Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Hassan 1ier

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion


Settat
Semestre 6
Module : Techniques de gestion I
Elément de module : Marchés de capitaux et Instruments financiers
Intervenant : SASSI Hassan

Taux sur le marché interbancaire

Enoncé :

- Première partie
Dans le cadre de sa politique monétaire, la Banque Centrale fixe un « corridor » qui permet
à toute banque d’emprunter (facilité de prêt) et de placer (facilité de dépôt) avec un écart
de 2% entre ces deux facilités.
A ces deux taux dits « directeurs », s’ajoute un troisième taux directeur appelé « taux de
refinancement » dont les conditions sont plus favorables. Mais à ce taux, la BC limite la
quantité prêtée selon une procédure d’appel d’offres.
Le mardi 9 janvier 2007, les établissements de crédits ont jusqu’à 9 h 30 pour faire
connaître la quantité de monnaie qu’ils souhaitent emprunter et le taux d’intérêt qu’ils sont
disposé à payer sous condition de proposer au minimum 3,50%.
Les banques sont autorisées à faire plusieurs propositions à des taux différents. Avant la
centralisation des réponses, la BC publie la quantité de monnaie qu’elle va distribuer, ainsi
que les conditions d’adjudication des sommes allouées.
Les demandes (en millions de dirhams) pour le 9 janvier ont été les suivantes :

Taux d’intérêt 3,50% 3 ,51% 3,52% 3,53% 3,54%


Banque A 30 80 140 50 50
Banque B 20 90 110 80 30
Banque C 50 30 100 90 50

Sachant que la BC a choisi de distribuer 740 millions MAD, déterminer le montant de


monnaie allouée à chacune des banques.

Déterminer le taux moyen du placement de la BC selon que l’adjudication est prix


marginal ou à prix demandé.

- Deuxième partie

Le T4M est le taux moyen mensuel du marché monétaire, moyenne arithmétique simple
des taux au jour le jour du mois. Pour les jours sans marché (samedi, dimanche et fériés),
on prend le dernier taux connu. Pour le mois de janvier 2007, les taux JJ ont été les
suivants :

SASSI 1
Samedi 1 3,8000 Mardi 11 3,7875 Vendredi 21 3,7775

Dimanche 2 3,8025 Mercredi 12 3,7875 Samedi 22 3,7700

Lundi 3 3,8075 Jeudi 13 3,7875 Dimanche 23 3,7675

Mardi 4 3,7975 Vendredi 14 3,7750 Lundi 24 3,7650

Mercredi 5 3,7975 Samedi 15 3,7750 Mardi 25 3,7600

Jeudi 6 3,7975 Dimanche 16 3,7850 Mercredi 26 3,7600

Vendredi 7 3,7900 Lundi 17 3,7800 Jeudi 27 3,7600

Samedi 8 3,7925 Mardi 18 3,7825 Vendredi 28 3,7500

Dimanche 9 3,7925 Mercredi 19 3,7825 Samedi 29 3,7450

Lundi 10 3,7900 Jeudi 20 3,7825 Dimanche 30 3,7425

Déterminer le taux moyen mensuel monétaire du mois de janvier 2007.

- Troisième partie

Le TAM est le taux de rendement actuariel brut d’un placement renouvelé chaque mois au
T4M (taux moyen mensuel monétaire) durant un an et tenant compte du nombre exact de
jours de chaque mois. Il prend donc en compte la capitalisation des intérêts.

 tn    t  n 
Pour le 1ier mois, on calcule : 1     V , puis : V  1    etc.
 36000    36000 

Les T4M des douze derniers mois ont été :

Novembre 30 jours 4,9435 Mai 31 jours 4,8695

Décembre 31 jours 4,9509 Juin 30 jours 4,8451

Janvier 31 jours 4,9365 Juillet 31 jours 4,8256

Février 28 jours 4,9214 Août 31 jours 4,7952

Mars 31 jours 4,8956 Septembre 30 jours 4,7858

Avril 30 jours 4,8865 Octobre 31 jours 4,7785

Calculer le TAM au 31 octobre 2001.

Emission de billet de trésorerie

Enoncé :

Le directeur de la société X vient d’achever son budget de trésorerie le 1 ier septembre 2004.
Il ressort qu’il devra couvrir un déficit de 50 000 000 MAD du 26 octobre 2004 au 25
décembre 2004.

Il s’adresse à sa banque qui lui propose de placer un billet de trésorerie de 50 000 000


MAD à intérêts précomptés auprès d’un OPCVM.
SASSI 2
La société X détient l’autorisation d’émettre des billets de trésorerie jusqu’à hauteur 200
millions MAD. Le taux du marché est 3,125% et la banque va prélever une commission de
0,01%.

- Quel sera le montant à verser par l’OPCVM souscripteur ?

- Quel sera le montant de la commission prélevée par la banque ?

- Quel doit être le montant à emprunter à la banque pour couvrir le déficit ?

Les obligations classiques

Enoncé

La société Y envisage d’émettre un emprunt obligataire pour financer l’acquisition de la


société Z pour un montant de 48 millions MAD ce qui permettrait de diversifier sa
croissance.

La durée de vie de l’emprunt serait de 8 ans et la valeur nominale de chaque obligation de


1 000 MAD remboursable au pair.

La société X émet dont 50 000 titres que sa banque est prête à prendre ferme.

Les fonds devant être à la disposition de l’entreprise dès le 5 avril 2004, la date de
souscription a été fixée au 1ier avril 2004 qui sera également la date de jouissance. Le coût
de l’émission est évalué à 2,5% du montant encaissé. Le taux d’intérêt nominal sera de 7%.

Les taux spot correspondent à une courbe ascendante des taux d’après le tableau suivant :

Taux spot à 1 an 6% Taux spot à 5 ans 7%

Taux spot à 2 ans 6,25% Taux spot à 6 ans 7,5%

Taux spot à 3 ans 6,50% Taux spot à 7 ans 8%

Taux spot à 4 ans 6,75 Taux spot à 8 ans 8,5%

Elle hésite entre deux modes de remboursement :

 Par annuités constantes par tirage au sort ;

 In fine malgré la nécessité du décaissement important à l’échéance.

a- Quel devrait être le prix d’émission (arrondir au dh plus proche) dans chacun de ces cas ?

b- Elle choisit le mode de remboursement par annuités constantes. Expliquer sa motivation.


Présenter le tableau d’amortissement théorique et pratique de cet emprunt.

SASSI 3

Vous aimerez peut-être aussi