Vous êtes sur la page 1sur 29

Sommaire

LISTE DES FIGURES

LISTE DES TABLEAU


Dédicaces

A ma très chère mère, la source de tendresse qui n’a pas cessé de


m’encourager et prier pour moi,
A mon très cher père, pour ses efforts fournis jour et nuit pour mon
éducation et ma formation,
A ma charmante sœur Ahlame,
A mon aimable frère Abd elmounaim,
A toute ma famille de prés et de loin,
A tous mes enseignants,
A tous mes amis,
A tous ceux qui m’ont aidé à réaliser ce travail,
A toutes les personnes que j’aime et qui m’aiment,
Je dédie ce travail, et qu’il soit un sentiment de reconnaissance
Honorable et fidèle envers eux.

REMERCIEMENT

Avant d’entamer ce rapport, je profite de l’occasion pour remercier tout


d’abord :

Mr. ABDELKADER JELLOULI directeur du CIT Oriental, pour m’avoir


accordé un stage au sein de son bureau d’étude technique.
Mr. KAMAL BELHADJ, chef de département d’études et suivis, qui n’a pas
cessé de m’encourager pendant la durée du projet, ainsi pour sa générosité en
matière de formation et d’encadrement.

Mr. MOSTAPHA OUJIDI, le responsable de la filière environnement et génie


civil.

Membres du jury :
Mme. REZKI HALIMA « professeur à la faculté des sciences d’OUJDA » et
Mr. ARABAT HASSANE « Encadrant Professionnel », pour leur encadrement
et leur suivi.

Tous les membres du bureau d’étude CIT ORIENTAL pour leur accueil
chaleureux et leur gentillesse.

Résumé

J’ai effectué mon stage de fin d’étude au sein du bureau d’étude CIT
ORIENTAL, durant le mois de stage j’ai pu mettre en application les
connaissances théoriques acquises durant les deux ans de ma formation.

Mon travail consiste à étudier un logement de R+3 à usage d’habitation situé à


Berkan, J’ai été amené à dimensionner les différents éléments constituant le
bâtiment en appliquant les règles du BAEL 91 révisées 99 et faire le calcul
d’une partie d’avant métrés.

Le présent rapport est constitué de quatre chapitres :


 Chapitre I : présentation du bureau d’étude
 Chapitre II : présentation du projet
 Chapitre III : prédimensionnement et déscente de charge
 Chapitre IV : dimensionnement des éléments structuraux
Introduction

Dans le cadre de notre formation en licence professionnelle


Environnement et génie civil à la faculté des sciences d’Oujda, nous sommes
tenus d'effectuer un stage de fin d’étude à fin d’améliorer et appliquer nos
connaissances théoriques, et pour prendre aussi une expérience pratique qui
nous aide à s’intégrer facilement dans le monde professionnel.

A cet effet, j’ai effectué un stage de quatre semaines au sein


de bureau d’études CIT ORIENTAL .Durant cette période j’ai fait l’étude de
béton armé d’un logement R+3 suivant le BAEL91 révisé 99.
CHAPITRE I : PRESENTATION DU BUREAU D’ETUDE

I. Présentation du CIT ORIENTAL 


Le bureau d’étude CIT ORIENTAL est créé en Mai 2007 par son responsable Mr Abdelkader
JELLOULI directeur et ingénieur d’état.
Raison social : conseil ingénierie et technique, étude, suivi, coordination et pilotage
Siège social : BD MED V. 6, Résidence al andalousse 4° Étage App N°13 OUJDA
Forme juridique : société à responsabilité limitée(SARL)
Registre de commerce  : 19375
FIX : 0536709697
FAX : 0536 70 96 96
GSM : 0661362087
E-MAIL  : cittri@gmail.com
Domaine d’activité :
 Calcul de béton armé
 Charpente méthalique
 Calcul de métré
 Electricité
 Plomberie
II. CHAPITRE
L’organigrammeII : PRESENTATION DU PROJET
DIRECTEUR
GENERAL

