Vous êtes sur la page 1sur 324

Mathématique • 1er cycle du secondaire

Manuel de l’élève C
Michel Coupal

CHENELIÈRE ÉDUCATION
Mathématique • 1er cycle du secondaire

Manuel C
Michel Coupal
À vos maths !
Mathématique, 1er cycle du secondaire Remerciements
Manuel C L’Éditeur remercie Sophie René de Cotret, professeure
au département de didactique de l’Université de
Michel Coupal Montréal, et Hassane Squalli, professeur au départe-
© 2006 Les Éditions de la Chenelière inc. ment de didactique de l’Université de Sherbrooke, qui ont
agi à titre de consultants pour la réalisation de cet
Éditrice : Valérie Tannier ouvrage.
Coordination : Denis Fallu, Pascale Mongeon, Geneviève Gagné
Révision linguistique : Nicole Blanchette Merci également à Claudia Corriveau, Karine Desautels,
Correction d’épreuves : Chantale Landry Brigitte Gascon, Dominic Gagnon, Lysanne Landry, Jean
Conception graphique : Catapulte Lepage et Étienne Rouleau pour leur aide. L’auteur tient
Illustration de la couverture : Fil et Julie à remercier tout spécialement Claude Boucher pour
Infographie : Alphatek ses conseils, son oreille et son expertise sans pareille.
Illustrations d’ambiance : Fil et Julie, Martin Goneau Merci Claude !
Illustrations techniques : Bertrand Lachance, Serge Rousseau Pour le soin qu’elles et ils ont porté à leur travail d’éva-
luation et pour leurs commentaires avisés sur la collec-
tion, l’Éditeur tient aussi à remercier Jean-François
Arbour, enseignant, C.S. Marguerite-Bourgeoys ;
Johanne Beaudoin, enseignante, English-Montréal
School Board ; Martin Bergeron, enseignant, C.S. des
Laurentides ; Louis Blanchard, enseignant, C.S. de la
Baie-James ; Christian Chaumont, enseignant, C.S. des
Monts et Marées ; Julie Deschênes, enseignante,
Séminaire de Sherbrooke ; Inés Escrivá, enseignante,
C.S. de la Seigneurie-des-Mille-Îles ; Marjolaine Gagné ;
Martin Gaudreault, enseignant, C.S. de Montréal ; Anne-
Marie Goyet, enseignante, Collège Sainte-Anne de
Lachine ; Martine Jacques, enseignante, Collège Saint-
Sacrement ; Francine Jasmin, enseignante, Académie
Lafontaine ; Brahim Miloudi, Ph. D. didactique des mathé-
matiques ; Mireille Salvetti, enseignante, C.S. des
Grandes-Seigneuries ; Nicolas Therrien, enseignant,
C.S. de Laval ; Mélanie Tremblay, enseignante,
C.S. Marie-Victorin.
Nous remercions tout particulièrement les éditions LEP,
Loisirs et Pédagogie – Suisse et CIIP, Conférence
Intercantonale de l’Instruction Publique de Suisse
romande de nous avoir autorisé à reprendre des activités
publiées dans leur collection Mathématiques 7-8-9 de
Michel Chastellain, Jacques-André Calame et Michel
Brêchet.

CHENELIÈRE ÉDUCATION

7001, boul. Saint-Laurent


Montréal (Québec)
Canada H2S 3E3
Téléphone : (514) 273-1066
Télécopieur : (514) 276-0324
info@cheneliere.ca
Tous droits réservés.
Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme et par
quelque procédé que ce soit, est interdite sans l’autorisation écrite
préalable de l’Éditeur.
ISBN 2-89242-974-9
Dépôt légal : 2e trimestre 2006
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Imprimé au Canada
2 3 4 5 ITIB 10 09 08 07 06
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada
par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie
de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour
l’édition de livres – Gestion SODEC.
Table
des matières

11 22
Les variables Vers la proportionnalité
Exploration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 Exploration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40

Section 1 – Le concept de variable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Section 1 – Les rapports et les taux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42


Séquence 1.1 Reconnaître les variables Séquence 1.1 Opération : comparaison . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
d’une situation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 Séquence 1.2 Les rapports . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
Séquence 1.2 Les situations à deux variables . . . . . . . . . . . . . . 8 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Séquence 1.3 Les taux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58
Bric à maths – Réinvestissement section 1 ................. 14
Séquence 1.4 La comparaison de rapports
et de taux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
Section 2 – La relation entre deux variables . . . . . . . . . 16 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
Séquence 2.1 L’influence d’une variable sur Séquence 1.5 Les taux unitaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
une autre variable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Bric à maths – Réinvestissement section 1 ................. 70
Séquence 2.2 La représentation graphique
d’une situation à deux variables . . . . . . . . . . . . 20
Section 2 – Les rapports et les taux constants . . . . . . 76
TIC – Les animations, une question de variables . . . . . . . . . 21 Séquence 2.1 Savoir décoder… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
Bric à maths – Réinvestissement section 2 ................. 26 Séquence 2.2 Le modèle proportionnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

TIC – Le tableur : un autre système de repérage . . . . . . . . . . 33 TIC – Proportionnalité et édition d’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94


Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 96
Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34 Séquence 2.3 D’autres situations à deux variables . . . . . . 98
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101
Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Option projet – Esprit d’entreprise ............................. 38 Bric à maths – Réinvestissement section 2 ................. 102

III
Section 3 – Résoudre une proportion . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110 Séquence 2.4 À chaque terme son rang . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181
Séquence 3.1 Une question de taux unitaire . . . . . . . . . . . . . 111 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114 Séquence 2.5 La représentation graphique . . . . . . . . . . . . . . . . . 186
Séquence 3.2 Une question d’extrêmes Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 189
et de moyens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 116
Bric à maths – Réinvestissement section 2 ................. 190
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121
Séquence 3.3 Les pourcentages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122 TIC – Calculer les termes d’une suite arithmétique . . . . . . 194
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127
Séquence 3.4 La relation de variation inverse . . . . . . . . . . . . . 129 Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196
Bric à maths – Réinvestissement section 3 ................. 135 Option projet – De la suite dans les idées ! . . . . . . . . . . . . . . . . . 198

Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144


Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
Option projet – Pour un monde équitable . . . . . . . . . . . . . . . . . 148

L’algèbre : un outil de
résolution de problèmes
Exploration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201
Des modèles mathématiques
Section 1 – Le langage algébrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202
Exploration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 Séquence 1.1 Un outil de résolution de problèmes . . . . 203
Section 1 – Une nature mathématique . . . . . . . . . . . . . . . . . 152 Séquence 1.2 Les constituants
Séquence 1.1 Vers un modèle mathématique . . . . . . . . . . . . 152 du langage algébrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 209
Séquence 1.2 Une suite naturelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 155
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 161 Séquence 1.3 Les termes semblables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 212
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 217
Bric à maths – Réinvestissement section 1 ................. 162 Séquence 1.4 La multiplication ou la division d’un
monôme par une constante . . . . . . . . . . . . . . . . . 218
Section 2 – Les suites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 222
Séquence 2.1 Les suites numériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166
Séquence 1.5 La multiplication de deux monômes
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168
de degré 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 204
Séquence 2.2 Les suites arithmétiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171
Séquence 1.6 Les expressions algébriques . . . . . . . . . . . . . . . . 229
Séquence 2.3 Le terme général ou la règle Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 231
d’une suite . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173
Séquence 1.7 La réduction d’expressions
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177
algébriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 233
TIC – Les compteurs informatiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 239

IV
Séquence 1.8 L’évaluation d’expressions
algébriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 242
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 245

Bric à maths – Réinvestissement section 1 ................. 246 Esprit d’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38


Pour un monde équitable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148
Section 2 – La résolution d’équations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 250 De la suite dans les idées ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 198
Projets d’avenir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 306
Séquence 2.1 Le concept d’équation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 250
Séquence 2.2 La méthode par tâtonnement . . . . . . . . . . . . . 253
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 254
Séquence 2.3 La méthode basée sur
les équations équivalentes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 255
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 262 Les animations, une question de variables . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Séquence 2.4 La méthode par recouvrement . . . . . . . . . . . . . 264 Le tableur : un autre système de repérage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265 Proportionnalité et édition d’image . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Séquence 2.5 La méthode graphique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 265 Les compteurs informatiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 269 Calculer les termes d’une suite arithmétique . . . . . . . . . . . . . . . . 194
Les champs dans une lettre type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 302
Bric à maths – Réinvestissement section 2 ................. 270

Section 3 – La mise en équation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 274


Séquence 3.1 Des mots à l’algèbre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 275
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 279
Séquence 3.2 De l’algèbre aux mots . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 281
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 284
Séquence 3.3 La relation d’égalité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 285
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 287
Séquence 3.4 La mise en équation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 288
Activités . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 294

Bric à maths – Réinvestissement section 3 ................. 296

Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 302


TIC – Les champs dans une lettre type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 302
Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
Option projet – Projets d’avenir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 306

V
La collection

La collection À vos maths ! propose quatre manuels pour le premier cycle du secondaire.
Chaque manuel est composé de chapitres qui s’articulent autour des trois principales phases
d’apprentissage : la préparation, la réalisation ainsi que l’intégration et le réinvestissement.
Dans ce manuel, tu trouveras quatre chapitres et un index.

L’organisation
d’un chapitre
La phase de préparation

L’ouverture du chapitre te propose une activité d’explo-


ration pour aborder de front le sujet principal du chapitre.
Cette activité te demande de recourir à tes connaissances
antérieures et t’amène à développer ta compétence à
Résoudre des situations-problèmes.
Cet encadré énumère les principaux concepts et processus
à l’étude dans le chapitre.
En lien avec l’Exploration, des questions d’ordre plus
général t’amènent à amorcer une réflexion sur des problé-
matiques auxquelles tu dois faire face dans différentes
sphères importantes de ta vie.

Le sommaire présente le contenu du chapitre en un


coup d’œil.

La phase de réalisation Ces questions t’amènent à construire le sens


des concepts et processus à l’étude.
Chaque chapitre est composé de plusieurs sections qui
portent sur un concept clé. Chaque section est divisée
en séquences d’apprentissage
et se termine par des activités Les rubriques Action ! te
du Bric à maths. permettent de mettre en
pratique tes conceptions
et de les valider.
Pour chacune des Action !,
des fiches intitulées
Une séquence d’apprentissage Plus d’action ! sont fournies
te permet de construire les concepts et dans les documents
processus à l’étude et de développer tes reproductibles.
compétences à l’aide du questionnement,
des situations d’application et des
encadrés théoriques. Diverses rubriques
enrichissent tes apprentissages.

VI
À la fin d’une séquence,
Un encadré théorique propose
des activités te sont
une synthèse des concepts et
proposées pour appliquer,
processus que tu as construits au fil
dans différents contextes,
d’une séquence d’apprentissage.
les concepts et processus
Ce type d’encadré, facilement
étudiés.
repérable, peut également t’être utile
lors de la révision des concepts
et processus.

La phase d’intégration et de réinvestissement Des situations tirées de


la vie courante t’amènent
à constater la place de la
À la fin de chaque section, mathématique dans ton
le Bric à maths te permet quotidien.
de réinvestir les concepts
et processus étudiés dans
l’ensemble des séquences de
la section et ainsi développer
tes compétences.
Pour chaque Bric à maths,
des fiches intitulées Un autre
bric à maths sont fournies
dans les documents
reproductibles.

À la fin d’un chapitre, tu peux faire le point et organiser tes connaissances selon
la méthode qui te semble la plus appropriée. Tu auras ainsi l’occasion de
développer ton esprit de synthèse.
L’Option projet est une belle occasion
de développer tes compétences à
l’aide d’une situation signifiante.
L’Option projet te permet de faire
preuve de créativité et d’autonomie
dans la réalisation d’une ou de
plusieurs tâches complexes.
Elle peut être réalisée en parallèle
avec le chapitre ou à tout moment
jugé opportun.

Une tâche intégratrice, qui reprend l’essentiel


des concepts et processus étudiés dans le
chapitre, t’offre une occasion de consolider
tes apprentissages.

VII
Les
rubriques Fait un rappel de l’Exploration présentée
en début de chapitre pour te permettre
Exploration
de prendre conscience de l’évolution Si les élèves des groupes 102,
de ta démarche et de tes apprentissages. 104, A213 et A215 continuent à
récupérer le même nombre de
bacs mais qu’ils les remplissent
au même pourcentage de capacité
Propose une définition qui vise à préciser
que celui de ta classe (voir ta
Constante : Dans une situation, un concept présenté dans le manuel ou à
faire un retour sur des savoirs à l’étude
réponse à la question de la
élément qui conserve toujours page 41 ), quelle masse de
au primaire. Le mot défini est en bleu dans
la même valeur. papier auront-ils récupérée en
le texte courant pour en faciliter le repérage.
36 semaines de classe ?

Vise à attirer ton attention sur une difficulté


ou à te souligner une particularité du ATTENTION
concept ou du processus étudié.
Pour éviter toute confusion, les
coordonnées d’un point doivent être
présentées dans un certain ordre.
STRATÉGIE Te fournit des pistes pour aborder un Par convention, l’abscisse d’un
Pour calculer 12 % de 25, on peut problème sous un angle différent, établir point précède son ordonnée.
calculer 25 % de 12. Puisqu’il est des liens ou prendre conscience de
plus facile de calculer mentalement ta démarche d’apprentissage.
certains pourcentages, le calcul Question
est parfois simplifié en inversant
les termes de la multiplication
de culture
(par commutativité). Permet une ouverture sur un sujet LEONHARD EULER (1707-1783)
de culture générale relié aux thèmes
abordés.
C’est le mathématicien suisse
Leonhard Euler qui s’intéressa
le premier au concept de variable.
Même s’il a partiellement perdu
T’invite à découvrir comment la mathéma- la vue avant l’âge de 30 ans et
tique contribue à l’essor des technologies, qu’il est devenu aveugle par la
Grâce à l’informatique et au travail et vice versa, et te propose différentes suite, il a été le mathématicien
des spécialistes en mathématique, activités favorisant l’exploitation des le plus prolifique de son temps,
on trouve des nouveaux nombres technologies de l’information et de avec la publication de près
premiers de plus en plus rapidement. la communication (TIC). de 900 livres et articles.
Essaie de trouver le nombre de
chiffres qui constituent le plus grand
nombre premier connu aujourd’hui.
Porte à la réflexion et peut servir
d’amorce à l’étude de certains concepts Le bonheur n’est peut-être
et processus. La citation peut être exploitée que le résultat d’une
pour présenter un personnage marquant comparaison.
de notre histoire, qu’il soit ou non lié ≤≥
à la mathématique. EUGÈNE BEAUMONT

VIII
.
Les
pictogrammes
Les compétences mathématiques se développent à travers toutes les situations du chapitre.
Toutefois, pour t’amener à prendre conscience de tes apprentissages et pour faciliter le travail
d’évaluation et d’autoévaluation, certaines activités ont été ciblées comme étant particulièrement
propices à l’observation du développement d’une compétence. Ces activités sont accompagnées
d’un pictogramme qui représente l’une ou l’autre des compétences mathématiques.

Résoudre une situation-problème.

Déployer un raisonnement mathématique.

Communiquer à l’aide du langage mathématique.

Le pictogramme ci-dessous indique qu’une activité est reproduite


dans les documents reproductibles du guide d’enseignement.

Les
personnages
Des personnages t’accompagnent tout au long
de tes apprentissages. Ils apportent parfois
des précisions, soulèvent des questions ou
émettent des commentaires qui peuvent
traduire ta pensée ou celle de tes camarades.
Ils t’aident aussi à te souvenir de concepts
vus l’an dernier afin de te permettre de faire
des liens.

KIM M. GAUDREAULT AMÉLIE ANTOINE

IX
11

Nomme quelques avantages


et quelques inconvénients
à avoir une entreprise.

2
Imagine qu’un membre de ta famille planifie d’ouvrir une
boutique d’articles de plein air et te demande de l’aide.
1. Quels facteurs faut-il considérer pour choisir
l’emplacement d’une boutique d’articles de plein air ?
2. Parmi tous les facteurs trouvés à la question 1,
lequel est le plus important, selon les élèves
de ta classe ?
3. Une fois l’emplacement choisi, quels autres
facteurs faut-il considérer pour assurer le succès de
la boutique ? Explique brièvement l’effet de chacun
des facteurs sur le succès de la boutique.
4. Trouve quelques éléments qui n’ont pas d’influence
sur le succès de la boutique. Explique tes réponses.
5. Selon toi, quel mot de cette Exploration pourrait
être remplacé par le mot « variable » ?

• Variable
• Données
– caractère qualitatif
– caractère quantitatif discret ou continu
• Représentation globale d’une situation par un graphique

SO MM AI RE
Section 1 – Le concept de variable . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Section 2 – La relation entre deux variables . . . . . . . . . . . . 16
Dans la vie… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Option projet – Esprit d’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

3
Le concept de variable
La mathématique peut nous aider à déterminer et à expliquer les liens possibles
entre les divers facteurs qui influencent une situation. Pour ce faire, les spécialistes
de la mathématique ont recours à un concept essentiel.
Dans ce chapitre ainsi que dans les chapitres suivants, tu te familiariseras avec
ce concept fondamental qu’est la variable.

1.1
Reconnaître les variables d’une situation
Même si le concept de variable peut te sembler nouveau, il est présent dans
plusieurs situations de la vie courante. Par exemple, pour déterminer l’heure à
laquelle un élève doit quitter la maison pour l’école, on considère, entre autres,
le moyen de transport utilisé. Dans cette situation, les variables en jeu sont :
heure de départ et moyen de transport.
La valeur d’une variable dans une situation peut influencer la valeur d’une autre
variable. Dans l’exemple précédent, si le moyen de transport est la marche, l’élève
devra partir plus tôt que si c’était la bicyclette. Inversement, si l’élève se réveille
en retard, il devra choisir un moyen de transport plus rapide pour rattraper
le temps perdu.
A Trouve une autre variable qui peut influencer l’heure
de départ pour l’école.
B Explique comment la variable que tu as trouvée
à la question A influence l’heure de départ.
C Explique comment l’heure de départ influence la variable
que tu as trouvée à la question A.

1. Détermine quelques variables qui entrent en jeu dans


les situations suivantes.
a) Acheter une voiture
b) Faire un appel interurbain
c) Faire cuire un rôti
d) Faire le lavage
e) Faire une activité physique
f ) Faire l’épicerie
g) Jouer à un jeu de société

4 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


La mathématique fournit des outils pour analyser les types de relations qui lient
les variables d’une situation. Le fait de connaître ces variables et l’influence qu’elles
exercent les unes sur les autres permet de prendre des décisions éclairées.
D Selon toi, la valeur d’une variable est-elle toujours exprimée par
un nombre ?
E Parmi les variables déterminées dans l’Action ! de la page précédente,
donne un exemple de variable dont les valeurs possibles :
1) ne sont pas des nombres ;
2) sont des nombres.

Comme les données d’une étude statistique, les valeurs que prennent les variables
peuvent avoir un caractère quantitatif ou qualitatif.
Lorsque des valeurs de certaines situations ne varient pas, on les appelle des valeurs Constante : Dans
constantes ou des constantes. une situation,
élément qui
conserve toujours
La variable la même valeur.
Dans une situation, les éléments dont la valeur peut changer sont les variables.
Une variable à caractère quantitatif est une variable dont les valeurs sont
des nombres.
Exemples : L’âge, la masse, le salaire sont des variables à caractère quantitatif.
Une variable à caractère qualitatif est une variable dont les valeurs ne sont
pas des nombres.
Exemples : Le sexe, la couleur des yeux, l’issue d’un match de hockey sont
des variables à caractère qualitatif.

F Dans la Question de culture ci-contre :


1) trouve quelques constantes ; Question
2) trouve une variable.
de culture
LEONHARD EULER (1707-1783)
Mathématicien suisse, Leonhard Euler est un
des premiers à s’intéresser au concept
de variable. Même s’il a partiellement
1. Trouve une variable à caractère quantitatif perdu la vue avant l’âge
et une variable à caractère qualitatif en lien de 30 ans et qu’il est
avec les situations suivantes. devenu aveugle par
la suite, il a été le
a) Prendre l’autobus
mathématicien le plus
b) Gagner une médaille olympique prolifique de son temps,
c) Aller au cinéma avec la publication
d) Peindre les murs de ta chambre de près de 900 livres
et articles.
2. Indique des valeurs possibles pour les
variables que tu as trouvées à la question 1.

LE CONCEPT DE VARIABLE SECTION 1 5


1. Des variables sucrées

Les Canadiens abusent du sucre


Avec une consommation de sucre par habitant trois mondiale pour le caractère énergivore de ses
fois supérieure aux recommandations de l’Organi- habitants, indique ce Panorama de la santé. Le pays se
sation mondiale de la santé (OMS), le Canada se place place en effet au 8e rang des pays de l’OCDE pour sa
désormais au 2e rang mondial dans le palmarès des consommation de calories (l’énergie pour le corps),
pays amateurs de plaisirs sucrés. Une situation avec 3600 calories absorbées chaque jour par
inquiétante qui lui assure du même coup une place de personne. C’est entre 1100 et 1600 calories de plus que
choix dans le peloton de tête des États où l’obésité, la moyenne recommandée.
l’embonpoint, mais aussi les maladies cardiovasculaires
Malgré ces travers, le Canada arrive toutefois à obtenir
se portent bien, estime l’Organisation de coopération
une bonne note en matière de consommation de fruits et
et de développement économique (OCDE). Selon
de légumes, constate l’organisme international. Il satis-
l’OMS, cette substance ne devrait pourtant représenter
fait en effet pleinement à la recommandation de l’OMS
dans un régime alimentaire guère plus que 10 % de l’ap-
de mettre en moyenne 146 kilos de ces aliments dans
port quotidien en calories. Au-delà de sa passion pour
son régime alimentaire par an pour vivre en santé.
le sucre, le Canada se distingue aussi sur la scène
SOURCE : FABIEN DEGLISE, LE DEVOIR .

a) Dans ce texte, trouve les éléments :


2. Quantité ou qualité 1) dont la valeur peut changer d’année en année (les variables) ;
2) qui devraient conserver la même valeur d’année en année
Les situations suivantes (les constantes).
mettent en jeu une ou
plusieurs variables. Trouve b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
ces variables et indique s’il
s’agit de variables à caractère
quantitatif ou de variables
à caractère qualitatif.
a) Le salaire hebdomadaire
d’une personne qui gagne
12 $/l’heure 3. Plus ça change…
b) Le nombre de marches
Selon toi, l’élément de chacun des énoncés suivants est-il
gravies par un facteur
une variable ou une constante ?
qui distribue le courrier
depuis 10 ans a) Le nombre de « e » dans un livre
c) La couleur des murs b) Le nombre de « e » dans cet énoncé
d’une cuisine
c) Le nombre de fois qu’une personne de ton âge s’est brossé
d) Le nombre de pattes dans les dents depuis sa naissance
un troupeau de moutons
d) Le nombre de fois que tu as souri aujourd’hui
e) La réaction d’une femme
e) La saveur d’une sauce à spaghetti
qui vient d’apprendre
qu’elle est enceinte f) La couleur de ta bicyclette

6 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


4. De grandes qualités
a) Trouve deux situations qui comportent des variables
à caractère quantitatif.
1) Identifie clairement les variables de la situation.
2) Indique deux valeurs que peuvent prendre chacune
de ces variables.
b) Trouve deux situations qui comportent des variables
à caractère qualitatif.
1) Identifie clairement les variables de la situation.
2) Indique deux valeurs que peuvent prendre chacune
de ces variables.
c) Trouve deux situations qui comportent à la fois des variables
à caractère qualitatif et quantitatif.
1) Identifie clairement les variables de la situation.
2) Indique deux valeurs que peuvent prendre chacune
de ces variables.

5. Une variable constante


a) Indique si les éléments suivants sont normalement des
variables.
1) La tension d’une prise de courant en Amérique du Nord
2) Le nombre de marches, d’un étage à l’autre, dans
un édifice donné
3) Le nombre de faces d’un cube
6. Une variable,
4) Le nombre de poils sur un chat
plusieurs valeurs
5) Le nombre de millimètres dans un kilomètre a) Indique la valeur minimale
6) La couleur du ciel, la nuit et la valeur maximale
7) Le nombre de jours d’école dans une semaine
pour chacune des
variables suivantes.
8) La masse de un litre d’eau
1) La taille d’une personne
9) La couleur des yeux d’un enfant dont les deux parents
2) Le nombre de prises
ont les yeux bruns
de courant dans un
10) Le montant du chèque de paye, d’une paye à l’autre,
appartement
d’un employé de bureau
3) Le nombre d’articles
11) Le nombre de mots dans un roman de 250 pages
dans un réfrigérateur
12) Le nombre de pages dans un journal
4) Le nombre de pales
13) La taille d’un fichier informatique contenant deux images d’un ventilateur
et mille mots 5) La couleur d’une voiture
14) Le nombre de voitures sur le pont Pierre-Laporte,
à Québec, en ce moment b) Compare tes réponses
avec celles de tes
b) Explique tes réponses à une ou à un camarade. camarades.

LE CONCEPT DE VARIABLE SECTION 1 7


1.2
Les situations à deux variables
Maintenant que tu as abordé le concept de variable, intéressons-nous plus
spécifiquement aux situations comportant deux variables et au moyen de
représenter ces situations.
L’étude de situations à deux variables consiste tout d’abord à identifier deux variables
d’une situation et à observer certaines de leurs valeurs. Ensuite, il est possible
d’étudier les relations entre ces variables, ce qui sera le sujet de la prochaine section.
Voici des exemples de situations à deux variables.

Benoît mesure le temps que prend Geneviève s’intéresse au montant de


sa baignoire à se vider, selon le volume sa facture d’épicerie, selon le nombre
d’eau qu’elle contient. d’articles achetés.

A Quelles sont les deux variables de ces situations ?


B Donne quelques valeurs que peut prendre chacune de ces variables.
C Comment t’y prendrais-tu pour représenter les valeurs que peut prendre :
1) la variable nombre d’articles achetés ?
2) la variable montant de la facture d’épicerie ?

Une droite numérique permet de représenter les valeurs que peut prendre une
variable à caractère quantitatif. Elle est moins utile, cependant, pour représenter
simultanément les deux variables d’une situation.
D Comment t’y prendrais-tu pour représenter simultanément les valeurs
que peuvent prendre les variables nombre d’articles achetés et montant
de la facture d’épicerie ?
Avant de poursuivre l’étude des situations à deux variables, intéressons-nous
davantage au moyen de les représenter.

8 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Le plan cartésien
Puisqu’une droite sert à représenter des valeurs que peut prendre
Une image vaut
une variable, deux droites sont donc nécessaires pour représenter
mille mots.
des valeurs que peuvent prendre deux variables.
≤≥
Par exemple, supposons qu’après 35 articles, le montant de la facture CONFUCIUS
d’épicerie de Geneviève s’élève à 100 $ (total 1) et qu’après 50 articles,
il s’élève à 140 $ (total 2).

T1 T2 T1 T2

0 5 0 20
Nombre d’articles achetés Montant de la facture d’épicerie
(Montant cumulatif)

A Pourquoi est-il utile de nommer les droites numériques ?

Pour que la représentation de situations à deux variables soit utile, elle doit
permettre de représenter simultanément les valeurs des deux variables. De cette
façon, il sera possible de coupler les valeurs relatives à la même facture.
En fait, il s’agit simplement de disposer les deux droites numériques de façon
à former ce qu’on appelle un « plan cartésien ».

T2(50, 140)
T1(35, 100)

En disposant les droites numériques de cette façon, les valeurs


correspondantes de deux variables sont représentées à l’aide d’un Couple : Paire de valeurs, de forme
seul point. Par exemple, le couple (35, 100) représente les valeurs (a, b ), où a représente la valeur
des variables du total 1. d’une variable et b représente
B Quel couple de nombres représente les valeurs des variables la valeur correspondante d’une
du total 2 ? autre variable.

C Que représente le couple (0, 0) dans ce contexte ?


D Selon toi, quel mathématicien serait reconnu comme
le « père » du plan cartésien ?
Simon Stevin
Leonhard Euler
Pythagore
René Descartes
Joseph Louis Lagrange

LE CONCEPT DE VARIABLE SECTION 1 9


Abscisse : Le plan cartésien
Valeur du premier
Un plan cartésien est un système de repérage formé de deux droites numériques
nombre dans un
perpendiculaires : les axes. Le point de rencontre des axes s’appelle l’origine.
couple de coor-
Le plan comporte quatre secteurs nommés quadrants. Les quadrants sont
données.
numérotés dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire le sens
Ordonnée : positif de rotation.
Valeur du second
nombre dans un Chaque point d’un plan cartésien possède des coordonnées qui lui sont
couple de coor- spécifiques. Ensemble, l’abscisse et l’ordonnée déterminent l’emplacement
données. ou l’adresse d’un point dans un plan cartésien.
Exemple : Deuxième quadrant Premier quadrant

axe des ordonnées


OU
Quand je lis à voix haute les axe des y
coordonnées d’un point, je dis :
couple de coordonnées du point P
« Le point R, moins trois, cinq. » Je ne
P(x, y)
dis pas le mot « virgule ». Je lis R(−3, 5)
simplement les coordonnées ordonnée du point P
abscisse du point P
l’une à la suite de l’autre.
1

1
axe des abscisses
ATTENTION origine (O) OU
axe des x
Pour éviter toute
confusion, les coor- Troisième quadrant Quatrième quadrant

données d’un point


doivent être présen-
tées dans un certain Le point doit toujours être nommé à l’aide d’une lettre majuscule. Les coordonnées,
ordre. Par conven- séparées par une virgule, doivent être entre parenthèses.
tion, l’abscisse Ainsi, pour désigner le point R d’abscisse −3 et d’ordonnée 5, on écrit : R(−3, 5).
d’un point précède
son ordonnée.
Question
de culture
RENÉ DESCARTES (1596-1650)
Philosophe et mathématicien français, René Descartes est reconnu
pour ses travaux visant à permettre l’application de principes
mathématiques à tous les aspects de la connaissance humaine.
En plus de nombreux ouvrages pour lesquels on lui attribue souvent le
titre de père de la philosophie et de père de la mathématique moderne,
on lui doit la phrase célèbre : Cogito, ergo sum. (« Je pense, donc je suis. »)
On dit que c’est en observant le mouvement d’une araignée au plafond, alors qu’il était
couché sur son lit, que René Descartes aurait eu l’idée d’un système pour identifier parfaitement
tous les points d’un plan. Même si la véracité de cette légende est difficile à établir, il reste que
le plan cartésien est un outil fabuleux dans la quête humaine de la description du monde.

10 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Le 19 décembre, des élèves ont représenté les températures enregistrées au
cours des trois jours précédents, la température du jour même et les températures
prévues pour les trois jours suivants dans le plan cartésien que voici.

1. Quelles sont les deux variables de cette situation ?


2. Que représente l’axe :
a) des abscisses ? b) des ordonnées ?
3. Quelle température faisait-il le jour où les élèves ont construit
ce plan cartésien ?
4. Quelle abscisse représente :
a) le 17 décembre ? b) le 22 décembre ?
5. Quelle abscisse représenterait :
a) le 5 décembre ? b) le 7 janvier ?
6. Quelle date correspond à l’abscisse :
a) −12 ? b) 16 ?
7. Que représente le couple :
a) (−2, 0) ? b) (2, −8) ?
8. Quel couple représente :
a) la température du 18 décembre ?
b) la température du 22 décembre ?
9. Si les élèves avaient fait le relevé des températures le 19 juin, dans
quels quadrants se trouveraient probablement tous les couples ?

LE CONCEPT DE VARIABLE SECTION 1 11


1. Jusqu’au sommet ! 2. Janvier givré
Voici les sommets de quatre Voici les températures enregistrées du 16 au 19 janvier et
quadrilatères. la prévision des températures pour les trois prochains jours.
A(4, 5) ; B(5, 4) ;
16 janvier 17 janvier 18 janvier 19 janvier 20 janvier 21 janvier 22 janvier
C(3, 2) ; D(2, 3)
Avant- Avant- Hier Aujourd’hui Demain Après- Après-
E(−2, 3) ; F(1, 3) ; avant-hier hier demain après-
G(1, 0) ; H(−2, 0) demain

I(−2, 5) ; J(−1, 3) ;
K(−2, 1) ; L(−3, 3)

5 °C 0 °C −
8 °C −
5 °C −
15 °C −
4 °C −
10 °C
M(−1, 2) ; N(0, 2) ;
P(2, −2) ; R(−3, −2)
a) Représente ces températures dans le même plan cartésien.
a) Quels quadrilatères sont :
1) des rectangles ? b) Compare ta représentation graphique avec celles
de tes camarades.
2) des losanges ?
3) des trapèzes isocèles ?
4) des carrés ?

b) Peut-on dire que tous 3. La vitesse des rayures


ces quadrilatères sont :
a) Trouve ou estime trois couples de valeurs possibles pour les
1) des trapèzes isocèles ?
variables de chacune des situations suivantes.
Pourquoi ?
1) Le nombre d’heures travaillées et le montant d’un chèque
2) des carrés ? Pourquoi ?
de paye
2) La vitesse de parcours et le temps requis pour se rendre
à Québec
3) La mesure du côté d’un triangle équilatéral et son périmètre
4) Le diamètre d’un tronc d’arbre et son âge
5) Le nombre de rayures d’un tigre et la vitesse à laquelle
il peut courir
b) Représente ces couples
dans un plan cartésien.
Utilise un plan cartésien
c) Dans quelles situations par situation et nomme
semble-t-il y avoir une bien les axes.
relation entre les deux
variables ?

12 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


4. Dans le rouge
Voici le solde du compte bancaire
de M. Dubois quelques jours avant la
paye et quelques jours après la paye.
a) Comment le solde peut-il être
négatif le 27 et le 28 septembre ?
b) Quelles sont les conséquences
d’un solde négatif ?
c) Quelles variables de cette
situation pourraient
être représentées dans
un plan cartésien ?
d) Représente cette situation
dans un plan cartésien.

5. On voit la vitesse !
Voici la représentation
Distance parcourue
graphique d’une situation en voiture
où la vitesse d’une voiture
est constante. 160
Distance (km)

a) Quelle est la vitesse 120

de la voiture ? 80

b) Quelle opération mathéma- 40

tique as-tu effectuée pour


O 0,5 1 1,5 2
répondre à la Temps (h)
question a ?

6. Zoom ou non ?
Maïté a dessiné un carré dans un plan
cartésien. y

Commente l’affirmation suivante.


1
« Si on doublait les graduations
des axes sans changer les coor-
1 x

données des sommets du carré,


on aurait l’impression que la
taille du carré augmente.
»
LE CONCEPT DE VARIABLE SECTION 1 13
1. Variable à l’horaire 2. Vrai ou faux ?
a) Dans chaque situation, Indique si les énoncés suivants sont vrais ou faux. Si c’est faux,
indique les variables pouvant donne un contre-exemple.
être considérées.
a) L’axe des abscisses se définit comme l’ensemble de tous
1) Un gérant d’épicerie les points dont l’abscisse est nulle.
prépare l’horaire des
b) Les coordonnées d’un point situé dans le deuxième quadrant
caissiers pour la semaine.
ne peuvent pas être égales.
2) Une vendeuse d’auto-
c) Un point situé sur la bissectrice du premier quadrant se trouve
mobiles envisage d’offrir
sur l’axe des abscisses.
un rabais à un client.
d) L’ordonnée d’un point situé dans le quatrième quadrant
3) Un étudiant veut acheter
est nécessairement plus grande que son abscisse.
un ordinateur.
e) Des points qui ont la même abscisse ne peuvent pas être
4) Un enfant doit traverser
dans des quadrants différents.
une rue.
f) Si l’ordonnée du point A est le double de l’ordonnée du point B,
5) Une enseignante doit
alors les points A et B sont nécessairement dans le même quadrant.
déterminer le nombre
de questions à inclure g) Si les coordonnées d’un point sont de même signe, alors ce point
dans un devoir. est situé dans le premier quadrant.
b) Compare tes réponses avec h) Si le produit des coordonnées d’un point est un nombre négatif,
celles de tes camarades. alors ce point est situé dans un « quadrant pair ».
i ) Si la somme des coordonnées d’un point est un nombre positif,
alors ce point est situé dans un « quadrant impair ».

3. Simple comme ABCD


Soit le rectangle ABCD suivant.
y
4. Plutôt a) Quelles sont les coordonnées
maligne des sommets de ce rectangle ?
A B
b) Détermine le périmètre de
Indique si les trios de points
ce rectangle.
suivants sont alignés. Explique 1
tes réponses. c) Calcule l’aire de ce rectangle.
O 1 x
a) A(2, 3) ; B(3, 4) ; C(4, 6) d) Selon toi, était-il possible de D C
répondre aux questions b et c
b) D(−1, −1) ; E(−2, −2) ; F(5, 5)
seulement à partir des
c) G(0, 0) ; H(1, 7) ; I(2, 14) coordonnées des sommets ?
d) J(−2, 4) ; K(−4, 2) ; L(−3, 3) Explique ta réponse.

14 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


5. « Planifier » une situation Assure-toi d’écrire un
titre, de nommer tes axes
a) Représente les situations à deux variables et de bien les graduer.
suivantes dans un plan cartésien.
1) Le nombre de minutes par jour que
tu as consacrées à l’activité physique
dans les cinq derniers jours
2) Le nombre de congés scolaires selon le mois de l’année
3) L’évolution du nombre de personnes dans ta famille,
au fil du temps
4) Le nombre de livres que tu as lus au cours des
cinq dernières années
b) Comment détermines-tu la variable que tu places
sur l’axe des abscisses ?
c) Quelles situations ne pourraient pas être représentées
par un trait continu ? Explique ta réponse.

6. Coordonnées relatives
Simon a placé trois points dans un plan cartésien.
P1(27, −22) P2(−2, −68) P3(−39, −43)
a) Quel point est le plus près de l’origine ?
b) Quel point est le plus loin de l’origine ?
Sophie veut placer les points P4, P5 et P6 autour du point
C(81, 134) exactement comme les points P1, P2 et P3 7. Vérification faite
sont placés autour de l’origine.
c) Pourquoi peut-on savoir avec certitude que les points Vérifie les conjectures suivantes.
P4, P5 et P6 sont tous dans le premier quadrant ? a) Tous les points dont
d) Quelles sont les coordonnées des points P4, P5 et P6 ? l’abscisse est le double
de l’ordonnée sont situés
dans le premier quadrant
d’un plan cartésien.
8. Avec un peu d’imagination b) Si le quotient des coordon-
J’utilise un plan
cartésien dans nées d’un point est négatif,
a) Sans utiliser de plan cartésien, essaie ma tête ! alors ce point est dans un
de donner les coordonnées des points « quadrant pair ».
qui pourraient être les sommets : c) L’abscisse des points
1) d’un carré ABCD ; du deuxième quadrant est
un nombre plus petit que
2) d’un quadrilatère
l’ordonnée de ces points.
quelconque WXYZ ;
d) Il est possible que l’abscisse
3) d’un triangle isocèle EFG ;
d’un point du quatrième
4) d’un parallélogramme RSTU. quadrant soit égale à son
b) Vérifie tes réponses à l’aide d’un plan cartésien. ordonnée.

BRIC À MATHS SECTION 1 15


La relation entre deux variables
L’analyse du comportement d’une variable par rapport à une autre variable permet
d’interpréter des situations. Elle donne l’occasion de reconnaître des tendances
et même de faire des prédictions. L’influence qu’une variable peut avoir sur
une autre variable intéresse beaucoup les spécialistes de divers domaines.

2.1
Exploration L’influence d’une variable
En affaires,
quelles variables
sur une autre variable
peuvent influencer En médecine sportive, l’étude de relations
le choix d’un type entre des variables conduit à déterminer
de commerce ? l’effet de certaines activités sur la santé.
A Selon toi, quelles variables associées à l’activité
physique ont une influence sur la santé ?

En biologie marine, l’étude de relations entre des variables permet notamment


d’observer l’évolution des écosystèmes marins, c’est-à-dire la faune et la flore aquatiques.
B Selon toi, quelles variables peuvent avoir une influence sur
les écosystèmes marins ?

En pharmacologie, l’étude de relations entre des variables permet de mettre


au point des remèdes efficaces pour traiter certaines maladies.
C Selon toi, quelles variables permettent de déterminer
si un remède est efficace ou non ?

16 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


En étudiant une situation à deux variables, on tente généralement de déterminer
la façon dont une variable varie par rapport à l’autre.
D Décris une situation à deux variables où :
1) l’augmentation de la valeur d’une variable fait augmenter la valeur
de l’autre variable ;
2) l’augmentation de la valeur d’une variable fait diminuer la valeur de
l’autre variable ;
3) la valeur d’une variable n’a pas d’effet sur la valeur de l’autre variable.
E Reproduis le tableau ci-dessous. Inscris-y les situations que tu as décrites
à la question D.

Exemples de trois types de relations entre deux variables


Les valeurs des variables Les valeurs des variables Les variables n’ont pas
varient dans le même sens varient en sens inverse de relation entre elles

Tu as raison. Mais ça veut aussi


dire que lorsque la valeur
d’une variable diminue,
« Varier dans le même sens » signifie la valeur de l’autre
que lorsque la valeur d’une variable variable diminue aussi.
augmente, la valeur de l’autre
variable augmente aussi.

F Que signifie « varier en sens inverse » ?


G Selon toi, existe-t-il d’autres types de relations entre deux variables ?

1. Pour chacune des situations suivantes, détermine le type de relation


entre les variables.
a) Le nombre de calories dépensées et la durée de l’entraînement
b) La somme d’argent consacrée à la recherche et les dons
amassés lors d’un téléthon
c) La fréquence à laquelle une personne regarde le hockey
à la télévision et son habileté à jouer au hockey
d) Le débit d’un tuyau et la vitesse à laquelle une piscine se remplit
e) Le diamètre du drain d’une baignoire et le temps
requis pour vider la baignoire

2. Inscris-les dans le tableau que tu as rempli à la question E.

LA RELATION ENTRE DEUX VARIABLES SECTION 2 17


Une variable de référence
Deux automobilistes ont compilé les données suivantes lors de leur
dernier déplacement.

Mon voyage à Tracy Un match à Boston


Temps écoulé Distance parcourue Distance parcourue Temps écoulé
0 min 0 km 0 km 0 min
30 min 22,5 km 50 km 42 min 34 s
60 min 71,8 km 100 km 1 h 17 min 12 s
90 min 117,4 km 150 km 1 h 49 min 57 s
120 min 142,9 km 200 km 2 h 21 min 6 s

A Dans quelle situation est-il plus facile de déterminer la vitesse moyenne


de l’automobiliste ? Explique ta réponse.
B Quel automobiliste a calculé la distance parcourue pour des intervalles
fixes de temps ? Explique ta réponse.

Dans une situation à deux variables, les valeurs d’une


des variables sont calculées à partir de valeurs fixes de l’autre
variable. La variable qui prend des valeurs fixes est la variable de
référence ou variable indépendante. La variable dont la valeur est
calculée à partir de la variable de référence ou variable indépendante
est la variable dépendante.
C Commente l’illustration ci-contre. Selon toi, qu’est-ce que
l’agent de police pourrait répondre à la dame ?

COMMENT AURAIS-JE PU ROULER À


120 KILOMÈTRES L’HEURE ? IL Y A À PEINE
10 MINUTES QUE JE SUIS SUR LA ROUTE !
(HERMAN, DE JIM UNGER) Dans chacune des situations à deux variables suivantes, indique
quelle variable est normalement calculée à partir de valeurs fixes
de l’autre variable.
STRATÉGIE
1. Le salaire et le nombre d’heures En fait, on demande
Le temps est souvent une variable
travaillées d’indiquer la variable
indépendante.
2. Le nombre de pommes achetées dépendante.
La masse, la taille (et autres
mesures), les salaires et les profits et le prix
(et autres données relatives à 3. Le nombre de calories dépensées et la durée
l’argent) sont souvent des d’une activité physique
variables dépendantes.
4. La quantité de nourriture apportée en excursion
et la durée de cette excursion

18 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


1. Un peu partout 2. C’est quoi, le rapport ?
Indique si les valeurs des variables des situations suivantes varient a) Indique si les deux varia-
dans le même sens, varient en sens inverse ou n’ont pas de relation bles de chacune des
entre elles. Explique ton raisonnement. situations suivantes ont
une influence l’une sur
a) Le nombre de fautes d’orthographe qu’une élève fait dans
l’autre. Donne des argu-
un texte et le nombre d’erreurs de calculs que la même
ments pour appuyer
élève fait dans un devoir de mathématique
tes réponses.
b) Le coût du chauffage pour une maison et la température
1) L’habileté en dessin
extérieure
et la créativité
c) Le nombre de voitures sur les routes du Québec et la quantité
2) Le rang dans la famille
de monoxyde de carbone rejeté dans l’air
et les résultats scolaires
d) La vitesse d’un ascenseur et le temps requis pour atteindre
3) Le taux d’accroissement
le 36e étage d’un gratte-ciel
d’une population et le
e) Le nombre de pièces d’une maison et le nombre de fenêtres nombre de personnes
qu’on y retrouve âgées
4) La population d’une
ville et le nombre
de sans-abri
5) L’âge d’un dalmatien
et le nombre de taches
3. La variable de référence noires sur son corps
Identifie les variables de chacune des situations suivantes, b) Compare tes réponses
puis trouve la variable indépendante. avec celles d’une ou
a) Roberta calcule qu’elle a besoin d’un camarade.
d’un certain nombre de millilitres
de peinture pour couvrir une
surface donnée.
b) Le grand chef Rodrigo met un
nombre de plats au four selon
la quantité de personnes
dans son restaurant.
c) Po Ling observe un certain
nombre de bactéries sur
une surface déterminée.
d) François compte le nombre
de pas qu’il fait pour
une distance donnée.
e) Dany vend des tablettes de chocolat
à 3 $. Il rend la monnaie selon
le montant d’argent qu’on lui a donné.

LA RELATION ENTRE DEUX VARIABLES SECTION 2 19


2.2
La représentation graphique
d’une situation à deux variables
Une représentation graphique permet de visualiser la relation qui existe entre
des variables. Pour pouvoir construire ce graphique, il faut d’abord connaître
un certain nombre de valeurs pour chacune des deux variables. On pourra ensuite
représenter les couples de données ainsi formés dans un plan cartésien.
Les couples d’une situation à deux variables peuvent être inscrits dans une table
Table de valeurs : de valeurs. Voici une table de valeurs d’une situation où l’on considère la mesure
Présentation, du côté d’un carré ainsi que l’aire du carré.
dans un tableau,
de valeurs prises Mesure du côté 1 2 3 4 5 6 7 8
par deux variables du carré (cm)
d’une situation. Aire du carré (cm2) 1 4 9 16 25 36 49 64

ATTENTION
La graduation de 1. Essaie de représenter la relation entre la mesure du côté d’un carré
chacun des axes et son aire dans un plan cartésien.
doit être constante.
2. Compare ton graphique avec ceux de tes camarades.

Le graphique
Contrairement à une table de valeurs, le graphique d’une situation à deux variables
donne rapidement une idée du type de relation qui existe entre les deux variables.
Prenons, par exemple, le graphique ci-contre.
A Selon toi, quelles sont les variables de la situation représentée
par ce graphique ?
Supposons que les variables en jeu soient les profits d’une entreprise
à mesure que le temps passe.
B Quelle variable est alors placée en abscisse ? Explique ta réponse.
C Parmi les énoncés suivants, indique celui qui peut s’appliquer
aux profits de l’entreprise.
Plus le temps passe, moins l’entreprise fait des profits.
On ne peut pas établir de lien entre les années
et les profits de l’entreprise.
Plus le temps passe, plus l’entreprise fait des profits.
D Construis un graphique à main levée pour représenter les
situations dont il est question dans les deux énoncés que
tu n’as pas choisis à la question C.

20 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


LES ANIMATIONS, UNE QUESTION DE VARIABLES
Une animation est composée de plusieurs images dont l’enchaînement fournit à l’œil l’illusion
d’un mouvement fluide. Sans la technologie, la création de toutes ces images, que ce soit au
cinéma, dans les jeux vidéo ou dans Internet, représenterait une tâche presque impossible à
réaliser. Des logiciels permettent de créer une animation à partir des dessins de la première
et de la dernière image seulement. L’ordinateur s’occupe du reste. Dans l’exemple suivant, le
soleil jaune se déplace vers la droite et devient graduellement un soleil vert de plus petit diamètre.

1. Selon toi, quelles variables le logiciel doit-il considérer pour créer les images 2, 3 et 4 ?
2. a) Selon toi, est-ce que la distance entre chaque soleil est la même ?
À l’aide de la règle graduée en pixels située au-dessus et à gauche de l’animation, il est
possible de mesurer la taille de chaque image et d’en estimer la position.
b) Remplis la table de valeurs suivante et construis la représentation graphique
correspondante.

Image Position Taille Question


1 160 de culture
2 285 L’ILLUSION DU MOUVEMENT
3 410 Constamment sollicité, l’œil humain agit parfois en « trompe-
4 535 l’œil » en créant l’illusion d’un seul mouvement fluide à partir
d’une succession d’images. C’est le phénomène qui se produit
5 660
lorsqu’on regarde un film, une animation vidéo ou encore une
émission de télévision. Les images qui sont projetées sur la rétine
c) Que constates-tu quand tu observes
sont conservées en mémoire pendant une courte période,
ta représentation graphique ?
c’est-à-dire quelques centièmes de seconde. Puisque les images
se succèdent à une vitesse relativement élevée, l’œil conserve
en mémoire l’image précédente jusqu’à ce que la suivante arrive,
d’où l’impression d’un mouvement continu. Au cinéma, la vitesse
normale d’enregistrement et de diffusion est de 24 images
par seconde, alors qu’elle est de 30 images par seconde
à la télévision, au Québec.

LA RELATION ENTRE DEUX VARIABLES SECTION 2 21


L’ensemble des couples représentés dans un plan cartésien traduit une relation
entre deux variables. En effet, selon le type de relation, le graphique a une allure
et des caractéristiques particulières.
E Selon toi, quelle est l’allure générale d’un graphique qui représente
une situation :
1) où les valeurs des deux variables varient dans le même sens ?
Explique ta réponse.
2) où les valeurs des deux variables varient en sens inverse ?
Explique ta réponse.

Voici trois graphiques construits à main levée.


Graphique A Graphique B Graphique C

Chacun d’eux représente une situation différente.

Le temps requis pour La température exté- Le nombre de calories


construire un cabanon rieure selon le jour absorbées selon
selon le nombre de la semaine le nombre de barres
d’ouvriers de céréales mangées

1. Détermine le type de relation qui existe entre les variables de chaque situation.
2. Associe chaque graphique à la situation qu’il représente.
3. Selon toi, quelle variable de chaque situation se trouve sur l’axe des abscisses ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

ATTENTION
Dans la représentation graphique
d’une situation à deux variables,
on place la variable indépendante
sur l’axe des abscisses.

22 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Le graphique d’une situation à deux variables
La disposition des couples dans un plan cartésien constitue le graphique
d’une situation à deux variables.
Un graphique permet, entre autres, de déterminer le type de relation existant
entre deux variables d’une situation. Il favorise également l’interprétation
de cette relation.
Exemples :
Certains graphiques représentent des situations où les variables varient
dans le même sens.

Le carré Patin-O-Thon
70 300
Aire (cm2)

Montant recueilli ($)


60 250 Plus on va vers la droite,
50 200 plus ça monte !
40
150
30
20 100
10 50

O 2 4 6 8 O 10 20 30 40
Mesure d’un côté (cm) Distance patinée (km)

Certains graphiques représentent des situations où les variables varient


en sens inverse.

Construction d’un garage Refroidissement au congélateur


60 Temps
Nombre d’ouvriers

10
Température (°C)

50 d’exposition
5 (min)
40
0
30 20 40 60
−5
20
−10
10
−15

O 10 20 30 40 −20

Temps requis (jours)

Plus on va vers la droite,


plus ça descend !

F Selon toi, quelle peut être l’allure d’un graphique dans lequel il existe un
autre type de relation entre deux variables ?

LA RELATION ENTRE DEUX VARIABLES SECTION 2 23


1. À table ! 2. Laisser couler l’encre
Représente chacune La table de valeurs suivante indique la quantité d’encre utilisée
des situations suivantes dans en fonction du nombre de pages imprimées.
un plan cartésien.
Nombre de pages
0 5 10 20 40 42 50
imprimées
Situation A
Quantité d’encre
x y 0 15 20 60 200 220 300
utilisée (mL)
3 13
5 27 a) Laquelle des deux variables est normalement calculée à partir
de l’autre ?
9 55
b) Représente cette situation dans un plan cartésien.
11 69
c) Es-tu en accord ou en désaccord avec les affirmations suivantes ?
1) En moyenne, l’imprimante utilise 6 mL d’encre par page.
Situation B
2) Toutes les pages (de 1 à 50) ont nécessité la même
x y
quantité d’encre.
8 21,5
3) Les premières pages de ce travail contiennent moins de

11 −
45 mots que les dernières.
17 53
20 63,5

Situation C
x y 3. Lentement mais sûrement
1 10,5
Voici la représentation graphique des distances parcourues selon
9 18,5 le temps de parcours par les voitures A et B, roulant à des vitesses

2 7,5 constantes.
6 15,5 Vitesse des voitures A et B
Distance

Voiture A
Situation D
y x Voiture B

5 2
9 4
13 6
Temps
17 8

a) Les deux voitures ont-elles parcouru la même distance ?


b) Les deux voitures ont-elles accompli leur trajet dans le même
laps de temps ?
c) Quelle voiture avait la plus grande vitesse ?
Explique ton raisonnement.

24 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


4. Toutes tables confondues
Voici des tables de valeurs qui représentent différentes situations.
a) Explique, de la façon la plus précise possible, les situations que représentent
les tables de valeurs 1 et 2.
1) Quantité de pluie tombée hier
Heure 0h 2h 4h 6h 8h 10 h 12 h 14 h 16 h 18 h 20 h 22 h
Quantité de pluie (mm) 0 0 0 2 3 4 5 5 5 6 6 7

2) Évolution du régime de Mme Lavigne au cours des derniers mois


Mois 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Masse (kg) 82 79 77 75 74 73 72 70 70 70 71

b) Invente une situation réaliste pour la table de valeurs 3.


3) Situation
x 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
y 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42

c) Représente chacune de ces situations dans un plan cartésien.

5. Plusieurs plans
Pour chacune des situations ci-dessous :
a) identifie les deux variables ;
b) détermine la variable normalement calculée
à partir de l’autre ;
c) construis une table de valeurs ;
d) représente la situation dans un plan cartésien.

La population d’une ville de 100 000 personnes


s’accroît de 3000 personnes par année.

