Vous êtes sur la page 1sur 17

simili 2émé Bac SM (Février 2021) préparé par : Mer Haddar Khalid

Exercice 1 : 04 pts

Le plan complexe étant rapporté à un repère orthonormé direct O;u;v

Soit un nombre réel tel que : 0,


2 4
1) On considère dans l’équation suivante : E : z 2 2 ei z e 2i 0
2
0,25 a- Vérifier que le discriminant de l’équation E est : 2 i ei
0,75 b- Ecrire sous forme trigonométrique les deux solutions z1 et z 2 de l’équation E
2) On considère les points I , J , T1 , T2 et A d’affixes respectives
i i
1, 1 , e 4 , e 4 et 2ei
0,5 a - Montrer que les deux droites OA et TT
1 2 sont perpendiculaires.

0,5 b - Soit K le milieu du segment T1T2 .Montrer que les points O,K et A sont
alignés.
0,5 c - En déduire que la droite OA est la médiatrice du segment T1T2 .

3) Soit r la rotation de centre T1 et d’angle


2
0,25 a - Donner l’expression complexe de la rotation r
0,25 b - Vérifier que l’affixe du point B image du point I par la rotation r est :
b 2ei i
0,25 c- Montrer que les deux droites AB et IJ sont perpendiculaires.
0,5 4) Déterminer l’affixe du point C image du point A par la translation de vecteur v
0,25 5) Montrer que A est le milieu du segment BC

Exercice2 : 06 pts

Partie I :

Soit g la fonction définie sur l'intervalle ]0; [ par : g ( x)  1  x ln x


0,5 1) Etudier les variations de la fonction g sur l’intervalle ]0; [
0,5 2) Montrer que pour tout x> 0 ;1  x ln x > 0 puis déduire que : x > 0 ; x > ln x .

Partie II :

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 1


 x
 f  x  si x>0
On considère la fonction f définie sur  0; par :  1  x ln x
 f  0  0

Et  C f  sa courbe représentative dans un repère orthonormé O; i; j .  
0,5 1) Etudier la continuité et la dérivabilité de f à droite en 0.
0,75 2) Etudier les variations de la fonction f, puis déduire que : f  ]0; [   0;1
0,5 3) a) Etudier la position relative de  C f  et de la droite    d’équation y  x
0,5 b) Construire  C f  .

Partie III :

Soit n un entier naturel non nul.


1
0,75 1) Montrer que l’équation f  x   admet dans ]0; [ deux solutions xn et yn
n
tels que : xn  1  yn
0,25 2) a) Montrer que la suite  yn n1 est croissante.
0,25 b) Montrer que  n  IN  ; n  yn (On pourra utiliser l’inégalité x > 0 x  1  ln x )
0,25 c) Déduire la limite de la suite  yn n1 .
n
0,25 d) Calculer lim .
n 1  y ln y
n n
0,5 3) a) Montrer que la suite  xn  n1 est décroissante ; puis déduire qu’elle est convergente.

b) Montrer que :  n  IN  : xn 


1
0,5 ; puis déduire la limite de la suite  xn  n1
n
Exercice3 : 06,5 pts

Partie A :
0,25 1) Montrer que : x   : ex  x  1

0,25 2) En déduire que : x   : 


ex  1  x 
1 2
2
x

1 2 x 3e x
3) On admet que :  x   : e 1 x  2 x  6
 x

ex  1  x 1
0,5 Montrer que : lim 
x 0 x2 2
Partie B :

Soit g la fonction numérique définie sur par :
xe x  e x  1  ex  1 
g  x   ln  
ex  1  x 
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 2
1) On pose h( x )  e2 x  x 2e x  2e x  1 pour tout réel x .
Montrer que :  x   : h( x)  0 ( on pourra utiliser (A-2) )

0,5

0,5 2) Montrer que :  x   : 


g ' x 
1
x ( e x  1) 2
h  x

0,5 3) a-Montrer que lim g ( x )  0 .


x 0

0,5 b- En déduire que x  0,   : g  x  0 .


