Vous êtes sur la page 1sur 61

L’apport des L’apport

premières descollections
premièresde
reptiles ducollections
Jurassiquededereptiles
Normandie
du
à l’histoire
Jurassique des sciences
de Normandie
et à lades
à l’histoire paléontologie
sciences
et à la paléontologie
Arnaud BRIGNON

Arnaud BRIGNON

« Crocodilien de Sannerville »
Séminaire « Muséum, objet d’histoire » [« Metriorhynchus » blainvillei Eudes-Deslongchamps, 1867]
Dessin de J.-A. Eudes-Deslonchamps
13 janvier 2022 © MNHN, Paris, fonds de Blainville
Muséum national d’Histoire naturelle, Paris
Objectifs

 Présenter un aspect important de l’histoire de la paléontologie que


sont les découvertes de reptiles fossiles dans le Jurassique de
Normandie au XVIIIe et au XIXe siècles

 Présenter les principaux collectionneurs normands et les liens qu’ils


entretenaient avec la science officielle incarnée par les professeurs
du Muséum d’Histoire naturelle à Paris (Cuvier, Geoffroy Saint-
Hilaire, de Blainville)

 Scientifiques et professeurs d’histoire naturelle locaux

 Les amateurs locaux


 L’effervescence scientifique de Caen (sociétés savantes)
encourage les amateurs à constituer des collections flattés
par l’intérêt que suscitent leurs trouvailles
Objectifs

 Redécouvrir des spécimens importants (types porte-nom, toujours


d’actualité pour la nomenclature paléontologique actuelle)

 Utiliser les sources usuelles de l’histoire des sciences (fonds


d’archives, lettres, manuscrits documents iconographiques inédits)

 Redécouvrir dans les collections muséales et universitaires des


spécimens historiques dont l’importance était oubliée faute
d’étiquette ou de catalogue.

 Collecter des informations sur des spécimens détruits au cours des


vicissitudes de l’histoire

 Identifier des moulages en plâtre qui restent parfois les seuls


éléments disponibles, avec les sources iconographiques, pour
caractériser un taxon.
Pourquoi les reptiles du Jurassique de Normandie ?

 Une région propice aux découvertes :


 Série mésozoïque bien représentée
 Centaines de km de falaises (renouvellement des couches : érosion,
marées)
 Nombreuses carrières exploitées pour les matériaux de construction
(Pierre de Caen), fabrication de la chaux
 Exploitation manuelle au XIXe siècle
 Commerce des fossiles par les ouvriers et les carriers

 Les restes de reptiles constituent des fossiles emblématiques et


spectaculaires (frappe l’imagination)

 Présence d’espèces exotiques (« crocodiles ») dans le sol de la France

 au cœur des grandes questions soulevées par la paléontologie


(espèces disparus, l’histoire de la Terre, apparition des formes animales,
l’opposition entre fixisme et transformisme)
Plan de la présentation

 Les débuts de la paléontologie en Normandie

 Les premières collections ou « cabinets de curiosités » au XVIIIe siècle

 Cuvier, les « crocodiliens » de Normandie et l’abbé Charles Bacheley, le


premier découvreur de dinosaures en France

 Geoffroy Saint-Hilaire : histoire d’un grand projet qui ne vit jamais le jour

 Exemple d’une collection sauvegardée par son acquisition au Muséum : la


collection Félix de Roissy. Identification de spécimens porte-noms

 Exemple de collections détruites au cours des vicissitudes de l’histoire :


les collections Vautier et Morière. Tout n’est pas perdu !

 Exemple d’une collection historique oubliée « ou mal connue » : la


« trahison » de Tesson
Les débuts de la paléontologie en Normandie
 Découverte d’une ammonite en 1482 par
Berthold, professeur de médecine à Caen.
« Credite mira Dei, serpens fuit hic lapis
extans ; Sic transformatum Bartolus attulit
huc » (Croyez aux miracles de Dieu, cette pierre fut un
serpent vivant ; Berthold l’apporta ici ainsi transformée)

 Antoine de Jussieu (1686-1758), botaniste,


médecin, membre de l’Académie royale
des Sciences

 en 1724, il publie une des plus anciennes


représentations de fossiles de Normandie

 “Cornes d’Ammon” “pétrifiées” et


“métalliques” dans les “falaises de Dive
[sic] en Normandie”

