Vous êtes sur la page 1sur 48

Audit légal

Définition de l’Audit
Normes relatives à l’exercice des
missions
Démarche d’audit

1
Définition de l’audit

«L’Audit est l’examen professionnel d’une


information, en vue d’exprimer sur cette
information une opinion responsable et
indépendante, par référence à un critère de
qualité; cette opinion doit accroître l’utilité de
l’information»

2
Les différentes formes d’Audit

L’audit financier
L’audit opérationnel : examen professionnel des
informations relatives à la gestion de chaque fonction d’une
entité par référence aux critères de régularité, de fiabilité et
d’efficacité.
ex :audit des assurances, audit fiscal, audit informatique, audit
juridique, audit social, audit qualité, audit sécurité etc ...

L’audit interne et externe


L’audit dans le secteur privé et dans le secteur public
L’audit légal et contractuel
3
L’audit financier : définition

« L’audit financier est l’examen auquel


procède un professionnel compétent et
indépendant, en vue d’exprimer une
opinion motivée sur la fidélité avec laquelle
les comptes annuels d’une entité traduisent
sa situation à la date de clôture et ses
résultats pour l’exercice considéré, en tenant
compte du droit et des usages du pays ou
l’entité a son siège »
4
Audit financier externe et CAC

Finalité : concourir à la sécurité des

relations financières en exprimant une

opinion compétente et impartiale sur les

principales informations

5
Audit légal
La loi :
détermine les entités qui y sont tenues
fixe les missions dans leur objet et leurs
conditions d’exercice
désigne les destinataires des
communications et rapports du CAC

6
Audit légal
Les normes:
Définissent les principes fondamentaux
Définissent les procédures essentielles
Rappellent les obligations légales ou
réglementaires
Précisent les modalités d’application et les
conditions de mise en oeuvre

7
Audit légal
La mission du commissaire aux comptes constitue un
ensemble complexe de missions pouvant s’ordonner
en quatre catégories principales :
Une mission d’audit des comptes: certification des comptes
annuels (art 225-235);
Des interventions spécifiques qui ont pour objet, soit:
De vérifier certaines informations,
De s’assurer du respect de certaines garanties légales
particulières,
De donner les suites fixées par les textes légaux ou
réglementaires à constatation de certains faits;
Des missions particulières relatives à la réalisation de
certaines opérations;
Une obligation de communication de ses conclusions aux
organismes et personnes désignées par les textes légaux ou
réglementaire
8
Cadre conceptuel des
interventions du CAC
Trois niveaux d’intervention
Audit

Examen limité

Autres interventions définies par la loi ou par

convention

9
Audit
Nature de l’assurance :

raisonnable

Expression de l’assurance :

forme positive

Formulation de l’opinion :

« nous certifions ......»art225-235

« à notre avis,…présente sincèrement dans tous ses aspects

significatifs,… »dans les autres cas


10
Examen limité
Nature de l’assurance :
modérée

Expression de l’assurance :
forme négative

Formulation de l’opinion :
« nous n’avons pas relevé d’éléments de nature à remettre en
cause ......»

11
Autres interventions définies…
Nature de l’assurance :
définie dans le rapport pour chaque intervention
Expression de l’assurance :
forme adaptée aux objectifs de l’intervention
Formulation de l’opinion :
selon les interventions sauf texte de loi
« nous n’avons pas d’observation à formuler sur ...» ou « appellent
de notre part les observations suivantes … »(ex:rapport sur CI,
comptes prévisionnels…)
« nous portons à votre connaissance ....»
Communication d’un constat

12
Dispositions relatives à l’exercice des
missions

Liées à la déontologie des CAC


Intégrité
Objectivité
Compétence
Indépendance
Secret professionnel
Respect des règles professionnelles

13
Dispositions relatives à l’exercice des
missions

Liées aux caractéristiques des missions


Ni la mission du CAC, ni sa responsabilité, ne se
confondent avec celles des dirigeants
Obligation de moyens
Non-immixtion dans la gestion
Mission de caractère permanent
Importance du jugement personnel
Communication au gouvernement d’entreprise
Travail en équipe et intervention personnelle

