Vous êtes sur la page 1sur 11

Cours Electricité

1ère année ETE

Chapitre V
Transformateurs Monophasés

Par: Pr. BENZAZAH


Email: ch.benzazah@gmail.com

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Introduction

Un transformateur est une machine statique qui réalise le transfert d’énergie


électrique par voie électromagnétique. Il permet de transformer une tension et un
courant alternatifs en une tension et un courant alternatif de même fréquence mais
de valeurs efficaces généralement différentes.

Le transformateur est utilisé à chaque fois qu’on veut modifier la présence de


l’énergie électrique alternative pour la rendre plus commode à l’utilisation. C’est
cette facilité de transformation qui explique l’utilisation de l’alternatif dans les
réseaux de distribution.

Un transformateur monophasé comporte un circuit magnétique feuilleté sur lequel


sont montés deux enroulements : l’enroulement relié à la source appelé « primaire »
et l’enroulement relié à la charge appelé « secondaire ».

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
idéal
Un transformateur monophasé est constitué de deux bobinages enroulés
sur le même circuit magnétique. On représente sur la figure ci-dessous le
schéma de principe ainsi que les deux relations fondamentales qui
régissent le fonctionnement d’un transformateur idéal.

Transformateur idéal et ses relations fondamentales:

𝒆𝟏 𝒕 𝒆𝟐 𝒕

En valeur efficace : U20 / U1 = m.


Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
idéal
Remarques :
➤ La grandeur m s’appelle le « rapport de transformation ».

Symboles et les conventions du transformateur idéal:

➤ On représente les deux symboles les plus usuels du transformateur monophasé


sur la figure ci-dessus. Les deux symboles représentés font apparaître la
convention dite « des points ». Celle-ci permet de repérer les sens conventionnels
des tensions. Une fois ce sens repéré, il faut ensuite orienter les courants de telle
manière à toujours faire apparaître le primaire en récepteur et le secondaire en
générateur. C’est uniquement en respectant ces conventions que les relations
fondamentales s’appliquent sans souci de signe.

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
idéal
Symboles et les conventions du transformateur idéal:

➤ Puissance : La puissance apparente complexe à l’entrée du transformateur


s’écrit :

Ainsi, par analogie des parties réelles et imaginaires, on notera que P1 = P2


et Q1 = Q2. Le transformateur idéal est donc absolument passif et sans
pertes. Quand il élève la tension, il abaisse le courant (ou inversement) et ne
modifie pas la puissance qui transite.

➤ Remarque préalable
Une impédance en série au primaire d’un transformateur idéal est équivalente à
l’impédance en série avec le secondaire (et vice-versa).
Pour s’en convaincre, il suffit d’écrire la loi de maille au primaire et au
secondaire dans les deux cas et d’exprimer la relation entre la tension
secondaire et primaire. Cette tension est la même dans les deux cas si on adopte
cette équivalence.

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Transformateur monophasé réel, schéma équivalent:

Dans un transformateur réel, il faut tenir compte des éléments d’imperfection des
bobinages primaires et secondaires. On distinguera : R1 et R2 les résistances séries
des bobinages, L1 et L2 les inductances de fuites des bobinages, Rf et Lm la
résistance équivalente aux pertes fer et l’inductance magnétisante vue du primaire.
Après quelques manipulations et approximations sur le schéma équivalent complet,
on aboutit au schéma équivalent du transformateur monophasé représenté sur la
figure ci-dessous (à retenir absolument).

Schéma équivalent ramené au secondaire du transformateur monophasé:

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Transformateur monophasé réel, schéma équivalent:

Détermination expérimentale des éléments équivalents:

On détermine habituellement ces éléments au cours de deux essais appelés «


essai à vide » et « essai en court-circuit ».

Essai à vide : Le transformateur n’est connecté à aucune charge et alimenté


par le primaire sous tension nominale.

On mesure: U1= V1n

m = U20 / U1

On en déduit :

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Transformateur monophasé réel, schéma équivalent:
Détermination expérimentale des éléments équivalents:
Essai en court-circuit : Le transformateur est court-circuité au secondaire
et alimenté au primaire sous tension réduite (ce qui permet de négliger Rf
et Lm). On mesure :

On en déduit :

P1cc ≈ R I22cc et R = P1cc / I22cc

m V1cc = (R+ jX) I2cc

X = √m2 V21cc / (I22cc)– R2

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Représentation complexe des grandeurs électriques du schéma équivalent,
chute de tension secondaire
Après avoir formé l’équation de maille qui relie les grandeurs électriques au
secondaire du transformateur, on représente sur la figure ci-dessous le diagramme de
Fresnel correspondant. On a considéré le cas général d’une charge linéaire de facteur
de puissance (cos ϕ) donné, et arrière pour l’exemple.
Diagramme de Fresnel de la chute de tension secondaire:

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Représentation complexe des grandeurs électriques du schéma équivalent,
chute de tension secondaire
Diagramme de Fresnel de la chute de tension secondaire:
Remarques :
➤ Il est à noter d’après ce schéma qu’il existe en général, et à cause des
imperfections, un déphasage entre les tensions V2 et V1, on le note θ.
➤ Plus important : il existe une chute de tension entre V2 et m·V1, la tension à
vide.
On exprime cette « chute de tension secondaire » comme : ΔV2 = m·V1 – V2
En faisant l’approximation très classique (de Kapp) et généralement justifiée
comme quoi θ est faible, on retiendra la formule donnant la chute de tension
secondaire en fonction du courant et des éléments d’imperfection :

+ : pour une charge inductive


: pour une charge capacitive

Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH
Transformateur monophasé
réel
Etude du rendement :
Par définition : ɳ = P2 / P1 = P2 / (P2 + Pfer + Pcu) = V2 I2 cosφ2 / (V2 I2 cosφ2 + Pfer + Pcu)
Pfer ≈ 𝑽𝟐𝟏
Pcu = r1 𝑰𝟐𝟏 + r2 𝑰𝟐𝟐 = R 𝑰𝟐𝟐
ɳ = V2 I2 cosφ / (V2 I2 cosφ + Pfer + R 𝑰𝟐𝟐 )

Si l’on suppose U2 et cosφ2 constants :

ɳ = V2 cosφ / (V2 cosφ2 + Pfer /I2 + R I2)

ɳ passe par son maximum pour I2 = I2M qui rend minimale la quantité (Pfer / I2 + R I2), soit
I2M =√ Pfer / R tel que Pfer = R I22 c.à.d. Pfer = Pcu.
La valeur maximale du rendement est :

ɳmax = V2 I2M cosφ / (V2 I2M cosφ + 2Pfer )

- Le rendement est d’autant plus élevé que cosφ tend vers 1.


- Le rendement est d’autant plus élevé que la puissance apparente est
importante.
Année universitaire 2021/2022 Cours Electricité 1ère année ETE par Pr. BENZAZAH

Vous aimerez peut-être aussi