Vous êtes sur la page 1sur 6

Léçon 3 : Angles orientés et trigonométrie (1ère C)

Situation d’apprentissage
Des cyclistes se déplacent sur une piste circulaire de 1 km de rayon et
partent du point A comme l’indique la figure ci-contre. On suppose leur
vitesse constante.
⃗⃗⃗⃗⃗ , 𝑂𝐵
- Au bout d’une heure, le cycliste 1 est en B1 tel que 𝑚𝑒𝑠(𝑂𝐴 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗1 ) = 𝜋
5𝜋
- Au bout d’une heure, le cycliste 2 est en B2 tel que 𝑚𝑒𝑠(𝑂𝐴⃗⃗⃗⃗⃗ , 𝑂𝐵
⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗⃗2 ) =
3
Un élève de 1ère C raconte ce tour cycliste à ses camarades de classe qui
décident de déterminer le lieu où se situe chaque cycliste au bout de trois
heures. Pour ce faire ils s’informent sur les angles orientés.

I- Angle orienté
Dans tout le chapitre, on désignera par (C) le cercle trigonométrique.
1. Représentant et mesure principale d’un angle orienté (Rappel)
a) Représentant d’un angle orienté

Soit 𝑢
⃗ et 𝑣 deux vecteurs non nuls, O, M et N des points tels
que : ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑂𝑀 = 𝑢 ⃗ et ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑂𝑁 = 𝑣
Le couple de demi-droites ([OM), [ON)) de même origine O
⃗̂
est un représentant de l’angle orienté (𝑢 , 𝑣)

J b) Mesure principale d’un angle

orienté (C)
M
𝛼
A chaque nombre réel 𝛼 ∈ ] − 𝜋; 𝜋] il existe un unique point M de (C)
I
O
⃗⃗⃗⃗̂
tel que : 𝛼 = 𝑀𝑒𝑠 (𝑂𝐼 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑂𝑀)
⃗⃗⃗⃗̂
- On dit que α est la mesure principale de l’angle orienté (𝑂𝐼 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ).
, 𝑂𝑀
- Le point M est appelé point d’image α sur (C). On note M(α)

Remarques
La somme des mesures principales de deux angles orientés n’est pas toujours une mesure
𝟑𝝅 𝝅 𝟓𝝅
principale. En effet : 𝟒 + 𝟐 = 𝟒 ∉ ] − 𝝅; 𝝅]

2. Mesures d’un angle orienté


Activité
Soit 𝛼̂ un angle orienté de mesure principale 𝛼 et d’image A sur (C).
Considérons un point mobile M qui partant de I, se déplace sur le cercle trigonométrique (C).
A chaque déplacement de M, on associe un nombre réel égal à :
• La distance parcourue si le déplacement de M se fait dans le sens direct.
• L’opposé de la distance parcourue si le déplacement de M se fait dans le sens indirect.
Déterminer les nombres réels associés aux différents passages de M en A et compléter le tableau
ci-dessous
Nombres réels associes
Sens direct Sens indirect
1er passage α α-2𝜋 On remarque que : à tout angle orienté 𝛼̂ de mesure

2e passage α+2𝜋 α-4𝜋 principale α on peut associer une infinité de nombres


3e passage α+4𝜋 α-6𝜋 réels de la forme : α+𝑘 ×2𝜋 (k∈ ℤ ) ; ces nombres

4e passage α + 6𝜋 α-8𝜋 sont appelés mesures de α.

Définition
⃗̂
Soit (𝑢 , 𝑣) un angle orienté et α sa mesure principale.
On appelle mesure de l’angle orienté (𝑢 ⃗̂
, 𝑣) tout nombre réel de la forme : 𝛼 + 2𝑘𝜋, où 𝑘 ∈ ℤ.