SECRETAIRE DE ADJOINT
DIRECTION DIRECTEUR

CHEF
DEPARTEMENT DEPARTEMENT
D'ETUDES ET COMPTABILITE:
SUIVIS

DEPARTEMENT DE DEPARTEMENT
SUIVIS ET METRES D'ETUDES
I. Présentation de l’ouvrage
1. Présentation générale 

Mon travail consiste à étudier un bâtiment à usage d’habitation d’un groupe de logement en
(R+3) à Berkane.
2. Description de l’ouvrage

2-1. Caractéristiques géométriques

Les dimensions de l’ouvrage sont :


- longueur totale du Bâtiment : 23,60 m
- largeur totale du bâtiment : 13,60 m
- hauteur totale du bâtiment : 13.60 m
- hauteur du RDC : 3,00m
- hauteur d’étage : 3,00 m
3. Éléments de l’ouvrage

3-1. Planchers
Les planchers sont des éléments horizontaux qui assurent la fonctionnalité de l’ouvrage et qui
permet la transmission des efforts aux éléments de la structure.
 Un plancher doit être résistant aux charges verticales et horizontales.
 Un plancher doit assurer une isolation phonique et thermique des différents étages.
Le plancher utilisé dans notre projet est de type corps creux d’épaisseur 20 cm (15+5) avec
poutrelles coulées sur place et dalle de compression de 5 cm d’épaisseur pour les étages
courants, et le RDC.
3-2. Escalier
Le bâtiment est menu d’une cage d’escalier de type droit.
3-3. Balcons
Les balcons seront réalisés en dalle plaine.

3-4. Acrotère
C’est un élément en béton armé dont la hauteur est de 60 cm.
3-5. Maçonnerie
 Les murs extérieurs : seront en double cloison en brique de 10 cm d’épaisseur.
 Les murs de séparations intérieurs : seront réalisés en cloison en brique creuse de 10
cm.

3-6. Revêtement
Ils seront réalisés :
 en carrelage scellé pour les planchers et les escaliers.
 céramique pour les salles d’eau et mortier de ciment pour les murs de façade.
 plâtre pour les cloisons intérieures et les plafonds

3-7. Éléments composant l’infrastructure

Le choix de mode de fondations est fonction de l’importance de l’ouvrage (ou des surcharges)
et de la nature du sol.

CHAPITR iii : PREDIMENSIONNEMENT ET DESCENTE


De Charge
I. Pré dimensionnement et descente de charge
1. Détermination des charges et surcharges

Pour pré dimensionner les éléments (planchers, poutres, poteaux….), on doit d’abord
déterminer le chargement selon le règlement BAEL91.
1.1. Charges permanentes
a) Plancher « terrasse »
On a, la charge G = ρe
ρ : Poids volumique
e : l’épaisseur de l’élément
D’où le tableau suivant :
N° Éléments Épaisseur (m) Poids volumique Charges
(KN/m3 ) (KN/m 2)
1 Protection lourde 0.04 25 1
2 Étanchéité multicouche 0,02 6 0,12

3 Béton en forme de pente 0,06 22 1,32


4 Feuille de polyrâne / / 0,01
5 Isolation thermique 0,04 4 0,16
6 Dalle en corps creux (15+5) 13 2.6
7 Enduit de plâtre 0,02 10 0,2
Tableau I : charges permanentes pour plancher terrasse

Donc G=5.41KN /m²

Fig1 : Éléments constituants le « plancher-terrasse »

b) Plancher "étage – courant" et "R.D.C " 

N° Éléments Épaisseur Poids volumique Charges


(m) [KN/m3 ] [KN/m²]
1 Revêtement en carrelage 0,02 22 0,44
2 Mortier de pose 0,02 20 0,4
3 Dalle en corps creux 0,2 13 2.6
Dalle plaine 0.2 25 5
4 Enduit de plâtre 0,02 10 0,2
5 Cloisons de séparation interne 0,1 9 0,9
Tableau II : charges permanentes pour plancher étage