Partie C :
Soit f la fonction numérique définie sur par :
1 1  ex  1 
f (0)  et f  x   ln  si x  0
2 x  x 
 C  est la courbe de f dans un repère orthonormé O, i, j  
0,5 1) Montrer que : D f  .
 1
0,5 2) Montrer que le point   0,  est un centre de symétrie de  C  .
 2
0,5 3) Montrer que la droite    d’équation y  1 est une asymptote à
 C  au voisinage de  .
0,5 4) Montrer que f est continue à droite en 0.

0,5 
5) Montrer que : x 

 ; f   x   x1 g  x  .
2

1
6) On admet que : f (0)  .
24
0,5 Dresser le tableau de variation de f sur .
0,5 7) Construire la courbe  C  .
Exercice 4 : 3,5 pts
Pour tout n   , on considère la fonction f n définie sur  par :
n
f n ( x)  arctanx 
x

0,5 1) a- Montrer que l’équation f n ( x)   1admet une solution unique an dans 0,
2
0,5 b-Montrer que  n   : an  n , puis en déduire lim an

n 

0,5 2) En utilisant le théorème des accroissements finis, montrer


que  x  *  ;arctanx < x

0,5 3) a- Montrer que : n   : f  n  n   2  arctan  n 1



n


n
n  1 n

0,25 b- En déduire que :  n   : a  n  n 
n

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 3


an
0,25 c- Déterminer lim
n n

1
4) a- Montrer que :  n  :
 n
0,25 arctan    1 
 an  an
0,25 b- En déduire : lim an  n
n 

0,5 5) Montrer que : lim n 2  arctan an  arctan n   1


n 

1
4) a - Montrer que :  n  :
 n
0,25 arctan    1 
 an  an
0,25 b - En déduire : lim an  n
n 

0,5 5) Montrer que : lim n 2  arctan an  arctan n   1


n 

Correction

Exercice 1

1) z 2  2ei z  ei 2  0 :  E 
 E  est :     
2
a) Le discriminant de l’équation 2ei  4ei 2
 2ei 2
 
2
 i 2ei
2ei  i 2ei
b) ● ) z1 
2
2e 1  i 
i
i

 et 1  i  2e 4
2

i
2ei  2e 4
donc : z1 
2
 
i  
z1  e  4

2ei  i 2ei
● ) z2 
2
2ei 1  i  i

 et 1  i  2e 4
2

i
i
2e  2e 4
donc : z2 
2
 
i    i  4  i  4  
z2  e  4
Alors : S  e   ; e   
 
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 4
   
i    i   
zT1  zT2 e e
 4  4
2 - a) 
z A  zO 2ei
 
i  4
i i 
e e  e 4 
  i

2e

ei 2i sin
 4
i
2e
 i  i IR*

b) zK  zT1  z2
1
2

   
i    i   
e  4
e  4

2
 i 4
i

i 
e e  e 4 
  
2

ei 2cos
 4
2
2 i 1 z 1
 e donc : zK  z A  K   IR
2 2 zA 2
D’où les points O ; A et K sont alignés.
c)  OA passe par K milieu du segment T1T2  car O ;A et K sont alignés et
 OA  TT
1 2.

Donc  OA est la médiatrice de T1T2  .



3) a) r  M  z    M   z   z  zT1  z  zT1 e 2   
i

 z  i  z  z   z
T1 T1 *
 z  iz  zT1 1  i 
  
i    i
 z  iz  e  4
 2e 4

 z  iz  2ei
b) z B  iz I  2ei
 i  2ei

zB  z A i  2ei  2ei
c) 
zI  z J 11

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 5


1
 i  i IR*
2
Donc  AB    IJ 

4) zC  z A  z v ( v i  )
 2ei  i

z B  zC i  2ei  2ei  i
5) 
2 2
i
 2e
 zA
d'où A et milieu de [BC]

Exercice 2

Partie I:

g  x   1  x ln x x  0
g   x   ln x +1 x  0
ln x +1  0  ln x  1
 x  e1
x 0 e 1 
g x   0 

g  x
e 1
1  e1 
e

e 1
2) g admet un minimum donc
e
e 1
x  0 ; g  x   0
e
D’où 1  x ln x  0 ; x  0
● On a : x  0 ; 1  x ln x  0
1 1 1  1 1
Donc pour  0 on a : 1  ln  0  x  1  ln   0
x x x  x x
 x  ln x  0
 x  ln x

Partie II

1) ● lim x ln x  0  lim f  x   0
x0 x0

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 6


f  x   f  0 1
● lim  lim 1
x 0 x0 x 0 1  x ln x

Donc f est dérivable à droite en 0 et f d  0   1 .