Remarques
- Tous les nombres réels, mesures d’un même angle orienté, ont le même point image sur le
cercle trigonométrique, ce point sera noté, selon les besoins, M(𝑥), M(𝑥 +2 𝜋), M(𝑥 -2 𝜋), etc.
⃗̂
- L’angle orienté (𝑢 , 𝑣) de mesure α sera noté 𝛼̂.
- L’angle orienté nul et l’angle orienté plat seront notés respectivement 0̂ et 𝜋̂.
𝝅
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏 : Déterminer 3 mesures positives et négatives de l’angle orienté de mesure principale .
𝟔

Methode de détermination de la mesure principale d’un angle orienté


- Déterminer la mesure principale α d’un angle orienté, dont une mesure 𝑥 est connue,
consiste à écrire 𝛼 = 𝑎 + 2𝑘𝜋 où −𝜋 < 𝛼 ≤ 𝜋 et 𝑘 ∈ ℤ
- Cette écriture peut être immédiate
- Sinon, on détermine tout d’abord 𝑘 à l’aide des inégalités −𝜋 < 𝑎 + 2𝑘𝜋 ≤ 𝜋
- Puis l’on détermine α en utilisant l’égalité 𝛼 = 𝑎 + 2𝑘𝜋.

𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟐 : Dans chacun des cas suivants, déterminer la mesure principale de l’angle orienté dont
97𝜋 335𝜋
une mesure est : 𝑥 = et 𝑦 = − .
4 3
3. Somme et différence d’angles orientés
Définition
Soit 𝛼̂ et 𝛽̂ deux angles orientés de mesures respectives α et β. On appelle somme des angles
orientés 𝛼̂ et 𝛽̂ , noté 𝛼̂ + 𝛽̂ , l’angle orienté dont l’une des mesures est α+β.

Remarques
• On désigne par −𝛼̂ l’opposé de l’angle orienté 𝛼̂. On a 𝛼̂ + (−𝛼̂) = 0̂
• La différence des angles orientés 𝛼̂ et 𝛽̂ , est l’angle orienté 𝛼̂ + (−𝛽̂ ) = 𝛼̂ − 𝛽̂ .
II- Propriétés des angles orientés
1. Relation de Chasles
Propriété
Pour tous vecteurs non nuls 𝑢
⃗ , 𝑣 et 𝑤 ⃗̂
⃗⃗ on a : (𝑢 , 𝑣 ) + (𝑣̂
,𝑤 ⃗̂
⃗⃗ ) = (𝑢 ,𝑤
⃗⃗ )

Conséquences
𝑘𝑣
Soient 𝑢 ⃗⃗⃗ et 𝑣′
⃗ , 𝑣 𝑢′ ⃗⃗⃗ quatre vecteurs non nuls et
𝑘 un nombre réel non nul, on a :
𝑣
⃗̂
1. (𝑢 , 𝑣) = (𝑢′ ⃗⃗⃗̂
, ⃗⃗⃗
𝑣′) ⟺ (𝑢
̂
⃗ , ⃗⃗⃗
̂
𝑢′) = (𝑣 , ⃗⃗⃗
𝑣′)
k>0
2. (𝑣̂
,𝑢 ⃗̂
⃗ ) = −(𝑢 , 𝑣) 𝑢

𝑘𝑢

⃗̂
𝑆𝑖 𝑘 > 0, 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 (𝑘𝑢 ⃗̂
, 𝑣) = (𝑢 ⃗̂
, 𝑘𝑣 ) = (𝑢 , 𝑣) 𝑣
3. { 𝑘𝑢

⃗̂
𝑆𝑖 𝑘 < 0, 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 (𝑘𝑢 , 𝑣) = (𝑢⃗̂ ⃗̂
, 𝑘𝑣 ) = (𝑢 , 𝑣) + 𝜋̂
k<0
⃗̂
4. (𝑘𝑢 ⃗̂
, 𝑘𝑣) = (𝑢 , 𝑣) 𝑘𝑣
𝑢