14
Mission d’audit

Opinion sur les comptes annuels

Régularité

Sincérité

Image fidèle

15
Les vérifications spécifiques
Domaine des vérifications spécifiques :
Documents et rapports prévus dans le cadre de la prévention
des difficultés (L.232-3,232-4)
Tableau d’activité et des résultats (L.232-7)
Conventions réglementées (L.225-40,225-88,223-19,227-10)
Actions des administrateurs ou membres du CS (L.225-26,225-
73)
Egalité entre les actionnaires (L.225-235 al. 4)
Rapport de gestion (L.225-235 al.3)
Documents adressés aux actionnaires lors de l’AG (L.225-235
al.3)
Rémunérations des personnes les mieux rémunérées (L.225-
115 .4)
Prises de participation et de contrôle et identité des détenteurs
du capital (L.233-6 et s.)
Communication irrégularités et inexactitudes à l’AG (L.225-40)
Montant des sommes ouvrant droit à déductions fiscales article
238 bis AA du CGI (L. 225-115, 5°)
16
Missions particulières confiées
à un CAC
Commissariat aux apports
Commissariat à la fusion
Certification des comptes des
formations politiques
Acquisition d’un bien appartenant à un
actionnaire
Etc.

17
Interventions définies par la
loi ou le règlement
Opérations particulières décidées par la société :
Distribution d’acompte sur dividendes
Libération d’actions par compensation avec des créances
Suppression du droit préférentiel de souscription
Émission d’obligations convertibles ou échangeables en actions
Réduction de capital
Transformation de société
ope
etc.
Évènements survenants dans la société
révélation des faits délictueux
alerte
convocation de l’AG en cas de carence des organes sociaux
demande d’information du CE
etc.

18
Le commissaire aux comptes
exprime une opinion
Utilisateurs
Actionnaires actuels ou potentiels
Banquiers, Tiers, Administration
Entreprise

Comptes Annuels

OPINION

Commissaire aux comptes

19
Objectifs de la certification
Art 225-235 alinéa 1 du code de commerce:

« Justifiant de leurs appréciations, les


commissaires aux comptes certifient que les
comptes annuels sont réguliers et sincères et
donnent une image fidèle des opérations de
l’exercice écoulé ainsi que de la situation
financière et du patrimoine de la société à la fin de
cet exercice. »

20
Qualités auxquelles doivent
répondre les comptes annuels
Toutes les
opérations Les opérations
Toutes les opérations
sont correctement enregistrées
sont enregistrés
enregistrées sont réelles
et présentées

Correctement
Comptabilisées présentées
dans la dans les
bonne période comptes annuels

Enregistrées
Correctement
dans un
évaluées
compte approprié

21
Principe de la démarche
d’audit

Services Comptes
Pièces annuels
De
comptables
L’entreprise

Démarche d’ Audit
Démarche classique

22
Le risque d’audit

Risque Risque lié


inhérent au contrôle

Risque
d’audit

Risque de
non détection

23
Le risque d’audit
…le risque que le commissaire aux
comptes exprime une opinion incorrecte
du fait d'anomalies significatives
contenues dans les comptes et non
détectées.

24
Le risque inhérent
…la possibilité que le solde d'un compte
ou qu'une catégorie d'opérations
comporte des anomalies significatives
isolées ou cumulées avec des
anomalies dans d'autres soldes ou
catégories d'opérations, nonobstant les
contrôles internes existants.

25
Le risque lié au contrôle
…le risque qu'une anomalie dans un solde de
compte ou dans une catégorie d'opérations,
prise isolément ou cumulée avec des
anomalies dans d'autres soldes de comptes
ou d'autres catégories d'opérations, soit
significative et ne soit ni prévenue, ni
détectée par les systèmes comptable et de
contrôle interne et donc non corrigée en
temps voulu.

