Vous êtes sur la page 1sur 33
Pablo Castiel Gazier - Antoine Lebecq - Quentin Piloy - Jean-Charles Vanderlinden

Pablo Castiel Gazier - Antoine Lebecq - Quentin Piloy - Jean-Charles Vanderlinden

Executive summary

En 4 ans, facebook est devenu le leader mondial et Belge incontesté du social networking, totalisant 200 millions de comptes et 280 millions de visiteurs par mois, c’est le 3ème site le plus visité au monde. Sa croissance ne semble rien ternir avec 153% entre 2007 et 2008. Facebook a aujourd’hui pénétré le mar- ché Belge à plus de 50%.

Malgré ce succès en apparence sans faille, face- book fait face à d’importants risques. En effets, les uns après les autres, les réseaux sociaux sont rempla- cés par la dernière plateforme à la mode. My space, précédent leader du marché connait aujourd’hui une forte décroissance.

Facebook doit faire mieux.

Il faut agir maintenant pour cela. Facebook doit donc absolument implémenter au plus vite d’importants changements et adopter une politique marketing jusque là inexistante. Mieux encore facebook doit se doter d’une réelle stratégie à long terme.

Nous proposons avant tout une vision. Cette vision est de faire de facebook la norme internationale des réseaux sociaux : tout le monde doit être sur facebook. Les effets d’externalités de réseaux seront alors si fortes que toute personne n’étant pas sur la plate- forme sera exclue d’un grand nombre d’interactions sociales.

Pour se faire, la première étape pour facebook est d’enfin proposer différents produits adaptés à différ- entes cibles et non de se limiter à des améliorations de son trombinoscope étudiant en s’inspirant des der- niers sites à la mode sur internet comme cela a été le cas avec twitter dernièrement.

Nous avons ainsi défini 20 segments de marché et retenu 6 d’entre eux que nous ciblerons en premier lieu : le teenager enthousiaste, l’étudiant networker,

le carriériste et le travailleur. Ces segments représen- tent la population la plus dynamique du web : il faut les convaincre pour faire d’eux des ‘leaders d’opinion’ pros-facebook.

Afin de leur fournir une offre mieux adaptée, nous proposons un repositionnement de facebook avec 3 kits : starter pour les teenager enthousiastes, stu- dent pour les étudiants networkers et advanced pour les travailleurs. Ceux-ci proposent au premier lance- ment de facebook des configurations adaptées en fonction de la cible.

Cependant, notre proposition va plus loin. Avec le lancement de Facebook corporate, c’est tout le mar- ché du business networking sur lequel facebook va se lancer avec pour cible les carriéristes (corporate, étudiant et travailleur). Tout en reprenant les princi- paux éléments du succès de ces réseaux, facebook appliquera le modèle des feeds qui a fait son succès au monde de l’entreprise.

Ces 4 segments pénétrés, ces personnes as- sureront la diffusion de facebook via le buzz qu’ils lanceront.

Pour réussir ce pari osé, une campagne de com- munication multi-support (Street marketing, market- ing viral, présentations on-site) d’envergure sera mise en place. Trois campagnes ayant des objectifs distinct et complémentaire seront mises en place.

Facebook devenant le norme du web social, il sera alors capable de générer des revenus durables. Pour cela facebook doit agir maintenant et adopter nôtre stratégie marketing. En s’affirmant comme leader dans la durée, ce sont de toutes autres perspec- tives qui s’ouvriront à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google?

Table des matières

Executive summary

2

Table des matières

3

Introduction

4

Web Social

5

Le social networking : dominé par facebook ?

6

Facebook : Un positionnement idéal ?

7

Facebook, ses forces et faiblesses

8

Facebook menacé

9

Stratégie Marketing

10

Segmentation du marché

11

Ciblage - Etude

12

Une expérience sur mesure

15

Politique de communication

17

Conclusion

18

Bibliographie

19

Annexes

21

Evolution du Web

22

Analyse de l’évolution de l’internet

22

Analyse du secteur du social networking

24

Facebook

26

Description détaillé : 5 réseaux sociaux

27

Pyramide des ages

28

Accès à internet

29

Segmentation

29

Positionnement

31

Politique de communication

32

Introduction

“Life flows better with facebook”

L’évolution du Web, et d’une manière plus générale d’Internet, peut être représentée par un schéma (voir annexe - Evolution du Web), passant du Web 1.0 au Web 2.0 et atteignant bientôt le Web 3.0 .

Un des fils conducteurs de cette évolution est la manière de communiquer entre les utilisateurs, qui a commencé par les mails il y a de nombreuses années pour plus récemment s’épanouir dans les diverses possibilités offertes par le social networking et par facebook.

Facebook est actuellement le leader sur le marché mondial, mais peut néanmoins à terme rencon- trer certaines difficultés à fidéliser et attirer de nouveaux utilisateurs. Ceci est du principalement à la structure du marché et aux comportements de ces utilisateurs.

Nous allons mettre en place, dans le présent travail, une stratégie marketing qui vise d’une part à fidéliser les utilisateurs actuels de facebook et d’autre part, avec un nouveau concept, à attirer des utilisateurs potentiels.

Pour ce faire, nous allons segmenter le marché afin de faire ressortir nos cibles. Dès lors, nous implémenterons une stratégie de communication spécifique afin que les nouveaux développements et améliorations soient connus du public visé.

Enfin, grâce à notre stratégie marketing, nous tenterons donc d’imposer facebook comme la norme de communication interpersonnelle, au même titre que Google l’est pour les moteurs de recherche ou Windows pour les systèmes d’exploitation.

Web Social

« Leading is not enough »

1. Le social networking : dominé par face-

book ?

2. Facebook : un positionnement idéal ?

3. Facebook, ses forces et faiblesses

4. Facebook en danger

par face- book ? 2. Facebook : un positionnement idéal ? 3. Facebook, ses forces et

Le social networking : dominé par facebook ?

Mapping des acteurs principaux par pays Source : http://www.oxyweb.co.uk/blog/socialnetworkmapoftheworld.php Facebook
Mapping des acteurs principaux par pays
Source : http://www.oxyweb.co.uk/blog/socialnetworkmapoftheworld.php
Facebook
Hi-5
mySpace
Orkut
V Kontakte
Xiaonei

Premièrement, grâce à la carte ci- dessus, nous pouvons aisément ob- server que deux grandes catégories de réseaux se dessinent :

Les réseaux sociaux spécifiques à une région ou à une langue (ex- emple : V Kontakte en Ex-URSS, Xia- onei en Chine ou encore Orkut au Brésil)

Les réseaux sociaux que l’on re- trouve un peu partout dans le monde (exemple : Facebook, Hi-5 ou encore mySpace).

La carte ci-dessus ne montrant que le réseau dominant dans chaque pays, il faut être attentif lors de son inter- prétation. En effet, il existe certains ré- seaux qui malgré une forte popularité, n’arrivent pas à s’imposer comme leader dans de nombreux pays (ex : mySpace, présent dans de nombreux pays, 2ème au classement mondial, est uniquement leader aux Etats-Unis).

Nous pouvons analyser que seuls les pays atteignant une taille critique sont dans une position qui leur permettront à terme de conserver leur propre ré- seau “nationaux”. Ceux-ci devront donc être sujets à une stratégie marketing spécifique. Dans le cas contraire, la Bel- gique pourra donc facilement s’inclure dans une politique plus globale.

Le deuxième élément important du secteur du social networking réside dans l’effet de mode. En effet, les bar- rières à l’entrée du secteur étant très

faible, il n’est pas rare de voir de nou- veaux réseaux apparaître, accusant une croissance fulgurante pendant quelques temps et disparaître par la suite progressivement. Twitter est un de ces nouveaux entrants connaissant actuellement une très forte croissance (400% sur les 3 derniers mois selon alexa.com) et est déjà le douzième site

le plus visité aux Etats-Unis. Les mouve-

ments sont donc rapides sur le marché des réseaux sociaux et la nécessité pour ces plateformes d’atteindre une taille critique rapidement est donc indis- pensable.

En ce qui concerne la situation de fa- cebook, nous pouvons le constater sur

la carte ci-dessus et dans les tableaux

(en annexe - Analyse du secteur du social

networking) qu’il est déjà présent sur tous les continents en tant que leader et un des acteurs principals au niveau mondial. De plus, le nombre de visites quotidiennes mondialement place celui-

ci largement au dessus de ses concur-

rents.

Afin de parachever ce panorama, nous analysons les quatre graphiques

(voir annexe : Analyse du secteur du social networking ) qui nous donnent l’évolution des principales caractéris- tiques du top 4 des réseaux sociaux au niveau mondial ainsi que de Twitter. Il en ressort d’une façon indéniable que facebook est numéro un sur tous les paramètres analysés. Facebook n’est donc pas uniquement leader du sect- eur par sa position de numéro un sur le nombre de visites quotidiennes, mais également par rapport au nombre de pages visitées, par rapport au temps- passé par utilisateur sur le site et par rapport au taux de rebond.

En ce qui concerne MySpace, con- current historique de Facebook, celui-ci subit depuis plusieurs mois un déclin par rapport à tous les paramètres analysés. Quant à Hi5 et Friendster, ceux-ci sont relativement stables tant au niveau du nombre de pages visitées qu’au niveau du nombre de visites. Ils sont néanmoins largement en dessous de Facebook.

En conclusion, nous estimons que fa- cebook a donc un grand potentiel pour l’avenir. Celui-ci devra être développé avec précaution comme on le verra ci- dessous.

Facebook : Un positionnement idéal ?