Donc G =4.54 KN /m² avec dalle en corps creux

Et G=6.94 KN /m² avec dalle plaine

Fig2 : Éléments constituant le plancher « étage-courant »

1.2. Surcharges d’exploitations :


Eléments Surcharges
Acrotère 1KN/m2
Plancher terrasse accessible 1.5KN/m2
Plancher étage courant (habitation) 1,5 KN/m 2
Les escaliers 2,5 KN/m 2
balcons 3,5 KN/m 2

Tableau III : charges d’exploitation

2. Pré dimensionnement 

2-1. Planchers
Les planchers sont constitués de corps creux reposant sur les poutrelles qui seront à leur tour
disposées suivant les petites portées.
Ils assurent une isolation thermique et acoustique entre les différents étages.
La hauteur d’étage doit satisfaire la condition suivante :
L
htp ≥ 22.5
htp : hauteur totale du plancher.
L : longueur de la portée libre maximale de la grande travée dans le sens des poutrelles.
L=320cm donc htp=15 cm
.

Conclusion : On prend pour une hauteur de plancher de (15+5) qui sera valable
pour tous les étages courant et le RDC

2-2. Poutres :

Ce sont des éléments en béton armé coulés sur place dont le rôle est l’acheminement des
charges et surcharges des planchers aux éléments verticaux (poteaux et voiles). D’après le
BAEL 91, les dimensions d’une section rectangulaire simplement appuyée sont :
Hauteur :
L L
≤ ht ≤ , Avec L : la portée libre de la poutre.
15 10
Largeur:
0,4ht ≤ b ≤ 0,7ht

 Vérification (RPA99 Art 7-5-1) :

Les poutres doivent respecter les dimensions ci-après :


b ≥ 20cm
h ≥ 30cm
h/b ≤ 4

Conclusion :
Les poutres principales : L=5.4m  h=50m et b=25m
Les poutres secondaires : L=3.2  h=30m et b=25m
Pour le pré dimensionnement des poutres (voir les plans de coffrage).
(Pour le pré dimensionnement des autres poutres voir annexe 3)

2-3. Poteaux :

Le pré dimensionnement des poteaux se fait par la descente de charges pour le poteau le plus
sollicité.
Les poteaux sont pré dimensionnés à l’ELS en compression simple en supposant que seul le
béton reprend l’effort normal Ns tel que : Ns = G + Q

La section transversale du poteau le plus sollicité est donnée par : Ap = Ns/ σb


Avec σb : contrainte limite de service du béton en compression.

σb = 0.6 fc28 = 15 MPa

Ns : effort normal maximal à la base du poteau déterminé par la descente de charge.


a) Calcul de l’aire du plancher revenant au poteau le plus sollicité (P3) :
St = (5.4+2.5)/2 x (3.2+3.2)/2 = 12.64 m2

b) Calcul du poids propre des poutres revenant au poteau (P3):

 Poutres N4:

Gp = 0.25x0.30x25x3.2=6KN avec : ρ =25KN/m3


 Poutres PN :

Gp = 0.25x0.20x25 x1.25= 1.56 KN

 Poutres N6 :

Gp = 0.25x0.50x25 x2.7= 8.44 KN

D’où : Gt = 16KN
Figure 3 : Emplacement de P3
c) Calcul du poids propre des planchers
revenant au poteau (P3):

 Plancher terrasse accessible :

Gpt = StxGpt = 12.64 x5.41


D’où : Gpt= 68.38KN

 Plancher courant et plancher RDC :

Gpc = StxGpc = 12.64 x4.54


d'où : Gpc= 57.38K

d) Calcul du poids propre des poteaux :

