Vous êtes sur la page 1sur 5

Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée 

? – Les formes de la monnaie (2/5) - Page 1 sur 5

Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle


créée ?
--
Les formes de la monnaie (2/5)
--
Fichier d’activités
Étape 1 : (1h)
Document 1 – L’évolution des formes de la monnaie : un processus de dématérialisation

Au fil du temps, la nature de la monnaie a évolué. Dans un premier temps, la monnaie marchandise était habituellement utilisée.
Il s’agissait d’un objet fait à partir d’une matière ayant une valeur sur le marché, tel qu’une pièce en or. Plus tard, la monnaie
représentative était constituée de billets qui pouvaient être échangés contre une certaine quantité d’or ou d’argent. Les
économies modernes, dont la zone euro, sont fondées sur la monnaie fiduciaire. Cette monnaie ayant cours légal est émise par
une banque centrale, mais ne peut, contrairement à la monnaie représentative, être convertie, par exemple, en un poids fixe
d’or. Elle n’a pas de valeur intrinsèque – le papier utilisé pour la fabrication des billets n’ayant en principe aucune valeur –, mais
elle est acceptée en échange de biens et de services, car la population fait confiance à la banque centrale en ce qui concerne le
maintien de la stabilité de la monnaie sur la durée. Si les banques centrales échouaient dans cette mission, la monnaie fiduciaire
perdrait son « acceptabilité » en tant que moyen d’échange et son attrait comme réserve de valeur.

La monnaie actuelle peut également exister indépendamment d’une représentation physique. Elle peut revêtir la forme d’une
écriture électronique sur un compte bancaire ou être stockée sous la forme d’un compte d’épargne. […]Les prélèvements
automatiques, les paiements sur Internet et les virements par carte sont autant de formes de paiement ne faisant pas appel à
des espèces. (Il existe même de nouvelles monnaies numériques décentralisées ou des systèmes de monnaie virtuelle comme
Bitcoin pour lesquels il n’y a pas de point de contrôle central (tel qu’une banque centrale). D’un point de vue juridique, elles ne
sont pas considérées comme de la monnaie.)

Banque Centrale Européenne, Qu’est-ce que la monnaie  ?, 24 novembre 2015 (mise à jour le 20  juin  2017).

1. Qu’est-ce qu’une monnaie marchandise ? Une monnaie marchandise est une monnaie qui prend la forme d’un bien
ayant une valeur propre. Il peut s’agir de fourrures, de bétail, de céréales, etc.Le problème de ces monnaies est qu’elles
sont encombrantes et assez difficiles à produire.
2. Qu’est-ce qu’une monnaie fiduciaire ? La monnaie fiduciaire est la monnaie composée de pièces et des billets de
banque dont la valeur est fixée par la confiance que leur accordent les utilisateurs et non par leur coût de production.
3. Qu’est-ce qu’une monnaie ayant cours légal ? Cela désigne la valeur reconnue par l’État de la monnaie officielle en
circulation.
4. La monnaie scripturale est-elle totalement indépendante de la monnaie fiduciaire ? La monnaie scripturale permet
d’avoir un certain contrôle sur nos propres transactions financières, c’est ce que ne possède pas la monnaie fiduciaire,
ce qui peut alors laisser place à des usages illicites.
5. Que manque-t-il au Bitcoin pour être considéré comme une vraie monnaie ? -Etre une unité de compte -Etre un
intermédiaire d’échange -Etre une réserve de valeur

Page 1 sur 5
Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ? – Les formes de la monnaie (2/5) - Page 2 sur 5

Document 2 – Les instruments de monnaie scripturale en France

Banque de France, Cartographie des moyens de paiement scripturaux, bilan de la collecte 2018 (données 2017) - page 3 , 03 mai
2019.

1. Quel était le nombre total de transactions utilisant de la monnaie scripturale en 2017 en France  ? 22605 millions
d’euros.
2. Quel était le montant total de ces transactions ? 27441 milliards d’euros.
3. Remplissez le tableau suivant :
Part en % du nombre Part en % du montant
Moyens de paiements scripturaux
de transactions des transactions
Paiement par carte 55,6 1,9
Prélèvement 18 5,7
Virement 17 87,7
Chèque 8,5 3,6
Monnaie électronique et autres moyens de paiement 0,6 0,95
Total 100,0 100,0

4. Quel est le moyen de paiement scriptural le plus important ? Le paiement par carte.
5. Quel est le moyen de paiement scriptural qui progresse le plus vite en 2017 ? La monnaie électronique

Page 2 sur 5
Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ? – Les formes de la monnaie (2/5) - Page 3 sur 5

Document 3 – Le Bitcoin

En 2008, un certain Satoshi Nakamoto met en ligne un article décrivant le fonctionnement d’un système d’échange numérique
appuyé sur une nouvelle technologie, la blockchain. Ce qui s’échange sur ce système, ce ne sont pas des euros ou des dollars,
mais des actifs numériques appelés bitcoins. Ces actifs sont créés et échangés par les ordinateurs des utilisateurs, connectés en
réseau, au moyen de calculs mathématiques complexes, faisant appel à des techniques de cryptographie (c’est-à-dire de codage
de données) : c’est la raison pour laquelle on parle de « crypto-actifs ». Si le bitcoin constitue le crypto-actif le plus médiatisé et
le plus valorisé, on recense, mi-2018, plus de 1 600 actifs de ce type dans le monde : l’ether, le ripple, etc.