π π 4π
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟑 : Soit A, B et C des points de (C) tels que : 3 ; − 4 et − soient les mesures principales
5
⃗⃗⃗⃗̂
respectives des angles (OI , ⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗̂
OA) ; (OB , ⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗̂
OA) et (OC ⃗⃗⃗⃗⃗ ).
, OB
⃗⃗⃗⃗̂
Déterminer une mesure des angles orientés (𝑂𝐼 , 𝑂𝐵 ⃗⃗⃗⃗̂
⃗⃗⃗⃗⃗ ) et (𝑂𝐼 ⃗⃗⃗⃗⃗ ).
, 𝑂𝐶
Remarques
⃗̂
(−𝑢 ⃗̂
, 𝑣) = (𝑢 ⃗̂
, −𝑣) = (𝑢 , 𝑣 ) + 𝜋̂
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒊𝒔𝒐𝒏 : 2b PAGE 31
Propriété
Pour tous nombres réels 𝑎 et 𝑏 d’images respectives A et B sur le cercle trigonométrique (C),
⃗⃗⃗⃗⃗̂
𝑏 − 𝑎 est une mesure de l’angle orienté (𝑂𝐴 ⃗⃗⃗⃗⃗ ).
, 𝑂𝐵
2. Double d’un angle orienté
Propriété
Soient 𝛼̂ et 𝛽̂ deux angles orientés et 𝛿̂ l’angle orienté droit direct. On a :
1. 2𝛼̂ = 0̂ ⟺ 𝛼̂ = 0̂ 𝑜𝑢 𝛼̂ = 𝜋̂
2. 2𝛼̂ = 2𝛽̂ ⟺ 𝛼̂ = 𝛽̂ 𝑜𝑢 𝛼̂ = 𝛽̂ + 𝜋̂
3. 2𝛼̂ = 𝜋̂ ⟺ 𝛼̂ = 𝛿̂ 𝑜𝑢 𝛼̂ = −𝛿̂
Remarques
⃗⃗⃗⃗⃗̂
Pour démontrer que trois points A, B et C sont alignés on peut établir que : 2(AB , ⃗⃗⃗⃗⃗
AC) = 0̂.

⃗⃗⃗⃗⃗̂ ̂ ⃗⃗⃗⃗⃗̂
⃗⃗⃗⃗⃗ ) = 2𝜋 ̂
⃗⃗⃗⃗⃗ ) = 7𝜋 ⃗⃗⃗⃗⃗̂ ̂
5𝜋
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟒: A, B, C, D et E sont les points tels que (𝐴𝐵 , 𝐴𝐶 ; (𝐴𝐶 , 𝐴𝐷 et (𝐴𝐵 , ⃗⃗⃗⃗⃗
𝐴𝐸 ) = 6 .
3 6
Démontrer que les points A, D et E sont alignés.

3. Angles orientes et cercles


a) Caractérisation d’un cercle
Propriété
Soit (C) un cercle de centre O, A et B sont deux points distincts de ce cercle.
Pour tout point M distinct de A et B, on a : 𝑀 ∈ (𝐶) ⟺ 2(𝑀𝐴⃗⃗⃗⃗⃗⃗̂
, ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗̂
𝑀𝐵 ) = (𝑂𝐴 ⃗⃗⃗⃗⃗ )
, 𝑂𝐵
Remarques
Cette propriété est une conséquence de la relation entre angle inscrit et angle au centre vu en 2C.
b) Points cocycliques
Définition
Des points sont cocycliques lorsqu’ils sont situés sur un même cercle.
Propriété
Soient A, B, C et D quatre points du plan tels que trois quelconques d’entre eux soient non alignés.
⃗⃗⃗⃗⃗̂
Les points A, B, C et D sont cocycliques si et seulement si : 𝟐(𝑪𝑨 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ⃗⃗⃗⃗⃗⃗̂
𝑪𝑩) = 𝟐(𝑫𝑨 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑫𝑩)

c) Caractérisation d’une tangente à un cercle


Propriété
Soit un cercle (C) de centre O ; A et B deux points distincts de ce cercle et
(D) la tangente à (C) en A.
Pour tout point T distinct de A, on a : 𝑴 ∈ (𝑫) ⟺ 𝟐(𝑨𝑻 ⃗⃗⃗⃗⃗̂
, 𝑨𝑩 ⃗⃗⃗⃗⃗⃗̂
⃗⃗⃗⃗⃗⃗ ) = (𝑶𝑨 , ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
𝑶𝑩).

III- Trigonométrie
1. Lignes trigonométriques d’un angle orienté
a) Cosinus et sinus d’un angle orienté
J
Définition M (𝛼)

