Vous êtes sur la page 1sur 13

LES FONDATIONS EN ROCHER

Une fondation est un ouvrage qui a pour


fonction de transmettre une charge au sol ou
au rocher. Pour certains en mécanique des
roches, la fondation n'est que la structure,
généralement fabriquée en béton, qui repose
sur le rocher; pour d'autres, la fondation est
l'ensemble béton-rocher.
Sous l'effet des charges transmises, le massif
rocheux se déforme et il s'ensuit un
déplacement de la structure qu'on appelle
tassement.
La capacité portante est la charge maximale
limite qui peut être transmise au massif
rocheux par une structure donnée sans
entraîner l'instabilité de ce dernier.
Le dimensionnement des fondations au rocher
doit satisfaire les mêmes critères que
les fondations sur les sols:
• 1. stabilité adéquate
• 2. tassement acceptable
• 3. coût optimal
Les massifs rocheux constituent généralement
de bons matériaux de fondation; ils sont
résistants et peu déformables.
Les tassements doivent néanmoins être
compatibles avec la structure à supporter.
Le dépassement de la capacité portante,
même local, peut entraîner l'instabilité globale
de l'ouvrage.
Le massif rocheux idéal pour fondation est celui
qui consiste en une roche saine, sans
discontinuités géologiques et montrant une
surface relativement plane.
La réalité est que les massifs rocheux,
particulièrement à la surface, sont altérés ou
décomposés, fissurés et fracturés et peuvent
même comporter des karsts.
Le dimensionnement des fondations devient alors
difficile.
Les types de fondation

- Les semelles de répartition


- semelles filantes (semelles de longueur très
grande par rapport à leur largeur)
- semelles rectangulaires (la longueur et la largeur
de la semelle s'apparentent)
- semelles circulaires
- les pieux forés.
Les semelles de répartition – calcul du
tassement
Massif homogène isotrope de grande épaisseur :
Le déplacement vertical w dans le cas d'une semelle horizontale
répond à l'équation suivante quand z = 0, si la pression de contact
p est uniforme et perpendiculaire à la semelle :

où :
 p : la pression transmise à la semelle
 2a : la dimension caractéristique d’une semelle (diamètre
pour une semelle circulaire, plus petite dimension pour une
semelle carrée ou rectangulaire);
 Cd : un paramètre qui tient compte de la forme de la semelle,
de la rigidité relative de la semelle et du point où le tassement
est calculé.
Facteurs de forme et de rigidité (Cd)
Massif hétérogène :
a- Couche compressible sur base rigide :
- On détermine les rapports H/B, L/B ;
- On détermine le facteur C’d ;
- On calcule le tassement.
b- Couche compressible dans une formation plus raide
E1 > E2
- On détermine les rapports (H1 + H2) / B, L/B;
- On calcule un module pondéré E pour les deux
couches supérieures E = (E1 H1 + E2 H2)/(H1 + H2);
- On détermine le facteur de forme C’d pour le
rapport (H1 + H2)/B;
- On calcule le tassement.
c- Couche raide sur couche compressible E1 < E2
- On détermine les rapports H/B, E1 / E2;
- On détermine le facteur de correction a;
- On détermine le facteur de forme Cd;
- On calcule le tassement approximatif en
employant les paramètres élastiques E2 et
2 pour l’ensemble de la fondation (wꝏ)
-On calculez le tassement réel en utilisant
l'équation :
Facteurs de forme et de rigidité (C’d)
Facteur de correction (a)

Vous aimerez peut-être aussi