Positionnement de la concurence

Dans le marché Belge, nous avons donc sélectionné 5 ré- seaux sociaux qui se trouvaient, soit être des acteurs majeurs au niveau belge ou mondial, soit qui profitaient récemment d’une très forte croissance.

Il y a aujourd’hui de nombreux sites que nous pouvons plac- er dans cette grande catégorie appelée : les réseaux sociaux. Comme nous avons pu le voir, la situation mondiale a une in- cidence importante sur la situation spécifique à un pays (Cet effet étant encore plus présent en Belgique car celle-ci n’a pas la taille critique qui lui permettrait d’avoir un réseau social propre comme le Brésil ou la Russie).

Afin de pouvoir aisément comparer les différentes plate- formes nous avons donc défini 6 caractéristiques qui nous ont permis de déterminer le positionnement des réseaux so- ciaux actuels. Sur base de celles-ci, nous avons attribué pour chaque réseau social sélectionné une côte entre 0 et 100.

Top des réseaux sociaux

Les caractéristiques sont :

Communication privée

Interaction professionnelle

Publipostage de photo/Video

Personnalisation de l’interface

Visibilité de la vie privée

Nombre d’interactions possibles

Nous avons donc pu déduire grâce aux graphiques ci-des- sous et une analyse plus précise des différents services pro- posés par les plateformes (voir annexes) que nous pouvions classer les réseaux sociaux en 2 grandes catégories :

Les plateformes spécialisées (Twitter, Flirck, Linked In)

Les plateformes multi-services (mySpace, Net Log)

Top

Top

Nom du Site

Nombre estimé de visiteurs (Péri- ode de 30 jours)

Nombre de pages vues (Période de 30 jours)

Belgique

Monde

1

1

Facebook.com

2.9M

1.7B

2

9

Netlog.com

1.1M

720M

3

2

Myspace.com

520k

42M

5

5

Linkedin.com

220k

11M

N/A

6

twitter.com

N/A

N/A

N/A

N/A

Flickr.com

N/A

N/A

Source : https://www.google.com/adplanner

Analyse comparative des différents réseaux sociaux

Communication privée

des différents réseaux sociaux Communication privée Personnalisation de l’interface Visibilité de la vie

Personnalisation

de l’interface

Visibilité de la vie privée

Intéraction

profesionnelle

Publipostage

photo/Video

privée Intéraction profesionnelle Publipostage photo/Video Création de nouvelles connaissances Linked In Twitter

Création de nouvelles connaissances

Linked In

Twitter

Création de nouvelles connaissances Linked In Twitter Flickr Plateformes spécialisées Communication privée
Création de nouvelles connaissances Linked In Twitter Flickr Plateformes spécialisées Communication privée

Flickr

Plateformes spécialisées

Communication privée

Intéraction de l’interface profesionnelle Visibilité de la vie privée Publipostage photo/Video
Intéraction
de l’interface
profesionnelle
Visibilité de la
vie privée
Publipostage
photo/Video

Personnalisation

Création de nouvelles connaissances

Personnalisation Création de nouvelles connaissances mySpace Netog Plateformes multi-services 0 = Option absente

mySpace

Création de nouvelles connaissances mySpace Netog Plateformes multi-services 0 = Option absente sur la

Netog

Plateformes multi-services

0 = Option absente sur la plateforme

40

= Option très limitée et bien définie

80 = Fonctionnalité principale

20 = Peu présente

60

= Fonctionnalité secondaire

100 = But avéré de la plateforme

Positionnement de facebook

Comme nous avons pu le voir, facebook est devenu le plus grand réseau social mondial sur internet permettant à plus de 200 millions de personnes à travers le monde de part- ager des informations personnelles et d’intéragir entre elles. Les informations susceptibles d’être mises à disposition sont multiples et variées; elles peuvent aller des études aux coor- donées personnelles en passant par les centres d’intérêt.

En temps qu’application Web, facebook propose à ses util- isateurs les services suivants :

Une page personnelle personnalisable suivant un tem- plate contraignant.

Liste d’amis.

Un système de groupe qu’ils peuvent créer et auxquels ils peuvent adhérer.

Communication privée

Intéraction de l’interface Publipostage Visibilité de la vie privée photo/Video
Intéraction
de l’interface
Publipostage
Visibilité de la
vie privée
photo/Video

Personnalisation

profesionnelle

Création de nouvelles connaissances

profesionnelle Création de nouvelles connaissances Facebook • Un système d’events qu’ils peuvent créer

Facebook

Un système d’events qu’ils peuvent créer et auxquels ils peuvent adhérer.

Une messagerie instantanée avec leurs amis (chat).

Une messagerie différée (boite de reception).

Un service de publication de photos ou videos en ligne.

Un Wall personnel sur lequel il peuvent écrire

Un système de partage d’informations trouvées sur le web (links).

S’ajoute à cela une miriade d’applications qui ont été crées par des développeurs tiers. Celles-ci sont dévelopées quotidi- ennement, par des développeurs indépendants, grâce à un framework spécifique à la plateforme (Voir annexe : Comment développer une application pour facebook).

Si nous comparons facebook aux autres acteurs principaux du marché grâce à la méthode employée ci-dessus, nous ob- tenons un graphique assez similaire à mySpace si ce n’est que le “pic” se trouve dans la communication privée et non pas dans la création d’un espace personnel.

Nous pouvons donc conclure que nous sommes face à une plateforme multi-services. Néanmoins l’élément qui fait la force de facebook et surtout qui le différencie de ses con- curents réside dans son approche qui lie d’avantage la vie réelle au monde de l’internet. Facebook n’a donc pas pour objectif de provoquer des rencontres qui ne se seraient ja- mais intervenues sans lui dans la vie de tous les jours.

Facebook, ses forces et faiblesses

Les forces de porter

Les forces de porter peuvent nous apporter certaines justifications com- plémentaires à notre analyse SWOT (Voir page suivante) et également dé- terminer les forces intra-sectoriellles qui sont actuelles relativement faibles. Néanmoins, celles-ci pourraient croî- tre avec l’amplification des menaces et faiblesses présentées ci-dessus et dé- taillées en partie ci-dessous.

Comme nous l’avons déjà dit précé- demment, une des plus grandes fai- blesses actuelles de facebook est la diversité de ses concurrents directs mondiaux viables tels que Myspace, Hi5, etc (qui sont analysés précedemment). Ce constat nous emmène donc vers un produit fort substituable, ce qui crée ac- tuellement la majorité des forces intra- sectorielles.

Facebook est d’autant plus substitu- able qu’il est sujet aux effets de mode s’amplifiant dans notre cas en vue d’une population d’utilisateurs fort jeunes (Voir annexe).

De plus, la menace de nouveaux en- trants est très présente dans un sec- teur qui se veut extrèmement permé- able. En effet, les barrières à l’entrée ne sont pas très importantes et les tech- nologies/connaissances acquises par Facebook sont facilement copiables. En seulement quelques années, facebook pourrait se voir déloger de sa place de leader.

Par ailleurs, le pouvoir du client n’est actuellement pas expressément utilisé par celui-ci. Néanmois, il faudra rester vigilant dans l’avenir sur ce point qui peut s’avérer très délicat dans un mar-

ché présentant des produits sustitu- ables (tels que décrits ci-dessus).

Pour conclure l’analyse des forces de porter, on constatera que le poid des fournisseurs ne réprésente presque rien dans ce context global.

Nous allons donc définir dans la prochaine partie une stratégie pour le futur qui va tenter d’éliminer les fai- blesses et menaces en exploitant nos forces et nos opportunités déterminées ci-dessous.

Analyse Swot

Malgré des indicateurs généraux largement positifs, facebook fait face à d’importantes menaces. Afin de discerner ces men- aces mais aussi d’identifier les opportunités dressons un panorama plus large avec une analyse SWOT.

Forces

Faiblesses

Leader sur le marché dans de nombreux pays.

Approche liant très fort la vie réelle et le monde de l’internet.

Interface simple et épurée

Nombreuses applications et services

Produit encore relativement substituable (au niveau mondial)

Mauvaise publicité de la part des médias (vie privée)

Secteur de réseaux sociaux fortement su- jet à l’effet de mode

Configuration complexe en ce qui concerne la confidentialité.

complexe en ce qui concerne la confidentialité. • Gagner des parts de marché en reprenant les

Gagner des parts de marché en reprenant les utilisateurs déçus par la concurrence.

Nombreuses possibilités de développe- ment de nouveaux services

Devenir une alternative à Google au niveau de la publicité online.

Peu de barrières à l’entrée du secteur.

Population actuellement très jeune et donc très sensible aux effets de mode.

Forte sensibilité aux mobilisations poten- tielles des utilisateurs.

Le tagging intempestif et libre (atteinte au droit de l’image)

Opportunités

Menaces

Facebook menacé

Si facebook est aujourd’hui l’acteur dominant du social net- working et a un postionnement idéal, il est important de rap- peler que l’entreprise n’arrive pas à génerer de bénéfices. Ceci devenant de plus en plus dramatique car ses coûts ne font qu’augmenter (serveurs, maintenance, bande passante, etc. ). Facebook est donc aujourd’hui financé en partie grâce aux différents fonds qui ont été levés depuis sa création, ce qui menacerait sa survie sur le long terme si aucune mesure n’est prise.

Par aileurs, le cycle de vie d’un réseau social sur internet est extrèmement court. Comme nous avons pu le voir, les barri- ères à l’entrée du secteur sont assez faibles et l’effet de mode omniprésent : “The new new thing”.