Poteau 1er étage+RDC : Gpot = 25x0.3x0.3 x3 = 6.75KN


Poteau étage courant : Gpot = 25x0.25x0.25 x3 = 4.69KN

e) Calcul des surcharges d’exploitation :


Plancher terrasse accessible : Q = 12.64x1.5 = 18.96 KN
Plancher étage courant + RDC (habitation) : Q = 12.64x1.5= 18.96KN

 Pré dimensionnement des sections du poteau P3 :


Charges permanentes en (KN) Charges Effort Sections des
d’exploitations tranchan poteaux
t
Etage Niveaux Poids Poids Poids G Gcum Q Qcum N= GC Smin Sado
Planchers Poteau poutres + QC
x
3éme 4 68.38 4.68 16 89.0 89.06 18.96 18.96 108.02 72.01 25*25
6
2éme 3 57.38 4.68 16 78.0 167.12 18.96 37.92 205.04 205.0 25*25
6 4
1er 2 57.38 6.75 16 80.1 247.25 18.96 55.93 303.18 202.1 30*30
3 2
RDC 1 57.38 6.75 16 80.1 327.38 18.96 72.99 400.37 266.9 30*30
3 1

Tableau IV : pré dimensionnement du poteau 3

(Pré dimensionnement des autres poteauxvoir annexes1)

 Vérification au flambement :

Le flambement est un phénomène d’instabilité de la forme qui peut survenir dans les
éléments comprimés des structures lorsque ces derniers sont élancés suite à l’influence
défavorable des sollicitations.
λ = Lf /i ≤ 50
Avec :
Lf: longueur de flambement (Lf = 0.7 L0).
I

i : rayon de giration (i =
S
) L0 : hauteur libre du poteau ;
S : section transversale du poteau (b x h).
I : moment d’inertie du poteau (I = bh3/12).
λ: Élancement du poteau ;
I
λ = Lf /i min tel que : imin =
Lf
√ S
λ=2√ 3 pour la section rectangle
a
Lf
λ=4 pour la section circulaire
D

 Poteau (25x25): L0 = 3m λ = 20.09 ≤ 50 Vérifiée


 Poteau (25x30) L0 = 3m λ = 29.09 ≤ 50 Vérifiée
 Poteau (30x30): L0 = 3m λ = 24.24 ≤ 50 Vérifiée

Conclusion :
Puisque toutes les conditions sont vérifiées, les dimensions adoptées pour les poteaux
sont convenables.
CHAPITRE IV : DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS
STRUCTUREAUX

I. Dimensionnement des poteaux


1. Dimensionnement du poteau le plus sollicité P3
1.1. Armatures longitudinales
2 .1
2 √3
= 0 .30 =24.24 <50
0 . 85 0 . 85
2 2
λ 24 . 24
=
1+0 . 2 ( 35) =
1+0 . 2 ( 35 ) =0.71

0 . 551 0 . 08 x25 1 .15


Ath ≥
[ 0 .78
− ]
1 . 35 400 = -1.78.10-3 m²

Ath= -1.78.10-3 m²
Amin =max (4u ,0.2B/100)
4 u = 4(0.3 +0.3).2 =4.8 cm²
0.2 B/100= 0.2(0.3x30)/100 =1.8 cm²
Amin =4.8 cm² d’où Asc =4.8 cm²
Donc on prend Asc =6.16 cm²  4T14

1.2. Armatures transversales

Øt > Ølmax /3 =14/3 =4.66 mm on prend Øt=6 mm


t < min {0.4 ; a+0.1 ; 15 Ølmin}
t < min {40 cm ; 40 cm ; 15x1.4=21 cm} on prend t=21 cm

Figure 4 : ferraillage de P3


Etage Niveau Nu Section Section Armatures cadres
d’acier
3éme 4 148.67 25x25 4.52 4T12 T6 esp18

