Vous êtes sur la page 1sur 9

Série 3: Etude de fonctions numériques

Exercice
√ 1. Montrer en revenons à la définition, que, pour tout nombre réel x0 ≥

0, x −→ x0 quand x −→ x0 .

Exercice 2. A l’aide de la définition, démontrer les limites suivantes :


x2 − 1 3 2
1) lim 7x + 2 = 9. 2) lim 2 = . 3) lim = +∞.
x−→1 x−→2 x + 1 5 x−→1 (x − 1)2

Exercice 3.√Etudier la limite en a de la fonction f dans les cas suivants :


x x2 + 1
1) f (x) = √ , a = 0.
x 4 + x2
√ √
x+1− 1−x
2) f (x) = , a = 0.
x
x−4
3) f (x) = 2 , a = 4.
x − x − 12

Exercice 4. On rappelle que si x est un nombre réel, [x] est la partie entiére de x.
1) Montrer que lim [x] = +∞.
x−→+∞
x
2) Montrer que lim = 1.
x−→+∞ [x]

Exercice 5. Soit f une fonction définie sur R telle que pour tout x, y ∈ R, on a

|f (x) − f (y)| ≤ (x − y)2 .

Montrer que f est continue.



x2
Exercice 6. Soit f la fonction définie par f (0) = 0 et f (x) = x + si x 6= 0.
x
Etudier la continuité de f.

Exercice 7. On rappelle la propriété suivante où a et b peuvent désigner +∞ ou −∞ :

lim f (x) = b ⇐⇒ pour toute suite (xn ) de limite a, la suite (f (xn )) a pour limite b.
x−→a
 
1
1)Montrer que la fonction x 7−→ cos n’a pas de limite en 0.
  x
1
2) Soit h(x) = sin si x 6= 0, h(0) = 0. Etudier la continuité de h.
x

1
Exercice 8. Soit f une fonction continue de R dans R. On suppose que

lim f (x) = +∞ et lim f (x) = −∞.


x−→+∞ x−→−∞

1) Démontrer qu’il existe deux nombres réels a et b tels que f (a) < 0 et f (b) > 0.
2) En déduire que l’équation f (x) = 0 admet au moins une solution.
3) Démontrer que tout polynôme de degré impair à coefficients réels admet au moins
une racine réelle.

Exercice 9. Soit f une application continue non nulle de R vers R telle que

∀(x, y) ∈ R × R f (x + y) = f (x)f (y).

1) Calculer f (0).
2) Pour tout n ∈ N déterminer f (n).
3) Soit n ∈ Z. Calculer f (n).
i=p
!
X
4) Soit x1 , ..., xp ∈ R avec p ∈ N∗ . Montrer que f xi = f (x1 ) f (x2 ) ...f (xp ) .
  i=1
1
5) a) Soit n ∈ N∗ . Calculer f .
  n
p
b) En déduire f pour tout (p, q) ∈ N × N∗ .
q
6) Soit x ∈ Q. Déterminer f (x).
7) Pour tout x ∈ R, déterminer f (x).

Exercice 10. 1) Soit f : R −→ R une application continue telle que pour tout x ∈ Q,
on a f (x) = 0. Montrer que que pour tout x ∈ R, on a f (x) = 0.
2) Soit g, h : R −→ R deux applications continues telle que pour tout x ∈ Q, on a
g(x) = h(x). Montrer que que pour tout x ∈ R, on a g(x) = h(x).

2x si x ∈ Q
Exercice 11. Soit f : R −→ R l’application définie par : f (x) =
1−x si x ∈ R\Q.
1) Montrer que f est bijective et déterminer l’application f −1 .
2) Etudier la continuité et la dérivabilité de f.

Exercice 12. Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0 : Soit n ∈ N∗ .



1
n

|x| sin x
 si x 6= 0
f (x) =

0 si x = 0.

2
Exercice 13. Montrer en utilisant le théorème des accroissements finis que :
x2
1) x − ≤ log(1 + x) ≤ x, pour tout x ≥ 0.
2
2) | sin(x)| ≤ |x|, pour tout x ∈ R.
x2
3) cos(x) ≥ 1 − , pour tout x ∈ R.
2
4) tang(x) ≥ x, pour tout x ∈ [0, π/2[.

Exercice 14. Soit fn : R −→ R l’application définie, pour tout n ∈ N, par :

fn (x) = ln (1 + xn ) + x − 1.

1) Montrer qu’il existe cn ∈]0, 1[ tel que fn (cn ) = 0.


2) Montrer que fn est strictement croissante sur R+ et en déduire que cn est unique.