⃗̂
Soit (𝑢 , 𝑣 ) un angle orienté de mesure 𝛼 et M l’image de α sur (C). 𝑠𝑖𝑛   𝛼
- Le cosinus de (𝑢 ⃗̂ ⃗̂
, 𝑣) ou de α noté cos(𝑢 , 𝑣) = 𝑐𝑜𝑠 𝛼 est l’abscisse de M. 𝛼
⃗̂
- Le sinus de (𝑢 ⃗̂
, 𝑣) ou de α noté 𝑠𝑖𝑛(𝑢 , 𝑣) = 𝑠𝑖𝑛 𝛼 est l’ordonnée de M. I
O 𝒄𝒐 𝒔   𝜶
Remarques
- Dans le plan muni du repère (O, I, J), on a : 𝑀(𝒄𝒐𝒔 𝜶
𝒔𝒊𝒏 𝜶
)
- Pour tout nombre réel α et pour tout nombre entier relatif 𝑘, on a :
(1) 𝑐𝑜𝑠 2 𝛼 + 𝑠𝑖𝑛2 𝛼 = 1 (2) −1 ≤ cos 𝛼 ≤ 1 et −1 ≤ sin 𝛼 ≤ 1
(3) cos(𝛼 + 2𝑘𝜋) = cos 𝛼 et sin(𝛼 + 2𝑘𝜋) = sin 𝛼

b) Tangente d’un angle orienté


Définitions

⃗̂
Soit (𝑢 , 𝑣 ) un angle orienté non droit de mesure 𝛼.
La tangente de (𝑢 ⃗̂ ⃗̂
, 𝑣) ou de α est le nombre réel, noté tan(𝑢 , 𝑣) ,
̂ sin 𝛼
défini par : tan(𝑢 ⃗ , 𝑣 ) = tan 𝛼 = .
sin 𝛼

Remarques
𝝅
• 𝑡𝑎𝑛 𝛼 est défini pour tout nombre réel 𝛼 ≠ 𝟐 + 𝑘𝜋 où 𝑘 ∈ ℤ.
• 𝑡𝑎𝑛 𝛼 = 𝐼𝑇
̅̅̅
𝟏
• ∀𝛼 ∈ ℝ et ∀𝑘 ∈ ℤ, on a : 𝑡𝑎𝑛( 𝛼 + 𝑘𝜋) = 𝑡𝑎𝑛 𝛼 et 1 + 𝑡𝑎𝑛2 𝛼 = 𝒄𝒐𝒔𝟐 𝜶 .

1 𝜋
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟓 : Calculer 𝑐𝑜𝑠 𝑥 et 𝑡𝑎𝑛 𝑥 sachant que 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 3 et 𝑥 ∈ ] 2 ; 𝜋[.
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟔 ∶ Démontrer les égalités suivantes :
(1) (𝑐𝑜𝑠 𝑥 + 𝑠𝑖𝑛 𝑥)2 = 1 + 2 𝑐𝑜𝑠 𝑥 𝑠𝑖𝑛 𝑥
𝒔𝒊𝒏 𝒙 𝟏−𝒄𝒐𝒔 𝒙
(2) Pour tout 𝑥 ≠ 𝑘𝜋 , 𝟏+𝒄𝒐𝒔 𝒙 = 𝒔𝒊𝒏 𝒙 .
2. Lignes trigonométriques d’angles associés
Définitions
Soit 𝛼̂ un angle orienté de mesure α. Les angles orientés de mesures :
𝜋 𝜋
–α ; 𝜋 − 𝛼 ; 𝜋 + 𝛼 ; 2 − 𝛼 ; 2 + 𝛼 sont appelés angles associés à 𝛼̂.

Propriété
Pour tout nombre réel α on a :
* cos( − 𝛼) = cos 𝛼 et sin( − 𝛼) = −sin 𝛼
* cos( 𝜋 − 𝛼) = −cos 𝛼 et sin( 𝜋 − 𝛼) = sin 𝛼
* cos( 𝜋 + 𝛼) = −cos 𝛼 et sin( 𝜋 + 𝑥) = −sin 𝛼
𝝅 𝝅
* cos( 𝟐 − 𝛼) = sin 𝛼 et sin( 𝟐 − 𝛼) = 𝑐𝑜𝑠 𝛼
𝝅 𝝅
* cos( 𝟐 + 𝛼) = −sin 𝛼 et sin( 𝟐 + 𝛼) = cos 𝛼

𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟕 : Détermination du cosinus et sinus d’angles associés


𝝅 𝝅 𝝅 𝝅
- Sur le cercle trigonométrique ; placer les angles 0 ; 𝟔 ; 𝟒 ; 𝟑 ; 𝟐
𝟐𝝅 𝟑𝝅 𝟓𝝅 𝟓𝝅 𝟑𝝅 𝟐𝝅 𝝅 𝝅 𝝅 𝝅
- Puis place les angles associés : ; ; ; π ; -π ; - 𝟔 ; - 𝟒 ; - 𝟑 ; -𝟐 ; - 𝟑 ; -𝟒 ; - 𝟔 .
𝟑 𝟒 𝟔
- Place sur le même cercle les valeurs exactes du cosinus et du sinus de ces angles.
𝟐𝟓𝝅 𝟔𝟕𝝅
- Calculer les valeurs exactes du cosinus, sinus et tangente de : 𝟑
;− 𝟒
.

