Vous êtes sur la page 1sur 9

Ponts de mesures

Hugues Ott
Maître de Conférences à l’IUT Robert Schuman
Université de Strasbourg Département Chimie
INTERET

Circuit électrique destiné à la mesure des

résistances en régime continu

impédances en régime alternatif

La mesure se fait par une méthode de zéro


CONSTITUTION

Circuit électrique constitué

2 conducteurs ohmiques

de quatre branches 1 impédance variable

1 dipôle inconnu

galvanomètre
d’un détecteur de zéro

oscilloscope
PRINCIPE

On règle Z1 pour obtenir i0 = 0


C
Z1 On dit alors que le pont est équilibré
Z2
i1 i0
A B VC = VD
O ⇒ U CD = 0
i2
U AC = U AD Þ Z1.i1 = Z 4 .i 2
i Z4 Z3

D U CB = U DB Þ Z 2 .i1 = Z3 .i 2
e

En faisant le rapport membre à membre, on obtient

Z1 Z 4
= ⇒ Z1 Z 3 = Z 2 Z 4
Z2 Z3
APPLICATIONS

Deux branches sont généralement des résistances pures


On les notera P et Q

• Mesures de résistances Pont de Wheatstone

Pont de Sauty
• Mesures de capacités Pont de Wien

Pont de Hay
• Mesures d’inductances
Pont de Maxwell
PONT DE SAUTY
(mesure de capacité pure)

On équilibre le pont en agissant sur la capacité étalon C0

C P .Z C X = Q.Z C0 ⇒
P C0
Z1 Z2
   1 
A Z2 B P .  1  = Q.  
Z1 oscillo
 j.C .ω 
 X   j.C0 .ω 
Q CX
Z4 Z3 P Q P
D
= ⇒ C X = C0
Z4 Z3 C X C0 Q

Z1 Z 3 = Z 2 Z 4
PONT DE WIEN
(mesures des capacités à pertes)

C
1 1
P
rX P.Z 0 = Q.Z X ⇒ P. = Q.
Z1 Z2 ZX Z0
A CX B
oscillo

R0  1   1 
Q P .  + jC X ω  = Q.  + jC0 ω 
 rX   R0 
C0
Z4 Z3
D

∼ DeuxPnombres Q complexes sontr égaux P si


• si les= parties réelles
⇒ sont X = R0
égales
r• Xsi les parties
R0 imaginaires sont Q
égales
Z1 Z 3 = Z 2 Z 4
Q
P .C X .ω = Q.C0 .ω ⇒ C X = C0
1
=
1
+
1 P
Z Z1 Z 2
PONT DE HAY

Pour des inductances dont le facteur de qualité


Lω est élevé
r
P.Q = Z X .Z O
C
 j 
P.Q = (rX + jL X ω).  R 0 −
LX
Z1 Q 
rX Z2
 C0 ω 
A B
oscillo

C0 Deux nombres complexes sont égaux si


• si les parties .ω sont égales
L Xréelles
P

Z4
R0
Z3 P.Q •=si rles
XR 0+
parties (PQégales
⇒ L x =sont
imaginaires − rx R 0 )C O
D C0 .ω
1
0 = − rX . + L X .ω.R O
∼ C0 ω
⇒ rX = R 0 L XC 0 ω 2
Z1 Z 3 = Z 2 Z 4 P .Q.R 0 .C02 ω 2 P.Q.C 0
rX = LX =
1 + R 02 .C02 ω 2 1 + R 02 .C 02 .ω2
PONT DE MAXWELL

Lω n ’est pas trop élevé


Pour des inductances dont le facteur de qualité
r
1
C P.Q = Z 0 Z X ⇒ P .Q. = ZX
LX
Q
Z0
Z1
r
X Z2  1 
A
oscillo
B
P .Q.  + jC0 ω  = rX + j.L X .ω
R0  R0 
P
C0 Deux nombres complexes sont égaux si
Z3 P .Q
Z4 D
• si=lesrparties
X réelles sont égales
R 0• si les parties imaginaires sont égales
∼ P.Q.C0 .ω = L X .ω
1 1 1 Lx et rx ne dépendent pas de la fréquence ;
= +
ZZ1 Z 3Z=1 Z 2ZZ2 4 au contraire de ce qui se passe pour le pont de Hay

Vous aimerez peut-être aussi