Sf
S 8102.65
I t   36.83A f
V 220 i P
4) La capacité du condensateur à placer en parallèle avec
l’installation pour relever le facteur de puissance :
Pt  (tgi  tg f ) 7000 (0.593 0.395)
C   92.2F
V 2 220²  314
 Installation triphasée :

Une installation électrique alimentée par le réseau triphasé 3 fils U=380v, 50Hz comprend :
 Trois moteurs asynchrones triphasés de caractéristiques nominales : Pu=4.4Kw, =0.85, cos=0.8.
 Trois résistances de chauffage de caractéristique : 2000W-220v chacune
 Trois impédances montées en triangle Z=R+jL. R=4 , L=6.

1. Établir le bilan de puissance, et calculer Pt et Qt


2. En déduire la puissance apparente demandée par l’installation
3. Calculer le courant en ligne et le facteur de puissance global de l’installation.
4. Calculer la capacité minimale de la batterie de condensateurs couplés en triangle à mettre en tête de
l’installation pour que la puissante réactive demandée au réseau reste acceptable c-a-d Qt<40%Pt

MAS MAS MAS

r
Z
1) Bilan de puissance :
- Un Moteur : Pabs=Pu/=4400/0.85=5176.47W ; Qabs= Pabs tg=3382.35VAR
- Résistance de chauffage : Pf=2000 W ; Qf=0 VAR
- Impédance : J=U/Zeq =380/7.21=52.7A ; Pz=RJ2 =11111W ; Qz=LJ2=16663.74VAR

Puissance active (W) Puissance Réactive (VAR)


Les 3 Moteurs 3*5176.47=15529.41 3*3382.35=10147
Les 3 Résistances 3*2000=6000 0
Les 3 impédances 3*11111=33333 3*16663.74=49991.22
Total Pt=54862.41 Qt=60138.22

2) St=( Pt²+ Qt²)1/2=81403.25VA


3) I= St/(3 U)=219.4A ; cos= Pt/ St=0.67AR
Pt  (tgi  tg f ) 54862.41 (0.67  0.4)
4) Q’t<0.4 Pt  tgf =0.4 ; cosf =0.93AR  C   109F
3U 2 3 380²  314
Le courant devient : I’= Pt/(3 U cosf)90A au lieu de 219.4A
La puissance apparente devient S’=3 U I’=59088,6 VA au lieu de 81403.25VA

Vous aimerez peut-être aussi