3. Formules trigonométriques
a) Formules d’addition
Propriété
Pour tous nombres réels a et b, on a :
(1) cos( 𝑎 − 𝑏) = cos𝑎 cos 𝑏 + sin 𝑎 sin 𝑏 (3) sin( 𝑎 − 𝑏) = sin 𝑎 cos 𝑏 − cos 𝑎 sin 𝑏
(2) cos( 𝑎 + 𝑏) = cos 𝑎 cos 𝑏 − sin 𝑎 sin 𝑏 (4) sin( 𝑎 + 𝑏) = sin 𝑎 cos 𝑏 + cos 𝑎 sin 𝑏

Démonstration guidée
Soit M et N les points d’images respectives 𝑎 et 𝑏 sur le cercle (C).
✓ Détermine les coordonnées des vecteurs OM ⃗⃗⃗⃗⃗⃗ et ⃗⃗⃗⃗⃗
ON
✓ Calcule de deux manières différentes le produit scalaire ⃗⃗⃗⃗⃗⃗
OM. ⃗⃗⃗⃗⃗
ON
✓ En déduis l’expression de 𝑐𝑜𝑠( 𝑎 − 𝑏)
𝝅 𝝅 𝝅 𝝅 𝝅
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟖 : 1. Sachant que 𝟏𝟐 = 𝟑 − 𝟒 ; calcule 𝑐𝑜𝑠 𝟏𝟐 et 𝑠𝑖𝑛 𝟏𝟐 .
𝜋 𝒔𝒊𝒏 𝟑𝒙 𝒄𝒐𝒔 𝟑𝒙
2. Démontrer que pour tout 𝑥 ≠ 2 + 2𝑘𝜋, on a : − = 2.
𝒔𝒊𝒏 𝒙 𝒄𝒐𝒔 𝒙

b) Formules de duplication
Propriété
Pour tout nombre réel a, on a :
𝟏+𝐜𝐨𝐬 𝟐𝒂
(5) cos 2𝑎 = 𝑐𝑜𝑠 2 𝑎 − 𝑠𝑖𝑛2 𝑎 ; (7) 𝑐𝑜𝑠 2 𝑎 = 𝟐
2 𝟏−𝐜𝐨𝐬 𝟐𝒂
(6) sin 2𝑎 = 2 sin 𝑎 cos 𝑎 ; (8) 𝑠𝑖𝑛 𝑎 = 𝟐

𝝅 𝝅 𝝅 √𝟐+√𝟐 𝜋 √𝟐−√𝟐
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟗 : En remarquant que : 𝟒 = 2 × 𝟖 , démontrer que : 𝑐𝑜𝑠 𝟖 = et 𝑠𝑖𝑛 8 = .
𝟐 𝟐
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒊𝒔𝒐𝒏: N°9 ; 10 ; 14 ; 15 et 19 pages 43 et 44.
III- Equations trigonométriques
1. Equations du type 𝒄𝒐𝒔 𝒙 = 𝒂 , 𝒔𝒊𝒏 𝒙 = 𝒃 , 𝒕𝒂𝒏 𝒙 = 𝒄
a) Equation du type 𝒄𝒐𝒔 𝒙 = 𝒂
Méthode
Pour résoudre dans ℝ l’équation 𝑐𝑜𝑠 𝑥 = 𝑎 on peut procéder comme suit :
• Si |𝑎| > 1, l’équation n’a pas de solution.
• Si |𝑎| ≤ 1, on pose 𝑐𝑜𝑠 𝑥 = 𝑎 ⟺ 𝑐𝑜𝑠 𝑥 = 𝑐𝑜𝑠 𝛼 où α est un réel tel que 𝑐𝑜𝑠 𝛼 = 𝑎 ;
on a alors 𝑥 = 𝛼 + 2𝑘𝜋 ou 𝑥 = −𝛼 + 2𝑘𝜋 avec 𝑘 ∈ ℤ.
1
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟎 : Résoudre dans ℝ, l’équation : 𝑐𝑜𝑠 𝑥 = − 2 .