2éme 3 249.07 25x25 4.52 4T12 T6 esp18

1er 2 417.68 30x30 6.16 4T14 T6 esp 21

RDC 1 551.49 30x30 6.16 4T14 T6 esp21

Tableau V : dimensionnement du poteau 3


(Le dimensionnement des autres poteauxvoir annexe1)
II. Dimensionnement des fondations
Les fondations répartissent les charges d’un ouvrage sur le sol de façon à ce que la charge totale sur le
sol soit inférieure ou égale à son taux de travail maximum.
sol sol
P : la charge à transmettre au sol par le poteau.
sol : la contrainte à envisager pour le sol de fondation.
a, b : dimensions du poteau.
A, B : dimensions de la semelle à sa base

1. Dimensionnement de la semelle 3 :


Réponse du sol : σsol= 2 bar = 0,2 MPa
Fe500=500
Fissuration préjudiciable : st = inf ( 2/3 fe ; 110 .ftj )=201.63Mpa
L’air de surface portante est :
400. 37 x 10−3
S= =2.00m²
0 .2
0.30 0.30

A= 2.00 x
0.30
=1.41m et

B= 2.00 x
0.30
=1.41m

A−a B−b
On a : d ≥ sup
[ 4
;
4 ]
1.41−0.3 1.41−0.3
d ≥ sup( ; ) donc d=0.28
4 4
On prend d=0.30m et h=0.35m

Condition sol  < sol 

400.37 x 10−3+(0.025 x 1.41 x 1.41 x 0.35)


sol = = 0.21
1.41 x 1.41
>0.2
On a sol  > sol, donc on va changer B et h : Figure 5 : Emplacement de S3
B=1.5m et h=0.40m
400.37 x 10−3+(0.025 x 1.41 x 1.5 x 0.40)
sol = = 0.19 < 0.2 la condition est vérifiée
1.41 x 1.5
maintenant.
Ferraillage de la semelle S3 en ELU :
580.04 x 10−3 (1.41−0.3)
Aa = =5.28cm²
8 x 0.35 x 434.78

580.04 x 10−3 (1.5−0.3)


Ab = =5.71 cm²
8 x 0.35 x 434.78
Ferraillage de la semelle S3 en ELS :
421.52 x 10−3 (1.41−0.3)
Aa = = 8.28cm²
8 x 0.35 x 201.63

421.52 x 10−3 (1.5−0.3)


Ab = = 8.95cm² Figure 6 : Ferraillage de S3
8 x 0.35 x 201.63

Dim A*B e(cm) H(cm) Aa (cm²) Ab (cm²) Ferraillage Ferraillage


ELU 1.41*1.5 15 40 5.28 5.71 5T12 4T14
0
ELS 1.41*1.5 15 40 8.28 8.95 6T14 6T14
0
Tableau VI : dimensionnement de S3
(Pour le dimensionnement des autres semelles voir annexe 1)

III. Dimensionnement des poutres :

1. Méthode de calcul :
a) la méthode s’applique aux constructions courantes, c’est-à-dire lorsque q≤2g ou
q≤5kN/m2.

b) les moments d’inertie des sections transversales sont identiques le long de la poutre.

c) les portées successives sont dans un rapport compris entre 0.8 et1.25 (25%).

d) la fissuration ne compromet pas la tenue du béton armé et de ses revêtements (FPP).

 Valeurs des moments :


Les valeurs des moments en travée Mt et su appui Mw et Me doivent vérifier :
(M w + M e )
1. M t + ≥ max (1,05 M 0 ; ( 1+ 0,3 α ) M 0)
2 ❑

M t ≥ ( 1+0,3 α ) M 0
2. Dans une travée intermédiaire,
2

M t ≥ ( 1,2+0,3 α ) M 0
Dans une travée de rive.
2

La valeur absolue de chaque moment sur appui intermédiaire doit être au moins égale à :

0,6 M 0 Pour une poutre a deux travées,

0,5 M 0Pour les appuis voisins des appuis de rive d’une poutre a plus de deux travées

0,4 M 0Pour les autres appuis intermédiaires d’une poutre à plus de trois travées.
Avec M0 la valeur maximale du moment fléchissant dans la travée de référence (travée
isostatique indépendante de même portée et supportant le même chargement que la

travée considérée) et α = q/ (g+ q) le rapport des charges d’exploitation a la


somme des charges non pondéré.