1  x ln x  x  ln x  1
2) x  0 ; f   x  
1  x ln x 
2

1 x

1  x ln x 
2

Tableau de variations de f

x 0 1 
f  x   0 
1
f  x

0 0
x
lim f  x   lim
x  x  1  x ln x

1
 lim
x  1
 ln x
x
● f continue et strictement croissante sur 0;1 ,
Donc f  0;1   f  0  ; f 1  0;1
● f continue et strictement décroissante sur 1; ,
f 1;     lim f  x  ; f 1  0;1
 x 
x
3) x  0 ; f  x   x  x
1  x ln x
 x 2 ln x

1  x ln x
Et f  0   0  0
x 0 1 
f  x  x 0  0 
C  est au-dessus C  est au-dessous
f f
position

de de 
C f       O  0;0; A1;1

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 7


Partie III

● La restriction de f à 0;1 est continue et strictement croissante donc réalise une bijection
de 0;1 sur f  0;1  0;1
1
n 1 0  1
n
1
  0;1
n
1
Donc l’équation f  x   admet une solution unique xn dans 0;1 .
n
● La restriction de f à 1  est continue et strictement décroissante donc réalise une

bijection de 1  sur f 1     0;1 et


1
 0;1
n
1
Donc l’équation f  x   admet une solution unique yn dans 1  .
n
1
D’où l’équation f  x   admet deux solutions xn et yn telles que : 0  xn  1  yn
n
1 1
2) a) On a f  yn1     f  yn 
n 1 n
Comme f est strictement décroissante sur 1  ; alors : yn1  yn
D’où la suite  yn n1 est croissante.
1 1
b) f  n   f  yn   
1  n ln n n
n 2  1  n ln n

n 1  n ln n 
n 2  n  n ln n  n  1

n 1  n ln n 
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 8
n  n  1  ln n   n  1
 0
n 1  n ln n 
n  1  0
Car n  IN*  n  1  0 
 n  1  ln n  0
Donc f  n   f  yn   n  yn ( f est décroissante sur 1  )
c) On a : n  yn et lim n   ; donc lim yn  
n  n 

1 yn 1
d) f  yn    
n 1  yn ln yn n
n 1
 
1  yn ln yn yn
n 1
Donc : lim  lim 0
n 1  y ln y n y
n n n
1 1
3) a)   f  xn1   f  xn  ; et f est croissante sur 0;1 ; donc xn1  xn
n 1 n
D’où  xn  n1 est décroissante et comme elle est minorée par 0 ; elle est donc convergente.
1
1 n
f  
 n  1  ln 1
1
n n
1

n  ln n
● n  1  ln n  0
 0  n  ln n  n
1 1
 
n  ln n n
1 1
 f    f  xn  ; est f est strictement croissante sur 0;1 ; donc xn 
n n
1 1
On a : 0  xn  ; et lim  0
n n  n

D’où : lim xn  0
n

Exercice 3
Partie A
1) On pose : u  x   e x  x  1
u dérivable sur IR et u  x   e x  1
x  0 
u  x   0 

u  x
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 9
0

0 est un minimum de u  x  donc :  x  IR  ; u  x   0


  x  IR  ; e x  x  1
1
2) On pose : v  x   e x  x  1  x 2
2
1
 ex   x  x2
2
v dérivable sur IR et v  x   e x  1  x  u  x 
Donc :  x  IR  ; v  x   0
donc v est croissante sur IR
Alors :  x  IR  ; v  x   v  0   e x  x  1  x 2  0
1
2
1
 ex  x  1  x2
2
1 1
On a pour tout x  0 : e x  x  1  x 2  e x  x  1  x 2 1
2 2
3 x
1 xe 1 x3e x
Et on a : ex  x  1  x2   ex  x  1  x2   2
2 6 2 6
Donc pour tout x  0 de 1 et  2  on a :
1 2 1 2 x3e x 1 e x  x  1 1 xe x
x  e  x 1  x 
x
   