b) Equation du type 𝒔𝒊𝒏 𝒙 = 𝒃


Méthode
Pour résoudre l’équation 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 𝑏 on peut procéder comme suit :
• Si |𝑏| > 1, l’équation n’a pas de solution.
• Si |𝑏| ≤ 1 : on pose 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 𝑏 ⟺ 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 𝑠𝑖𝑛 𝛼 où α est un réel tel que 𝑠𝑖𝑛 𝛼 = 𝑏 ;
On a alors 𝑥 = 𝛼 + 2𝑘𝜋 ou 𝑥 = 𝜋 − 𝛼 + 2𝑘𝜋 avec 𝑘 ∈ ℤ.
√𝟑
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟏 : Résous dans ℝ, l’équation : 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = .
𝟐

c) Equation du type 𝑡𝑎𝑛𝑥 = 𝑐


Méthode
Pour résoudre l’équation 𝑡𝑎𝑛 𝑥 = 𝑐 on peut procéder comme suit :
on pose 𝑡𝑎𝑛 𝑥 = 𝑐 ⟺ 𝑡𝑎𝑛 𝑥 = 𝑡𝑎𝑛 𝛼 où α est un réel tel que 𝑡𝑎𝑛 𝛼 = 𝑐 ;
On a alors 𝑥 = 𝛼 + 𝑘𝜋 avec 𝑘 ∈ ℤ.
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟐 : Résous dans ℝ, l’équation : 𝑡𝑎𝑛 𝑥 = √3 .
2. Equations du type 𝒂 𝒄𝒐𝒔 𝒙 + 𝒃 𝒔𝒊𝒏 𝒙 + 𝒄 = 𝟎
Méthode (voir page 39)
Pour résoudre l’équation (E) : 𝑎 𝑐𝑜𝑠 𝑥 + 𝑏 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 𝑐 on peut procéder comme suit :
𝒂 𝒃 𝒄
• On pose 𝑎 𝑐𝑜𝑠 𝑥 + 𝑏 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 𝑐 ⟺ 𝑐𝑜𝑠 𝑥 + 𝑠𝑖𝑛 𝑥 =
√𝒂𝟐 +𝒃𝟐 √𝒂𝟐 +𝒃𝟐 √𝒂𝟐 +𝒃𝟐
𝒄
• Alors il existe un nombre 𝜃 tel que (𝐸) ⟺ 𝑐𝑜𝑠 𝜃 𝑐𝑜𝑠 𝑥 + 𝑠𝑖𝑛 𝜃 𝑠𝑖𝑛 𝑥 =
√𝒂𝟐 +𝒃𝟐
𝒄
(𝐸) ⟺ 𝑐𝑜𝑠(𝑥 − 𝜃) =
√𝒂𝟐 +𝒃𝟐
• Il suffit alors de résoudre l’équation du type : 𝑐𝑜𝑠 𝑋 = 𝐵
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟑 : Résoudre dans ℝ, l’équation : 𝑐𝑜𝑠 𝑥 + √3 𝑠𝑖𝑛 𝑥 = 1

V- Inéquations trigonométriques
Les résolutions d’inéquations seront traitées sous forme d’exercices.
On se limitera aux inéquations simples du type : cos 𝑥 ≤ 𝑏 ou cos(𝑎𝑥) ≤ 𝑏 (ou 𝑠𝑖𝑛 ou 𝑡𝑎𝑛).
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟒 ∶
√3
Résoudre l’inéquation (I) : 𝑠𝑖𝑛 𝑥 ≥ − sur chacun des intervalles suivants : ]-π ; π] ; [0 ; 2π[ et ℝ.
2
1
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆 𝟏𝟓 ∶ Résoudre dans ℝ l’inéquation (I) : 𝑐𝑜𝑠 (2𝑥) < 2
On représentera l’ensemble des solutions appartenant à ]-π ; π] sur le cercle trigonométrique.
𝑬𝒙𝒆𝒓𝒄𝒊𝒄𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒎𝒂𝒊𝒔𝒐𝒏: : n°21 ; n°41 et 42 page 45 , n°43 page 182

Vous aimerez peut-être aussi