On prend l’exemple d’une poutre continue : N1 et N2

TRAVE1 TRAVE2

0
2.40
0
3.00
0

1.1 L’état limite ultime (E.L.U) :

Calcul des moments d’appuis :


2.4 ²
M01= ((1,35*6,94*2.7) + (1 ,5*1,5*1.6) + (1.5*3.5*1.1)) + (1.35*0.25*0.3*25)*
8
M01=26.78 KN.m
M02= ((1,35*6,94*2.7) + (1 ,5*1,5*1.6) + (1.5*3.5*1.1)) + (1.35*0.25*0.3*25)

*
8
M02=41.85KN.m

 Pour l’appui 1 :


MA1 = 0xM01
MA1 = 0 KN.m

 Pour l’appui 2 :


MA2 = 0,6xMAX (M01, M02)
MA2 = 25.11KN.m

 Pour l’appui 3 :


MA3 = 0xM02
MA3 = 0 KN.m

Calcul des moments en travées :


 1ère travée:
( M w + M e)
1) M t + ≥ max ( 1, 05 M 0 ; (1+0 ,3 α ) M 0 )
2 ❑
( 0+25.11 )
Mt+ ≥max ( 1, 05 x 26.78 ; ( 1+0 , 3 x 0.26 ) 26.78 )
2
M t ≥16.31 KN . m❑

M t ≥ ( 1,2+0,3 α ) M 0
2)
2
M t ≥ ( 1 ,2+ 0 ,3∗0 . 26 ) 26 .78
2
M t ≥17.11 KN . m❑
 Donc : M t =17.11 KN . m❑
 2ème travée :

( M w + M e)
1) M t + ≥ max ( 1, 05 M 0 ; (1+0 ,3 α ) M 0 )
2 ❑
( 25.11+0 )
Mt+ ≥max ( 1, 05 x 41.85; (1+0 ,3 x 0.26 ) 41.85 )
2
M t ≥32.55 KN . m❑

M t ≥ ( 1,2+0,3 α ) M 0
2)
2
M t ≥ ( 1 ,2+ 0 ,3∗0 . 26 ) 41 . 85
2
M t ≥ 26.74 KN . m❑
 Donc M t =32.55 KN . m❑

Calcul des armatures longitudinales :


 1ère travée :
Données: Mu= 17.11KN.m
Fc28= 25 MPa Fe=500 MPa
b= 0.25 m h = 0.30 m
d= 0.25 m d’ = 0.05 m
0.01711
μ= = 0.08≤0.186
0.25∗0.252∗14.2
α=1.25*(1-√ 1−2 μ) = 0.10
Z=0.25*(1-0.4α) = 0.24m

A (ST) = 1.64cm²  3T10

 2ème travée : 
Mu=32.55 KN . m❑

A (ST) = 3.25cm²  3T12

 Pour l’appui 2 :
Mu = 25.11 KN.m
A (ST) = 2.35cm²  3T10

1.2. L’état limite ultime (E.L.S) :

2.4 ²
M01= ((6.94*2.7) + (1.5*1.6) + (3.5*1.1)) + (0.25*0.3*25)*
8
M01=19.34 KN.m

M02= ((6.94*2.7) + (1.5*1.6) + (3.5*1.1)) + (0.25*0.3*25) *2.7*
8
M02=30.22KN.m

 Pour l’appui 1 :


MA1 = 0xM01
MA1 = 0 KN.m

 Pour l’appui 2 :


MA2 = 0.6xMAX (M01 ; M02)
MA2 = 18.13KN.m

 Pour l’appui 3 :