Karine anime des sessions de perfectionnement


en aérobie. On lui verse 500 $ pour la session
et 25 $ de plus par personne inscrite. Pour financer les activités étudiantes, les élèves
d’une école vendent des caisses d’agrumes.
Toutes les cinq caisses vendues, chaque élève
Dans un restaurant à thème sportif, la dépose un bout de papier identifié à son nom
propriétaire calcule qu’elle vend en moyenne dans un baril. À la fin de la campagne de finan-
10 ailes de poulet par personne les soirs cement, l’école tirera un nom et remettra une
où il y a une partie de hockey. récompense à la personne gagnante.

LA RELATION ENTRE DEUX VARIABLES SECTION 2 25


1. Farfelu, c’est nul ?
Pour chacune des situations ci-dessous, indique si les valeurs des
variables varient dans le même sens, varient en sens inverse ou
n’ont pas de relation entre elles. Explique ton raisonnement.
a) Le montant de la facture d’épicerie et le nombre d’articles achetés
b) Le périmètre d’un octogone régulier et la mesure de son côté
c) La distance parcourue en voiture et la quantité d’essence
consommée
d) La superficie d’un pays et le nombre d’hôpitaux de ce pays
e) Le prix d’un roman et le nombre de pages du roman
f ) Le nombre de peintres et le temps requis pour peindre
un appartement
g) La température extérieure et la température dans la classe
de mathématique
h) La mesure du côté d’un carré et l’aire de ce carré

2. Quand la « roulette » des dollars tourne


plus vite que celle des litres !
On a noté, lors de 10 journées du mois de septembre, le prix du litre
d’essence ordinaire dans une station-service de Montréal.

Le prix du litre d’essence ordinaire en septembre, l’an dernier

160
Prix (¢)

150
140
130
120
110
100
90

O 5 10 15 20 25 30
Date

a) Construis la table de valeurs correspondant à ce graphique.


b) Estime la différence entre le prix de 50 L d’essence
le 24 septembre et le prix de 50 L d’essence le 7 septembre.
c) Selon toi, qu’est-ce qui a une influence sur le prix de l’essence ?

26 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


3. Des hauts et des bas
a) Décris chacun des graphiques suivants dans tes propres mots.

1 1 1
O 1 O 1 O 1

1 1 1
O 1 O 1 O 1

1
O 1
1 1
O 1 O 1

b) Quel graphique illustre une relation :


1) où les variables varient dans le même sens ?
2) où les variables varient en sens inverse ?
c) Quel graphique te semble être le plus simple ? Explique ta réponse.
d) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
e) Choisis trois graphiques et invente un contexte réaliste pour chacun.

4. Ne pas se fier 5. Des variables linguistiques


aux apparences
Il y a des variables ailleurs qu’en mathématique, comme la partie b
a) Invente quatre situations de l’activité 4 en témoigne.
à deux variables.
b) Propose à une ou à un cama-
« Propose à une ou à un camarade de trouver
les variables de tes situations pendant
rade de trouver les variables
de tes situations pendant que
tu trouves celles des siennes. a)
que tu trouves celles des siennes.

Quel mot celles remplace-t-il ?


»
b) À quoi le mot siennes fait-il référence ?
c) Rédige une phrase. Utilise un mot qui fait référence à un autre mot.
d) Comment appelle-t-on ce type de mot en français ?

BRIC À MATHS SECTION 2 27


6. À la recherche de variables
Nous sommes constamment à la recherche de variables qui ont
une influence sur la météo, les résultats scolaires ou l’efficacité
d’un traitement pour une maladie donnée.
a) Trouve quelques variables qui ont une influence sur :
1) la température extérieure ;
2) le salaire annuel d’une personne ;
3) la taille d’une personne ;
4) la santé d’une personne ;
5) l’apparition d’un mal de tête.
b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
Ensemble, entendez-vous sur la variable qui influence le plus
chaque situation.
c) Pour chaque situation, écrivez une phrase comme le modèle
suivant. « Selon nous, la température extérieure dépend
principalement de .»

7. Mon voyage à Tracy


Voici deux graphiques construits à main levée représentant
la situation « Mon voyage à Tracy » de la page 18.

Mon voyage à Tracy

8. Une relation certaine


parcourue (km)
Distance

142,9
a) Indique quel type de relation 117,4
existe entre les variables 71,8
22,5 Mon voyage à Tracy
représentées dans les tables
de valeurs suivantes. 160
Distance
parcourue (km)

30 60 90 120 120
1)
x 3 7 9 17 Temps (min) 80
y 7 15 19 35
40
2)
x 6 7 8 9 30 60 90 120
y 9 8 7 6 Temps (min)
3)
x 1 2 3 4
a) Quelle est la principale différence entre ces deux graphiques ?
y 5 10 15 20
b) Selon toi, la même situation peut-elle être traduite par
deux représentations graphiques ? Explique ta réponse.
b) Propose une situation réaliste
pour chacune des tables c) Selon toi, quel graphique représente bien la situation
de valeurs. « Mon voyage à Tracy » ? Explique ta réponse.

28 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


9. Un jour de repos entre deux entraînements
Louis a construit deux représentations graphiques de la même situation.

a) Selon toi, quelle représentation est la plus adéquate ? Explique ta réponse.


b) Pourquoi a-t-il coupé l’axe des ordonnées ?

Voici deux représentations graphiques d’une autre situation.

c) Selon toi, quelle représentation est la plus adéquate ? Explique ta réponse.


d) Quel parallèle peux-tu faire entre cette situation et le concept de données
statistiques discrètes ou continues que tu as étudié l’an dernier ?

Lorsque les données peuvent prendre toutes les valeurs d’un intervalle,
on dit que ce sont des données à caractère quantitatif continu.
Lorsque les données ne peuvent pas prendre toutes les valeurs d’un
intervalle, on dit que ce sont des données à caractère quantitatif discret.

BRIC À MATHS SECTION 2 29


10. Avec des arguments 11. Abscisse, bissectrice
a) Essaie de convaincre Vérifie les conjectures suivantes.
quelqu’un que les points a) L’axe des abscisses est formé des points dont les abscisses
A(3, 4), B(−4, 3), C(−3, −4) sont nulles.
et D(4, −3) sont les sommets
b) Tous les points situés sur la bissectrice du premier quadrant sont
d’un losange, sans les tracer
à égale distance de l’axe des abscisses et de l’axe des ordonnées.
dans un plan cartésien.
c) Les coordonnées des points formant la bissectrice du deuxième
b) Toujours sans les tracer,
quadrant sont des nombres opposés.
donne les coordonnées
de quatre points formant d) La somme des coordonnées des points formant la bissectrice
les sommets d’un trapèze du quatrième quadrant est nulle.
isocèle. e) Le quotient des coordonnées des points formant la bissectrice
du troisième quadrant est négatif.
f) Si un point est situé sur l’axe des abscisses, alors il se trouve dans
plus d’un quadrant.

12. Du carré au losange


À partir du point A(−2, 5) :
a) forme un carré ABCD de manière que chaque sommet soit situé
dans un quadrant différent. Indique les coordonnées des sommets
du carré.
b) forme un losange AEFG ayant des sommets dans trois quadrants
différents. Indique les coordonnées des sommets du losange.

13. Poussée de croissance


Depuis que Marc-Antoine a deux ans,
sa mère reporte chaque année
la taille de son fils sur la girafe
illustrée ci-contre, puis la note
dans un cahier.

a) Quelles sont les deux variables


de cette situation ?
b) Quelle est la variable de référence de cette situation ?
c) Reproduis les données recueillies sur la page du cahier dans
une table de valeurs.
d) Représente cette situation dans un plan cartésien.
e) Compare ton graphique avec ceux de tes camarades.
f ) Quel type de relation semble-t-il y avoir entre les deux variables
de cette situation ?

30 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


14. Sens dessus dessous
Mme Paquin tente de représenter la croissance de sa fille Zoé dans
un plan cartésien.

Croissance de Zoé
1000
Âge (jours)

800
600
400
200

0 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95
Taille (cm)
Qu’est-ce qui cloche dans ce graphique ?

15. Le jogging de Sylvain


Sylvain s’entraîne sur une piste circulaire en vue du marathon de
Montréal. Élizabeth, sa copine, l’encourage. Pour passer le temps,
elle note l’heure chaque fois que Sylvain termine un tour de piste.
Elle lui présente ensuite ce plan cartésien, fait avec un tableur.

Nombre de tours de piste 1 2 3 4 5 6 7


Temps (min) 6 12 20 30 40 45 49

16. Donnez-moi
vos coordonnées
Donne les coordonnées
d’un point situé :
a) sur la même ligne verticale
que P(−2, −4) ;
a) Combien de tours Sylvain a-t-il faits ? b) sur la même ligne horizontale
b) Combien de temps a duré son entraînement ? que N(−2, −4) ;
c) Sylvain affirme avoir terminé son entraînement par un sprint. c) sur la bissectrice du premier
Est-ce vrai ? Explique ta réponse. quadrant ;
d) Que dois-tu supposer pour être en mesure de relier les points d) sur la bissectrice du
du plan cartésien avec des segments de droite ? deuxième quadrant.

BRIC À MATHS SECTION 2 31


17. Ce n’est pas un jeu d’enfant
Voici une représentation graphique des points obtenus par Magalie
à un jeu-questionnaire.

Partie du résultat de Magalie


au jeu-questionnaire

des points obtenus


30

Total cumulatif
25
20
15
10
5

O 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Nombre de questions
auxquelles Magalie a répondu

REMARQUES

• Magalie a répondu aux neuf questions dans l’ordre et les points ont été
notés dans l’ordre.
• Les questions valent, dans l’ordre : 3, 7, 2, 4, 5, 3, 2, 1 et 3 points.
• Le total possible de points est 30 ; il n’y a pas de points reçus en prime.
• Le nombre de points attribués à chaque question est un nombre entier.
• Il est impossible d’avoir moins que zéro à une question.

a) Décris ce graphique dans tes propres mots.


b) Pour quelle(s) question(s) manque-t-il d’information sur
le nombre de points obtenus ?
c) Magalie a certainement obtenu tous les points à plusieurs questions.
À combien de questions en tout a-t-elle obtenu tous les points ?
d) Magalie peut-elle avoir obtenu deux points à la question 4 ?
18. Le lien qui les unit Explique ta réponse.
e) Quel est le résultat final de Magalie ?
Détermine la relation qui existe
entre les droites GJ et HK
si les coordonnées de G, H, J
et K sont les suivantes.
a) G(6, 7) ; H(4, 5) ; J(8, 11) ; 19. Comment taire ?
K(6, 9)
b) G(0, 0) ; H(1, 1) ; J(2, 3) ; Commente les affirmations suivantes.
K(−4, 3) a) Le point P(−4, 4) est situé sur la bissectrice du deuxième quadrant.
b) Le point P(0, −4) est situé sur l’axe des abscisses.
c) Il est possible que les graduations des axes ne soient pas constantes.
d) Les coordonnées des points du quatrième quadrant sont toutes
deux négatives.
e) Un point n’est pas toujours noté par une lettre majuscule.

32 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


20. Graduation 21. Des mots
au graphique
Voici une table de valeurs.
Représente les relations
Prix ($) 250 450 1000 1500
suivantes dans un plan cartésien.
Quantité 1 2 5 8
a) L’abscisse est égale
à l’ordonnée.
a) Détermine quelles graduations des axes seraient les plus appro-
b) L’ordonnée est toujours
priées pour représenter cette situation dans un plan cartésien.
le double de l’abscisse.
Axe des abscisses – Graduations proposées c) La différence entre l’abscisse
1; 2; 3; 4; 5; 6; 7; 8 et l’ordonnée des couples
est toujours égale à 3.
300 ; 600 ; 900 ; 1200 ; 1500
d) La somme des coordonnées
1; 2; 5; 8 des couples est toujours
égale à 7.
Axe des ordonnées – Graduations proposées
e) L’ordonnée est le carré
250 ; 450 ; 1000 ; 1500
de l’abscisse.
250 ; 500 ; 750 ; 1000 ; 1250 ; 1500
2; 4; 6; 8

b) Quel titre donnerais-tu à un graphique qui représenterait


cette situation ? Explique ta réponse.
c) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LE TABLEUR : UN AUTRE SYSTÈME DE REPÉRAGE


Il est possible d’établir plusieurs parallèles entre les coordonnées d’un point dans un plan cartésien
et les « coordonnées » d’une cellule dans un tableur.

1. Trouve deux ressemblances entre ces deux systèmes de repérage.


2. Trouve deux différences entre ces deux systèmes de repérage.
3. Quel est le « nom » de la 27e colonne d’un tableur ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

BRIC À MATHS SECTION 2 33


Situation 1
Le concept de variable se retrouve dans plusieurs expressions courantes.
Voici quelques-unes de ces expressions.

Plus ça change,
plus c’est pareil. L’argent ne fait pas
le bonheur.

Plus on est de fous,


plus on rit.

Qui trop embrasse


mal étreint.

a) Nomme les variables en jeu dans chacune des expressions.


b) Détermine si l’expression a du sens ou non.
c) Indique le type de relation qui semble exister entre les variables.
d) Essaie de trouver une autre expression où l’on retrouve une
relation entre deux variables.

Situation 2
a) Quel est le système de repérage
utilisé sur un globe terrestre ?
b) Comment fonctionne-t-il ?
c) Pourquoi le plan cartésien
n’est-il pas utile dans ce cas ?

34 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Situation 3
« Le temps, c’est de l’argent. »
Voilà un proverbe bien connu.
a) Quelles sont les deux variables en jeu dans ce proverbe ?
b) Quelle variable dépend de l’autre
dans cette situation ? Explique
ta réponse.

L’Association québécoise de
la fibrose kystique a remanié
ce proverbe à sa façon, comme
on peut le lire dans leur site Internet. En finançant la recherche…

c) De quelle façon le proverbe En fibrose kystique de l’argent c’est du temps !


remanié inverse-t-il la relation En 1960, un enfant atteint de fibrose kystique
possédait une espérance de vie de 4 ans. Grâce à la
entre les deux variables ? recherche, l’âge médian de survie d’une personne
Explique ta réponse. atteinte de fibrose kystique (FK) est maintenant
de 37 ans. Ce qui veut dire que 50 % des personnes
FK auront peut-être la chance d’atteindre et de
dépasser l’âge de 37 ans.

Question
de culture
LA FIBROSE KYSTIQUE
Maladie héréditaire, la fibrose kystique se caractérise par un mauvais
fonctionnement des glandes muqueuses, qui cause principalement des
dommages aux poumons et au système digestif. Au Canada, on estime que
1 nouveau-né sur 3600 souffre de fibrose kystique. Bien qu’il n’existe
aucun remède à l’heure actuelle, la découverte du gène responsable de
cette maladie, en 1989, a fourni aux chercheurs et aux patients une source
d’espoir. Actuellement, 47 % des personnes fibro-kystiques au Canada
ont 18 ans ou plus.

DANS LA VIE… CHAPITRE 1 35


Faire le point
Complète le texte suivant.

1 Une est un élément d’une situation dont la valeur peut changer.

2 Il existe deux types de variables : les variables et les variables .

3 Dans certaines situations, deux variables peuvent varier dans le .


Dans d’autres situations, elles peuvent varier en . Il existe aussi
d’autres types de relations entre deux variables.

4 Le plan cartésien est un système de repérage formé de deux axes ,


qui permet d’illustrer la relation entre deux variables.

5 Les coordonnées d’un point sont formées d’une et d’une .


Ensemble, ces coordonnées forment un .

6 Le d’une situation à deux variables est constitué de couples, disposés


dans un plan cartésien.

7 La permet de compiler des valeurs numériques possibles pour les


deux variables.

8 On calcule la valeur de la variable à partir de la valeur de la variable .

9 On place la variable sur l’axe des ordonnées.

L’an dernier, tu as sans doute utilisé plusieurs méthodes


pour organiser tes connaissances, que ce soit
des résumés, des tableaux ou des réseaux de concepts.
Peut-être as-tu trouvé la méthode qui te convenait
le mieux. Cette année, tu peux utiliser cette méthode
ou en essayer d’autres pour organiser tes connaissances
dans chaque Escale. Pour ce faire, tu peux t’inspirer
des énoncés ci-dessus. Si certains concepts et processus
que tu juges essentiels n’y apparaissent pas,
tu peux les inclure dans ta synthèse.

36 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Activité d’intégration

70 % des jeunes Québécois ne respectent


pas les critères minimaux en matière
d’activité physique

Malbouffe et sédentarité sont synonymes


d’obésité chez les jeunes

Déclarée épidémie mondiale par


l’Organisation mondiale de la santé (OMS),
l’obésité n’épargne pas le Québec

1. À partir de ces manchettes, trouve deux variables influençant l’obésité


chez les jeunes.
2. Selon toi, quelle variable est la plus déterminante ?
Explique ta réponse.

3. Choisis une des variables présentées dans cette activité,


puis effectue une recherche dans Internet pour trouver
des données statistiques sur cette variable.
4. Compile tes données à l’aide d’un tableur électronique.
Construis ensuite la représentation graphique de
tes données.
5. Présente tes résultats et tes conclusions personnelles
à tes camarades. Pour ce faire, tu peux utiliser
un logiciel de présentation.

ESCALE CHAPITRE 1 37
Esprit d’entreprise
Devenir entrepreneure ou entrepreneur constitue un défi de taille. Avant même
de se lancer en affaires, il est essentiel d’étudier différents facteurs pour prendre des
décisions éclairées qui favoriseront le succès de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle
une « étude de marché ».

Ton mandat
En équipe, réaliser une courte étude de marché permettant de favoriser
le succès d’une nouvelle entreprise de votre choix.

Tâche 1
a) En équipe, choisissez le type d’entreprise que vous aimeriez mettre sur pied.
b) Déterminez ensemble :
1) la clientèle cible de votre entreprise ;
2) les besoins de cette clientèle ;
3) l’endroit où vous désirez implanter votre entreprise.

38 CHAPITRE 1 LES VARIABLES


Tâche 2
a) Formulez cinq ou six questions qui permettront
de vérifier si les suppositions que vous avez faites
à la tâche 1b sont les bonnes.
Voici des exemples de questions.
• Qui sont les concurrents et où sont-ils situés ?
• Quels sont les endroits et les moments
propices à la consommation du produit
ou du service que vous offrez ?
b) Recueillez des données qui vous aideront
à répondre aux questions formulées en a.
Pour ce faire, vous pouvez prendre contact
avec des personnes-ressources, faire une
recherche dans Internet, mener une enquête
sur le terrain, faire des interviews, etc.

Tâche 3
a) À la lumière de l’étude que vous avez réalisée,
quels sont, selon vous, les principaux facteurs
à considérer avant de démarrer une entreprise ?
b) En vous basant sur votre étude de marché,
tirez des conclusions sur les suppositions
que vous aviez faites à la tâche 1. Précisez
maintenant vos choix et, au besoin, faites-en
de nouveaux qui favoriseront davantage
le succès de votre entreprise.
c) Une fois l’étude de marché terminée, quelles
sont, selon vous, les autres étapes à franchir
avant de démarrer votre entreprise ?

OPTION PROJET CHAPITRE 1 39


22

40
1. Selon toi, combien de feuilles de papier de format
lettre peut contenir le bac de recyclage de ta classe :
a) si on le remplit à pleine capacité ?
b) lorsqu’on le vide, chaque semaine ?
2. Selon tes réponses à la question 1, quel pourcentage
du bac de recyclage de ta classe est rempli
lorsqu’on en ramasse le contenu, chaque semaine ?
3. Combien d’arbres sont « sauvés » par ta classe
en une année, approximativement ?
Utilise ta réponse à la question 1b et suppose :
• qu’une feuille de papier de format lettre
a une masse de 2,5 grammes ;
• que, pour chaque tonne de papier recyclé,
on « sauve » 33 arbres.
4. Combien d’arbres sont « sauvés » par
les 1 350 000 élèves des écoles primaires
et secondaires du Québec en une année ?
5. En supposant que tous les élèves recyclent la même
quantité de papier, combien d’arbres sont « sauvés »
par chaque élève du Québec en une année ?

• Rapport et taux
• Proportion
• Variation directe ou inverse
• Reconnaissance d’une situation de proportionnalité, notamment
à l’aide du contexte, d’une table des valeurs ou d’un graphique
• Résolution d’une situation de proportionnalité
Le gouvernement du Québec a mis
en place un principe pour favoriser
la protection de l’environnement. SO MM AI RE
Il s’agit des 3RV.
Section 1 – Les rapports et les taux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
• Fais une recherche sur la signification Section 2 – Les rapports et les taux constants . . . . . . . . . . 76
des 3RV. Section 3 – Résoudre une proportion . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
• Propose des moyens pour mettre Dans la vie… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144
en pratique les 3RV dans ton école. Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 146
Option projet – Pour un monde équitable . . . . . . . . . . . . . 148

41
Les rapports et les taux
Le chapitre précédent t’a donné l’occasion de te familiariser avec le concept de variable.
Tu as également observé qu’il existe parfois une relation entre deux variables. Avant
d’étudier l’une de ces relations un peu plus en profondeur, revenons sur une activité
mathématique de base : la comparaison de valeurs numériques.

1.1
Opération : comparaison
La comparaison occupe une place importante dans la vie quotidienne de tous les
êtres humains. Nous nous basons sur le résultat de diverses comparaisons pour
affirmer, constater, tirer des conclusions et même nous réjouir ou nous attrister.
Par exemple, la comparaison du nombre de buts comptés par une équipe de hockey
avec le nombre de buts comptés par l’équipe adverse permet de déterminer qui
Le bonheur n’est a gagné et de nous réjouir… si notre équipe préférée a remporté la partie.
peut-être que
A Commente la citation ci-contre. Essaie de donner un exemple.
le résultat d’une
comparaison.
≤≥ En fait, plusieurs décisions sont basées sur des comparaisons de valeurs numériques.
EUGÈNE BEAUMONT
Voici, par exemple, deux lecteurs MP3 qui diffèrent sur plusieurs points.

B Quel lecteur MP3 préfères-


tu ? Explique ta réponse.
C Pour quelle raison une
personne pourrait-elle
préférer le lecteur MP3
numéro 1 au lecteur MP3
numéro 2, ou vice versa ?

LECTEUR MP3
LECTEUR MP3 PODSILENCE
GIGAMUSIQUE Capacité : 2 Go
Capacité : 10 Go
(2500 chansons) 200 $
(500 chansons) 50$

42 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


D Quelle caractéristique des lecteurs MP3 as-tu comparée pour répondre à
la question B ?
E Quelle opération mathématique as-tu utilisée pour comparer les lecteurs MP3 ?
F Quelle autre opération peut servir à comparer des valeurs numériques ?
Explique ta réponse.
G Selon toi, qu’est-ce qui pousse à diviser plutôt qu’à soustraire pour comparer
des valeurs numériques ?

1. Qu’a-t-on comparé pour émettre chacun des commentaires suivants ?


a) J’ai couru le 100 mètres plus vite que toi.
b) Notre classe a gagné deux fois plus de médailles que la vôtre.
c) Les garçons ont remporté six médailles de moins que les filles.
d) Notre équipe a gagné la finale par un but.
e) J’ai couru le 100 mètres en 14 secondes. En moyenne, ça fait plus
de 7 mètres par seconde !
2. Selon toi, les comparaisons de la question 1 sont-elles toutes du même type ?
Explique ta réponse.
3. Quelles comparaisons semblent être le résultat d’une division ?
4. Formule un commentaire dans lequel on retrouverait une comparaison
par division.

Question
de culture
PRÉFIXES INFORMATIQUES
Les préfixes tels que méga ou giga ne représentent pas toujours une multipli-
cation par 106 ou par 109. Dans un contexte informatique, le préfixe méga
correspond à une multiplication par 1 048 576 ou 220 plutôt que par 1 000 000.
De même, toujours dans un contexte informatique, le préfixe giga représente
une multiplication par 1 073 741 824 ou 230 plutôt que par 1 000 000 000.
Ainsi, 1 Gm (gigamètre), c’est 1 000 000 000 mètres, mais 1 Go (gigaoctet),
c’est 1 073 741 824 octets. Puisque le même préfixe est utilisé dans les
deux cas, c’est le contexte qui dicte sa valeur.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 43


Au chapitre précédent, tu as identifié les variables en jeu dans une situation. Ainsi,
au lieu de dire qu’on a comparé 10 Go et 2 Go, on pourra dire qu’on a comparé
certaines valeurs de la variable capacité de stockage.
Il est donc possible de comparer des valeurs d’une ou de deux variables en les
soustrayant ou en les divisant. Dans certaines situations, on préfère soustraire plutôt
que diviser, alors que dans d’autres situations une division est obligatoire.
Les nombres en jeu peuvent aussi influencer le type de comparaison effectué.

Moi, je reçois 10 $.
Je reçois 5 $ par semaine
en argent de poche.
Moi, c’est 11 $.

ATTENTION
Même si la sous-
traction permet
de comparer
ALICIA
des valeurs de GRÉGORY
ARNAUD
certaines va-
riables, la division H En te référant à l’illustration ci-dessus, quels montants d’argent de poche
est souvent plus aurais-tu tendance à comparer par soustraction ? Pourquoi ?
efficace. En effet,
la division permet I Quels montants d’argent de poche aurais-tu tendance à comparer
également de par division ? Pourquoi ?
comparer des J Comment pourrais-tu comparer par division le montant d’argent de poche
variables de nature d’Alicia et celui d’Arnaud ?
différente.
La comparaison par division de variables constitue un outil mathématique puissant
pour la résolution de toutes sortes de problèmes.

1. Banque à essence
a) De quelles variables est-il question sur cet écriteau ?
b) De quel type de comparaison s’agit-il ?
c) Quelle est la signification mathématique
du mot « le » sur cet écriteau ?

44 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


2. Quelle est votre langue maternelle ?
Voici un article de journal où l’on compare des valeurs
de certaines variables.

Lors du recensement canadien de 2001, près de 5 335 000


personnes, soit environ une personne sur six, étaient allo-
phones, c’est-à-dire qu’elles ont déclaré avoir une langue
maternelle autre que le français ou l’anglais. Ce nombre est
en hausse de 12,5 % par rapport à 1996, ce qui représente
trois fois le taux de croissance de la population canadienne
(4,0 %). -
SOURCE : STATISTIQUE CANADA

a) Que représente la fraction 16 de ce texte ?


b) Qu’a-t-on comparé pour arriver à la conclusion :
« trois fois le taux de croissance » ?
c) Dans ce texte, a-t-on comparé les valeurs des variables
par soustraction ou par division ? Explique ta réponse.

3. Sacrée Marika !
Pour son cours de mathématique, Marika doit comparer certaines
valeurs tantôt par soustraction, tantôt par division.
Malheureusement, elle n’a pas noté ses calculs. Elle remet
les résultats que voici.

• Première comparaison : 4
• Deuxième comparaison : 7 km
• Troisième comparaison : 15 cents/litre
• Quatrième comparaison : 206 mètres/minute

a) Selon toi, quels résultats proviennent :


1) d’une comparaison par division ?
2) d’une comparaison par soustraction ?
b) Quels résultats peuvent aussi bien provenir d’une comparaison
par division que d’une comparaison par soustraction ?
Explique ta réponse.
c) Qu’est-ce que Marika a bien pu comparer pour obtenir ces
résultats ? Donne une possibilité pour chaque comparaison.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 45


1.2
Les rapports
La comparaison par division est aussi simple et aussi naturelle qu’une comparaison
par soustraction.
Les bulletins de nouvelles, les publicités et même les conversations
quotidiennes comportent souvent des nombres obtenus par la
division des valeurs d’une variable.

DEUX AMÉRICAINS SUR TROIS IL EST TOMBÉ DEUX FOIS PLUS


NE SONT PAS D’ACCORD AVEC LA GUERRE DE NEIGE QUE PRÉVU

SOLDE : DES RABAIS DE 35 % À 75 %


SONT OFFERTS SUR TOUTE LA MARCHANDISE

A Qu’a-t-on comparé pour émettre chacune des trois affirmations ci-dessus ?


B Dans la situation 3, est-il important de préciser si la quantité de neige tombée
est mesurée en centimètres ou en pouces ? Explique ta réponse.
C Qu’est-ce qui laisse croire qu’il s’agit de comparaisons par division ?

1. Quelles variables a-t-on comparées pour arriver aux constats suivants ?


a) J’ai deux fois plus d’argent que toi.
b) Je consacre la moitié de mon temps libre à ramasser tes affaires.
c) En moyenne, une personne passe le tiers de sa vie à dormir.
d) Le microprocesseur de mon portable est six fois moins rapide que celui
du portable de mon père.
2. Les variables comparées dans chaque constat de la question 1 sont-elles
de même nature ? Explique tes réponses.
3. Pourquoi les constats ne contiennent-ils pas d’unités de mesure ?
4. Si tu peux exprimer le constat en 1a à l’aide du rapport 21 , avec quels rapports
peux-tu exprimer les autres constats ?
5. Propose une définition de « rapport ».
6. Compare ta définition avec celles de tes camarades.

46 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Des expressions comme « le triple », « la moitié », « six fois plus », etc., peuvent
exprimer, entre autres, le résultat de la comparaison de deux durées, de
deux montants d’argent ou de deux capacités. Ce type d’expressions indique que
les variables comparées sont de même nature.
D Compose une phrase qui contient le mot « quadruple ».
E Reformule ta phrase afin qu’elle contienne plutôt l’expression « quatre fois
moins ».
F Formule une phrase comportant une expression de ce type qui permet
de comparer les lecteurs MP3 de la page 42.
G Pourquoi des expressions de ce type font-elles nécessairement référence
à une comparaison par division ?

Le rapport
La comparaison par division de deux valeurs d’une même variable ou de deux
valeurs de variables de même nature s’appelle un rapport.
Exemple :
La comparaison par division d’une durée avec une autre durée fournit le rapport
entre les deux durées.

Activité Durée
Souper 30 minutes
Répondre à un courriel 2 minutes
Faire ses devoirs 90 minutes

La durée des devoirs comparée avec la durée de la réponse à un courriel donne


le rapport 90 45
2 ou 1 . Dans cet exemple, il faut 45 fois plus de temps pour faire
ses devoirs que pour répondre à un courriel.
La durée du souper comparée avec la durée des devoirs correspond au rapport
30 1
90 ou 3 . Dans cet exemple, il faut trois fois moins de temps pour souper que
pour faire ses devoirs.

REMARQUES
• Un rapport ne s’écrit pas nécessairement sous une forme
fractionnaire. Le rapport ba peut aussi s’écrire a : b.
• Le rapport ba (ou a : b) se lit : le rapport de a à b.
• Dans un rapport, il n’est pas nécessaire d’écrire
les unités de mesure. Par exemple, on écrira « 10 : 1 »
plutôt que « 10 minutes : 1 minute ».

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 47


En mathématique, certains mots prennent un sens différent de celui qu’on leur
donne dans la vie courante. C’est le cas du mot « rapport ». Par exemple, lorsqu’on
parle d’un « rapport de police », on utilise un sens différent de celui qui est utilisé
en mathématique. Cependant, quelques expressions courantes, comme « rapport
de force », utilisent le sens mathématique du mot « rapport ».
Le sens mathématique de rapport est également à la base du système de transmission
par chaîne des bicyclettes.

Question
Pignon 1 : 32 dents
Pignon 2 : 28 dents
de culture
Pignon 3 : 24 dents UNE BICYCLETTE QUI A DU RAPPORT
Pignon 4 : 21 dents Les plus vieux croquis de ce qui ressemble à une bicyclette datent du 15e siècle et ont été
Pignon 5 : 18 dents dessinés par Léonard de Vinci. Il a fallu attendre plus de 300 ans pour que le premier véhicule
Pignon 6 : 16 dents roulant inspiré de ces croquis soit construit : on l’appelait le « célérifère ».
Pignon 7 : 14 dents Toutefois, c’est en 1879 que la première bicyclette à transmission par chaîne apparaît.
Pignon 8 : 12 dents À partir de ce moment, la bicyclette n’a cessé de se perfectionner.
Aujourd’hui, les bicyclettes à
vitesses multiples sont équipées de
pédaliers à plateaux dentés reliés
Plateau 1 : 48 dents par une chaîne à un ensemble de
Plateau 2 : 38 dents pignons, également dentés, fixés
Plateau 3 : 28 dents sur le moyeu de la roue arrière.
On appelle « braquet » le rapport
entre le nombre de dents d’un plateau
et le nombre de dents d’un pignon.
Par exemple, pour un plateau de
28 dents et un pignon de 16 dents,
le braquet est de 2816 ou 1,75.
Ce rapport indique qu’il y a 1,75 fois
plus de dents sur le plateau que sur
le pignon. Par conséquent, pour
chaque tour complet du pédalier,
la roue arrière fait 1,75 tour.

nombre de dents du plateau 3


H Quel est le rapport ?
nombre de dents du pignon 3
I Selon le rapport en H, combien de tours fait la roue arrière pour un tour
du pédalier ?

Deux cyclistes ont choisi le pignon à 14 dents de leur vélo. Benoît a choisi un
plateau à 38 dents et Anne a choisi un plateau à 48 dents.
J Selon toi, si les deux cyclistes pédalent à la même cadence, qui ira le plus
vite ? Explique ta réponse.
K Combien de vitesses a cette bicyclette ?

48 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


L Quelle combinaison de plateau et de pignon (le braquet) ferait faire le plus
grand nombre de tours à la roue arrière pour chaque tour de pédalier ?
M Dans quelle situation quelqu’un pourrait-il choisir le braquet que tu as
proposé en L ?
N Quel braquet ferait faire le plus petit nombre de tours à la roue arrière pour
chaque tour de pédalier ?
O Dans quelle situation quelqu’un pourrait-il choisir le braquet que tu as
proposé en N ?
P Pour cette bicyclette, y a-t-il deux braquets qui sont équivalents ?
Explique ta réponse.

1. Quels rapports suggèrent les illustrations suivantes ?

a) b) c)

d)

e)

2. Suggère un contexte pour chacun des rapports suivants.


a) 1 : 8 f ) Quatre fois moins
b) 4 : 3 g) 9
7
c) Le triple h) 2
5
d) La moitié i ) 20 %
e) Soixante fois plus j ) 150 %

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 49


La notation en pourcentage
La comparaison par division de valeurs numériques de même nature est aussi à la
base de la notation en pourcentage. Cette notation est utilisée dans des contextes
très variés.

A Qu’est-ce qui indique qu’il y a eu comparaison dans chaque cas ?


B Qu’a-t-on comparé dans chaque cas ?
C Pourquoi choisit-on parfois d’exprimer un rapport en pourcentage ?
D Trouve un autre exemple de notation en pourcentage.

Les pourcentages s’utilisent dans tous les contextes où l’on compare des valeurs
de même nature.
E En général, préfères-tu un rabais de 10 $ ou un rabais de 10 % ? Explique
ta réponse.

Chandails 25 $
AUJOURD’HUI
SEULEMENT

Rabais de 5$

F Quel est le pourcentage de rabais offert sur ces chandails ?


G Si une personne achète quatre chandails, combien économise-t-elle :
1) en argent ? 2) en pourcentage ?

La notation en pourcentage est utile pour comparer rapidement des rapports.


De plus, elle permet d’indiquer que le même rapport s’applique à tout un ensemble
de données. Par exemple, il est plus simple d’indiquer une réduction de 10 % du
prix marqué pour toute la marchandise que d’indiquer la réduction effective pour
chacun des articles.

50 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Voici comment on a transformé en pourcentage un rabais en dollars.

×4

$
rabais ( ) 5
=
20
20 %
prix courant ( )$ 25
×4
10 0

11
H Trouve un rapport égal à 55 dont le dénominateur est 100.
I À quel pourcentage équivaut le rapport 26 : 40 ?
J Commente l’énoncé suivant.

« Exprimer un rapport en pourcentage revient à chercher le numérateur


d’un rapport équivalent qui aurait 100 au dénominateur.
»

1. Reformule les énoncés suivants en utilisant un pourcentage.


a) À l’épicerie, deux personnes sur cinq achètent pour plus de 100 $.
b) En 25 lancers, Anaïs a réussi 18 paniers.
c) Au Québec, sur 7 500 000 personnes, 75 000 ont plus de 70 ans.
d) Denis a mangé quatre chocolats, sa sœur en a mangé huit.
e) Chloé a parcouru 4 km en 10 minutes.
2. Utilise la notation en pourcentage pour exprimer
les rapports suivants.

a) 3
8
f ) 21
20
b) 6 : 10 g) Onze fois plus

c) Le double h) 7 fois sur 25


1
d) 20 i ) Cinq fois moins
3
e) 1000 j) 3: 1

K Selon toi, un pourcentage permet-il


de comparer des valeurs de nature
différente, comme 10 minutes et 4 km ?
Explique ta réponse.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 51


La notation en pourcentage
La notation en pourcentage est une comparaison par division de valeurs de la
même variable ou de variables de même nature.
La notation en pourcentage est souvent utilisée dans les contextes liés à l’argent
(profit, prix, intérêt…), mais également dans tous les contextes où l’on utiliserait
un rapport.

Exemples :
• Les banques expriment leurs taux d’intérêt à l’aide de la notation en
pourcentage. Un taux d’intérêt de 4 % signifie qu’à chaque tranche
de 100 $ est associé un intérêt de 4 $.
• La performance d’un joueur de fléchettes qui atteint la cible 12 fois
en 15 lancers peut être mathématisée par le rapport 12 15 ou 12 : 15.
On dirait alors que ce joueur atteint la cible dans 80 % des cas.

1. Fractions équivalentes
Exprime les rapports suivants en pourcentages.

a) 2 f) 5
5 6
b) 7 g) 13
20 8
2. Contextes
c) 11
4
13
h) 50
À part les contextes liés à
d) 222 : 25 i) 4: 3
l’argent, nomme quelques
contextes où l’on utilise des e) 1 : 4 j ) 9 : 15
pourcentages.

3. Rapports équivalents
Exprime les pourcentages suivants en rapports.
a) 25 % f ) 31 %
b) 11 % g) 16 %
c) 54 % h) 14 27 %
d) 256 % i ) 1574 %
1
e) 33 3 % j ) 0,5 %

52 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


4. Toujours plus lisses 5. Gros rapport
Qu’a-t-on comparé pour arriver à la conclusion suivante ? a) Trouve un rapport six fois
plus petit que 35 .
b) Trouve un rapport

5X
deux fois plus grand que
7
10 qui contient le chiffre 5.
c) Trouve un rapport quatre
fois plus grand que 16 qui
contient le chiffre 3.

PLUS DE d) Trouve un rapport 9 fois


plus grand que « le triple »

VOLUME qui contient le chiffre 9.


e) Comment peux-tu
INSTANTANÉMENT augmenter la valeur d’un
rapport sans changer son
numérateur ? Explique ta
réponse.

6. Billes en tête !
Un sac contient 8 billes rouges, 7 billes bleues, 3 billes jaunes
et 5 billes vertes.
a) Exprime les rapports suivants à l’aide de nombres :
nombre de billes vertes
1)
nombre de billes jaunes
J’ai l’impression que je
nombre de billes jaunes + nombre de billes rouges calcule une probabilité !
2)
nombre total de billes
nombre total de billes
3)
nombre de billes bleues
nombre de billes rouges ou vertes
4)
nombre total de billes

Ici, le ou est un peu


comme un « + ».

b) Dans cette situation, indique ce que peuvent


représenter les rapports suivants.
1) 7 : 5 3) 7 : 23
2) 15 : 5 4) 3 : 23

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 53


7. Radio Diversité
Pour les propriétaires de la station Radio Diversité, il est important de faire jouer
des genres musicaux différents. Dans une journée, la station fait jouer un nombre
donné de pièces selon les styles suivants.

Country : 21 pièces Rap : 17 pièces


Jazz : 8 pièces Rock : 31 pièces
Musique du monde : Rhythm and blues :
15 pièces 38 pièces
Pop : 59 pièces Alternatif : 11 pièces

a) Dans cette situation, indique ce que peuvent représenter les rapports suivants.
1)
59 2)
31 3)
21 4)
141
200 38 17 200

b) À quel style de musique cette station accorde-t-elle 4 % des pièces


musicales diffusées ?
38
c) Est-ce que le rapport 200 pourrait représenter deux situations différentes ? Si oui,
lesquelles ?

8. Rapports de couleur
La gérante d’une boutique a commandé 2 modèles de chandails.
Elle a commandé, pour le premier modèle, 5 chandails verts et
8 chandails bleus. Pour le deuxième modèle, elle a commandé
14 chandails verts, 11 jaunes et 12 rouges.
Dans cette situation, indique ce que peuvent représenter
les rapports suivants.

a) 11
50
b) 13
37
c) 19
50
d) 19
31

54 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1.3
Les taux
Cette séquence te permettra de te familiariser avec plusieurs situations où il faut
comparer des variables de nature différente. Tu verras aussi à quel point ces
situations sont au cœur de notre quotidien.
A Donne un exemple d’une situation où l’on pourrait comparer des variables
de nature différente.

Contrairement à la comparaison par soustraction, la comparaison par division permet de


comparer des variables de nature différente : du temps avec de l’argent, une distance
avec du temps, une quantité de sel avec une quantité d’eau, et ainsi de suite.

Pour vendre mes 24 tablettes J’ai fait 6 tours de piste


de chocolat, j’ai dû les en 35 minutes.
proposer à 200 personnes.
J’ai peint les 14 portes
d’armoire de ma cuisine
en 3 heures.

B Nomme les variables en jeu dans les trois situations ci-dessus.


C Comment a-t-on comparé la valeur de ces variables ?

L’activité consistant à comparer des variables ou des grandeurs de


nature différente fait partie de ton quotidien depuis très longtemps.
Par exemple, quand il partage des bonbons avec des camarades,
on peut considérer qu’un enfant se trouve à comparer la quantité
de bonbons avec le nombre de personnes.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 55


1. Compare les valeurs des variables en jeu dans les situations suivantes.
a) Karl travaille 4 heures à l’épicerie et il gagne 64 $.
b) Coralia a lu 300 pages de son roman policier en 4 jours.
c) Jacob a parcouru 180 km à vélo en 12 heures la fin de semaine dernière.
d) Diane a mis 16 grammes de sel dans 4 litres d’eau pour faire cuire
des pâtes.
e) Olivier a déboursé 55 $ pour acheter 60 litres d’essence.
2. Pourquoi semble-t-il impossible d’utiliser des expressions comme « le double »,
« deux fois plus », « la moitié », « le triple », « le quadruple », etc., pour exprimer
ces comparaisons ?

Le taux
La comparaison par division de valeurs de deux variables de nature différente
s’appelle un taux.

Exemple :
La comparaison par division de la durée d’un devoir avec sa taille fournit un taux.

Variable Valeur
Durée 40 minutes
Taille 10 questions

La durée du devoir de math comparée par division avec le nombre de questions


donne le taux 40 minutes ou 4 minutes .
10 questions 1 question

Le taux 4 minutes/question ou 4 minutes par question indique en quelque sorte


le temps moyen consacré à une question.

REMARQUES
• Dans un taux, puisque les variables ne sont pas de même nature, il faut écrire
les unités de mesure de ces variables. Ce sont d’ailleurs ces unités qui
permettent d’interpréter le taux.
• Certains taux ont des noms particuliers. Par exemple, le mot « vitesse » désigne
souvent la comparaison par division d’une distance avec du temps ; l’expres-
sion « salaire horaire » désigne la comparaison par division d’une somme
d’argent reçue avec le nombre d’heures travaillées. Une vitesse et
un salaire horaire sont des taux.

56 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Quels taux les situations suivantes te suggèrent-elles ?
a) Une personne a déménagé 6 fois en 5 ans.
b) Au cours des 27 derniers mois, j’ai payé 450 $ pour mon téléphone cellulaire.
c) Un plein d’essence de 60 L m’a coûté 66 $.
d) Chez moi, il y a cinq personnes et huit téléphones.
e) Les 30 ampoules électriques de ma résidence ont
une puissance combinée de 1500 watts.
2. Décris une situation que te suggère chacun des taux suivants.
9$ 1756 kWh
a) repas d)
61 jours

6 poules 3000 places de stationnement


b) e) 150 magasins
56 œufs

c) 650 $ par automobile f ) 15 grammes d’alcool


10 litres de sang
3. Certains taux ont-ils plus de sens lorsqu’une des deux variables
est placée au dénominateur ? Explique ta réponse.

Question
de culture
BOIRE OU CONDUIRE : IL FAUT CHOISIR !
La conduite en état d’ébriété constitue une cause très importante des accidents
de la route. Une personne dont les facultés sont affaiblies par l’alcool cause
17 fois plus d’accidents mortels qu’une conductrice ou qu’un conducteur sobre.
Au Québec, prendre le volant avec un taux d’alcool dans le sang excédant le taux
limite constitue une infraction au Code criminel. Au cours des dernières années,
le gouvernement québécois a instauré des peines de plus en plus sévères afin de
réduire le nombre d’accidents de la route causés par la conduite en état d’ébriété.
En se basant sur une étude réalisée aux États-Unis dans les années 1960, on a
fixé l’alcoolémie limite à 0,08 gramme d’alcool par décilitre de sang. Cependant,
des études plus récentes ont montré que le risque associé à la consommation
d’alcool est plus élevé qu’on ne le croyait. À la lumière de ces études, plusieurs
pays ont révisé à la baisse l’alcoolémie limite pour la fixer à 0,05 g/dL.

D Crois-tu qu’il serait utile de faire passer l’alcoolémie limite de 0,08 g/dL
à 0,05 g/dL ? Explique ta réponse.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 57


Puisque la comparaison de variables de nature différente est courante dans plusieurs
domaines, il existe plusieurs mots servant à identifier les variables qui ont été
comparées.
E Essaie de trouver un autre mot du langage courant qui désigne un taux.

Le lit est l’endroit le plus dangereux au


monde : 99 % des gens y meurent.
≤≥
MARK TWAIN

F Reformule la citation ci-dessus de façon à y faire apparaître le mot « taux ».

1. Taux variés
Exprime chacune des situations suivantes par un taux.
a) En quatre jours de travail, j’ai gagné 55 $.
b) Le prix d’une boîte de 12 mangues est 5,50 $.
c) Sur l’autoroute, un véhicule peut parcourir jusqu’à 10 km
en 6 minutes.
d) Au cours de sa vie, une Québécoise a, en moyenne, 1,47 enfant.
e) En quarante jours, mes cheveux poussent de 13 mm.
f ) Avec l’encre d’un stylo, je peux écrire 100 pages de texte.

2. Nom d’un taux !


a) Quel nom est associé à chacun des taux suivants ?
quantité de liquide écoulée
1)
temps
montant d’argent
2)
temps travaillé
masse d’un objet
3)
volume
nombre de pulsations cardiaques
4)
temps
b) Avec quelles unités pourrait-on exprimer chacun des taux
de la question a ?
c) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
d) Trouve d’autres mots qui font référence à des taux.

58 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


3. Tomber dans le panneau
a) Quelle est la limite de vitesse dans ces deux rues ?
b) Quel panneau indique vraiment une limite de vitesse ?
c) Qu’est-ce que l’autre panneau indique ?

4. Il est taux courant


a) Donne un exemple de
taux qu’on peut trouver
à l’épicerie.
b) Donne un exemple de
taux qu’on peut trouver
au cinéma.
5. Juste pour savoir
a) Explique pourquoi un taux contient nécessairement
des unités de mesure.
b) Compare ta réponse avec celles de tes camarades.

6. Taux ou tard
a) Voici quelques questions où les réponses sont des nombres.
Trouve ces nombres.
1) Combien y a-t-il de pupitres dans ta classe ?
2) Quelle distance marches-tu, approximativement,
en une journée ?
3) Combien de fois as-tu visité ton dentiste
au cours des 12 derniers mois ?
4) Combien de fois la cloche de ton école
sonne-t-elle en une journée ?
5) Quel est le prix d’un repas dans le restaurant
que tu fréquentes le plus souvent ?
b) Exprime les nombres trouvés à la question a comme des taux.
c) Qu’est-ce que ces taux ont en commun ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 59


1.4
La comparaison de rapports et de taux
Les rapports et les taux occupent une très grande place dans le commerce, en
finance et dans la plupart des activités économiques d’un pays. En effet, plusieurs
renseignements utiles pour prendre des décisions proviennent de la comparaison
de rapports ou de taux.
A As-tu déjà comparé des rapports ou des taux ? Explique ta réponse.

On décide souvent de transformer en taux les données d’une situation pour pouvoir
les comparer.
Voici par exemple deux formats de savon à lessive.

B Quel format te semble être le meilleur achat ? Explique ta réponse.


prix
CQuel est le taux quantité de chacun des formats ?
D Selon toi, comment peut-on comparer les taux des deux formats ?

E Pourquoi les grands formats représentent-ils souvent un meilleur achat que


les petits formats ?
F À part le prix, donne une raison pour laquelle une personne achèterait :
1) le plus grand format ;
2) le plus petit format.

G Dans la citation ci-contre, comment l’auteur


nomme-t-il le taux en question ?
Si on considère le taux
nombre de décibels
masse ,
le rendement sonore d’une mouche
surpasse celui d’un avion.
≤≥
FREDRIC BROWN

60 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Compare les taux des situations suivantes.
a) À vélo, Ian parcourt 100 km en 5 heures tandis que Alice parcourt 120 km
en 8 heures.
b) M. Lavoisier a eu 6 contraventions en 16 mois. Mme Simard en a eu 4
en 14 mois.
c) Ricardo a mélangé 4 L de peinture blanche avec 5 L de peinture bleue.
Isabella a mélangé 6 L de peinture blanche avec 7 L de peinture bleue.
d) Hugo tape 400 mots en 20 minutes. France tape 300 mots en 12 minutes.
2. Compare tes procédures avec celles de tes camarades.

Il existe plusieurs façons de comparer des fractions. De même, il existe plusieurs


façons de comparer des rapports et des taux.
Par exemple, voici une situation dans laquelle on désire comparer le taux
nombre de livres
de deux bibliothèques.
rayon

Bibliothèque A Bibliothèque B

43 livres disposés sur 6 rayons 55 livres disposés sur 8 rayons

On peut déduire que, dans la bibliothèque A, il y a en moyenne plus


que 7 livres par rayon et que, dans la bibliothèque B, il y a en moyenne
moins que 7 livres par rayon. C’est l’occasion rêvée de mettre
H Une procédure comme celle-là permet-elle de comparer à profit tes connaissances en
comparaison de fractions.
facilement n’importe quels rapports ou taux ?

La séquence suivante te permettra de développer une procédure


à la fois simple et efficace pour comparer des rapports ou des taux.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 61


1. À l’ordre !
Place les rapports et les taux suivants en ordre croissant.
a) 5 : 7 , 3 : 7 , 4 : 6 , 2 : 1 , 7 : 8
3$ 12 $ 7$ 10 $
b) 1 kg , 5 kg , 2 kg , 3 kg

2. Un petit café ? c) 6,7


10
, 0,6 , 65 , 3,3
1 100 5
Réponds à la question 10 g 14 g 22 g 6g
d) , , ,
suivante en comparant 150 mL 130 mL 310 mL 90 mL
les taux.
Corinne a acheté 600 g de
café pour 7 $. Elle s’aperçoit
qu’une autre sorte de café
se vend 15 $/kg. Quel café
revient le moins cher ?
3. Nuances du ciel
Réponds à la question suivante en comparant les rapports.
Carlos a deux mélanges de peinture blanche et de peinture bleue.
L’un est dans un rapport 3 : 4 et l’autre dans un rapport 18 : 25.
Quel mélange est plus foncé ?

4. Compensation

nombre de garçons
Le rapport nombre de filles
de l’école Marie-Jeanne est en baisse.

À partir de l’information ci-dessus, Maxime tire la conclusion


suivante :
« De plus en plus de filles fréquentent l’école Marie-Jeanne. »
Décris un scénario dans lequel :
a) Maxime aurait raison ;
b) Maxime aurait tort.

62 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


5. Une chance sur cinq
Marco a rempli son réservoir d’essence aujourd’hui, comme il
le fait chaque jeudi.
Que peux-tu dire de la variation du prix de l’essence si, la semaine
dernière, il a payé :
a) le même prix pour une plus petite quantité d’essence ?
b) plus cher pour la même quantité d’essence ?
c) plus cher pour une plus grande quantité d’essence ?

6. « Étirer » le jus
En ajoutant de l’eau au restant de jus d’orange d’un pichet,
on obtient plus de jus, c’est bien connu.
Voici comment quelques familles appliquent ce procédé
« économique ».

Famille Lovato
Quand il reste la moitié du jus dans le pichet,
on le remplit d’eau jusqu’aux trois quarts.

Famille Steele Quand il reste les trois quarts du jus dans


le pichet, on le remplit jusqu’au bord.

Famille Goyette
Quand il reste le quart du jus dans le pichet,
on le remplit jusqu’à la moitié.

a) Dans quelle famille le jus goûte-t-il le moins l’orange ?


b) Supposons que les familles appliquent leur procédé
à répétition, sans jamais ajouter de jus d’orange.
Restera-t-il toujours du jus d’orange dans le pichet ?
Explique ta réponse.

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 63


1.5
Les taux unitaires
Voici deux formats de papier hygiénique.

A Pourquoi est-il difficile de savoir


rapidement quel format est le plus
économique ?
B Le prix d’un seul rouleau te serait-il
utile pour comparer les prix ?
C Commente l’affirmation suivante.

« Une façon efficace de comparer


des fractions, des rapports ou

»
des taux consiste à les exprimer
selon un même dénominateur.

D Peut-on utiliser n’importe quel


nombre en guise de dénominateur
commun ? Explique ta réponse.

Un dénominateur commun en particulier, à la fois simple et efficace, facilite la


comparaison de rapports et de taux dans la vie courante. On le trouve d’ailleurs
à peu près partout, parfois même sans réaliser qu’il est là.

E Quels taux peux-tu voir sur chacune des photos ci-dessus ?


F Quel est le dénominateur dans chaque cas ?
G Exprime d’une autre façon le taux présenté dans la photo 3.

64 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Les deux situations suivantes représentent les habitudes de récupération de papier
dans certaines classes d’une école secondaire.
H Dans chacune des situations suivantes, détermine dans quelle classe on a
récupéré le plus de papier.

Situation 1

102
104 Situation 2

A213 A215

CLASSE 104
CLASSE 102 13 bacs
17 bacs en 3 semaines
en 4 semaines
CLASSE A213 CLASSE A215
3 bacs 3 21 bacs
par semaine par semaine

Exploration
Si les élèves des groupes 102, 104, A213 et A215 continuent à
récupérer le même nombre de bacs mais qu’ils les remplissent au même
pourcentage de capacité que celui de ta classe (voir ta réponse à la
question 2 de la page 41 ), quelle masse de papier auront-ils récupérée
en 36 semaines de classe ?

I Pour quelle situation est-il plus facile de faire la comparaison ?


Explique ta réponse.
J Combien de bacs par semaine :
1) les élèves qui fréquentent la classe 102 remplissent-ils ?
2) les élèves qui fréquentent la classe 104 remplissent-ils ?