Exercice 15. Soient x, y ∈ R tels que 0 < x < y. Montrer que


x−y x3
1) x < <y et x− < sin(x) < x.
ln(x) − ln(y) 6
sin(x)
2) En déduire que lim = 1.
x−→0 x
    
2 1 1
Exercice 16. Pour x > 0 on pose f (x) = x exp − exp .
x x+1
b a c
1) Soit a < b. Montrer qu’il existe c ∈]a, b[ tel
 que e −  e = (b − a)e .
1 1 x
2) En déduire que pour x > 0 il existe cx ∈ , tel que f (x) = exp (cx )
x+1 x (x + 1)
3) En déduire la limite de f (x) en +∞.

Exercice 17.
1
Soit f : [0, +∞[→ R l’application définie par f (x) = 1 + .
x+1
Soit la suite réelle (xn )n∈N définie par :

x0 = 1 et ∀n ∈ N, xn+1 = f (xn ) .

1) Calculer (f ◦ f )(x), pour tout x ∈ [0, +∞[.


2) Etudier la monotonie de f et en déduire celle de f ◦ f.
3) Dans [0, +∞[, résoudre l’équation suivante: (f ◦ f )(x) = x.
4) Montrer que pour tout n ∈ N, 1 ≤ xn ≤ 2.
5) Vérifier que pour tout n ∈ N, on a :

x2n+2 = (f ◦ f )(x2n ) et x2n+3 = (f ◦ f )(x2n+1 ).

6) En déduire que la suite (xn )n∈N est convergente et calculer sa limite.

3
1
Exercice 18. On pose f (x) = .
4x + 3
1) Etudier et tracer le graphe de la fonction f.
2) Soit I = [0, 1]. Montrer que f (I) ⊂ I.
3) Montrer qu’il existe un réel k tel que : 0 < k < 1 et ∀x ∈ [0, 1], |f 0 (x)| ≤ k.
4) Résoudre f (x) = x.
On appelle α la soulution de cette équation, qui se trouve dans [0, 1].
5) Soit (un ) la suite définie par un+1 = f (un ) et u0 = 0.
a) Montrer que ∀n, un ≥ 0. En déduire que la suite (un ) est bien définie.
b) Montrer que ∀n ≥ 0, |un − α| ≤ k n |u0 − α|.
c) En déduire que (un ) converge et trouver sa limite.

Exercice 19. 1) Etudier les variations de la fonction f définie de R dans R par :


f (x) = x3 − 2x2 − 1.
2) Démontrer que l’équation f (x) = 0 a une, et une seule, racine réelle x0 telle que
4
< x0 < 3.
3
3) On construit par récurrence des suites réelles (xn ) et (yn ) en posant :
x1 = 2; y1 = 3 et pour n > 1
 
xn−1 + yn−1 xn−1 + yn−1


 xn = ; yn = yn−1 si f ≤0
2 2



 
xn−1 + yn−1 xn−1 + yn−1



xn = xn−1 ; yn =
 si f > 0.
2 2
a) Calculer x2 , x3 , x4 , y2 , y3 et y4 .
b) Montrer que l’on a : ∀n ∈ N∗ , xn ≤ x0 ≤ yn .
c) Démontrer que les suites (xn ) et (yn ) convergent vers x0

2 x
Exercice 20. On considère la fonction définie sur [0, 1] par : f (x) = .
1+x
1) Montrer que pour tout x ∈ [0, 1], 0 ≤ f (x) ≤ 1 et que f est continue sur [0, 1].
2) Montrer que l’équation f (x) = x n’admet que 0 et 1 comme solution dans l’intervalle
[0, 1].
3) Soit la suite (xn ) définie par x0 = 1/2 et pour tout n ≥ 0, xn+1 = f (xn ).
a) Montrer que pour tout n ≥ 0, 0 ≤ xn ≤ 1.
b) Montrer que (xn ) est une suite croissante et déterminer lim xn .
4) Montrer que f ([1/2, 1]) ⊂ [1/2, 1].
5) a) Montrer que f est contractante sur [1/2, 1] avec
4
|f (s) − f (t)| ≤ |s − t| pour tout s, t ∈ [1/2, 1]
9

4
b) Montrer que pour tout n ≥0 on a 1/2 ≤ xn ≤ 1.
n
4 1
c) En déduire que |xn − 1| ≤ . Conclure.
9 2

Exercice 21. Soit f une fonction continue sur [a, b] et dérivable sur ]a, b[. on pose
ϕ(x) = (f (b) − f (a)) x3 − (b3 − a3 ) f (x). Montrer qu’il existe c ∈]a, b[ tel que

3c2 (f (b) − f (a)) = b3 − a3 f 0 (c).




x ln(x)
Exercice 22. Soit f la fonction définie sur ]0, 1[ par f (x) = x + .
1−x
Montrer qu’il existe c ∈]0, 1[ telle que f 0 (c) = 0.