26
Le risque de non détection
…le risque que les contrôles mis en
oeuvre par le commissaire aux comptes
ne parviennent pas à détecter une
anomalie dans un solde de compte ou
dans une catégorie d'opérations qui,
isolée ou cumulée avec des anomalies
dans d'autres soldes de comptes ou
d'autres catégories d'opérations, serait
significative
27
Démarche générale
Acceptation du mandat

Orientation et planification

Appréciation du contrôle
interne Vérifications spécifiques

Contrôle des comptes


Vérifications spécifiques

Travaux de fin de mission


Vérifications spécifiques

VERIFICATIONS ET INFORMATIONS
OPINION SUR LES COMPTES
SPECIFIQUES

REDACTION DU RAPPORT 28
Acceptation de la mission
Cette réflexion préalable, selon le schéma ci-après, doit permettre
d’épargner le Commissaire aux comptes de se trouver face à des difficultés
évitables.
Appréciation de la possibilité
d’effectuer la mission

Contraintes Situation de
Du cabinet L’entreprise Respect des
règles
déontologiques
Disponibilité Compétences
du personnel Techniques ?
Délais ? Risques
acceptables

29
Orientation et planification de
la mission
Connaissance générale de l’entité

Compréhension des systèmes comptable et de contrôle interne

Risque d’audit et seuil de signification

Fraudes et erreurs

Nature, calendrier et étendue des procédures d’audit

Plan de mission et programme de travail 30


Seuil de signification

Erreur maximale acceptable dans les comptes


annuels de l’entité contrôlée

Déterminé par le CAC


en fonction de sa connaissance de l’entité
en fonction de son jugement personnel

Seuil au-delà duquel :


la lecture des comptes annuels par les utilisateurs pourrait
être faussée
le CAC ne peut certifier les comptes sans réserves

31
Examen analytique

Procédures analytiques mises en œuvre


par le CAC lors des phases:
orientation et planification

contrôle des comptes

travaux de fin de mission

32
Appréciation du contrôle interne

PLAN DE MISSION

COMPREHENSION DU SYSTEME ET
DES CONTROLES INTERNES
- PRISE DE CONNAISSANCE
- TESTS DE CONFORMITE

EVALUATION PRELIMINAIRE

OUI POSSIBILITE NON


TESTS DE S’APPUYER ETUDE DES RISQUES DE
DE PROCEDURES SUR DES CONTROLES CONCEPTION ET
INTERNES SOLUTIONS DE RECHANGE

ETUDE DES RISQUES DE


FONCTIONNEMENT FONCTIONNEMENT ET SOLUTIONS
FIABLE ? DE RECHANGE

Communication au
EVALUATION FINALE DU CONTROLE INTERNE gouvernement d’ese

PROGRAMME DE CONTRÔLE DES COMPTES 33


Prise en compte de
l’environnement informatique
Phase 1 Phase 2 Phase 3
Orientation et planification de Appréciation du contrôle Obtention d ’éléments
la mission interne probants

P
1.1 Prise de connaissance de
l ’informatique dans l ’entreprise
2.1 Appréciation des risques de la
fonction informatique
3.1 Analyse des risques liés
aux contrôles applicatifs
Évaluation de l ’importance de Identification des risques relatifs à Identification des éléments
l ’informatique de l ’entreprise et la conception/achat, exploitation et probants et des contrôles
de son impact dans l’élaboration maintenance informatique, substantifs à mener
des comptes financiers. transverses à l ’ensemble des
applications informatiques.
1.2 Caractéristiques du système
d ’information de l ’entreprise 2.2 Appréciation des risques liés 3.2 Lien avec les obligations
aux contrôles applicatifs légales du commissaire aux
Identification des principales comptes
composantes du système Identification des risques
d ’information et de son niveau spécifiques aux applications Information des dirigeants ou
de complexité. informatiques jouant un rôle de l ’organe de direction,
important dans le processus de émission de l ’opinion, l ’alerte,
1.3 Stratégie d ’audit et génération des comptes révélation de faits délictueux
planification de la mission financiers.

Techniques d ’audit assistées par ordinateur


34
Prise en compte de
l’environnement informatique
…ne modifie pas:
l’objectif et l’étendue de la mission.
…modifie:
la saisie et le processus de traitement
la conservation des données
communication des informations
financières

35
Prise en compte de
l’environnement informatique

Incidence sur les systèmes


comptables
et de contrôle interne

36
Contrôle des comptes
Le programme de contrôle des comptes doit être adapté en fonction de la
nature des opérations (ponctuelles, exceptionnelles ou répétitives) et de la
fiabilité de la conception et du fonctionnement du système.