K Pourquoi est-il utile de trouver le nombre de bacs par semaine pour


comparer les taux ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 65


Le taux unitaire
Lorsque la valeur d’une variable est exprimée par rapport à la valeur unitaire
de l’autre variable, on dit que le taux en question est un taux unitaire.

Exemple :
Une distance de 100 km comparée avec une durée de 4 heures donne
100 km
le taux .
4h

Le taux unitaire correspondant est de 25 km ou 25 km/h.


1h
REMARQUE

On retrouve le concept de moyenne dans un taux unitaire. On dira par


exemple qu’une voiture qui parcourt 100 km en 4 heures parcourt, en
moyenne, 25 km par heure.

L Est-ce que tous les taux peuvent s’exprimer en taux unitaire ?


M Que faut-il faire pour exprimer un taux en taux unitaire ?

Ça veut dire que comparer des taux


unitaires revient à comparer des nombres
plutôt que des fractions !

1. Exprime les situations suivantes à l’aide d’un taux.


a) J’ai couru 21 km en 126 minutes.
b) Mon cousin a couru pendant 3 heures pour franchir 9 km.
c) Un paquet de 6 kg de viande hachée maigre coûte 42 $.
d) Chaque fin de semaine, je travaille 16 heures et je gagne 144 $.
e) J’ai tapé mon texte de 250 mots en 20 minutes.
f ) Dans la région de Montréal, le 14 juillet 1987, il est tombé environ
90 mm de pluie en 180 minutes.
g) En juillet 1996, dans la région du Saguenay, il est tombé environ 250 mm
de pluie en 48 heures.
2. Reformule les situations avec La question 2 est plus
des taux unitaires. facile si je pense
« moyenne ».
3. Comment as-tu déterminé
la variable qui représente « l’unité » ?
4. Compare tes réponses avec
celles de tes camarades.

66 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


En plus de faciliter la comparaison, exprimer un taux sous forme de taux unitaire
permet de l’interpréter plus facilement : 5 mm de pluie à l’heure est plus facile
à interpréter que 250 mm de pluie en 48 heures.
Pour transformer un taux en taux unitaire, Ariel procède ainsi.

÷ 16
1 44
16 h
$ 9
1h
$ $
9 /h

÷ 16

N Que penses-tu de sa procédure ?


O Établis quelques avantages à utiliser un taux unitaire :
1) pour comparer des taux ;
2) pour présenter des rapports ou des taux.

P Essaie d’établir un parallèle entre un pourcentage et un taux unitaire.

Un dénominateur indépendant
En comparant les valeurs de deux variables à l’aide d’un taux, on choisit forcément
une variable à placer au dénominateur. Bien qu’on puisse souvent choisir cette
variable de façon intuitive, le travail réalisé au chapitre précédent te permettra de
la choisir selon des critères mathématiques.
Dans certaines situations, ce choix dépend du contexte. Par exemple, un auto-
mobiliste affirmera qu’il roule à 50 km/h, alors qu’une adepte de la course à pied
dira qu’elle court à un rythme de 6 minutes par kilomètre.
A Selon toi, l’adepte de la course à pied calcule-t-elle la distance
parcourue par rapport à un certain temps ou son temps par rapport
à une certaine distance ? Explique ta réponse. En moyenne, je tape
un mot en 1,935...
seconde !
Dans d’autres situations, une variable en particulier doit nécessairement
se trouver au dénominateur. Il serait farfelu, par exemple, de parler
du temps requis pour taper un mot au lieu du nombre de mots
tapés en un certain temps.
B Dans le taux 31 mots/minute, a-t-on calculé
le nombre de mots selon un certain temps
ou l’inverse ? Explique ta réponse.
C Selon toi, la variable calculée à partir
d’une valeur donnée de l’autre variable
doit-elle se trouver au numérateur ou
au dénominateur d’un taux ? Pourquoi ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 67


En plaçant au dénominateur la variable indépendante, il est plus facile d’interpréter
Variable le taux en question.
indépendante :
Variable à partir On calcule normalement
de laquelle on Oups ! J’avais trouvé l’accumulation de pluie selon
calcule ou mesure 2 minutes/mm de pluie le temps, pas l’inverse !
normalement les dans l’Action !
valeurs de l’autre
variable.

Les unités accompagnant les taux indiquent donc laquelle des deux variables est
calculée à partir des valeurs de l’autre. Par exemple, le salaire horaire s’exprime
normalement en dollars par heure, puisqu’on calcule habituellement le salaire
(en dollars) à partir d’un certain temps travaillé (en heures).

1. Trois taux
a) Quels taux peux-tu voir dans cette vitrine ?
b) Dans le taux 2/5,25 $, quelles sont les deux
variables en jeu ?
c) Normalement, calcule-t-on le prix de location à partir du
nombre de films loués ou le nombre de films qu’on peut
louer avec une certaine somme d’argent ?
d) Récris les taux. Place la « bonne » variable au dénominateur.

Il y a deux erreurs dans


l’écriture du prix sur cette
affiche. Quelles sont-elles ?

68 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


2. À l’envers ! 3. Tic tac taux
Voici des taux unitaires qui peuvent sembler étranges à première vue. Le temps est la variable de
référence par excellence.
Prix de l’essence : 0,8 L/$ Vitesse : 0,01 h/km
a) Propose une situation dans
laquelle on compare les
Salaire : 0,05 h/$ Consommation d’eau : variables suivantes avec
4 heures/verre du temps.
Abonnement à un centre de 1) Un montant d’argent
conditionnement physique : 1,6 jour/$ 2) Une distance
3) Une masse
a) Pourquoi pourrais-tu dire que la « mauvaise » variable est
4) Une température
au dénominateur ?
b) Calcule de nouveau les taux pour qu’on y retrouve la « bonne » b) Indique un taux possible
variable au dénominateur. pour chaque situation
que tu proposes.
c) Comment procèdes-tu pour « inverser » un taux unitaire ?
c) Pour quelles situations
d) Compare ta réponse en c avec celles de tes camarades.
as-tu placé la variable
« temps » au dénomi-
nateur ?
d) Compare tes réponses
avec celles de tes
camarades.
4. L’heure du thé
Réponds aux questions suivantes.
a) Betty met 15 mL de sucre pour 180 mL de thé alors que
20
Grace sucre son thé dans un rapport 250 . Quelle fille aime
son thé plus sucré ?
b) Lucy, Betty et Grace ont acheté des tasses.
Lucy a payé 87 $ pour 6 tasses, Betty a profité
d’une offre spéciale de 2 tasses pour 31 $
et Grace s’est procuré des tasses à
12,99 $/tasse. En sachant que toutes
les tasses sont de même qualité, qui
a payé le meilleur prix par tasse ?
c) Les deux plus grands producteurs de thé
au monde sont la Chine et l’Inde.
La Chine produit 25 % du thé mondial.
L’Inde produit 1 million des 3,15 millions
de tonnes de thé produites
mondialement. Quel pays produit
le plus de thé ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX SECTION 1 69


1. Moins diviser
Pour chacune des situations suivantes, indique s’il faut comparer
par soustraction ou par division. Dans le cas d’une comparaison par
division, indique si le résultat est un rapport ou un taux.
a) Christina veut savoir de combien de centimètres Pablo est plus
grand qu’elle.
En vélo, trois coins
de rue par minute, b) Guillaume veut calculer sa vitesse à vélo.
c’est assez vite, non ? c) Véronique veut comparer son salaire actuel avec celui de son
ancien emploi.
d) Un policier compare la vitesse d’un automobiliste avec la limite
de vitesse.
e) Natasha veut comparer approximativement la longueur d’un mètre
avec celle d’un pied.

2. Taux ou moyenne ?
Une pensée statistique permet souvent d’interpréter un rapport ou
un taux comme une moyenne. Voici un exemple.
Interprétation « rapport ou taux » Interprétation « statistique »
Sébastien a mangé 6 yogourts en En moyenne, Sébastien mange
3 jours. 2 yogourts par jour.

a) Est-ce que Sébastien mange nécessairement 2 yogourts par jour ?


Explique ta réponse.
b) Remplis le tableau suivant.
Interprétation « rapport ou taux » Interprétation « statistique »
En 6 jours de travail, Émile a gagné
la somme de 300 $.
En moyenne, mes cheveux poussent
de 1 cm par mois.
Il y a 30 élèves dans ma classe, dont
5 qui portent des lunettes.
En moyenne, chaque fois
qu’une personne préfère le thé,
deux personnes préfèrent le café.

c) Établis un parallèle entre une moyenne et un taux unitaire.


Donne un exemple.

70 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


3. La vie en taux
Gabrielle affirme que presque tous les nombres sont en fait des taux
unitaires. Par exemple, on pourrait considérer le prix d’une bouteille
d’eau à 3 $ comme le taux : 3 $/bouteille.
a) Que penses-tu de l’affirmation de Gabrielle ?
b) Donne d’autres exemples de taux unitaires présentés
« sans leur dénominateur ».

4. Qui va là ?
Les taux et les rapports suivants
sont-ils équivalents ?

a) 5
9
et 15
19
5. Conclusions b)
4g
et
24 g
15 mL 100 mL
Quelles conclusions peux-tu déduire des affirmations suivantes ?
c) 3 : 4 et 5 : 6
nombre de locataires
a) Le rapport nombre de propriétaires à Montréal est en baisse.
d) 15 : 72 et 6 : 32
quantité de sucre
b) Le taux quantité de café de mon deuxième café est plus élevé 44 $
e) 25 kg et 1,76 $/kg
que celui de mon premier café.

nombre de chandails
c) Le rapport nombre de chemises de ma garde-robe est en hausse.

nombre de repas au restaurant


d) Le taux nombre de jours d’école chez les adolescents est
en hausse.

nombre de téléphones
e) Le taux nombre de Parisiennes et de Parisiens est supérieur à
un entier.

6. En passant
nombre de chiens
a) Le rapport nombre de chats d’une ville est en baisse.
nombre de chats
Cela signifie-t-il automatiquement que le rapport nombre de chiens
est en hausse ? Explique ta réponse.
b) Si le taux de mortalité est en baisse, cela signifie-t-il
automatiquement que le taux de natalité est en hausse ?
Explique ta réponse.

BRIC À MATHS SECTION 1 71


7. Unité unique
Quatre élèves ont exprimé un taux présent dans
la situation ci-dessous comme un taux unitaire.

Enzo a couru 21 km en 147 min.

Voici leur travail.

Ariane
21 km 0,142857 km
147 min 1 min
Yasmina
147 min 147 min
21 km 1 tranche de 21 km
Miguel
147 min 147 min
21 km 1 demi-marathon
Fany
147 min 7 min
a) Selon toi, est-ce que tous ces élèves ont exprimé 21 km 1 km
le taux en taux unitaire ? Explique ta réponse.
b) Selon toi, parmi les réponses des élèves :
1) laquelle est la pire ? Explique ta réponse.
2) laquelle est la meilleure ? Explique ta réponse.

8. Rose
Dans son garage, Julio a les trois mélanges de peinture suivants.
Mélange rose bébé 2 dL de peinture blanche et 3 dL
de peinture rouge

Mélange rose bonbon 3 dL de peinture blanche et 4 dL


de peinture rouge

Mélange rose flamant 4 dL de peinture blanche et 5 dL


de peinture rouge

a) Lequel de ces trois mélanges est le plus pâle ? Explique ta réponse.


b) Si Julio verse dans un même contenant les mélanges rose bébé et
rose bonbon, obtiendra-t-il une couleur plus pâle ou plus foncée
que celle du mélange rose flamant ? Explique ta réponse.

72 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


9. C’est quoi le rapport ? 10. Mange tes croûtes
a) Que signifie le rapport 1 : 175 000 dans la carte ci-dessous ? Avec deux pains de marque
Houston, Karine fait 25 sand-
wichs. Avec trois pains de
marque Poire, elle en fait 65.
Laquelle des deux marques
permet à Karine de faire le plus
de sandwichs ?

b) Combien de temps mettrait une voiture roulant à 100 km/h pour


parcourir le trajet indiqué en bleu sur la carte ?

11. Rapport taux plus vite 12. Autrement dit


a) Quel est le rapport : Formule deux énoncés qui
1) entre la longueur d’un côté et le périmètre d’un carré ? contiennent 3 des 5 mots
suivants.
2) entre le nombre de consonnes dans le mot « voyelles »
et le nombre de voyelles dans le mot « consonnes » ?
taux
3) entre le nombre de fois que tu te brosses les dents
et le nombre de fois que tu utilises la soie dentaire ?
rapport
4) entre le nombre d’heures où tu regardes la télé
et le nombre d’heures où tu pratiques une activité
physique dans une semaine ? unités de mesure
5) entre le nombre total de touches de ta calculatrice et le nombre
de touches avec un chiffre de ta calculatrice ? essentielles
b) Indique un taux correspondant :
superflues
1) à la fréquence à laquelle tu manges du poisson ;
2) à la vitesse à laquelle tu marches ;
3) à la fréquence à laquelle tu fais de l’activité physique ;
4) à la concentration de sucre dans un café.

c) Les taux que tu as indiqués en b


sont-ils unitaires ? Pourquoi ?

BRIC À MATHS SECTION 1 73


13. Trouve le rapport 14. Paires rapport
Invente une situation qui pourrait a) Parmi les paires de nombres suivantes, indique celles qui sont
être représentée par chacun des dans un rapport 2 : 3.
rapports suivants. 1) 4,6 et 6,4 3) 20 et 30,6
a) 2 : 1 2) 15 et 22,5 4) 84,4 et 126,6

b) 20
20
b) Trouve quatre paires de nombres qui sont dans un rapport 3 : 2.

c) 2
5
d) 6
7
e) La moitié 15. Sous tous les rapports
f ) Sept fois moins
a) Trouve un rapport qui traduit bien les situations suivantes.
g) Le centuple 1) Stéphania a réussi huit problèmes d’une épreuve qui en
comptait dix.
h) 110 %
2) Alain s’entraîne le mercredi, le samedi et le dimanche.
i) 4
3 3) Éric utilise seulement trois des six tiroirs de sa commode.
4) La souris « moderne » de l’ordinateur de Juan a huit boutons.
Celle de Jannick en a seulement deux.
5) Catherine s’exerce au piano 20 minutes par jour. Elle consacre
aussi deux heures par jour au tennis.
6) Au cours de sa carrière, Babe Ruth a maintenu une moyenne
au bâton de 0,342.
b) Exprime les rapports que tu as trouvés à la question précédente
en pourcentages.

16. Pour de belles pelouses


Martina a ajouté 2 dL d’engrais biologique liquide pour la pelouse à
150 dL d’eau pure.
a) Si elle ajoute à ce mélange 10 dL d’engrais liquide pour la
pelouse et 10 dL d’eau pure, la concentration d’engrais du nou-
veau mélange sera-t-elle plus grande, moins grande ou la même ?
Explique ta réponse.
b) Modifie un seul terme du rapport 2 : 150 de façon à obtenir un
rapport deux fois plus grand. Donne les deux solutions possibles.

74 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


17. En forme pour cent âges 18. Pourcentage
Exprime les résultats de l’étude suivante en pourcentages. Dans un pourcentage, l’unité de
référence est 100.
a) Selon toi, pourquoi l’unité de
référence n’est-elle pas plutôt
62, 500 ou 81 ?
Les personnes âgées qui font de montraient aucun signe de b) Fais part de toutes les raisons
l’exercice au moins trois fois démence au début de l’étude.
que tu trouves à des
par semaine retarderaient le Leur santé était évaluée tous
début de la maladie d’Alzheimer les deux ans pendant six ans. camarades.
ou de quelque autre forme de c) Entendez-vous sur la
Au terme des six années
démence, selon une étude qui
d’étude, 1185 personnes étaient « meilleure » raison.
confirme que rester actif
indemnes de démence, et
participe au maintien d’un
158 personnes présentaient
cerveau en forme.
des signes de démence. Les
L’étude, menée de 1994 à 2003, autres sont décédées ou
concerne 1740 personnes âgées sorties de l’étude. -
de 65 ans et plus, qui ne
SOURCE : ADAPTÉ DE PATRICK WALTERS, LA PRESSE

19. Taux latex ou à l’huile ? 20. Le rapport


garçons-filles
Dans une classe, le rapport du
nombre de garçons au nombre
de filles est 7 : 5.
Indique si les énoncés suivants
sont vrais ou faux. Explique tes
réponses.
a) Le nombre de garçons est
supérieur au nombre de filles.
b) S’il y a 36 élèves dans la
classe, il y a 21 garçons.
a) Quel est le taux présenté sur cette affiche ?
c) Dans la classe, il y a
b) Quelles sont les variables en jeu dans ce taux ?
exactement 7 filles et
c) Comment le symbole de la division est-il représenté sur 5 garçons.
cette affiche ?
d) Dans la classe, il peut y avoir
d) On trouve aussi une variable à caractère qualitatif dans 10 garçons.
cette situation.
1) Quelle est-elle ?
2) Quelles valeurs peut-elle prendre ?

BRIC À MATHS SECTION 1 75


Les rapports et les taux constants
Les connaissances que tu as construites dans la section précédente vont te servir
d’outils pour résoudre une multitude de problèmes comportant des rapports et
des taux.
Dans cette section, il est toujours question de problèmes comportant des rapports et
des taux, mais on s’intéresse aux cas où le rapport ou le taux entre deux variables
est constant. Pour pouvoir déterminer si une situation présente un rapport ou un
taux constant, il faut savoir décoder l’énoncé du problème.
A Le lundi, Frank dépense 5 $ pour dîner. Combien dépense-t-il en une
semaine pour dîner ?
B Pourquoi est-il impossible de résoudre ce problème avec certitude ?
C Que pourrais-tu ajouter à l’énoncé de la question A pour qu’il n’y ait
qu’une bonne réponse ?

Si un nouvel énoncé précise que Frank dépense toujours 5 $ pour dîner, il est possible
de calculer la somme dépensée pour ses dîners en une semaine, en un mois ou
pour n’importe quel nombre de jours.
D Dans ce nouvel énoncé, quel mot laisse croire que le taux est constant ?
E En 20 jours, combien d’argent Frank aura-t-il dépensé pour dîner ?
F En 365 jours, combien d’argent Frank aura-t-il dépensé pour dîner ?

365 jours, c’est plus de deux ans


si on compte seulement les
jours de classe…

Décoder l’information présente dans un problème est au cœur de l’activité


mathématique. C’est ce qui permettra de trouver une façon de le résoudre.
Dans l’exemple ci-dessus, c’est le mot « toujours » qui permet de décoder que Frank
dépense une somme constante pour dîner. Tant qu’on n’a pas décodé cette
information mathématique, il est impossible de calculer avec certitude combien
il dépense pour dîner pendant une semaine ou un mois.
ATTENTION
Si le taux d’une situation est constant, il est possible de calculer les valeurs que
Pour simplifier, on prend une variable à partir de valeurs d’une autre variable.
utilise souvent le
mot « taux » pour G Selon toi, comment fait-on pour déterminer que les taux en jeu dans
parler de rapport une situation sont constants ? Explique ta réponse.
ou de taux...

76 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


2.1
Savoir décoder…
Cette séquence te permettra de te familiariser avec divers moyens de décoder
si les taux d’une situation à deux variables sont constants.
Il existe tant de contextes, dans tellement de domaines, qu’il est pratiquement
impossible pour une personne de connaître tous ceux qui admettent des taux
constants. Par exemple, certains contextes, en économie, en physique ou en chimie,
sont très difficiles à modéliser, même pour les spécialistes de ces domaines.

En économie En physique

Dans les trois derniers mois, le taux Un baromètre indique une pression
d’intérêt a monté de 2 %. Quel sera atmosphérique de 101,3 kPa lorsqu’il
le taux d’intérêt dans trois mois ? est à 25 m au-dessus du niveau
de la mer. Quelle pression
indiquera-t-il à 50 m
En chimie au-dessus du niveau
La troisième orbitale d’un atome de fer de la mer ?
compte 14 électrons. Combien
d’électrons compte la quatrième
orbitale d’un atome de fer ?

A Quelles sont les variables en jeu dans chacune de ces situations ?


B Selon toi, les taux entre les variables de chacune de ces situations
sont-ils constants ?
C Possèdes-tu les connaissances nécessaires pour résoudre ces problèmes ?

Moi non plus !

Le travail mathématique ne consiste pas à deviner qu’une situation présente


un taux constant, mais bien à décoder, de différentes façons, si les taux sont
constants. Pour ce faire, tu auras à décoder ou à analyser divers aspects d’une
situation pour déterminer si les taux en jeu dans celle-ci sont constants.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 77


Le contexte
Certains contextes présentent nécessairement des taux constants. Il n’est pas
toujours facile d’identifier ces contextes parce qu’il faut connaître la définition
de certains de leurs éléments.
Par exemple, la définition d’un carré et la définition du périmètre permettent
de déduire (ou de décoder) ceci :

Le rapport entre la mesure du côté d’un carré et


1
son périmètre est constant et est égal à 4 .

Pour être en mesure de décoder cette information, il faut absolument connaître


la définition du carré et celle du périmètre.
Voici d’autres contextes qui présentent des taux constants.

La réduction ou l’agrandissement d’une photo La notation en pourcentage


sans en modifier l’apparence

La construction de plans à l’échelle de maisons ou des rues d’une ville

1:12 500

Par exemple, l’urbaniste qui trace le plan des rues d’une ville doit s’assurer
distance sur la carte
de respecter le rapport distance réelle
. Cette contrainte lui permet de calculer
les valeurs nécessaires à la réalisation de la carte.

78 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


distance sur la carte
1. Comment s’appelle le rapport ?
distance réelle
2. Une carte a une échelle de 1 : 10 000. Quelle est la distance réelle
correspondant à une distance de 1 cm sur la carte ?

3. Trouve deux autres contextes qui présentent nécessairement des taux


constants.

4. Trouve deux contextes qui ne présentent pas nécessairement des taux


constants.

5. Compare tes réponses aux questions 3 et 4 avec celles de tes camarades.

L’énoncé du problème
Certains contextes ne permettent pas de décoder si les taux sont constants. Ce sont
alors des éléments de l’énoncé du problème qui te permettent de le décoder.
Voici deux problèmes concernant la quantité de papier récupérée dans deux écoles
secondaires.

À l’école Saint-Martin, on a rempli 9 bacs de papier À l’école Sainte-Martine, on remplit en moyenne


en 12 jours. Combien de bacs de papier 9 bacs de papier en 12 jours. À ce même rythme,
y remplit-on en 21 jours ? combien de bacs de papier y remplit-on en 21 jours ?

A Quelle est la différence entre ces deux problèmes ?


B Quel problème est-il impossible de résoudre avec certitude ?
Explique ta réponse.
C Selon toi, quel problème admet des taux constants ? Explique ta réponse.
D Quels mots permettent de décoder que les taux sont constants ?

Même si personne ne peut prédire l’avenir avec une précision absolue, il est Exploration
possible de calculer le nombre de bacs de papier remplis en un temps donné Quels mots, dans
si l’on impose une contrainte à la situation : le rythme de remplissage des bacs l’Exploration
doit être constant. de la page 41,
En lisant un problème, il faut donc porter une attention particulière aux mots permettaient de
et aux expressions pouvant révéler que les taux en jeu sont constants. conclure qu’on
avait affaire
à des taux
constants ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 79


1. Pourquoi est-il impossible de répondre avec certitude aux questions contenues
dans les problèmes suivants ?
a) Dans les 60 dernières minutes, Maribel a couru cinq kilomètres. Combien
de kilomètres courra-t-elle dans les 120 prochaines minutes ?
b) Tristan a fait les 15 premiers numéros de son devoir de mathématique en
30 minutes. En combien de temps fera-t-il les 10 numéros suivants ?
c) Tania est pompiste. Elle a récolté 10 $ de pourboires en quatre heures de
travail. En combien de temps récoltera-t-elle 25 $ de pourboires ?
d) Un maçon a posé 444 pierres en 3 heures de travail. Combien de
pierres pose-t-il en une journée de 8 heures ?
e) Deux ouvriers mettent six jours pour réparer la toiture d’une maison.
Combien de temps faudra-t-il à quatre ouvriers pour accomplir le même
travail ?
2. Reformule chacun des problèmes pour y faire apparaître des taux constants
lorsque c’est possible.
3. Réponds aux questions des problèmes que tu as reformulés.
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Les données
Une autre façon de déterminer si les taux d’une situation sont constants consiste
à comparer plusieurs valeurs des deux variables de la situation.
Voici deux problèmes.

À l’école Charlemagne, on remplit 9 bacs de papier en 12 jours. De même, on y remplit


12 bacs de papier en 16 jours. Combien de bacs de papier y remplit-on en 21 jours ?

À l’école Charlemagne, on remplit 9 bacs de papier en 12 jours. Combien de bacs


de papier y remplit-on en 21 jours ?

A Quelle est la différence entre ces deux problèmes ?


B Quel problème te permet de décoder que les taux de la situation sont
probablement constants ? Explique ta réponse.

80 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Lorsqu’on retrouve des rapports ou des taux constants à même les données d’un
problème, on peut présumer que les taux de cette situation sont constants.
Dans la première situation de la page précédente, même s’il n’est pas écrit en
toutes lettres que les taux sont constants, il semble légitime de poser une telle
9 bacs 12 bacs
hypothèse à partir des données fournies : 12 jours
= 16 jours
.
Ces données supplémentaires peuvent aussi être présentées directement dans
une table de valeurs, comme dans les situations de l’Action ! suivante.

1. Arnaud a noté la distance qu’il a parcourue après chaque heure de route


pour les quatre premières heures de son voyage à Rimouski.

Durée (heures) 0 1 2 3 4
Distance (km) 0 96 192 288 384

a) Quelles sont les variables en jeu dans cette situation ?


b) Quel mot est associé au taux formé de ces variables ?
c) Quelle est la vitesse moyenne d’Arnaud :
1) pendant la première heure ?
2) pendant les deux premières heures ?
3) pour tout le trajet ?
d) Cette situation admet-elle des taux constants ? Explique ta réponse.
e) Représente cette situation dans un plan cartésien.
f ) Quelle distance Arnaud pourrait-il avoir parcourue
après cinq heures de route ?
2. Voici l’écriteau qui apparaît dans la vitrine de la boucherie
Villeneuve.
a) Quelles sont les variables en jeu dans cette situation ?
b) Y a-t-il un mot associé au taux formé de ces variables ?
Si oui, nomme-le.
c) Cette situation admet-elle des taux constants ?
Explique ta réponse.
d) Représente cette situation dans un plan cartésien.
e) Jamal prétend que 30 kg de bœuf haché extra-maigre
peuvent coûter 180 $, 165 $, 160 $ ou 155 $.
Quel est son raisonnement ? Y a-t-il d’autres
prix possibles pour 30 kg de bœuf haché
extra-maigre ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 81


La représentation graphique
La représentation graphique d’une situation peut aussi permettre de déterminer si
les taux en jeu sont constants. Les coordonnées des points fournissent alors toute
l’information dont on a besoin.
En effet, à partir de la table de valeurs correspondant à la représentation graphique
d’une situation, il est possible de calculer les taux associés à cette situation.

Le recyclage A Quelles sont les coordonnées des points O, S, T et U dans


ce graphique ?
24
Nombre de bacs

nombre de bacs
21 B Comment peux-tu établir le taux nombre de jours à partir
U
18 des coordonnées d’un point ?
15
12
T C Cette situation admet-elle des taux constants ?
S
9 D Dans tes propres mots, décris l’allure de ce graphique.
6
3

0 3 6 9 12 15 18 21 24
Nombre de jours

1. Construis une table de valeurs associée à chacun des graphiques.

Le carré Le carré
Périmètre (cm)
Aire (cm2)

16 16

12 12

8 8

4 4

0 1 2 3 4 0 1 2 3 4
Mesure du côté (cm) Mesure du côté (cm)

Le plein, svp L’autobus, carte mensuelle


Montant d’argent ($)

60 70

45
Prix ($)

30

15

0 10 20 30 40 50 60 0 5 10 15 20 25 30
Quantité d’essence (L) Nombre d’utilisations

82 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Construction d’un garage Norgel

100

Valeur ($)
Nombre de jours
16 80

12 60

8 40

4 20

0 4 8 12 16 20 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000


Nombre d’ouvriers Année

Échelle de conversion Les taxes


Température (°F)

Taxes ($)
48 160
40
120
32
24 80
16
40
8

0 5 10 15 20 25 0 100 200 300 400 500 600


Température (°C) Montant de l’achat ($)

2. Quelles situations admettent des taux constants ?


3. Décris chacun des graphiques présentés dans cette Action !
4. Quels sont les points communs entre les graphiques représentant
des situations qui admettent des taux constants ?
5. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Il est possible de déterminer qu’une situation admet des taux constants à partir de
la table de valeurs associée à la représentation graphique de la situation. Cependant,
l’observation du graphique s’avère beaucoup plus rapide et tout aussi efficace.
E Comment l’allure du graphique d’une situation à deux variables permet-elle
de déterminer si les taux entre les variables sont constants ?

L’important, L’observation recueille les faits ;


c’est de savoir ce qu’il la réflexion les combine ; l’expérience
faut observer. vérifie le résultat de la combinaison.
≤≥ ≤≥
EDGAR ALLAN POE DENIS DIDEROT

F Selon toi, laquelle des deux citations résume le mieux le travail que tu viens
de faire ? Explique ta réponse.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 83


Quatre moyens de décoder si les taux sont constants
Il existe au moins quatre moyens à partir desquels on peut décoder
si les taux entre les variables d’une situation sont constants.

Le contexte
Certains contextes comportant
1) des échelles de conversion,
2) des agrandissements ou des réductions,
3) des pourcentages,
4) des taux de change et
5) des recettes
font normalement intervenir des taux constants.
REMARQUE
Il faut garder l’œil ouvert car il y a toujours des exceptions.

L’énoncé du problème
Certains mots ou expressions comme « au même rythme »,
« à la même vitesse », « de même goût », « toujours », etc.,
révèlent souvent que la situation admet un taux constant.
REMARQUE
Avant de se lancer dans la résolution d’un problème écrit,
il faut décoder l’information mathématique qu’il contient.

Les données
Souvent, les données sont présentées à l’aide d’une table de valeurs.
x 6 12 18 24
Il est possible de calculer plusieurs taux et de les comparer directe-
ment. Si tous les taux calculés sont constants, on peut raisonnable- y 8 16 24 32
ment déduire que la situation admet un taux constant.
REMARQUE
Il faut calculer tous les taux qu’il est possible de calculer avant
de tirer une conclusion.

La représentation graphique
La représentation graphique d’une situation admettant un taux
constant consiste en une ligne droite passant par l’origine
d’un plan cartésien.

84 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Thérapie par le rire 2. Constant ou non ?
a) Relève tous les taux et rapports que contient le texte suivant. Dans chaque situation, repère
le taux. Indique si, d’après toi,
la situation admet des taux
constants.
La santé d’un individu est-elle proportionnelle
a) Claudine peut nommer
à la quantité de son rire ? cinq noms de pays
Depuis longtemps, les médecins recommandent de rire au commençant par la
moins 10 minutes par jour. En 1945, on estime que les gens lettre A en 15 secondes.
riaient en moyenne 20 minutes par jour alors qu’aujourd’hui, b) Édouard paie 3 $ pour
ils rient en moyenne 2 minutes par jour. On dit même qu’une 100 grammes de noix
personne sur douze ne rit pas du tout. Pourtant, le rire a des en vrac.
effets bénéfiques sur la santé.
c) Une mangue coûte 0,96 $.
Effectivement, la vitesse de l’air expulsé lorsqu’on rit est de
120 km/h, ce qui permet un nettoyage en profondeur des
muqueuses des poumons. De plus, 10 minutes de rire intense
équivalent à une séance d’exercice de 45 minutes. -
SOURCES VARIÉES, ADAPTATION LIBRE

b) L’information présentée dans ce texte te paraît-elle vraisemblable ?


Pourquoi ?

3. Anders et Daniel
a) Quelles variables sont mises en relation sur
ce thermomètre ?
b) Les taux entre ces deux variables sont-ils
constants ?
c) Représente des valeurs de ces variables dans
un plan cartésien. Place les degrés Celsius en
ordonnée.
d) Normalement, si on obtient zéro en mesurant
quelque chose avec une certaine unité de mesure,
devrait-on aussi obtenir zéro en le mesurant avec
une autre unité de mesure ?

Quel est le lien avec


le titre de l’activité ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 85


4. 5 ¢/feuille 5. La table est mise !
Marie-Andrée a agrandi le Voici quatre situations représentées à l’aide de tables de valeurs.
schéma d’un triangle au
photocopieur. x 7 8 10 12 x 1 2 3 4

Les mesures des trois côtés y 28 32 40 48 y 0,2 0,4 0,6 0,8


du triangle de départ sont de
5 cm, 6 cm et 8 cm.
a) Trouve les mesures des x 2 4 6 8 x 5 10 15 25
côtés du triangle agrandi
si son périmètre est de y 8 20 32 44 y 5,75 11,50 17,25 28,75
57 cm.
b) Sur quelle touche, parmi a) Représente chaque situation dans un plan cartésien.
les suivantes, Marie-Andrée b) Voici des titres pour tes graphiques. Associe-les à la situation
a-t-elle appuyé pour réali- appropriée et nomme les axes.
ser cet agrandissement ? 1) Le prix avec taxe
Explique ta réponse.
2) Le carré, une étude du périmètre
3) Vingt pour cent
100 %
4) Quatre de moins que six fois plus

c) Quelles situations admettent des taux constants ?


150 %

200 %

300 %
6. Des comparaisons
Détermine si les taux et les rapports des situations suivantes
sont constants.
a) Le 14 août, il est tombé 5 mm de pluie. Il en est tombé
105 mm dans tout le mois d’août.
b) Lorsque j’échange 10 $US, j’obtiens 11,70 $CAN. J’ai obtenu
58,50 $CAN en échangeant 50 $US.
c) Pour faire du jus d’orange, Marie presse 4 oranges pour 100 mL
d’eau. Lorsqu’elle presse 26 oranges, elle prend plutôt 650 mL
d’eau.
d) La vinaigrette Delasalade contient 150 mL d’huile pour 40 mL
de vinaigre. La vinaigrette Verdure a un rapport huile/vinaigre
de 170
60 .

86 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


7. Café équitable
Dans le cadre d’un projet de coopération internationale,
un groupe d’élèves vend du café équitable. Une partie
des profits est versée aux travailleurs dans les plantations
de café en Amérique centrale.
La table de valeurs suivante représente la quantité de café
équitable vendue par le groupe, selon le nombre
de personnes sollicitées.

Nombre de personnes sollicitées 5 13 25 41


Quantité vendue (kg) 1 3 6 10

On a demandé à deux élèves du groupe de déterminer si cette


situation admettait un taux constant ou non. Voici leur travail.

Karim
Constance
Situation à deux variables
Nombre de
personnes sollicitées 5 13 25 41 Le graphique de
Quantité 10 la situation est une
Quantité (kg) 1 3 6 10 vendue
ligne droite passant
(kg) 6
par l’origine, donc
3
la situation admet
5÷1=5 1 un taux constant.
13 ÷ 3 = 4,33…
25 ÷ 6 = 4,166… 0 5 13 25 41
Nombre de
41 ÷ 10 = 4,1 personnes sollicitées
La situation n’admet pas
de taux constant. La situation admet un taux constant.

Qui a raison ? Explique ta réponse.

8. Certains le sont, d’autres non


a) Parmi les situations suivantes, indique celles qui admettent
des taux constants.
1) Magalie s’intéresse au périmètre d’un hexagone régulier
selon la longueur de son côté.
2) Pour un sondage, Jules doit recueillir la taille et l’âge
de 20 personnes.
3) Pamela trace le graphique de l’aire d’un carré selon la
longueur de son côté.
b) Explique pourquoi les autres situations n’admettent pas
nécessairement des taux constants.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 87


2.2
Le modèle proportionnel
Dans la séquence précédente, tu as vu quatre façons de décoder si les taux d’une
situation sont constants. Ces façons constituent en fait des moyens de déterminer
si le problème peut être représenté à l’aide d’un modèle mathématique en particulier :
le modèle proportionnel.
Voici un problème concernant un appareil de chauffage.

Un appareil de chauffage consomme en moyenne 4 L de mazout


en 12 heures. À ce même rythme, en combien de temps
consommera-t-il 20 L de mazout ?

A Quel est le taux dont il est question dans ce problème ?


B Qu’est-ce qui laisse croire que cette situation admet des taux constants ?
C Essaie de résoudre ce problème de deux façons différentes.
D En combien de temps cet appareil de chauffage consomme-t-il 25 L
de mazout ?

Certains problèmes sont beaucoup plus faciles à résoudre que d’autres. Par
exemple, tu as probablement trouvé la question D plus difficile que celle présentée
dans le problème.
E Qu’est-ce qui augmente le niveau de difficulté d’un problème dans lequel
on retrouve des taux constants ?

1. Relève le taux qu’on retrouve dans chacun des problèmes suivants, puis
indique si les situations en question admettent des taux constants.
a) En voiture, sur l’autoroute, Sophie écoute en moyenne 6 chansons en
30 minutes. En combien de temps écoute-t-elle 9 chansons, en moyenne ?
b) Simone a 16 ans et sa sœur Valérie a 8 ans. Lorsque Valérie aura 16 ans,
quel âge aura Simone ?
c) En moyenne, le sac de 2,5 kg de nourriture pour chat dure 50 jours.
En une journée, quelle masse de nourriture les chats mangent-ils ?
d) Pour se laver les cheveux, une famille de 4 personnes utilise en moyenne
300 mL de shampooing en 15 jours. Combien de jours durera une
bouteille de shampooing de 500 mL dans cette famille ?
e) La maison de mon voisin de gauche compte 12 fenêtres. S’il y a
14 maisons dans ma rue, combien y a-t-il de fenêtres en tout ?
2. Essaie de répondre aux questions formulées dans ces problèmes.
3. Pourquoi est-il impossible de représenter le problème b ainsi : 16
8
= 16 ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

88 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Pour résoudre des problèmes admettant des taux constants, on doit procéder de
façon méthodique.
Il importe donc de se familiariser avec ce modèle proportionnel avant d’aborder
la résolution de problèmes.
F Dans quels contextes as-tu déjà entendu ou utilisé le mot « proportion » ?
G Selon toi, que signifie le mot « proportion » ?

Reprenons le problème concernant un appareil de chauffage, présenté à la page


précédente. Un décodage des aspects mathématiques de ce problème, comme les
variables, leurs valeurs et les taux présents, permet de représenter le problème
comme une égalité de deux taux :

La recherche de fractions
variable quantité équivalentes sera utile
4L 20 pour résoudre ce type
= de problèmes.
variable temps 12 h ?h
rythme constant
données du problème (égalité question (exprimée
(exprimées sous forme des taux) sous forme de taux)
de taux)

H Peut-on traduire tous les problèmes de cette façon ?


I Lorsque c’est possible, représente les problèmes de l’Action ! précédente
comme une égalité de deux taux.
J Selon toi, cette « traduction » du problème facilite-t-elle sa résolution ?
Explique ta réponse.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 89


La proportion
Une proportion est l’égalité entre deux rapports ou deux taux.
La proportion ba = dc se lit ainsi : le rapport de a à b est égal au rapport de c à d.
Dans cette proportion :
• a, b, c et d sont les termes.
• a et d sont les extrêmes, alors que b et c sont les moyens.
• le rapport de a à b représente le coefficient de proportionnalité de la situation.

Exemple :
Les élèves d’une classe d’arts plastiques remplissent trois bacs de récupération
tous les deux jours.

Récupération
15
Nombre de bacs

12 bacs
12 = 3 bacs = 1,5 bac/jour
8 jours 2 jours
9
coefficient de
6
proportionnalité
3

0 2 4 6 8 10
Nombre de jours

Récupération

Nbre de bacs 0 3 6 9 12 15
× 1,5
Nbre de jours 0 2 4 6 8 10
coefficient de
proportionnalité
3 = 6 = 9 = 12 = 15
2 4 6 8 10
Cette situation admet un taux constant : en moyenne, les élèves de cette classe
remplissent 1,5 bac/jour.
Ce taux constant est appelé coefficient de proportionnalité.

REMARQUES
• On appelle situations de proportionnalité ou situations
proportionnelles les situations qui admettent des
rapports ou des taux constants.
• Dans une situation de proportionnalité, il y a une relation
de variation directe entre les deux variables.

90 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


K Selon toi, pourquoi les mots « extrêmes » et « moyens » servent-ils à désigner
les termes d’une proportion ?
L Quels sont les extrêmes et les moyens dans la proportion utilisée pour
résoudre le problème de l’appareil de chauffage de la page 89 ?

Des fractions équivalentes


Le concept de fraction équivalente est au cœur de la définition d’une proportion.
Le travail effectué depuis le primaire sur les fractions te sera donc très utile, encore
une fois.
Voici comment Tammy, Jérémie et Claudia ont résolu le problème de l’appareil de
chauffage de la page 89.

Jérémie
Ta m my ×5
4 20
×3 = ×3 4
=
20
12 60 12 60 Il n’y a pas de fractions
dans le problème, mais on
×5 peut le résoudre grâce
aux fractions !

Claudia
4 = 12
×5 20 60 ×5

A Serait-il possible de procéder ainsi s’il n’y avait pas de relation d’égalité
entre les deux fractions ? Explique ta réponse.
B Selon toi, est-il toujours possible de procéder ainsi pour résoudre un
problème ? Explique ta réponse.

1. Trouve les termes manquants des proportions suivantes.

a) 1
2
= 3 d) 3
8
= g) = 2
8
12 12
b) 6
8
= 9 e) 55
5
= h) = 10
15
11 12
c) = 7
1
f ) 8 = 10
25
i) 4
6
=
7 45
2. As-tu procédé de la même façon dans chaque cas ? Explique ta réponse.
3. Quelle question as-tu trouvée la plus difficile ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 91


C Commente l’affirmation suivante.

« Les termes d’une proportion influencent grandement la procédure


utilisée pour trouver le terme manquant.
»
Du problème à la proportion
Avant de résoudre un problème dans lequel on retrouve un taux constant, il est utile
La première de le traduire à l’aide d’une proportion.
qualité du style,
Puisque la résolution de problèmes écrits sera au cœur de tes apprentissages
c’est la clarté.
≤≥
dans les cours de mathématique et de sciences, il est bon que tu t’appropries des
ARISTOTE moyens de présenter une démarche de résolution claire. La résolution du problème
en sera facilitée.
Soit le problème suivant.

En voiture, Sara parcourt en moyenne 21 km en


15 minutes. Si elle conserve la même vitesse,
en combien de temps parcourra-t-elle 28 km ?

Voici comment on peut traduire un problème à l’aide d’une proportion.


Décoder s’il s’agit d’une situation de proportionnalité.
En voiture, Sara parcourt en moyenne 21 km en 15 minutes. Si elle conserve la même
vitesse, en combien de temps parcourra-t-elle 28 km ?

Identifier les valeurs des variables de la situation.


En voiture, Sara parcourt en moyenne 21 km en 15 minutes. Si elle conserve la même
vitesse, en combien de temps parcourra-t-elle 28 km ?

Exprimer les variables en jeu sous la forme de taux, puis poser l’égalité entre
les deux taux.

21 km 28 km
=
15 minutes ?

92 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Détermine si les situations suivantes sont proportionnelles.
Indique ce qui t’a permis de le déduire.
a) Mon téléviseur de 27 pouces a coûté 240 $. Combien
coûtera un téléviseur de 36 pouces ?
b) En deux tours de piste, Kumiko a brûlé 48 calories.
Si la tendance se maintient, combien de calories
brûlera-t-elle en sept tours de piste ?
c) André a gagné 400 $ la semaine dernière.
Combien gagne-t-il par année ?
d) Une imprimante a imprimé 51 copies de la même
feuille en 27 minutes. À ce même rythme, combien
de temps mettra-t-elle à imprimer les 68 copies demandées ?
e) Toutes les semaines, sans exception, Serge achète six fleurs à
sa copine Rachel. Après cinq semaines, combien Rachel aura-t-elle
reçu de fleurs de Serge ?
f ) Je tonds le gazon de M. Leclerc une fois par semaine. M. Leclerc me
donne 35 $ toutes les trois semaines. Combien d’argent m’a-t-il donné
l’an dernier si j’ai tondu son gazon 15 fois ?
g) Il y a quatre pintes dans un gallon. Combien de pintes y a-t-il dans Plus il y a de gens qui
travaillent, moins ça prend
2,5 gallons ? de temps, non ?
h) Si deux ouvriers peuvent réparer une toiture en six jours, combien de
jours faudra-t-il à quatre ouvriers travaillant au même rythme pour
effectuer les mêmes travaux sur la toiture ?

2. Essaie de répondre aux questions des situations que tu as identifiées


comme étant proportionnelles.
3. Pourquoi est-il pratiquement impossible de répondre avec certitude
aux autres questions ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

A Pourquoi est-il important de déterminer si une situation est proportionnelle


avant d’entreprendre des calculs ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 93


PROPORTIONNALITÉ ET ÉDITION D’IMAGE
Les logiciels d’édition d’image possèdent une fonctionnalité permettant d’ajuster la taille
d’une image.
Voici un exemple.

Les pouces sont d’usage courant en


édition d’image, mais on pourrait aussi
utiliser des centimètres.

Dans la fenêtre de gauche, toutes les données relatives à la taille de l’image sont indiquées.
Rapports, taux et proportions, tout en un !

1. On veut imprimer cette photo sur du papier format 6 po sur 8 po.


hauteur
a) Quel est le rapport largeur de ce papier ?
hauteur
b) Est-ce qu’on retrouve le même rapport largeur dans la photo à imprimer ?

c) Si on imprime cette photo sans la modifier, est-ce que sa taille sera la même que celle
du papier ?

d) Comment pourrait-on ajuster la taille de la photo pour utiliser toute la surface du papier ?
2. Selon toi, à quoi sert de cocher la case « Barrer les proportions » ?
3. En spécifiant qu’on veut une image ayant une hauteur de 6 pouces et une largeur qui respecte
la proportion, quelle sera la largeur de l’image calculée par le logiciel ?
4. Quelle est la hauteur maximale qui peut être donnée à la photo originale si on veut l’imprimer
sur du papier format 8 12 po sur 11 po ?
2

94 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


5. Dans ces exemples, on a réduit la hauteur des images à 1 12 pouce.

image redimensionnée A

LR

image redimensionnée B

LR

a) Quelle image a été redimensionnée alors que la case « Barrer les proportions »
était cochée ? Explique ta réponse.
b) Quelle est la largeur de l’image redimensionnée A ?
hauteur
c) Quel est le rapport largeur de l’image redimensionnée A ?
d) Quelle est la largeur de l’image redimensionnée B ?
hauteur
e) Quel est le rapport largeur de l’image redimensionnée B ?

Dans plusieurs logiciels, on peut redimensionner une image avec un simple glissement
de souris. Pour s’assurer que les proportions sont conservées, il suffit de tenir
la touche « Shift » enfoncée.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 95


1. Identification extrême 2. À toi de jouer !
Écris toutes les proportions a) Rédige un problème qui pourrait être traduit à l’aide de
que tu peux former avec les la proportion suivante.
nombres 4, 17, 12 et 51.
21 ?
=
15 40
b) Dans ton problème, comment révèles-tu qu’il s’agit
d’une situation de proportionnalité ?
c) Trouve la réponse à ton problème.

3. Autrement dit
Voici des situations de proportionnalité. Trouve le coefficient de
proportionnalité de chaque situation.
a) Chaque fois que j’achète un magazine, ça me coûte 4,95 $.
b) Si la mesure du côté d’un triangle équilatéral augmente de
2 unités, son périmètre augmente de 6 unités.
c) Chaque fois que je dépense 100 $, je paye environ 14 $
de taxes.
d) Chaque fois que je reçois de l’argent de poche, je mets 3 $
de côté.
e) Chaque fois que je parcours 10 km sur l’autoroute, je vieillis
de 6 minutes.
f ) Tous les milles qui me séparent de l’école mesurent environ
1,609 kilomètre.
g) En 5 minutes, le volume de sang expulsé par le cœur est
de 26 litres.
h) Au repos, le cœur humain bat en moyenne 19 fois en
15 secondes.
i ) En déposant 125 $ dans un compte en banque, j’ai récolté
37,50 $ d’intérêts après un an.

96 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


4. Pas juste le papier
La fin de semaine, Fred fait la collecte des canettes vides dans son
quartier. Il amasse ainsi des fonds pour les activités parascolaires
de son école. Voici les sommes d’argent que ses collectes des
cinq dernières fins de semaine ont rapportées.

Nombre de canettes 800 750 1200 1100 850


Somme amassée ($) 40 37,50 60 55 42,50

a) Trace le graphique de cette situation.


b) Est-ce que la situation est proportionnelle ?
Explique ta réponse.

Suppose maintenant que Fred garde 5 $


pour une collation sur la somme amassée,
chaque jour de collecte.
c) Cette nouvelle situation est-elle
proportionnelle ? Explique ta réponse.
d) Trace un graphique pour convaincre
quelqu’un de ta réponse en c.

5. À petite échelle 6. Trois sur quatre


Voici une carte routière. On a formé une proportion
avec les nombres 10, 15
et 150.
Donne deux possibilités pour
le quatrième terme.

a) Quelle est l’échelle de cette carte ?


b) Est-ce que ce contexte donne lieu à une relation de
proportionnalité entre la distance sur la carte et la distance
réelle ? Explique ta réponse.
c) Établis les proportions qui traduisent les problèmes suivants.
1) Sur la carte, quelle longueur représente une route de 8 km ?
2) Quelle est la distance réelle correspondant à une distance
de 4 cm sur la carte ?

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 97


2.3
D’autres situations à deux variables
Cette séquence traite de situations à deux variables pour lesquelles le modèle proportion-
nel n’est pas approprié, c’est-à-dire des situations qui n’admettent pas de taux constants.
Par exemple, le nombre de pièces dans un appartement n’est pas la seule variable
influençant le prix du loyer ; beaucoup d’autres facteurs, comme le quartier, les réno-
vations effectuées et la grandeur des pièces ont aussi une influence sur le prix du loyer.
prix du loyer
Le taux n’est donc pas constant.
nombre de pièces dans un appartement
De même, le salaire annuel d’une personne ne dépend pas directement du nombre
d’années de scolarité de cette personne. Plusieurs autres facteurs entrent
salaire annuel
en ligne de compte. Le taux n’est donc pas constant.
nombre d’années de scolarité
A Nomme quelques facteurs qui influencent le salaire d’une personne.
B Donne un autre exemple d’une situation à deux variables où le taux
n’est pas constant.

Quand une augmente, l’autre diminue !


Depuis le début de ce chapitre, il est surtout question de situations où la valeur
d’une variable varie dans le même sens que la valeur de l’autre variable.
A Donne un exemple d’une situation à deux variables où la valeur
d’une variable varie en sens inverse de la valeur de l’autre variable.
B Relève des situations de ce genre dans les Action ! de cette section.
C Quels contextes reviennent souvent dans ces situations ?

Voici une première situation.

Trois personnes peuvent construire un garage en quatre jours. En combien de temps


deux personnes travaillant au même rythme peuvent-elles construire un garage identique ?

1. Quelles sont les deux variables en jeu dans cette situation ?


2. Deux personnes devraient-elles prendre plus de temps ou
moins de temps que trois personnes pour accomplir une
tâche identique ? Explique ta réponse.
3. Combien de temps faudrait-il à une seule personne pour
construire un garage identique ?

98 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Voici maintenant une autre situation.

Élodie roule à une vitesse constante de 100 km/h. Il lui faut quatre heures pour
se rendre à Québec. Combien de temps lui faudrait-il si elle roulait à 50 km/h ?

4. Quelles sont les deux variables en jeu dans cette situation ?


5. Si Élodie roule moins vite, lui faudra-t-il plus ou moins de temps pour franchir
la même distance ? Explique ta réponse.
6. La vitesse est-elle constante dans cette situation ?
7. Qu’est-ce qui est constant dans cette situation ?

Variation directe et variation inverse


Lorsque le taux entre deux variables d’une situation est constant, on est alors
en présence d’une relation de variation directe entre les deux variables,
c’est-à-dire une situation de proportionnalité.
Exemple :
Voici une table de valeurs mettant en relation les variables temps de parcours
et distance parcourue d’un automobiliste qui roule à une vitesse constante.

Distance parcourue (km) 60 120 180 240


Temps de parcours (h) 1 2 3 4

distance parcourue
Dans cet exemple, le taux est constant. Cette vitesse
temps de parcours
de 60 km/h constitue le coefficient de proportionnalité de la situation.

Lorsque c’est plutôt le produit de valeurs correspondantes de deux variables qui


est constant, on est en présence d’une relation de variation inverse entre les
deux variables.
Exemple :
Voici une table de valeurs mettant en relation les variables temps de parcours et
vitesse de parcours de plusieurs automobilistes qui parcourent la même distance.

Vitesse de parcours (km/h) 80 60 40 30

Temps de parcours (h) 3 4 6 8

Dans cet exemple, le produit de la vitesse par le temps est constant ; il est de
240 km pour tous les automobilistes.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 99


Les autres situations
Dans certains cas, les contextes en jeu ne peuvent pas admettre de taux constants,
soit parce que les variables ne sont pas des nombres, soit parce que la logique
ne le permet pas.
A Invente une situation à deux variables où les variables en jeu ne sont pas
des nombres.
B Invente une situation à deux variables où les variables n’ont pas de relation
entre elles.

1. Essaie de résoudre les problèmes suivants.


a) Deux sœurs ont quatre et huit ans. Quel âge aura l’aînée lorsque la
cadette aura sept ans ?
b) Mathieu a cinq ans et il mesure un mètre.
• À quel âge mesurera-t-il deux mètres ?
• À quel âge mesurera-t-il cinq mètres ?
c) Le pelage d’un dalmatien de cinq mois compte 18 taches noires. Quel
âge aura le dalmatien lorsque son pelage comptera 36 taches noires ?
d) Un homme portant des souliers de pointure 10 a un salaire annuel
de 50 000 $. Quelle sera sa pointure de souliers lorsqu’il obtiendra
une augmentation de 5 000 $ ?
e) La couleur préférée des enfants de deux ans est le rouge. Quelle est
la couleur préférée des enfants de quatre ans ?
f) Aujourd’hui, le vent souffle à 20 km/h et il fait 10 °C. Quelle température
fera-t-il demain si la météo annonce des rafales de 40 km/h ?
g) Le capitaine d’un bateau ayant un équipage de 40 matelots a 51 ans.
Quel âge a le capitaine d’un bateau ayant un équipage de 80 matelots ?
h) L’aire d’un carré ayant des côtés de 3 cm est de 9 cm2. Quelle est l’aire
d’un carré ayant des côtés de 5 cm ?
2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
3. Pourquoi est-il impossible de reformuler chacun
des huit problèmes précédents pour y faire apparaître
le concept de taux ou de rapport constant ?
4. Invente deux autres problèmes du même type.