Exercice 23. Pour tout x ∈]1, +∞[ on pose f (x) = x ln(x) − x. Montrer que f est
une bijection de ]1, +∞[ sur ] − 1, +∞[.
On pose g = f −1 l’application réciproque de f. Calculer g(0) et g 0 (0).

Exercice 24. Déterminer le développement limité en 0 à l’ordre n des fonctions


suivantes :
ex
1) f (x) = avec n = 3.
(1 + x)3
sin(x)
2) g(x) = avec n = 3.
1 + ln (1 + x)

sh(x)
3) h(x) = exp avec n = 3.
x

Exercice 25. Soit la fonction f définie par



e 1+sin(x) − e
f (x) = ; ∀x ∈ ]−π/2, π/2[ .
tan(x)

1)√Calculer le D.L., à l’ordre 3 au voisinage de 0, de la fonction g définie par g(x) =


e 1+sin(x) − e.
2) Montrer que lim f (x) existe. Calculer cette limite qu’on désignera par l. On pose
x−→0
ensuite f (0) = l.
3) Montrer que f, ainsi prolongée, est dérivable en 0. Calculer f 0 (0).
4) Préciser la position du graphe de f par rapport à la tangente en (0, l), au voisinage
du point de contact.

Exercice 26. A l’aide des développements limités, calculer les limites suivantes :
ex sin(x) − x (1 + x2 )
1) lim
0 x3

5

ex − 1 − 2x
2) lim
0 x2

Exercice 27. Soit f la fonction définie par f (x) = (x − 1) tan(x) + sh(x) et soit g la
fonction définie par 
 f (x)
−1 si x 6= 0
g(x) = x2
0 si x = 0
1) Ecrire le développement limité de f à l’ordre 3 au voisinage de 0.
2) Montrer que g est dérivable en 0 et déterminer l’équation de la tangente à la courbe
de g en 0.

Exercice 28. Calculer les limites en 0 de


sin(x). ln (x2 + 1) ln (1 + sin(x)) tan(ax) − sin(bx)
, , .
x tan(x) tan(6x) tan(bx) − sin(ax)

Exercice 29. Considérons les deux fonctions ch (cosinus hyperbolique) et sh (sinus


ex + e−x ex − e−x
hyperbolique) telles que ch(x) = et sh(x) = .
2 2
1) Etudier la parité des fonctions ch et sh.
2) Montrer que pour tout x dans R on a (ch)0 (x) = sh(x) et (sh)0 (x) = ch(x).
3) Montrer que pour tout x dans R on a ch2 (x) − sh2 (x) = 1.
4) Montrer que pour tout x dans R on a ch(2x) = ch2 (x) + sh2 (x) et (sh)(2x) =
2ch(x)sh(x).
5) Donner les tables de variations des fonctions ch et sh.
ex
6) Montrer que pour tout x ∈ R, sh(x) ≤ ≤ ch(x).
2
7) Montrer que

ex
   x 
e
lim ch(x) − = lim − sh(x) = 0.
x→+∞ 2 x→+∞ 2

8) Montrer que sh est une bijection de R vers R et déterminer sa fonction réciproque


sera notée Argsh.
9) Montrer que ch est une bijection de R+ vers [1, +∞[ et déterminer sa fonction
réciproque sera notée Argch.
10) Déterminer le développement limité d’ordre n au voisinage de 0 des fonctions ch et
sh.
11) Tracer les courbes representatives de ch, sh, Argch et Argsh.
sh(x)
12) On pose th(x) = (tangente hyperbolique). Etudier cette fonction et montrer
ch(x)
qu’elle est bijective de R sur ] − 1, 1[. Puis déterminer sa fonction réciproque sera notée
Argth sur ] − 1, 1[.
13) Déterminer le développement limité d’ordre 5 au voisinage de 0 de la fonction th.

6
2
ex − 1
Exercice 30. Soit la fonction f définie par f (x) = si x 6= 0 et f (0) = 0.
x
1) Donner la table des variations de f. En déduire que f admet une réciproque f −1 ,
définie sur R.
2) Tracer le graphe de f.
3) Donner le D.L. de f −1 à l’ordre 4 au voisinage de 0.