= Ammonites pyritisées des Vaches


Noires (Callovien supérieur)
A.Brignon, 2015, Fossiles : Revue française de Paléontologie 21, 43-62
Premiers reptiles jurassiques en Normandie
 Pedro Franco  Abbé Jacques François
Dávila Dicquemare (1733-1789)
(1711-1786)
 1776  article sur
 Citoyen les ostéolithes (os
espagnol, né pétrifiés) des Vaches
à Guayaquil Noires et du Havre
(Equateur)

 1767  Catalogue de ses


collections d’arts et d’histoire
naturelle

 Chapitre “Ichtyolites” (poissons


fossiles incluant les “cétacés”)

 Lots de vertèbres, côtes,


omoplates, mâchoire, ossements
“noirâtres” “trouvés sur le bord
de la mer” “des environs de Dives”
P. Taquet, 1994, L’empreinte des Dinosaures ,Ed. Odile Jacob
A. Brignon, 2014, Revue de Paléobiologie 33 : 379-418 E. Buffetaut, 2011, Chercheurs de dinosaures en Normandie
L’énigmatique “abbé Bachelet” de Georges Cuvier
 1800, “Nouvelle
espèce de
crocodile fossile”

 1808, “Sur les


ossements de
crocodiles
fossiles des
environs du
Havre et de
Honfleur”

 Le mystère “Honfleur”

 La plupart de ces spécimens


proviennent de la collection d’un
certain abbé Bachelet

 Longtemps resté inconnu des


historiens de sciences
L’abbé Charles Bacheley
 Né le 5 janvier 1716 à Clarbec (env.
15km de Villers-sur-Mer)

 Prêtre séculier au prieuré de Saint-


Hymer

 Passionné d’histoire naturelle, il


arpente le pays d’Auge à la © Archives dép. Calvados

recherche de fossiles
 1772, nommé chapelain du Bureau
des Finances de Rouen

 1779, chanoine de la collégiale du


Saint-Sépulcre (collégiale Saint-
Georges), fonction de receveur

 bibliothécaire de l’archevêque de
Rouen

 mort le 22 messidor an 3 (10 juillet


A. Brignon, 2016, CR Palevol 15 : 595-605 1795), 79 ans, Rouen
A. Brignon, 2016, Fossiles : Revue française de Paléontologie 27 : 36-42
Contributions scientifiques de Charles Bacheley
Spongiaires
 1755-1761, mémoires sur l’origine crétacés
trouvés par
des roches et la formation des Bacheley dans
fossiles (Académie de Rouen, le Pays d’Auge
Académie des Sciences, Paris)
figurés par
Guettard en
 1759, envoi d’une collection de 1770
fossiles du Calvados à Jean-Etienne
Guettard (1715-1786)

 1769, rapport sur une météorite


tombée du ciel (Académie des
Sciences, Paris)

© MNHN
A. Brignon, 2016, CR Palevol 15 : 595-605
Charles Bacheley et les Vaches Noires
 Notes insérées de Bacheley dans un ouvrage de
Louis Lépecq de la Clôture (1736-1804)
“Collection d’observations sur les maladies et
constitutions épidémiques”, 1778, 2 vol.

 Pétrifications& autres faits d’Histoire Naturelle


qui se trouvent le long [des] côtes du Pays
d’Auge

 “ Aux Vaches noires” “ Dans toute la falaise,


aussi-bien que dans l’ancienne glaise, qui se
trouve sur le rivage ”

 “os de différens poissons, dont on ne connoît


point les analogues vivans” :

 “ têtes entières, des mâchoires, des vertèbres ”

 Considérés comme des restes de cétacés (cachalots, dauphins, baleines)


classés parmi les poissons
A. Brignon, 2016, CR Palevol 15 : 595-605
A. Brignon, 2016, Fossiles : Revue française de Paléontologie 27 : 36-42
La collection Bacheley
 Particulièrement riche en fossiles des Vaches Noires et du Cénomanien
de la Montagne Sainte-Catherine près de Rouen
 Animaux naturalisés, coquillages, roches, minéraux

 Après la mort de Bacheley en 1795

 Inventaire de son cabinet d’histoire naturelle en octobre 1796


 Achat par l’administration du département

 Louis-Benoît Guersent (1777-1848), professeur d’histoire naturelle à


l’école centrale de Rouen

 Comprend l’importance des ossements fossiles des Vaches Noires


 Envoi à Cuvier avec l’autorisation du préfet
 Don au Muséum national d’histoire naturelle, Paris