100 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Vrai ou faux ? 2. Au fil de l’eau
Indique si les énoncés suivants sont vrais ou faux. Le robinet chez Éléna a
Explique tes réponses. un débit de 160 mL/s.
a) Une situation qui admet des taux constants n’est pas À la maison, Éléna met
nécessairement une situation de proportionnalité. 3 secondes à remplir sa
bouteille d’eau. À l’école,
b) Une situation peut être proportionnelle même si une
la fontaine a un débit de
des deux variables de la situation n’est pas un nombre.
120 mL/s. Éléna se demande
c) Dans une relation de variation inverse, lorsque la valeur d’une combien de temps il lui faut
variable augmente, il est possible que la valeur de l’autre pour remplir sa bouteille à
variable ne change pas. l’école.
d) La représentation graphique d’une relation de variation inverse a) Est-ce que la bouteille se
est la même que celle d’une relation de proportionnalité. remplirait plus rapidement
ou moins rapidement
à l’école ?
b) Quelles sont les deux
variables en jeu dans cette
situation ?
3. Diminue, diminue pas...
c) Qu’est-ce qui est constant
a) Identifie les deux variables en jeu dans chacune des situations dans cette situation ?
suivantes. d) En combien de temps
1) Le nombre de personnes se partageant un prix et la part Éléna peut-elle remplir
de chaque personne sa bouteille à l’école ?
2) Le nombre de portes d’armoire à peindre et la quantité
de peinture nécessaire
3) La durée d’un trajet et la vitesse
4) Le nombre de tuques dans la cour d’école et la température
5) Le nombre de garçons dans un groupe et le rapport
nombre de filles
nombre de garçons du groupe
6)Le nombre de personnes ayant mangé du ragoût et
la quantité de ragoût qui reste dans le chaudron
b) Imagine quelques valeurs réalistes pour les variables de
chacune des situations. Construis les tables de valeurs
correspondantes.
c) À main levée, représente l’allure de chaque situation dans
un plan cartésien. Identifie bien les axes.

LES RAPPORTS ET LES TAUX CONSTANTS SECTION 2 101


1. Dans les pommes
Associe chaque graphique à une situation.
a) Coût des pommes
Prix total ($)

0,70
0,60
0,50
0,40
0,30
0,20
0,10
0
0 1 2 3 4 5 6 7
Quantité achetée (kg)

b) Coût des pommes


Prix total ($)

4,20
3,60
3,00
2,40
1,80
1,20
0,60
0
0 1 2 3 4 5 6 7
Quantité achetée (kg)

c) Coût des pommes


Prix total ($)

7
6
5
4
3
2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7
Quantité achetée (kg)

d) Coût des pommes


Prix total ($)

7
6
5
4
3
2
1
0
0 1 2 3 4 5 6 7
Quantité achetée (kg)

102 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


2. Le jeu de l’erreur
Voici la même photo en deux formats.

Je vois une erreur


sur le panneau.
Où est-elle ?

a) Quelle est la longueur, en millimètres, de la base du panneau « Ralentissez » :


1) sur la grande photo ? 2) sur la petite photo ?

b) Quel est le rapport des mesures de longueur entre ces deux photos ?
c) Suppose que le panneau « Ralentissez » est carré. Quelle est son aire
en millimètres carrés :
1) sur la grande photo ? 2) sur la petite photo ?

d) Quel est le rapport des mesures de surface entre ces deux photos ?
e) Quelle est l’échelle approximative de chacune de ces photos par rapport
à la réalité ?

3. Bis-bille
a) Dans chaque sac, quel est
le rapport :
nombre de billes rouges
1) nombre total de billes ?

nombre de billes bleues


2) nombre total de billes ?

b) De quel sac as-tu le plus


de chances de tirer :
Si je vois à travers le sac, mes chances
1) une bille rouge ? de tirer une bille de la couleur
2) une bille bleue ? que je veux sont de 100 % !

BRIC À MATHS SECTION 2 103


4. Deux, c’est mieux !
Voici une table de valeurs.

Lait 0 % Lait 1 % Lait 2 % Lait 3,25 %

4,07 $ 4,29 $ 4,53 $ 4,78 $

a) Quelles sont les variables en jeu dans cette situation ?


b) S’agit-il d’une situation de proportionnalité ? Explique ta réponse.
c) Y a-t-il de la taxe sur le lait ? Pourquoi ? Pose la question
à une ou à un adulte.

5. Entendu samedi soir


Les commentateurs sportifs font parfois de la mathématique
dans le cadre de leur travail. Voici un exemple classique.

« Il a marqué deux buts lors du premier match


de la saison. Si la tendance se maintient, il marquera
164 buts, pulvérisant ainsi le record de 92 buts
en une saison détenu par Wayne Gretzky.
a) Qu’est-ce qui ne va pas avec cette « prédiction » ?
»
b) Essaie de trouver d’autres utilisations inadéquates
de la mathématique dans le monde du sport.

6. L’école, c’est payant !


Voici la représentation graphique de deux situations.

Profits amassés au
lave-auto des finissants Un bon investissement
Somme amassée ($)

(millions de $)
revenus à vie

300 3
Total moyen des

250
200 2
150
100 1
50
0 0
0 20 40 60 80 0 2 4 6 8 10 12 14 16
Nombre de voitures lavées Années de scolarité

a) S’agit-il de situations proportionnelles ? Pourquoi ?


b) Dans tes propres mots, décris ces situations.

104 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


7. Vraiment proportionnel
Voici des situations admettant des taux constants.
a) Traduis chaque situation à l’aide d’une proportion.
1) Gabriel gagne 14 $ pour une heure de travail. Quel est
son salaire s’il travaille 35 heures ?
2) Isabelle dort en moyenne 8 heures par nuit. Combien
de temps passe-t-elle à dormir pendant un an ?
3) Quel est le périmètre d’un triangle équilatéral de 7 cm de côté ?
4) On utilise 9 sachets de sucre pour produire le contenu d’une
cannette de boisson gazeuse de 355 mL. Combien doit-on
utiliser de sachets de sucre pour produire 1 L de cette boisson
gazeuse ?
5) Joseph reçoit en moyenne 13 courriels en une semaine.
À ce rythme, combien recevra-t-il de courriels en une année ?
8. Table rectangulaire
b) Essaie de répondre à la question de chaque situation.
Plusieurs rectangles ont un
rapport largeur : longueur
de 4 : 9.
a) Construis une table de
valeurs qui contient quelques
exemples.
9. Faussement proportionnel b) Représente cette situation
dans un plan cartésien.
a) Dans les situations suivantes, on ne peut ajouter de condition
réaliste qui rendrait les taux constants. Explique pourquoi.
1) Une joueuse de hockey a marqué trois buts en première
période. Combien de buts marquera-t-elle dans toute la partie ?
2) Pour une course de 15 km en taxi, le montant à payer
est de 25 $. Quel sera le montant à payer pour 30 km ?
3) J’ai lu 37 pages de mon livre en une journée.
À quelle page serai-je rendu dans trois mois ?
4) Un litre de lait 1 % coûte 1,79 $.
Combien coûtent 2 litres
de lait 2 % ?
5) L’entrée au parc d’amusement
coûte 35 $. J’ai essayé
14 manèges différents
dans ma journée. Combien
aurait coûté mon entrée
si j’avais essayé 22 manèges
différents ?
b) Compare tes réponses avec
celles de tes camarades.

BRIC À MATHS SECTION 2 105


10. Paulette Labelle
Ce texte comporte plusieurs situations qui mettent en jeu un taux
ou un rapport.
a) Relève cinq de ces taux ou de ces rapports.

Paulette est très coquette. Aujourd’hui, comme tous les matins, elle
s’est concocté un masque de beauté. Elle utilise 50 mL d’avoine
pour 100 mL de yaourt. Ensuite, elle est allée magasiner et elle a
acheté trois chandails pour 78 $. Puis, elle est allée au cinéma et a
payé 9 $ pour un film d’une durée de 2 h 14. Après sa manucure,
son coiffeur lui a fait une tête magnifique. En plus de payer 40 $
pour la coupe de cheveux, Paulette a laissé un pourboire de 5 $.
Finalement, en revenant à la maison, Paulette s’est fait couler un
bain de pieds dans lequel elle met toujours trois gouttes d’huile
d’amande pour 1000 mL d’eau chaude.

b) Indique les situations qui pourraient admettre des taux


ou des rapports constants. Explique ta réponse.

11. Vrai ou faux ? 12. Chaque fois que c’est constant


a) Trouve un moyen de vérifier L’expression « chaque fois que » permet souvent de traduire
les égalités suivantes. un problème dans lequel on retrouve des taux constants.
Normalement, cette expression désigne un taux unitaire.
1) 3 = 10,5
14 49 Par exemple, « En moyenne, un cycliste donne 165 coups de pédale
en 3 minutes » devient « Chaque fois qu’un cycliste pédale pendant
2) 52 = 156 une minute, il donne 55 coups de pédale. »
7 21
Reformule les situations suivantes. Utilise la locution « chaque fois
3) 65 = 97,5 que ». Rappelle-toi de transformer le taux en taux unitaire, s’il y a lieu.
4 6
a) En marchant vers l’école, Camille écoute en moyenne 4 chansons
4)
1,7 = 2,55
8 12 en 20 minutes.
b) Parce que c’est bon pour la santé, il faut boire en moyenne
b) Compare ta façon de 10 L d’eau en 5 jours.
procéder avec celles c) L’échelle de cette carte est de 1 : 100 000.
de tes camarades.
d) Mes interurbains me coûtent toujours 4 ¢/minute.

106 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


13. Une affaire de prix 14. Variation directe
a) Identifie les deux variables en jeu dans chacune des situations Voici une table de valeurs.
suivantes.
1) Le prix payé pour du tissu et le nombre de mètres achetés x 10 12 14 16 18 20
2) Le prix payé pour un sac de raisins et le nombre de raisins y 15 18 21 24 27 30
dans le sac
3) Le prix payé pour un litre d’essence et le nombre a) Comment fais-tu pour
de litres achetés décoder s’il y a une relation
4) Le prix payé pour une entrée au cinéma et la durée du film de variation directe entre
5) Le prix payé pour un sac de carottes et le nombre de carottes x et y ?
par sac b) Quel est le coefficient
6) Le prix payé pour une coupe de cheveux et le nombre de proportionnalité
de cheveux de la personne de cette situation ?
7) Le prix payé pour un bouquet de fleurs et le nombre de fleurs c) Trouve un contexte approprié
dans le bouquet pour ces valeurs.
8) Le prix payé pour un livre et le nombre de pages du livre
9) Le prix payé pour des bananes et la masse des bananes

b) Lorsque c’est possible, ajoute une condition qui rend la situation


proportionnelle.
c) Lorsque ce n’est pas possible, explique pourquoi.

15. Chocolat
Voici quatre « recettes » de lait au chocolat.

On ajoute 30 mL de sirop On ajoute 15 mL de sirop


de chocolat à 1 L de lait. de chocolat à 450 mL de lait.

On ajoute 10 mL de sirop On ajoute 20 mL de sirop


de chocolat à 350 mL de lait. de chocolat à 750 mL de lait.

a) Quelle recette donne le lait au chocolat au goût le plus chocolaté ?


b) Classe les recettes de lait au chocolat, du plus chocolaté
au moins chocolaté.
c) Quelles recettes faut-il combiner pour obtenir du lait
au chocolat qui goûte exactement la même chose
que celui obtenu avec la recette 2 ?

BRIC À MATHS SECTION 2 107


16. Fais-moi 17. Argent de poche
un dessin...
Vérifie la conjecture suivante à Je reçois 20 $ en argent
de poche. Moi, c’est 10 $.
l’aide d’un dessin, puis à l’aide
de calculs.

« En doublant la mesure
des côtés d’un carré, on
double aussi son aire.
»
a) Qui reçoit le plus d’argent : Dimitri ou Jade ?
b) L’argent de poche représente-t-il une seule variable
18. Des pommes ou une relation entre deux variables ? Explique ta réponse.
avec des pommes c) Quelle est la différence entre de l’argent de poche hebdomadaire
et de l’argent de poche mensuel ?
Dans une circulaire, une épicerie
d) Étais-tu réellement en mesure de comparer les sommes
annonce un contenant de 1,36 L
de Dimitri et de Jade ? Explique ta réponse.
de jus de pomme à 0,99 $.
Une autre épicerie annonce
un contenant de 1,5 L à 1,11 $.
a) Quel achat est le plus
avantageux, d’un point 19. Taux composé
de vue économique ?
Simon a composé deux problèmes à partir du taux suivant.
b) Une troisième épicerie veut
vendre des contenants 100 km/h
de 1,89 L de jus de pomme
le plus cher possible, mais Sur l’autoroute, la vitesse maximale permise est de 100 km/h.
demeurer l’option la plus Si je roule sur l’autoroute pendant 1 h 30, combien de kilomètres
avantageuse pour la clientèle. vais-je parcourir ?
À quel prix devrait-elle vendre Sur l’autoroute, je roule en moyenne à 100 km/h. Si je roule
son jus de pomme ? sur l’autoroute pendant 1 h 30, combien de kilomètres
vais-je parcourir ?
a) Lequel des deux problèmes comporte une situation admettant
un taux constant ?
b) Comme Simon, compose à ton tour deux problèmes à partir
du taux suivant.

12 $/kg

Parmi tes deux problèmes, un seul doit faire référence


à une situation admettant un taux constant.
c) Demande à un de tes parents ou à quelqu’un de ton entourage
de résoudre tes problèmes.
d) Cette personne a-t-elle vu la différence entre tes deux problèmes ?

108 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


20. Et les enveloppes ?
Voici la représentation graphique d’une situation.

Coût des timbres

Coût total ($)


25

20 Question
15
de culture
10 LES NŒUDS
5 Anciennement, pour calculer la
vitesse d’un bateau, on jetait à la
0
0 10 20 30 40 50 mer une bouée. Cette bouée était
Nombre de timbres attachée à une corde à laquelle on
avait fait des nœuds à intervalles
a) Quel est le coefficient de proportionnalité de cette situation ? constants. Un marin comptait les
nœuds qui défilaient sous ses
b) Que représente ce coefficient de proportionnalité ?
doigts tandis qu’un autre marin
c) Construis une table de valeurs représentant cette situation. mesurait le temps écoulé à l’aide
d’un sablier.
C’est pour cette raison qu’en
navigation, aujourd’hui, l’unité de
mesure de la vitesse d’un bateau
21. Directe, inverse ou autre ? se nomme le « nœud ». En effet,
un nœud correspond à 1852 mètres
a) Identifie deux variables pour chacune des situations suivantes. par heure. À la surface de la Terre,
1) Il en coûte 15 $ par voiture pour prendre place à bord d’un on peut calculer les distances
traversier. en degrés. Un nœud représente
2) La location d’un bateau pour une croisière est de 3000 $. un parcours de 601 de degré en
Lucie aimerait inviter le plus de personnes possible afin une heure.
de répartir le coût de location du bateau.
3) L’unité de mesure de la vitesse d’un bateau est le nœud.
Un nœud correspond à 1,852 km/h.
4) À une vitesse de 80 nœuds, un traversier met deux heures
à effectuer une traversée. En cas de mauvais temps,
il doit naviguer à 40 nœuds.
b) Dans quelles situations retrouve-t-on :
• une relation de variation directe ?
• une relation de variation inverse ?
c) Compare tes réponses avec celles
de tes camarades.

BRIC À MATHS SECTION 2 109


Résoudre une proportion
La section 2 t’a donné l’occasion de constater que pour résoudre des problèmes
répondant au modèle proportionnel, la plus grande part du travail consiste à :
1) déterminer qu’une situation est proportionnelle ;
2) établir une proportion.

Tu vas maintenant développer des procédures qui te permettront de trouver


le terme manquant d’une proportion.

Voici un problème que des élèves avaient à résoudre.

Les élèves d’une classe remplissent normalement 4 bacs de récupération


en 11 jours. À ce même rythme, en combien de temps rempliront-ils
13 bacs de récupération ?

Voici comment ils ont procédé.

×3+1

4 13
= 4 13
11 34 ×2+3 = ×2+3
1 1 29
×3+1

34 jours 29 jours

1. Que penses-tu de ces procédures ? Sont-elles appropriées ?


Pourquoi ?
2. Comment pourrait-on procéder autrement ?
3. Qu’est-ce qui indique que cette situation est proportionnelle ?
4. Résous le problème en tenant compte du fait que les taux sont constants.

110 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Les procédures permettant de calculer le terme manquant d’une proportion doivent
tenir compte de la définition d’une proportion.
A Quelle est la définition d’une proportion ?

Il existe plusieurs procédures pour calculer le terme manquant d’une proportion.


Certaines d’entre elles sont plus populaires en raison de leur rapidité et de leur
efficacité. Les séquences suivantes te permettront de te familiariser avec ces
procédures. Ainsi, à ton tour, tu seras en mesure de les comprendre et de les utiliser
de façon efficace.

3.1
Une question de taux unitaire
Voici deux séries de proportions dans lesquelles il manque un terme.

a) 4
= 13 a) = 4
91 7 1

b) 54 = 6 b) 9 = 1
8 8

c) 5 = c) 5 = 2,5
7 17,5 1

d) 5,9
3,2
= 37,76 1 = 6,4
d) 3,2

A Essaie de trouver le terme manquant de ces proportions.


B Avec quelle série éprouves-tu le plus de facilité ? Explique ta réponse.
C Quelle série contient des taux unitaires ?
D Selon toi, comment un taux unitaire peut-il faciliter la recherche
du terme manquant d’une proportion ? Explique ta réponse.

Dans certains contextes, la recherche d’un taux unitaire semble très naturelle.
Par exemple, Maria désire connaître le salaire qu’elle recevra
pour 8 heures de travail. Son salaire horaire est constant et
elle reçoit 54 $ pour 6 heures de travail.
E Est-ce que le modèle proportionnel traduit bien
cette situation ? Explique ta réponse.
F Est-ce que le calcul du salaire horaire de Maria
est utile dans cette situation ? Explique ta réponse.

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 111


Voici deux proportions tirées des séries de la page précédente.

54 = 6 9 = 1
8 8

G Comment a-t-on fait pour obtenir la proportion de droite à partir de celle


de gauche ?
H Quel est le terme manquant dans chacune de ces proportions ?
I Pourquoi est-ce plus facile de trouver le terme manquant lorsqu’un des
termes est 1 ?
J Selon toi, est-ce que ces deux proportions différentes peuvent te permettre
de trouver le salaire de Maria pour 8 heures de travail ? Explique ta réponse.

Trouver le terme manquant d’une proportion, c’est en quelque sorte partir à la


recherche de multiplicateurs ou de diviseurs. Ce travail peut s’avérer plus difficile
selon les termes de la proportion. ×?

4 13

En effectuant d’abord un retour à l’unité, cette difficulté n’est plus, parce que tous
les nombres sont des « multiples » de 1. ÷4 × 13

4 1 13
÷ 4 × 13

1. Complète les phrases suivantes.


a) À salaire constant, si je gagne 54 $ pour 6 heures de travail,
je gagne donc pour 1 heure de travail et pour 8 heures
de travail.
b) À vitesse constante, si je cours 3 km en 18 minutes,
je cours donc km en minute et 11 km en minutes.
2. Dans tes propres mots, résume la procédure que tu as utilisée.
3. Compare ton résumé avec ceux de quelques camarades.

J’ai vu cette procédure


au primaire. C’est le
retour à l’unité.

112 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Le retour à l’unité
Le retour à l’unité est une procédure qui permet de calculer le terme manquant
de n’importe quelle proportion.
Cette procédure consiste à calculer d’abord la valeur que prend la variable associée
au terme manquant lorsque l’autre variable vaut 1 : on obtient ainsi le taux unitaire.
Grâce à ce taux unitaire, on peut ensuite calculer le terme manquant.
Exemple :
Un automobiliste a payé 50 $ pour 40 L d’essence. Si le prix de l’essence est
constant, combien coûtent 65 L d’essence ?

Déterminer si
la situation est Cette situation est proportionnelle parce que
proportionnelle. le prix de l’essence est constant.

Établir une
proportion avec
les taux en jeu
dans la situation.
50
=$
40 L 65 L
ou
50 $ 40 L ATTENTION
Au lieu d’écrire 50 $ = 40 L,
65 L
il faut écrire 50 $ → 40 L,
ce qui est plus représentatif
de la réalité puisque 50 $
Calculer la valeur n’égalent évidemment pas 40 L.
que prend la
variable associée ÷ 40
50 $ 40 L
65L ÷ 40
La flèche indique plutôt l’idée
de « correspondance ».
au terme manquant Dans ce problème, 50 $
lorsque l’autre 1,25 $ 1L correspondent à 40 L.
variable vaut 1.
C’est le taux unitaire.
Si on met 40 fois moins d’essence, le prix sera 40 fois
moins élevé, parce que le prix est constant.

Calculer ensuite le
terme manquant 50 $ 40 L
d’après le taux
unitaire.
81,25
×
$
65
65 L
× 65
1L
1,25 $
Si on connaît le prix de 1 L, on peut trouver le prix
de 65 L, parce que le prix est constant.

K Par quelle opération mathématique commence-t-on lorsqu’on procède


par retour à l’unité ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 113


1. Détermine si les situations suivantes sont proportionnelles. Indique aussi
ce qui te permet de décoder qu’elles le sont.
a) Le prix de 4 kg de riz est de 6,49 $. Si le prix du riz est constant, combien
coûteront 7 kg de riz ?
b) Steve a marqué 3 buts lors des 9 premiers matchs de la saison de
hockey. Si la tendance se maintient, combien de buts marquera-t-il dans
la saison de 33 matchs ?
c) Un système de chauffage consomme 9 L de mazout en 12 heures.
Combien de litres de mazout consomme-t-il en 21 heures ?
d) Un maçon réputé pour son rythme de travail constant pose 444 briques
en 3 heures. Combien de briques pose-t-il en 8 heures ?
e) Sarah prend 4 heures pour planter 18 plants de tomates et 6 heures pour
en planter 27. En combien de temps en plantera-t-elle 45 ?
f ) Une automobiliste qui roule à 60 km/h parcourt une certaine distance en
6 heures. Combien de temps lui faudra-t-il pour parcourir la même
distance si elle roule à 90 km/h ?
2. Réponds aux questions des situations de la question 1 que tu as identifiées
comme étant proportionnelles. Utilise le retour à l’unité.
3. Trouve le terme manquant de ces proportions. Utilise le retour à l’unité.
6 = 15
a) 15 c) = 21
4 6
6 8 6 = C’est plus facile quand
b) = 20 d) 15 25 je récris les proportions
avec des flèches.

1. Propreté proportionnelle garantie !


Avec le format de savon à lessive de 1,9 L, on peut laver
21 brassées de vêtements.
Quelle quantité de savon à lessive doit-on utiliser pour laver
une seule brassée de vêtements ? Suppose que la situation admet
des taux constants.

114 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


2. Repérage 3. Caffè latte
a) Relève le taux unitaire qu’on trouve dans les situations suivantes.
Claudio met 75 mL de lait
1) J’ai payé ma tablette de chocolat 1,29 $. pour 120 mL de café.
2) Le poulet se vend 12 $ le kilogramme.
3) En une seconde, le son parcourt 343 mètres au niveau a) Trouve trois taux dans
de la mer. cette situation.
4) Dans ce gâteau, il y a 650 calories par portion. b) Transforme tes taux
en taux unitaires.
b) Dans chaque situation, quels mots ont la signification
d’une division ? c) Explique ce que représente
chacun de tes taux
unitaires.

4. Quelle opération ?
Voici des taux.

Nombre d’heures
d’entraînement Moi, j’ai préféré comparer
les heures d’entraînement
Majorie : 15 h/semaine pour chacune en
Monica : 44 h /3 semaines six semaines.
Anne : 33 h /2 semaines

Pour trouver le taux le plus


élevé, j’ai transformé
les taux en taux unitaires.

a) Selon toi, les méthodes utilisées par la joueuse 1 et la joueuse 2


sont-elles équivalentes ? Explique ta réponse.
b) Quelle est la différence principale entre ces deux méthodes ?
c) Au fait, quel taux est le plus élevé ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 115


5. Retour à l’unité
Complète la procédure permettant de trouver un taux unitaire à
partir d’un taux.
a) 300 km → 4 heures c) 7 L → 85 pommes
→ 1 heure → 1 pomme
b) 67,50 $ → 5 kg d) 200 g → 250 mL
→ 1 kg → 1 mL

3.2
Une question d’extrêmes et de moyens
Une autre procédure qui permet de calculer le terme manquant d’une proportion
est basée sur une propriété des proportions que tu découvriras dans cette séquence.
A Selon toi, est-il préférable de découvrir des concepts et de se les approprier
ou de les apprendre par cœur ?

Les seules connaissances qui puissent influencer


le comportement d’un individu sont celles qu’il
découvre lui-même et qu’il s’approprie.
≤≥
CARL ROGERS

B Es-tu d’accord avec la citation de Carl Rogers ? Explique ta réponse.

Certaines activités mathématiques du primaire utilisaient la propriété fondamentale


des proportions ; notamment lorsqu’il était question de comparer des fractions.

1. Détermine si les fractions suivantes sont équivalentes.


a) 2
3
et 4
5
9 et 12
c) 33 44
e) 3
7
5
et 11 g) 2
7
5
et 19

b) 3
8
5
et 13 d) 11
7
et 34
23
4 et 11
f ) 12 31
h) 12
16
et 30
40

2. Formule une procédure qui permettrait de reconnaître des fractions équivalentes.


3. Compare ta procédure avec celles de tes camarades. Ensemble, essayez
de vous entendre sur la procédure la plus efficace.

116 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Pour vérifier si deux fractions sont équivalentes, on peut les exprimer selon
un même dénominateur. Voici un exemple.

12 9
=
20 15

12 9
C Quel dénominateur commun peut servir à exprimer 20 et 15 ?

Suppose qu’on utilise 20 × 15 comme dénominateur commun.


12 × 9 ×
= 15
20 × 15 × 20

12
D Par quel nombre faut-il multiplier le numérateur de 20 ?
9
E Par quel nombre faut-il multiplier le numérateur de 15 ?

12 9
Voici une façon d’exprimer les fractions 20 et 15 selon un dénominateur commun.

12 9
=
20 15
12 × 15 9 × 20
=
20 × 15 15 × 20

180 = 180
300 300

Observe bien les numérateurs des fractions avant d’effectuer la multiplication.

12 × 15 9 × 20
=
20 × 15 15 × 20

F Dans la proportion 12 9
20 = 15 :
1) comment appelle-t-on les nombres 12 et 15 ?
2) comment appelle-t-on les nombres 9 et 20 ?

G Quelle relation peut-on observer entre les extrêmes et les moyens


de cette proportion ?
H Selon toi, est-ce le cas pour toutes les proportions ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 117


La propriété fondamentale des proportions
Dans une proportion, le produit des extrêmes est égal au produit des moyens.
Cette propriété est la propriété fondamentale des proportions.
Exemple : 3= 9
4 12
Le produit des extrêmes égale le produit des moyens.
3 × 12 = 9 × 4

La propriété fondamentale des proportions donne lieu à une procédure très répandue
qui permet de trouver le terme manquant d’une proportion : le produit croisé.

1. Indique par le symbole adéquat (=, < ou >) la relation entre les deux
rapports.
6 8 1 7 9 21
a) 7 9 c) 7 49 e) 12 28
4 9 0,8 1,2 1 0,6
b) 5 11 d) 1,2 1,8 f) 4 2,5

2. Explique comment tu as procédé.


3. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Question
de culture
LA MASSE ET LE POIDS
Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, la masse Voici un tableau représentant le poids d’un kilogramme
n’est pas synonyme de poids. La masse d’un objet est sur différents corps célestes de notre système solaire.
une constante universelle. Son unité de mesure est le kilo-
gramme (kg). Le poids d’un objet varie selon la force de gravité Le poids de 1 kilogramme sur différents
qui s’exerce sur l’objet. Son unité de mesure est le newton (N). corps célestes

C’est d’ailleurs cette différence qui fait que les astronautes Soleil Terre Lune Mars Saturne
semblent plus légers lorsqu’ils sont sur la Lune. En effet, Masse (kg) 1 1 1 1 1
la gravité y étant plus faible, les astronautes sont moins
Poids (N) 274 9,8 1,7 3,7 10,6
attirés vers le sol. Leur poids est donc moindre même
si leur masse demeure la même.

I Selon toi, qu’est-ce qui influence la gravité d’un corps céleste ?


J Sur quelle planète se sentirait-on à peu près comme on se sent sur la Terre ?
K Sur la Lune :
1) quelle serait ta masse ? 2) quel serait ton poids ?

118 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Le produit croisé
Le produit croisé est une procédure qui permet de calculer le terme manquant
de n’importe quelle proportion.
Cette procédure consiste à calculer le terme manquant en utilisant la propriété
fondamentale des proportions : le produit des extrêmes est égal au produit
des moyens.
Exemple :
Un automobiliste a payé 50 $ pour 40 L d’essence. Si le prix de l’essence est
constant, combien coûtent 65 L d’essence ?

Déterminer si
la situation est Cette situation est proportionnelle, puisque le prix
proportionnelle. de l’essence est constant.

Établir une
proportion avec
les taux en jeu
dans la situation.
50 $
=
40 L 65 L
ou
50 $ 40 L
65 L

Calculer le produit
des extrêmes et le
produit des moyens 50
sans tenir compte =
des unités. 40 65
40 × = 50 × 65

Pour trouver
Tu auras l’occasion
la valeur de , 40 × = 3250 de réinvestir ce type
diviser par 40. de procédure
Une fois les calculs 40 × 3250 en algèbre.
terminés, présenter = = 81,25
le résultat avec 40 40
les unités
appropriées. = 81,25 $

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 119


1. Détermine si les situations suivantes sont proportionnelles. Indique aussi
ce qui te permet de décoder qu’elles le sont.
a) Jamil a frappé la balle en lieu sûr 28 fois lors de ses 112 premières
présences au bâton de la saison de base-ball. Si la tendance se maintient,
combien de fois frappera-t-il la balle en lieu sûr s’il obtient 600 présences
au bâton pendant la saison ?
b) Une voiture consomme en moyenne 18 L
d’essence pour parcourir 120 km. Selon cette
consommation, quelle distance parcourra-t-elle
avec 24 L d’essence ?
c) Si Katie peut lire 100 pages d’un roman en 4 heures et
qu’elle prend 6 heures pour en lire 150, combien de pages
d’un roman lira-t-elle en 10 heures ?
d) Un ouvrier a réparé, en trois heures, deux fissures dans un tuyau.
Combien répare-t-il de fissures en 8 heures s’il travaille
au même rythme ?
e) Un sac de 8 kg de nourriture pour chat se vend 9,79 $.
Si le prix du kilogramme est constant, quel devrait être le prix
d’un sac de 13 kg de cette même nourriture pour chat ?
f ) Une automobiliste qui roule à 60 km/h parcourt une certaine
distance en quatre heures. À quelle vitesse devrait-elle rouler
si elle veut parcourir la même distance en six heures ?

2. Réponds aux questions des situations de la question 1 que tu as identifiées


comme étant proportionnelles. Utilise le produit croisé.
3. Trouve le terme manquant de ces proportions. Utilise le produit croisé.
6 = 15
a) 15 c) = 21
4 6

b) 6 8
= 20 6 =
d) 15 25

4. Par quelle opération mathématique commence-t-on lorsqu’on procède


par produit croisé ?

L Dans tes propres mots, explique la différence entre le retour à l’unité


et le produit croisé.
M Entre le retour à l’unité et le produit croisé, quelle procédure préfères-tu ?
Explique ta réponse.
N Quel pourcentage de ta classe préfère le retour à l’unité ?

120 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Plus petit 2. Des baguettes
Compare les rapports suivants. À la Pâtisserie française, on a
7 18 6,2 14,5 besoin de 1,26 kg de farine
a ) 25 et 62 c ) 9 et 21 pour faire 6 baguettes de pain.
51 32 15,5 65 Combien de farine faut-il
b) 5 et 3 d) 4 et 17
pour faire 40 baguettes ?
Suppose qu’une même
quantité de farine est utilisée
pour faire chaque baguette.

3. Livraison à domicile 4. Mine de rien


Audréanne travaille comme messagère à vélo. Elle livre un colis Dans une mine de cuivre,
toutes les 10 minutes et elle est payée 20 $ pour huit colis. il faut traiter en moyenne
Samedi dernier, elle a livré des colis durant quatre heures. 0,99 tonne de minerai pour
Combien Audréanne gagne-t-elle de l’heure ? extraire 0,01 tonne de cuivre.
Combien de tonnes de
minerai faut-il pour extraire
0,023 tonne de cuivre ?

5. Eau-dyssée
Un groupe de randonnée organise une expédition
en montagne. Le responsable apporte habituellement
27 L d’eau pour un groupe de 6 personnes.
Combien d’eau doit-il apporter pour 15 personnes
s’il veut conserver le même taux ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 121


3.3
Les pourcentages
Cette séquence consacrée aux pourcentages te permettra d’établir des liens
entre les méthodes de résolution de situations de proportionnalité et la résolution
de problèmes comportant des pourcentages.
A La notation en pourcentage fait-elle nécessairement référence
à des rapports constants ? Explique ta réponse.

La notation en pourcentage est courante dans le monde du commerce, de


la finance et de l’économie. Entre autres, les taux de taxe et les taux d’intérêt
sont exprimés en pourcentage, la plupart du temps.
B Aujourd’hui, quel est le taux de taxe de vente en vigueur au Québec ?

Épargne Prêt auto

3% 8%

C Que veut dire « taux d’intérêt » ?


D Commente l’énoncé suivant.

« Une somme de 100 $ aujourd’hui ne vaut pas la même chose


qu’une somme de 100 $ dans 25 ans.
»
E Pourquoi les banques demandent-elles un taux d’intérêt plus élevé
sur les prêts que celui qu’elles versent sur les dépôts ?
F Trouve d’autres contextes où l’on utilise les pourcentages.

122 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Voici deux problèmes.

Un placement à 4 % d’intérêt par Un courtier place 1200 $ à 4 %


année a rapporté 1200 $ en intérêts d’intérêt par année pour une de ses
seulement, et ce, après un an. Quel clientes. Il décide de retirer les intérêts
était le placement de départ ? après un an. Combien la banque
va-t-elle lui remettre ?

G Dans quel problème cherche-t-on :


1) une partie du 100 % ?
2) le 100 % ?

H Donne un exemple d’une question qui contient des pourcentages


et où il faut trouver une partie du 100 %.
I Donne un exemple d’une question qui contient des pourcentages
et où il faut trouver le 100 %.

Voici six problèmes qui comportent des pourcentages.


Le prix affiché d’un graveur DVD est de 100 $. Au moment de l’achat,
la caissière ajoute les taxes de 10 % à ce prix. Quel est le prix total ?
Des bottes de marche coûtent 130 $, taxes incluses. Si le taux de taxe
en vigueur est de 10 %, quel était le prix des bottes avant les taxes ?
25 % d’un certain nombre équivaut à 40. Quel est ce nombre ?
Un certain nombre équivaut à 25 % de 40. Quel est ce nombre ?
Trouve le nombre qui, augmenté de 5 %, vaut 168.
Trouve 5 % de 168.

1. Dans quels problèmes faut-il trouver :


a) une partie du 100 % ?
b) le 100 % ?
2. Essaie de résoudre ces six problèmes.
3. Vérifie tes réponses en les comparant avec celles de tes camarades.
Quelle catégorie de problème semble la mieux réussie ?

Le concept de pourcentage est intimement lié au modèle proportionnel. En fait,


puisque les pourcentages constituent un moyen d’exprimer des rapports constants,
leur présence dans une situation à deux variables signifie que cette situation est
proportionnelle.

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 123


La recherche du tant pour cent
Cette catégorie de problèmes demande de calculer une partie du 100 % qu’on
retrouve dans l’énoncé.
A Calcule 50 % de 30.
B Dans la question A, quel est le 100 % ?
C Refais la question A en établissant d’abord une proportion.
D Calcule :
1) 24 % de 150 ; 2) 125 % de 8 ; 3) 12 % de 22.
E Trouves-tu que l’établissement d’une proportion facilite le travail ? Explique
ta réponse.

Dans un problème mettant en jeu des pourcentages, il est fondamental de consi-


dérer une donnée en particulier pour le résoudre : le 100 %. Dans certaines situations,
cette donnée est présente dans le problème ; il suffit de la reconnaître.
Par exemple, dans la question A, l’énoncé indiquait de façon implicite que
le nombre 30 représentait le 100 %.
Il était donc possible de former la proportion suivante : 30 → 100 %
→ 50 %

1. Pour chacun des problèmes suivants, identifie le 100 %.


a) Trouve 12 % de 25.
b) Marc a donné 50 $ à une œuvre de charité. Judith, sa fille, a donné 12 %
du don de son père. Combien d’argent a donné Judith ?
c) Une terrasse occupe 20 % de l’aire de la cour arrière des Tremblay.
Quelle aire est occupée par la terrasse si leur cour a une aire de 75 m2 ?
d) On dit qu’on passe environ 30 % de notre vie à dormir. Combien
de temps a dormi une personne de 50 ans ?
2. Traduis chaque problème à l’aide d’une proportion.
3. Trouve le terme manquant de chaque proportion à l’aide de la méthode
de ton choix.

STRATÉGIE
Pour calculer 12 % de 25, on peut calculer 25 % de 12.
Puisqu’il est plus facile de calculer mentalement certains
pourcentages, le calcul est parfois simplifié en inversant
les termes de la multiplication (par commutativité).

124 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


La recherche du cent pour cent
Contrairement à la catégorie de problèmes précédente, il s’agit ici de calculer
le 100 % à partir d’une partie du 100 %.
Lorsqu’un pourcentage est soustrait du 100 %, le calcul du 100 % peut parfois
se faire naturellement, comme dans les situations suivantes.

50 % du salaire d’un joueur 25 % du prix d’une bouteille


de hockey équivaut à 4 millions de jus d’orange, c’est 0,50 $.
de dollars par année.

A Identifie le 100 % de chacune des situations.


B Quel est le salaire annuel du joueur de hockey ?
C Quel est le prix d’une bouteille de jus d’orange ?
D As-tu utilisé une proportion pour répondre aux questions B et C ?

Lorsqu’on fait face à des situations où un pourcentage est additionné au 100 %,


le calcul du 100 % peut s’avérer plus complexe. Par exemple, voici une bouteille
de shampooing qui contient 25 % de shampooing en prime.

E Quel était le format de ce produit avant l’ajout de la prime ? Si vous obtenez 300 mL,
vous faites erreur !
F Comment peux-tu vérifier ta réponse ? Fais-le.
G Quel est le 100 % dans cette situation ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 125


Dans l’exemple de la bouteille de shampooing, on doit considérer le format original
auquel on a ajouté une prime pour obtenir le nouveau format.

Format original Prime Nouveau format


100 % + 25 % → 125 %

Le nouveau format de 400 mL correspond donc à 125 % du format original.


H Établis une proportion pour trouver le nombre qui, augmenté de 25 %,
vaut 400.

Établir une proportion avec les données indiquées dans un problème de pourcentages
te sera souvent très utile pour résoudre ce type de problème.

Le succès, c’est 50 % de talent,


50 % de chance, 50 % de travail et…
une bonne idée !
≤≥
CLAUDE ZIDI

I Qu’est-ce qui ne va pas avec l’affirmation du cinéaste français Claude Zidi ?

1. Pour chacune des situations suivantes, indique le 100 %.


a) Jean-Pierre et Stéphanie ont parcouru 25 km à vélo. Cela représente 30 %
de leur objectif pour la journée. Quelle distance avaient-ils l’intention
de parcourir aujourd’hui ?
b) Amalia a mis 24 minutes pour labourer 15 % d’un champ. Si elle laboure
au même rythme, combien de temps mettra-t-elle pour labourer le
champ au complet ?
c) J’ai payé ma planche à neige 475 $, taxes incluses. Si le taux
de taxe est de 14 %, quel était le prix initial de la planche ?
2. Traduis chaque situation de la question 1 à
l’aide d’une proportion et trouve le terme
manquant.
3. Compare tes réponses avec celles de tes
camarades.

126 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


La résolution de problèmes mettant en jeu
des pourcentages
Une étape fondamentale de la résolution de problèmes mettant en jeu des
pourcentages consiste à déterminer si on doit calculer le 100 % ou une partie
du 100 %.
Il s’agit ensuite de traduire le problème à l’aide d’une proportion pour faciliter
sa résolution.
Exemples :

Sur 15 lancers d’un frisbee, Élizabeth a atteint la cible dans 60 % des cas.
Combien de fois a-t-elle atteint la cible ?

Dans cette situation, les Donnée du problème 100 % → 15 lancers


15 lancers d’Élizabeth Pourcentage à trouver 60 % →
constituent le 100 %. Résolution par
60 % × 15
On cherche une partie produit croisé : = 9
100 %
(60 %) de ce 100 %.
Élizabeth a atteint la cible 9 fois sur 15.

Marc-André a atteint la cible à 60 % de ses lancers de frisbee. En tout, il a atteint


la cible 9 fois. Combien a-t-il effectué de lancers ?

Dans cette situation, les Donnée du problème 60 % → 9 lancers


9 lancers de Marc-André Pourcentage à trouver 100 % →
constituent une partie Résolution par 60 % → 9 lancers
(60 %) du 100 %. retour à l’unité : 100 % →
÷ 60 ÷ 60
On cherche le 100 %. × 100 × 100
1 % → 0,15 lancers

Marc-André a effectué 15 lancers en tout.

1. Jean-Simon, tondeur de pelouse 2. Man-taux


Jean-Simon a tondu 40 % de la pelouse du chalet de son grand- Un manteau se vend
père en 50 minutes. En supposant qu’il tond au même rythme, 136,74 $, taxes incluses.
en combien de temps aura-t-il complété 75 % de la tonte ? Si les taxes totalisent 14 %,
détermine le prix initial
du manteau.

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 127


3. C’est mental !
4. Taxi !
Calcule mentalement :
Pascale est à bord d’un taxi à Barcelone. Le compteur indique 13 €
a) 36 % de 50 ;
alors qu’elle a parcouru 36 % du trajet. Les passagers d’un taxi
b) 24 % de 75 ; doivent payer un tarif proportionnel au trajet qu’ils ont parcouru.
c) 15 % de 20 ; a) Combien coûtera le trajet en entier si Pascale ajoute
d) 18 % de 33 13 ; un pourboire de 2,50 € ?
e) 0,5 % de 10. b) Quel pourcentage du prix total représente ce pourboire ?

5. Espèce de brut ! 6. La partie du 100 %


Les déductions à la source Quelle partie du 100 % les proportions suivantes permettent-elles
d’une employée de bureau de calculer ?
représentent 34 % de son a) 2 = 100
30 Il y a deux bonnes
salaire brut. Cette semaine, réponses pour chaque
ces déductions se sont 25
b) 40 = 100 question.
élevées à 197,65 $.
a) Quel est le salaire brut c) 100
8
= 25
de cette employée ? 16 =
d) 100 35
b) Quel est son salaire net ?

7. TPS + TVQ 8. Sang pour sang


a) Trouve le nombre qui, a) Selon cette pancarte, quel pourcentage de la population
augmenté de 14 %, donne du sang ? Trouve une autre réponse que 3 %.
vaut 108.
b) Trouve 14 % de 108.
c) Augmente 108 de 14 %.
d) Explique, le plus clairement
possible, la différence
entre les questions
précédentes.

b) Selon toi, pourquoi Héma-Québec a-t-elle choisi ces nombres


pour sa publicité ?

128 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


9. Gratuit 10. Question de morale
Voici une offre affichée dans une vitrine. Benjamin a réussi 12 ques-
tions de son examen de
morale. Si Benjamin a obtenu
un résultat de 75 %, combien
y avait-il de questions dans
l’examen ?

a) À quel pourcentage de rabais correspond cette offre ?


b) À quel pourcentage de rabais correspondent les offres suivantes :
1) Achetez trois articles à prix courant, obtenez un
quatrième article gratuit (de même valeur).
2) Achetez trois articles à prix courant, obtenez quatre autres
articles gratuits (valant chacun la moitié du prix courant).

3.4
La relation de variation inverse
Les procédures de retour à l’unité et du produit croisé, telles que présentées dans
les séquences précédentes, permettent de résoudre des situations où l’augmentation
d’une variable fait aussi augmenter l’autre variable. Qu’en est-il lorsque l’augmenta-
tion d’une variable fait diminuer l’autre variable ?
Voici comment Coralie a déterminé à quelle vitesse un automobiliste devrait rouler
pour parcourir une certaine distance en 6 heures plutôt qu’en 5 heures.

5 heures 60 km/h
6 heures ?
6 × 60
= 72
5
Il devra rouler à 72 km/h.

A Qu’est-ce qui est illogique dans ce résultat ?


B Selon toi, comment Coralie aurait-elle pu résoudre ce problème ?
C Qu’obtient-on lorsqu’on multiplie une vitesse et une durée ?

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 129


Le retour à l’unité
Il est possible d’adapter la procédure de retour à l’unité afin qu’elle nous permette de
Relation résoudre des problèmes dans lesquels on retrouve une relation de variation inverse.
de variation
inverse : Relation
dans laquelle le
produit de deux
variables est
constant. Un guépard qui court à 60 km/h parcourt une certaine distance en 6 minutes.
Combien de temps lui faudra-t-il pour parcourir la même distance s’il court
à 90 km/h ?
1. Qu’est-ce qui est constant dans cette situation ?
2. Pourquoi s’agit-il d’une relation de variation inverse ?
3. Quelle est la distance parcourue par le guépard ?
4. Si le guépard voulait parcourir cette distance en six fois moins de temps,
comment devrait-il modifier sa vitesse ?
5. En combien de temps ce guépard franchirait-il la distance s’il pouvait courir à
360 km/h ?
6. Si le guépard court quatre fois moins vite que 360 km/h, quel sera son
temps de parcours ?

Lorsque le rapport entre deux variables est


constant, on est en présence d’une relation de
variation directe (ou une relation de proportion-
nalité) entre les deux variables. Inversement,
lorsque les produits des valeurs de deux variables
sont constants, on est en présence d’une relation
de variation inverse entre les deux variables.
A Si on double un terme d’un rapport, quelle
opération faut-il effectuer sur l’autre terme
pour que le rapport soit constant ?
B Si on double un terme d’un produit, quelle
opération faut-il effectuer sur l’autre terme
pour que le produit soit constant ?

130 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


La relation de variation inverse et le retour
à l’unité
La résolution d’un problème mettant en jeu une relation de variation inverse
ressemble beaucoup à la résolution de problèmes présentant une situation
de proportionnalité. Toutefois, afin de maintenir des produits constants (plutôt
que des rapports constants), il faut effectuer des opérations inverses.
Exemple :
La construction d’un garage demande huit jours de travail à quatre ouvriers.
En supposant que tous les ouvriers travaillent au même rythme, en combien
de jours seize ouvriers construiront-ils un garage identique ?

Déterminer s’il s’agit


d’une relation de Il s’agit d’une relation de variation inverse
variation inverse. parce que plus il y a d’ouvriers travaillant
au même rythme, moins il faut de temps
pour construire un garage identique.

Organiser les données


du problème. 4 ouvriers 8 jours On voit pourquoi c’est
16 ouvriers l’inverse d’une situation
proportionnelle.

Calculer la valeur que


prend la variable associée 4 ouvriers 8 jours
au terme manquant
lorsque l’autre variable ÷4 16 ouvriers × 4
vaut 1. Comme il s’agit
d’une relation de variation 1 ouvrier 32 jours
inverse, on utilise les Quand je multiplie une
opérations inverses. S’il y a quatre fois moins d’ouvriers, la même variable, je divise l’autre.
tâche devrait prendre quatre fois plus de temps.

Calculer ensuite le terme


manquant d’après le taux 4 ouvriers 8 jours
unitaire en utilisant,
encore une fois, les
16 ouvriers 2 jours
opérations inverses. × 16 ÷ 16
1 ouvrier 32 jours
S’il y a seize fois plus d’ouvriers, la même tâche
devrait prendre seize fois moins de temps.

REMARQUE
Les produits sont constants tout
4 × 8 = 32
au long de la résolution. 1 × 32 = 32
16 × 2 = 32

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 131


Le quotient croisé
Il existe aussi une procédure apparentée au produit croisé pour résoudre les
situations qui présentent une relation de variation inverse entre les variables.
A Selon toi, quelle différence existe-t-il entre le produit croisé et cette
procédure ?
J’imagine qu’on
fait les opérations
inverses !

Un homme fait du ski de fond. Il parcourt 9 km/h en 90 minutes.


En combien de temps fait-il le même parcours s’il skie à 12 km/h ?
1. Qu’est-ce qui est constant dans cette situation ?
Était-il nécessaire
de convertir les minutes 2. Pourquoi s’agit-il d’une relation de variation inverse ?
en heures pour résoudre 3. Si l’homme skie à 12 km/h, son temps de parcours sera-t-il supérieur ou
ce problème ?
inférieur à 90 minutes ?
4. Résous le problème. Assure-toi que ton résultat respecte ton estimation.

Le quotient croisé
Pour résoudre un problème présentant une relation de variation inverse, il est
possible d’utiliser une procédure ressemblant au produit croisé, mais où il faut
diviser au lieu de multiplier et multiplier au lieu de diviser.
Exemple :
Un bateau peut traverser l’Atlantique, entre Boston et Dakar, en 120 heures à
une vitesse de 30 nœuds. En combien de temps ferait-il le même trajet à une
vitesse de 24 nœuds ?

Temps Vitesse
Scénario 1 : 120 30
Scénario 2 : 24
120 =
24 30
120 × 30 = 3600 = 150 heures
24 24

132 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Rectangle sur plan
2. Mettre de l’eau dans
son jus de raisin
« Un rectangle a une aire de 1080 cm2.
» Paul retire 8 mL d’eau d’une
tasse contenant 400 mL d’eau.
a) Quelles peuvent être les dimensions de ce rectangle ? Il verse ces 8 mL d’eau dans
un verre contenant 400 mL
b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
de jus de raisin. Après avoir
c) Selon toi, combien y a-t-il de réponses possibles ? mélangé, Paul enlève 8 mL
d) Représente quelques-unes des réponses possibles dans du mélange jus-eau et
un plan cartésien. Place la mesure de la base en abscisse le verse dans la tasse
et la mesure de la hauteur en ordonnée. contenant de l’eau.
e) Décris le graphique dans tes propres mots. a) Quelle est la quantité de
liquide dans le verre et
dans la tasse ?
b) Y a-t-il plus de jus de raisin
dans l’eau ou plus d’eau
dans le jus de raisin ?

3. ÉÉÉ
Éphrem, ébéniste émérite, espère remporter encore une fois
le premier prix de la compétition de fabrication de tables.
Les règlements de la compétition stipulent que les tables
soumises doivent avoir une aire de 7840 cm2.
Éphrem a l’intention de construire une table en chêne massif
dont les pattes seront sculptées. Selon ses calculs, la seule
dimension de table possible est de 80 cm sur 98 cm.
Éphrem a-t-il raison ? Sinon, propose-lui
quatre autres possibilités de mesures
(largeur et longueur).

RÉSOUDRE UNE PROPORTION SECTION 3 133


4. Autobus de location
Kevin a loué un autobus pour conduire son équipe à un tournoi
de basket-ball. L’entente est la suivante : toutes les personnes qui
voyageront dans l’autobus vont se répartir également le coût de
location de 800 $.
a) Quelle phrase parmi les suivantes traduit le mieux cette situation ?
Plus il y a de personnes dans l’autobus, plus ça
coûte cher à chacune.
Moins il y a de personnes dans l’autobus, plus ça
coûte cher à chacune.
Le nombre de personnes n’a pas d’importance,
l’autobus coûte 800 $.
b) Si 20 personnes prennent l’autobus, quel est le coût
par personne ?
c) Si chaque personne doit payer 32 $, combien de personnes
y a-t-il dans l’autobus ?
d) Quel type de relation observes-tu entre les variables
coût par personne et nombre de personnes ?
e) Représente la relation entre les variables coût par personne
et nombre de personnes dans un plan cartésien.

5. Toi, tu recules ?
Claude a travaillé pendant 18 heures pour réparer la toiture de
sa maison. Il avait demandé à ses deux frères de l’aider, mais
ces derniers n’étaient pas disponibles. En supposant que les
trois frères travaillent au même rythme, combien
d’heures Claude aurait-il gagnées si ses frères
l’avaient aidé ?

134 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


1. Question de pourcentage
a) Ben place 200 $ au taux annuel de 10 % auprès d’une institution
financière. Après un an, il retire tout son argent et il dépense 20 %
du montant. Combien d’argent lui reste-t-il ?

b) Ce matin, il fait 88 °F. Audrey a livré 22 % de ses journaux


et il lui en reste 22 à livrer. Combien de journaux
a-t-elle livrés jusqu’à maintenant ?

c) Une laveuse à vaisselle industrielle fonctionnant


à 70 % de sa capacité assure le lavage
de 280 verres à l’heure. Combien de verres
à l’heure cette laveuse pourrait-elle laver
si elle fonctionnait à 85 % de sa capacité ?

d) Les joueurs du Canadien de Montréal


ont marqué 75 % plus de buts que leurs
adversaires dans un match de hockey.
Si les joueurs du Canadien ont marqué
sept buts, combien de buts l’équipe adverse
a-t-elle marqués ?

e) Luce emprunte 5600 $ à la banque à un taux d’intérêt


de 8 % par année. Elle doit rembourser le prêt après
un an, en un seul versement. Quel sera le montant
de ce versement ?

f ) Un agent d’assurances reçoit 15 % des primes payées par


sa clientèle chaque mois. S’il a reçu 1250 $ le mois dernier,
quel montant de primes sa clientèle a-t-elle payé ?

g) Une boutique a réduit le prix de ses grille-pain de 68 %. Si un


grille-pain coûte maintenant 9,75 $, combien coûtait-il avant
la réduction ?

h) Les données recueillies dans un sondage révèlent que 945 per-


sonnes se considèrent heureuses. Si ces personnes représentent
63 % des personnes interrogées, combien de personnes a-t-on
interrogées en tout pour ce sondage ?

BRIC À MATHS SECTION 3 135


2. Au moins deux fois par jour !
Une étude a permis de conclure qu’en moyenne, chez les élèves
québécois de 12 ans, seulement 14 élèves sur 40 n’ont pas
de caries dentaires.
a) Quel pourcentage des élèves québécois de 12 ans n’ont pas
de caries dentaires ?
b) En supposant que ce pourcentage s’applique aux élèves de
ton école, combien d’élèves de ton école n’ont pas de caries
dentaires ?

3. Une tonne d’eau 4. Mme Couture


L’eau d’un tonneau permet Mme Couture confectionne ses propres vêtements. Elle paie 65,31 $
de remplir 304 bouteilles de pour 3,5 m de tissu, alors que 4 m de ce même tissu lui
750 mL. coûtent 74,64 $.
Combien de bouteilles de Combien lui coûteraient 5,25 m de ce tissu ?
200 mL pourrait-on remplir avec
l’eau d’un tonneau identique ?