MA3 = 0xM02
MA3 = 0 KN.m

Calcul des moments en travées :


 1ère travée:
( M w + M e)
1) M t + ≥ max ( 1, 05 M 0 ; (1+0 ,3 α ) M 0 )
2 ❑
( 0+18.13 )
Mt+ ≥ max ( 1 , 05 x 19.34 ; ( 1+0 , 3 x 0.26 ) 19.34 )
2
M t ≥11.78 KN . m❑

M t ≥ ( 1,2+0,3 α ) M 0
2)
2
M t ≥ ( 1 ,2+ 0 ,3∗0 . 26 ) 19. 34
2
M t ≥12.36 KN . m❑
 Donc : M t =12.36 KN . m❑
 2ème travée :

( M w + M e)
1) M t + ≥ max ( 1, 05 M 0 ; (1+0 ,3 α ) M 0 )
2 ❑

( 18.13+0 )
Mt+ ≥ max ( 1 , 05 x 30.22 ; (1+ 0 ,3 x 0.26 ) 30.22 )
2
M t ≥ 23.51 KN .m❑

M t ≥ ( 1,2+0,3 α ) M 0
2)
2
M t ≥ ( 1 ,2+ 0 ,3∗0 . 26 ) 30 .22
2
M t ≥19.31 KN . m ❑
 Donc : M t =23.51 KN . m❑

Calcul des armatures longitudinales :


 1ère travée :
Données: Mser= 12.36 KN.m
Fc28= 25 MPa Fe=500 MPa
b= 0.25 m h = 0.30 m
d= 0.25 m d’ = 0.05 m

15×σb
α=
15×σb+σs

15 x 15
α= =0.53
( 15 x 15 ) +201.63

y=αxd
y=0.53x0.25=0.13
Z = d (1 -  / 3)
0.53
Z=0.25 (1- ) =0.21
3
M
Ast =
fe

Mrsb = ½ b y σ bc .Z Si Mser < Mrsb alors : γs
Sinon on aura des armatures comprimé :

15∗σ bc( y 1−d ' )


σ sc =
y1
Mreb Mser−Mreb 1
Ast=
[ Z
+
( d−d ' )

]
σ st
Dans notre cas on a : Mrsb=0.051 MN.m > Mser=0.01236 MN.m

M ser
Aser = Z . σ st
Aser =1.57cm² 3T10

 2ème travée : 
Mser =23.51 KN.m
A (ST) = 3.10cm²  3T12

 Pour l’appui 2 :
Mser = 18.13KN.m
A (ST) = 2.34cm²  3T10

1.3. Armatures transversales:


On calcule l’effort tranchant et la contrainte de cisaillement pour chaque travée en utilisant les
formules suivantes :
pL
Vu=
2
Vu
τ u=
b0 ×d
Le diamètre des armatures est donnée par :

t  min ( h/35 ; l min ; b/10 )

L’espacement maximal des cours d’armatures :

Stmax  min 0.9d; 0.40m; At .fe


0.4 b
L’espacement des armatures transversales en m² :

St  0.9. At .fe
s .b (u – 0.3ft 28k)

On se place dans le cas de reprise de bétonnage. Donc K=0

 1ére Travée :
V U 1=0.045 MN
0.045
τu= =0.72 MPa
0.25 x 0.25
Dans notre cas on a choisi un cadre et étrier donc At=2.012 cm ²
t  0.008m
Stmax ≤ 0 ,22 m
St=43.74 c m

On a St > Stmax Donc la disposition des armatures transversale est comme suite :

 Placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de l’appui égale à Stmax


/2.
 Disposer les autres cours d’armature à une distance constante égale à Stmax.