A. Brignon, 2016, CR Palevol 15 : 595-605


A. Brignon, 2016, Fossiles : Revue française de Paléontologie 27 : 36-42
B. Percheron, 2017, Les sciences naturelles à Rouen au XIXe siècle
Crocodiliens marins de la collection Bacheley

MNHN

Dessin
original
de Cuvier
© MNHN

Crédit: B. Percheron

P. Taquet, 1994, L’empreinte des Dinosaures ,Ed. Odile Jacob


A. Brignon, 2016, Fossiles : Revue française de Paléontologie 27 : 36-42
Dinosaures de la collection Bacheley

 Charles Bacheley 
premier « chasseur de
dinosaures » français

 Premier naturaliste au
monde à avoir trouvé
des restes de
dinosaures à valeur
MNHN diagnostique

 Streptospondylus
altdorfensis Meyer,
1832
Dessins
originaux E. Buffetaut, 1983, La paléontologie des vertébrés mésozoïques
en Normandie du 18e siècle à nos jours : un essai historique.
de Cuvier
Actes du Muséum de Rouen, 2: 39-59.
© MNHN
P. Taquet, 1994, L’empreinte des Dinosaures ,Ed. Odile Jacob

R. Allain 2001. Redescription de Streptospondylus altdorfensis,


le dino-saure théropode de Cuvier, du Jurassique de Normandie.
Geodiversitas23, 349–367.

A. Brignon, 2016, Fossiles : Revue française de Paléontologie


27 : 36-42
Les “ossements pétrifiés” des Vaches Noires
dans les cabinets du début du XIXe

 Abbé Campion de Tersan (1736-1819)

 Alexandre Besson (1725-1809)

 Barthélémy Faujas de Saint-Fond (1741-1819)


de Tersan

© Bibliothèque municipale de Grenoble

MNHN
Faujas de Saint-Fond

A. Brignon, 2017, L’Echo des Falaises 21 : 7-35


Les “ossements pétrifiés” des Vaches Noires
dans les cabinets du début du XIXe

 Louis Jurine (1751-1819)

 Henry Thomas De la Beche (1796-1855)

 Jean-Baptiste Beurard (1745-1835)

 Le marquis Étienne de Dré (1760-1848)

 Véritable commerce des fossiles des Vaches Noires

 Les os sont souvent sciés, polis et vendus sous le nom de


“ madréporite ”

A. Brignon, 2017, L’Echo des Falaises 21 : 7-35


Charles de Gerville

 Né le 19 septembre 1769 à Gerville-la-


Forêt (Cotentin). Mort en 1853

 Il fuit la Révolution (armée contre-


révolutionnaire en Belgique, puis en
Angleterre)

 Rentre en France en 1801

 S’installe à Valognes en 1811

 Sa fortune lui permet de consacrer sa


vie à l’étude de la géologie, la
botanique, la zoologie, l’archéologie et © Archives de la Manche
l’histoire de la Manche

 En 1813 et 1816  un des premiers à distinguer des « bancs » dans le


département de la Manche et avoir établi, pour chacun d’eux, la liste des
fossiles qui s’y rencontrent

A. Brignon, 2019, CR Palevol 18, 390-406


Premiers restes de plésiosaures trouvés dans le
Jurassique inférieur en France

3 cm
 En 1816, de Gerville signale la présence
d’ossements dans le Calcaire de
Valognes (Hettangien inférieur)

 En 1820, il envoit un dessin à Jacques-


Louis-Marin Defrance (1758–1850)
(retrouvé dans les archives de Cuvier)

 Fémur de plésiosaure

 Redécouvert au Natural History Museum, NHMUK


Londres
Londres dans la collection Tesson
(achetée en 1857 par le British Museum)

A. Brignon, 2019, CR Palevol 18, 390-406 © MNHN


Quand les Reptiles marins traversaient la Manche
 Ph. Taquet, 2003 - Quand les Reptiles marins anglais traversaient la Manche
Mary Anning et Georges Cuvier, deux acteurs de la découverte et de l’étude
des Ichthyosaures et des Plésiosaures. Ann. Pal.