DOMAINES SIGNIFICATIFS ET ZONES DE RISQUES


POSSIBILITE DE IMPOSSIBILITE DE ANALYSE DES DONNEES
S’APPUYER SUR LES S’APPUYER SUR LES PONCTUELLES ET
CONTROLES INTERNES CONTROLES INTERNES EXCEPTIONNELLES

FONCTIONNEMENT DES
CONTROLES UTILES

SATISFAISANT

ELABORATION DES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DES COMPTES


ALLEGE ENTENDUS SPECIFIQUES

EXECUTION DES PROGRAMMES


37
SYNTHESE
Collecte des éléments
probants
+
Observation physique
Confirmation directe
Examen documentation externe
Contrôles arithmétiques et sondages
Déclarations de la direction
Examen documentation interne
Examen analytique
-
38
Travaux de fin de mission
Avant d’effectuer la synthèse définitive de ses travaux et formuler son opinion sur les comptes annuels, le
commissaire aux comptes procède à certains travaux qui doivent lui permettre d’obtenir l’assurance qu’il a
obtenu toutes les informations nécessaires.

RECHERCHE DES
EVENEMENTS POSTERIEURS

QUESTIONNAIRE DE FIN
DE MISSION

EVENTUELLEMENT
LETTRE D’AFFIRMATION

SYNTHESE DE LA MISSION

REDACTION DU RAPPORT
39
Forme du rapport général

Règle deDE forme


REGLES FORME

ECRIT
ECRIT SIGNE
SIGNE
DATE

DEPOSE AU SIEGE SOCIAL


15 JOURS AVANT AG
COMPTES ANNUELS
COMPTES ANNUELS
JOINTS
JOINTS

PRESENTE A L’ASSEMBLEE
DEPOSE AU GREFFE DANS LE MOIS
QUI SUIT L’AG 40
Documentation des travaux
Les dossiers de travail:
Le dossier de l’exercice
Le dossier permanent

Les feuilles de travail.

41
Le dossier de l’exercice
Acceptation de la mission
Questionnaire
Lettre au confrère
Lettre d’acceptation
Déclaration de nouveau mandat
Lettre de mission

Synthèse et rapports
Questionnaire de fin de mission
Rapports général et spécial
Attestation des rémunération
Communication au gouvernement d’entreprise

42
Le dossier de l’exercice
Orientation et planification
Connaissance générale de l’entité
Évaluation des risques
Seuil de signification
Plan de mission

Vérifications et informations spécifiques


Prévention des difficultés
Conventions réglementées
Égalité entre les actionnaires
Rapport de gestion
Montant global des rémunérations
Prise de participation et de contrôle et identité des personnes
détenant le capital social

43
Le dossier de l’exercice
Travaux de fin de mission
Questionnaire de fin de mission
Questionnaire des évènements postérieurs
Questionnaire de contrôle de l’annexe

Programme de contrôle des compte

Interventions définies par la loi ou le


règlement
Questionnaire des entreprises en difficulté
Révélation des faits délictueux
Alerte

Contrôle des comptes consolidés


44
Le dossier permanent
Généralités
Fiche signalétique
Organisation générale
Questionnaire d’acceptation
Contrôle interne
Programme d’appréciation pluriannuel
Description des procédures comptables et de contrôle interne
Grille de séparation des fonctions
Questionnaire de contrôle interne
Synthèse de l’appréciation du contrôle interne
Comptes annuels
Programme de contrôle des comptes pluriannuel
Tableaux d’emprunt
Crédit bail
Plan comptable
Particularités comptables
45
Le dossier permanent
Fiscal social
Particularités fiscales
Contrôles fiscaux
Particularités sociales
Contrôles sociaux
Accord de participation/d’intéressement/Plan d’épargne
CE/délégués du personnel
Convention collective

Juridique
Statuts/Inscription au RC
Organes de direction et de contrôle
Liste des associés/actionnaires
Conventions réglementées
Extraits des PV de CA et AG
Baux et avenants
Polices d’assurance
Autres contrats et conventions
Brevets, licences
Contentieux juridiques

46
Forme de la feuille de travail
Raison sociale de l’entité auditée
Exercice
Nom du CAC
Nom du collaborateur
Date
Référence au cycle

47
Contenu de la feuille de travail
Présentation analytique(mini N & N-1)
Objectif du contrôle
Moyens
Méthode
Conclusion

48

Vous aimerez peut-être aussi