5. Petit train va loin


Un train parcourt 330 km en 5 heures.
a) Trouve la distance qu’il peut parcourir, à la même vitesse,
en 16 heures.
b) Trouve le temps qu’il mettra à parcourir 198 km s’il roule toujours
à la même vitesse.

136 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


6. Mon amie Suzette
Voici la recette de crêpes de mon amie Suzette.

ze tte
Crêpes Su
• 3 oeufsse de lait (environ 2
80 mL)

• 1 tas de farine
1
4
25 g)
(environ 2
• 1 tasse
• vanille le tout avec un malauxteeus.r
Mélanger esse pendant 2 min
à haute vit dans une poêle.
Faire cuirenne 10 crêpes.
Servir. Do

a) Dresse la liste des ingrédients nécessaires


pour faire 35 crêpes selon cette recette.
b) Récris cette recette de crêpes pour 1,12 L de lait.
c) Si tu as 18 œufs, 1,5 L de lait et 1,5 kg de farine, quel est le
nombre maximal de crêpes que tu peux faire selon cette recette ?

En c, quel ingrédient
aurais-tu épuisé
en premier ?
7. Problème de 1948
En moyenne, 100 livres de lait
donnent 15 livres de crème et,
d’autre part, 4 livres de crème
donnent 1 livre de beurre.
Quelle est la valeur du beurre
8. Un chausson avec ça ? produit à partir des 6000 livres
de lait fournies annuellement
a) Donald peut préparer 40 hamburgers avec 6 kg de bœuf haché. par une vache, si le beurre
Combien de hamburgers pourrait-il préparer avec 27 kg de bœuf se vend 52 cents la livre ?
haché ? Suppose qu’il utilise la même quantité de bœuf haché
pour chacun des hamburgers.
b) Les dirigeants d’un restaurant populaire prétendent avoir vendu
2 milliards de hamburgers depuis 1955. Combien de kilogrammes
de bœuf haché cela représente-t-il si on a utilisé la même quantité
de bœuf haché que Donald pour préparer ces hamburgers ?

BRIC À MATHS SECTION 3 137


9. Cadeau proportionnel 10. Miaou, wouf, pit pit, …
Dans un magasin de bonbons Dans une école secondaire, il y a 1200 élèves. Voici la répartition
insolites, M. et Mme Métellus de ces élèves par cycle.
ont acheté une réglisse
Répartition par cycle
de 3,3 mètres de longueur.
Ils la partagent entre leurs deux
enfants de façon que chacun
d’eux reçoive un morceau
2e cycle
proportionnel à sa taille. 32 %
L’aîné mesure 1,3 mètre 1er cycle
et la cadette, 0,9 mètre. 68 %

Quelle est la longueur


du morceau de réglisse
que chaque enfant recevra ?
Dominique a réalisé une enquête auprès de ces élèves pour savoir
combien d’entre eux possèdent un animal domestique. Le tableau
ci-dessous présente ses résultats.

Nombre d’élèves qui ont un animal :


Cycle
Nombre total d’élèves

1er cycle 5:8


e
2 cycle 1:6

Combien d’élèves possèdent un animal ?

11. Une lieue française


Dans la fable Les deux rats, le renard et l’œuf, La Fontaine écrit,
en parlant du renard :

« L’écornifleur étant à demi-quart de lieue.


»
Exprime cette distance en mètres en te fiant sur l’écriteau.

1 lieue française
correspond à
4911,6 mètres.

138 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


12. Lecture
Observe de quelle façon deux élèves ont résolu le problème suivant.

Pour faire 5 gâteaux, un boulanger a besoin de 3 kg de farine.


De combien de kg de farine a-t-il besoin pour faire 7 gâteaux ?

5 3 5 gâteaux 3 kg de farine
7 7 gâteaux
1,4 × 3 = 4,2 kg 21
= 4,2
5
Il a besoin de 4,2 kg de farine.

a) Quelle démarche peut être associée au produit croisé ?


Explique ta réponse.
b) Pourquoi devrait-on accepter une réponse de 5 kg
pour ce problème ?

13. Associations
a) Associe chacun des graphiques suivants à la situation appropriée.
Justifie ton choix.

Le périmètre d’un carré est le quadruple de la mesure de son côté.

Moins on va vite, plus ça prend de temps.

Après avoir retiré le bouchon de la baignoire, le bain se vide.

b) Nomme les axes et donne un titre aux graphiques.

BRIC À MATHS SECTION 3 139


14. Satellite, planète, 15. Pas Line, Pauline
étoile
La roue d’une voiture a une circonférence de 100 cm. Pauline
Le rapport du rayon de conduit cette voiture sur une distance de 100 km à une vitesse
la Lune au rayon de la Terre de 100 km/h. Son copain Paulo conduit la même voiture sur une
est d’environ 3 : 11. Le rapport distance de 200 km à une vitesse de 50 km/h.
du rayon du Soleil à celui de a) Combien de tours chaque roue de l’auto fait-elle durant le trajet
la Terre est d’environ 109 : 1. de Pauline ?
Quel est le rapport du rayon b) Combien de tours chaque roue de l’auto fait-elle durant le trajet
de la Lune à celui du Soleil ? de Paulo ?
c) S’il y a 200 crampons sur cette même roue, combien de fois
chaque crampon touche-t-il le sol durant le trajet de Pauline ?

16. Là où ça fait mal


L’alcool à friction est composé de 7 volumes d’alcool éthylique
pour 3 volumes d’eau.
a) Quelle quantité d’eau y a-t-il dans un flacon contenant 500 mL
d’alcool à friction ?
b) Pourquoi le modèle proportionnel est-il approprié
pour cette situation ?

17. J’ai 4 plans


a) Propose quelques données relatives aux situations suivantes.
1) Chaque fois que j’achète un article, je paye 15 % en taxes.
2) Dans un pouce, il y a 2,54 centimètres.
3) Un centimètre sur la carte, c’est 100 km dans la réalité.
4) Un chat passe les trois quarts de sa vie à dormir.

b) Construis le graphique de chaque situation après avoir déterminé


quelle variable tu places en abscisse.
Attention à
la graduation
des axes !

140 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


18. Arts plastiques
Un professeur d’arts plastiques demande à ses élèves de dessiner
une série de triangles en respectant les contraintes présentées
dans le tableau ci-dessous.

Dimensions des triangles


Mesure de la base (cm) 2 4 6 8 10 12
Mesure de la hauteur (cm) 45 22,5 15 11,25 9 7,5

a) Quelle est la relation entre la mesure de la base et celle


de la hauteur d’un triangle dans cette situation ?
b) Dans cette situation, qu’est-ce qui est constant ? Quelle est
sa valeur ?
c) Construis un graphique représentant cette situation.

19. À chacun sa paye


Alfred, Béatrice, Conrad et Daniel ont 1000 $ à se partager pour
la réalisation d’un projet. Cependant, chaque personne n’a pas fait
une part égale des travaux. Voici leur entente quant à la répartition
de l’argent.
• Chaque fois qu’Alfred reçoit 2 $, Béatrice reçoit 3 $ ;
• Chaque fois que Béatrice reçoit 3 $, Conrad reçoit 5 $ ;
• Chaque fois que Conrad reçoit 5 $, Daniel reçoit 10 $.
Combien d’argent chaque personne recevra-t-elle ?

20. Vente d’automne


En fin de saison, une boutique liquide les patins
à roues alignées. Il y a un rabais de 65 % sur le prix initial.
Combien coûtera une paire de patins au prix courant
de 129 $ si la taxe appliquée sur le prix réduit
est de 14 % ?

BRIC À MATHS SECTION 3 141


21. V comme Vitesse
Dans un laboratoire de sciences, on mesure parfois des vitesses
expérimentalement. Dans ce cas, on utilise souvent les mètres
par seconde ou les centimètres par seconde au lieu des kilomètres
par heure. Ces unités sont beaucoup plus pratiques pour atteindre
le degré de précision souvent nécessaire en sciences.
a) Selon toi, à quelle vitesse correspond une vitesse de 100 km/h,
en mètres par seconde ?
b) Vérifie ta réponse en a à l’aide de calculs.

Les scientifiques ont longtemps pensé que la lumière et le son se


propageaient de façon instantanée tellement leurs vitesses respectives
sont grandes. Ils savent aujourd’hui que ces vitesses ne sont pas
infinies.
c) Convertis la vitesse du son et de la lumière en kilomètres
par heure.
1) Vitesse approximative du son : 340 m/s
2) Vitesse approximative de la lumière : 300 000 m/s

Question
de culture
SON ET LUMIÈRE
On a déjà cru que la lumière et le son étaient instantanés. On sait maintenant
qu’ils se déplacent selon une certaine vitesse.
La vitesse du son varie selon la température du milieu dans lequel il se propage.
Plus la température est élevée, plus la vitesse du son est grande. La vitesse
du son varie aussi selon la densité du milieu. Plus le milieu est dense,
plus les ondes sonores se propagent rapidement.
Par exemple, à une température de 20 °C, la vitesse du son est de :
• 343 m/s dans l’air ;
• 1480 m/s dans l’eau ;
• 5200 m/s dans l’acier.
Rien ne se déplace plus vite que la lumière. C’est dans
le vide qu’elle atteint sa plus grande vitesse, soit
299 792 458 m/s. Contrairement au son, lorsque
la matière dans laquelle sa lumière se diffuse
devient plus dense, sa vitesse diminue.
La lumière voyage plus vite que le son. Pendant
un orage, par exemple, on voit l’éclair presque
instantanément alors que le tonnerre se fait
entendre quelques secondes plus tard.

142 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


22. Pub
Une chaîne de télévision consacre 20 % du temps d’antenne
à la publicité. Hier soir, Mme Sanchez a noté qu’il y avait eu
36 minutes de publicité au total. Pendant combien de temps a-t-elle
regardé la télévision ?

23. Chaises en série 24. Six cuistots


Pour fabriquer 2500 chaises, 15 ouvriers travaillant au même Si six cuistots consciencieux
rythme ont dû fournir chacun 12 journées de 8 heures de travail. préparent six gâteaux en
six heures, en combien
Combien de journées de 10 heures de travail faudrait-il
de temps seize cuistots tout aussi
à 32 ouvriers travaillant au même rythme que les précédents
consciencieux prépareront-ils
pour fabriquer 6000 de ces chaises ?
seize gâteaux ?

25. Brun La réponse n’est pas


16 heures.
Alex croit avoir besoin de 8 L de peinture pour rafraîchir les murs de
son atelier. Il décide de faire un mélange avec tous les restants de
peinture qu’il trouve dans son garage : 1 L de peinture noire, 12 gallon
de peinture blanche et 3 pintes de peinture rouge.
a) Exprime, en litres, la quantité de peinture qu’Alex obtient.
b) Indique, avec l’unité de mesure de ton choix, la quantité
de peinture de chaque couleur qu’Alex doit acheter pour obtenir
8 L tout en conservant la même couleur.

Système international Système en vigueur aux États-Unis


1L 0,264 gallon
3,788 L 1 gallon (4 pintes)

BRIC À MATHS SECTION 3 143


Situation 1
À mesure que le prix de l’essence augmente, l’intérêt pour des voitures qui
consomment peu d’essence augmente aussi.
Avant l’adoption du système international d’unités (SI) au Canada, la consommation
d’essence d’une voiture s’exprimait en milles au gallon. Par exemple, on disait qu’une
voiture « faisait » 30 milles au gallon, c’est-à-dire qu’elle pouvait parcourir une distance
de 30 milles avec un gallon d’essence.
Depuis l’adoption du SI, la consommation d’essence d’une voiture s’exprime en litres
par 100 kilomètres. Par exemple, on dit qu’une voiture consomme 10 L par 100 km,
c’est-à-dire qu’elle a besoin de 10 litres d’essence pour parcourir 100 km.
a) Trouve au moins deux différences entre ces deux façons de décrire la consom-
mation d’essence d’une voiture.
b) Estime la quantité d’argent dépensée en essence par le propriétaire d’une voiture
ayant parcouru 36 000 km si la consommation d’essence de cette voiture est
de 12 L par 100 km.
c) Explique comment tu pourrais calculer la consommation d’essence de la voiture
d’une personne de ton entourage. Fais preuve d’une grande précision.
d) Pose la question suivante à une personne de ton choix ayant plus de 30 ans.
À quoi correspond une consommation de 30 milles
au gallon en litres par 100 km ?

Question
de culture
DES VOITURES ÉCOLOGIQUES
Une voiture hybride est un véhicule dont le fonctionnement est assuré par deux types d’énergie.
Généralement, on parle de l’association d’un moteur à essence et d’un moteur électrique.
Ces moteurs peuvent fonctionner de façon indépendante ou en même temps.
Ces voitures présentent l’avantage de réduire les émissions polluantes tout en offrant une
performance comparable aux voitures équipées uniquement d’un moteur à essence. On estime
qu’une voiture hybride diminue d’environ 20 % la consommation de carburant.
En 2005, un protocole a été signé par le gouvernement canadien et l’industrie
automobile du Canada. Les industries se sont engagées à concentrer leurs efforts
sur l’introduction de nouvelles technologies telles que la voiture hybride, visant
une réduction de 5,3 mégatonnes d’émissions polluantes d’ici 2010.
Le marché de la voiture hybride devrait progresser rapidement et atteindre
5 % des ventes d’automobiles en 2013, ce qui représente plus de
un million de véhicules.

144 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Situation 2
Selon toi, lorsqu’on sait préparer un repas pour deux personnes, devrait-on
normalement pouvoir le faire pour quatre personnes ?
Voici les instructions qui apparaissent sur un sac de riz.

Pour obtenir/To Make Méthode sur la cuisinière


Portions/Servings 2 4 6 • Mélanger les ingrédients dans une casserole de grosseur
moyenne et porter à ébullition à feu VIF.
Riz/Rice mL 125 175 250 • Mélanger, couvrir et laisser mijoter à feu
(tasses/cups) 1/2 3/4 1 MOYEN-DOUX 15 à 20 minutes.
Eau/Water mL 300 375 500 • Retirer du feu et laisser reposer, à couvert, pendant 5 minutes
(tasses/cups) 1-1/4 1-1/2 2 ou jusqu’à ce que l’eau soit absorbée. Gonfler à la fourchette
avant de servir.
Sel*/Salt* mL 1/2 1 2 • Pour un riz plus ferme, utiliser moins d’eau.
(c. à thé/tsp.) 1/8 1/4 1/2
• Pour un riz plus tendre, utiliser plus d’eau.
Beurre*/Butter* mL 2 5 7
(c. à thé/tsp.) 1/2 1 1-1/2
* facultatif/optional
PORTION = 125 mL (½ TASSE) DE RIZ CUIT
SERVING = 125 mL (½ CUP) COOKED RICE

a) Quels sont les ingrédients et les quantités nécessaires


à la préparation de deux portions de riz ?

b) Quels sont, selon toi, les ingrédients et les quantités


nécessaires à la préparation de quatre portions de riz :
1) si tu te bases uniquement sur tes réponses en a ?
2) d’après les données indiquées sur le sac ?

c) Selon toi, pourquoi ne peut-on pas doubler les ingrédients


de la recette pour faire deux fois plus de riz ?

d) Selon les instructions apparaissant sur le sac, quels sont les ingrédients
et les quantités nécessaires à la préparation de :
1) 8 portions de riz ? 2) 10 portions de riz ? 3) 20 portions de riz ?

e) Compare tes réponses en d avec celles de tes camarades.

f ) Commente les affirmations suivantes au sujet de cette recette.


quantité de riz
1) Plus on prépare de riz, plus le rapport diminue.
quantité d’eau
2) La quantité de riz cuit équivaut environ au double de la quantité
de riz non cuit.
3) La tendreté du riz et la quantité d’eau utilisée sont des variables
dont les valeurs varient en sens inverse.

DANS LA VIE… CHAPITRE 2 145


Faire le point
Complète le texte suivant.

1 La comparaison par division des valeurs de deux variables de même nature


s’appelle un .

2 La comparaison par division des valeurs de deux variables de nature différente


s’appelle un .

3 Dans un taux, la variable indépendante, c’est-à-dire celle à partir de laquelle


on mesure ou calcule la valeur de l’autre variable, se trouve au .

4 Dans un taux, la variable dépendante, c’est-à-dire celle qu’on doit mesurer ou


calculer, se trouve au .

5 Un est un taux où la valeur de la variable indépendante est 1.

6 L’égalité entre deux rapports ou deux taux s’appelle une .

7 Les situations qui admettent des rapports ou des taux entre les valeurs
correspondantes de leurs variables sont des situations de proportionnalité.

8 Une relation de variation directe entre deux variables implique nécessairement


que les des valeurs correspondantes entre deux variables sont constants.

9 Une relation de variation inverse entre deux variables implique nécessairement


que les des valeurs correspondantes entre deux variables sont constants.

10 Un est une comparaison par division où l’unité de référence est 100.

11 Le graphique d’une situation de proportionnalité est qui passe par


d’un .

En t’inspirant des énoncés ci-dessus, organise maintenant


tes connaissances en utilisant la méthode de ton choix, que
ce soit un résumé, un tableau ou un réseau de concepts.
Tu peux inclure d’autres concepts et processus
que tu juges essentiels dans ta synthèse.

146 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Activité d’intégration Une échelle de conversion,
c’est un peu comme un
dictionnaire anglais-français
Le Canada a adopté le SI dans les années 1970. Cependant, notre proximité
pour les unités
avec les États-Unis ainsi que certains domaines d’activité, comme la construction, de mesure !
nous amènent parfois à utiliser les unités de mesure en vigueur aux États-Unis.
Des échelles de conversion entre les diverses unités de mesure sont donc
très utiles pour communiquer avec quelqu’un qui utilise un autre système.
Puisque les unités de mesure dans le SI et dans un autre système admettent
des taux constants, le modèle proportionnel est tout à fait indiqué pour établir
des échelles de conversion.

Premier contexte La vitesse Deuxième contexte Le volume

Les États-Unis n’ont pas adopté le SI. Pour cette 1. À partir de l’information
raison, les limites de vitesse sur les routes y sont présente sur cette boîte
exprimées en milles à l’heure (miles per hour ou de conserve, construis
mph). Au Canada, ces limites sont exprimées en une échelle de conversion
kilomètres à l’heure (km/h). entre les onces liquides
et les millilitres et
vice versa (oz liq ↔ mL).

2. Corrige ton travail.


Pour ce faire, compare
ton échelle de conversion avec une tasse
graduée dans les deux systèmes ou à l’aide
des étiquettes d’autres produits qui indiquent
les deux systèmes d’unités de mesure.

Troisième contexte Personnel


1. À partir de l’information présente sur ce
panneau, construis une échelle de conversion
1. Choisis un type de mesure pour lequel
de mesures des kilomètres à l’heure aux milles
tu peux construire une échelle de conversion.
à l’heure et vice versa (km/h ↔ mph).
2. Construis ton échelle à partir d’une seule
2. Corrige ton travail. Pour ce faire, compare
information (une donnée et sa conversion).
ton échelle de conversion avec l’indicateur
de vitesse qu’on trouve dans les voitures 3. Trouve une façon de vérifier « sur le terrain »
fabriquées au Canada. l’exactitude de ton échelle.

ESCALE CHAPITRE 2 147


Pour un monde équitable
Sur notre planète, l’écart entre les riches et les
pauvres est immense. Dans certains pays, il y a
des gens qui vivent dans une pauvreté telle qu’ils
n’arrivent pas à assurer leurs besoins essentiels en nourriture,
en médicaments et même en eau. À l’opposé, une partie de la population
mondiale vit dans l’opulence au point de ne pas savoir quoi faire
de tout son argent.

Ton mandat
Répartir équitablement la moitié de la fortune d’une ou d’un multimillion-
naire entre les 10 pays les plus pauvres de la planète.

Tâche 1
Choisis une ou un multimillionnaire (artiste, vedette, chef d’entreprise, …)
et effectue des recherches pour trouver à combien s’élève sa fortune.

Le monde n’est pas


partagé entre les bons
et les méchants, mais entre
les riches et les pauvres.
≤≥
JEAN-PAUL II

148 CHAPITRE 2 VERS LA PROPORTIONNALITÉ


Tâche 2
a) Dresse une liste d’au moins cinq critères qui serviront à évaluer le degré
de pauvreté d’un pays. Justifie ton choix de critères.
b) Classe tes critères, du plus important au moins important.
Explique ton classement.
c) Détermine de quelle façon tu comptes recueillir l’information
relative à tes critères.
d) Recueille l’information relative à tes critères.
e) Fais approuver ton dossier par ton enseignante ou ton enseignant.

Tâche 3
a) D’après tes critères, détermine les 10 pays les plus pauvres
de la planète.
b) Attribue un degré de pauvreté à chaque pays en te basant
sur l’information que tu as recueillie. Établis ensuite
une cote globale de pauvreté de chaque pays.

Tâche 4
a) Répartis équitablement la somme d’argent
déterminée à la tâche 1 entre les 10 pays de
ta liste. Pour ce faire, tiens compte de la cote
globale de pauvreté attribuée à chaque pays.
b) Trouve une façon de présenter tes résultats
aux membres de ta classe.

OPTION PROJET CHAPITRE 2 149


33

150
En l’an 2000, l’UNESCO lançait un concours
international appelant à la réalisation de diverses
affiches pour souligner l’Année mondiale
des mathématiques. Le mathématicien Stéphane
Durand, de l’Université de Montréal, a remporté
le concours. Voici trois affiches, inspirées de ses
créations, qu’on a pu voir dans le métro de Montréal.
1. Relève tous les éléments mathématiques sur
les affiches.
2. Selon toi, dans quelle mesure la mathématique peut
être utile pour répondre à ce type de questions ?
3. Propose une piste de solution aux questions qui
apparaissent sur les affiches.
4. À part le contexte scolaire, dans quels autres contextes
la mathématique se révèle-t-elle un outil pour
répondre à diverses questions ? Donne un exemple.
5. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

• Régularités
• Passage d’une forme d’écriture à une autre,
d’une représentation à une autre
• Construction d’une expression algébrique
• Évaluation numérique d’une expression algébrique

Selon toi, pourquoi attribue-t-on


SO MM AI RE
une journée, une semaine ou
une année à un groupe de personnes, Section 1 – Une nature mathématique . . . . . . . . . . . . . . . . 152
à une activité ou à un événement ? Section 2 – Les suites . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 166
Donne un exemple pour illustrer Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195
ta réponse. Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196
Option projet – De la suite dans les idées ! . . . . . . . . . . . . 198

151
Une nature mathématique
Ce chapitre te donnera l’occasion d’apprécier la place importante que prend
la mathématique dans le monde qui nous entoure. Entre autres, la mathématique
est utile pour décrire et comprendre des phénomènes afin de prendre des décisions.
A Donne un exemple de phénomène que la mathématique permet de décrire.
Le livre
de la nature Modéliser une situation, c’est faire abstraction de son contexte pour mieux faire
est écrit dans ressortir des tendances, des caractéristiques. Ces tendances peuvent nous éclairer
un langage sur différents aspects de la nature, nous aider à prévoir certaines situations de la vie
mathématique. courante et nous permettre de nous adapter à notre environnement.
≤≥
GALILÉE Par exemple, pour faire des prévisions,
les météorologues se servent de modèles
mathématiques. Ce sont aussi des modèles
mathématiques qui permettent de prédire
la demande en électricité dans un quartier.
Dans le domaine de la santé, on a même
comparé l’action d’un virus à des nœuds
dans une corde, grâce à des modèles
mathématiques, ce qui a conduit au
développement de traitements contre
divers virus, comme le VIH.
B Selon toi, est-ce la nature qui imite
la mathématique ou la mathématique
qui s’inspire de la nature ?

1.1
Vers un modèle mathématique
Dans la vie courante, le mot « modèle » s’utilise dans plusieurs contextes.
A Dans quel contexte as-tu déjà utilisé le mot « modèle » ?
B Combien d’usages différents de ce mot tes camarades
et toi avez-vous trouvés ?
Afin de te familiariser avec certains modèles mathématiques, il importe
de distinguer les types de modèles qui existent. L’Action ! qui suit te permettra
d’établir deux catégories distinctes de modèles.

152 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Associe les modèles ci-dessous à ce qu’ils représentent.
Modèle

a) b) c)

1
O 1
y = ax + b

d) e)

d = vt

Représentation

2. Essaie de regrouper les modèles en deux catégories : les modèles concrets


et les modèles abstraits.
3. Donne d’autres exemples de modèles concrets. Essaie d’en trouver quelques-uns
dans ta classe.
4. Donne d’autres exemples de modèles abstraits. Essaie d’en trouver
quelques-uns dans ta classe.

UNE NATURE MATHÉMATIQUE SECTION 1 153


Les modèles abstraits
La mathématique permet de traduire une situation courante à l’aide, entre autres,
d’une règle ou d’une représentation graphique. Contrairement aux modèles concrets,
comme les maquettes, les plans ou les reproductions, les modèles mathématiques
sont abstraits. Ils peuvent donc être rattachés à plusieurs contextes. C’est d’ailleurs
cette caractéristique qui facilite l’établissement de liens entre des situations qui
semblent très différentes.
Une situation n’a pas besoin d’être mathématique pour qu’on la modélise. La
Modélisation : modélisation est une activité mathématique, peu importe l’objet à modéliser :
Représentation une facture pour des services de plomberie, la vidange automnale d’une piscine
d’un phénomène ou la masse de crayons dans un cours de sciences.
ou d’un objet
en vue d’en étudier
les variations.

Montant de la facture = taux horaire × Quantité d’eau dans la piscine =


nombre d’heures travaillées + débit du tuyau de vidange ×
frais de déplacement nombre d’heures + quantité d’eau initiale

y = ax + b

Masse affichée sur la balance =


masse d’un crayon × nombre de crayons +
masse de la boîte vide

Le désordre
est simplement
l’ordre Cette capacité de traduire le monde à l’aide de modèles mathématiques rend
que nous ne possible la comparaison de phénomènes et de situations. En effet, quand on fait
cherchons pas. abstraction du contexte, les régularités et les tendances deviennent plus apparentes.
≤≥
HENRI BERGSON A Quel lien vois-tu entre la citation de Bergson et la traduction d’une situation
à l’aide d’un modèle mathématique ?

154 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1.2
Une suite naturelle
L’an dernier, en géométrie, tu as eu l’occasion de réaliser que certains éléments
de la nature ressemblent à des constructions humaines. En voici des exemples.

La nature est très bien organisée. Pour survivre, les espèces (animales et végétales)
ont dû respecter des contraintes d’espace et d’efficacité.

UN PRISME À BASE HEXAGONALE EST LA FORME


QUI PERMET DE REMPLIR COMPLÈTEMENT
UN ESPACE ET QUI DEMANDE LE MOINS DE CIRE
POUR CONTENIR UN CERTAIN VOLUME DE MIEL.

LES GRAINES D’UNE FLEUR DE TOURNESOL SONT


DISPOSÉES DE FAÇON QU’IL Y EN AIT UNE QUANTITÉ
MAXIMALE POUR UNE CERTAINE TAILLE DE FLEUR.

A Essaie de trouver d’autres exemples


qui illustrent l’« efficacité » d’espèces
végétales ou animales.

UNE NATURE MATHÉMATIQUE SECTION 1 155


La suite de Fibonacci
En tentant de modéliser l’accroissement d’une population de lapins à partir
Suite : Séquence d’un mâle et d’une femelle, Fibonacci a développé, au 13e siècle, une suite
d’éléments mathématique très particulière : la suite de Fibonacci. Cette suite traduit
ordonnés selon en quelque sorte l’efficacité de certains phénomènes naturels.
une certaine règle.
La suite de Fibonacci a quelque chose d’étonnant. Même si Fibonacci a développé
Mot qui vient
sa suite en observant des populations de lapins, des éléments de cette suite
du latin sequere :
se retrouvent un peu partout dans la nature.
suivre.
Voici une grille formée de carrés de différentes grandeurs.

A Si la mesure du côté des carrés rouge et bleu


est de 1 unité, quelle est la mesure du côté
du carré :
1) vert ?
2) orange ?
3) violet ?
4) turquoise ?
5) jaune ?

B Si tu poursuivais la construction de la grille,


quelle serait la mesure du côté du prochain
carré ?

L’Action ! suivante te permettra de constater que, même si tu n’as jamais vu de grille


comme celle ci-dessus dans la nature, sa structure est très « naturelle ».

Voici la coquille du nautile, qui rappelle


la forme d’une spirale.
1. À main levée, essaie
de reproduire la coquille
du nautile.
2. Sur du papier quadrillé,
reproduis la grille du haut
de la page. Essaie de placer
les premiers carrés de
façon que ta grille soit
la plus grande possible.
3. Reproduis la coquille du nautile
à l’aide de ta grille.
4. Compare tes reproductions avec
celles de tes camarades.

156 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Question
de culture
FIBONACCI
Fibonacci (1170-1250) est un mathématicien italien
né à Pise. Même s’il est principalement connu pour sa suite,
Fibonacci a largement participé à l’avancement de
son domaine. En effet, il a établi un véritable pont entre
les connaissances scientifiques des civilisations européenne
et arabe.
Grâce à un voyage autour de la Méditerranée, Fibonacci
a pris connaissance du système de numération
indo-arabe. Il a aussi étudié les travaux d’un grand
mathématicien, Al-Khwarizmi. À son retour dans
sa ville natale, il a transmis ses nouvelles
connaissances en écrivant des ouvrages, dont
le Liber abbaci, qui seront à la base de tous
les travaux d’algèbre qui suivront.

Voici les premiers éléments de la suite de Fibonacci.

1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, …

C Quel pourrait être le prochain élément de cette suite ? Explique comment


tu l’as trouvé.
D Selon toi, est-ce que cette suite va jusqu’à l’infini ? Explique ta réponse.

D’ici la fin de cette section, tu verras plusieurs manifestations des éléments


de la suite de Fibonacci dans des végétaux. Par exemple, le nombre de pétales
de la plupart des espèces de fleurs est un élément de la suite de Fibonacci.

C’est pour ça que c’est si rare,


un trèfle à quatre feuilles !
Exploration
Selon toi,
où retrouve-t-on
des éléments
de la suite
de Fibonacci
dans une fleur
E Selon toi, est-ce que le nombre de graines d’une fleur de tournesol de tournesol ?
est toujours un élément de la suite de Fibonacci ?

UNE NATURE MATHÉMATIQUE SECTION 1 157


Dans une fleur de tournesol, tu peux voir deux types de spirales : les unes vont
dans un sens, et les autres vont dans l’autre sens.

Modèle concret

1. Combien y a-t-il de spirales vertes ?


2. Combien y a-t-il de spirales orange ?
3. Qu’est-ce que les nombres que tu as trouvés en 1 et en 2 ont de particulier ?

Les manifestations de la suite de Fibonacci dans la nature ne s’arrêtent pas là.


On retrouve aussi des éléments de cette suite dans le nombre de spirales des cônes
de pin et des ananas, et dans plusieurs fruits.

F Selon toi, où se trouvent les éléments


de la suite de Fibonacci dans ces fruits ?

158 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Vérifier des conjectures
La suite de Fibonacci constitue un modèle abstrait
de divers contextes, depuis l’accroissement d’une
population de lapins jusqu’au nombre de spirales
que forment les graines d’une fleur de tournesol.
A À partir de la suite 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, …
seulement, aurais-tu été en mesure
de nommer certains des contextes qui
y sont associés ? Explique ta réponse.

Même s’il est très difficile de retrouver un contexte


à partir des éléments de la suite de Fibonacci, il est
toutefois possible de prolonger la suite et d’y ajouter
des éléments selon la régularité qu’on peut y observer.
Dans la suite de Fibonacci, pour trouver le prochain élément,
il faut additionner les deux éléments précédents.
Pour déterminer le prochain élément d’une suite, il faut d’abord émettre
une conjecture, puis tenter de la vérifier. Si on trouve un contre-exemple,
on recommence le processus. Avant d’aborder un type de suite en particulier
dans la prochaine section, il est utile d’observer des suites qui peuvent ressembler
à des énigmes afin de développer ta capacité d’observer des tendances et d’émettre
des conjectures.
B Trouve l’élément manquant dans ces suites.
1) L, M, M, , V, S, D
2) 2, 4, 6, 8, ,…
3) B, C, D, F, G, H, J, K, …, W, X,

C Comment peux-tu convaincre quelqu’un que ta réponse est bonne ?


D Selon toi, peut-il y avoir plus d’une réponse dans chaque cas ?
Explique ton raisonnement.

J’ai écrit K au numéro 1,


parce que les membres de
ma famille se nomment Liu,
Maï, Marie, … et que moi, Si la règle que tu utilises
je m’appelle Kim. est bonne, alors
ta réponse est bonne !

E Que penses-tu de la réponse de Kim ?

UNE NATURE MATHÉMATIQUE SECTION 1 159


1. Trouve l’élément manquant de chaque suite de lettres ou de chiffres.
Indique pourquoi tu sais que ta réponse est bonne.
a) 1, 3, 5, 7, ,… f) M, V, T, M, , …, N, P
b) 1 , 3, 5, 7,
2 4 6 8
,… g) 0, 2, 5, 7, 8, 9, 11,
h) 4, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 24, ,…
c) J, F, M, , …, N, D
i) 3, 7, 11, 15, ,…
d) 2, 1, 1 , 1,
2 4
,…
j) 0, 1, 4, 9, 16, ,…
e) M, O, E, D, C, N,

REMARQUE
Les éléments des suites respectent un certain ordre. Lorsque la suite se termine
par des points de suspension, cela signifie qu’elle se prolonge jusqu’à l’infini ; si
la suite ne se termine pas par des points de suspension, il s’agit d’une suite finie
dont le dernier terme est représenté. Par exemple, à la question B de la page
précédente, on aurait pu procéder ainsi :
1) L, M, M, , V, S, D
Réponse : J, car ce sont les premières lettres des jours de la semaine.
Il n’y a pas de points de suspension, car il s’agit d’une suite finie qui contient
sept éléments.
2) 2, 4, 6, 8, ,…
Réponse : 10, car ce sont les nombres pairs. La suite se termine par
des points de suspension, car la suite des nombres pairs est infinie.
3) B, C, D, F, G, H, J, K, …, W, X,
Réponse : Z, car c’est la suite des consonnes de l’alphabet. Il faut noter
que la suite contient des points de suspension, mais qu’elle est finie,
car elle ne se termine pas par des points de suspension. Ici, les points
de suspension ne servent qu’à raccourcir la suite.

160 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Dire la suite
Décris en mots chacune de ces suites d’une façon qui permettra
à quelqu’un d’en trouver le prochain élément.
a) 11, 22, 33, 44, …
b) 600, 606, 612, 618, …
c) 6, 10, 14, 18, …
d) 2, 4, 8, 16, …
e) 1, 8, 27, 64, 125, …

2. Des suites aux arcs-en-ciel Voici trois indices :


arc-en-ciel, et, anglais !
a) Les suites suivantes obéissent à une certaine règle. Trouve-la.
1) P, I, M, ,A
2) O, T, T, F, F, S, S, E, , T, E, T, T, …
3) D, R, M, F, , L, S
4) 21, 31, 41, 51, 61, 71, , 131, …
5) R, O, J, V, , I, V
b) Trouve l’élément manquant de chacune des suites de lettres
ou de chiffres. Indique comment tu sais que ta réponse
est bonne.
c) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

3. Chacun son tour


Invente une suite et écris les premiers éléments. Propose
à une ou à un camarade d’essayer de trouver les quatre prochains
éléments de ta suite ainsi que ton idée de départ.

UNE NATURE MATHÉMATIQUE SECTION 1 161


1. Reçu par courriel
a) Trouve les deux prochains éléments de chacune des suites suivantes.

1)
, , , , ,…

2) ♥, ★, ♦, ♥♥, ♥★, ♥♦, ★♥, ★★, ★♦, ♦♥, …


3) 31, 28, 31, 30, 31, 30, …

4) 6, 16, 26, 36, 46, 56, 60, 61, 62, …

5) 1, −1, 2, −2, 3, −3, 4, …

b) Trouve le 30e élément de chacune des suites ci-dessus.

2. Jardin de pétales
Compte le nombre de pétales de chacune de ces fleurs.
Que remarques-tu ?

ARUM D’ÉTHIOPIE

ANCOLIE

TRILLE

1. Trouve quatre autres variétés


SANGUINAIRE
de fleurs.
2. Combien de pétales possède
chacune des variétés de fleurs
que tu as trouvées ?
EUPHORBE

162 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


3. Fondus, ils sont moins beaux !
L’observation des régularités dans la nature permet de répondre
à plusieurs questions qui semblent assez complexes, comme trouver
le point commun de tous les flocons de neige.
Parmi les figures suivantes, laquelle ne pourrait pas être un flocon
de neige ? Explique ta réponse.

Question
de culture
AUCUN SOSIE CHEZ LES FLOCONS
La nature est une combinaison de hasards et de régularités. Par exemple,
certains aspects d’un flocon de neige sont influencés par la température
et le degré d’humidité des couches d’air qu’il rencontre pendant sa chute
vers le sol. Comme le parcours unique de chaque flocon à travers les nuages
relève principalement du hasard, tous les flocons sont différents.
Chaque flocon a donc un motif bien à lui, qui se répète à l’infini.
Lorsqu’on regarde le flocon à la loupe, on retrouve le même motif que
celui qu’on peut voir à l’œil nu.
Malgré le fait qu’ils soient tous différents, les flocons de neige ont un point
commun : ils ont exactement six pointes. En combinant cette régularité
avec le caractère aléatoire du parcours dans les nuages, la nature crée
une infinité de flocons de neige qui se ressemblent tout en étant différents.

BRIC À MATHS SECTION 1 163


4. Énigmatique
Quel est le prochain élément de ces drôles de suites ?
Justifie ta réponse.
a) 643587, 78546, 6587, …
b) I, V, X, L, …
c) 1, 11, 21, 1211, 111221, 312211, 13112221, …
d) , , , , , , , …

5. Ça marche !
Supposons que pour monter un escalier, une personne a le choix
de monter une marche à la fois ou deux marches à la fois.
D’après cette règle :
• il y a deux façons de monter un escalier de deux marches ;

• il y a trois façons de monter un escalier de trois marches ;

• il y a cinq façons de monter un escalier de quatre marches.

a) Combien y a-t-il de façons de monter un escalier :


1) de cinq marches ? 3) de sept marches ?
2) de six marches ? 4) de huit marches ?
b) Quel est le point commun de tes réponses ?

164 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


6. Ce cher Blaise
On trouve beaucoup de suites de nombres dans le triangle de Pascal.
Par exemple, on y trouve la suite des nombres naturels.

1 1

1 2 1

1 3 3 1

1 4 6 4 1

1 5 10 10 5 1

1 6 15 20 15 6 1

a) Trouve trois autres suites dans le triangle de Pascal et décris-les.


b) Quels nombres forment la dixième rangée du triangle de Pascal ?
c) Où se trouve la suite de Fibonacci dans le triangle de Pascal ?

7. Comment ça s’écrit ?
On a appliqué une règle bien particulière pour former les suites
de droite à partir de celles de gauche.

Suite initiale Suite transformée


1) 1, 2, 3, 4, 5, … 2, 4, 5, 6, 4, …
2) 2, 4, 6, 8, 10, … 4, 6, 3, 4, 3, …
3) 2, 3, 5, 7, 11, … 4, 5, 4, 4, 4, …
4) 3, 6, 9, 12, 15, … 5, 3, 4, 5, 6, …

a) Quelle est cette règle ?


b) Trouve le terme suivant de chaque suite. Explique pourquoi
ta réponse est bonne.
c) Compare tes réponses avec celles d’une ou d’un camarade.

BRIC À MATHS SECTION 1 165


Les suites
Le travail sur les suites t’aidera à te familiariser avec une écriture qui deviendra
bientôt pour toi un outil très important en mathématique : l’écriture algébrique.
Pour ce faire, il s’agit de s’intéresser aux suites dont tous les éléments sont des
nombres. Tu as d’ailleurs vu plusieurs suites numériques dans la section précédente.

2.1
Les suites numériques
Voici deux suites numériques.
1) 31, 28, 31, 30, 31, 30, …
2) 11, 22, 33, 44, …

A Décris chaque suite à l’aide d’une phrase.


B Selon toi, quelle phrase serait plus facile à mathématiser ? Explique ta réponse.
C Selon toi, quelle suite pourrait être modélisée par l’écriture 11n ?

Les suites numériques


Une suite numérique est composée de nombres organisés selon un certain ordre.
Les éléments d’une suite numérique s’appellent aussi les termes de la suite.
L’ordre des termes est important dans une suite numérique. C’est pourquoi
chaque terme possède un rang qui indique sa position dans la suite.
On peut présenter les suites numériques dans une table de valeurs.
Cette représentation est utile pour associer chaque terme à son rang. Voici
une table de valeurs représentant les termes de la suite de Fibonacci.

Rang 1 2 3 4 5 6 7 8 …
Terme 1 1 2 3 5 8 13 21 …

Les points de suspension indiquent que la suite se poursuit à l’infini.

166 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Trouve les deux prochains termes des suites numériques suivantes.
a) 3, 5, 7, 9, …
b) 99, 105, 111, 117, …
c) 4, −5, −14, −23, …
2. Essaie maintenant de trouver les deux prochains termes des suites
numériques suivantes.
a) 1, 3, 6, 10, 15, …
b) 3, 6, 18, 72, …
c) 3, 7, 15, 27, 43, …
Ne passe pas trop
3. Relève le défi et essaie de trouver les deux prochains termes des suites de temps sur
numériques suivantes. la question 3c !
a) 1, 4, 1, 5, 9, 2, 6, …
b) 4, 13, 22, 31, 40, 103, 112, …
c) 14, 17, 28, 47, 74, …
4. Pourquoi certaines suites numériques sont-elles plus difficiles à prolonger
que d’autres ?
5. Selon toi, y a-t-il toujours un moyen de prolonger une suite numérique ?

Dans l’Action ! précédente, tu as peut-être remarqué qu’il est impossible de trouver


les prochains termes d’une suite sans trouver la « règle » qui a permis de générer
les premiers termes de la suite.
Les règles de certaines suites numériques peuvent être très complexes. Par exemple,
à ce jour, les spécialistes en mathématique n’ont pas trouvé la règle qui décrit la
suite des nombres premiers. Il n’y a donc pas de façon connue de déterminer les
prochains nombres premiers à partir de ceux qu’on connaît déjà. C’est d’ailleurs
une grande nouvelle quand quelqu’un trouve un nouveau nombre faisant partie
de la suite des nombres premiers. Par exemple, voici un article qui date du
12 janvier 1994.

Un nouveau nombre premier


Deux scientifiques ont fait la rare découverte d’un nouveau Grâce à l’informatique et au travail
nombre premier, le plus grand connu à l’heure actuelle, à l’aide des spécialistes en mathématique,
d’un super-ordinateur Cray. on trouve des nouveaux nombres
Ce nombre premier est constitué de 258 716 chiffres. Pour l’obtenir, premiers de plus en plus rapidement.
il suffit de multiplier le chiffre 2 par lui-même 859 433 fois et de Essaie de trouver le nombre de
retrancher un. Le précédent record était détenu par un nombre chiffres qui constituent le plus grand
composé de seulement 227 832 chiffres. nombre premier connu aujourd’hui.
SOURCE : LA PRESSE

LES SUITES SECTION 2 167


1. Autrement dit
Décris en mots les suites suivantes.
a) 1, 4, 9, 16, 25, …
b) 1, 3, 7, 13, 21, …
2. Numérique
c) 2, 2, 4, 6, 10, 16, …
Trouve les deux prochains d) 0, 10, 30, 60, 100, …
termes de chaque suite. e) 1, 5, 12, 22, 35, …
a) 4, 11, 18, 25, …
b) −9, −13, −17, −21, …
c) 1 , 5 , 9 , 13 , …
4 4 4 4
d) 1 , 3 , 1 , 5 , …
4 8 2 8
e) 1, 1 , 1, 1 ,…
4 27 256 3. Palindromes
f ) 2, 3, 5, 7, …
Un palindrome est un nombre qui se lit indifféremment de
g) 6, 8, 10, 14, 15, … gauche à droite ou de droite à gauche. Par exemple, 43234 et
112211 sont des palindromes.
a) Indique quelques éléments de la suite de palindromes qui ont
trois chiffres.
b) Indique quelques éléments de la suite de palindromes qui ont
quatre chiffres.

Moi aussi, je 4. Toutes les suites mènent à Rome


peux faire des
palindromes ! a) Trouve le prochain élément de ces suites « romaines ».
1) II, IV, VI, VIII, …
2) II, III, V, VII, …
3) V, VIII, XI, XIV, …
4) X, XI, XII, XIII, …
b) Invente une suite romaine et propose à quelqu’un de trouver
le prochain terme.

168 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


2.2
Les suites arithmétiques
À partir de quelques termes d’une suite, on peut trouver les prochains termes qui la
composent si on respecte la règle de la suite. Dans le cas de suites arithmétiques,
cette règle est plus facile à trouver.
Voici une suite arithmétique.

5, 9, 13, 17, …

A Quelle est la différence entre deux termes consécutifs de cette suite ?


B Quel est le 5e terme de cette suite ?
C Quel est le 20e terme de cette suite ?
D Selon toi, en combien de temps pourrais-tu calculer le 100e terme
de cette suite ?
E Selon toi, cette suite est-elle équivalente à la suite 9, 13, 5, 17, … ?
Explique ta réponse.
F Selon toi, quelle est la définition d’une suite arithmétique ?

1. Trouve les deux prochains termes de chacune des suites suivantes.


a) 3, 6, 9, 12, 15, …
b) −2, −4, −6, −8, …
c) 5, 8, 11, 14, 17, …
d) 1, 3, 9, 27, 81, …
e) 3, 3, 3, 3, 3, …
2. Selon toi, quelle suite n’est pas arithmétique ?
3. Compare ta réponse avec celles de tes camarades et entendez-vous
sur une définition de « suite arithmétique ».

Certaines suites
sont croissantes, …et certaines
d’autres sont sont constantes !
décroissantes…

LES SUITES SECTION 2 169


Les suites arithmétiques
Une suite arithmétique est une suite numérique dans laquelle la différence entre
deux termes consécutifs est constante.
Par exemple, la suite 4, 7, 10, 13, … est une suite arithmétique, car la
différence entre deux termes consécutifs est toujours égale à 3 ou à −3,
selon l’ordre dans lequel on effectue la soustraction.
La raison d’une suite La différence entre un terme quelconque et le terme précédent
arithmétique s’appelle d’une suite arithmétique s’appelle la raison de la suite.
aussi la « régularité »
de la suite.
Par exemple, la raison de la suite arithmétique 4, 7, 10, 13, …
est 3, puisque la définition de la raison spécifie un certain ordre
des termes à soustraire.

1. Lorsque c’est possible, trouve les deux prochains termes de chacune des
suites numériques suivantes.
a) 3, 4, 5, 6, … f ) 27, 21, 15, 9, …

b) 1 , 1 , 1 , 1 , … g) 1, 22, 333, 4444, …


2 3 4 5
c) 4, 9, 11, 21, 16, … h) −8, −10, −12, −14, …

d) 4, 8, 12, 16, … i ) 6, 6, 6, 6, …

e) 1 , 3 , 1, 5
2 4
, 3, …
4 2
j ) 10,6 ; 11,7 ; 12,8 ; 13,9 ; …

2. Quelles suites sont des suites arithmétiques ?


3. Quelle est la raison des suites arithmétiques ?

G Sur un bout de papier, écris les quatre premiers termes d’une suite
arithmétique de raison 5.
H Est-ce que tout le monde dans la classe a écrit la même suite que toi ?
I Peut-on définir une suite arithmétique seulement par sa raison ?

STRATÉGIE
Pour définir une suite arithmétique,
on peut spécifier sa raison ainsi
qu’un terme de la suite et le rang
qu’il occupe dans la suite.
Normalement, on choisit de spécifier
le premier terme de la suite.

170 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Figures en file
Voici trois suites de figures formées avec des objets de la vie courante.

, , , ,…

, , , ,…

, , , ,…

a) Est-ce que la suite formée des nombres de cure-oreilles de chaque figure


est une suite arithmétique ? Explique ta réponse.
b) Est-ce que la suite formée des nombres de trombones de chaque figure
est une suite arithmétique ? Explique ta réponse.
c) Est-ce que la suite formée des nombres de cure-dents de chaque figure
est une suite arithmétique ? Explique ta réponse.
d) Dans la 20e figure de chaque suite, combien y a-t-il :
1) de cure-oreilles ?
2) de trombones ?
3) de cure-dents ?

LES SUITES SECTION 2 171


2. Par la suite 3. Une fraction de la suite
a) Trouve quelques termes a) Trouve les trois prochains termes de chacune des suites
de chacune des suites ci-dessous.
ci-dessous.
1) 1, 1 13 , 1 23 , 2, 2 13 , …
1) La suite des multiples
de 7 2) 2 47 , 5 47 , 8 47 , 11 47 , 14 47 , …
2) La suite des nombres 3) 1 , 1 , 1 , 1,…
impairs 4 8 12 16
3) La suite des nombres 4) 33 , 25 , 17 , 9 , 1 , …
4 4 4 4 4
carrés 1 3 5 7 9,…
5) , , , ,
2 4 6 8 10
4) La suite des nombres
premiers b) Quel est le 33e terme des suites ?
La suite des multiples
5) c) Quelles suites sont des suites arithmétiques ?
de 3 qui sont impairs d) Quelle est la raison de chaque suite arithmétique ?
6) La suite des multiples
de 3 qui sont pairs
b) Quelles suites sont des
suites arithmétiques ?
4. La suite a ses raisons
a) Détermine la raison des suites arithmétiques suivantes.
1)3, 7, 11, 15, …
2) …, 271, 210, 149, …
3) …, 230, 242, 254, …
b) Faut-il connaître le premier terme d’une suite arithmétique
pour déterminer sa raison ? Explique ta réponse.
c) Quel est le premier terme de la suite 2 si ce terme
est un nombre naturel multiple de 9 ? Trouve le plus grand
nombre possible inférieur à 1000.
d) Quel est le premier terme de la suite 3 si ce terme
est un nombre premier ?

5. Les uns à la suite des autres


Indique les quatre premiers termes des suites arithmétiques
suivantes.
a) Une suite de raison 6 dont le troisième terme est 2.
b) Une suite de raison −2 dont le cinquième terme est 12.
c) Une suite de raison 1,2 dont le quatrième terme est 4,8.
d) Une suite de raison 21 dont le sixième terme est 5.

172 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


2.3
Le terme général ou la règle d’une suite
Pour simplifier l’écriture d’une suite, on peut la décrire en mots et indiquer la raison
et le premier terme de la suite. On peut également utiliser une écriture mathéma-
tique appelée « terme général » ou « règle » de la suite.
Tu as d’ailleurs vu un exemple de cette écriture mathématique
Le « terme général » est un
à la page 166, alors que la suite des multiples de terme qui permet de
11 (11, 22, 33, 44, …) a pris la forme 11n. « générer » la suite.
A Selon toi, que représente n dans l’écriture 11n ?
B Selon toi, quelle est l’opération mathématique entre
le 11 et le n dans 11n ?
C Qu’obtiens-tu si tu remplaces n par 2 dans 11n ?
D Selon toi, est-ce que n peut prendre n’importe quelle valeur ?

Le terme général d’une suite


Le terme général ou la règle d’une suite est une écriture algébrique qui permet
de calculer la valeur de n’importe quel terme à partir de son rang.
Par exemple, le terme général ou la règle de la suite des multiples de 11 est 11n.
Voici d’autres exemples de termes généraux de suites arithmétiques.
1
2n, 3n + 6, 3n − 1, 2 n + 3, −5n + 0,4, …
Les rangs d’une suite sont représentés à l’aide de l’ensemble *, qui comprend
les nombres naturels sauf zéro (1, 2, 3, 4, …). C’est pourquoi on utilise la lettre
n dans l’écriture du terme général. Pour calculer n’importe quel terme d’une
suite, il suffit de remplacer n par le rang du terme à calculer.
Par exemple, pour calculer le 32e terme de la suite 3n + 6 :

3n + 6
3(32) + 6
96 + 6
102

Dans cette suite, quand la valeur de la variable rang est 32, la valeur
de la variable terme est 102.

L’Action ! de la page suivante te permettra de te familiariser avec l’écriture algébrique


du terme général ou de la règle d’une suite.

LES SUITES SECTION 2 173


1. Trouve les quatre premiers termes des suites représentées à l’aide des
termes généraux suivants.
a) 2n d) 6n − 4
b) 3n + 7 e) 3n
c) 2n + 1 f ) −2n
2. Explique comment tu peux trouver les termes d’une suite à partir du terme
général.
3. a) Exprime en mots chacune des suites suivantes.

Suite Terme général


Quand je trouve d’abord
la raison des suites,
ça va bien ! 1) 6, 11, 16, 21, … 50n + 50
2) 2, 9, 16, 23, … 4n
3) 6, 3, 0, −3, … 5n + 1
4) 4, 8, 12, 16, … −
3n + 9
5) 100, 150, 200, 250, … 4n + 1
6) 5, 9, 13, 17, … 7n − 5
b) Associe chaque suite au terme général correspondant.
c) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
4. Quel est le terme général des suites arithmétiques suivantes ?
a) 2, 4, 6, 8, … e) 9, 12, 15, 18, …
b) 5, 7, 9, 11, … f ) −1, 2, 5, 8, …
c) 8, 10, 12, 14, … g) 1 12 , 2 12 , 3 12 , 4 12 , …
d) 4, 4, 4, 4, …
5. Trouve le 100e terme des suites arithmétiques suivantes.
a) 2, 11, 20, 29, … d) −4, 11, 26, 41, …
b) −6, −10, −14, −18, … e) 2, 2, 2, 2, …
c) 5, 10, 15, 20, …
6. Explique comment on peut trouver le terme général d’une suite arithmétique.

STRATÉGIE
Pour trouver le terme associé à un
rang élevé, il est plus efficace de
trouver d’abord le terme général.

174 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Une suite de figures
Même si une suite numérique n’est pas nécessairement présentée
à l’aide de nombres, elle doit faire référence à des nombres.
Par exemple, cette suite de figures formées d’hexagones
n’est pas une suite numérique proprement dite.

, , , ,…

Toutefois, la suite des périmètres des figures constitue


une suite numérique.
A Quelle est la suite des périmètres des cinq premières figures ?
B La suite que tu as trouvée en A est-elle une suite arithmétique ?
C Dessine la 9e figure de cette suite. Quel est son périmètre ?
D Quel est le périmètre de la 100e figure de cette suite ?
E Quelle est la règle de cette suite ?