 Entre 1820 et 1824,


Cuvier fait acheter
des restes de Londres
reptiles marins de
Lyme Regis
découverts par
Mary Anning

 Charle de
Gervilles envoit en
1824 quelques
ossements de
plésiosaures à son Valognes
correspondant
anglais James De Paris
Carle Sowerby

A. Brignon, 2019, CR Palevol 18, 390-406


Etienne Geoffroy Saint-Hilaire et les crocodiliens fossiles
de Normandie

 GSH s’intéresse une première fois aux


crocodiliens fossiles du Jurassique de
Normandie en 1825

 Lors d’une visite à Caen fin 1830, il découvre les


collections de la municipalité, de plusieurs
amateurs (Tesson, Vautier) et d’un professeur
local (Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps)

 Grâce à ce matériel important, il est persuadé de


détenir la clé pour alimenter ses théories
« transformistes » sur lesquelles il s’oppose à
Cuvier

Bourdier 1969. Geoffroy Saint-Hilaire versus Georges Cuvier: the campaign for paleontological evolution (1825-1838). Toward a history of
geology. In: Schneer, C.J. (Ed.), Proceedings of the New HampshireInter-Disciplinary Conference on the History of Geology 1967.
M.I.T.Press, Cambridge, MA, USA, pp. 36–61.

Legée, G., 1977. É. Geoffroy Saint-Hilaire et la paléontologie des vertébrés. Travaux du Comité français d’histoire de la géologie 1 (4).
“ Histoire des crocodiliens renfermés dans le terrain
oolithique ”

 GSH doit d’abord se lancer dans


une grande étude descriptive de
tous les fossiles de crocodiliens

 Il s’associe à Jacques-Amand
Eudes-Deslongchamps

 GSH commence dès 1830 à


préparer les planches de son futur
ouvrage

 Cet ouvrage ne vit jamais le jour

© MNHN

A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205


Planches gravées de l’ouvrage inédit de GSH retrouvées
dans les archives de Cuvier

© MNHN
A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205
Description des planches par Eudes-Deslongchamps

 Jacques-Amand
Eudes-
Deslongchamps
(1794-1867)
« le Cuvier
normand »

 Collabore au
projet de GSH

 Rédige toute la description des


spécimens figurés sur les
planches de l’ouvrage inédit de
GSH

 Documents manuscrits
découverts à l’American
Philosophical Society
(Philadelphie)
© APS
A. Brignon, 2014, Geodiversitas 36 (1) : 5-34.
Les dessins originaux de GSH

 Redécouverte à la bibliothèque
du MNHN du dossier contenant
les 21 dessins originaux qu’avait
fait faire GSH entre 1830 et 1831

 GSH donna cette collection de


dessins à l’Académie des
sciences en 1834
© MNHN
 Ces dessins furent ensuite donnés à la bibliothèque du Muséum en
novembre 1924 par Alfred Lacroix.

 Ensemble iconographique, de la plus haute importance pour l’histoire de


la paléontologie

 Grands artistes attachés au Muséum sont sollicités:


 Jean-Charles Werner (1798–1856)
 Henri-Joseph Redouté (1766–1852)
 Nicolas Hüet (1770–1830)
A. Brignon, 2014, Comptes Rendus Palevol, 13 (7) : 637-645.
Intérêt des dessins inédits de l’ouvrage de GSH

MNHN

© MNHN

A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205 NHMUK


A. Brignon, 2014, CR Palevol 13 : 637-645
Intérêt des dessins inédits de l’ouvrage de GSH

© MNHN

Moulage d’un crâne de


Teleosaurus cadomensis
découvert en 1830 par Jacques-
Amand Eudes-Deslongchamps
A. Brignon, 2014, CR Palevol 13 : 637-645 NHMUK
A. Brignon, 2018, La collection de vertébrés (original détruit lors des
jurassiques du Calvados de Pierre Tesson bombardements de Caen en 1944)
(1797-1874). Édité par l’auteur, Bourg-la-Reine
Intérêt des dessins inédits de l’ouvrage de GSH

© MNHN Vertèbres de Teleosauridae


Calcaire de Caen, Bathonien
Collection Tesson, NHMUK
A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205
A. Brignon, 2014, CR Palevol 13 : 637-645
Intérêt des dessins inédits de l’ouvrage de GSH

© MNHN

NHMUK
A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205
A. Brignon, 2014, CR Palevol 13 : 637-645
Félix Michel de Roissy (1771-1843)

 Famille noble parisienne (descendant de la famille des frères Pâris,


d’influents financiers sous le règne de Louis XV)

 Il suit les cours d’histoire naturelle au Jardin des Plantes

 Opportunité d’être nommé assistant de Déodat Gratet de Dolomieu


(1750-1801), professeur de minéralogie

 Préfère suivre une carrière dans l’administration (receveur des


contributions, sous-préfet et chef des entrepôts des tabacs de Paris)