Les crypto-actifs ne peuvent pas être qualifiés de monnaie car ils n’en remplissent pas les trois fonctions essentielles :

• réserve de valeur : la valeur des crypto-actifs n’est pas suffisamment stable pour que celui qui en détient soit certain de
conserver sa richesse dans le temps;
• instrument de transaction : les crypto-actifs n’ont pas de cours légal, donc rien n’oblige les commerçants, les
entreprises ou les administrations à les accepter en paiement, contrairement à l’euro qui est la seule monnaie légale en
France;
• unité de compte : du fait de leur très grande volatilité, les crypto-actifs ne peuvent pas servir à exprimer et à comparer
de façon fiable la valeur de biens et de services courants. Dans les faits, très peu de biens ou de services ont un prix
libellé en crypto-actifs.

Banque de France, ABC de l’économie, le bitcoin, 27/07/2018.

1. Qu’est-ce qu’un bitcoin ? Le bitcoin est une monnaie virtuelle créée en 2009 qui, contrairement aux monnaies
classiques, cette monnaie n’est pas émis et administré par une autorité bancaire.
2. Pourquoi parle-t-on de crypto-actif ? On parle de crypto-actif pour faire référence à des actifs virtuels stockés sur un
support électronique permettant aux ménages de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale
3. Pourquoi ne considère-t-on pas officiellement le bitcoin comme une monnaie ? Car le bitcoin n’est pas une monnaie
souveraine. Les Etats ne peuvent donc pas influer sur son cours ni sur la surveillance des échanges.
Il faudrait que le bitcoin soit une unité de compte, un intermédiaire d’échange et enfin une réserve de valeur.

Page 3 sur 5
Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ? – Les formes de la monnaie (2/5) - Page 4 sur 5

Document 4 – M3 et ses composantes dans la zone euro

(en millions d’euros)

13,000,000

12,000,000

11,000,000

10,000,000
M3 - M2
9,000,000 M2 - M1
Dépôts à vue
8,000,000 Billets +
pièces

7,000,000

6,000,000

5,000,000

4,000,000

3,000,000

2,000,000

1,000,000

-
2004Jan

2005Jan

2006Jan

2007Jan

2008Jan

2013Jan

2014Jan

2015Jan

2016Jan
1999Jan

2000Jan

2000Sep
2001Jan

2001Sep
2002Jan

2002Sep
2003Jan

2003Sep

2008Sep
2009Jan

2009Sep
2010Jan

2010Sep
2011Jan

2011Sep
2012Jan

2017Jan

2017Sep
2018Jan

2018Sep
2019Jan
1999Sep

2004Sep

2005Sep

2006Sep

2007Sep

2012Sep

2013Sep

2014Sep

2015Sep

2016Sep
1999May

2000May

2001May

2002May

2003May

2004May

2005May

2006May

2007May

2008May

2009May

2010May

2011May

2012May

2013May

2014May

2015May

2016May

2017May

2018May
Banque Centrale Européenne, base de données monétaires de la zone euro, données extraites le 14 mai 2019.

1. Quel était le montant approximatif de M3 en janvier 1999 et en mars 2019 ? Le montant approximatif de M3 en janvier
1999 était d’environ 4 500 000 euros. En mars 2019, le montant approximatif de M3 était d’environ 12 100 000 euros.
2. Quel était la part de M1 dans M3 en janvier 1999 et en mars 2019 ?
3. Que représente M2 – M1 ?
4. Quel était la part de (M2 – M1) dans M3 en janvier 1999 et en mars 2019 ?
5. Que représente M3 – M2 ?

Page 4 sur 5
Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ? – Les formes de la monnaie (2/5) - Page 5 sur 5

Étape 2 : Tâche finale (1 h)


Épreuve commune de contrôle continu (E3C) – Partie 1

Mobilisation de connaissances et traitement de l’information

Document

Taux de croissance annuel de M3 dans la zone euro (données mensuelles)

13

12

11

10

0
1999Nov

2002May

2003Aug

2004Nov

2007May

2008Aug

2009Nov

2012May

2013Aug

2014Nov

2017May

2018Aug
2000Apr

2003Mar

2005Apr

2008Mar

2010Apr

2013Mar

2015Apr

2018Mar
2000Sep
2001Feb

2005Sep
2006Feb

2010Sep
2011Feb

2014Jun

2015Sep
2016Feb
1999Jan
1999Jun

2004Jan
2004Jun

2009Jan
2009Jun

2014Jan

2019Jan
2001Jul

2002Oct

2007Oct

2012Oct

2017Oct
2006Jul

2011Jul

2016Jul
2001Dec

2006Dec

2011Dec

2016Dec

-1

Banque Centrale Européenne, base de données monétaires de la zone euro, données extraites le 14 mai 2019.

Questions :

1. Quel est le principe de classement des agrégats monétaires dans M3 ? (3 points)
2. Indiquez les périodes au cours desquelles la masse monétaire (M3) s’est réduite dans la zone euro depuis 1999.
(3 points)
3. À l’aide du document vous caractériserez l’évolution de la masse monétaire (M3) dans la zone euro depuis 1999.
(4 points)

Page 5 sur 5

Vous aimerez peut-être aussi