Vous êtes sur la page 1sur 5

Université de Technologie de Compiègne

MT22 - Juin 2017- Final-Corrigé


Durée : 2h00.

Exercice 1. (3 points) Soit V le volume défini par :

z2
 
V = (x, y, z) ∈ R3 tel que x2 + y 2 − < 1, 0 ≤ z ≤ 2 ,
4
et Z Z Z
I= zdxdydz.
V
1. Faire une figure représentant V.
2. Soit
V1 = (x, y, z) ∈ R3 x2 + y 2 < 1, 0 ≤ z ≤ 2 .

tel que
Calculer Z Z Z
I1 = zdxdydz.
V1

Corrigé : On sait que


Z Z Z Z Z Z 2  Z Z
I1 = zdxdydz = zdz dxdy = 2 dxdy
V1 D1 0 D1

où D1 = {(x, y) ∈ R2 ; x2 + y 2 ≤ 1}. Alors I1 = 2A(D1 ) = 2π.


3. Soit V2 = V\V1 . Calculer Z Z Z
I2 = zdxdydz.
V2

En déduire I.

Corrigé : On a

"Z #
2
1 1
Z Z Z Z Z Z
I2 = √ zdz dxdy = (4−4(x2 +y 2 −1))dxdy = (8−4(x2 +y 2 ))dxdy
D2 2 x2 +y 2 −1 2 D2 2 D2

où D2 = {(x, y) ∈ R2 ; 1 ≤ x2 + y 2 ≤ 2}.√ On pose x = r cos(θ) et y = r sin(θ). On peut vérifier que,


(x, y) ∈ D2 ssi (r, θ) ∈ ∆2 = {1 ≤ r ≤ 2, 0 ≤ θ ≤ 2π} et |J| = r. Cela montre que

1 √ 2
Z Z
(8r − 4r3 )drdθ = π 4r2 − r4 1 = π(8 − 4 − 4 + 1) = π.

I2 =
2 ∆2

D’où I = I1 + I2 = 3π.

Exercice 2. (7 points)
1. On définit le domaine suivant :
 
x
D= (x, y) ∈ R2 ; 1 ≤ ≤ 4, 1 ≤ xy ≤ 4, x > 0, y > 0 .
y
1 4
(a) Trouver les coordonnées des points d’intersections entre les deux hyperboles y = x et y = x
avec la droite y = x ainsi qu’avec la droite y = x4 .

Corrigé : La droite y = x coupe les deux hyperboles y = x1 et y = x4 en A1 = (1, 1) et


A4 = (2, 2), respectivement. De plus, la droite y = x4 coupe les deux hyperboles y = x1 et
y = x4 en A2 = (2, 12 ) et A3 = (4, 1), respectivement.
(b) Représenter graphiquement D.

Corrigé : C’est l’intérieur de la courbe fermée A1 A2 A3 A4 A1 .


Z Z
(c) Expliciter deux façons différentes f (x, y)dxdy à l’aide d’intégrales simples en x et en y.
D

Corrigé : On a
"Z # "Z 4
#
Z Z Z 2 x Z 4 x
f (x, y)dxdy = f (x, y)dy dx + f (x, y)dy dx
1
D 1 x 2 x
4

et "Z # "Z 4
#
Z Z Z 1 4y Z 2 y
f (x, y)dxdy = f (x, y)dx dy + f (x, y)dx dy.
1 1
D 2 y 1 y

(d) Calculer l’aire D, en utilisant une des expressions obtenues.

Corrigé : D’après la question précédente, on a


1   2  
1 4
Z Z
A(D) = 4y − dy + − y dy
1
2
y 1 y
2
y2

1
= 2y 2 − ln(y) 1 + 4 ln(y) −

2 2 1
= 2 − 21 − ln(2) + 4 ln(2) − 2 + 12 = 3 ln(2).
2. On considère le changement de variables :
x
u= et v = xy.
y
Z Z
(a) Exprimer f (x, y)dxdy en fonction d’une intégrale double en u et v.
D

Corrigé : On peut vérifier que, (x, y) ∈ D ssi (u, v) ∈ ∆ = {1 ≤ u ≤ 4, 1 ≤ v ≤ 4}. De plus,


√ √
puisque x = uv et y = √uv , on montre que |J| = 2u 1
. Cela implique que
√ 


v 1
Z Z Z Z
f (x, y)dxdy = f uv, √ dudv.
D ∆ u 2u
(b) Retrouver l’aire de D, en utilisant la question précédente.

Corrigé : On utilise le résultat précedent, on obtient


3
A(D) = [ln(u)]41 = 3 ln(2).
2
3. On note C le bord de D.
(a) Paramétrer la courbe C.

Corrigé : C = C1 ∪ C2 ∪ C3 ∪ C4 , avec
 
x=x x=x
C1 = 1 ≤ x ≤ 2, C2 = 2 ≤ x ≤ 4,
y = x1 y = x4
 
x=x x=x
C3 = 2≤x≤4 et C4 = 1 ≤ x ≤ 2.
y = x4 y=x
(b) Retrouver l’aire de D en utilisant le théorème de Green-Riemann.