 Grand collectionneur de coquillages et de fossiles

 Très intime avec Henri-Marie Ducrotay de Blainville (1777-1850)

 Il se rend souvent au Muséum d’histoire naturelle et contribue à classer


les collections

Colloque «Paléontologie et archéologie en Normandie», APVSM, 5-6 octobre 2019, Villers-sur-Mer


Félix de Roissy et Villers-sur-Mer

Frère Claude Pâris la


Marthe Pâris
Montagne
(1673-1711)
(1670-1744)

Arrière-
Petit-fils
arrière- Héritage du château de
petit-fils Antoine Marie Pâris Villers-sur-Mer
d’Illins (1746-1809)
Félix Michel de
seigneur de
Roissy
Villers-sur-Mer
(1771-1843)
(1781-1809)
 Nombreux séjours de
Félix de Roissy à
Fille Fils Villers-sur-Mer chez
ses cousins puis chez
Anne Sophie Raoul Pâris d’Illins sa fille et son gendre
Béatrix maire de
Michel de Roissy Villers-sur-Mer
(1809-1888) (1802-1874)

A. Brignon, 2018, Geodiversitas 40 : 43-68


La collection de Roissy
 Très importante collection de coquillages et de
fossiles (mollusques fossiles, ammonites)

 Dès les années 1820, il s’intéresse aux


ossements fossiles des Vaches Noires

 Il s’offre les services de François Bloche (1767-


1837), homme de condition modeste, résidant à
Villers-sur-Mer (aubergiste, ouvrier agricole ou
encore pêcheur) qui arrondit ses fins de mois en
vendant des fossiles (*)

 Après sa mort en 1844, sa veuve offre quelques


spécimens au Muséum

 Le reste de la collection est achetée pour le


Muséum par l’état français en 1847 (décision de
Louis Philippe) pour la somme de 18 000 francs

(*) cf. « Louis Bloche » dans Bouvard et Pécuchet de Flaubert


Reptiles marins de la collection de Roissy
Liopleurodon ferox
dent, H ≈ 10cm
MNHN

Metriorhynchidae
vertèbre
H ≈ 14cm

© MNHN

Metriorhynchidae
crâne, L ≈ 37cm
Ophthalmosaurus
vertèbre
Plésiosaure D ≈ 7,5cm
Propodial, L ≈ 28cm

A. Brignon, 2018, Geodiversitas 40 : 43-68


crocodiliens marins de la collection de Roissy

MNHN

Lectotype de Thalattosuchus superciliosus (Blainville in J.-A. Eudes-Deslongchamps, 1852)

Lectotype de Neosteneosaurus edwardsi E. Eudes-Deslongchamps, 1868

« Metriorhynchus » moreli E. Eudes-Deslongchamps, 1869


Abel Vautier

 Né à Caen le 15 prairial an 2 (3 juin 1794)

 En 1826, il reprend l’entreprise familiale


d'exploitation commerciale de navires et
de négoce de fer et de charbon

 Président de la Chambre de commerce de


Caen, président du Tribunal de commerce.
Conseil général du Calvados en 1840

 Député du Calvados de 1846 à 1848 puis


de 1852 à 1863
 Soutien des grands projets à fort
impact sur le développement
économique du département du
Calvados (canal de Caen à la mer,
chemin de fer)

 mort le 19 février 1863 à Paris l’Album des députés au Corps législatif,


circa 1860
Abel Vautier collectionneur
 Grand amateur d’art et d’histoire naturelle

 Sa fortune personnelle lui permet de former


un véritable musée éclectique

 bibliothèque (8000 volumes)

 Porcelaines, faïences, vitraux, bijoux,


instruments de musique, armes anciennes,
ivoires, émaux, bronzes, antiquités, monnaies
meubles anciens, dessins,
gravures, tableaux

 Collections zoologique,
ornithologique (2 300)
malacologique (5 000),
entomologique (10 000)
Hôtel de Than, à Caen
circa 1906
 Fossiles

 Moins attiré par la valeur scientifique qu’esthétique des


objets d’histoire naturelle, il recherchait surtout
« les belles choses qui flattent la vue »
Dispersion de la collection
 Dispersion de la collection après sa
mort en 1863

 Catalogue fut publié pour l’occasion

 la collection ornithologique d’Abel


Vautier fut acquise par la Faculté des
Sciences de Caen

 Achat de la collection d’ossements de


reptiles du Jurassique de Normandie
par Jacques-Amand Eudes-
Deslongchamps (1794-1867)