2 2 6 2 x2 2 6
 1 xe x  1  ex  x  1  1
Et lim     ; d’où : xlim  
x 0
2 6  2 0 
 x2  2
Partie B
1) h( x )  e  x e  2e  1
2x 2 x x

h dérivable sur IR ; et on a pour tout x  IR :


h  x   2e 2 x  2 xe x  x 2e x  2e x
 x x2 
 2e  e  x  1    0 ;  x  IR 
x

 2 
2e x  0

Car  x x2


e  x  1 
2
 
 0 x  IR ; ( d ' aprésA  2)

donc h est croissante sur IR


x  IR  ; x  0  h  x   h  0 et h  0  0
x  IR ; h  x   0

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 10


xe x  e x  1  ex  1 
2) g  x    ln  
ex  1  x 
 xe x  e x  1  ex  1  
g x     ln   
 e x
 1  x  
 e x  1 


 e x  xe x  e x  e x  1   xe x  e x  1 e x  x 
 x
 e  1  e 1 
x 2

 x 
 


e x
 xe x  e x  xe x  e x  1 e x  e x  xe x  e x

xe x   e x  1

x
e  1 ex  1
2
x x2


e x
 1 e x  xe x

xe x   e x  1

 e  1 x  e x  1
x 2

 e  1 xe  x e  xe x  e x  1   e x  1
x x 2 x 2


x  e x  1
2

xe2 x  xe x  x 2e x  xe2 x  xe x  e2 x  2e x  1

x  e x  1
2

e2 x  x 2e x  2e x  1

x  e x  1
2

h x

x  e x  1
2

Donc :  x   : 
g ' x  
1
x(e x  1)2
h x

 xe x  e x  1  ex  1  
3) a) lim g  x   lim   ln  
x0 x0
 e x
 1  x 
 x  ex  1  
 lim  x e  1  ln 
x
  0
x0
 e  1  x 

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 11


 ex 1  ex  1
(Car lim ln    ln 1  0 et xlim 
1 ;
x0
 x  0 x
 ex  1 
donc lim ln    ln 1  0 ( ln est continue en1 ) )
x0
 x 
h x
b) g '  x    0 ; x  0
x  e  1
x 2

Donc g est continue et strictement croissante sur 0; ; alors


g  0;     limg  x  ; limg  x  
 x0  x 
  0; limg  x    0; 
 x 
D’où : x  0 ; g  x   0
partie C
 ex  1 
D f   x  IR / x  0 et
*
 0   0
 x 
x  0 
e 1
x
 0 
x  0 
e 1
x
 
x

Donc D f  IR *  0  IR
2) D f  IR ; x  D f alors  x  D f
1  e x  1  1  e x  1 
f  x   f   x   ln    ln  
x  x  x  x 

1   ex  1   e  x 1  e x   
  ln    ln  
x  x  x 
  
1   ex  1    e x  1  
  ln    lne  ln 
x

x  x  x 
  
1
 x
x
1
1
 2
2
 1
Donc A  0;  est un centre de symétrie de  C  .
 2
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 12
Donc il suffit d'étudier f sur IR .

1  ex  1 
3) lim f  x   lim ln  
x  x  x
 x 
1  e 1  e  
x x

 lim ln  
x  x  x 
 
1 x
 lim  lne  ln
1  e x  

x  x  x 
 
 1 ln x 
x
 x

 lim 1  ln 1  e x   x 

1
 ln x 
(car lim  lim ln 1  e  x   0 et lim 
1
0
x  x x  x
 x 
Donc    : y  1 est une asymptote horizontale å  C  au voisinage de  .
1  ex  1 
4) lim f  x   lim ln  
x 0 x 0 x
 x 
 ex  1 
ln  
1  ex  1   x 
 lim   1 x
x 0 x
 x  e 1 1
x
1
 ex  1 
ln  x 
Car  lim 
1  ex  1 
 1  lim
ex  1  x 1
 et lim x   lim ln  X   1
x 0 x
 x  x 0 x 2
2 x 0 e 1 x 0  X  1
1
x
e 1
x
e 1
x
( On pose  X ) et lim 1
x x 0 x
d'où f est continue à droite en 0 .
 1  e x  1  
5) f   x    ln  
 x  x 
 e x  1 
1  e x  1  1  x 
  2  ln    x
x  x  x  e 1
 x 
 
 e x  1  1 xe   e  1
x x
1 x
  2  ln     x
x  x  x x 2
e 1
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 13
1  e x  1  xe x  e x  1
  2  ln   2 x
x  x  x  e  1
1  xe x  e x  1  ex  1  
 2  ln   
x   e x  1  x 