Corrigé : On suppose que la courbe C est orientée dans le sens trigonométrique. Par le
théorème de Green-Riemann, on sait que

2
1 1
Z
A(D) = − ydx + xdy
C 2 2

1 1 1 1 1 1 1 1
Z Z Z Z
= − ydx + xdy + − ydx + xdy + − ydx + xdy + − ydx + xdy
C1 2 2 C2 2 2 C3 2 2 C4 2 2
2   Z 4 Z 2  Z 1
1 1 2 x 4
Z
x x x x x
= − + (− 2 ) dx + − + dx + − + (− 2 ) dx + − + dx
1 2x 2 x 2 8 8 4 x 2 x 2 2 2
2 2
1 4
Z Z
= − dx + − dx = − ln(2) − 4 ln(2) + 8 ln(2) = 3 ln(2).
1 x 4 x

Exercice 3. (10 points)


1. Soit Σ1 la surface définie par :

Σ1 = (x, y, z) ∈ R3 x2 + y 2 + (z − R)2 = R2 , 0 ≤ z ≤ R .

tel que

(a) Faire une figure représentant Σ1 .


(b) Paramétrer Σ1 , en utilisant les coordonnées cylindriques.

Corrigé :  p
 x = p R2 − (z − R)2 cos(θ)
Σ1 = y = R2 − (z − R)2 sin(θ) θ ∈ [0, 2π[, z ∈ [0, R]
z=z

(c) Calculer l’aire de Σ1 .

Corrigé : Vu que la normale à Σ1 est le vecteur 


T~θ ∧ T~z =
p p
R2 − (z − R)2 cos(θ), R2 − (z − R)2 sin(θ), (z − R) , alors on a
Z Z Z R Z 2π
A(Σ1 ) = dσ = kT~θ ∧ T~z kdθdz = 2πR2 .
Σ1 0 0

(d) Calculer le moment d’inertie de Σ1 par rapport à l’axe oz


~ en supposant que la masse surfacique
est égale à 1.

Corrigé :
Z Z p 2 Z R Z 2π
Moz
~ (Σ1 ) = R2 − (z − R)2 dσ = R (R2 − (z − R)2 )dθdz
Σ1 0 0

R
(z − R)3 4πR4

= 2πR R2 z − = .
3 0 3
(e) Soit Γ1 le bord de Σ1 , orienté dans le sens anti-trigonométrique (c’est à dire opposé au sens
trigonométrique). Donner une paramétrisation de Γ1 .

Corrigé : Γ1 est le cercle de centre (0, 0, R) et de rayon R. À savoir



 x = R cos(θ)
Γ1 = y = R sin(θ) 0 ≤ θ ≤ 2π,
z=R

~ = (y 3 , −xy 2 , z) le long de la courbe Γ1 .


(f) Calculer la circulation de V

Corrigé : Puisque la courbe Γ1 est orientée dans le sens anti-trigonométrique, alors

Z Z 0 Z 0
~)=
TΓ1 (V 3
y dx−xy dy+zdz =2 4 4 4
(−R sin (θ)−R cos (θ) sin (θ))dθ = 2 2
−R4 sin2 (θ)dθ = πR4 .
Γ1 2π 2π

3
(g) Retrouver le résultat obtenu dans la question précédente, en utilisant un théorème intégral
(préciser le théorème utilisé).

Corrigé Par le théorème de Stokes-Ampère, on sait que TΓ1 (V ~ ) = φΣ (rot(V ~ )). On calcule
1
~ ~ 2
le rotationnel de V , rot(V ) = (0, 0, −4y ). De plus, puisque Γ1 est orientée dans le sens anti-
trigonométrique,
p alors Σ1 est orientée suivant la normale 
T~θ ∧ T~z =
p
R2 − (z − R)2 cos(θ), R2 − (z − R)2 sin(θ), (z − R) . Donc

Z R Z 2π Z R Z 2π
~ )) =
φΣ1 (rot(V ~ ).(T~θ ∧ T~z )dθdz = −4
rot(V (z−R)(R2 −(z−R)2 ) sin2 (θ)dθdz.
0 0 0 0

Par conséquent,
R R
(z − R)2 (z − R)4
Z 
~ )) = −4π
φΣ1 (rot(V (z − R)(R2 − (z − R)2 )dz = −4π R2 − = πR4 .
0 2 4 0

2. Soit Σ2 la surface définie par :

Σ2 = (x, y, z) ∈ R3 x2 + y 2 − (z − 2R)2 = 0, R ≤ z ≤ 2R .

tel que

(a) Faire une figure représentant Σ2 .


(b) Paramétrer Σ2 , en utilisant les coordonnées cylindriques.