 Collection reprise par son fils Eugène


Eudes-Deslongchamps (1830-1889)

 Héritiers en firent don à Faculté des


Sciences de Caen en 1935

 Destruction en 1944
Le « crocodilien de Sannerville »

 Avril 1844 : découverte par des ouvriers d’un crâne de


crocodilien sur un terrain appartenant à Désiré Pierre Isaac
ISABELLE (1796-1870)
à Sannerville (dizaine km à l’est de Caen)

 Marnes d’Argences ou d’Escoville (Callovien inférieur,


Jurassique moyen)

 Isabelle, négociant et armateur, l’offre à son ami Abel Vautier

 Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps dégagea le fossile et


en fit des dessins qu’il présenta à la Société linnéenne de
Normandie en 1845
Le «crocodilien de Sannerville»
 Fin 1847, de
Blainville débarque
à Caen sans
prévenir pour
étudier les
crocodiliens
fossiles de
Normandie !

 Abel Vautier est


absent de chez lui,
J.-A. Eudes-
Deslonchamps
offre les dessins du
spécimen au
professeur parisien

 Redécouverte des
dessins dans le
fonds de Blainville
au MNHN
A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186.
 Dessins inédits de Charles
Le « crocodilien de Sannerville » Alexandre Lesueur

A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186. © MNHN


Le « crocodilien de Sannerville » :

 J.-A. Eudes-Deslongchamps introduit une


nouvelle espèce : Teleosaurus blainvillei en
1867 sur la base de ce spécimen (holotype)

 Assignée au genre Metriorhynchus par E.


Eudes-Deslonchamps en 1869

 « Metriorhynchus » blainvillei est aujourd’hui


considérée comme un synonyme de
Thalattosuchus superciliosus

Young, Brignon et al., 2020, Zool J. Linn. Soc.


Le « sténéosaure des Calcaires de Caen »
 Découverte d’une « tête » de crocodilien vers 1853
dans la Pierre de Caen au village d’Allemagne
(Fleury-sur-Orne)

« la plus complète appartenant


à la famille des Téléosauriens
qu’on ait encore recueillie »

 Holotype de
Teleosaurus larteti
J.-A. Eudes-
Deslongchamps,
1866

 Genre
Deslongchampsina
Johnson et al.
(2019)
Pierre-Gilles (dit « Jules ») Morière
 Né le 8 avril 1817, à Cormelles-le-Royal,
(banlieue sud de Caen)

 Carrière d’enseignant

 1837 : professeur aux cours spéciaux du


Lycée de Caen (directeur en 1848)

 1859 : chargé des cours de botanique,


géologie et minéralogie à la Faculté des
Sciences de Caen

 doyen de la Faculté en 1879

 1883, il ne conserve que la chaire de


botanique

 Retraite en 1887. Il meurt le 19 octobre 1888

 Chevalier (1867) et Officier (1887) de la © Ville de Caen


Légion d’honneur
Morière, un intérêt marqué pour la paléontologie

 Professeur de géologie à la Faculté des sciences de Caen pendant


près d’un quart de siècle

 il avait constitué un réseau de correspondants et de collectionneurs


amateurs qui l’informaient de leurs découvertes

 Il arpente souvent lui-même les carrières du Calvados à la recherche


de fossiles

 Il déposait les spécimens qu’il collectait dans le musée de la Faculté


des Sciences de Caen
L’holotype de « Metriorhynchus » brachyrhynchus
 Juin 1863 : annonce de la découverte d’une
portion de crâne de crocodilien dans la
tuilerie du Mesnil de Bavent

 Marnes du Callovien (Jurassique moyen)

 Teleosaurus
brachyrhynchus
J.-A. Eudes-
Deslongchamps,
1867

 Assignée au genre
Metriorhynchus
par E. Eudes-
Deslongchamps
en 1869

 En attente de
révision
Le lectotype de Teleidosaurus calvadosii
 En 1864, Morière achète aux carriers du village d’Allemagne (Fleury-sur-
Orne), pour le compte de la Faculté, des blocs de Calcaire de Caen
contenant des ossements
 Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps passa un temps considérable à
dégager et consolider ces ossements.