1. Quelle suite numérique est représentée par chacune des suites de figures
suivantes ?
a) La suite du nombre de points formant les figures suivantes

, , , ,…

b) La suite des périmètres des carrés suivants

, , , ,…
c) La suite des aires des carrés suivants

, , , ,…

2. Quelles suites sont des suites arithmétiques ?


3. Dessine le 5e terme de chacune des suites. Quel nombre est associé
au terme dans chacun des cas ?
4. Quel nombre est associé au 50e terme de chacune des suites ?
5. Quelle est la règle associée aux suites arithmétiques ?

LES SUITES SECTION 2 175


Trouver le terme général d’une suite arithmétique
Voici une des façons de trouver le terme général d’une suite arithmétique.
Prenons, par exemple, la suite 4, 7, 10, 13, …

Trouver la raison
de la suite. R 1 2 3 4 …
T 4 7 10 13 …
+3 +3 +3 raison 3

Multiplier la raison
par un rang R 1 2 3 4 …
(normalement le rang
T 4 7 10 13 …
no 1, car c’est simple
à calculer). 3¥1=3
À partir de ce nombre,
déterminer l’ajuste- R 1 2 3 4 …
ment nécessaire T 4 7 10 13 …
pour obtenir le
terme correspondant (3 ¥ 1) + 1 = 4
au rang choisi. ajustement

Exprimer le terme raison

général de façon 3n + 1
symbolique. ajustement

Calculer un autre
terme pour vérifier. R 1 2 3 4 …
T 4 7 10 13 …
3 ¥ 4 + 1 = 13 ok !

STRATÉGIE Le terme général de la suite 4, 7, 10, 13, … est 3n + 1.


Les problèmes ne
sont pas toujours On obtient les termes de la suite en effectuant les opérations suivantes :
accompagnés raison × rang + ajustement. En remplaçant la variable « rang » par les éléments
d’une table de de *, on génère tous les termes de la suite.
valeurs, mais raison
celle-ci est très
utile pour trouver 3n + 1 ajustement
}

le terme général terme général


d’une suite.

F Pourquoi écrit-on « 3n + 1 » au lieu de « 3 × n + 1 » ?

176 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Au tableau 2. En d’autres termes
Quel est le terme général de chacune de ces suites ? Trouve le 22e terme et le
68e terme des suites repré-
a) Terme 6 8 10 12 … sentées par les règles
Rang 1 2 3 4 … n suivantes.

b) a) 4n − 1
Terme −
25 −
29 −
33 −
37 …
Rang 1 2 3 4 … n b) 2n + 12
c) n +4
c) 2
Terme 41
3 8 11 2
3 15 1
3 …
Rang 1 2 3 4 … n d) 10 − n
d) Terme −
4,1 3,3
− −
2,5 1,7

… e) 3n + 7,3
Rang 1 2 3 4 … n
f ) 0,1n − 0,8

g) 5n − 1
3
h) 4n − 1

2
3. Le terme ou le rang ?
10 − n, est-ce que c’est
a) Commente l’affirmation suivante. équivalent à −n + 10 ?

« Dans une suite, il y a deux variables :


le terme et le rang.
»
b) Dans une suite, calcule-t-on normalement le rang à partir
du terme ou le terme à partir du rang ?
c) Dans une suite, le rang est-il la variable dépendante
ou la variable indépendante ?

4. Déjà vu
Voici une représentation des phases de la division cellulaire.
Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5

a) Pour chacune des phases, quelle est la suite représentant le nombre de cellules ?
b) Est-ce que la suite que tu as trouvée en a est une suite arithmétique ?
c) Quel est le terme général de cette suite ?

LES SUITES SECTION 2 177


5. À la recherche du terme perdu
a) Le terme 34 fait-il partie des suites ci-dessous ?
1) 2n − 5 3) 5n − 9
1
2) 2 n +4 4) 2,5n + 4
b) Essaie de convaincre quelqu’un que tes réponses en a sont
bonnes à partir de la raison et de l’ajustement de chaque suite.

6. Suites boutonnées
Voici des suites arithmétiques formées avec des boutons.

, , , ,…

, , ,…

, , , ,…

Pour chaque suite :


a) dessine la prochaine figure ;
b) détermine le nombre de boutons à placer pour construire
la 26e figure ;
c) déduis la règle qui permettrait de trouver n’importe quel terme
à partir de son rang ;
d) compare tes réponses avec celles de tes camarades.

178 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


7. À table
Dans chaque cas, déduis la règle de la suite arithmétique
présentée dans la table de valeurs.
a) Rang Terme c) Rang Terme e) ang aille
1 2,5 1 −
5 1 1,25 m
2 4 2 −
8 2 1,5 m
3 5,5 3 −
11 3 1,75 m
4 7 4 −
14 4 2m
… … … … … …
n n n
b) Rang Terme d) Rang Terme
2
1 47 1 1,1
3
2 67 2 2,3
4
3 87 3 3,5
5
4 10 7 4 4,7
… … … …
n n

8. Termes mystères 9. À régler


a) Quel est le 1er terme de la suite arithmétique dont le 7e terme Détermine la règle des suites
est 34 et le 5e terme est 22 ? arithmétiques suivantes.
b) Quel est le 3e terme de la suite arithmétique dont le 10e terme a) 2, 8, 14, 20, …
est 4, ce qui est la moitié du 9e terme ? b) Rang Terme
c) Quel est le 13e terme de la suite arithmétique dont le 3e terme
1 1
est 3 et le 5e terme est 11 ?
d) Quel est le 15e terme de la suite arithmétique dont le 4e terme 2 12
est 7,4 et le 7e terme est 11,9 ? 3 23
e) Quel est le 4e terme de la suite arithmétique dont le 22e terme 4 34
est 19 45 et le 16e terme est 15 ?
… …
f ) Quel est le 2e terme de la suite arithmétique dont le 10e terme
n
est 74,3 et le 7e terme est 83,4 ?

LES SUITES SECTION 2 179


LES COMPTEURS INFORMATIQUES
Le concept de suite arithmétique est omniprésent en informatique. Les jeux, les services
de messagerie instantanée et de courriel, les traitements de texte, les tableurs ainsi que la majorité
des logiciels informatiques contiennent plusieurs compteurs parmi leurs milliers de lignes de
codes de programmation. Les compteurs sont essentiels au fonctionnement des technologies.
Voici la structure d’un compteur informatique :
valeur initiale condition incrémentation

for (compteur = 1 ; compteur <7 ; compteur + 1) {


ligne de nombre = compteur + 2 ;
commande
}

1. Quelle partie du compteur informatique rappelle :


a) la raison d’une suite arithmétique?
b) l’ajustement d’une suite arithmétique ?

Le processus de l’ordinateur se trouve donc à calculer les termes d’une suite arithmétique jusqu’à
ce que la condition ne soit plus respectée. Voici un schéma représentant ce procédé.

Algorithme

L’ordinateur démarre
le compteur à la valeur
initiale (compteur = 1).

L’ordinateur vérifie la non Arrêt


condition (compteur <7). respectée du compteur

respectée

L’ordinateur La ligne de commande


incrémente le compteur est exécutée.
de 1 (compteur+1).

La ligne commande «nombre = compteur + 2 » indique à l’ordinateur qu’il doit attribuer


à la variable nombre la valeur du compteur + 2.
2. Quelle est la suite de nombres générée par ce compteur?
3. À quoi pourrait servir cette suite de nombres?
Voici un autre compteur où l’on a utilisé la lettre i pour représenter la variable compteur.

for (i =1; i <Infinity; i +1) {


nombre = 2i + 3;
}

4. Quelle est la suite de nombres générée par ce compteur?

180 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


2.4
À chaque terme son rang
Plusieurs situations de la vie courante font intervenir le concept de « suite arithmétique ».

Lucas s’entraîne à la course à pied sur Mélanie a un certain nombre de


une piste fermée de 2 km de longueur. billets de 10 $ et 3 pièces de 1 $.

Certaines questions formulées à partir de ces situations rappellent le calcul d’un


terme d’une suite arithmétique.
A Complète la table de valeurs suivante à partir de la situation de Lucas.
Nombre de tours 1 2 3 4 … n
Distance

B Quelle est la règle de la suite arithmétique représentant le nombre


de kilomètres parcourus selon le nombre de tours de piste ?
C Quelle opération mathématique effectue-t-on pour calculer les termes
de cette suite à partir de leur rang ?
D Complète la table de valeurs suivante à partir de la situation de Mélanie.
Nombre de billets 1 2 3 4 … n
Somme totale

E Quelle est la règle de la suite arithmétique représentant la somme d’argent


selon le nombre de billets de 10 $ ?
F Quelles opérations mathématiques effectue-t-on pour calculer les termes
de cette suite à partir de leur rang ?
G Dans quel ordre effectue-t-on ces opérations ?

LES SUITES SECTION 2 181


D’autres questions rappellent plutôt le calcul du rang d’un certain terme de la suite.
H Si Lucas court 22 km, combien de tours de piste fait-il ?
I Quelle opération as-tu effectuée pour répondre à la question H ?
J Si Mélanie a 73 $ en tout, combien de billets de 10 $ a-t-elle ?
K Quelles opérations as-tu effectuées pour répondre à la question J ?
L Dans quel ordre as-tu effectué ces opérations ?
M Quelle relation y a-t-il entre les opérations que tu as trouvées :
1) en C et en I ? 2) en F et en K ?

N L’ordre dans lequel on effectue les opérations est-il important ?


Explique ta réponse.

1. Propose une procédure pour trouver le rang du terme 53 d’une suite dont
le terme général est 2n + 3.
2. Compare ta procédure avec celles de tes camarades.

O Si tu es une fille, divise la date d’aujourd’hui par 2, puis ajoute 5. Si tu es


un garçon, ajoute 5 à la date d’aujourd’hui, puis divise par 2.

Tous tes camarades ont effectué les deux mêmes opérations, soit diviser par 2
et additionner 5.
P Les garçons et les filles arrivent-ils au même résultat à la question O ?
Pourquoi ?

Déterminer le rang d’un terme


Supposons que la règle d’une suite est 2n + 3.

×2 +3
rang 2n + 3 terme
÷2 –3

Pour trouver un terme de cette suite, on multiplie le rang par la raison (2),
puis on additionne l’ajustement (3).
Inversement, pour trouver le rang d’un terme, on soustrait l’ajustement
du terme (3), puis on divise par la raison (2).

182 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Quel rang occupe le terme 30 dans les suites suivantes ?
a) 2n + 4

b) 3n − 6

c) 1
2
n + 15
n + 24
d) 8

e) −2n + 36

f ) 1,5n + 15

2. Un enseignant prévoit faire une sortie au théâtre


avec ses élèves. Pour connaître le coût total
de l’activité, il doit compter 16 $ par billet et 128 $
pour la location d’un autobus.
a) Si 15 personnes vont au théâtre, quel sera
le coût total de l’activité ?
b) Quelle est la règle de la suite arithmétique qui représente
le coût total selon le nombre de personnes qui vont
au théâtre ?

3. Nadia vend des automobiles. Elle reçoit un salaire de base de 1000 $


par mois et 250 $ par véhicule vendu.
a) Si, pendant un mois, elle vend 8 véhicules, quel sera son salaire ?
b) Quelle est la règle de la suite arithmétique qui représente le salaire
mensuel de Nadia selon le nombre de véhicules vendus ?
4. Le robinet des Desgagné fuit. Une goutte d’eau s’en échappe toutes
les 6 secondes. À ce rythme, un récipient de deux litres met 250 minutes
à se remplir.
a) Quel est le volume (en mL) d’une goutte d’eau, dans cette situation ?
b) Quelle est la règle de la suite arithmétique qui représente la quantité
d’eau (en mL) qu’a laissé échapper le robinet selon le temps (en sec) ?
5. Jérémie lave son berger allemand dans une petite piscine contenant
50 litres d’eau. Fido se secoue quelques fois pendant son bain et il reste
beaucoup moins d’eau dans la piscine une fois le bain terminé. Aujourd’hui,
Fido s’est secoué 6 fois et il restait 47 litres d’eau dans la piscine.
On suppose que Fido évacue la même quantité d’eau chaque fois
qu’il se secoue.
a) Quelle est la règle de la suite arithmétique qui représente la quantité
d’eau qui reste dans la piscine selon le nombre de fois que Fido
s’est secoué ?
b) Représente cette situation dans une table de valeurs.

LES SUITES SECTION 2 183


1. Sur son trente-six
Quel est le rang du terme 36 des suites arithmétiques suivantes ?
a) 1, 8, 15, …
b) La suite des multiples de 3
c) 4n − 8
d) La suite de raison −3 ayant 72 comme premier terme
e) 3,5 ; 7,5 ; 11,5 ; …
f) La suite de raison 13
ayant 55 comme huitième terme
g) −
5n + 13
h) La suite des multiples de 4 auxquels on a ajouté 8
9

2. Délit de suite 3. Pas si simple


a) Dans quelles suites a) Trouve la règle de la suite arithmétique suivante.
retrouve-t-on le terme 75 ?
3, 9, 15, 21, …
1) 5n + 5
2) 8n − 13 b) Quel terme occupe le 9e rang ?
3) 3n + 3,7
c) Quel rang occupe le nombre 45 ?
4) −25n + 100
d) Réponds de nouveau aux questions a, b et c à partir de
5) −13n − 1 la suite suivante.
6)
n + 71
2 2
5 19 1
b) Quel est son rang ? 4 , 3, 4 , 6 2 , …

Si on n’avait pas
réduit les fractions,
ce serait plus facile.

184 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


4. Retour aux sources
Quel est le premier terme d’une suite arithmétique :
a) de raison 6 dont le 13e terme est 23 ?
b) de raison −2 dont le 6e terme est 102 ?
c) de raison 14 dont le 40e terme est 444 ?
d) de raison 1 e 7
4 dont le 3 terme est 4 ?

1
e) de raison 5 dont le 13e terme est 65 ?
f ) de raison −3,4 dont le 10e terme est −37,2 ?
g) de raison 4,1 dont le 3e terme est 14,8 ?

5. Vrai ou faux ?
Indique si les énoncés suivants sont vrais ou faux. Explique
tes réponses.
a) La raison d’une suite peut être un nombre décimal.
b) Si la raison d’une suite arithmétique est un nombre entier,
alors tous les termes de la suite sont des nombres entiers.
c) Il est impossible que la raison d’une suite soit supérieure
à son premier terme.
d) Lorsque la raison d’une suite est un nombre pair, tous
les termes de la suite sont des nombres pairs.
e) Lorsque les termes d’une suite sont tous impairs,
la raison de la suite est un nombre impair.

6. Rio de Janeiro
Marguerite ouvre un compte bancaire
destiné à financer un voyage au Brésil.
À l’ouverture du compte, elle dépose
225 $. Par la suite, elle se promet
de déposer 25 $ par semaine.
Marguerite estime à 3500 $ le coût
de ce voyage. Dans combien de
temps pourra-t-elle partir ?

LES SUITES SECTION 2 185


2.5
La représentation graphique
Puisqu’une suite est en fait une relation entre deux variables, il est possible
de la représenter dans un plan cartésien.
A Quelles sont les variables en relation dans une suite ?
B À partir de quelle variable calcule-t-on la valeur de l’autre variable ?
C Dans une suite, quelle est la variable indépendante ?
D Quel axe d’un plan cartésien est normalement réservé à la variable
indépendante ?

Au chapitre 1, on a représenté
plusieurs situations à deux variables C’est plus facile ici, car je sais
dans un plan cartésien à partir que le rang est toujours
d’une table de valeurs. en abscisse.

E Dans un plan cartésien, une suite sera-t-elle représentée par des points
distincts ou par un trait continu ? Explique ta réponse.

Pour plus de clarté, il faut bien identifier les variables en jeu quand on représente
une suite dans un plan cartésien. Par exemple, au lieu de parler de la suite 2n + 4,
on parlera de la suite t = 2n + 4.

1. Représente les cinq premiers termes des suites suivantes dans le même plan
cartésien, en utilisant une couleur différente pour chaque suite.
a) Rang 1 2 3 4 … b) 1, 3, 5, 7, …
Terme 4 2 0 2

… c) t = 3n − 5

2. Quelle est la raison de chacune des suites ?


3. Quel lien peux-tu faire entre la raison d’une suite et son allure dans un plan
cartésien ?
4. Quel est l’ajustement de chacune des suites ?
5. Quel lien peux-tu faire entre l’ajustement d’une suite et son allure dans
un plan cartésien ?
6. Compare tes réponses aux questions 3 et 5 avec celles de tes camarades.

186 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


F Comment pourrais-tu procéder pour voir :
1) l’effet de la raison sur l’allure d’une suite arithmétique dans un
plan cartésien ?
2) l’effet de l’ajustement sur l’allure d’une suite arithmétique dans
un plan cartésien ?

En représentant, dans un même plan cartésien, plusieurs suites ayant la même


raison, mais des ajustements différents, il est possible de voir l’effet des ajustements
sur l’allure des suites.
Par exemple, voici la représentation graphique de trois suites arithmétiques ayant
la même raison.

O 1

t = 2n + 1
t = 2n − 1
t = 2n − 3

G Pourquoi a-t-on jugé bon de représenter le 0e terme des suites, dans ce cas ?
H Quel est l’effet de l’ajustement d’une suite sur son allure graphique ?

ATTENTION
Donc, le 0e terme d’une suite,
c’est l’endroit où la suite « coupe » Plus tard, il sera
l’axe des ordonnées… très utile de
remplacer la
variable n par 0
afin de calculer la
valeur initiale de
l’autre variable.

Inversement, en fixant l’ajustement de la suite, on pourra voir l’effet de la raison


sur la représentation graphique.
L’Action ! de la page suivante te permettra de poursuivre ce travail de déduction.

LES SUITES SECTION 2 187


1. Représente ces quatre suites dans un même plan cartésien en utilisant des
couleurs différentes. Représente aussi le 0e terme de chaque suite, comme
on l’a fait dans l’exemple de la page précédente.
a) t = −2n + 2 b) t = 2n + 2 c) t = 4n + 2 d) t = 9n + 2
2. Quel est l’effet de la raison d’une suite sur son allure graphique ?

Le travail de déduction que tu as réalisé dans l’Action ! précédente est à la base


de certains raisonnements mathématiques plus complexes. Lorsqu’il s’agit de
déterminer l’influence d’un facteur dans une situation, on a avantage à fixer
les autres éléments qui pourraient influencer la situation. De cette façon,
on peut attribuer les variations dans la situation au facteur en question.

La représentation graphique d’une suite


La représentation d’une suite dans un plan cartésien fournit une nouvelle perspec-
tive, une nouvelle compréhension des éléments qui constituent la règle de la suite.

t = 2n + 1
Terme 17
16
Chaque point représente un P
15
rang et le terme correspondant.
14 Par exemple, le point P(7, 15)
13 illustre que 2 × 7 + 1 = 15
12
11
10 raison (2)
9
8
7
6
5
4 raison (2)
3
2
Ajustement (1) 1

O 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Rang

REMARQUES
La raison de la suite indique de quelle valeur le terme augmente ou diminue
lorsque le rang augmente de 1.
L’ajustement est l’endroit où la représentation de la suite « couperait » l’axe
des ordonnées si elle avait un 0e terme.

188 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


1. Quatre plans, huit quadrants 2. Prof académie
a) Représente les suites suivantes dans un plan cartésien. Réalise un encadré théorique
Fais un plan cartésien pour chacune des suites. du même type que celui
1) t = 4n − 9 3) t = 17n + 10 de la page précédente, mais
utilise la suite t = −2n + 6
2) t = 7 − 2n 4) t = −7n − 14
en guise d’exemple.
b) Pourquoi n’a-t-on jamais besoin du 2e et du 3e quadrant pour
représenter des suites arithmétiques dans un plan cartésien ?

3. Associations graphiques 4. Quel est son signe ?


a) Associe chacune des suites à sa représentation graphique. a) Tous les points de la
Explique tes réponses. représentation graphique
1) t = 3n − 8 3) t = n + 9 d’une suite arithmétique
sont dans le quatrième
2) t = −5n − 3 4) t = −n + 4
quadrant. Quel est
le signe de la raison ?
Terme

Terme

b) Tous les points de la


représentation graphique
d’une suite arithmétique
sont dans le premier
Rang
quadrant. Quel est
le signe de la raison ?
c) La représentation
Rang graphique d’une suite
arithmétique comporte
des points dans le pre-
mier quadrant et dans
Terme

Terme

le quatrième quadrant.
Que peux-tu dire au sujet
Rang du signe de la raison
Rang
par rapport au signe
de l’ajustement ?

b) Pourquoi réussit-on à associer chacune des suites à sa


représentation graphique même si les axes ne sont
pas gradués ?

LES SUITES SECTION 2 189


1. En règle
Trouve la règle des suites arithmétiques représentées dans les plans
cartésiens suivants.
a) b)
24 36

Terme

Terme
20 30
16 24
12 18
8 12
2. Raconte-moi la suite 4 6

O 1 2 3 4 5 6 7 O 1 2 3 4 5 6 7
On a représenté une suite Rang Rang
arithmétique dans une table
de valeurs.
Rang Terme c)
1 15 12
Terme

10
2 18 8
3 21 6
4
4 24 2
… … O 1 2 3 4 5 6 7
Rang
a) Détermine la règle
de la suite.
b) Quel est le 574e terme
de la suite ?
c) Quel est le rang du
terme 3333 ?

3. Suivre le rang
a) Ces deux suites arithmétiques ont plusieurs termes communs.
Trouves-en trois.
1) −11, −5, 1, 7, …
2) −4, 1, 6, 11, …

b) Quels termes communs ont aussi le même rang ?


c) Selon toi, est-ce que deux suites arithmétiques ont toujours
des termes communs ? Explique ta réponse.

190 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


4. Les suites proportionnelles
a) Parmi les suites suivantes, lesquelles sont des suites
proportionnelles ?
1) x y 2) x y 3) x y
Suites proportionnelles :
1 10 1 5 1 2 Deux suites sont proportionnelles
2 20 2 8 2 4 si on peut obtenir tous les termes
d’une suite en multipliant les termes
3 30 3 11 3 6
de l’autre suite par un nombre
4 40 4 14 4 8 constant. Ce nombre s’appelle
le coefficient de proportionnalité.
b) Quel est le coefficient de proportionnalité ?
c) Quel est l’ajustement des suites proportionnelles ?

5. Déductions
Quelle est la règle d’une suite arithmétique dont :
a) la raison est 3 et le 1er terme est 11 ?
b) la raison est 5 et le 11e terme est 25 ?
c) la raison est −3 et le 9e terme est 13,5 ?
d) la raison est 1
2
et le 8e terme est 9 ?
e) la raison est 43 et le 12e terme est −5 ?

f) la raison est 4,5 et le 4e terme est 2 ?


g) la raison est 3 34 et le 100e terme est 25 ?
h) la raison est −6,7 et l’ajustement est 4 ?

6. Un entraînement corsé
M. Bilodeau veut s’entraîner en vue des compétitions de natation
du mois de mars prochain, qui ont lieu en Corse. Il s’entraîne
dans une piscine de 25 m de longueur.
Son plan d’entraînement consiste à nager 80 longueurs
pendant la première semaine et d’augmenter
de 10 longueurs par semaine.
a) Combien de longueurs M. Bilodeau nagera-t-il
au cours de la septième semaine de son entraînement ?
b) Au cours de quelle semaine M. Bilodeau nagera-t-il plus de 5 km
pour la première fois ?

BRIC À MATHS SECTION 2 191


7. En temps et lieu

Il n’y a pas 5 questions, 2e terme n3


mais bien 25.
9e terme n2 + 3n + 1
de la suite
Trouve le 16e terme dont le terme (n2 + 4)2
général est
(3n + 2)
100e terme
5+n
1000e terme 
n

8. L’artiste en toi 9. La raison, c’est la pente


Construis une suite de figures Quelle est la raison d’une suite arithmétique dont :
associée aux termes de la suite
a) le 1er terme est 4 et le 2e terme est 8 ?
suivante.
b) le 3e terme est 2 et le 4e terme est 5 ?
1, 5, 9, 13, …
c) le 11e terme est 5 et le 16e terme est 25 ?
d) le 4e terme est 5 et le 6e terme est 7 ?
e) le 3e terme est −4 et le 6e terme est 8 ?
f) le 1er terme est 1
2
et le 7e terme est 3 12 ?
g) l’ajustement est −8 et le 4e terme est −16 ?

10. Ça dépend de p 11. Mes arguments me donnent raison


Le 24e terme d’une certaine a) La raison d’une suite arithmétique est un nombre pair.
suite est 240. La règle de Est-ce que tous les termes de cette suite sont nécessairement
cette suite est 6n + p. des nombres pairs ? Explique ta réponse.
a) Quel est le 26e terme b) La raison d’une suite arithmétique est un nombre impair.
de cette suite ? Est-ce que cette suite est nécessairement formée de nombres
pairs ET de nombres impairs ? Explique ta réponse.
b) Compare ta stratégie avec
celles de tes camarades.

12. Retrouver la raison


Quel est le premier terme d’une suite arithmétique :
a) de raison 9 dont le 21e terme est 157 ?

b) de raison −4 dont le 8e terme est −33 ?

c) de raison 1
2
dont le 9e terme est 3 14 ?

d) de raison 8 dont le 22e terme est 168 47 ?

e) de raison 3
8
dont le 7e terme est 11
8
?

192 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


13. Je pense, donc je « suite »
Quelle est la règle d’une suite arithmétique :

a) de raison 2 dont le 15e terme est 31 ?

b) de raison 1
2
dont le 5e terme est 7
3
?

c) de raison 1
2
dont le 7e terme est 6 ?

d) de raison 5 dont le 10e terme est 51,7 ?


5
e) de raison 7 dont le 3e terme est 48 16 ?

14. L’eau de M. Bilodeau


Chaque automne, M. Bilodeau entreprend la vidange de sa piscine
pour prévenir des bris lors de la saison hivernale. Il veut ainsi retirer
la moitié de l’eau de sa piscine de 27 000 L. Le tuyau qu’il utilise
pour évacuer l’eau a un débit de 2500 L/heure.
a) Essaie de représenter cette situation à l’aide d’une suite
arithmétique.
b) En combien de temps M. Bilodeau aura-t-il fini la vidange
de sa piscine ?

15. Au travail
a) Trouve les deux variables de chacune des situations suivantes.
1) En plus de son salaire de base, une vendeuse de téléphones cel-
lulaires reçoit une commission. Elle a un salaire de base de 300 $
par semaine et elle obtient 10 $ pour chaque téléphone vendu.
2) Un traiteur s’occupe de préparer la nourriture lors d’événements
spéciaux. Il prévoit toujours quatre rafraîchissements par personne
et apporte toujours une réserve de 100 rafraîchissements.
3) Lorsqu’il doit réparer la tuyauterie, un plombier demande 40 $
pour ses frais de déplacement et 60 $ pour chaque heure
de travail.
b) Quelle variable rappelle le rang d’une suite arithmétique
dans chaque situation ?
c) Quelle variable rappelle le terme d’une suite arithmétique
dans chaque situation ?
d) Écris les premiers termes de la suite arithmétique qui représente
chaque situation.
e) Quel est le terme général de chaque suite ?

BRIC À MATHS SECTION 2 193


16. Chaque terme en son rang
a) Lorsque cela est possible, trouve :
1) le rang des termes 81 et 8012, si la règle de la suite
est 7n + 4 ;
2) le rang des termes 5141 et 15 149, si la règle de la suite
est 12n − 7 ;
3) le rang des termes 650 et 1442, si la règle de la suite
est 100n + 42.
b) Comment fais-tu pour déterminer que la réponse obtenue en a
ne peut pas constituer un rang ?
17. Ensuite
a) Invente trois suites
arithmétiques différentes
ayant la même raison.
b) Invente trois suites
arithmétiques différentes ayant
le même premier terme.
CALCULER LES TERMES D’UNE SUITE ARITHMÉTIQUE
À l’aide d’un tableur, on peut calculer n’importe quel terme d’une suite
arithmétique grâce à un simple glissement de la souris.
Il suffit d’abord d’entrer les premiers termes d’une suite arithmétique dans
une plage de cellules adjacentes, puis de sélectionner ces cellules. Ensuite,
il s’agit de placer le curseur sur le coin inférieur gauche des cellules sélec-
tionnées et de faire glisser la souris en maintenant le bouton enfoncé pour
voir apparaître les termes suivants de la suite dans les cellules suivantes.
Amélie a entré les cinq premiers termes de quatre suites arithmétiques
dans les quatre premières colonnes d’une feuille de calcul.

On peut entrer
des fractions dans
un tableur !

1. Qu’est-ce qui peut servir de rang dans la feuille de calcul ?


2. Une fois qu’Amélie aura fait calculer les valeurs d’autres termes de chaque
suite par le tableur, quel nombre se retrouvera dans la cellule :
a) C6 ? b) A11 ? c) B10 ? d) D9 ?

194 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Situation 1
Les éléments de la suite de Fibonacci
se retrouvent un peu partout…
même dans les os de ta main.

Les mains de chaque personne ne sont


évidemment pas toutes de la même taille.
Établis d’abord ta propre unité de mesure.
a) Découpe une bande de papier qui a
une longueur égale à la dernière
phalange de ton index.
b) Plie cette bande de papier en deux parties
égales et découpe-la le long du pli.

{

Le bout de papier que tu obtiens est ton unité de mesure personnelle.


Appelons-la a.
c) À l’aide de cette unité de mesure, détermine :
1) la mesure de la deuxième phalange de ton index ;
2) la mesure de la troisième phalange de ton index ;
3) la mesure entre la jointure de ce doigt et ton poignet ;
4) la mesure entre ton poignet et ton coude.

d) Compare tes mesures avec celles de tes camarades.


e) Demande à une ou à un adulte de ton entourage de faire cette activité.

DANS LA VIE… CHAPITRE 3 195


Faire le point
Complète le texte suivant.

1 Un permet d’expliquer ou de prédire un phénomène d’un point


de vue mathématique.

2 Une suite numérique est composée d’éléments qui sont des ,


organisés selon .

3 Une suite arithmétique est une suite numérique dans laquelle la différence
entre deux termes est . Cette différence s’appelle
de la suite.

4 Dans la suite 4n + 6, n représente , 4 représente


et 6 représente .

5 On peut trouver la règle d’une suite arithmétique à partir :


• de deux et de leur .
• de la , d’un et de son .

En t’inspirant des énoncés ci-dessus, organise maintenant


tes connaissances en utilisant la méthode de ton choix, que
ce soit un résumé, un tableau ou un réseau de concepts.
Tu peux inclure d’autres concepts et processus
que tu juges essentiels dans ta synthèse.

196 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Activité d’intégration
Tout au long de ce chapitre, tu as vu des suites arithmétiques sous différentes
formes, notamment :
1. décrites en mots ;
2. représentées à l’aide d’une règle algébrique ;
3. représentées dans un plan cartésien ;
4. représentées avec un terme et la raison de la suite.

Voici quatre suites arithmétiques exprimées sous quatre formes différentes.


Tu dois exprimer chaque suite selon les trois autres formes de représentation.

Contextes Texte écrit Terme général Plan cartésien Ajustement et raison

L’électricité coûte
0,06 $/kWh une fois
Hydro-Québec que les frais
d’abonnement
de 40 $ sont acquittés.

Lire un livre
300 − 10n
de 300 pages

$
Prêt personnel
versements
0
Rembourser -
100 1 2 3 4
une dette de 400 $ -
200
-
300
-
400

Température ajustement : 20
dans un four 1
raison : 2

ESCALE CHAPITRE 3 197


De la suite dans les idées !
La mathématique constitue une source d’inspiration pour plusieurs artistes.
Voici les œuvres de deux peintres qui se sont servis de concepts mathématiques
pour créer leurs toiles.
Selon toi, laquelle des œuvres suivantes a été créée à partir d’éléments
d’une suite numérique ?

COMPENSATION ROSE
WASSILY KANDINSKY
VARIATION AUTOMNALE
IVAN SIZONENKO

Dans Variation automnale de Sizonenko, ce sont les éléments


de la suite de Fibonacci qui constituent en quelque sorte
la « matière première » de l’œuvre.

198 CHAPITRE 3 DES MODÈLES MATHÉMATIQUES


Ton mandat
Créer une œuvre en t’inspirant de celle de Sizonenko.

Tâche 1
a) Sur une feuille quadrillée, crée un canevas de ton œuvre à partir des éléments
de la suite de Fibonacci. Respecte les consignes suivantes.
1) Ton canevas doit comporter 34 ou 55 cases rectangulaires, disposées
de façon à former un grand rectangle.
2) La longueur et la largeur des cases et du grand rectangle
doivent être des éléments de la suite de Fibonacci.
b) Numérote les cases de ton tableau avec un crayon à la mine.
c) Montre à ton enseignante ou à ton enseignant que ton canevas
respecte les consignes.

Tâche 2 Tâche 3
a) Choisis quatre couleurs. a) Organise, avec tes camarades de classe,
une exposition de vos œuvres pour
b) Applique la même couleur sur les cases dont
les présenter aux autres élèves de l’école,
le numéro est :
et même à vos parents et à votre entourage.
1) un multiple de 3 ; 3) un multiple de 8 ;
b) Les gens qui viendront à l’exposition
2) un multiple de 5 ; 4) un multiple de 13.
ne connaissent peut-être pas la suite
Certaines cases se verront attribuer deux couleurs, de Fibonacci. Utilise un moyen original
alors que d’autres cases n’en auront aucune. et accrocheur (dépliant, affiche, visite
Trouve une façon originale de les colorier. guidée, etc.) pour présenter cette suite.

OPTION PROJET CHAPITRE 3 199


44

200
Toute création, qu’il s’agisse d’une
composition musicale ou d’un produit
informatique, appartient avant tout
à la personne qui l’a créée. C’est ce L’utilisation d’un tableur fait naturellement appel
qu’on appelle la propriété intellectuelle. à plusieurs connaissances mathématiques dont
il est question dans ce chapitre. Prenons, par exemple,
• Selon toi, quelles sont les le contexte suivant. Un luthier utilise un tableur
responsabilités du public par pour gérer sa facturation mensuelle.
rapport à la propriété
1. Explique la formule qui se trouve dans le champ fx
intellectuelle ? du tableur.
• Connais-tu d’autres domaines 2. Selon toi, quelle formule apparaît dans la cellule :
où s’applique le droit a) E4 ? b) G8 ?
de propriété intellectuelle ?
3. Après révision, le montant associé au nettoyage
Pourquoi est-ce important ?
complet de la facture no 765 passe à 75,00 $.
a) La formule de la cellule F4 change-t-elle ?
b) Le résultat affiché dans la cellule F4 change-t-il ?
4. Quelle formule permettrait de calculer le montant
total de la facturation de cet entrepreneur ?
Dans quelle cellule placerais-tu cette formule ?
5. Où retrouve-t-on le concept de variable dans
ce contexte ?

• Expression algébrique
• Égalité, équation et inconnue
• Construction d’une expression algébrique
• Évaluation numérique d’une expression algébrique
• Manipulation d’expressions algébriques
• Résolution d’équations du premier degré à une inconnue

SO MM AI RE
Section 1 – Le langage algébrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 202
Section 2 – La résolution d’équations . . . . . . . . . . . . . . . . . 250
Section 3 – La mise en équation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 274
Dans la vie... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 302
Escale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 303
Option projet – Projets d’avenir . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 306

201
Le langage algébrique
Tu as sans doute déjà entendu parler de l’algèbre, que ce soit par des membres
de ta famille ou encore dans les cours de mathématique, à l’école.
A Selon toi, qu’est-ce que l’algèbre ?
B À quoi le mot « algèbre » te fait-il penser ?
C Crois-tu avoir déjà utilisé des concepts algébriques dans tes cours de
mathématique ? Si oui, donne des exemples.

Dans ce chapitre, tu auras l’occasion de réinvestir et d’organiser tes connaissances


relatives à plusieurs concepts mathématiques : la variable, les propriétés des opérations,
la relation d’égalité…
Face à quelque chose d’inconnu, notre premier réflexe est habituellement de demander :
« À quoi ça sert ? » En effet, déterminer le rôle d’un objet ou d’un concept constitue
souvent la première étape à franchir lorsqu’on veut apprendre son fonctionnement
et en saisir la portée.

1. Selon toi, quel besoin a fait naître :


a) le téléphone cellulaire ? e) le braille ?
b) les dîners surgelés ? f ) le système de localisation par satellite
c) les voitures « hybrides » ? (GPS) ?
d) la radio ? g) l’algèbre ?

2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Question
de culture
LIRE AVEC LES MAINS
L’alphabet braille a été inventé par le Français Louis Braille vers 1825. Né en 1809,
Louis Braille perd la vue accidentellement à l’âge de 3 ans. À 10 ans, il reçoit
une bourse pour étudier à l’Institut national des enfants aveugles de Paris.
L’Institut reçoit, en 1821, le capitaine Barbier, qui présente un système d’écriture codé,
formé de points et de traits, permettant aux militaires de communiquer en silence.
C’est en améliorant ce système et en l’adaptant aux besoins des non-voyants
que Braille crée son alphabet.
Dans cet alphabet, chaque lettre est représentée par un ensemble de 1 à 6 points
en relief permettant aux non-voyants de les déchiffrer par le toucher.

202 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1.1
Un outil de résolution de problèmes
En mathématique, on consacre beaucoup de temps et d’énergie à la résolution
de problèmes de toutes sortes. Jusqu’à maintenant, tu as surtout utilisé des règles
arithmétiques pour résoudre des problèmes touchant une multitude de contextes.

Benjamin achète deux paires Le périmètre d’un trapèze Sur une balance, on
de pantalons de 20 $ et isocèle ayant trois côtés a placé une assiette
un chandail de 30 $. Il paie isométriques est de 40 cm. contenant 200 macaronis cuits.
les vêtements et la taxe Le plus grand côté du trapèze La balance indique une masse
de vente de 15 % avec mesure 16 cm. de 380 g. Lorsqu’on place
un billet de 100 $. l’assiette vide sur la balance,
elle indique une masse
de 250 g.

A Combien d’argent B Combien de centimètres C Quelle est la masse


la caissière lui mesurent les autres d’un macaroni cuit ?
rend-elle ? côtés du trapèze ?

D Au cours de ta vie, que risques-tu d’avoir à résoudre le plus souvent ?


Des problèmes qui comportent exactement les mêmes nombres
que ceux présentés ci-dessus.
Des problèmes qui comportent la même structure, mais pas nécessairement
les mêmes nombres.

Voici les trois mêmes problèmes desquels on a supprimé certaines données.


1. Essaie d’écrire une procédure pour résoudre chacun des problèmes
sans remplacer les boîtes par des nombres. Utilise des opérations,
des symboles, un signe d’égalité, des flèches, etc.
a) Benjamin achète deux paires de pantalons de et un chandail
de . Il paie les vêtements et la taxe de vente de 15 % avec
un billet de . Combien d’argent la caissière lui rend-elle ?
b) Le périmètre d’un trapèze isocèle ayant trois côtés isométriques est de .
Le plus grand côté du trapèze mesure . Combien de centimètres
mesurent les autres côtés du trapèze ? Il n’y a pas de mauvaises
réponses. Il s’agit
c) Sur une balance, on a placé une assiette contenant d’essayer !
macaronis cuits. La balance indique une masse de . Lorsqu’on
place l’assiette vide sur la balance, elle indique une masse de .
Quelle est la masse d’un macaroni cuit ?
2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 203


L’algèbre est née du besoin d’avoir un outil permettant de structurer
L’algèbre est riche au la résolution de problèmes. La principale caractéristique du langage
niveau de la structure, algébrique consiste d’ailleurs à faciliter le traitement des variables ou
mais pauvre au niveau des données indéterminées d’une situation.
du sens.
≤≥ En intégrant le concept de variable à même le langage algébrique,
RENÉ THOM il devient possible de modéliser diverses situations et, ainsi, de résoudre
des problèmes qui auraient été plus difficiles à résoudre avec
l’arithmétique. Voici un exemple.

Quelle quantité doit-on additionner au quart d’elle-même


si on veut que le résultat soit 15 ?

E Quelle est la quantité cherchée ?


J’ai procédé par essais et
erreurs pour la question E, mais F Quelle serait cette quantité si on voulait obtenir 17 au lieu
pour la question F, je ne de 15 ?
trouve pas la réponse !

L’écriture algébrique permet de manipuler des quantités indéterminées. Elle s’avère


donc un outil efficace de résolution pour certains problèmes présentant des relations
ou des contraintes plus complexes.
Les prochaines séquences de cette section te permettront de te familiariser avec
le vocabulaire, les règles et les conventions du langage algébrique afin d’être en
mesure de l’utiliser pour traduire, puis résoudre des problèmes. Le schéma suivant
illustre ce processus.

Quelle quantité doit-on additionner au quart d’elle-même


si on veut que le résultat soit 15 ?

Mise en équation

où x représente
x + 4x = 15 la quantité cherchée
5 x = 15
4
x = 15 • 4 Résolution de l’équation
5
x = 12

La quantité cherchée est 12.

204 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1.2
Les constituants du langage algébrique
Apprendre un nouveau langage, comme l’espagnol, la musique, le braille
ou le langage algébrique, est un processus complexe qui peut
s’échelonner sur une longue période. En plus d’assimiler
les symboles et les mots, il faut apprendre à construire
des phrases et savoir les interpréter de façon à pouvoir
communiquer des idées, des concepts.
Ces dernières années, ton parcours en mathématique t’a donné plusieurs
occasions d’apprivoiser la structure du langage algébrique. Un aspect fondamental
de ce langage t’a été révélé, entre autres, à deux reprises : 1) en établissant
des formules pour calculer l’aire ou le périmètre de diverses figures géométriques ;
2) en étudiant les propriétés des opérations. Aujourd’hui, tu peux sûrement
construire quelques « phrases algébriques », un peu comme il est possible
de « gratter » un air à la guitare sans savoir lire la musique.

1. Essaie de traduire en algèbre les phrases suivantes.


a) Le triple de t c) Le cinquième de f
b) Deux de moins que le double de y d) La somme de r et de s
2. Essaie de traduire en mots les expressions algébriques suivantes.
a) 2n c) 3p + 7
n
b) 3 d) 6 + x
3. Essaie de trouver une phrase algébrique qui pourrait représenter le périmètre
des polygones suivants.
a) Un carré c) Un octogone régulier En géométrie,
les dessins aident
b) Un triangle isocèle d) Un polygone régulier à n côtés
toujours.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 205


Le prolongement de l’arithmétique
L’étude du langage algébrique représente également une occasion
Le meilleur moyen de réinvestir tes connaissances sur plusieurs concepts arithmétiques.
de faire une révision
de l’arithmétique, A Quelle est la différence entre la priorité des opérations et
c’est d’étudier l’algèbre. les propriétés des opérations ?
≤≥
FLORIAN CAJORI B Quelle propriété des opérations est symbolisée par la notation
suivante ?
a+b=b+a

C Que représentent a et b dans la notation de la question B ?


D Pourquoi est-il nécessaire d’employer des lettres plutôt que des nombres
pour symboliser une propriété des opérations ?
E Selon toi, pourquoi utilise-t-on deux lettres différentes dans la notation
de la question B ?
F Selon toi, aurait-on pu utiliser x et y plutôt que a et b ? Explique ta réponse.

Avant de commencer à résoudre des problèmes avec l’algèbre, il importe de


te familiariser avec les diverses conventions que comporte le langage algébrique.
De cette façon, tu pourras utiliser ce nouveau langage plus aisément.

Mêmes opérations, symboles différents


Un élément important de la notation du langage algébrique concerne les symboles
de multiplication et de division.
A Quelle phrase algébrique pourrait signifier « le double de x » ?
B Selon toi, que représente ab = ba ?
C Comment peux-tu écrire « t divisé par 5 » sans utiliser le symbole « ÷ » ?

Les symboles courants de la multiplication et de la division ont été remplacés


par d’autres symboles mieux adaptés à l’écriture algébrique. Tu as d’ailleurs pris
connaissance de cette convention lors de l’étude de la multiplication, l’an dernier.

Afin d’éviter toute confusion entre le signe de multiplication et la lettre x qui peut
représenter l’inconnue ou la variable, on a décidé de remplacer le signe de la multiplication
par un point « • » ou par rien du tout.
Je me rappelle !
On a vu ce symbole
l’an dernier.

206 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


L’utilisation du point comme symbole de la multiplication est norma- Question
lement réservée aux cas où l’on est en présence de nombres. Ainsi,
« le double de x » s’écrit 2x tandis que « le double de 3 » s’écrit 2 • 3.
de culture
C’est le mathématicien allemand
D Pourquoi doit-on nécessairement utiliser le point pour
Gottfried Leibniz qui a introduit
représenter une multiplication de deux nombres ?
le point «•» comme symbole de
la multiplication. Voici ce qu’il a
En algèbre, lorsqu’il n’y a écrit à son confrère suisse, Johann
pas de symbole d’opération, Bernouilli, le 29 juillet 1698 :
c’est une multiplication.
« Je n’aime pas “ × ” comme
symbole de la multiplication,
car on peut facilement le confondre
avec la variable x… »
Leibniz est un des premiers
Quant au symbole « ÷ », en algèbre, on lui préfère habituellement
mathématiciens à avoir employé
la barre de fraction. Ainsi, « t divisé par 5 » s’écrit normalement 5t
les concepts de variable et
au lieu de t ÷ 5.
de constante.

Les termes algébriques


Dans le langage algébrique, les « mots » s’appellent des termes algébriques ou, plus
simplement, des termes. Terme : Mot qui
vient du latin
Un terme peut se composer de plusieurs éléments reliés entre eux par certaines
terminus :
opérations mathématiques.
borne, mot.
Voici, par exemple, les différents éléments du terme 7x2 :

2
7x
exposant
coefficient
variable

A Selon toi, de quelle façon faut-il lire ce terme ?


B Quelle opération mathématique lie :
1) le coefficient à la variable ?
2) la variable à l’exposant ?

C Selon toi, est-ce que l’exposant affecte aussi le coefficient ? Explique ta


réponse.

1. Trouve une façon de récrire le terme 7x2 sans utiliser l’exposant 2.


2. Trouve une façon de récrire ce terme sans utiliser le coefficient 7.
3. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 207


Le terme algébrique ou le monôme
Un terme algébrique ou un monôme est constitué d’un coefficient et d’un
groupe variable.
Exemple :

2
7x
exposant
coefficient
variable

groupe variable

Coefficient Nombre par lequel le groupe variable est multiplié. Mot formé
du préfixe « co » (avec) et « efficient » (qui accomplit).

Groupe variable Dans un monôme, ensemble de toutes les variables


et de leurs exposants.

Variable Élément dont la valeur peut changer dans une situation.


Mot qui vient du latin variabilis, de variare : varier.

Exposant Nombre de fois que la variable est multipliée par elle-même.


Mot qui vient du latin ex, hors de, et ponere, poser.

Conventions de lecture et d’écriture


• Le coefficient est placé à gauche du groupe variable.
• Ce terme se lit « sept [iks] deux ». Le fait de dire « sept » en premier indique qu’il
s’agit du coefficient. Par exemple, « neuf [doublevé]» signifie 9w et non w 9.
Inversement, « [èmme] trois » signifie m3 et non 3m.

REMARQUES
Exemple :
• Dans un monôme, l’exposant est nécessairement un nombre naturel.
• Le degré d’un monôme à une variable correspond à l’exposant de la variable.
• Un monôme peut contenir plusieurs variables.
• Les termes sans variable sont appelés des termes constants, des monômes
constants ou des constantes.

Construit à partir de binôme


(qui veut dire « deux termes ») plus
d’un siècle plus tard, monôme aurait dû
se dire mononôme, « un seul terme ».
La difficulté à dire « mononôme », plus
les phénomènes de raccourcissements
des mots bien connus dans l’étude
des langues, en ont fait monôme.
≤≥
STELLA BARUK

208 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Trouve les coefficients, les variables et les exposants des termes algébriques
suivants.

Terme algébrique
ou monôme Coefficient(s) Variable(s) Exposant(s)

a) 3w3
b) 9p
c) 24
d) 5t7

e) 2,4x
1
f ) 2 y2

g) 32
À la séquence suivante,
tu verras pourquoi 4x + 3x
h) « Sept [èffe] huit » est un monôme.
i ) « Onze [té] deux »
j ) « [Dé] deux »
k) 8 + 17
l ) 4x + 3x
x
m) 4

2. Quelles sont les constantes parmi ces termes algébriques ?

1. Qui est quoi ? 2. Définition


Construis un tableau comme celui de l’Action ! précédente et Que dirais-tu à quelqu’un
indique, pour chaque terme algébrique, le coefficient, la variable qui affirme que l’exposant
et son exposant. du monôme 32x est 2 ?
a) 15n f ) −5,3
− 4
b) 3,7s3 g) y
7
c) 55 1
h) 2 (3x)

d) 3z
4
i ) 32b

e) 1
2
x5 j ) 9(−x2)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 209


3. En plus du signe de multiplication
a) Sais-tu pourquoi certaines personnes écrivent Y et Z au lieu
de Y et Z ?

En algèbre particulièrement, il est important d’écrire clairement.


L’utilisation de lettres (en plus des chiffres) dans les calculs
risque d’amener de la confusion. Par exemple, il est possible de
confondre 4 avec Y, 2 avec Z,… Pour cette raison, certaines
personnes décident de barrer les y et les z afin d’éviter toute
possibilité de confusion.
b) Trouve d’autres symboles qu’on pourrait confondre. Fais une
suggestion qui permettrait de clarifier la situation.

Moi, je barre mes zèddes,


c’est mon style !

4. Constant 5. Pas mononcle, monôme !


Simon prétend que dans un Voici plusieurs monômes.
terme constant, il y a une
variable, mais que l’exposant 18 2
9t3 2 k
de cette variable est zéro. 2
4y
3
Que penses-tu de son 6w
affirmation ? 1 2
4d

49h2
9

7s
1 3
2y
− 3
b
4
2

73b2 0,5z
43

a) Classe ces monômes selon un critère de ton choix.


b) Compare ton critère avec ceux que tes camarades ont choisis.

210 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


6. Énigme algébrique
Quel monôme répond à la fois aux trois contraintes suivantes ?

Son degré est le double de son coefficient.

La somme de son degré et de son coefficient


est égale à 15.

La lettre utilisée en guise de variable est


celle qu’on retrouve à la fois dans
le coefficient et l’exposant, lorsqu’on
les écrit en lettres.

7. Traduction mathématique 8. La dimension


a) Trouve le terme algébrique composé : Quel est le degré des
1) du coefficient 7 qui multiplie la variable a dont l’exposant monômes suivants ?
est 3 ; a) m
2) de la variable y affectée de l’exposant 2 ; b) 3n3
3) de la variable t qui est multipliée par le coefficient 5 ; c) 12n4
4) du coefficient 0,8 qui multiplie la variable g ; d) 62y
5) du coefficient −4,7 qui multiplie la variable s élevée e) 14
au cube ;
6) de la variable h élevée au carré qui est multipliée
par le coefficient 5
7
;
7) du coefficient
1 qui multiplie la variable x élevée au carré ;
4
8) de la variable n affectée de l’exposant 3 ;
9) du coefficient −6 qui multiplie la variable k dont l’exposant
est 3 ;
10) de la variable d qui est multipliée par le coefficient 9,9.

b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 211


1.3
Les termes semblables
Le concept de termes semblables est l’un des plus importants du langage
Semblables : Qui algébrique. En effet, même si ce langage permet de faire des opérations sur des
se ressemblent, quantités variables ou indéterminées, certaines opérations demeurent impossibles
qui sont de même lorsque les termes ne sont pas de même nature.
nature. A Quelles opérations exigent que les objets soient de même nature ?
B Qu’est-ce qui révèle la nature d’une fraction : le numérateur ou
le dénominateur ?
C Selon toi, qu’est-ce qui révèle la nature d’un terme algébrique ?
D Selon toi, quel critère permet de déterminer si deux termes sont semblables ?

L’Action ! suivante te permettra de formuler une définition de termes semblables


à partir de ton intuition.

1. Parmi les termes suivants, indique ceux qui sont semblables, selon toi.

Pour t’aider, récris 7 6y2


chaque groupe variable
comme un mot. 6y

y 10
7xy
5y
yx
3x2 5x
5xy x
4x2

2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

E Propose une définition de « termes semblables ».

Établir un parallèle entre le numérateur d’une fraction et le coefficient d’un terme


algébrique peut t’aider à déterminer si deux termes sont semblables.
Ce parallèle avec les fractions est d’ailleurs très utile en algèbre.

212 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


6
Voici, par exemple, la fraction 7 et le terme algébrique 6y.

6
6y
7

F Combien y a-t-il de septièmes dans 6


7
?
G Combien y a-t-il de y dans 6y ?

H Quel parallèle peux-tu établir entre une fraction et un terme algébrique ?

Le fait d’écrire le groupe variable d’un terme algébrique comme un mot amène
à considérer le coefficient comme le nombre d’« objets variables ». Cela revient
un peu à considérer le numérateur d’une fraction comme le nombre de « morceaux ».

représente le nombre
de parties

6 septièmes 6 [igrek]

représente le nom
des parties

Comme le dénominateur de la fraction 67 représente le nom des 6 parties,


le groupe variable du terme algébrique 6y représente aussi le nom de ce qu’il y a
6 fois dans ce terme.
Le concept de termes semblables est à la base de tout le calcul algébrique. C’est
souvent un des premiers concepts algébriques étudiés. Toutefois, c’est aussi un des
concepts les plus difficiles à saisir.

I Selon toi, les termes 6y et 6y2 sont-ils semblables ? Explique ta réponse.


J Trouve un terme semblable à :
a) 2x ; d) 3
4
b;
b) 4y ; e) 12d 3.
c) −8z ;

K Selon toi, pourquoi ne peut-on pas effectuer l’addition suivante : 6y + 6y2 ?

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 213


Les termes semblables
Des termes semblables sont des termes qui ont le même groupe variable. Par
conséquent, seuls les coefficients de termes semblables peuvent être différents.
Exemples :
• 3x et x sont des termes semblables puisqu’ils ont le même groupe variable (x).
• 5x2 et 7x2 sont des termes semblables puisqu’ils ont le même groupe
variable (x2).
• 3x et 3y ne sont pas des termes semblables puisqu’ils n’ont pas le même
groupe variable (x et y).
• 5x2y et 4xy2 ne sont pas des termes semblables puisqu’ils n’ont pas le même
groupe variable (x2y et xy2).
• 2xy et 5yx sont des termes semblables puisqu’ils ont le même groupe variable
(xy).

REMARQUE
La commutativité de la multiplication permet de conclure que xy = yx. Pour éviter
toute confusion, on place normalement les variables dans l’ordre alphabétique.
On écrit donc abc plutôt que bca ou bac, même si les trois termes sont
équivalents.

L Est-ce que tous les termes constants sont semblables ? Explique ta réponse.

Parmi les termes algébriques suivants, lesquels sont semblables ?

x3 x
3 −
z 4 3x3
1 1,7y
4z −
4x2
2y2 3x z

6y

22x2 5xy
0,9y 5,5y2

53x

214 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


L’addition et la soustraction de termes semblables
Même dans un contexte algébrique, la définition d’une addition que tu utilises
depuis des années est toujours valable.