1
 2 g  x
x
1
c) pour tout x  0 ; f   x   2 g  x 
x
x  0 
f  x  
1
f  x 1
2
0
 1
( A  0;  est un centre de symétrie pour  C  )
 2

Exercice 4
n
1) f n  x   arctan x 
x
a) ● La fonction x arctan x est continue et dérivable sur 0;
n
● La fonction x  est continue et dérivable sur 0;
x
n
Donc la fonction x arctan x  est continue et dérivable sur 0; ; pour tout
x
1 n
x  0;  on a : f n  x    2 0
1 x 2
x
Donc f n est strictement croissante sur 0; ; d’où elle réalise une bijection de
0; sur f n  0;   
 
f n  0;     lim f n  x  ; lim f n  x     ; 
 x0 x   2
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 14
   
Et  1  ;  d’où l’équation f n  x    1 admet une unique solution  n dans
2  2 2
0;
b) f n  n   arctan n  1
 
arctan n   arctan n  1 
1
2 2
 f n  n   f n  n 
Et f n est strictement croissante sur 0; ; d’où n   n
n  n 
 lim   
lim n    n n
n 
2) Soit x  0
arctan est continue sur  0; x  .

t  0; x ;  arctan   t  
1
1 t2
1 1
0<t < x  < <1
1  x2 1  t 2
D’après T.A.F :
1
 x  0  < arctan x  arctan 0 < 1 x  0 
1  x2
 x > 0 ; arctan x < x

 
3) a) f n n  n  arctan n  n    n

n n 
  1  n

 arctan   
2 n n  n 1
1 
(car x > 0 ; arctan  x   arctan    )
 x 2
1  1  1
b) > 0  arctan  <
n n n n  n n
 1  n 1 n
 arctan   < 
n n  n 1 n  n n 1
 1  n 1 n
 arctan   < 
n n  n 1 n  n n  n
1 n n 1
et   1
n n n n n n
 1  n  1  n
Donc arctan   < 1   arctan   > 1
n n  n 1 n n  n 1

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 15


  1  n 
  arctan    > 1
2 n n  n 1 2


 fn n  n > 2  1
 f  n  n  > f  
n n n

Et f n est strictement croissante sur 0; ; d’où  n < n  n


n n n
c) n <  n < n  n  1 < <1  et lim 1  1
n n n n
n
Donc lim 1
n n
 n 
4) a) f n  n    1  arctan  n   1
2 n 2
n 
1   arctan  n
n 2
1
arctan
n

n 1
 1  arctan
n n

  
b) lim  n  n  lim  n 1  n 
n n
 n 
1
 lim  n .arctan
n n
1
arctan
n
 lim
n 1
n
arctan t
 lim 1
t 0 t
1
(On pose t  et lim  n   )
n n 

lim  n  n  1
n 

5) arctan est continue sur  n; n  ; dérivable sur n; n 

t  n; n  ;  arctan   t  
1
1 t2
n < t < n 
1
<  arctan  t  < 1
1  n2 1  n2
D’après T.A.F :
www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 16
n  n  n n  n  n
< arctan  n  arctan n < n 2  < n 2  arctan  n  arctan n  < n
1  n 2
1 n 1  n 
2
1
1
  n2
n2  n 
n
lim  n  n  1 et lim 1
n  n n
n  n  n
Alors lim  lim n 1
1   n  n 1  1
n 2

  n2
n2  n 
D’où lim n 2  arctan  n  arctan n   1
n

www.guessmaths.co E-mail : abdelaliguessouma@gmail.com whatsapp : 0604488896 17

Vous aimerez peut-être aussi