1
Exercice 31. 1) Ecrire le développement limité de au voisinage de 1 à l’ordre
1+x
3.
1
2) En déduire le développement limité de au voisinage de 0 à l’ordre 3.
1 + ex
x
3) Soit f (x) = . Déterminer l’asymptote au graphe de f pour x −→ +∞.
1
1 + ex
Exercice 32. On considèe l’application f : [−1, 1] −→ R, définie par : f (x) =
1 √ 2

2

1 + x − 1 − x si x 6= 0 et f (0) = 0.
x
1) Montrer que f est continue sur [−1, 1].
2) Montrer que f est dérivable sur ] − 1, 1[.
3) Montrer que l’application f 0 est continue sur ] − 1, 1[.
4) Résoudre f 0 (x) = 0 sur ] − 1, 1[.
5) Dresser la table des variations de f et tracer son graphe.
6) En déduire que f est injective

Exercice 33.
On considère la fonction f définie par :
  
1
f (x) = x exp arctan .
1−x

1) Donner D(f ) le domaine de définition de f.


2) Calculer les limite aux bornes de D(f ).
3) Calculer f 0 (x) et donner la table des variations de f.
f (x)
4) Calculer le développement limité à l’ordre 2 de au voisinage de +∞ et au
x
voisinage de −∞.
5) En déduire les asymptotes à la courbe de f.
6) Positionner la courbe par rapport à ses asymptotes.
7) Tracer la courbe représentative de f.

Exercice 34. Etudier les variations et donner une représentation graphique de la


fonction f (x) = ln (x − x5 ) , en répondant aux questions suivantes :
1) Domaine de définition.

7
2) Comportement aux extrémités du domaine de définition.
3) Extrema locaux, sens de variation et tableaux des variations.
4) Comportement en −∞.
5) Graphe.

Exercice 35. Etudier√ les variations et donner une représentation graphique de la


fonction f (x) = x + x2 + x, en répondant aux questions suivantes :
1) Domaine de définition.
2) Comportement aux extrémités du domaine de définition.
3) Extrema locaux et table des variations.
4) Les asymptotes
5) Graphe.

Exercice 36. Etudier les


 variations et donner une représentation graphique de :
1
g(x) = (x + 1) exp .
x−1
 
−1
Exercice 37. Soit f la fonction définie sur R par f (x) = exp si x 6= 0 et
x2
f (0) = 0.
1) Montrer que f est continue sur R.
2) Calculer la dérivé de f.
3) Déterminer les limites en +∞ et en −∞.
4) Dresser la table des variations de f.
5) Tracer son graphe.

x √ 2
Exercice 38. On considère la fonction g définie de R dans R par: g(x) = x + 1.
x−1
1) i) Donner l’ensemble de définition de g.
ii) Calculer les limites aux bornes du domaine de f.
iii) Calculer f 0 .
2) Montrer qu’il existe un unique 2 < α < 2.5 tel que g 0 (α) = 0. En déduire la table
des variations de g.
3) Calculer le développement limité de g à l’ordre 2 au voisinage de 0.
4) Quelle est la tangente au point d’abscisse 0 au graphe de g ? Quelle est la position
du graphe par rapport à sa tangente.
5) Etudier les branches infinies du graphe de g. Positionner la courbe par rapport à ses
asymptotes.
6) Tracer le graphe de g.
r
x−1
Exercice 39. On considère la fonction f définie par f (x) = x .
x+1
1) Donner le domaine de définition de f, on le notera par D(f ).

8
2) Calculer les limites de f aux bornes de D(f ).
f (x) − f (1)
3) Calculer lim et en déduire le domaine de définition de f 0 .
x−→1+ x−1
4) Donner un développement limité généralisé de f à l’ordre 1 au voisinage de ∞.
5) En déduire les asymptotes au graphe de f et positionner la courbe par rapport à ses
asymptotes.
6) Donner la table de variations de f.
7) Tracer le graphe de f.
r
x3
Exercice 40. On considère la fonction définie par f (x) = .
x−1
1) Donner le domaine de définition D(f ) de f.
2) Calculer les limites aux bornes de D(f ).
3) Calculer f 0 et étudier son signe.
4) Tracer la table des variations de f. r
1
5) Donner un développement limité de g(x) = à l’ordre 2, au voisinage de 0.
1−x
6) En déduire un développement limité de f à l’ordre 1, au voisinage de +∞.
7) Déterminer l’asymptote au graphe de f au voisinage de +∞ et positionner la courbe
par rapport à cette asymptote.
8) Tracer le graphe de f.

Vous aimerez peut-être aussi