L’addition ne modifie pas la nature des objets ; elle modifie seulement


la quantité d’objets.

Dans une addition ou une soustraction, les quantités doivent être


de même nature.

C’est vrai ! On a vu les concepts


d’addition et de soustraction
l’an dernier.

En mathématique, le même concept s’applique souvent dans des contextes différents.


Il ne s’agit pas alors de réapprendre le concept, mais plutôt de savoir comment
on peut l’utiliser dans le nouveau contexte.

Premier cycle
du primaire
4 pommes + 2 pommes = 6 pommes

Troisième cycle
4 2 6
du primaire + =
5 5 5
Premier cycle
du secondaire 4x + 2x = 6x

Deuxième cycle
du secondaire
4 ln(2x + 5) + 2 ln(2x + 5) = 6 ln(2x + 5)

A Qu’est-ce qui demeure inchangé dans chacune de ces additions ?


B Peut-on additionner des fractions qui n’ont pas le même dénominateur ?
Explique ta réponse.
C Pourquoi le groupe variable demeure-t-il inchangé dans l’addition des
termes algébriques ?
D Selon toi, peut-on effectuer l’addition de termes algébriques qui ne sont
pas semblables ? Pourquoi ?
E Formule une règle qui permet d’additionner ou de soustraire des termes
semblables.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 215


L’addition et la soustraction de termes semblables
Pour additionner ou soustraire des termes semblables, il suffit d’additionner ou
de soustraire leurs coefficients. Le groupe variable demeure inchangé.

REMARQUES
• Le sens « addition répétée » de la multiplication est utile pour additionner des
termes semblables.
Exemple : 5x + 3x

x+x+x+x+x+x+x+x

8x

• Seuls les coefficients influencent le résultat d’une addition de termes


semblables.
Exemple : 3y2 + 4y2 = 7y2
3r5 + 4r5 = 7r5
3x + 4x + 5y = 7x + 5y

• Ce qui vaut pour l’addition de termes semblables vaut aussi pour la soustraction
de termes semblables.
Exemple : 12x − 5x = 7x
2y − 6y = −4y

• Les coefficients n’ont pas à être des nombres naturels. On les additionne alors
comme on additionnerait des entiers, des décimaux ou des fractions.
Exemple : −
4x − −6x = 2x

2,3y − 6,4y = −4,1y


1 1 5
2x + 3x = 6x

F Selon toi, quel est le résultat de 4 ln(2x + 5) − 2 ln(2x + 5) ?

1. Lorsque c’est possible, effectue les opérations suivantes.


a) 8k + 4 d) 4g + 7z g) 0,5t + 8t2
b) 10b + 2b e) 3s − s h) 45
3 x
x + 10
c) 9n − 1,2n f ) −7a + 7a i ) 2a + 5b + 6a + 7b
2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

216 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Réduction ou non
Lorsque c’est possible, effectue les opérations suivantes.
a) 5a + 3a g) 7,6xy + 6xy m) 6t + 1
2
t
b) 6p + 7b h) 4x2 − 7x2 n) 4x − 7x + 5x
c) 55r − 37r i ) 2,5y + 7,1 o) 11z + 6,1z − 4y 2. Pareil pas pareil ?
d) 25s + 33 j ) 5m − 1,7m p) 4,1k + 7n − 3k + 7,1n
Associe les monômes
2 2
e) 4,7 + 22d k) 4xy − 3x q) 7p + 25p équivalents.
f ) 12y − 22y l) 1 z+ 5 z r) 2r3 − r2
4 8 ( 23 )x 1,5x

2x −
1 x3 2
3 2 3x

6x −
6 3
5 0,5y3 12 y
3. Mystère
2•x 15 y3
Ajoute ce qu’il manque pour que les égalités soient vraies. 3 30
a) 10x + = 12x d) 7x + = 7x
b) − 5y = 4y e) 1
4
t+ =t
c) + z = 4,1z

4. Pour obtenir... 5. Prof


Quel polynôme faut-il ajouter au polynôme de gauche pour obtenir Comment expliquerais-tu
celui de droite ? à une ou à un camarade que
a) x + 1 3x + 4 l’égalité suivante est vraie ?
b) 3y − 5 y+2 7x − 12x = −5x
c) x3 + x x Polynôme, ça doit
vouloir dire plusieurs
d) x + y 4x monômes !
e) 2z + 3

z2 + 5z
f ) −3m + 5n −
5m + 3n

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 217


6. Carrés magiques
Ces carrés sont-ils magiques pour l’addition ? Quel mathématicien est considéré
comme étant le premier à avoir
a) b)
utilisé les dernières lettres de
x 3x − 2 2x + 2 x 12 2x l’alphabet pour représenter
une variable ?

3x + 2 2x x−2 2x + 4 x+3 5

2x − 2 x+2 3x 8 2x − 3 x+7

1.4
La multiplication ou la division
d’un monôme par une constante
La procédure qui permet de multiplier ou de diviser un monôme par un terme
constant te semblera probablement tout aussi naturelle que l’addition de termes
semblables. En fait, plusieurs règles algébriques de base sont très intuitives,
car elles se fondent sur les propriétés et la priorité des opérations.
A Selon toi, les monômes 2(5x) et 10x sont-ils équivalents ?
Explique ta réponse.
B Selon toi, quel monôme équivaut au quart de 8x ?
C À quelle multiplication équivaut une division par quatre ?

Une division peut être transformée en multiplication. Par conséquent, la division


d’un monôme par une constante peut être transformée en multiplication.
D Quelle multiplication peux-tu effectuer au lieu de diviser par :
1) 3? 3)
3? 5) 3?

4
2)
1? 4) 1,5 ?
2

218 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Une question de coefficient
Les deux situations suivantes font référence à des quantités indéterminées.
Essaie tout de même de répondre aux questions.

Situation 1

Depuis deux ans, M. Lefebvre dépose tous les mois un certain


montant d’argent dans un compte bancaire ouvert spécialement
pour financer un voyage au Mexique.
A Combien d’argent M. Lefebvre a-t-il déposé
dans son compte jusqu’à maintenant ?
B Quelle opération as-tu effectuée
pour répondre à la question A ?

Situation 2

Le périmètre du carré ABCD est huit fois plus


grand que le périmètre du triangle équilatéral RST.
C Représente le périmètre du triangle
équilatéral RST à l’aide d’un terme algébrique.
D Quel terme algébrique représente :
1) le périmètre du carré ABCD ?
2) la moitié du périmètre du carré ABCD ?
3) la somme des périmètres du triangle et du carré ?
4) la mesure d’un côté du carré ?

E Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

1. Détermine le périmètre de chacune des figures suivantes.


a) b) c)
3x

a b

2. Quel terme algébrique représente :


a) le double du périmètre du carré ?
b) le cinquième du périmètre du rectangle ?
c) la moitié du triple du périmètre du losange ?

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 219


Comme dans le cas des termes semblables, il est possible d’établir un parallèle
entre les fractions et la multiplication d’un monôme par une constante.
F Complète les multiplications suivantes.

1) 2)
Multiplication d’une fraction Multiplication d’un monôme
par une constante par une constante

2
4 • 4 • 2x
7
+ + + + + +

8 8x
7

Et si la constante G Commente l’affirmation suivante.


est un nombre
décimal ?
« Une multiplication par une constante équivaut à une addition répétée.
»

« Réduire » le coefficient
Multiplier ou diviser un monôme par une constante revient en quelque sorte
à « regrouper » la constante et le coefficient.
A Selon toi, quelle opération mathématique permet de « regrouper »
la constante et le coefficient du terme algébrique 4(3x) ?

L’associativité de la multiplication permet d’exprimer la même séquence


de multiplications de plusieurs façons.
B Quelle est la différence entre « le quadruple du triple de x » et « le triple
du quadruple de x » ?
C Formule une phrase qui veut dire la même chose que « le quart du double
de y ».
D Quel monôme représente :
1) le quadruple du triple de x ?
2) le quart du double de y ?

220 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Parmi les monômes ci-dessous, lesquels sont équivalents au « double
du triple du quart de x » ?

(
2 3( 1
4
x) ) 1,5x 3x
2
3x
2
6x
4

6x 3( 2 )x 3( 2x ) 3( 1 )x 1 (3x)
4 4 4 2 2

2. Selon toi, quelle est la façon la plus simple d’écrire « le double du triple
du quart de x » ?
3. Compare ta réponse à la question 2 avec celles de tes camarades.
4. Récris les termes algébriques suivants. Utilise un seul nombre en guise
de coefficient. Autrement dit, récris-les de la façon la plus simple.
x
a) 7(7x) g) 4,5(2x) m)2,2( 2 )
2x 7
b) 5( 10 ) h) −8(6y) n) 10 (10a)

c) 4(9b) i) 5,4( 6x ) o) 1,3(−0,1x)

d) 1 x
4(2) j) 2
3 • (4x) p) 7,1(4p)
5x
e) 3(1,2z) k) 12,3(−10x) q) 4( 6 )

f ) 11(3x) l ) 5(30n) r) 3(−x + 4x)

Multiplier ou diviser un monôme par un terme


constant
Pour multiplier ou diviser un monôme par un terme constant, il suffit de
multiplier ou de diviser son coefficient par le terme constant. Le groupe variable
demeure inchangé.
Voici, par exemple, le produit du monôme 2x et du terme constant 5.

Avec une addition répétée, on peut Grâce à l’associativité, la multipli-


mieux comprendre le résultat. cation peut se faire directement.

5 • 2x 5(2 x )
2x + 2x + 2x + 2x + 2x
(5 • 2) x
x+x + x+x + x+x + x+x + x+x

10 x 10 x

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 221


1. Co-efficient 2. Équivalence
Détermine le coefficient des Trouve un monôme équivalent :
monômes suivants. a) au triple de 8y ;
a) 2 • 3x
4
b) à huit fois plus que 6x ;
c) à 4 fois 3w ;
b) 5(2y)
d) au tiers de 18n ;
1
c) 2 • 6(2z) e) à la moitié de 3z ;
d) (2,7) • (3,2)d f) à trois fois moins que 15b ;
1 g) au double de la demie de 7x ;
e) 2 • p • 2 • 5
h) au tiers de 10y ;
f ) (2,7 • 4,3)x i) au septième du quart de 28y ;
j) à six fois la demie de 8z ;
g) −7 • 3 • z • 2
k) au quadruple du triple de 5a ;
5
h) y • 1,1 • 10 l ) à une demie fois le quart de 12d ;
i ) (5 1 ) 3x
4 • 3
m) au double du double du double de 3x ;
n) à cinq fois le huitième de z ;
j ) 3(−4x + x) • 2
o) au quinzième de 4,5b ;
p) à trois fois le sixième de 2x ;
q) à sept fois plus que deux fois moins que x.

3. Qu’en penses-tu ? 4. Aire algébrique


Quel parallèle peux-tu établir Quelle est l’aire des polygones suivants ?
entre 4 • 3 et 4 • 3x ?
a) Rectangle c) Triangle rectangle

3 4

4b 1,5x

b) Parallélogramme d) Rectangle

5 y
2

7a
15

222 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


5. Vrai ou faux ? 6. Pour t’exercer
Les égalités suivantes sont-elles respectées pour toutes les valeurs Effectue les opérations
que peut prendre la variable ? suivantes.
a) x • 5 = 5x a) 3(2x)
b) Le triple du double de y est 3y2. b) 9x • 4
c) 4 • 3,2 • z ÷ 2 = 3,2 • 4 ÷ 2 • z
− −
c) 1
3 (9z)
d) 4(5x) + 3x = 60x
d) 5,5(2y)
e) 4 ÷ 1 • y = 2y
2
e) 3(a + a + a + a)
f ) Le quart du triple de 3z est 9 4z .
g) (x + x + x + x) ÷ 2 = 2x f ) 45d
5
h) 6x ÷ 3 = 6x • 3
1 g) 3,2( 2x
8)
i ) Le sixième de 8x divisé par un tiers équivaut à 4x. h) 1
3 (4x)
j ) −3y ÷ 6 = −2y i ) 2,5(4x)

j ) 5(11,3y)

k) 4(2x + 5x)
7. Multiplier ou diviser ? l ) 12y • 3
2 y
Comment peut-on obtenir : m) 5 ( 3 )
a) le terme 8 à partir des termes 4 et 1 ? n) (5x) • 5
2
b) le terme 12x à partir des termes 3x et 4 ? o) 3(7x) + 4(12x)
c) le terme 5y à partir des termes 10y et 1 ?
2 p) 9(2x) − 5(8x)
1
d) le terme 15b à partir des termes 5 et 3b ?

8. Heures supplémentaires
Ophélie a travaillé toute la semaine et son patron lui a demandé
de travailler samedi pour remplacer quelqu’un qui est malade.
Normalement, elle gagne 11 $ l’heure.
a) Quel monôme représente son salaire pour une journée
de travail si le nombre d’heures travaillées peut varier ?
Comme elle a travaillé toute la semaine, le taux horaire
pour sa journée de samedi sera 50 % plus élevé.
b) Quel monôme représente son salaire pour la
journée de samedi si elle ne sait pas combien
d’heures elle travaillera ?

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 223


9. Multiplier pour diviser
a) Commente les affirmations suivantes.
1) «
Pour diviser un monôme par un terme constant,
il suffit de diviser le coefficient du monôme par
le terme constant.
»
2) «
Pour diviser un monôme par un terme constant,
il suffit de multiplier le coefficient du monôme par
»
l’inverse multiplicatif du terme constant.

b) Quelle méthode préfères-tu ? Pourquoi ?

1.5
La multiplication de deux monômes
de degré 1
Le travail réalisé dans les séquences précédentes a surtout consisté à effectuer
des opérations sur des quantités connues, un peu comme en arithmétique.
Tu vas maintenant aborder un aspect fondamental du calcul algébrique :
la multiplication de quantités variables ou indéterminées.
Cette séquence te permettra également de réinvestir tes connaissances sur
l’exponentiation afin de pouvoir l’utiliser dans un contexte algébrique.
A Qu’est-ce que l’exponentiation ? Donne un exemple.
B Utilise l’exponentiation pour écrire :
1) 4 • 4 • 4 ;
2) 3 • 3 • 3 • 3.
C Quel est l’exposant du monôme x ?
D Selon toi, est-ce que x • x et x2 sont des expressions équivalentes ?
Explique ta réponse.

Ça me fait penser à
« cm × cm = cm2 ».

E Utilise l’exponentiation pour écrire :


1) y • y • y ;
2) x • x • x • x • x • x • x ;
3) zzzz.

224 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Une interprétation géométrique
Pour trouver l’aire d’un rectangle, il faut multiplier deux nombres. Il s’agit d’un
contexte tout à fait approprié pour illustrer la multiplication de monômes.
A Est-ce qu’un carré est un rectangle ou est-ce qu’un rectangle est un carré ?

Voici un carré de côté x.


x

B Quel terme algébrique représente l’aire de ce carré ?


C Quelles sont les dimensions d’un rectangle formé de trois de ces carrés ?

D Quel terme algébrique représente l’aire de ce rectangle ?


E Représente la multiplication 4 • b à l’aide d’un rectangle.
F Représente la multiplication 4b • b à l’aide d’un rectangle.
G Quel terme algébrique représente l’aire d’un rectangle de hauteur 4x dont
la base mesure 3x ?

1. Quel terme algébrique représente l’aire des rectangles suivants ?


a) 4 b)
x

2. Pour chacun des rectangles de la question 1, quel terme algébrique


représente l’aire des petits rectangles formant les grands rectangles ?
3. Comment procèdes-tu pour effectuer la multiplication de 2b par 3b ?
4. Quel terme algébrique représente l’aire des rectangles suivants ?
a) b)
b
4s
5y

5s

5. Comment procèdes-tu pour effectuer la multiplication de 4s par 5s ?


6. Compare ta réponse avec celles de tes camarades.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 225


La commutativité et l’associativité de la multiplication ainsi que la définition de
l’exponentiation constituent les éléments fondamentaux de la multiplication
de monômes.
Ainsi, pour trouver le produit de deux monômes, on peut développer leur écriture
de la façon suivante.

4x • 5x
L’opération entre le coefficient et la variable
est une multiplication.

4 •x •5 •x
La multiplication est commutative.

4 •5 •x •x
La multiplication est associative.

20 • x 2
On récrit le terme sans signe de multiplication.

20 x 2

H Procède de la même façon pour trouver le produit de 4x2 et 5x2.


I Selon toi, quel est le produit de 4x et 5y ?

1. Simplifie l’écriture des monômes suivants.

a) 2x • x e) 3x • 5y i ) 4z • 1
2z• 3 m) 3x • 1
3x
b) 3c • 4c f ) 7x • 3y j ) −7x • 2,2z n) x • 2z • 3y

c) 1 3
2d • 4 d g) −5y • −5y k) 1
5 z • 5z o) −5x • 2x

d) 3,4r • 2r h) 4
5x • x l ) −4x • y • 3 p) 8,1 • 1
9 •x•x

2. Essaie maintenant de simplifier l’écriture de ces monômes.


Simplifier l’écriture, a) 3x2 • 2x e) 0x2 • 2x4 i ) −6x2 • 1
3x
c’est effectuer
la multiplication ! b) 5 • 2x • 3x2 f ) 4x2 • −7y2 j ) y • 6y

c) 2x3 • 3x2 g) 5z • 8z2


4
d) 2x0 • 3x0 h) 5 y • y • y2

226 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


La multiplication de monômes de degré 1
Pour multiplier un monôme par un monôme, il suffit de multiplier les coefficients
ensemble et de multiplier les variables ensemble. Pour multiplier des variables
identiques, on additionne leurs exposants.
Exemple :
Voici le produit du monôme 2x par le monôme 5 x.

Avec un contexte géométrique, Grâce aux propriétés des opérations,


on peut « voir » le résultat. la multiplication de monômes
peut se faire directement.

x 5x • 2x
x

On multiplie On multiplie
Pour calculer l’aire du rectangle,
les coefficients. les variables.
on peut multiplier
5x • 2x (base × hauteur).
On sait que l’aire du rectangle 10 x 2
est de 10x2 puisqu’il contient
10 carrés d’aire x2.
Alors, 5x • 2x = 10x2.

1. Simplifier l’écriture
Reproduis le tableau ci-contre et remplis-le. Terme algébrique Coefficient Variable Exposant
Effectue les multiplications avant d’identifier a) 3 • 5x • 2
le coefficient, la variable et l’exposant
b) 1,1w •10w
du produit.
c) 15x2 • −2x0
d) 3y • 7y2
1 1
e) 4 x • 2 x
f ) −7z2 • −z
1
g) 3,2y • 4 y
h) 4t1 • −5,1t1
i) x • x • x
j ) 5t • (t + t)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 227


2. Additionner pour 3. Grille de multiplication
multiplier
Dans les boîtes appropriées, exprime sous forme réduite les
Commente l’affirmation multiplications de monômes.
suivante.

« 5 2

• x

0x8 7x3 8,1x 8x
Lorsqu’on multiplie des
variables identiques, a) x
on additionne leurs
exposants.
» b) 3x2
1
c) 4 x0
d) 3,9x
e) −4x2

4. Un carré est 5. Opération inverse


un rectangle
Trouve le monôme qui rend les égalités vraies.
Dessine deux rectangles
a) 7x • = 21,7x e) 3 t• =t
différents dont : 4
a) l’aire est de 4x ; b) • 9y = −45y2 f) 2
3
x• = 2
9
x
b) le périmètre est de 4x ;
c) • z2 = 1
2
z2 g) • −15y = −3y2
c) l’aire est de 4x2 ; 3
d) le périmètre est de 4x2. d) 12x • = 144x2 h) • z = z4

6. Correction 101
Recopie le devoir d’Évelyne
en corrigeant les erreurs.
– 3) = (– 3) = 27
3 –
– 3) • (
a) ( • (
– 3)

m2
b) (3m) = 3
2

2 a )( 2a ) = 6 a3
c) (2a)(
4
d) x = 4x
45xy
e) 3x • 15y = – – 4x 3
4 x =
f ) – 4x • 4 • x

4y
g) 7y • 3y4=

1 z = 5z
h) 4 z • 5
= 8xy
i ) y • y • 4x xy
2 x • 2 y • 2y = 2xy • 2
j ) 2x •

228 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1.6
Les expressions algébriques
Tu commences certainement à te familiariser avec le calcul algébrique. Cette
séquence te permettra de poursuivre ton apprentissage du langage algébrique.
Il y sera question du concept d’expressions algébriques.
Si les termes ou les monômes constituent les mots du langage algébrique, alors
les expressions algébriques ou les polynômes constituent les phrases de ce langage.
Dans à peu près toutes les langues, on forme des phrases en assemblant des mots.
De même, en algèbre, on forme des expressions algébriques en additionnant
ou en soustrayant des monômes.
Un polynôme est donc une expression algébrique constituée de un ou de plusieurs
termes ayant des « noms » différents. Polynôme :
Somme de
A Donne un exemple de deux termes algébriques qui ont des noms
monômes. Mot
(ou des natures) différents.
qui vient du grec
B D’après l’étymologie du mot « polynôme », essaie de définir autrement polus : plusieurs
le concept de monôme. et onoma : nom.
C Selon ta définition, l’expression 4x + 5x est-elle un monôme ?
Explique ta réponse.
D Selon ta définition, l’expression 4x + 5 est-elle un monôme ?
Explique ta réponse.

Un monôme est une expression algébrique qui contient des termes


de même nature, des termes qui portent le même nom. Par exemple, puisque
l’expression 4x + 5x est équivalente à 9x, on peut la considérer comme
un monôme.

1. Une seule des expressions algébriques suivantes n’est pas


un monôme. Laquelle ?
a) 3x • 2x c) 3 • 3x
b) 3x + 5x d) 3 + x
2. À partir de l’étymologie du mot « polynôme », déduis une définition possible :
a) de binôme ; b) de trinôme.
3. À partir de tes définitions à la question 2, écris quelques binômes
et quelques trinômes.
4. Quelles opérations mathématiques servent à « séparer » les termes
des expressions algébriques que tu as écrites à la question 3 ?

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 229


Contrairement aux polygones pour lesquels une
grande quantité de noms servent à les désigner
selon le nombre de leurs côtés (ou angles),
Nombre Nom
de côtés du polygone
Étymologie on distingue seulement quelques sortes de
3 triangle tri (3) angulus (angle) Origine
polynômes selon leur nombre de termes.
latine
4 quadrilatère quadri (4) laterus (côté)

5 pentagone pente (5) gônia (angle)

6 hexagone hex (6) gônia On a vu les noms de


7 heptagone hepta (7) gônia certains polygones
8 octogone oktô (8) gônia
l’an passé.
Origine
grecque
9 ennéagone ennea (9) gônia

10 décagone deka (10) gônia

11 hendécagone hendeka (11) gônia

12 dodécagone dodeka (12) gônia

Le nom des différentes expressions algébriques


Monôme Expression algébrique qui comporte un seul terme.

Exemples : 4x 5 3x4 4,5y 7z



xy

Binôme Expression algébrique qui comporte deux termes.


1
Exemples : y − 4 3x + 7 x2 + x 2 − 8t
4n + 3 x+y

Trinôme Expression algébrique qui comporte trois termes.

Exemples : x2 + 3x + 5 2x + 6y − 9 1

3
2 + 4x − 5x
x+y+z

Polynôme Expression algébrique qui comporte un ou plusieurs termes.


h
Exemples : 4 x 5 + 3z (B + b) • 2 −
5n + 7 3y5 + 4y3 − 5y2 + 5

REMARQUES
• Avant de déterminer si un polynôme est un monôme, un binôme
ou un trinôme, il faut additionner (ou soustraire) les termes semblables.
Par exemple, 2x + 4x est un monôme puisque 2x + 4x = 6x et que 6x
comporte un seul terme.
• Dans un polynôme, les termes sont nécessairement séparés par un signe
d’addition ou de soustraction.

Ça fait drôle de dire qu’un


monôme est un polynôme, puisque
« poly » veut dire plusieurs !

230 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Classifie les polynômes suivants selon qu’il s’agit de monômes,
de binômes ou de trinômes.
a) 2x + 3 g) x + y + z m) 1
2
x + 4 (34
x) + x
b) 4y + 1,7z h) 3w + 5(2w + 8z) n) 1
4
y+ 12
(y − 3
4
)
c) 6x + y − 7
4
i) 8 + 7 − 4 + 1 o) z + 0
3
d) 4x j ) 2y3 + 4y − y3 p) 3(15z) ÷ 5 + z
e) 6t − 5 + 2t + 4(2t − 8) k) 3,7z + 5(6z) • z + 4,1 q) 3p + (2 − 3p)
f ) 7x − 9x + x − ( 1
4
x + x) l ) 5x − 9 + −3x • (4x) r) 4(5n) − 19n + −n

2. Quelles pourraient être les dimensions du rectangle ci-dessous pour que l’aire
soit représentée par :
a) un monôme ?
b) un binôme ?
c) un trinôme ?

En algèbre, le travail que tu as réalisé dans l’Action ! qui précède porte un nom
particulier : la réduction de polynômes ou d’expressions algébriques.
Encore une fois, la priorité et les propriétés des opérations sont à l’honneur lorsque
vient le temps de réduire des expressions algébriques. Tu auras l’occasion de
te familiariser davantage avec la réduction d’expressions algébriques dans la
séquence 1.7.

1. Réduire, puis classifier


Classifie les polynômes suivants selon qu’il s’agit de monômes, de binômes
ou de trinômes.
a) 9x − 3(13x) h) 7x 0 + 3
b) 7x(x + 2x) i ) 2 − 7 − z + 9(7z)
c) y + 1
4
−2 j ) 9,1y2 + 5(2y) • y
d) 7,5(4x2) k) 3x + 7y − 4
e) 9t − 3(6t) + 15t
5
+ 4(t + 3t) l ) 3,2x + 3x • (4x)
f ) 3x + y − x + y2 m) 5x 3 −x
6 • 10
g) 4 + 5 + 1
3
y n) 36x2 − x + 7(3x3) − 13x3 + 9(−4x2) − 8x3

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 231


2. Vas-y monôme ! 3. Les formules que tu connais
a) Est-ce que le produit a) Dresse une liste de toutes les formules « mathématiques »
d’un monôme par que tu connais.
une constante est un b) Dans ces formules, où retrouves-tu :
monôme ? Explique
1) des monômes ?
ta réponse.
2) des binômes ?
b) Est-ce que le produit
de deux monômes est
un monôme ? Explique
ta réponse.
c) Selon toi, quelles 4. Qui dit vrai ?
opérations peuvent servir
à « séparer » les termes Commente les deux affirmations suivantes.
d’un polynôme pour
qu’on puisse les compter ?
a) « Si une expression algébrique est un binôme,
elle contient nécessairement une addition ou
une soustraction.
»
b) « Si une expression algébrique contient une addition
ou une soustraction, alors c’est nécessairement
un binôme.
»
5. « Périnôme »
Parmi les polygones suivants, lesquels ont un périmètre
représenté par :
a) un monôme ?
b) un binôme ?
c) un trinôme ?
Rectangle Trapèze Parallélogramme
x
y

y 2x + 3x 2x + x
3

7x − 4 2(1,4x)

4x − 3y
Triangle rectangle Carré

25
z
3

z x2 + 1

232 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1.7
La réduction d’expressions algébriques

Voici la liste de cadeaux


que j’offre cette année !

• Maurice :
1 lecteur DVD de 40 $
• Patricia et Johanne : • Julie : 2 chèques mystères
1 paire de mitaines de 10 $
• Ma tante Pauline : • Sébastien : 5 chèques-cadeaux
1 massage (70 $) de 1 $
• Mon oncle Robert : • Lucia : 2 chèques mystères
1 abonnement à un magazine et 1 chèque-cadeau de 1 $
de golf (25 $)
• Rose : 3 chèques-cadeaux
• Maman : de 1 $ et 1 chèque mystère
1 billet de concert (45 $)
• Papa :
1 billet de concert (45 $)

Voici la mienne ! Cette année, je donne deux sortes


de chèques-cadeaux : des chèques de un dollar
et d’autres d’un montant fixe que j’appelle
les « chèques mystères ».

A Quel montant d’argent la mère de famille


consacrera-t-elle à l’achat de cadeaux ?
B Quelle expression algébrique représente le montant
d’argent que le garçon prévoit dépenser ?
C Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Le moment est venu de consolider les concepts que tu as étudiés dans les
séquences précédentes en manipulant des expressions algébriques plutôt que
des chaînes d’opérations.
La manipulation d’expressions algébriques permettant de trouver une expression
équivalente simplifiée s’appelle la réduction d’expressions algébriques ou la
réduction de polynômes.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 233


1. Essaie de simplifier le plus possible l’expression qui représente le montant
d’argent que le garçon de la page précédente va dépenser.
Julie Sébastien

? + ? + 1$ + 1$ + 1$ + 1$ + 1$ +

Lucia Rose

? + ? + 1$ + 1$ + 1$ + 1$ + ?

2. Essaie maintenant de simplifier les expressions algébriques suivantes.


a) 2x + 6 − 3x + 4x + 5 − 9 b) 4 • 3x + x − 4 + 3x • 2x + 9 − 8x

La réduction d’expressions algébriques


Réduire une expression algébrique, c’est comme se demander combien de sortes
de termes elle contient, puis combien de termes de chaque sorte.
Pour ce faire, il suffit :
• d’effectuer toutes les multiplications ou les divisions qu’il est possible de faire :
– multiplications de monômes de degré 1,
– multiplications ou divisions d’un monôme par un terme constant ;
• d’additionner ou de soustraire tous les termes semblables.
Exemple :

3 • 2x + 6x – 2 • 4x + 3x • 2x + 5
Pour réduire l’expression algébrique,
on effectue la multiplication de monômes ;

3 • 2x + 6x – 2 • 4x + 6x2 + 5
on effectue toutes les multiplications
par des constantes ;

6x + 6x – 8x + 6x2 + 5
on additionne ou on soustrait
les termes semblables ;

4x + 6x2 + 5
on peut aussi ordonner les termes 6x2 + 4x + 5
selon leur degré.

234 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Les propriétés
des opérations
Manipuler des expressions
algébriques pour les réduire revient
à se servir des propriétés des
opérations pour les écrire autrement.
C’est d’ailleurs dans un contexte
algébrique que les propriétés des
opérations prennent tout leur sens.

1. Reproduis le tableau suivant et ajoute les éléments manquants.

Propriété Écriture algébrique Signification Je me souviens d’avoir


Commutativité Inverser les termes d’une addition vu, l’an passé, un
(a + b) = (b + a) tableau des propriétés
de l’addition n’influence pas la somme.
des opérations sous
Inverser les termes d’une multiplication forme algébrique…
ab = ba
n’influence pas le produit.
Associativité Dans une séquence d’additions, on peut
de l’addition commencer par n’importe quelle addition
sans influencer la somme de la séquence.
Associativité
(ab)c = a(bc)
de la multiplication
Le produit d’une somme est égal
à la somme des produits.
Le produit d’une différence est égal
à la différence des produits.

2. Quelle propriété des opérations a permis de réduire les expressions


algébriques suivantes ?

a) 3x + 3 + 5x + 6 c) 6 • 2x • 4 − 2x e) 4(5y − 9)

8x + 9 46x 20y − 36

b) 3(2x + 4) d) −6(2x + 4)

6x + 12 −
12x − 24

3. Selon toi, une expression algébrique réduite est-elle équivalente


à l’expression algébrique avant la réduction ? Explique ta réponse.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 235


La distributivité
En arithmétique, pour déterminer le résultat d’une chaîne d’opérations, il faut
d’abord effectuer les opérations entre parenthèses. Par exemple, dans la chaîne
d’opérations 4 × (6 − 2), on doit commencer par la soustraction parce qu’elle se
trouve entre parenthèses.
A Quel est le résultat de cette chaîne d’opérations ?
B Quel serait le résultat s’il n’y avait pas de parenthèses ?
En algèbre, dans la réduction des expressions algébriques, il faut parfois procéder
autrement pour respecter la priorité des opérations.
Reprenons la question 2e de l’Action ! précédente.

4(5y − 9)

20y − 36

Dans ce cas, même si la soustraction est entre parenthèses, on ne l’a pas effectuée.
Elle apparaît d’ailleurs dans le polynôme réduit.
C Pourquoi n’a-t-on pas effectué la soustraction ?
D Selon toi, comment a-t-on procédé pour obtenir
20y − 36 à partir de 4(5y − 9) ?
Voici comment Jérémie a procédé pour réduire le polynôme 3(4x + 5) + 2(2x − 4).

3(4x + 5) + 2(2x – 4)
(4x + 5) + (4x + 5) + (4x + 5) + (2x – 4) + (2x – 4)
4x + 5 + 4x + 5 + 4x + 5 + 2x – 4 + 2x – 4
4x + 4x + 4x + 2x + 2x + 5 + 5 + 5 – 4 – 4
16x + 7
E Explique ce que Jérémie a fait.
La procédure utilisée par Jérémie permet d’additionner ou de soustraire des termes
semblables qui sont « séparés » par diverses parenthèses du polynôme. Il existe
cependant une stratégie plus efficace et plus rapide, qui consiste à appliquer
la distributivité de la multiplication sur les additions et les soustractions entre
parenthèses. Voici un exemple.

3(4x + 5) + 2(2x − 4)

3•4x + 3•5 + 2•2x + 2•−4


12x + 15 + 4x − 8
16x + 7

F Explique ce schéma dans tes propres mots.


G Réduis l’expression 2(2x + 4) + 4(5x − 1).

236 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Trouve les expressions algébriques équivalentes.
a) −
2(4x − 6)

b)
2(−4x + 6)
− −
8x − 12 8x + 12

c)
2(4x + 6) −
8x + 12 8x − 12

d)
2(−4x − 6)

2. Applique la distributivité de la multiplication sur les additions


ou les soustractions entre parenthèses.
a) 5(x + 2) e) 0,5(4x + 3x2) i ) −(−47 + 2x)
b) 20(4 − 2x) f ) −(x + 7) j) 1
9
(36x − 63)
c) −3(x2 + x) 4)
g) −5(−x − 15
d) 1
4
(5x + 7) h) 5,4(10x − −100)

3. Associe les expressions algébriques équivalentes.


(12x − 8) ÷ 4 1 (12x − 8) 3x − 2
4
(24x − 48) ÷ 3
− −
(12x − 24) −
12x + 24
(3 − 6x) ÷ 1
4

4(6x − 3) − −
( 12 + 24x)
(6x + 4) ÷ 1
3

3(−4 − 6x) 18x + 12
(−6x + 12x) −
1 (4 − 8x)
2

2 + 4x
4

4. Réduis les expressions algébriques suivantes.


a) 9,1x + (7,5x − 5) − 8,3(x + 3) g) 9k + 3k2 + 4t − 2t + 2 − t + k2
b) 3,4z − −7(2,1z − 5,3) h) 3(2t + 3) + 4(2t + 1)
c) 5(y − 11) − (3,5y − 8,2) i ) 2(r + 5) + 2(7 + 3r)
d) 6,7w − 3,3(w + 4) + (−w + 6) j ) 4 − −3y + 2y − −2 − 3y + 2y − −3
e) 7,3x − 3,45(x − −4,5) k) 5(y − 4) + 3(5 − y)
f ) 3y − 3 + 3y − 24 + 2y − 4y + 3 l ) (−5)(2x − 4) − 9(3 − 2x)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 237


Soustraire un tout, c’est soustraire chacune de ses parties
Comme toutes les règles arithmétiques que tu as étudiées, la règle des signes
s’applique aussi à la réduction des expressions algébriques.
Afin de t’aider à respecter cette règle, il est utile d’insister sur quelques éléments
de la notation algébrique.
A Quel est le coefficient :
1) de 2x ?
2) de −2x ?
3) de x ?
4) de −x ?

B Dans les expressions suivantes, quel est le coefficient de la parenthèse ?


1) (4x + 7)
Le coefficient de la parenthèse,
2) −2(4x + 7) c’est le nombre qui multiplie
3) −(4x + 7) la parenthèse.
4) −2 (4x + 7)
3

C Quelle est la différence entre −(4x + 7) et −4x + 7 ?


D Laquelle des expressions algébriques de la question C utiliserais-tu
pour traduire chacune des situations suivantes ?
1) Un homme paye son épicerie avec 4 billets de banque et reçoit
7 dollars de monnaie.
2) Un homme paye son épicerie avec 4 billets de banque et 7 pièces de 1 $.

Lorsqu’une expression algébrique comporte un ou plusieurs signes négatifs,


il faut faire preuve de vigilance au moment de faire la réduction.
Voici un exemple.


STRATÉGIE (2x + 8) – (–3x – 7)
Lorsqu’il y a un signe négatif
devant une parenthèse, –
on peut le remplacer par «−1 ». 1(2x + 8) – 1(–3x – 7)


1 • 2x – 1 • 8 – 1 • –3x – 1 • –7
–2x – 8 + 3x + 7
x–1

E Comment a-t-on géré les signes négatifs devant les parenthèses ?

238 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Réduis les expressions algébriques suivantes.
a) 6z − 4 − (5z + 9) f ) f + (2f − 3) − (−5f + 9)
b) n + 4 − 2(7n − −3) g) d − (3d − 7) − 3(2d + 3)
c) 8j − 8 + 4(6j − 7) + ( j + 9)
− −
h) −(y + 6) + (−y + 9) − 7(−2y − 2)
d) (u + 9 + −8u) − 9(u − 4) i ) 9h − 9 + 2h + 5
e) 2(5t + 7) + 4(2t − 8)
− −
j ) 4x − (5x + 3)

2. Réduis les expressions algébriques suivantes.

a) 3
5
(5x − 7) + 5
8
(6x + 7) d) 7(6x2+ 3) − 4(2x5− 1)

b) 9(3x2+ 5) + 2(4x3− 7) (7 4x
) (3
e) 2 2 + 3 − 3 7 + 4
5x
)
c) 1
2
(8x − 4) − 1
4
(6x + 2)

3. Réduis les expressions algébriques suivantes.


a) 9,1x + (7,5x − 5) − 8,3(x + 3) d) 6,7w − 3,3(w + 4) + ( −w + 6)
b) 3,4z − −7(2,1z − 5,3) e) 7,3x − 3,45(x − −4,5)
c) 5(y − 11) − (3,5y − 8,2)

4. Comment peux-tu savoir si tes expressions réduites sont équivalentes


aux expressions de départ ?

1. Il faut que ça balance 2. Dire autrement,


faire pareil
Relève les égalités qui sont fausses.
a) 4a + 2a = 6a g) 4(y + 2) = 8y + 2 Trouve une expression
b) 3(x − 1) = 3x − 3 h) 10n + n = 10n2 algébrique équivalente
à chacune des expressions
c) 3x • x = 3 i ) 5 + 5n + 5 = 5n + 10
suivantes.
d) 8y + 1 = 9y j ) 4b • b = 4b2
e) 6y • 8y = −2y k) 1,4z + z = 2,4z a) 2x + 3x − 9 + 8
2
f) x • x = x3
l ) 3p • 2p = 6p2 b) 3y − 9 + 3(2y − 5)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 239


3. Réduction naturelle
Réduis les expressions algébriques suivantes.
a) 9(h − 10) + 2(h + 3)
b) (4c − 9) + 2(c − 8)
c) 8j − 8 + 4(6j − 7) + (9 − j)
d) 5(y − 4,6) + 3,8(5 − y)
e) 9k + (7k − 5) + 8(k + 3)
f) 2d + 4 − 27d + 6(d + 3)
Moi, c’est une g) 9 + 5(r − 8) + 6r + (3r − 2)
réduction monétaire h) s + 5(4s − 9) + s(9 + 3)
qui m’intéresse !
i) 3x + 9(x + 2x) − 7x + 7(2x + x)
j) 6(x − 5) − 9x + 9

4. Réduction entière
Réduis les expressions algébriques suivantes.
a) −2(3x + 4) − 6(−3x − 6)
b) 5z − 8 − 3(5 − 7z) + (−z + 1)
c) (y − 6) − (−2y + 9) − 5(4y + −3)
d) −(y + 6) + (−y + 9) − 7(−2y − 2)
e) 3z − −7(2z − 5)
f ) (−5)(2x − 4) − 9(−3 − 2x)
g) (u + 9 + −8u) − 9(u − 4)
h) 6(−5x − 4) + (−7)(6 − 3x)
i ) −1(6 − −6x) − 8x − 6(−2 + 9x)
j ) 4(−5x + 8) − 6(4x − 3) − −9(2 − 8x) − (2x − 5)

5. Réduction décimale
Réduis les expressions algébriques suivantes.
a) 6,1(6x − 5,2) − 9(6,5 − 3x)
b) 3,5(2,1t + 3) + 4,7(2t + 1) + 2(r + 5,3) + 2(7,6 + 3,1r)
c) 4,5r + 3,2r1 − 2,1r + 3,8r1 + 2,6r
d) 2,5(3,2x − 9,4) + 3,5(3 − 2,4x)
e) 12(2,5x − 4,25) − 4(4,75x − 12,25)

240 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


6. Aire algébrique
Trouve l’expression algébrique la plus simple qui représente l’aire des polygones suivants.

a) Triangle b) Trapèze isocèle


6x + 2

4
4 5

7x + 3x − 7 4x + 7(x − 9)

c) Rectangle d) Parallélogramme e) Triangle rectangle

7(9 − 3,8x)

3,7
8(5x − 3)
9x + 8(2x)
4

3,2 12
7

7. Réduction fractionnaire
Réduis les expressions algébriques suivantes.

( )
a) 4s
2
+ (32 4− 8s) f) 4
5
(5x − 8) − 6

3 (
4x − 2
7 )
b) 1 (8x − 4) − 1 g) 7(6x3+ 3) − 7( 3x5 − 4)

2 4
(6x + 2)

c) 3
4
(−5x + 6
4
)+ 5
4
(−2x − 5
4
) h) 7(6x3+ 3) − 7(2x5− 1)

d) (8s 3− 3) − 2(12 4− 4s) i) ( 72 − 4x3 ) − 3( 37 − 5x4 )


7(3 5 ) 7( 3 5)
e) 1 (x − 3 )− 1 ( 5 x + 2) 3 4 − 7x − 2 4 x − 9x−

5 5 4 3
j)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 241


1.8
L’évaluation d’expressions algébriques
Les expressions algébriques servent à rendre compte des relations qui existent entre
les variables d’une situation. Par exemple, le périmètre d’un carré est quatre fois
plus grand que la mesure de son côté. Par conséquent, l’expression algébrique
qui représente le périmètre d’un carré de côté x est 4x.
Exploration
A Quel est le périmètre d’un carré de 5 cm de côté ?
Dans l’Exploration,
comment as-tu B Si les chèques mystères du garçon de la page 233 valaient 5 $, quel montant
fait pour obtenir d’argent a-t-il dépensé en cadeaux de Noël ?
un nombre à
partir de la for- Dans la vie de tous les jours, même si on modélise plusieurs situations à l’aide
mule du tableur ? d’expressions algébriques, il est utile de connaître la valeur que prend l’expression
algébrique dans certains cas précis.
Par exemple, Paula vend des chaussures. Son salaire hebdomadaire est calculé
de la façon suivante : elle reçoit 200 $ plus 4 $ pour chaque paire de chaussures
vendue pendant la semaine.
C Quelle expression algébrique représente le salaire hebdomadaire de Paula ?
D De quelle variable le salaire de Paula dépend-il ?

Même si son salaire est variable,


Paula recevra un montant
d’argent, et non une expression
algébrique.

E Quel est le salaire de Paula si elle vend :


1) 0 paire de chaussures ? 3) 10 paires de chaussures ?
2) 2 paires de chaussures ? 4) 50 paires de chaussures ?

F Combien de paires de chaussures Paula a-t-elle vendues si sa paye est de :


1) 204 $ ? 2) 400 $ ? 3) 476 $ ?

La principale difficulté dans l’évaluation d’une expression algébrique plus complexe


consiste à respecter les opérations ainsi que leur priorité.
Voici comment Sylvain a remplacé x par 5 dans l’expression algébrique suivante.

4x + 2 • 3x + 3(2x + 9)
45 + 2 • 35 + 3(25 + 9)

242 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


G Comment pourrais-tu convaincre Sylvain que sa méthode
ne fonctionne pas ?
H Récris correctement l’expression 4x + 2 • 3x + 3(2x + 9) lorsque x vaut 5.

En fixant la valeur des variables d’une expression algébrique, on transforme


cette expression en chaîne d’opérations arithmétiques. Il est ensuite
possible de calculer le résultat numérique de cette chaîne d’opérations.

1.
2x + 4 10

8 − 12z 2
Évalue les
… lorsque
expressions
2y2 la variable −
3
algébriques
vaut…
suivantes…
1t − 9 0
2
1
2(3x − 5) + 3,5x 2

2,5

2. Quelle question as-tu trouvé la plus difficile ? Pourquoi ?


3. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Une procédure systématique et rigoureuse est de mise pour s’assurer de respecter


les opérations de l’expression algébrique.

4x + 2 • 3x + 3(2x + 9) STRATÉGIE
4( ) + 2 • 3( ) + 3(2( ) + 9) On peut remplacer les variables
4(5) + 2 • 3 (5) + 3(2(5) + 9) par des parenthèses. Il s’agit
ensuite d’inscrire la valeur
6(5) 3(10 + 9) des variables dans les parenthèses.
3(19)
20 + 30 + 57
107

I Réduis l’expression algébrique 4x + 2 • 3x + 3(2x + 9).


J Selon toi, est-ce que l’évaluation de l’expression algébrique réduite
lorsque x vaut 5 donnerait aussi 107 ? Vérifie ta réponse.
K Aurait-il été utile de réduire l’expression algébrique avant de l’évaluer ?
Explique ta réponse.

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 243


L’évaluation d’une expression algébrique
Pour évaluer une expression algébrique, il suffit de remplacer les variables
par la valeur qui leur est associée.
Il est important de procéder systématiquement. On peut, par exemple, remplacer
les variables par des parenthèses, puis inscrire la valeur de chaque variable
à l’intérieur des parenthèses. De cette façon, on respecte les opérations ainsi
que leur priorité.
Exemple :
Pour évaluer l’expression algébrique 3x2 + 7x − 9 lorsque la valeur de x est −2 :

• on transforme l’expression algébrique


en chaîne d’opérations, c’est-à-dire 3( )2 + 7( ) – 9
qu’on remplace toutes les variables 3(–2)2 + 7(–2) – 9
par (−2) ;

• on effectue la chaîne d’opérations.


3(4) + –14 – 9
12 – 14 – 9

11
REMARQUE

Il est utile de réduire les expressions algébriques avant de les évaluer.

Évalue les expressions algébriques suivantes


lorsque x = 1 et x = −1.

1. 3x + 5x + 3x + 3x

2. 7x + 5(x + 2)

3. 5,2(x − 7) + x

4. 6x − 4 − (5x + 19)

5. −2(4x + 7) + −4(3x − 9)

6. 7x − 3 + 5x + 14 + 2x − 4x + 8

7. 6,1(6x − 5,2) − 9(6 − 3x)

8. 5x − 3 − 7(5 − 2x) + x + 1

9. 3
2
x + 4 + 3x − 5(x + 4
5
x) − 6(x + 3)

10. 5 (2x − 8 ) − 6 ( 4x7− 7)


6 3

244 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Vrac
a) Évalue les expressions algébriques suivantes si x = 1 et y = 2.
1) xy + 6xy − 2xy
2) (−7)xy − 2xy
3) 6xy + 2y
4) 4xy − (−2)xy
5) 3xy − 4xy
b) Évalue les mêmes expressions algébriques qu’à la question a
si x = 1
2
et y = 1
4
.
c) Évalue les mêmes expressions algébriques si x = −1 et y = −2.
d) Évalue les mêmes expressions algébriques si x = −1,5
et y = 2,25.
expressions algébriques si x = 32 et y = 3

e) Évalue les mêmes 4
.

2. Triple évaluation
Évalue les expressions algébriques.

3
Expression algébrique x =7 x = 4 x = 2,4

a) 10x − 24
b) 4x + 7x + 3x + 9
c) −(−5x − 2) + 4(−2x)
d) 8 + 3 (−7x + 6)
5
e) 6x − 9 + 4
f ) 3x + 7(x + 3) − 4x + x
1
g) 4( 4 x + 3) + x
h) 20x + 0(x − 9)
i ) 5 + 8(−2 + 3x) × 2 + (−10x)
j ) 12 − 4 (−2x + 3) + 8x ÷ (−3)

LE LANGAGE ALGÉBRIQUE SECTION 1 245


1. Rien à voir 2. Conventions
avec Celsius
Il existe une convention d’écriture des termes algébriques comportant
Classe les monômes suivants plusieurs variables.
selon leur degré. a) À l’aide de ces exemples, essaie de déduire cette convention.
1 4 Exemple 1 Exemple 2
3x3 72y 3k
Convention non respectée 3yxz 7y • 4x
Convention respectée 3xyz 28xy
73 9t5 0,9p2

3 w4 b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades.


43h2 9
Entendez-vous sur la convention à respecter.

13 28 5 c) Récris les termes suivants en respectant la convention.


4 t v
1) 4e3 • 4gd2 4) 23sd
2) pn • 3r 5) 6y2x
92s 43b1
3) p3r2

1 4
2h 88r

3. Le coefficient 4. Réduire pour nommer


n’a rien à voir
Reproduis le tableau et remplis-le.
Trouve les termes semblables.
Expression algébrique Nom Coefficient de chaque terme
9 x
3x2 11 7,5x2 3x2 + 4xy − 7,1x Trinôme 3 4 7,1
a) 4
3 x + 7x + 3x
2

4(5x) 9xy2 12xy b) 7y + 3x − 8z


c) −(x + z)
1 y2 d) 4,5(2s − 4t + s)
3,3y 2
e) 5y − 4y + (5 − 3)y
3 x2 f ) 7k + k2
3x2y 4
g) 22w − 2w − (−10w)

7xx 7,1xy 6,7y2

13x 15y

246 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


5. Décanôme ?
Voici 5 binômes.

x+7 4y + x

3x − 1

7y − 10
9x + 4

a) Effectue les opérations suivantes. 6. Moins distribuer


1) Additionne le binôme et le binôme .
Trouve les expressions
2) Additionne le binôme et le binôme . équivalentes.
3) Additionne le binôme et le binôme .
4) Additionne le binôme et le binôme . 5x − (x + 3x) 5x − 4
5) Multiplie par 4 le binôme et additionne le binôme au
produit.
6) Multiplie par 5 l’addition des binômes , et . 3 − (x + 3) + 2x
7) Soustrais 4 fois le binôme du triple du binôme .
b) Réduis les expressions algébriques trouvées.

(x + 4) + 6x −
(x + 1)

c) Une somme de binômes donne-t-elle toujours un binôme ?



4x − (x − 4)

9x − (x + x) −
x

x + (−2x − 3) + 3
7. Ce n’est pas commutatif
Reproduis le tableau suivant et remplis-le.
2x − (4 − 3x) 2x − x

(z + 5) −
(3z − 7) 6(4z − 3) 1 (z + 3)
− 2
4x − (1 − x + 3)
(z + 7)

(8z − 4) x − (x − 7x)
(2z + 5)
4(3z − 1)
3x − 3 − (4x + 2)

1 + x − (2x − 2)

BRIC À MATHS SECTION 1 247


8. Périmètre algébrique
Quelle expression algébrique réduite représente le périmètre
de ces figures géométriques ?
8y − 4x x + 10
a) c)
6x + 1,3 4(z − 1)

7,5y 3(4x − 3)

x
9. Plus précis b) 1
que polynôme
d)
Identifie les monômes, y
x
les binômes et les trinômes. y

a) u + v − 7
y
3 3
b) 10x − x
1 7
c) 15(9p) × 7
d) 3x + x 2 + x
2
10. Distribution inverse
e) −4x + 5(x − 1)
f ) 4,5 + 9x − z + 7 Ajoute ce qu’il manque pour que les égalités soient vraies.
g) ( 4y 5+ 30) f) 1

a) 3 = 18x + 15 4
x• = 8x
h) x + y + z2 b) (5x + 3,2) = 25x + 16 g) (x + 4
5
)=x+ 4
5
i ) 4 + 5x − 2(x + 2) c) (x + 4) + x = 4x + 12 h) • 3x = 5x
j ) 52(x + 1) d) 5,1x • = 51x2 i) (x + 4) = 6x + 24
k) 3,7x − 4,1xy + y e) (2x + 9) + 1 = 18x + 82
l) 4
5
x + 1 − (x + 9)
11. Drôle de rabais
Réduis les polynômes suivants.
a) 9x + 3x + −2 − 4x + 9 − −7 + 9x − 8 + 7x
b) 3a − 9a + 6 + 7a − 1 + 4a − 2
c) 6xy + 4x − 9y + 3yx − 7 + 4y − 9x + 2
d) 3ab − 3b2 + 4a2 + 3a − 7b2 + 2ba
e) 5t + 6t2 + 3t − 9t2 + 9 − −8t + −3t2
f ) r + 5r − −r2 + 3 − 5r + 9r2 − 8
g) 7w − 9w − −8 + 5w − 0w2 + 8w
h) t2 + t2 − t2 + 7t2 − −4 + 7t
i ) 5q + 9q − 8 − 4 + 7q − −q
j ) y + −2y − 3y + 3y2 − 3y + 2y2 − 8 − 4y2 + 6

248 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


12. Trinôme
Évalue les expressions algébriques suivantes.

x y z 4x + 2x • 3z − 7(y + x) 3,5z + 3x − y 2(3y + 9) − 6(y − 5)

a) 0 1 2

b) 5 5 4
c) 3 10 1
d) 1 0 0
e) 3 4 5

13. Rectangles « concentriques » 14. À table !


a) Représente l’aire de la partie coloriée de la figure géométrique Reproduis la table de valeurs
suivante par une expression algébrique. Réduis ton expression suivante et remplis-la.
algébrique.
3
x 3x − 7x + 3
5x − 7
3
a) 0

b) 1
12
c) 2
d) 3
e) 4
f) 5
3(x − 7 + 4x) + 5x
g) 6
b) Quelle est l’aire de la partie coloriée de la figure ci-dessus lorsque : h) 7
1) x = 7? 2) x = 15 ? 3) x= 4
5
? 4) x = 3,7 ?
i) 8

15. Expression bancaire


Dans son compte de banque, Romain a 600 $. Deux fois par semaine,
il ajoute 5 $ de sa poche et, chaque semaine, il dépose 10 $ que
lui donne sa mère. Pour connaître le montant qu’il a à la banque
après un certain nombre de semaines, il se sert de l’expression
600 + 2(5x) + 10x. Le x représente le nombre de semaines
écoulées.
a) Construis une table de valeurs qui permettrait de voir l’évolution
du montant d’argent à la banque pendant 15 semaines.
b) Combien d’argent aura Romain après un an ?