Dans ce climat de compétition et avant que facebook ne dis- paraisse sans avoir pu générer le moindre centime, il devient donc impératif d’atteindre la taille critique qui permet de créer la norme. En effet, il devient plus simple pour un individu de

suivre la norme que de se comporter différemment. Comme l’histoire a pu nous l’apprendre, une fois cette position hégémo- nique atteinte, il devient beaucoup plus évident de générer des revenus. En effet, les préocupations ne sont plus dans le fait de garder ou d’attirer les utilisateurs sur la plateforme. Prenons par exemple Windows, qui grâce à sa situation hégémonique sur le marché des ordinateurs personnels, a pu générer une quantité très importante de revenus. En effet, dans leur situ- ation, il ne leur fallait plus se préoccuper d’attirer les clients potentiels dans la mesure où ceux-ci choisissaient la norme. Choisir une autre alternative impliquant alors de s’exposer à une multitude de problèmes de compatibilité ou à une gamme extrèmement réduite de services.

Il faudra donc que facebook devienne une des nouvelles normes de communication comme l’émail ou le GSM l’ont été avant lui.

Stratégie Marketing

1. Segmentation du marché

2. Ciblage - Etude

3. Une expérience sur mesure

4. Politique de communication

Marketing 1. Segmentation du marché 2. Ciblage - Etude 3. Une expérience sur mesure 4. Politique

Segmentation du marché

Afin de devenir la norme, il est important pour facebook de segmenter et cibler le marché des utilisateurs d’internet, de comprendre au mieux ce qui caractérise les profils mis en évidence, et enfin d’adapter en conséquence l’offre produit. Notons que nous nous intéressons à la population belge dans son ensemble et non au marché des réseaux sociaux. En effet, le mar- ché des réseaux sociaux dans son ensemble est trop jeune et trop sujet aux fluctuations (croissance importante du secteur, changement permanent de ses acteurs principaux, effet de mode) pour pouvoir représenter une base de référence pour nos calculs.

1ère étape: Segmentation socio-économique

Par l’âge

Nous avons commencé par seg- menter la population belge en fonction de l’âge des habitants (basée sur la segmentation des statistiques face- book).

Critères: 0-9, 10-17, 18-25, 26-54, 55+

Par l’accès à internet

Nous avons ensuite déterminé la proportion de ces personnes ayant un accès à internet afin de déterminer le marché potentiel total pour facebook.

Critère : oui/non

Par l’éducation

La segmentation suivante s’est faite suivant le niveau d’éducation. En effet, d’après les résultats de notre enquête, nous remarquons que les attentes des clients diffèrent en fonction de leur niveau d’éducation (réseaux profesion- nels).

Critère : oui/non

Les individus répondant par oui à ce critère sont les corporate. Ils ont un diplôme du troisième cycle.(15 ans ou plus d’étude)

2ème étape: Segmentation psychographique des utilisateurs d’internet

L’enthousiaste, est très souvent con- necté et essaye toutes les nouveautés rapidement. C’est un pionnier.

Outils Web préférés : rss, blogging, networking.

Le classique, est attaché à des valeurs classiques et authentiques. Il ne se connecte sur internet que pour réaliser des opérations bien précises. C’est un suiveur à long terme.

Outils Web préférés: e-mail, sites, recherche.

Le networker, est très souvent connecté et se sert de l’internet pour développer sa vie sociale réelle ou vir- tuelle. C’est un suiveur à court terme.

Le carriériste, son temps est précieux, il veut aller à l’essentiel, pour lui le Web doit être source de gain de temps. Il utilise un nombre restreint d’outils bien choisis.

Outils Web préférés: social network, texting, e-mails.

Outils

Web préférés: e-mail, net-

working.

Le spectateur, est sur le web pour “voir ce qu’il s’y passe”. Il s’agit d’un type de personnes réservées, qui regarde les interactions des autres mais n’y prend que rarement part.

Outils Web préférés: Emploi les out- ils du moment

L’érudit, a une soif de connaissances intarissables. Internet représente pour lui “les autoroutes du savoir”. Il apprend et fait partager ses connaissances.

Outils Web préférés: Wikis, recher- che, blogs spécialisé

3ème étape: définition des profils

Sur base des deux étapes de segmentation socio-économique et psychographique, nous avons pu établir 20 profils (voir ma- trice et arbre de segmentation en annexe). Cette segmentation reflète les différents usages qu’une personne peut avoir d’un réseau social.

Ces vingt catégories sont: l’enfant enthousiaste/spectateur, le teenager enthousiaste/spectateur, l’étudiant networker/en- thousiaste/carriériste/spectateur, le corporate érudit/carriériste/classique, le travailleur networker/ enthousiaste/érudit/ carriériste/ classique/spectateur, le sénior érudit/classique/spectateur.

Ciblage - Etude

Il s’agit désormais, parmi les segments de marché définis, de sélectionner les catégories que nous allons viser, c’est à dire les catégories pour lesquelles nous allons positionner notre produit afin qu’il corresponde au mieux aux attentes de celles-ci. Reprenons les résultats de notre segmentation profils et évaluons catégorie par catégorie si le ciblage est adéquat dans le cas du réseau social facebook. Nous définirons ainsi 4 cibles et 3 coeurs de cible.

Décision de ciblage

Catégorie*

Enfant

Teen

Etudiant

Corporate

Travailleur

55+

Part de marché*

6%

8%

6%

20%

34%

25%

Le networker

-

-

X

X

X

-

L’enthousiaste

X

X

X

X

X

-

L’érudit

-

-

-

X

X

X

Le carriériste

-

-

X

X

X

-

Le classique

-

-

-

X

X

X

Le spectateur

X

X

X

X

X

X

* Le pourcentage de chaque catégorie sur le nombre total de personnes ayant accès à internet

Facebook devant devenir la norme des réseaux sociaux, il faudrait cibler tous les segments de manière précise afin de proposer la stratégie marketing idéale. Notre ciblage met en avant les segments critiques pour une meilleure pénétration du réseau.

Les quatre cibles de facebook seront donc les teenagers, les étudiants, les travailleurs et les corporates. L’intérêt de cette cible large est d’apporter des modifications au produit facebook dans son ensemble destinées à la grande majorité des utilisateurs. Facebook s’adressant à tous, il est important de s’assurer que les services globaux sont à jour.

Dans le tableau ci-dessous, les taux de pénétration des dif- férentes cibles ont été repris avec les taux de pénétration en fonction de l’âge des utilisateurs. Notons que facebook

Taux de pénétration de facebook belgium

que facebook Taux de pénétration de facebook belgium Taux de pénétration de facebook belgiumsur le marché

Taux de pénétration de facebook belgiumsur le marché total de l’internet par classe d’age

dispose actuellement d’une pénétration globale de la cible de 53% (voir annexe). Les corporates est le segment le moins exploité avec seulement 30% de pénétration.

Au sein de cette cible, nous avons défini trois coeurs de cible. Ceux-ci sont: les teenagers enthousiastes, les étudi- ants networkers et les carriéristes (étudiant, corporate et travailleur).

Ces coeurs de cible nous permettent de développer des produits adaptés à différents segments en comprenant mieux leurs attentes. Ces segments ont été séléctionnés en raison de leur caractère de “leader d’opinion”. En effet ce sont les profils les plus dynamiques de la toile. Les convaincre permettra de déclencher le “buzz” nécéssaire à l’extention du réseau dans les autres segments.

à l’extention du réseau dans les autres segments. Taux de pénétration de facebook belgium sur le

Taux de pénétration de facebook belgium sur le marché total de l’internet par profil

« Après l’école, je reste avec mes amis sur facebook » Baptiste utilise facebook pour:

« Après l’école, je reste avec mes amis sur facebook »

Baptiste utilise facebook pour:

S’exprimer,Facebookestpourlesteenag-

ers un moyen d’expression et d’affirmation de leur personnalité qu’ils sont entrain de construire. Pour cela, ils mettent à jour très fréquemment leur statut, postent des photos et vidéos, ajoutent des fans pages (de produits ou de personnes célèbres), répondent à des quizz sur leurs goûts,

célèbres), répondent à des quizz sur leurs goûts, « facebook nous permet d’organiser nos soirées en

« facebook nous permet d’organiser nos soirées en quelques clics »

Lise utilise facebook pour:

S’exprimer, comme pour les teenagers, mais d’une facon différente puisque les étudiants cherchent moins à s’affirmer ex- plicitement aux yeux du monde extérieur.

Rester en contact avec différents types de personnes. En effet, sans le demander,

Baptiste, 15 ans

Profil: Petite amie, écolier Habite chez ses parents Hobbies : Football, Musique

Teenager-enthousiaste

Une journée typique:

8h – 12h : Après avoir pris le bus avec ses amis pour venir à l’école, le teenager rejoint sa classe pour 4 heures de cours. 12h – 14h : Récréation du midi. Devant l’école, prise du déjeuner avec un petit groupe constitué de quelques amis ha- bituels. Les “histoires d’ado” battent leur plein. 14h – 16h : Retour en classe et fin des cours. 16h – 22h : Retour à la maison, le chemin est souvent partagé avec la même bande

d’amis. Un moment de détente précédant les devoirs permet de décompresser et de se déconnecter de sa journée. En soi- rée, avant et après le repas, le teenager reprend le contact avec les événements de la journée et ses amis récemment quit- tés. Les coups de téléphone, l’échange de sms et le chat sont les outils caractéris- tiques de ce moment.

leurs opinions etc. Facebook est pour les teenagers un moyen très efficace de mon- trer aux autres ce qu’ils sont, ce qu’ils ai- ment et ce qu’ils ressentent.

