Vous êtes sur la page 1sur 20

Cours IFSI

L.BAILLEUL-Chef de Clinique
Professeur R.JARDRI- référent pédagogique
Service psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent- CHRU de LILLE
1. L’adolescence c’est quoi?
2. Quelques définitions
3. Facteurs favorisant l’agir chez tout adolescent
4. Significations de l’agir chez l’adolescent
5. Eléments à considérer devant un passage à l’acte
6. Description de certains passage à l’acte
1. La fugue
2. Le vol
3. La violence à l’adolescence: hétéro-agressivité
4. La violence à l’adolescence: auto-agressivité
5. Le passage à l’acte suicidaire: description et évaluation
6. Les consommations de produits
7. Pistes diagnostiques face au passage à l’acte
8. Références
L’adolescence: c’est quoi?

Une période du développement de tout être humain avec


passage de l’enfance à l'âge adulte et qui touche trois aspects:

 Le physique (le corps)


 Le psychique (l'esprit, les sentiments)
 Le social (la vie sociale et les relations)
Définitions
• conduite spontanée, souvent rapide, accomplie sans réflexion,
Acte: mais nullement irréfléchie pour autant

• souvent violent et agressif à caractère impulsif et délictueux,


Le passage à l’acte conduite externe agie court-circuitant la mise en mots

• survenue soudaine, ressentie comme une urgence à accomplir


L’impulsion tel ou tel acte, hors de tout contrôle, sous l’emprise de l’émotion

conduite que le sujet est amené à accomplir par une contrainte


La compulsion interne; complexe et implique pulsion interne, peut se manifester
dans une action mais aussi par une pensée
Facteurs favorisant l’agir chez tout
adolescent
Facteurs
environnementaux

Nouveauté :
Changement
de statut Liberté,
social autonomie,
indépendance

Présence de Interaction
contraintes sociale:
extérieures
trop rigides effet du
(règles strictes…) groupe
Facteurs favorisant l’agir chez tout
adolescent
Facteurs internes

Lutte contre
Angoisse l’inaction et
l’affirmation de soi

modification usage du Irritabilité


langage, de la insatisfaction
communication frustration

Modification
usage du corps
Significations de l’agir chez l’adolescent
L’agir est un langage adolescent : traducteur des tensions corporelles et émotionnelles; moyen de se
trouver, de s’affirmer et de communiquer
Expérience et prises de risques pour rechercher plaisir, s’autonomiser, soulager un malaise interne

stratégie interactive:
volonté d’une rencontre avec autrui par l’agir
L’agir

mécanisme de défense:
évite la prise de conscience parfois douloureuse et lutte contre la dépression

fuite des émotions, des sentiments

Inertie active

Facteurs de protection face au passage à l’acte:


Tolérance à la frustration, Capacité à différer, capacité à trouver une médiation à l’expression négatives
(verbalisation, objet( écriture-dessins..)…)
Eléments à considérer
1. Les différents mode de passage à l’acte:
Le mode de auto ou hétérocentrés
passage à colère clastique, vol, agression, fugue, suicide,
l’acte automutilation, conduite sexuelle, addiction

2. Leur aspect isolé ou répété


Aspect isolé ou l’aspect isolé ne signe pas la pathologie, contrairement
répété à la répétition et surtout du même passage à l’acte

3. Leur lien avec d’autres manifestations


Lien avec (conduites instinctives: troubles sommeil, perte d’appétit, prise
d’autres de toxiques …)
manifestations
4. Le type de personnalité
 Des états déficitaires
Le type de  Psychotiques, toxicomanie
personnalité
 Névrosé
 Des personnalités limites
Description de certains passages à l’acte
La fugue

Caractéristiques Temporalité

 Départ:
 impulsif, brutal,
 Volonté de rupture avec son contexte
 le plus souvent solitaire ,
familial
 sans but précis,
 Conduite de l’agir avec la Fuite d’une
 dans une atmosphère de conflit
situation de tension
 N’est pas un délit
 Contexte:
 Pas dans un contexte
 Echec et difficultés scolaires,
psychopathologique
 conflits familiaux voire violence, sévices,
 Volonté d’un passage du champs familial  conduites délinquantes/violentes, addictions
vers le champs social
Conduite de passage à
Le vol
l’acte la plus fréquente à
l’adolescence avec surtout:

Le vol dans les


Le vol de grandes
véhicule Entre 16 et 18 ans surfaces
surtout
commerciales
Le plus souvent en
groupe; milieu
carencé Conduites individuelles
Contexte impulsif, en Caractère
compulsionnel dans un
réponse à un besoin état de tension
immédiat et une anxieuse
occasion
Le plus souvent isolés
« délit charnière » même si se répète
l’évolution de l’ado va
dépendre de la
réponse au premier
vol
La violence à l’adolescence:
hétéro-agressivité
Violence contre les biens Violence contre les personnes

 Le vandalisme  Les violences intra-familiales


 En groupe, caractère impulsif, « actes gratuits »  Garçons, 9-17ans, difficultés scolaires
 Affirmation de soi face à la bande  Vécu abandonnique/carence affective
 Immaturité
 Le plus souvent Relation fusionnelle mère-
 Les conduites destructrices solitaires enfant, absence figure paternelle
 La crise de violence au domicile familial, crise
clastique : intolérance à la frustration  Violence extra-familiale- violence
scolaire
 Perturbation de la dynamique familiale le plus
souvent  Le plus souvent entre adolescent
 Difficulté dans la séparation parents/enfants  Harcèlement scolaire
La violence à l’adolescence:
auto-agressivité (1)

Conduites intentionnelles, auto-effectuées, socialement


inacceptable, afin de réduire une détresse psychologique.

 Mineures
( coups, morsures, trichotillomanie…)
 Modérées à sévères
( coupures, brûlures, tentatives de suicide…)
La violence à l’adolescence:
auto-agressivité (2)
 Sensation de soulagement d’intensités
et de durées variables:

externalisation d’une
souffrance

communiquer la
régulation des
souffrance et
affects
rechercher l’étayage

recherche de
maitrise
Le passage à l’acte suicidaire (1)

 N’est jamais une conduite anodine à mettre sur le compte d’une " crise d’adolescence » = ne doit jamais
être banalisée
 Dans 20 à 30 % : il existe une pathologie psychiatrique sous-jacente, à rechercher systématiquement

 Dans les autres cas: est sous-tendue par des facteurs de risque et par des situations de conflit ou de
rupture qui n’ont pu trouver d’autre voie de résolution que l’atteinte corporelle.
Le passage à l’acte suicidaire (2)

Accueil aux
urgences

Prise en charge
Examen
hospitalière ou
somatique
ambulatoire

Évaluation
Évaluation psychologique
sociale
Le passage à l’acte suicidaire:
évaluation psychologique
 Du passage à l’acte:

RISQUE SUICIDAIRE:
- Facteur de risque,
- Facteurs précipitants,
RUD

- Antécédent personnels et familiaux

URGENCE : imminence du passage à l’acte

DANGEROSITE létalité et accessibilité du moyen envisagé

Importance de rencontrer les parents et/ou l’entourage proche,


- afin d’appréhender leur propre vécu,
- de recueillir leurs difficultés et leurs plaintes,
- d’apprécier la qualité de l’étayage à l’extérieur de l’hôpital
Les consommations de produits

 La recherche de sensations
 Facteur de recherche de danger et d’aventure
 Facteur recherche d’expérience
 Facteur désinhibition
 Facteur susceptible à l’ennui

 L’alcool, le cannabis …
Pistes diagnostiques face au passage à
l’acte
 Les crises d’adolescence,
 Les conduites externalisées graves et répétitives de l’adolescence
 TDAH trouble attention/hyperactivité, trouble oppositionnel avec opposition, troubles des conduites

 Pathologies « limites » ou encore « borderline »


 Troubles des conduites, comportement psychopathique

 La dépression de l’adolescent

 Passage à l’acte dans le cadre d’un épisode délirant aigu, inaugural


 trouble de l’humeur/bipolarité
 Premier épisode psychotique
 Daniel Marcelli et Alain Braconnier, Adolescence et psychopathologie.2013, 8e édition, Elsevier
Masson, Collection Les âges de la vie, 720 pages
 Article « Clinique et psychopathologie du passage à l’acte »; P.A Raoult, Publié dans Bulletin de
psychologie, 2006, Numéro 481, Éditeur Groupe d’études de psychologie
 Programme national d’actions contre le suicide (2011-2014) www.sante.gouv.fr/

 Premier rapport annuel de l’Observatoire national du suicide


http://www.sante.gouv.fr/marisol-touraine-recoit-le-premier-rapport-annuel-de-l-observatoire-
national-du-suicide.html

Vous aimerez peut-être aussi