 2ème Travée :
V U 1=0.056 MN
0.056
τu= =0.90 MPa
0.25 x 0.25
Dans notre cas on a choisi un cadre et étrier donc At=4 x 0.503=2.012 cm ²
t  0.008m
Stmax ≤ 0 ,22 m
St=34.99 c m

On a St > Stmax Donc la disposition des armatures transversale est comme suite :

 Placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de l’appui égale à Stmax


/2.
 Disposer les autres cours d’armature à une distance constante égale à Stma
Figure 7 : ferraillage de la poutre N1- N2
(Pour le dimensionnement des autres poutres voir annexe 1)
IV. Dimensionnement des dalles :
Même principe que les poutres

1. L’état limite ultime ELU 

1.1. Calcul des armatures longitudinales

 Dalle H1 
3.2²
Mu= (1.35*4.54) + (1.5*1.5)*0.5*
8

Mu=5.36KN.m

A (ST) = 0.49 cm²  1T8

 Dalle H2 :
2.5 ²
Mu= (1.35*4.54) + (1.5*1.5)*0.5*
8

Mu=3.27KN.m

A (ST) = 0.34 cm²  1T8


2. L’état limite service ELS :

2-1. Calcul des armatures longitudinales

 Dalle H1 :
3.2²
Ms= (4.54 + 1.5)*0.5*
8

Ms=3.86KN.m

Aser =0.96cm² 1T12

 Dalle H2 :
Ms=2.36KN.m

Aser=0.58  1T10

3. Armatures transversales :
 Dalle H1 :
V U 1=6.70 KN

6.70 ¿ 10−3
τu= =0.11 MPa
0.25 x 0.25

Dans notre cas on a choisi un cadre et étrier donc At=2.012 cm ²

t  0.008m

Stmax ≤ 0.22m

St=2.86 m

On a St > Stmax Donc la disposition des armatures transversale est comme suite :

 Placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de l’appui égale à Stmax


/2.
 Disposer les autres cours d’armature à une distance constante égale à
Stmax.

 Dalle H2 
V U 1=5.23 KN

5.23∗10−3
τu= =0.083 MPa
0.25 x 0.25

Dans notre cas on a choisi un cadre et étrier donc At=4 x 0.283=1 ,132 cm ²
t  0.008m
Stmax ≤ 0.22m
St=3.79m

On a St > Stmax Donc la disposition des armatures transversale est comme suite :

 Placer le 1ercours d’armature transversale à une distance du nu de l’appui égale à Stmax


/2.
 Disposer les autres cours d’armature à une distance constante égale à
Stmax.

Figure 8: ferraillage des dalles

 Estimation budgétaire par mètre couvert

On va calculer la surface couverte des différents étages et la multiplier


par le cout économique

 Haut RDCH : 260.24m²


 Haut 1ère étage : 251.32m²
 Haut 2ème étage : 251.32m²
 Haut 3ème étage : 259.81m²

Estimation pour les quatre niveaux : 1022.69x2800=2863532DH

Estimation totale =2863532DH


Conclusion

Ce stage effectué au sein de bureau d’études CIT ORIENTALE m’a permis de


maitriser:

 La méthode de pré dimensionnement et descente de charge.


 Les techniques de calcul béton armé des différents éléments structuraux
 Le calcul des métrés

Ce stage était pour moi une expérience enrichissante, et un compliment à ma


formation de licence professionnelle environnement et génie civil.
BIBLIOGRAPHIE

 DTU Règles BAEL 91 révisées 99 cours


 Conception et dimensionnement des bâtiments en béton armé cours
de Mr KAMAL BELHADJ
 Construction bâtiment technologie -TOMES 1 ET 2, H. RENAUD,
FOUCHIER, 1995.
Table des matières

8
0
3
e)
Armature transversales
5
L’état limite sérvice ELS
5

Annexes
Annexe 1 : dimensionnement des éléments structuraux
Annexe 2 : Plan architecture
Annexe 3 : Plan de coffrage
Annexe 4 : Détail béton armé
Annexe 5 : Calcul des métrés pour une partie de gros œuvre

Vous aimerez peut-être aussi