Communiquer, pour les teenagers, notre réseau social est un outil de com- munication particulier. En effet, le week end et en soirée, facebook permet via la messagerie instantanée (chat) et différée (inbox), les wall posts et les status, d’établir

Amy, 22 ans

le prolongement de la vie à l’école. Les teenagers continuent de vivre à la maison les événements de leur quotidien. Le lien avec le cercle d’amis et le suivi des “his- toires d’ado” est un aspect important de la vie des teenagers que facebook permet.

Etudiant-networker

Profil: Célibataire, Etudiante en économie Habite en chambre étudiante

Hobbies : Art, Sorties

Une journée typique:

8h – 12h : Selon le sérieux et la motiva- tion, présence aux cours universitaires, travail au domicile, ou… grasse matinée !

12h – 14h : Temps de midi. L’étudiant prend son déjeuner dans des lieux variés (snack, restaurant, chez lui, sur son campus ou à proximité), seul ou avec des amis. La variété des endroits et des personnes présentes contribuent déjà à l’élargissement du cercle de connais- sances.

14h – 18h : Présence en cours, travail au domicile ou en bibliothèque, activités de loisirs seul ou entre amis.

18h – 24h : Soirées casanières, sorties entre amis ou entre colocataires. Il s’agit d’un moment de la journée où les rencon- tres se font encore d’avantage.

l’étudiant reste en contact permanent avec ses amis d’enfance, des connaissances éloignées, les membres de sa famille ou en- core des rencontres récentes. Par rapport aux teenagers, la dimension de “réseau so- cial” prend tout son sens puisque le cercle de connaissances s’élargit d’avantage dès que l’on entre à l’université. Les services fa- cebook en vogue auprès des universitaires

sont identiques à ceux des teenagers. En plus de cela, tout particulièrement chez les étudiants, le fait de pouvoir Orgnaniser des events, de les promouvoir et de les il- lustrer en photos par la suite rencontre un énorme succès.

« Mes enfants m’ont inscrite sur facebook mais je ne m’y rend que rarement par

« Mes enfants m’ont inscrite sur facebook mais je ne m’y rend que rarement par manque de temps ».

Nathalie utilise facebook pour:

Rester en contact avec sa famille qui s’est dispersée dans le monde. Elle a ainsi de leurs nouvelles sans leur demander et peut voir les photos de leurs dernières va-

demander et peut voir les photos de leurs dernières va- « facebook est vraiment génial pour

« facebook est vraiment génial pour partager mes loisirs »

Pierre utilise facebook pour:

Partager ses passions avec ses amis, il poste souvent des photos et des vidéos de ses journées de rafting que ses amis com- mentent.

Nathalie, 42 ans

Corporate-carriériste

Profil: Mariée, 2 enfants, brand manager P&G

Habite dans une maison en périphérie. Hobbies : voyager, lire.

Une journée typique:

7h - 12h : Après un réveil matinal, Nathalie rejoint le bureau à 8h. Elle à deux rendez- vous avec des clients.

12h - 14h : Après un court repas de midi avec son supérieur, Nathalie retourne dans son bureau pour travailler sur plu- sieurs projets en cours.

14h - 18h : Nathalie, reçoit de nombreux coups de téléphone imprévus ainsi qu’un très grand nombre d’e-mails. Elle met fina- lement de coté ses dossiers pour répon- dre à ces demandes imprévues. Elle se rend ensuite à un staff meeting.

18h - 20h : C’est le moment le plus calme de la journée, Nathalie peut enfin se con- centrer sur ses deux projets et travailler efficacement pour ceux-ci.

20h - 22h : Nathalie rentre chez elle où elle rejoint ses enfants et son mari. Elle prépare le repas comme un soir sur deux.

22h - 24h : Elle dispose enfin d’un peu de temps pour elle. Cependant elle doit pré- parer ses affaires car elle part en voyage d’affaires le lendemain.

cances.

Echanger (inbox) de temps en temps avec ses quelques amis sur facebook et espionner ses enfants (ndlr : elle nous l’a confessé) !

Nathalie ne passe cependant que peu de temps sur facebook.

Paul, 35ans

Profil: Marié, 3 enfants, Peintre en bâtiment.

Travailleur

Habite dans un appartement en ville Hobbies : vélo, rafting avec ses amis, loisirs avec ses enfants

Une journée typique:

8h - 12h : Tous les matins, Pierre se rend à 8h sur son chantier du moment. Il y re- joint des collègues de travail avec qui il s’entend bien. Il travaille dur toute la mati- née.

12h - 14h : Pierre fait une pause déje- uner avec ses collègues, c’est le moment d’échanger sur leurs vies personnelles. L’entente est cordiale.

14h - 18h : L’après midi ressemble assez

à la matinée. Pierre travaille pendant 4 heures, la fatigue commence à se sentir.

18h - 20h : Pierre rentre chez lui et re- joint sa femme et ses enfants. Le repas est un moment convivial où tout le monde raconte sa journée.

20h - 22h : Il passe du temps en famille devant la télévision.

Communiquer avec ses collègues, amis et famille. Il utilise l’inbox et le wall pour envoyer des messages privés et publics à son cercle de connaissances.

Voir ce que font les autres, consulter

leurs photos, les messages échangés.

Une expérience sur mesure

Fidéliser Attirer Teenagers Travailleurs Etudiants Corporates
Fidéliser
Attirer
Teenagers
Travailleurs
Etudiants
Corporates

“ 4 profils pour un objectif double ”

Nous avons donc ciblé puis segmenté le marché des utilisateurs internet et nous pouvons maintenant adapter notre offre produit via un repositionnement global, d’une part du facebook actuel et d’autre part par le lancement d’un facebook corporate destiné aux carriéristes (student, travailleurs, mais surtout corpo- rates).

Comme nous allons le voir, ces offres (globales et ciblées) vont nous permettre d’atteindre notre objectif double défini au départ : attirer et fidéliser les utilisa- teurs facebook.

Le repositionnement de notre produit se concrétise dans un premier temps par une mise à jour globale du produit actuel. Comme facebook doit être utilisé par un large spectre d’utilisateurs et s’imposer comme une norme, il est normal que la mise à jour soit globale et nous permette ensuite une adaptation au cas par cas à l’aide de kits de paramétrage.

La mise à jour globale du produit consiste en la création de nouveaux services (VoIP, visioconférences, pages “quizz” per-

sonnalisables, échange de documents,

moteur de recherches youtube,

faire un outil ciblé et adapté aux profils suivants:

L’ajout de kits de paramétrage apportera à ces nouveautés la finition nécessaire pour en

) ainsi qu’en l’amélioration de ceux qui existent déjà (chat à plusieurs, intégration d’un

).

Les teenagers (qui représentent envi- ron 13,7% des utilisateurs belges, avec 297 000 profils enregistrés) utilisent facebook comme moyen d’expression de la personnalité qu’ils développent et comme un outil leur permettant de rester en contact avec ce qu’ils vivent à l’école avec leurs amis : “leurs histoires d’ado”.

Alors que le côté relationnel sera fa- cilité avec les moyens de communication précédemment citées, le renforcement de l’intégration de vidéos, l’ajout d’un onglet affichant le résultat des quizz dans la rubrique info du profil, l’ajout d’un jukebox (type myspace) et la pos- sibilité de mettre la chanson écoutée en statut viendront renforcer les possi- bilités d’expression et d’affirmation des jeunes.Ces mises à jour répondent aux attentes d’un adolescent enthousiaste ou spectateur (voir le profil de Baptiste) et constitueront par défaut le kit Teen- ager qui sera dorénavant proposé aux nouveaux utilisateurs âgés entre 13 et 17 ans. De plus, des préréglages seront aussi intégrés au kit afin de filtrer les informations qui semblent être les plus pertinentes pour un adolescent.

Tout ceci permettra de fidéliser les teenagers actuels et d’en attirer

d’autres puisque le bouche à oreille est très efficace dans les milieux scolaires.

Les étudiants (qui sont la cible histo- rique de facebook représentent 93% des utilisateurs et sont plus de 316 000 à se connecter sur facebook) se verront principalement offrir l’accès à des services facilitant leurs études, ce qui permet répondre aux attentes essentielles d’un étudiant networker et enthousiaste. Bien que les services précédemment cités leur soient aussi accessibles, les étudiants auront grâce au kit Student un accès préférentiel à un organizer (permettant la gestion des events, de deadlines et de dates d’examens), au partage et à l’édition de documents (à l’image d’un Google Doc, mais exploitant le VC avec Microsoft et se basant sur la suite Office) ainsi qu’à un doodle afin d’optimiser les rendez- vous de groupes. Il sera aussi possible d’envoyer et d’échanger des fichiers en temps réel. Ceci contribuera à la fidéli- sation de nos utilisateurs étudiants qui auront alors accès à une large palette de services couvrant la majeure partie de leurs activités.

Les travailleurs, ont un profil plus large et moins spécifique que les autres. Les caractéristiques psychographiques

(enthousiaste, spectateur et networker) des travailleurs se retrouvant dans les autres profils ciblés, l’accès aux servic- es proposés aux teenagers, aux étudi- ants et aux corporates (voir ci-dessous) sera donc suffisant.

Comme le kit travailleurs est des- tiné à des personnes plus âgées, son réglage de base sera moins élaboré et le kit s’apparentera plus à un assis- tant de configuration qui permettra dès la première prise en main de mas- quer certaines applications et d’en sé- lectionner d’autres. Nous voulons ainsi laisser à l’utilisateur la possibilité de choisir les applications qui l’intéressent tout en veillant cependant à renforcer le filtrage d’informations utiles. En ef- fet, à titre d’exemple, les résultats des quizz auxquels les enfants répondent n’auront que peu d’intérêt pour les adul- tes et nous désirons par défaut cacher ce genre d’informations.