 Bathonien moyen

 Teleosaurus
calvadosii J.-A.
Eudes-
Deslongchamps, 1866

 Assignée au genre
Teleidosaurus par E.
Eudes-
Deslongchamps en
1869
Destin des « crocos » des collections Vautier et Morière

« Metriorhynchus » blainvillei
1844 1853
Deslongchampsina laterti
Collection
Achat «Metriorhynchus» brachyrhynchus
Abel Vautier (1863)
Teleidosaurus calvadosii

Collection Don (1935)


Eudes-
Deslongchamps
Destruction
(juillet 1944)
1863 &
1864

Collection de la Faculté des


Sciences de Caen
(inclus collection Morière)

A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186.


Fabrication de plastotypes

© MNHN, Paris  Lettre de J.-A. Eudes-


Deslongchamps à Henri Milne
Edwards (6 mai 1866)

 Intercéder auprès du ministre


de l’Instruction publique, Victor
Duruy (1811-1894) pour qu’il
débloque un budget pour
réaliser des moulages en plâtre

 Jean-Benjamin Stahl (1817-


1893), chef de l’atelier de
moulage du laboratoire
d’anatomie comparée du MNHN,
Paris

 Réalisation et distribution des


plastotypes (moulage de
spécimens types) entre 1866 et
1868
Plastotypes de Teleidosaurus calvadosii

offert en 1895 au NHMUK par A. Bigot

© NHMUK, Londres
Remerciement : S. Maidment

Université de Bordeaux
Remerciement : B. Cahuzac
A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186.
Plastotypes de Deslongchampsina larteti

Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse


Crédit : Yves Laurent

Université Claude Bernard Lyon 1


Remerciement : E. Robert
A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186.
Plastotypes de «Met.» blainvillei et «Met.» brachyrhynchus

Université de Bordeaux
Remerciement : B. Cahuzac
A. Brignon, 2021, Geodiversitas, 43 (6) : 151-186.
Tesson
 Une des plus remarquables collections de fossiles du Jurassique du
Calvados réunie durant la 1ère moitié du XIXe siècle

 Acquise par le British Museum (l’actuel Natural History Museum, Londres)


en 1857

 Aucune biographie connue avant 2018  mort dans l’oubli


 Aucune production scientifique
 Ressentiment de la part de la communauté scientifique normande
(vente de sa collection aux Britanniques)
© Archives dép. Calvados
 Pierre François Tesson
 Né le 5 floréal an 5 (24 avril 1797) à Caen
 Professeur d’écriture au Collège royal de
Caen (l’actuel lycée Malherbe)
 Son beau père possède une fabrique de
plombs de chasse
 Après avoir hérité, semble avoir profité
d’une situation financière confortable
 Mort en 1874 à Bretteville-l’Orgueilleuse
“Un des plus grands chasseurs de fossiles de France”

MNHN
 Amateur éclairé, collectionneur d’objets d’histoire naturelles
 coquillages, oiseaux empaillés et fossiles à partir de
1817

 Il n’hésite pas à débourser des sommes importantes pour


acheter les pièces les plus intéressantes aux carriers de la
région
 “ les fossiles du Calvados sont maintenant fort recherchés ”
 “ les Collectionneurs de Paris en sont avides ”
 des sommes importantes sont promises aux carriers
 “ en présence d’une libéralité si extravagante il m’a fallu renchérir
d’extravagance ”, Tesson, 1843

 Il met toutes les chances de son côté pour dénicher les plus belles pièces
« rôdant, comme à son ordinaire, dans les carrières de Curcy »

 Échange régulièrement des fossiles avec d’autres collectionneurs

A. Brignon, 2018, La collection de vertébrés jurassiques du Calvados de Pierre Tesson


Vertébrés fossiles du Jurassique du Calvados
 Environ 350 spécimens Pelagosaurus Ichtyosaure
Toarcien Toarcien
Amayé Curcy
 57% du Toarcien de Curcy-sur-
Orne, La Caine, Amayé-sur-
Orne,…

 17% du Bathonien
d’Allemagne (Fleury-sur-Orne),
Vaucelles, ….