Corrigé : 
 x = (2R − z) cos(θ)
Σ2 = y = (2R − z) sin(θ) θ ∈ [0, 2π[, z ∈ [R, 2R]
z=z

(c) On oriente Σ2 par la normale unitaire dont la troisième composante est positive. Calculer le
~ ) à travers Σ2 en utilisant un théorème intégral et préciser le théorème utilisé.
flux de rot(V

Corrigé : Par le théorème de Stokes-Ampère, on sait que TΓ1 (V~ ) = φΣ (rot(V~ )). De plus,
2
puisque Σ2 est orientée vers le haut, ici Γ1 est orientée dans le sens trigonométrique. Cela
montre que φΣ2 (rot(V ~ )) = −πR4 .

3. Soit V le volume limité par les deux surfaces Σ1 et Σ2 .


(a) Calculer le volume de V.

Corrigé : En utilisant la méthode des tranches, on obtient


"Z Z # "Z Z #
Z Z Z Z R Z 2R
V (V) = dxdydz = dxdy dz + dxdy dz,
V 0 Dz1 R Dz2

où Dz1 = {(x, y) ∈ R2 ; x2 + y 2 ≤ R2 − (z − R)2 } et Dz2 = {(x, y) ∈ R2 ; x2 + y 2 ≤ (z − 2R)2 }.


D’où

Z R Z 2R Z R Z 2R
V (V) = A(Dz1 )dz + A(Dz2 )dz = π (R2 − (z − R)2 )dz + π (z − 2R)2 dz.
0 R 0 R

Alors R 2R
(z − R)3 (z − 2R)3
 
2
V (V) = π R z − +π = πR3 .
3 0 3 R

(b) On considère la surface Σ = Σ1 ∪ Σ2 , orientée par la normale sortant de V. Calculer le flux de


~ = (y 3 , −xy 2 , z) à travers Σ.
V

Corrigé : Puisque, Σ1 est orientée suivant la normale 


T~θ ∧ T~z =
p p
R2 − (z − R)2 cos(θ), R2 − (z − R)2 sin(θ), (z − R) , alors on déduit que
Z Z
~
φ Σ1 (V ) = ~ .(T~z ∧ T~θ )dθdz.
V
∆1

4
où ∆1 = {0 ≤ z ≤ R, 0 ≤ θ ≤ 2π}. Par conséquent,
R
z3 z2 πR3
Z Z 
~)=
φ Σ1 (V (z 2 − Rz)dθdz = 2π −R =− .
∆1 3 2 0 3
De même, puisque Σ2 est orientée suivant la normale
T~θ ∧ T~z = ((2R − z) cos(θ), (2R − z) sin(θ), (2R − z)), alors on déduit que
Z Z
~)=
φ Σ2 (V ~ .(T~θ ∧ T~z )dθdz.
V
∆2

où ∆2 = {R ≤ z ≤ 2R, 0 ≤ θ ≤ 2π}. Par conséquent,


2R
z3 4πR3
Z Z 
~)=
φ Σ2 (V 2
(2Rz − z )dθdz = 2π Rz − 2
= .
∆2 3 R 3

Finalement, on a φΣ (V ~ ) = πR3 .
~ ) + φ Σ (V
~ ) = φ Σ (V
1 2
Z Z Z
(c) Calculer xydxdydz, en utilisant un théorème intégral (préciser le théorème utilisé).
V

Corrigé : On utilise le théorème de Gauss-Ostrogradski, on sait que


Z Z Z Z Z Z
~)=
φ Σ (V ~ )dxdydz = −2
div(V xydxdy + V (V).
V V

Alors Z Z Z
2 ~ ) = 0.
xydxdy = V (V) − φΣ (V
V

Rappel
1. Masse d’une courbe : Soit Γ une courbe d’équation {x(t), y(t), z(t)}, t0 ≤ t ≤ t1 de masse curviligne
µ(x, y, z), alors la masse totale de Γ est donnée par formule suivante :
Z t1 p
l= µ(x(t), y(t), z(t)) (x′ (t))2 + (y ′ (t))2 + (z ′ (t))2 dt.
t0

2. Formule de Green-Riemann : Soit D un domaine de R2 de bord Γ. Si Γ est orienté dans le sens


trigonométrique, alors
Z Z Z  
∂Q ∂P
P (x, y)dx + Q(x, y)dy = − dxdy.
Γ D ∂x ∂y

3. Formule de Stokes-Ampère : Soit Σ une surface de bord Γ. Si Γ est orienté dans le même sens que
Σ, alors pour tout champ de vecteurs V ~ = (P (x, y, z), Q(x, y, z), R(x, y, z)) on a
Z Z Z
P (x, y, z)dx + Q(x, y, z)dy + R(x, y, z)dz = rot(V~ ).~n dσ.
Γ Σ

4. Formule de Gauss-Ostrogradski : Soit V un volume de R3 , limité par une surface (S). Si (S) est
orientée suivant la normale extérieure, alors
Z Z Z Z Z
~ .~n dσ =
V ~ )dxdydz.
div(V
S V

Vous aimerez peut-être aussi