La qualité de nos services et la pos- sibilité de les paramétrer précisément contribueront à la fidélisation des utilisa- teurs. Il sera par contre utile d’attirer de nouveaux internautes à l’aide d’une cam- pagne publicitaire ciblée et efficace.

Corporate En plus d’un repositionnement global du produit actuel visant à attirer et fidéliser certains

Corporate

Corporate En plus d’un repositionnement global du produit actuel visant à attirer et fidéliser certains profils

En plus d’un repositionnement global du produit actuel visant à attirer et fidéliser certains profils d’utilisateurs, notre plan mar- keting suggère l’introduction d’un nouveau produit répondant spécifiquement aux attentes des utilisateurs carriéristes. Ainsi, les corporates (mais aussi les students) répondant à cette segmentation psychographique pourront dorénavant avoir accès au facebook Corporate, un outil simple et orienté business.

Puisque le produit n’a jamais tenu compte d’une segmentation de mar- ché, il n’est pas encore adapté aux util- isateurs carriéristes (profil corporate essentiellement, voir Pierre) et le lance- ment de facebook Corporate est la so- lution à cette lacune ; d’autant plus que les corporate semblent - timidement - s’intéresser aux réseaux sociaux (Linke- dIn ou Viadeo notamment). Facebook pourrait ainsi reprendre des parts de marché encore naissantes et mal exploi- tées mais aussi séduire les étudiants sur le point d’accéder au marché du travail et prenant à cœur les opportunités de carrière.

Pour cela, nous avons pensé aux at- tentes que peuvent avoir ces cibles en terme de social networking. Le fil con- ducteur serait de faciliter la commu- nication entre professionnels tout en gardant l’identité de facebook, à savoir un réseau social performant, simple et qui ne demande que peu de temps (res- source rare et précieuse pour un corpo- rate carriériste) pour être utilisé et pris en main.

La force de notre produit serait de pouvoir informer activement l’utilisateur même s’il décide de rester passif. En effet, en se connectant simplement, il pourra recevoir les informations qu’il a jugées pertinentes sans avoir à les cher- cher à nouveau (comme les feeds actu- els) alors que d’autres réseaux comme LinkedIn sont passifs et ne donnent au- cune information dès le log in.

L’implémentation des services utilis-

ables au quotidien visera à rendre très vite notre produit indispensable. En ef- fet, à la manière d’une Google Page personnalisée, il sera possible de para- métrer ses flux RSS, recevoir les infor- mations économiques en temps réel, suivre l’actualité ciblée sur ses cen- tres d’intérêts et consulter des pages d’entreprises.

Il sera également possible d’exporter les fiches électroniques (Vcard) de tout ses contacts et de les synchroniser par la suite avec son ordinateur ou son télé- phone afin d’avoir un carnet d’adresses mis à jour en permanence par les membres qui le composent. La possi- bilité d’uploader et d’échanger des CV, des brochures professionnelles et ses présentations permettra à l’utilisateur de promouvoir facilement ses qualifica- tions, ses activités et ses projets.

Enfin, la fonction principale de ce produit sera de pouvoir rester en contact aussi bien avec les membres internes de l’entreprise qu’avec le monde extérieur.

Pour l’interne, facebook n’a pas pour vocation de remplacer les réseaux Intra- net des entreprises mais plutôt d’ajouter une touche de fantaisie et de distraction dans un cadre sérieux et fiable : le part- age réglementé d’informations person- nelles entre collègues.

Quant à la communication avec l’extérieur, facebook corporate per- mettra de rester en contact avec d’anciens collègues, avec des employés ou des employeurs potentiels, des pr- estataires mais aussi avec toutes les

connaissances professionnelles qu’un carriériste est amené à rencontrer. Le postage d’offres d’emploi viendra aussi renforcer la communication entre le car- riériste et le monde du travail.

Bien sûr, l’ensemble de ces services existe sur d’autres réseaux sociaux, mais de manière éparpillée. Notre volon- té est d’utiliser la taille de notre réseau social et de rassembler un ensemble de fonctions utiles et performantes autour d’un unique produit simple et efficace :

facebook corporate.

La concentration de ces services au- tour de facebook Corporate dispensera nos utilisateurs carriéristes de nom- breuses inscriptions sur différents ré- seaux sociaux et lui offrira une expéri- ence unique sur mesure.

Politique de communication

Communication continue

Facebook a connu de nombreuses mauvaises expériences avec la presse qui a décriée sa politique de gestion de la vie privée. Afin de rémédier à ces dérives qui étaient en grande partie dues au manque de communication de facebook avec la presse et le grand public, 3 outils vont être développés

Les communiqués de presse, L’ensemble des principaux média et tous ceux qui s’inscriront sur la plate-forme média de facebook recevront des communiqués de presse afin de les garder informer.

Les dossiers de presse, Lors de lancements importants comme Facebook Corporate ou des kits du facebook classic la presse recevra des dossier complet présentant les produits.

Les keynotes, Ce sont des présentations filmées ou la presse sera invitée qui seront effectuées deux fois par an.

Communication ponctuelle promotionelle

Campagne n°1

Question : Comment attirer ceux qui ne sont pas sur facebook ?

Réponse : En leur montrant que fa- cebook facilitera leurs interactions et leur communication : promouvoir les avantages de la plateforme.

Baseline : « Keeping you connected to your real life ».

Type : Street marketing

Comment : En proposant une cam- pagne de street marketing en deux étapes.

Etape 1 : Teasing

Etape 2 : Affiches

Campagne n°2 :

Campagne n°3 :

Question : Comment attirer les professionnels sur la plateforme ?

Question : Comment fidéliser les util- isateurs actuel de facebook ?

Réponse : En développant un inté- rêt directement lié à leur travail. Facebook doit être présenté com- me un outil utile et non une perte de temps.

Réponse : En plus de l’objectif de cré- ation d’une norme, en tissant un lien émotionnel entre facebook et eux. Ceci les rendant plus enclin à l’utiliser plutôt qu’un concurent.

Baseline : « Business flows better with facebook ».

Baseline : « Life flows better with fa- cebook ».

Type : On-site marketing

Type : Online buzz

Comment : En aménageant un es- pace promotionnel temporaire dans les entreprises afin de pousser une partie des travailleurs à s’inscire et de les ac- compagner dans ce processus. Ceux- ci joueront ensuite le rôle de leader d’opinion.

Comment : Lancement d’un concours de publicité vidéo ayant pour thème face- book et son slogan : « Life flows better with facebook ». L’objectif étant de tiser un lien émotionnel fort entre les créateurs et la plateforme.

étant de tiser un lien émotionnel fort entre les créateurs et la plateforme. Life flows better
étant de tiser un lien émotionnel fort entre les créateurs et la plateforme. Life flows better
étant de tiser un lien émotionnel fort entre les créateurs et la plateforme. Life flows better

Conclusion

A travers la segmentation des utilisateurs et le ciblage, nous allons attirer et fidéliser les internautes.

Cela va se traduire par une mise à jour du produit contenant des améliorations globales et des kits desti- nés à des segments de marché particuliers. Ces kits, qui sont un ensemble de préréglages, permettront de transformer le cadre général en une expérience sur mesure pour l’utilisateur. Celui-ci deviendra alors un réel co-créateur de valeur.

De plus, avec le lancement de facebook corporate, il sera possible de s’attaquer à un nouveau seg- ment de marché à très fort potentiel.

Ces consommateurs cibles convaincus joueront alors le rôle de leader d’opinions en convainquant à leur tour leurs contemporains.

A plus long terme, Facebook devenant le norme du web social, il sera alors capable de générer des

revenus durables. Pour cela il faut agir maintenant et adopter la stratégie marketing. En s’affirmant comme leader dans la durée, ce sont de toutes autres perspectives qui s’ouvriront à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google?

à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook
à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook
à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook
à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook
à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook
à facebook. Pourquoi ne pas alors remettre en cause l’hyperpuissant Google? Life flows better with facebook

Bibliographie

Bibliographie

Articles en ligne

Knowledge@Wharton 2006, Connecting the Corporate Dots: Social Networks Reveal How Employees and Companies Operate [online], pp 4.

Knowledge@Wharton 2007, Google: In Search of Itself [online], pp 4.

Knowledge@Wharton 2009, How About Free? The Price Point That Is Turning Industries on Their Heads [online], pp 4.

Knowledge@Wharton 2006, MySpace, Facebook and Other Social Networking Sites: Hot Today, Gone Tomorrow? [online],

pp4.

The

new

York

times,

2009,

The

iPhone

Gold

Rush,

http://www.nytimes.com/2009/04/05/fashion/05iphone.

html?pagewanted=2&_r=2&em.

Michael Arrington 2008, Facebook May Be Growing Too Fast. And Hitting The Capital Markets Again [online], Available from: http://www.techcrunch.com/2008/10/31/facebooks-growing-problem/ [Accessed: 13.5.2009].

Alexandre Camden 2008, La publicité sur Facebook : des résultats non convaincants [online], Available from : http:// www.lesbonnesfrequentations.com/2008/01/13/la-publicite-sur-facebook-des-resultats-non-convaincants/ [Accessed:

13.5.2009].

Alex Iskold 2007, Facebook and The Myth Of Contextual Advertising [online], Available from : http://www.readwriteweb. com/archives/facebook_and_the_myth_of_contexual_advertising.php [Accessed: 13.5.2009].

2007, Mais au fait, comment Facebook se fait-il de l’argent ? [online], Available from : http://www.lepost.fr/arti- cle/2007/10/05/1031441_mais-au-fait-comment-facebook-se-fait-de-l-argent.html [Accessed: 13.5.2009].