 20% du Callovien/Oxfordien
des Vaches Noires
NHMUK

Teleosaurus,
Bathonien
Pachycormus, Toarcien, Curcy-sur-Orne Calcaire de Caen
Pierre Tesson en relation avec les plus grands scientifiques

 Etienne Geoffroy Saint-Hilaire


© MNHN  “ Histoire des crocodiliens
renfermés dans le terrain
NHMUK oolithique ”
 Dessins inédits 1830-1831

 Henri-Marie Ducrotay de Blainville


Vertèbres de Teleosauridae  Prêt de spécimens
Calcaire de Caen, Bathonien

A. Brignon, 2013, Annales de Paléontologie 99 : 169-205  8 espèces nommées en l’honneur


A. Brignon, 2014, CR Palevol 13 : 637-645 de Tesson
“L’exil” en Angleterre

 Richard Owen invité à Caen par Jacques-


Amand Eudes-Deslogchamps

 Le paléontologue britannique fait le voyage à


Caen en 1857

 Achat de la collection Tesson pour 363 £


(environ 10 000 francs)  6 414 spécimens
partent pour Londres

 Achat considéré comme une perte immense par


la communauté scientifique normande

Onustus exsul  nouvelle espèce créée par E. Eudes-Deslongchamps


“ EXSUL, exilé, j’ai voulu témoigner par là le regret que les géologues Caennais ont
éprouvé lorsque M. Tesson a vendu sa riche collection aux Anglais ”
“L’exil” en Angleterre

 Lettre inédite de Jacques-Amand Eudes-Deslongchamps à


Charles Lucien Bonaparte (1802-1857) – juillet 1857

 « j’ai vu dernièrement à Caen votre savant ami, R. [Richard] Owen, avec


qui j’ai passé trois jours dont le souvenir me sera toujours bien précieux.
Il est venu faire l’acquisition d’une bien importante collection de fossiles
du pays faite par un amateur de notre ville [Tesson]. Quand elle fut mise
en vente, je me doutai bien qu’elle nous serait enlevée…de profundis
clamavi ; sed non exaudita [j’ai crié du fond des abîmes ; mais n’ai pas été
entendu], pas même audita fuit oratio mea [ma prière a été écoutée] ! j’ai
fait ce que je devais ; il est advenu que la collection appartient maintenant
au British Museum ».

 Eudes-Deslongchamps concluait cependant sur cette note


positive : « Heureusement, elle est en bonnes mains et la science
n’y perdra rien ».

 Rétrospectivement cet exil a permis sa sauvegarde


(bombardement 1944)
Conclusion

 Grande richesse des découvertes faites en Normandie au XVIIIe et au


XIXe

 Des spécimens au cœur des grandes questions qui ont agité le XIXe
siècle autour des questions liées à l’origine des espèces

 Des collections aux destins différents :

 Collections détruites

 Collections toujours existantes


Conclusion

 La paléontologie s’appuie sur une parfaite connaissance des


spécimens « historiques »
 Importance taxinomique et nomenclaturale
 Affiner les relations phylogénétiques
 Paléogéographie, paléoenvironement, paléoécologie qu’offrent des
sites inaccessibles

 La redécouverte de ces spécimens est indissociable de recherches


dans les fonds d’archives (lettres, documents manuscrits et
iconographiques)

 Découvrir des spécimens inédits perdus ou détruits (exemple


destruction des collections paléontologiques de Caen et du Havre
lors des bombardements alliés de 1944

 Redécouvrir des spécimens toujours conservés aujourd’hui dont


l’histoire était oublié depuis longtemps

 Importance des moulages en plâtre (« plastotypes ») lorsque les


originaux ont disparu
Les outils des historiens au service de la paléontologie
…ou comment faire du neuf avec du vieux

Cuvier,
1824
Sources publiées

Gray,
1831

Sources Fonds
manuscrites Cuvier
inédites MNHN

Recherche dans
les collections
muséales MHN
Genève

Implication
nomenclaturale Holotype de Crocodilus delucii Gray, 1831
Remerciements
 MNHN Paris : Ronan Allain
 NHM Londres : Emma Bernard, Sandra Chapman, Susannah Maidment
 Univ. Rouen : Bénédicte Percheron
 Univ. de Bordeaux : Bruno Cahuzac
 Laboratoire de Géologie de Lyon : Emmanuel Robert
 Xavier Dussart (DEVPB, Caen)
 Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse : Yves Laurent
 Muséum Emmanuel-Liais, Cherbourg : Éliane Paysant

 Direction des bibliothèques et de la documentation du MNHN, Paris

 Archives départementales du Calvados, Caen


 Archives départementales de la Manche, Saint-Lô
 Bibliothèque Jacques Prévert, Cherbourg-en-Cotentin
 Bibliothèque Alexis de Tocqueville, Caen
 Bibliothèque municipale de Grenoble
 Geological Society, Londres
 Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid
 Muséum d'histoire naturelle, Le Havre
 Victoria and Albert Museum, Londres
 American Philosophical Society, Philadelphie
Merci
pour votre
attention !

Vous aimerez peut-être aussi