Vous êtes sur la page 1sur 4

1 HYPOTHESES GENERALE

1.1 OBJET
Les hypothèses sont des suppositions à partir desquelles un raisonnement est basé

1.2 CHOIX DE L’OSSATURE


La structure porteuse que nous appelons ossature du bâtiment est l’ensemble des éléments
horizontaux et verticaux qui reçoivent et transmettent toutes les charges des multi-étages
jusqu’aux fondations. Cette ossature devra être choisie judicieusement de façon à assurer la
stabilité de la structure, tout en résistant dans le temps.
Pour ce bâtiment, on optera pour un système poteau poutre

1.3 DOCUMENTS ET NORMES UTILISES :


· eurocode 1(action sur les structures)
· NF P.06-001,
· eurocode 2(calcul des structures en béton)
· DTU13.12 (calcul géotechnique)
· Rapport géotechnique (études géotechniques)
· DTU61.12 (plomberie sanitaire)

1.4 HYPOTHESE DE CALCUL DES ELEMENTS EN BETON


· les sections droites restent planes et conservent leurs dimensions
· La résistance du béton en traction est négligée,
· Adhérence parfaite entre l’acier et le béton : au contact entre le béton et l’acier
:ℇ = ℇ .
· ouverture de fissuration: wk = 0,3 mm
· la résistance au feu des éléments porteur est égal R60

1.5 DURABILITE DES OUVRAGES


· Classes d’exposition :
Pour ce projet, la classe d’exposition de la superstructure est XC3 (Humidité modérée) et
celle de l’infrastructure XC2 (Humide, rarement sec).
· Classe structurale : la durée de vie de ce bâtiment est estimée à 50 ans d’où sa classe
structurale est S4.

Mémoire rédigé et présenté par : NGUE SADRACK Page 15


1.6 MATERIAUX DE STRUCTURE : béton-acier

1.6.1 Le Béton :

1.6.1.1 Constituant du béton


Le béton est un matériau constitué du mélange de :

· Ciment
· sable
· gravier
· eau
· Adjuvants (facultatif)

1.6.1.2 Caractéristique mécanique du béton


· Classe du béton : le béton est de classe C25 /30, car la classe structurale est S4 et la
classe d’exposition sont : XC2et XC3
· Résistance caractéristique à la compression : =

· Résistance de calcul à la compression : = . = . ou = 1,5

pour ≤ 50 , = 1 pour le béton armé.


· Contrainte limite de compression du béton à l’ELS (sous combinaison
caractéristique) = , = ,
· Contrainte limite de compression du béton à l’ELS (sous combinaison quasi
permanente) = , =11,25MPa
· Masse volumique : = /
· Résistance moyenne de compression : = + =

· Résistance à la traction moyenne : = , = ,


· Résistance à la traction moyenne : = ,
,
· Module d’élasticité ∶ = = ,

· Diagramme contrainte-déformation à l’ELU


Dans le cadre de notre projet nous allons utiliser le diagramme bilinéaire

Mémoire rédigé et présenté par : NGUE SADRACK Page 16


- ℇ = , ‰;
- ℇ = , ‰;

1.6.1.3 Récapitulatif
Désignation symbole valeur
Résistance caractéristique à la compression 25 MPa
Résistance de calcul à la compression 16,67 MPa
Contrainte limite en compression Caractéristique 15 MPa
Contrainte limite en compression. quasi-permanent 11,25 MPa
Résistance moyenne 33 MPa
Résistance à la traction 2,56 MPa
Module d’élasticité 31476 MPa

1.6.2 Acier :
Pour ce projet nous opterons pour les ronds lisses (RL) S235 et les hautes adhérences(HA)
S500.ainsi nous avons les caractéristiques suivantes :
· Résistance caractéristique
- Les ronds lisses S235, =

Mémoire rédigé et présenté par : NGUE SADRACK Page 17


- Les hautes adhérences (HA) S500, =
· Classe de ductilité : B
· Module d’élasticité longitudinal : Es = 200000 MPa
· Loi de comportement à l’ELU : Dans le calcul relatif aux états limites ultimes, on
utilisera le diagramme à palier horizontal
« Plasticité avec écrouissage », constitué de deux droites et avec limitation à :
( = 0,9 ∗ ) avec = 5% ; = , %.
· Diagrammes contraintes - déformations :

· Résistance de calcul des armatures (limite d’élasticité) :

- Les ronds lisses S235, = = , = ,

- Les hautes adhérences (HA) S500, = = , = ,

· Contrainte limite de compression du béton à l’ELS (sous combinaison


caractéristique)
- Les ronds lisses S235, = , =
- Les hautes adhérences (HA) S500, = , =
· contrainte limite de compression du béton à l’ELS (sous combinaison quasi
permanente) : ici la contrainte dépend de l’ouverture des fissure comme indiqué sur
l’annexe pour le cas des (HA) S500

Mémoire rédigé et présenté par : NGUE SADRACK Page 18

Vous aimerez peut-être aussi