Facebook 2009, Press room [online], Available from : http://www.facebook.com/press/info.php?statistics [Accessed:

13.5.2009].

Site internet

http://belgique.myspace.com/

http://fr.netlog.com/

http://www.linkedin.com/

https://twitter.com/

http://www.flickr.com/

http://www.crunchbase.com/company/facebook

Rapports

Faber Novel Consulting, 2007, Social Network websites: best practices from leading services, pp 79.

Thomas Langenberg et Alexander Schellong, 2005, Case study ASW.COM – Monetizing Connectivity?,Harvard Business School, pp 20.

Interactive Advertising Bureau, 2009, Internet Advertising Revenue Report, pp 21.

Accenture, 2009, Solvay Business Game Marketing case, pp 15.

SPF économie, 2007, La Belgique – Chiffres clés, pp 44.

Communiqué de presse

Eurostat, 2009, Conférence ministérielle de Bologne, pp 5.

InteraCT-EDHEC Business School, 2008, La co-création de valeur avec le consommateur Une analyse au travers du cas «Meetic», pp 14.

Interview

Moise Levi, Investisseur en IT.

Blog

Frédéric CAVAZZA 2007, ‘FredCavazza.net’ [online], Pourquoi je ne crois plus en Facebook, 14th November, Available from:

http://www.fredcavazza.net/2007/11/14/pourquoi-je-ne-crois-plus-en-facebook/ [Accessed: 13.5.2009].

Frédéric CAVAZZA 2007, ‘FredCavazza.net’ [online], Facebook cherche encore son modèle publicitaire, 3rd December, Available from: http://www.fredcavazza.net/2007/12/03/facebook-cherche-encore-son-modele-publicitaire/ [Ac- cessed: 13.5.2009].

New York Times 2007, Coke Is Holding Off on Sipping Facebook’s Beacon, 30th November, Available from : http://bits. blogs.nytimes.com/2007/11/30/coke-is-holding-off-on-sipping-facebooks-beacon/ [Accessed: 13.5.2009].

Oxyweb blog team 2008, The Oxyweb blog [online], World map of social networks around the world , 19th November, http://www.oxyweb.co.uk/blog/socialnetworkmapoftheworld.php [Accessed: 13.5.2009].

Annexes

Annexes

Evolution du Web

Evolution du Web et des connections sociales à travers celui-ci

du Web et des connections sociales à travers celui-ci Source : http://lh3.ggpht.com/_ sHu1evjhhTM/R5nUZRPQGwI/
du Web et des connections sociales à travers celui-ci Source : http://lh3.ggpht.com/_ sHu1evjhhTM/R5nUZRPQGwI/

Source : http://lh3.ggpht.com/_

sHu1evjhhTM/R5nUZRPQGwI/

AAAAAAAAA70/6Rd9Ta224Zo/

s288/web3_web2_web_semantique.

gif.jpg

Analyse de l’évolution de l’internet

Le top 20 du traffic internet en Belgique : Basé sur Google ad Planner

Afin de réaliser une analyse basée sur des valeurs certaines, nous allons tenter systématiquement d’utiliser deux sources quantitatives, à savoir Google Ad Planner et Alexa.com, en ce qui concerne les données de fréquentation et autres statisitques . Néanmoins, les sites détenus pas Google ne sont pas disponible sur Google Ad Planner. Dans ce cas, nous n’utilisons donc que Alexa.com .

1

Google

Moteur de recherhce

2

Windows Live

E-mail & moteur de recherche

3

Facebook

Social Networking

4

Microsoft Network (MSN)

Moteur de recherche & Dialup acces

5

Wikipedia

Online open encyclopédie

6

Microsoft Corporation

Moteur de recherche & Dialup acces

7

Yahoo

Moteur de recherche,e-mail, Chatrooms,clubs

8

Mozilla

Page d'acceuil du navigateur Firefox

9

Ebay

Achats & Ventes par enchère

10

Skynet

Fournisseur d'acces ADSL,télécome,télévision

11

Netlog

Social Networking

12

Telenet

Fournisseur d'acces ADSL,télécome,télévision

13

Skyrock

Blogsite

14

Free

Fournisseur d'acces ADSL & Bas débit

15

Truvo

Site publicitaire & Marketing

16

Dailymotion

Watch, Upload & share Video

17

commentcamarche.com

Forum & communauté

18

PartyPoker

Play online poker

19

hln.be

Newspaper

20

Kapaza! België

Site publicitaire

Source : https://www.google.com/adplanner/

Le top 20 du traffic internet en Belgique ( Basé sur le site Alexa.com )

1

Google

Moteur de recherhce

2

Windows Live

E-mail & moteur de recherche

3

Facebook

Social Networking

4

Youtube

Watch, Upload & share Video

5

Skyrock

Blogsite

6

Microsoft Network (MSN)

Moteur de recherche & Dialup acces

7

Netlog

Social Networking

8

Yahoo

Moteur de recherche,e-mail, Chatrooms,clubs

9

Ebay Belgium

Achats & Ventes par enchère

10

Wikipedia

Online open encyclopédie

11

Dailymotion

Watch, Upload & share Video

12

PartyPoker

Play online poker

13

Free

Fournisseur d'acces ADSL & Bas débit

14

Blogger

Blogsite

15

Skynet

Fournisseur d'acces ADSL & Bas débit

16

Youporn

Watch, Upload & share Video(pornoindustry)

17

Microsoft Corporation

Main sie for product information, support & news

18

Mobistar

Fournisseur de télécome(GSM,ADSL,etc)

19

Kapaza! België

Site publicitaire

20

Jeuxvideo.com

Communaute pour les jeux video

Top 5 mondial des sites les plus visités

Communaute pour les jeux video Top 5 mondial des sites les plus visités Life flows better
Communaute pour les jeux video Top 5 mondial des sites les plus visités Life flows better
Communaute pour les jeux video Top 5 mondial des sites les plus visités Life flows better

Analyse du secteur du social networking

Classement du top 10 mondial des sites de social networking

 

Site name

Estimated visitor (30days peri- ode)

Page views (30days periode)

1

Facebook.com

280M

100B

2

Myspace.com

120M

49B

3

Hi5.com

50M

12B

4

Friendster.com

34M

9.5B

5

Linkedin.com

29M

1.3B

6

Twitter.com

21M

1.4B

7

Tagged.com

19M

5.2B

8

Xiaonei.com

19M

3.7B

9

Netlog.com

17M

4.4B

10

51.com

16M

1.4B

Source : https://www.google.com/adplanner/

Analyse du secteur des sites de social networking : Etude comparative de certaines élé- ments - Le top 5 (Alexa.com)

comparative de certaines élé- ments - Le top 5 (Alexa.com) Bounce rate = le taux de
comparative de certaines élé- ments - Le top 5 (Alexa.com) Bounce rate = le taux de

Bounce rate = le taux de rebond étant le nombre de visiteur qui quitte le site une fois arrivé sur la première page du site divisé par le nombre de visiteur totaux

page du site divisé par le nombre de visiteur totaux Analyse du secteur des sites de
page du site divisé par le nombre de visiteur totaux Analyse du secteur des sites de

Analyse du secteur des sites de social networking : Le Top 5 belge

 

Site name

Estimated visitor (30days periode)

Page views (30days peri- ode)

1

Facebook.com

2.9M

1.7B

2

Netlog.com

1.1M

720M

3

Myspace.com

520k

42M

4

Linternaute.com

420k

13M

5

Linkedin.com

220k

11M

Source : https://www.google.com/adplanner/

Evolution du nombre de visites journalières Facebook Belgique

du nombre de visites journalières Facebook Belgique Netlog Belgique mySpace Belgique L’internaute Belgique
Netlog Belgique
Netlog Belgique
mySpace Belgique
mySpace Belgique
L’internaute Belgique
L’internaute Belgique
Linked In
Linked In

Source : https://www.google.com/adplanner/

Facebook

Description de l’entreprise

Mark Zuckerberg a crée Facebook avec ses compagnons de chambre pendant qu’il étudiait à Harvard. L’entreprisse, fondée le 4 février 2004, avait comme premier objectif d’offrir un réseau social aux seuls étudiants de Harvard. Après 1 mois seule- ment, le succès était tel que le réseau a ouvert ses inscriptions aux étudiants des autres grandes universités américaines (Stanford, Yale, etc.)

Aujourd’hui le réseau social accueil toute personne âgé de plus de 13 ans. L’entreprise emploie un peu plus de 700 per - sonnes et totalise un chiffre d’affaire de 300 millions de dollars pour 2008. Malheureusement, malgré la croissance fulgu- rante de ce réseau social, l’entreprisse n’arrive toujours pas à faire des bénéfices et ceci dans un cadre qui se révèle de plus en plus dramatique car les coûts ne font qu’augmenter (Serveurs, maintenance, bande passante, etc. ). Facebook est donc aujourd’hui financé en partie grâce aux différents fonds qui ont été levés depuis sa création, ce qui menacerait sa survie sur le long terme si aucune mesure n’est prise.

Développer une application sur facebook, rien de très compliqué !

Le developpement d’une application nécessite le téléchargement du kit de programmation disponible sur la page developer du site (http://www.facebook.com/developers). Dans ce kit nous pouvons trouver des librairies pour 3 languages de program- mation crés spécifiquement pour la plateforme : FBML (Facebook Markup Language), le FQL (Facebook Query Language) et encore le FBJS (Facebook Javascript). S’ajoutent à cela de nombreuses librairies qui permettent à tous les types de program- meurs de pouvoir aisément développer une application pour la plateforme.

Une fois l’applicaiton crée, il suffit de l’héberger sur un serveur personnel (ce qui peut représenter un coût non négligable dans la mesure où l’application peut avoir du succès) et de lier celle-ci à la plateforme grâce au module developer.

L’utilisateur pourra ensuite utiliser l’application et l’envoyer à ses amis. Une fois l’applicaion acceptée par l’utilisateur celle-ci grâce au FQL sera mesure de récupérer presque toutes les informations postées sur son profil.

Comment facebook gagne-t-il de l’argent ?

Nous pouvons discerner 5 types de produits :

Les bannières publicitaires : Celles-ci sont assez controversées quant à leur ciblage, mais malgré leur taux de clics extrêmement faible (0,01 à 0,05 %) nous avons constaté que certains annonceur constatait un taux de conversion plus important qu’avec des annonces classiques.

Les groupes sponsorisés : Considérés comme une des plus grande source de revenu de Facebook, ces groupes sont un excellent outil marketing pour les grandes entreprisse qui payent jusqu’à 300.000€ par trimestre pour un groupe augmentant la visiblité de la marque auprès des utilisateurs.

Les flyers : Pour 10€, l’annonceur a droit à 5000 affichages d’un flyers divisé entre des utilisateurs sélectionnés selon une série de critères précis.

Les publicités dans les « news-feed » : Cette fonctionnalité n’a pour le moment que très peu de succès et ternis “ l’expérience utilisateur “ car ces publicités sont trop intrusives.

Les gifts : Facturés 1$, ce sont de simples cadeaux virtuels qui peuvent être offert à des amis.

Vente des bases de données : Aucun chiffre n’est disponible sur le sujet, néanmoins il est connu que Facebook vend les données dépersonnalisées des utilisateurs.

Aucune des sources de revenu ne fait directement appel aux finances de l’utilisateur “ standard ” exepté les gifts. Il est donc important de souligner que pour le moment l’entreprise ne cherche pas à générer de l’argent sur ces utilisateurs.

Malheureusement, malgré la croissance fulgurante de ce réseau social, l’entreprisse n’arrive toujours pas à faire des bénéfices et ceci dans un cadre qui se révèle de plus en plus dramatique car les coûts ne font qu’augmenter (Serveurs, main- tenance, bande passante, etc. ). Facebook est donc aujourd’hui financé en partie grâce aux différents fonds qui ont été levés depuis sa création, ce qui menacerait sa survie sur le long terme si aucune mesure n’est prise.

Description détaillé : 5 réseaux sociaux

Twitter

Fonctionnalité principale : Permet uniquement aux inter- nautes de partager leurs pensées grâce à des messag- es de la taille d’un SMS.

Fonctionnalité annexe : Messagerie différée

Template : Différents templates sont proposé et sont eux-même personnalisables mais aucune modification de la structure n’est possible.

Langue : Anglais et Japonais

Confidentialité : Peu d’options de confidentialité

Module payant : Aucun

Remarques : Aucun contrôle du contenu (Mon profil a été suivit 2 minutes après mon inscription par un compte à caractère pornographique)

Flickr (Powered by Yahoo )

Fonctionnalité principale : Permet aux internautes de partager gratuitement leurs photos (Limitation à 100Mo d’upload pour 2 mois)

Fonctionnalité annexes : Groupes pour partage de photo et discutions, messageries différée, Liste d’amis

Templates : Fixe

Langue : Anglais, Français, Chinois, Japonais, Allemand, Espagnol, Portugais, Italien

Confidentialité : Diverses options de confidentialités as- sez poussées au niveau des photos

Module payant : 25$/an pour enlever toute limitation d’upload.

Remarques : Le site propose la mise en ligne de tout type de contenu (Contenu adulte), néanmoins le système SafeSearch est activé par défaut

mySpace :

Fonctionnalité principale : Création d’une page person- nelle publique ou privée de type Blog. mySpace est claire- ment orienté vers le publipostage de musique et vidéos.

Fonctionnalité annexes : Messagerie différée très com- plète, profil public, système de recherche utilisateur par critères (rencontre), forum

Templates : Interface personnalisable sur base d’un Tem- plate modulable

Langue : Nombreuses langues

Confidentialité : Limitée car système de blog visible par tous. 3 niveau de confidentialité : Amis, + 18ans, tout le monde par critères.

Module payant : Aucun

Remarques : Confirmation par mail requise avant tout accès à un compte.

Linked In :

Fonctionnalité principale : Création d’une page person- nelle on-line publique et privée (format CV)

Fonctionnalité annexes : Messagerie différée, groupes (Universités, Alumni,…), système de page pour les entre-

prise assez poussé avec des adhésion, statistique, op- portunité de carrière, organigramme automatique. La plateforme semble pouvoir être édité automatiquement par Oracle si cette plateforme est présente au sein de l’entreprise ( cf : Panasonic )

Templates : Fixe

Langue : Français, Anglais, Allemand, Espagnol

Confidentialité : Réglage très fin des différents paramètres, on autorise des actions à la place de limiter les possibilités.

Module payant : Publication d’annonces d’emplois, En- quêtes ciblées, crédit ???

Remarques : Design des pages publiques personnelles un peu sobre sans aucune mise en valeur de certains élé- ments. Génération automatique de CV au format PDF.

Netlog :

Fonctionnalité principale : Création d’une page person- nelle publique ou privée de type Blog

Fonctionnalité annexes : Messagerie différée , système de groupes poussé avec des restriction d’accès (Ex : Que femme ), Système « trust » pour vérifier l’identité grâce à un code envoyé par SMS, Profil public et privé, système de recherche utilisateurs ( rencontre )

Templates : Interface personnalisable sur base d’un Tem- plate fixe

Langue : Nombreuses langues

Confidentialité : Système de confidentialité personnalis- able facilement avec divers mode préprogrammé suiv- ant le profil utilisateur : Découvrir de nouvelle personne, garder le contact avec des amis, niveau de confidenti- alité élevé.

Module payant : Système de « Spotz » ou crédit qui per- mettent de publier ses articles et/ou photos dans une sorte de Spotlight visible aisément par tous sur la page d’accueil du site.

Remarques : De nouveaux modules sont constamment en développement : Les jeux et les groupes sont deux nouveaux modules développé très récemment.

Pyramide des ages

Source: SPF économie Hypothèses: Constance de la population entre 2007 et 2011, référence: 10.500.000 en 2007

Tableau 1 - SPF économie

 

Age

Population

%

Ratio Corporate

Nb corporate

0

- 4 ans

525.041

5,46%

 

5

- 9 ans

527.741

5,49%

10

- 14 ans

552.534

5,74%

15

- 19 ans

594.166

6,18%

20

- 24 ans

570.922

5,94%

25

- 29 ans

594.373

6,18%

41,30%

245.476

30

- 34 ans

595.955

6,20%

41,30%

246.129

35

- 39 ans

677.333

7,04%

35,50%

240.453

40

- 44 ans

736.019

7,65%

35,50%

261.287

45

- 49 ans

733.785

7,63%

25,60%

187.849

50

- 54 ans

678.370

7,05%

25,60%

173.663

55

- 59 ans

622.210

6,47%

Total Total index ref Ratio

1.354.857

60

- 64 ans

542.245

5,64%

1.479.044

65

- 69 ans

425.476

4,42%

33,74%

70

- 74 ans

416.288

4,33%

 

75

- 79 ans

373.958

3,89%

80

- 84 ans

265.714

2,76%

85

- 89 ans

134.593

1,40%

90 ans et plus

51.652

0,54%

 

Total

9.618.375

100,00%

Population ref

10.500.000

109,17%

 

Ecart

881.625

9,17%

Après avoir repris les données de SPF économie, celles-ci ont étés harmonisées par rapport à la population de référence afin de supprimer les écarts. Puis sur base du nombre de personne ayant un diplôme de second cycle dans la vie active (ratio corporate), nous avons défini le nombre de corporate par tranche d’âge.

Tableau 2 - Développement avec hypothèse de répartition homogène dans une tranche d’age SPF économie

 

Age

Population

%

Population indexée sur ref

0 - 9 ans

1.052.782

10,95%

1.149.281

Moyenne 10->14ans

110.507

10

- 12 ans

331.520

3,45%

361.908

Moyenne 15->19ans

118.833

13

- 17 ans

577.513

6,00%

630.448

Moyenne 20->24ans Moyenne 25->29ans

114.184

118.875

18

- 25 ans

927.463

9,64%

1.012.475

26

- 54 ans

3.896.960

40,52%

4.254.158

55+

2.832.136

29,45%

3.091.731

 

Total

9.618.375

100,00%

10.500.000

Population ref

10.500.000

109,17%

10.500.000

 

Ecart

881.625

9,17%

0

Les tranches d’âge fournies par SPF économie ont ici étés adaptées à celles fournies par facebook.

Accès à internet

 

1997

1998

1999

2000

2001

Population Belge Utilisateurs d'Internet (x 1000) Utilisateurs d'Internet pour 100 habitants Utilisateurs d'Internet %.

10.204.082

10.256.410

10.218.978

10.238.908

10.256.410

500

800

1.400

3.000

3.200

5

8

14

29

31

4,9%

7,8%

13,7%

29,3%

31,2%

 

2002

2003

2004

2005

2006

2007*

 

10.365.854

10.362.694

10.344.828

10.503.282

10.437.262

10.500.000

 

3.400

4.000

4.200

4.800

5.490

33

39

41

46

53

60

32,8%

38,6%

40,6%

45,7%

52,6%

60,0%

Population Belge ayant accès à internet, source: SPF économie.

Hypothèses sur la pénétration d’internet en fonction des tranches d’age

Hypothèses sur la Pénétration d’internet en fonction de la classe

 

Age

Pénétration

Classe

Pénétration

0 - 9 ans

-

Teenager

80%

10

- 12 ans

80%

Etudiants

80%

13

- 17 ans

80%

Corporate

80%

18

- 25 ans

80%

Travailleurs

60%

26

- 54 ans

60%

55+

50%

Ces hypothèses ont étés déterminés en se basant sur un rapport de SPF économie montrant la pénétration d’internet en fonc- tion du type de foyer. L’évaluation a donc été évidente pour les étudiants et travailleurs, cependant celle-ci est plus incertaine pour les autres classes.

Segmentation

Tableau 3 - Segmentation classes 1

Classe

Age

Pop

% de la pop

% Web pénétration

Pop web

Babies

0 - 9 ans 10 - 12 ans 13 - 17 ans

1.149.281

10,9%

-

-

Young

361.908

3,4%

-

-

Teenagers

630.448

6,0%

80,0%

504.359

Etudiants/Jeunes

18

- 25 ans

1.012.475

9,6%

80,0%

809.980

travailleurs

Etudiants

425.239

4,0%

-

-

Travaileurs

587.235

5,6%

-

-

Travailleurs/ corpo- rate

26

- 54 ans

4.254.158

40,5%

60,0%

2.552.495

Travailleurs

2.775.114

26,4%

-

-

Corporate

1.479.044

14,1%

-

-

Anciens

55+

3.091.731

29,4%

50,0%

1.545.865

Total

All

10.500.000

100,0%

5.412.699

Les informations du tableau 2 et de la pénétration d’internet en fonction de la classe ont ici étés mis ensemble afin de déter- miner la population web de chaque classe.

Tableau 4 - Segmentation classes 2

Classe

Age

Pop

% web pénétration

Pop web

Teenagers

13 - 17 ans 18 - 25 ans 26 - 54 ans 18 - 54 All

630.448

80,00%

504.359

Etudiants

425.239

80,00%

340.192

Corporate

1.479.044

80,00%

1.183.235

Travaileurs

3.362.349

60,00%

2.017.409

Total cible

5.897.081

68,60%

4.045.195

Les informations pertinentes du tableau 3 ont ici étés résumées.

Nombre d’inscrit sur facebook

Age/Sexe

H

F

Non déclaré

Total

% du total Facebook

13

- 17 ans

125.080

171.960

40

297.080

13,3%

18

- 25 ans

340.900

394.840

17.820

753.560

33,8%

26

- 34 ans

291.820

302.460

4.540

598.820

26,8%

35

- 44 ans

172.600

163.240

13.680

349.520

15,7%

45

- 54 ans

78.720

78.880

80

157.680

7,1%

55+

40.080

32.620

2.040

74.740

3,3%

Total % du total Facebook

1.049.200

1.144.000

38.200

2.231.400

100,0%

47,0%

51,3%

1,7%

100,0%

Source: facebook.

Pénétration de facebook 2009

 

Age

Web pop

Facebook Pop

% Pénétration

13

- 17 ans

504.359

297.080

58,90%

18

- 25 ans

809.980

753.560

93,03%

26

- 54 ans

2.552.495

1.106.020

43,33%

55+

1.545.865

74.740

4,83%

 

Total

5.412.699

2.231.400

41,23%

Ce tableau reprend les données fournies par facebook et les information du tableau 3 afin d’évaluer le taux de pénétration de facebook par rapport à l’ensemble des utilisateurs d’internet en fonction de leur âge.

Classe

Web pop

Facebook pop

% Pénétration

Teenager

504.359

297.080

58,90%

Etudiants

340.192

316.495

93,03%

Corporate

1.183.235

376.047

31,78%

Travailleurs

2.017.409

1.167.038

57,85%

Total

4.045.195

2.156.660

53,31%

Ce tableau reprend les données fournies par facebook et les information du tableau 4 afin d’évaluer le taux de pénétration de facebook par rapport à l’ensemble des utilisateurs d’internet en fonction de leur classe.

arbre de segmentation

Belgique online Enfant Teen Etudiant Corporate Travailleur Senior Enthou- Specta- Enthou- Specta- Enthou-
Belgique online
Enfant
Teen
Etudiant
Corporate
Travailleur
Senior
Enthou-
Specta-
Enthou-
Specta-
Enthou-
Specta-
L’érudit
Le clas-
Enthou-
Specta-
Le clas-
L’érudit
siaste
teur
siaste
teur
siaste
teur
sique
siaste
teur
sique
Net-
Car-
Car-
Net-
Car-
Specta-
worker
riériste
riériste
worker
riériste
teur
Le clas-
L’érudit
sique

Positionnement

Traduction de l’influencea des kits sur le postionnement.

Communication privée

Interraction de l’interface profesionnelle Publipostage Visibilité de la vie privée photo/Video
Interraction
de l’interface
profesionnelle
Publipostage
Visibilité de la
vie privée
photo/Video

Personnalisation

Création de nouvelle connaissance

Personnalisation Création de nouvelle connaissance Kit teenager Kit Student Communication privée Interraction

Kit teenager

Création de nouvelle connaissance Kit teenager Kit Student Communication privée Interraction de

Kit Student

Communication privée

Interraction de l’interface profesionnelle Publipostage Visibilité de la vie privée photo/Video
Interraction
de l’interface
profesionnelle
Publipostage
Visibilité de la
vie privée
photo/Video

Personnalisation

Création de nouvelle connaissance

photo/Video Personnalisation Création de nouvelle connaissance Kit Corporate Life flows better with facebook 31

Kit Corporate

Politique de communication

Communication continue

Facebook a connu de nombreuses mauvaises expériences avec la presse qui a décriée sa politique de gestion de la vie privée. Afin de rémédier à ces dérives qui étaient en grande partie dues au manque de communication de facebook avec la presse et le grand public, 3 outils vont être développés

Les communiqués de presse, L’ensemble des principaux média et tous ceux qui s’inscriront sur la plate-forme média de facebook recevront des communiqués de presse afin de les garder informer.

Les dossiers de presse, Lors de lancements importants comme Facebook Corporate ou des kits du facebook classic la presse recevra des dossier complet présentant les produits.

Les keynotes, Ce sont des présentations filmées ou la presse sera invitée qui seront effectuées deux fois par an.

Communication ponctuelle promotionelle

Campagne 1

Trois buts (par ordre d’importance):

1. Tous les segments que l’on veut attirer sur facebook (teenager enthousiaste et travailleurs) doivent se reconnaître dans la campagne.

2. La campagne doit aussi laisser penser que facebook s’adresse à tout le monde: idée de la norme de communication. Il faut donc aussi inclure des porfils qui serait exclus de la première cible mais représentatifs de la population de facebook (Etudiants).

3. De plus les carriéristes étant visés, par facebook corporate ils ne devrait pas non plus être exclus, ce serait prendre le risque de leur laisser penser que facebook n’est pas pour eux alors qu’un nouveau produit leur étant destiné: facebook corporate va être lancé.

La campagne en elle-même :

Question : Comment attirer des personnes qui ne sont pas sur facebook ?

Réponse : En leur montrant que facebook facilitera leur interactions : promouvoir les avantages de la plateforme.

Baseline : « Keeping you connected to your real life ».

Type : Street marketing

Comment : En proposant une campagne de street marketing en deux étapes.

Etape 1 : Teasing

Il s’agit ici de rendre facebook visible tout en suscitant le mystère, l’interrogation. Les endroits clé des grandes villes Belges seront aménagés aux couleurs de facebook. Des rubans bleus facebook avec le logo seront tendues dans le ciel représentant une toile (voir visuel)

avec le logo seront tendues dans le ciel représentant une toile (voir visuel) Life flows better

Etape 2 : Affiches

Des affiches toujours en street marketing (pas billboard) seront accrochées. Sur celles-ci figureront des personne en ap- parence très différentes mais toutes de la cible expliquant ce qu’elle font sur facebook personal et quel avantage elle retire de la plateforme en une citation (voir visuel).

elle retire de la plateforme en une citation (voir visuel). Campagne 2 : • Question :

Campagne 2 :

Question : Comment attirer les professionnels jusque la quasi abscent de facebook sur la plateforme ?

Réponse : En leur faisant sentir leur intérêt directement sur leur lieu de travail. Facebook dois apparaître comme un outil utile pour eux et non une perte de temps.

Baseline : « Business flows better with facebook ».

Type : On-site marketing

Comment : En faisant appel aux plus grandes entreprises qui on déjà un réseau sur facebook et après une communication B2B avec elles. Il s’agit d’aménager certaines partie de leur bureaux avec du matériel promotionnel faisant sentir l’utilité pro- fessionnel et proposer aux personnes pendant leur temps creux de s’inscrire sur facebook pro avec leur collègues (séduits par le service ils joueront alors le rôle de leader d’opinion lançant le buzz).

Campagne 3 :

Question : Comment fidéliser les actuels utilisateurs de facebook ?

Réponse : En tissant un lien émotionnel entre eux et facebook les rendant plus enclin à utiliser cette plateforme plutôt qu’une autre.

Baseline : « Life flows better with facebook ».

Type : Online buzz

Comment : La campagne « Keeping you connected to your real life » aura déjà commencée de tisser ce lien émotionnel. Cette dernière campagne viendra donc le renforcer. Celle-ci par une vidéo et un marketing viral que facebook sait si bien faire mettra en scène des personnes se déplaçant facilement (roller, vélo, …) et leur fera exécuter des actions typiques du