BRIC À MATHS SECTION 1 249


La résolution d’équations
Tu as pu voir, au début de ce chapitre, que la résolution algébrique de problèmes écrits
comporte deux étapes distinctes : la mise en équation et la résolution d’équations.
Quelle quantité doit-on additionner au quart d’elle-même
si on veut que le résultat soit 15 ?

Mise en équation

où x représente
x + 4x = 15 la quantité cherchée
5 x = 15
4
x = 15 • 4 Résolution de l’équation
5
x = 12

La quantité cherchée est 12.

Dans cette section, tu vas te familiariser avec la résolution d’équations.

2.1
Le concept d’équation
Maintenant que tu as abordé les rudiments du langage algébrique, ses symboles,
ses conventions et ses règles, il est temps d’explorer un concept fondamental
en algèbre : l’équation.
Équation : Mot
A Essaie de déduire la définition d’une équation à partir de la racine latine
qui vient du latin
de ce mot.
aequatio : égalité.

Le langage algébrique donne la possibilité de manipuler des quantités indéterminées.


Le fait de jumeler cette particularité au concept d’équation permet de résoudre des
problèmes grâce à l’algèbre.
Résoudre :
La résolution d’une équation s’avère une excellente occasion d’utiliser plusieurs
Trouver une
stratégies arithmétiques. Grâce à elles, tu es sans doute en mesure de trouver
solution. Mot
la solution des équations suivantes.
qui vient du latin
resolvere : délier. 1) 2) 3) 4)
2x = 8 x + 9 = 34 4 = 2x x + 3 = 2x

B De quelle façon as-tu procédé pour trouver la valeur de x dans chaque cas ?
C Dans l’équation 2x = 8, la valeur de x est-elle variable ? Explique ta réponse.

250 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


L’équation
Une équation est un énoncé mathématique qui comporte une ou plusieurs
variables et dans lequel on retrouve une relation d’égalité entre deux
expressions algébriques. Cette année, on s’intéresse
aux équations qui n’ont
Exemples : qu’une seule variable,
2x + 8 = 18 x + 4 = 6x − 11 d’exposant 1.
18 = 3x x+y=9
x2 − 9x + 4 = 31 log (x + 4) = 1

REMARQUE
Les deux expressions algébriques d’une équation s’appellent aussi les
« membres de l’équation ». On parle alors du membre de gauche et du
membre de droite.

D Quels sont les membres de gauche des équations de l’encadré théorique ?

La variable ou l’inconnue
Dans l’expression algébrique 2x, la variable x peut prendre n’importe quelle valeur.
On peut évaluer l’expression algébrique pour différentes valeurs de la variable.
A Quelle est la valeur de 2x lorsque x vaut :
1) 1 ?
2) −5 ?

En exigeant que l’expression algébrique 2x soit égale à 8, on ajoute


une contrainte et on limite les valeurs que peut prendre la variable.
B Quelle valeur doit prendre x pour que l’expression algébrique
2x soit égale à 8 ?

Lorsqu’on dispose de moyens pour déterminer la valeur d’une variable


dans une équation, celle-ci porte plutôt le nom d’inconnue ou de Solution : Mot qui vient du latin
« valeur indéterminée ». solutio : action de délier, de
La solution d’une équation est la valeur que doit prendre l’inconnue dissoudre.
pour respecter ou pour vérifier la relation d’égalité qu’on y retrouve. Respecter : Mot qui vient du latin
respicere : regarder en arrière,
Le concept d’équation est étroitement lié à la relation d’égalité. considérer.
Par conséquent, le travail consistant à résoudre une équation sera
axé sur le respect de cette relation d’égalité. Vérifier : S’assurer que les données
font en sorte qu’une situation est
vraie. Mot qui vient du latin verum :
le vrai et facere : faire.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 251


Question
de culture
LE SYMBOLE D’ÉGALITÉ
Le symbole d’égalité, tel qu’on le connaît aujourd’hui (=), a été introduit par
le mathématicien anglais Robert Recorde, dans un ouvrage publié en 1557.
Recorde a créé ce symbole pour épargner à tous ceux qui effectuaient des
calculs d’avoir à écrire « est égal à » en toutes lettres.
Robert Recorde expliquait ainsi les raisons de son choix :
« Si j’ai choisi une paire de parallèles, c’est parce qu’elles sont deux lignes
jumelles, et que rien n’est plus pareil que deux jumeaux. »
La généralisation de ce symbole fut cependant très lente. René Descartes,
près d’un siècle après la mort de Recorde, utilisait toujours un autre symbole
pour désigner l’égalité : le symbole qui désigne de nos jours
l’infini (∞).
Dans l’Égypte ancienne, le symbole « = » existait
déjà et symbolisait l’amitié, par opposition à deux
lignes croisées (×), qui symbolisaient l’hostilité.

1. Essaie de trouver la solution des équations suivantes.


a) 4x + 9 = 17 g) 3x = x + 100
b) x + 4 = 2x − 9 h) x + 4 = x + 5
c) 15 = 2,5x i ) 25 = 5h
2
d) 8 + 1 = x j) x + 5 = 0
e) 2(3x − 2) = 14 k) x + 14 = x
8
f) x + 1 = x + 1 l) x + 1 = x

2. Essaie de trouver un moyen de vérifier tes réponses.


3. Quelle équation trouves-tu la plus difficile à résoudre ?
4. Selon toi, y a-t-il des équations qui sont impossibles à résoudre ?

Il existe plusieurs méthodes pour résoudre une équation. Les séquences suivantes
te permettront de te familiariser avec certaines d’entre elles. Ainsi, tu pourras les
différencier et reconnaître des occasions de les utiliser.

252 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


2.2
La méthode par tâtonnement
A Selon toi, « tâtonner » ou procéder par « essais et erreurs » est-il acceptable
en mathématique ? Explique ta réponse.

Tu as peut-être déjà entendu dire qu’une procédure basée sur le tâtonnement


relève davantage de la chance que de la mathématique. Il n’en est rien.
Le tâtonnement ou les « essais et erreurs » font intervenir plusieurs habiletés
mathématiques comme l’estimation, l’interprétation des résultats, la recherche C’est ce que j’ai
de tendances. toujours pensé !

En fait, on pourrait même dire que résoudre un problème de la façon


la plus simple possible constitue en soi une habileté mathématique.
Pourquoi utiliser des méthodes complexes pour résoudre une équation
lorsqu’on peut la résoudre en la « regardant » ?

1. Essaie de résoudre les équations suivantes mentalement ou par tâtonnement.


a) 8 + 3 = x f ) 3x + 4 = 19
b) x + 9 = 10 g) 2x − 8 = 0
c) 13 = 3x + 1 h) 3x − 5 = −8
d) 3x − 1 = 5 i ) 5 + x = 11
2
e) 12 = 2x j ) 2x + 4 = x + 5

2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.


3. Quand vos réponses sont différentes, comment pouvez-vous déterminer
qui a raison ?

Résoudre une équation mentalement constitue une occasion de te familiariser


davantage avec l’écriture algébrique. En effet, pour transformer des expressions
algébriques mentalement, tu devras appliquer les règles et les conventions du
langage algébrique.

STRATÉGIE
La plupart des équations que tu auras à résoudre vont
demander des méthodes plus efficaces. En essayant
d’abord de les résoudre mentalement ou par tâtonnement,
tu développeras une intuition face à ce processus
mathématique.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 253


1. Incompatible 2. Qui est l’inconnue ?
Pourquoi l’égalité suivante ne Trouve la valeur de l’inconnue dans chacune des équations suivantes.
peut-elle pas être vraie ? a) x + 5 = 7 f ) −z = 9
2x + 4 = 2x + 6 b) −4 = − y g) 1,5d = 15
c) 4 − a = 3 h) 1 = 4c
d) 2b = 8 i ) 5,4x = 0
e) 33 = 10k + 3 j ) 65 = 12h + 5

3. Quel nombre suis-je ? 4. Proportion algébrique


Sans utiliser de crayon, trouve Trouve la valeur de x qui respecte la relation d’égalité.
le nombre dont il est question
dans chacun des énoncés a) 3 = x
2 7
f) 2 = x
5 14 Alors, quand on trouve
suivants. b) 1 = x
3 12
g) 3 = x
8 12
le terme manquant
a) En me doublant, d’une porportion,
c) 4 = 20 h) 2 = 20 on résout une
on obtient 56. 9 x 5 x
4 x 5
équation ?
b) Le quart de mon d) x = 1 i ) 6 = 15
double est 7. 9
e) 5x = 15 j) 1
9
= 9x
c) Deux de moins que
ma demie, c’est 8.
d) En me triplant, puis en
m’augmentant de 6,
on obtient 24.
e) Si on me triple après
m’avoir augmenté de 6, 5. Instructions circulaires
on obtient 24.
Pense à un nombre et double-le. Ajoute ensuite 6 au résultat et
divise la somme par 2. Soustrais ton nombre de départ et triple
ensuite ce qu’il reste pour obtenir le nombre final.
Ton nombre final compte quatre lettres, toutes différentes…
Il commence par « n » et se termine par « f »…
6. Une solution
a) Suis les instructions de nouveau en pensant à un autre nombre.
Quelle est la valeur de x qui b) Comment est-il possible d’obtenir neuf chaque fois,
satisfait cette équation ? même si le nombre de départ est différent ?
c) À partir de nombres différents, essaie de composer d’autres
x+ 5 = 5 + 6x
6 instructions qui mènent toujours au même résultat.

254 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


2.3
La méthode basée sur les équations
équivalentes
La méthode basée sur les équations équivalentes repose sur les règles de calcul
algébrique abordées dans la section 1 de ce chapitre. La possibilité de manipuler
des quantités inconnues est d’ailleurs une caractéristique fondamentale de l’algèbre.
Cette méthode consiste à transformer les membres de l’équation en respectant
toujours la relation d’égalité.
A Parmi les deux équations suivantes, laquelle est plus facile à résoudre ?
1) x = 3
Drôle de question !
2) 6x − 9 = −2x + 15

B Résous la deuxième équation par tâtonnement.


C Si les équations 1 et 2 sont équivalentes, quelle pourrait être
la définition d’équations équivalentes ?

À partir de ces deux équations équivalentes, on peut constituer un schéma


embryonnaire de cette méthode de résolution d’équations.

Équation initiale
6x – 9 = –2x + 15

Transformations algébriques

Équation finale
x=3

L’objectif de cette méthode est de transformer STRATÉGIE


n’importe quelle équation en une équation
équivalente où la valeur de l’inconnue est plus Remplacer la valeur de l’inconnue dans l’équation initiale
facile à déterminer. On peut ensuite s’assurer que constitue un excellent moyen de vérifier ton travail.
x = 3 vérifie bien l’équation initiale en évaluant Exemple :
les expressions algébriques pour cette valeur. 6x − 9 = −2x + 15
6( ) − 9 = −2( ) + 15
6(3) − 9 = 2(3) + 15

18 − 9 = −6 + 15
9=9

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 255


Un modèle concret : la balance
La relation d’égalité est au cœur de toutes les méthodes de résolution
Équations équivalentes : Équations
d’équations, dont celle basée sur les équations équivalentes.
ayant la même solution. Le mot
Un modèle permet de mieux comprendre cette relation. On peut
« équivalent» vient du latin
en effet imaginer que chaque membre de l’équation se trouve sur
aequivalere : valoir autant.
le plateau d’une balance. Lorsque la balance est en équilibre,
la relation d’égalité est respectée.

Dans chaque illustration, les poids de même couleur ont la même masse
et les cubes noirs ont une masse de un kilogramme.
1. Essaie de déduire la masse de chaque poids.

a) d)

b) e)

c) f)

256 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


g) i)

h) ATTENTION
Le modèle de la balance est utile, car il permet de
rattacher un concept mathématique à quelque chose
de concret. Cependant, comme tous les modèles, il a
des limites. Par exemple, il est difficile d’expliquer que
les poids rouges de la question e de l’Action ! ont une
masse de 0 et que les poids dorés de la question i ont
une masse de −2 kg !

2. Comment peux-tu vérifier tes solutions ?


3. Comment t’assurais-tu que la balance demeurait en équilibre ?
4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

Garder l’équilibre
L’analogie avec une balance en équilibre est efficace pour comprendre les
transformations qu’il est possible d’effectuer sans briser l’égalité entre les deux
membres d’une équation.
A L’équilibre d’une balance est-il maintenu :
1) si on enlève la même chose de chaque plateau ?
2) si on ajoute la même chose à chaque plateau ? Bien sûr, on ne peut
3) si on multiplie le contenu de chaque plateau pas diviser par zéro.
par le même nombre ?
4) si on divise le contenu de chaque plateau
par le même nombre ?
B La relation d’égalité d’une équation est-elle respectée :
1) si on soustrait la même quantité de chaque membre ?
2) si on additionne la même quantité à chaque membre ?
3) si on multiplie chaque membre par la même quantité ?
4) si on divise chaque membre par la même quantité ?

C’est en réarrangeant les membres de l’équation grâce à diverses opérations


qu’on transforme une équation pour arriver à en trouver la solution.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 257


Question
de culture
ALGÈBRE OU AL-JABR
Al-Khwarizmi est un grand mathématicien arabe du 9e siècle. Il a su expliquer comment
résoudre des problèmes contenant une inconnue en utilisant deux méthodes de calcul :
les méthodes al-jabr et al-muqàbala.
En arabe, al-jabr signifie remettre un membre en place, rabouter. En tant que méthode
de calcul, Al-Khwarizmi lui donne la signification de remettre en place les termes d’une
équation dans le but d’éliminer les quantités négatives.
Exemple : passer de 3x + 4 = −6x + 8 à 9x + 4 = 8

3x + 4 = –6x + 8
+6x
6x + 3x + 4 = 8
9x + 4 = 8

En langage courant, al-muqàbala signifie « confrontation »,


mettre l’un en face de l’autre. La méthode de calcul al-muqàbala
consiste à équilibrer les quantités positives restantes d’une équation.
Exemple : passer de 9x + 4 = 8 à 9x = 4

–4 –4
9x + 4 = 8
9x = 4

Le mot al-jabr est devenu algebra en latin puis algèbre en français. Cependant, l’algèbre que
l’on fait aujourd’hui ne ressemble pas à ce que pouvait faire Al-Khwarizmi puisque la notation
algébrique n’était pas encore inventée à cette époque. Tous les calculs se faisaient en langage
courant. C’est le mathématicien François Viète, vers 1590, qui a introduit les bases du symbolisme
moderne de l’algèbre, rendant ainsi les calculs un peu plus faciles.

L’écriture algébrique prend ici tout son sens. Puisqu’il est possible de
Ce n’est qu’un hasard manipuler des quantités inconnues, on peut transformer les membres
de l’histoire si l’algèbre de n’importe quelle équation pour en faciliter la résolution.
se nomme al-jabr C Dans tes propres mots, explique la différence entre les
(algèbre) et non
méthodes al-jabr et al-muqàbala.
al-muqàbala.
≤≥
HASSANE SQUALLI

258 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Ces transformations doivent toutefois respecter la relation d’égalité – l’équilibre –
C’est ici que le
entre les deux membres de l’équation.
travail réalisé
Par exemple, voici l’équation 5x + 3 = 2x + 12 représentée par la balance suivante. dans la section 1
prend toute son
importance !

Soustraire la
–3 –3
même quantité
des deux membres 5x + 3 = 2x + 12
de l’équation.

5x = 2x + 9
5x = 2x + 9

Soustraire une
– 2x – 2x
quantité inconnue
des deux membres 5x = 2x + 9
de l’équation.

3x = 9
3x = 9

Diviser chaque
÷3 ÷3
membre de l’équation
par la même quantité. 3x = 9

x=3
x=3

Évidemment, ces transformations doivent s’orienter vers un objectif. Il y a des


principes à respecter afin de rendre le travail le plus efficace possible.

16 = 4x + 5 x + 16 = 4x + 5

D Quelle est la différence entre les deux illustrations ?


E Quelle « équation » est la plus facile à résoudre mentalement ?
Explique ta réponse.

La méthode basée sur les équations équivalentes vise à transformer les équations
pour permettre de les résoudre mentalement. Par conséquent, il est utile de
rassembler les termes qui contiennent l’inconnue d’un seul côté de l’équation.
F Selon toi, l’inconnue peut-elle se trouver de n’importe quel côté
du signe « = » ? Explique ta réponse.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 259


STRATÉGIE 1. De quel côté rassemblerais-tu les termes qui contiennent
l’inconnue dans les équations suivantes ?
Les termes qui contiennent
l’inconnue peuvent aller d’un côté a) 25x − 9 = x + 15
ou de l’autre de l’équation.
b) x = 8x − 6
Il est cependant utile de choisir le
côté où la somme des coefficients c) 100x = 2x + 980
est la plus grande. De cette façon,
le coefficient de l’inconnue sera d) −9x + 8 = 2x − 14
un nombre positif et l’équation sera
e) 3x = 41 + 2x

plus facile à résoudre mentalement.


f ) 2x = 3x
5
+7

2. Essaie de trouver la valeur de l’inconnue.

Réduire d’abord !
A Par où commencerais-tu la résolution de cette équation ?

(8x − 4)
3(x + 8) − 6 = 3 4

Selon la structure de certaines équations, il peut être difficile de déterminer quelles


transformations devront être effectuées. Il est parfois même difficile de choisir de
quel côté rassembler les termes qui contiennent l’inconnue.
Dans ce cas, il est utile de commencer par réduire les expressions algébriques qui
constituent les membres de l’équation.

1. Réduis chaque membre des équations suivantes.


a) 6(x + 4) = 2(5x + 4) g) 9p − 2(3p + 8) = 4(2p + 1)
b) 2x + 3 + 9(3x − 2) = 2(2x − 5) h) 2(4h + 3) = 2(3h − 9)
c) 5x − 9 + (−3)(x + 2) = 6x − 17 i ) 3w + 5(2w + 8) = 1 8
(8w − 64)
d) 4(y + 3) − 7y = 3y − 8 + 3 y + 2
3 ( ) j ) 3(2,5f + 1) = 4(−f − 1,5)
e) 5y + 7 = 2(3y − 7) k) 1
4
+ 1
2 (
x− 3
4 )
= 3 +1
4 4
f ) 2(3,7t − 2,1) = 2t + 4,3(2t − 8) l ) 5 + 3(−2x − 9) = 6 − 2(−4x − 11)

2. Essaie de trouver la valeur de l’inconnue.

260 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


La méthode des équations équivalentes
Cette méthode, si elle est utilisée de façon structurée, permet de résoudre tous
les types d’équations.
Exemple :
Reprenons l’équation 3(x + 8) − 6 = 3 (8x 4− 4) .

Réduire chaque
membre de 3(x + 8) – 6 = 3 (8x4– 4)
l’équation.
3x + 24 – 6 = (24x – 12)
4
3x + 18 = 6x – 3
Choisir le côté ✓
où ira l’inconnue.
3x + 18 = 6x – 3

Rassembler –3x –3x


Il y a plusieurs façons
les termes du 3x + 18 = 6x – 3 de rassembler
+3 +3
bon côté. les termes
18 = 6x – 3x – 3 du bon côté.
18 + 3 = 6x – 3x

Réduire les termes


semblables.
21 = 3x

Diviser chaque
membre de
l’équation par le
7 = x (ou x = 7)
coefficient de x.

REMARQUE
Puisque l’objectif de cette méthode est de transformer une équation plus
complexe en une équation équivalente qu’on peut résoudre mentalement,
on peut résoudre l’équation mentalement à l’étape qui convient.

L’avantage d’un langage bien construit


est tel que sa notation simplifiée devient
souvent la source de profondes théories.
≤≥
PIERRE SIMON DE LAPLACE

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 261


1. Cherche la bonne !
Détermine laquelle des solutions suivantes est correcte.

4x – 40 = 160 4x – 40 = 160
4x = 200 4x = 200
x = 50 x = 30

2. Tout un cirque !
Au cirque, le dompteur fait
grimper les animaux sur une
balançoire à bascule de façon
que la masse soit la même
de chaque côté. Trouve la
masse de l’éléphant, sachant
qu’un singe pèse 20 kg.
On considère que tous les
animaux d’une même
espèce ont la même masse.
Voici trois indices.

262 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


3. Budget équilibré 4. Je m’en balance !
Greg et Cathy font leur budget pour la semaine. Ils disposent du a) Représente chaque équa-
même montant d’argent. Greg prévoit aller 4 fois au plancho- tion en dessinant des
drome et il gardera 20 $ d’argent de poche. Cathy ira seulement objets que tu déposes sur
2 fois au planchodrome et gardera 30 $ d’argent de poche. une balance à plateaux.
Combien coûte un billet pour le planchodrome ? 1) 4x + 7 = 6x + 3
2) 3x + 9 = 5x + 1
Greg Cathy
3) 7y + x = 3y + 2x
4) 4x + 3 = 5x + 1

b) Combien pèse
l’objet mystère
dans chaque cas ?

5. De l’autre bord !
Aïcha t’explique, à l’aide d’un exemple,
comment elle résout les équations. Il faut mettre tous les x du même
côté et les nombres de l’autre, en
changeant le signe de ceux que
tu envoies de l’autre coté.
3x + 7 = 62 – 2x Ensuite, tu divises !

3x + 2x = 62 – 7
5x = 55
5 5
x = 11

A-t-elle raison ? Commente son affirmation.

6. Balance électronique
Un bijoutier pèse 8 émeraudes et 4 boîtes de bagues en or.
Sachant que chaque boîte pèse 50 g et que 1 g d’émeraude
coûte 13,50 $, détermine le coût des émeraudes.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 263


2.4
La méthode par recouvrement
A Essaie de résoudre l’équation suivante sans utiliser de crayon.

2(3x − 4) = 10

B Comment as-tu procédé ?

La méthode par recouvrement est intéressante, car elle permet de résoudre facile-
ment des équations qui semblent complexes. Il ne s’agit pas de procéder par essais
et erreurs, mais plutôt d’effectuer les opérations qu’on retrouve dans l’équation une
à la fois, en recouvrant les autres opérations, c’est-à-dire en les masquant pour
pouvoir se concentrer sur l’opération qu’on veut effectuer.
Voici comment on peut résoudre 2(3x − 4) = 10 en trois étapes avec cette méthode.

2 (3x − 4) = 10 3x − 4 = 5 3x = 9

2 = 10 −4=5

=5 =9 x=3

C Dans tes propres mots, explique le fonctionnement de cette méthode.

1. Résous les équations suivantes à l’aide de la méthode par recouvrement.


Vérifie tes solutions.
a) 5 − 2x 3+ 4 = 3

( )
b) 4 3(2y6− 4) = 8

c) 124− x = −9

d) x + 4 = 2(7 − 2x)

2. Avec quelle équation as-tu éprouvé le plus de difficulté ?


3. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

D Selon toi, est-ce que la méthode par recouvrement permet de résoudre


toutes les équations ? Explique ta réponse.

264 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


La méthode par recouvrement
La méthode par recouvrement fonctionne habituellement lorsque l’inconnue
se trouve dans un seul terme de l’équation.
Exemple : Pour résoudre l’équation 20 − 3(2x − 4) = 8 :

Recouvrir une partie 20 − 3(2x − 4) = 8 On peut déduire que = 12.


de l’équation.
20 − =8 L’équation devient 3(2x − 4) = 12.

Recouvrir ensuite 3(2x − 4) = 12 On peut déduire que = 4.


une partie de la
« nouvelle équation ». 3• = 12 L’équation devient 2x − 4 = 4.

Recouvrir le terme
variable de l’équation, 2x − 4 = 4 On peut déduire que = 8.
qui devient de plus L’équation devient 2x = 8.
−4=4
en plus « simple ».

Effectuer ces recou-


vrements successifs
jusqu’à pouvoir 2x = 8 On peut déduire que x = 4.
résoudre l’équation
mentalement.

E Quels sont les avantages à utiliser la méthode par recouvrement


pour résoudre une équation ?
F Quels sont les inconvénients de la méthode par recouvrement ?

1. Recouvre-le
Résous les équations ci-dessous à l’aide de la méthode Rappelle-toi ceci : le
par recouvrement. dénominateur d’une
fraction ne peut
a) 12 + 2x = 20 e) (x 45
− 9) = 9
pas égaler 0.

b) 13 + 2(x + 5) = 21 f ) 67 = −5 + 6(x + 2)
3
c) 31 = −5 − 4(2x + 3) g) 227 = −3(10x − 4) + 5

d) −66 = 6 + 12x
5
h) 4 x 12( )
− 5 + 1 = 17

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 265


2. Histoire à redécouvrir 3. À rebours
a) Compose deux équations Voici une équation.
4(2x + 5) = 44
pouvant se résoudre avec la
méthode par recouvrement.
a) Quelle est la valeur du membre de gauche :
b) Fais-les résoudre par une
1) lorsque x vaut 2 ?
ou un camarade.
2) lorsque x vaut 3 ?

b) Quelles opérations as-tu effectuées pour répondre à la


question précédente ? Dans quel ordre ?
c) Quelles opérations faut-il effectuer pour résoudre l’équation
par recouvrement ? Dans quel ordre ?

2.5
La méthode graphique
Cette séquence traite d’une méthode un peu particulière pour trouver la solution
d’une équation. Elle permet de considérer d’un autre œil les expressions
algébriques qui forment une équation et t’amènera à consolider ta compréhension
de ce concept.
Elle te fournit également l’occasion de mettre à profit ce que tu as appris au chapitre 3
en représentant les termes d’une suite dans un plan cartésien.
A Quelle est la définition d’une droite ?
B Construis une table de valeurs avec des couples dont l’ordonnée est
le double de l’abscisse.

Abscisse (x)
Ordonnée (2x)

C Représente les couples de ta table de valeurs dans un plan cartésien.

Représenter une équation dans un plan cartésien revient à définir tous les points du
plan dont les coordonnées vérifient l’équation. Dans la représentation de y = 2x,
par exemple, tous les points de la droite ont une ordonnée (y) qui est le double
de leur abscisse (x).
D Combien de couples de points vérifient l’équation y = 2x ?

266 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Puisque « être le double de » est la seule contrainte à respecter, il y a plusieurs
solutions. En fait, tous les couples dont l’ordonnée est le double de l’abscisse Contrainte :
(tous les points de la droite) vérifient l’équation y = 2x. Condition
imposée à une
Comme dans la vie de tous les jours, le fait d’imposer de plus en plus de
variable. Mot qui
contraintes à une situation limite le nombre de « réponses » qui les respectent
vient du latin
toutes. Voici un exemple.
constringere :
E Combien de personnes dans ta classe ont un crayon rouge ? serrer.
F Combien de personnes dans ta classe ont un crayon rouge
et les cheveux bruns ?
G Combien de personnes dans ta classe ont un crayon rouge, les cheveux
bruns et une sœur ?

L’ajout d’une deuxième contrainte à la situation limite donc le nombre de solutions.


Quand les deux contraintes sont représentées par des droites, il y a quelques
possibilités :
1) un seul point vérifie les équations (il y a un point d’intersection) ; Une troisième possibilité serait
d’avoir deux fois la même
2) aucun point ne vérifie les équations (il n’y a pas de point
contrainte. Les deux droites
d’intersection). seraient alors confondues.

1. Construis une table de valeurs avec des couples dont l’ordonnée est égale
à quatre de plus que l’abscisse.

Abscisse (x)
Ordonnée (x + 4)

2. Représente les couples de ta table de valeurs dans le même plan cartésien


que tu as utilisé pour représenter y = 2x.
3. Quelles équations sont représentées dans ton plan cartésien ?
4. Quelles sont les coordonnées du point d’intersection ? ATTENTION
5. Quelle équation viens-tu de résoudre à l’aide d’une méthode graphique ? Dans ce cas,
il est possible de
dire que y = x + 4
Je peux « voir » est une équation,
les contraintes ! une contrainte
ou une droite.
C’est le contexte
qui dicte le terme
à utiliser.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 267


La méthode graphique
Pour résoudre une équation en représentant les contraintes dans un plan
cartésien, il est d’abord nécessaire d’exprimer chaque membre de l’équation
à l’aide de deux variables, puisqu’un plan cartésien permet la représentation
d’une relation entre deux variables.
Exemple : Voici une équation.
3 x + 5 = 5x − 7
On exprime d’abord les membres de l’équation comme des contraintes.
contrainte 1 contrainte 2

y = 3x + 5 y = 5x − 7
On calcule ensuite quelques couples pour chacune des contraintes.
Abscisse (x) 0 1 2 3 Abscisse (x) 0 1 2 3
Ordonnée (3x + 5) 5 8 11 14 Ordonnée (5x − 7) 7

2

3 8

Puis, on les représente dans un même plan cartésien.


y
30
27
24 P(6, 23)
21
18
15
12
9
6
3

9 −6

3 6 9 12 15 18 21 24 x

3

6

9

Puisque les coordonnées (x, y) du point d’intersection P sont (6, 23),


la solution de l’équation 3x + 5 = 5x − 7 est x = 6.
L’abscisse du point d’intersection est donc la solution de l’équation.
REMARQUE
La valeur x = 6 vérifie l’équation, comme le montre le calcul suivant.
3x + 5 = 5x − 7
3(6) + 5 = 5(6) − 7
18 + 5 = 30 − 7
23 = 23

H Quels sont les avantages à utiliser la méthode graphique pour résoudre


une équation ?
I Quels sont les inconvénients de cette méthode pour résoudre une équation ?

268 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Résous les équations suivantes à l’aide … et chaque vérité
de la méthode graphique. que je trouvais était
a) 3x + 14 = 5x une règle qui me
servait après à
b) 2 = 4x + 10
en trouver d’autres…
c) 7x − 5 = 15 − 3x ≤≥
2. Comment peux-tu vérifier tes solutions ? RENÉ DESCARTES

Plus je connais de méthodes,


plus j’ai de façons de vérifier
mes solutions.

1. À vue d’œil 2. Graphiquement


Associe chaque solution graphique à l’équation qu’elle représente. À l’aide d’un graphique,
trouve les solutions des
a) y c) y
équations suivantes.
6 6
5 5 a) 2x − 5 = 2x + 1
4 4
3 3 b) 2(2x + 4) = 5x + 3
2 2
1 1 c) 3x + 4 = −x + 2
−5 −4 −3 −2 −1 −5 −4 −3 −2 −1
−1
1 2 3 4 5 6 7 8 −1
1 2 3 4 5 6 7 8
x x
−2 −2
−3 −3
−4 −4

b) y 2x = x + 1
6
5
4
3
2x + 1 = −x + 4
2 3. Explication graphique
1
x+1=2
−5 −4 −3 −2 −1
−1
1 2 3 4 5 6 7 8 À l’aide d’un graphique,
x
−2
explique pourquoi l’équation
−3
−4 2x + 5 = 2x + 6 ne possède
pas de solution.

LA RÉSOLUTION D’ÉQUATIONS SECTION 2 269


1. Substitution 2. Deux calculatrices valent mieux qu’une
Voici six expressions algébriques. Laurence et Olivier affichent le même nombre sur chacune de
leurs calculatrices. Laurence multiplie le nombre affiché par 2, puis
x+4
enlève 7 au produit obtenu. Olivier multiplie le nombre affiché par 6,
2x − 1 puis ajoute 3 au produit obtenu. Ils s’aperçoivent alors que le même
x−9
− résultat apparaît sur l’écran de leurs calculatrices. Quel nombre ont-ils
affiché au départ ?
3x − 1
6x + 12
3x + 2

3. Avec la méthode de ton choix
Résous les équations suivantes. Trouve la valeur de la variable qui satisfait l’équation. Évalue ensuite
a) = chaque membre de l’équation de départ à l’aide de la solution.

b) = a) 2x + 3 = 3x − 10 − 3(9x − 6) f ) 2,3y + 4 = 0,9


c) = b) 4y = 3y g) 6f + 3 = f − 1
d) = + c) 8h + 6 = 2(3h − 9) h) 10 − b = b − 20
e) + = − d) 10w + 1,3(2w + 8) = 2,8w i) 1 x+4= 3 x−9
2 4
e) 2y + 4 = 5 j) 1
4
x+ 3
4
= 1
3
x+ 2
3

4. Colliers de perles
Gisèle et Anna ont acheté des perles pour faire des colliers et les
offrir en cadeau. Elles ont acheté la même quantité de perles et elles
ont fait des colliers contenant tous le même nombre de perles.
Chaque collier est emballé individuellement dans une boîte-cadeau.
Combien de perles y a-t-il dans chaque collier ?

Gisèle Anna

270 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


5. Sacs de pêches
On considère qu’un sac de pêches plein contient toujours la même
quantité. Quelle est cette quantité si on sait qu’Éva a dû manger
4 pêches d’un de ses six sacs pour en avoir la même quantité totale
que Max ?
Max Éva

6. Hypoténuse élastique 7. Solution en abscisse


Où doit-on placer le point P le long du segment BC pour que : a) Trouve les coordonnées
a) les triangles ABP et CDP aient la même aire ? du point d’intersection
des droites suivantes.
b) l’aire d’un triangle soit le double de celle de l’autre ?
1) Droite 1 : y = 4x
A
Droite 2 : y = −x − 5
2) Droite 1 : y = 2x + 1

10
D Droite 2 : y = 3

6
b) Quelles équations te trouves-
tu à avoir résolues ?
B C
P
30

8. Par où commencer ?
À partir des quatre indices ci-dessous, trouve la valeur de a et de t, sachant que toutes ces figures
géométriques ont le même périmètre.
2(2a + 4) 4t − 5,5

a+9 2a + 18 a + 10

t + 11

a + 7,5
2t + 4

5a − 10

BRIC À MATHS SECTION 2 271


9. Respecter l’égalité 10. En forme
Détermine la valeur de la Trouve la valeur de x à partir de l’aire (A) de chaque figure.
variable qui satisfait l’équation. a) c)
Vérifie ensuite tes résultats. 6 5
A : 144 unités2
A : 70 unités2
a) 9p − (3 − 2p) = p
3x + 15
b) 6 − 8d = 2(2d − 6) + 3d 5(2x − 1)

c) (x + 2) = 2(x − 4)
4 5
22
b) d) 2
d) 4f − 2(f − 4) = 2f − 3(f − 1)
− 4) 3x − 7
e) 5(g 3 = 3 + 7g
5 A : 161 unités2 x
9
10
f ) 6(2r − 8) = r + 3 − 2r
5 3 23 A : 254 unités2

g) 2(67− r) = r + 3 5− r 1 + 16
5x
h) 4(t − 6) = t + 3
i ) 7n + 18 = 6n + (n − 9)
j ) 2w − (3 − w) = 5w − (4 − w)
k) 5n + 14 = 3(2n − −21) 11. Drôles de solutions
l ) 4 + x − (2x + 9) = −2(6x − 7)
Associe l’équation à la solution qui lui convient.
m) 6y − 9 = 2 + y − 9
5 3
n) 2x = 3x − 5 + 2(5x + 8) a) 3x + 3 = 24 − x Aucune solution (ø)

b) x
4 = 2x + 7 5,25

c) x+3=x−1 0

d) 3x = 0 −
4

e) 0x = 0 N’importe quel nombre satisfait l’équation

12. Étape par étape 13. L’inconnue n’est pas variable


Trouve la valeur de la variable qui Pour chacun des carrés suivants, calcule la valeur de x pour que l’aire
satisfait l’équation. Évalue ensuite coloriée soit égale à 80 cm2.
chaque membre de l’équation
de départ à l’aide de la solution. a) b)
a) 2(3x5− 9) = 6( 2x7 + 3)

5 cm

b) 6(2w 7− ( 5)) = 5w
− −

4 10 cm
2c
c) 2 + 5 = 6 − 4c
5 cm

d) 3d − 9 = 2d3− 7 x

e) 11a + 6 = 8a5− 7 + 2a x

272 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


14. Poids et haltères
Trouve la masse des poids blancs dans chacun
des cas, sachant que les poids noirs pèsent 1 kg.
c)

a)

b)
d)

15. En masse !
a) À partir des deux indices ci-dessous, déduis la masse du cylindre et celle de la pyramide.

40 g

b) À partir des deux indices ci-dessous, déduis la masse du cylindre et celle de la pyramide.

25 g

BRIC À MATHS SECTION 2 273


La mise en équation
Dans la section 1, tu as pu te familiariser avec la structure du langage algébrique,
ses conventions et certaines définitions. Ce travail t’a permis d’aborder le concept
d’équation et diverses méthodes de résolution d’équations dans la section 2.
Cette troisième section traite aussi du concept d’équation, mais porte plus
particulièrement sur la mise en équation de problèmes écrits.

Quelle quantité doit-on additionner au quart d’elle-même


si on veut que le résultat soit 15 ?

Mise en équation

où x représente
x + 4x = 15 la quantité cherchée
5 x = 15
4
x = 15 • 4 Résolution de l’équation
5
x = 12

La quantité cherchée est 12.

C’est en exprimant un problème à l’aide d’une équation qu’on utilise le langage


algébrique comme un outil de résolution de problèmes. En effet, résoudre
l’équation équivaut alors à résoudre le problème !

Pour ce faire, tu dois porter une attention particulière à la syntaxe, aux accords et
à la structure des phrases qu’on retrouve dans les problèmes, comme en
témoignent les exemples suivants.

traduction algébrique x +4
J’ai 4 ans de plus que la moitié
2
de l’âge de ma sœur.

traduction algébrique
J’ai 2 ans de plus que le quart x +2
4
de l’âge de ma sœur.

A Que représente x dans chacune de ces expressions algébriques ?


B Quelle expression algébrique représente :
1) le périmètre d’un rectangle dont la base mesure le double de la hauteur ?
2) l’âge d’une personne qui a 3 ans de moins que le double de l’âge
d’une personne qui a n ans ?

274 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Question
de culture
FRANÇOIS VIÈTE
Avocat de formation, François Viète (1540-1603) étudie
la mathématique pour le plaisir, dans ses temps libres.
Devenu conseiller privé du roi Henri IV en 1580, Viète est
chargé de décoder les messages secrets que
s’envoient les ennemis du roi. Comme il arrive toujours
à décoder les messages, ses adversaires l’accusent de
pratiquer la sorcellerie.
Même si, à l’époque, il n’était pas reconnu comme
mathématicien, aujourd’hui, on le surnomme le «père»
3.1 de l’algèbre moderne. C’est à lui que l’on doit l’idée
de désigner par des lettres des quantités qu’on veut
Des mots à l’algèbre manipuler.

Dans cette séquence, tu traduiras des phrases ou


des énoncés en expressions algébriques.
En plus de mettre à profit tes connaissances sur les règles et les conventions
Tu devras faire appel
algébriques, ce travail fait appel à tes habiletés à décoder les données
à tes stratégies
mathématiques contenues dans un texte. Tu as déjà fait ce genre d’analyse de lecture.
au chapitre 2, pour traduire un problème à l’aide d’une proportion.

Identifier la variable ou l’inconnue


Pour favoriser une interprétation ou un décodage adéquat de l’information
contenue dans une expression algébrique, il faut indiquer à quoi correspond
la variable utilisée dans l’expression.
Par exemple, s’il n’est pas indiqué que x correspond à la moitié d’un nombre,
il sera impossible de décoder que l’expression algébrique x + 3 correspond
à « trois de plus que la moitié d’un nombre ».

Voici un problème accompagné de deux équations.

En ajoutant 4 au double d’un nombre, on obtient 16. Quel est ce nombre ?

x + 4 = 16 2x + 4 = 16

1. Quelle équation te semble être une meilleure traduction de ce problème ?


2. Dans la première équation, x représente-t-il le nombre cherché
ou le double de ce nombre ?
3. Dans la deuxième équation, x représente-t-il le nombre cherché
ou le double de ce nombre ?
4. Trouve la réponse à ce problème à l’aide de chacune des deux équations.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 275


Lorsque les situations deviennent plus complexes, leur traduction en expression
algébrique ou en équation demande plus de rigueur et de structure ; l’identification
de la variable ou de l’inconnue constitue la base de cette structure.
Voici une situation.

Félix a 4 ans de moins que le tiers de l’âge de Nancy.

A Dans cette situation, a-t-on affaire à des variables ou à des inconnues ?


Explique ta réponse.
B Si Nancy a 20 ans, quel âge a Félix ? Représente ta démarche à l’aide
d’une expression arithmétique.
En fixant l’âge d’une C Si x représente l’âge de Nancy, quelle expression algébrique représente
personne, les variables l’âge de Félix ?
deviennent des
inconnues. D Si Félix a 20 ans, quel âge a Nancy ? Représente ta démarche à l’aide
d’une expression arithmétique.
E Si x représente plutôt l’âge de Félix, quelle expression algébrique
représente l’âge de Nancy ?
F Que trouves-tu le plus facile : faire correspondre x à l’âge de Nancy
ou à l’âge de Félix ? Explique ta réponse.

1. Traduis les situations suivantes en expressions algébriques. Précise ce que


représente la variable que tu utilises.

Situations Situations « numériques »,


avec contexte sans contexte
a) Alain a 6 fois plus de chansons f ) Le quart de la somme d’un
que Martine dans son lecteur MP3. nombre et du double de ce
b) Dans ma maison, il y a 4 pièces nombre.
de plus que dans mon ancien g) On retranche 6 du triple
appartement. d’un nombre.
c) Le solde de mon compte bancaire h) Le double de la somme de
une fois qu’on y a versé 5 % deux nombres consécutifs.
d’intérêts. i ) Le carré de la différence
d) Le périmètre d’un rectangle d’un nombre et son double.
dont la base mesure deux unités j ) Le cube des trois quarts d’un
de plus que la hauteur. nombre.
e) Thanh travaille toujours 3 heures
de moins que le triple des heures
de travail de Suzanne.

2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.


3. Si l’expression algébrique x − 4 traduit la situation 1b, que représente x ?

276 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Lorsqu’une situation fait référence à plusieurs nombres, il est essentiel de préciser
quel nombre correspond à la variable utilisée. Voici deux expressions algébriques
qui représentent « le double de la somme de deux nombres consécutifs ».

2(x + x + 1) 2(x − 1 + x)

G Dans quelle expression x représente-t-il :


1) le plus petit des deux nombres consécutifs ?
2) le plus grand des deux nombres consécutifs ?

H Dans la première expression, lequel des deux signes « + » traduit le mot


« somme » dans « le double de la somme de deux nombres consécutifs » ?

Dans des situations où il est question d’un seul nombre, la correspondance


entre la variable utilisée et « un nombre » est plus facile à décoder. Pour éviter
toute confusion, il faut tout de même écrire « x nombre cherché »
ou « x nombre ».

Plusieurs expressions algébriques, une seule inconnue


L’identification d’une inconnue aide également à traduire les situations qui semblent
comporter plusieurs inconnues. Le fait d’identifier clairement une seule inconnue
permet d’exprimer les autres éléments indéterminés du problème grâce à
des expressions algébriques simples.
Voici un exemple.

Martin a 10 ans de plus que Benoît, dont


l’âge est le double de celui de Thomas.

A Qui est le plus jeune des trois ?


B Si x représente l’âge de Thomas, quelle expression STRATÉGIE
algébrique représente :
Il est souvent astucieux de faire
1) l’âge de Benoît ?
correspondre x (ou une autre lettre)
2) l’âge de Martin ? à l’inconnue ayant la plus petite
C Si x représente l’âge de Martin, quelle expression valeur numérique.
algébrique représente : D’une part, cette façon de faire
1) l’âge de Benoît ? donne une idée de l’ordre de grandeur
des autres valeurs indéterminées
2) l’âge de Thomas ?
du problème. D’autre part, elle
D Parmi les expressions algébriques trouvées en B et en C, produit souvent des expressions
lesquelles te semblent les plus simples ? algébriques qui contiennent des
additions et des multiplications
plutôt que des soustractions et
des divisions.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 277


1. Identifie toutes les valeurs indéterminées des situations suivantes.
a) Julie, Julien, Anne et Julianne collectionnent des bandes dessinées.
Julie en a trois de plus qu’Anne, qui en a le double de Julianne. Julien
a 18 bandes dessinées.
b) Pablo a deux fois plus de chandails qu’il a de pantalons. Il a aussi
trois paires de souliers de moins que de pantalons.
c) Le mois dernier, j’ai loué cinq films de plus que mon ami Luc, qui en a
loué deux fois plus que Stéphanie.
d) On coupe une poutre en deux parties de sorte que la petite partie
mesure 55 centimètres de moins que l’autre.
e) La bibliothèque de l’école possède beaucoup de livres. Il y a 3 fois plus
de romans policiers que de romans de science-fiction. Il y a 112 romans
historiques de plus que de romans d’amour. Il y a 44 romans de science-
fiction de moins que de romans d’amour.
f ) Un carré et un triangle équilatéral ont le même périmètre, mais le côté
ATTENTION du triangle mesure 4 cm de plus que le côté du carré.
Dans ces contextes,
2. Représente la plus petite valeur de chaque situation par la lettre x et
la variable est un
détermine l’expression algébrique qui représente les autres valeurs.
nombre. Il est donc
inapproprié d’écrire
« x = soulier».
On écrit plutôt
«x nombre
de souliers». Une syntaxe mathématique
Comme pour la mathématique, l’importance du français à l’école et dans la vie
de tous les jours n’est plus à démontrer.
La mathématique peut même illustrer, à sa façon, l’importance de l’accord
d’un participe passé dans un énoncé.
Par exemple, voici un énoncé.

Le triple d’une quantité augmentée de 18

Je ne vois plus A Parmi les expressions algébriques suivantes, laquelle traduit correctement
l’accord du l’énoncé si x représente la quantité cherchée ?
participe passé du
même œil! 3x + 18 3(x + 18)

B Quelle modification faudrait-il apporter à l’énoncé pour pouvoir l’associer


à l’autre expression algébrique ?

278 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Associe les énoncés suivants à l’expression algébrique appropriée, s’il y a lieu.
a) Le double de la différence entre 6 x+3
2(6 − 4 )
x
2
et le quart d’un nombre
b) La moitié d’un nombre augmenté de 3
3(x + 4) 3x + 4
c) Le tiers d’une quantité ajouté à 7
d) Le triple d’un nombre augmenté de 4 x+7
x +3
e) La moitié d’un nombre augmentée de 3 2 3
Attention, les
f ) Le double de la différence entre 6 expressions algébriques
et un nombre, divisée par 4 2 (6 4− x) x +7
3
peuvent correspondre
à un seul ou à
2. Écris un énoncé pour chacune des plusieurs énoncés!
x−6
expressions algébriques qui restent. 2• 4

1. Dictionnaire français-math 2. Plusieurs possibilités


a) Traduis les situations suivantes à l’aide d’une expression La phrase entre guillemets
algébrique et indique ce que remplace la variable que tu as peut se traduire par l’expres-
utilisée. sion algébrique 2x + 5, où x
1) Un salaire de base de 50 $ plus 3 $ par paire représente le nombre
de souliers vendue en question.
2) Le périmètre d’un rectangle dont la mesure de la base
est le double de la hauteur
« On ajoute 5 au double
d’un nombre.
»
3) La somme des aires de deux carrés dont l’un a des côtés
trois fois plus longs que l’autre Traduis la phrase en expression
4) La somme des âges de trois sœurs. L’aînée a 3 ans
algébrique si :
de plus que ses cadettes, qui sont des jumelles. a) x représente le double
5) La vitesse d’une auto qui met 2 heures à parcourir
du nombre ;
une certaine distance b) x représente la moitié
6) Le nombre de pattes dans un troupeau de vaches
du nombre ;
7) Le nombre de pattes des poules et des porcs d’une ferme
c) x représente le triple
s’il y a trois porcs de plus que de poules du nombre ;
b) Compare tes réponses avec celles de tes camarades. d) x représente le cinquième
du nombre.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 279


3. Phrase variable 4. Priorité des opérations
Trouve une expression Associe chaque énoncé à l’expression algébrique qui lui convient
algébrique qui représente lorsque x représente le nombre en question.
toujours :
Énoncé Expression algébrique
a) un nombre pair ;
a) La somme d’un nombre et de sa moitié 4(x + 1)
b) un nombre impair ;
b) Le double du tiers d’un nombre x
c) la somme de deux x+3
nombres consécutifs ; c) 4 fois la somme entre un nombre et 1 x + 3x
d) le triple de la somme de d) La somme d’un nombre et de son triple
4x + 1
deux nombres consécutifs ; e) La différence entre un nombre et son tiers x
x+2
e) la somme de deux f ) Le tiers d’un nombre ajouté à ce nombre
(x + 2x)
nombres pairs consécutifs ; g) La somme d’un nombre et de son double 2
f ) la somme de deux x−3
x
h) 4 fois un nombre auquel on ajoute 1
nombres impairs 2x
consécutifs ; i ) La somme de la moitié d’un nombre 3
et de son double x
g) un nombre divisible par 2 + 2x
j ) La demie de la somme d’un nombre
trois ; et de son double x + 2x
h) un multiple de 4 ;
i ) le carré d’un nombre ;
j ) un nombre qui se termine
par le chiffre 4. 5. Décortiquer
a) Identifie toutes les valeurs indéterminées de chacune
des situations suivantes.
1) Pour faire ma sauce à spaghetti, j’utilise 26 portions
de légumes. J’ai besoin de 3 fois plus de tomates que
de carottes. J’utilise 2 céleris de moins que de carottes
et autant d’oignons que de céleris.
2) Une ébéniste veut couper en deux une planche de bois
mesurant 15 cm sur 15 cm de sorte que l’aire d’un morceau
soit le double de l’autre.
3) Un carré et un rectangle ont le même périmètre. La mesure
de la largeur du rectangle est trois fois plus petite que sa
longueur et il faut ajouter 5 cm au côté du carré pour obtenir
la longueur du rectangle.
4)Jean a acheté une maison et un terrain de 135 000 $
au total. La valeur de la maison correspond au triple
de la valeur du terrain auquel on ajoute 15 000 $.
5) Un designer a acheté 44 mètres de tissu pour la fabrication de
sa nouvelle collection. Il a acheté 3 fois plus de soie que de lin.
6) Pour faire un appel téléphonique dans un autre pays, je paie
2 $ de frais fixes et 0,20 $ par minute.
b) Représente la plus petite valeur de chaque situation par
la lettre x et détermine l’expression algébrique qui représente
les autres valeurs.

280 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


3.2
De l’algèbre aux mots
La traduction d’énoncés en expressions algébriques que tu as abordée à la séquence
précédente est au cœur de la modélisation mathématique de diverses situations.
Pour bien saisir toutes les subtilités de l’écriture algébrique, il faut être
en mesure de faire le travail inverse. C’est le même phénomène que
pour la traduction de textes. En effet, une traductrice ou un traducteur
(de l’anglais au français) doit bien connaître la structure de l’anglais
même si la majeure partie de son travail consiste à écrire en français.
Cette séquence te permettra d’améliorer ta compréhension de
la structure d’une expression algébrique et te donnera l’occasion
de traduire des expressions algébriques en mots.
Voici trois « traductions » possibles de l’expression algébrique 4x .

Le périmètre d’un carré de côté x Le quadruple d’un nombre

L’aire d’un rectangle ayant une hauteur de 4 unités

A Qu’est-ce qui distingue les trois énoncés ?


B Trouve une autre traduction possible de l’expression algébrique 4x.

Lorsqu’on traduit une expression algébrique en mots, on peut traduire directement


les relations mathématiques comprises dans l’expression algébrique ou intégrer
ces relations dans un contexte.

1. Associe les expressions algébriques suivantes à un énoncé.

a) 2x + 1 50 de moins que le quart


d’un nombre
b) 5x + 3
Le périmètre d’un pentagone
c) 4x − 50 régulier ayant un côté de mesure x

d) (x +5 3) 1 de plus que le double


d’un nombre
e) 6 − x
Un certain nombre Le cinquième de la somme
f ) 5x soustrait de 6 de 3 et d’un certain nombre

Trois de plus que le


cinquième d’un nombre

2. Quels énoncés font référence à un contexte ?


3. Invente un contexte pour les énoncés qui n’en contiennent pas.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 281


Une traduction sans contexte
Pour traduire une expression algébrique en mots, on peut utiliser des mots ayant
une connotation mathématique : quotient, somme, double, tiers, neuvième, etc.
En plus d’exprimer des relations présentes dans l’expression algébrique, la traduction
doit tenir compte de la priorité des opérations. Par exemple, l’expression 3x + 4 ne peut
pas être traduite ainsi : « le triple d’un nombre additionné de quatre ». En effet, le triple
d’un nombre additionné de quatre pourrait tout aussi bien être représenté par 3(x + 4).
A Traduis 3x + 4 de façon qu’il n’y ait pas de confusion possible.
B Traduis 4x − 7 de façon qu’il n’y ait pas de confusion possible.
De la même façon qu’on peut résoudre une équation en effectuant les opérations
dans l’ordre inverse de priorité, on pourra traduire en mots une expression
algébrique en considérant les opérations dans l’ordre inverse de priorité.
Par exemple, on veut traduire en mots l’expression suivante.
2x
+ 7
3
La traduction commencera par :
Pour évaluer cette expression
Sept de plus que…
algébrique, la dernière
opération à effectuer est
d’additionner 7.

La suite de la traduction sera :


Ensuite, l’opération à effectuer
Sept de plus que le tiers de…
en dernier dans la fraction
est de diviser par 3.

Puisqu’on traduit normalement


Finalement, l’opération
la variable par : un certain nombre,
qui reste à faire est
de multiplier par 2. notre traduction deviendra :
Sept de plus que le tiers du
double d’un certain nombre.

CUtilise la même stratégie pour traduire 2x 3+ 7 en mots.


D Selon toi, peut-on procéder autrement pour traduire une expression
algébrique ? Explique ta réponse.

1. Traduis les expressions algébriques suivantes.


a) 0,8x d) 9 − x g) 12x − 21 j ) 4 − 3x
b) 6x e) 4(a + 2) h) 3x + 5 (
k) 2x 3+ 5 )
c) x − 9 f) 1
2
x−0 i ) x2 − 4x l) 1
2
(5y − 3)
2. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.
3. Propose un moyen pour déterminer si une traduction est correcte.

282 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Une traduction contextualisée
Pour traduire une expression algébrique, on peut
aussi se servir de contextes qui ne sont pas
forcément mathématiques, mais où l’on retrouve
des relations entre des variables.
Par exemple, un coefficient de 7 peut rappeler le nombre
de jours d’une semaine. L’expression 7x pourrait alors
se traduire ainsi : « le nombre de jours dans un certain
nombre de semaines ».
A À quels contextes les nombres suivants te font-ils penser ?
1) 12
2) 5
3) 60
4) 100

B Essaie de trouver un deuxième contexte, plus original


que le premier, pour chacun des nombres de la question A.

1. Associe les expressions algébriques suivantes aux contextes correspondants.


a) 3n Le périmètre d’un
b) 2n + 1 pentadécagone régulier
Le prix d’un article après
c) 20x un rabais de 75 %
Un nombre impair
d) x
4
e) 15x
L’aire d’un rectangle dont la base mesure
f ) x • (x + 3) trois unités de moins que la hauteur

Le nombre total de doigts de pieds Un multiple de trois


et de doigts de mains d’une foule

2. Que représentent alors les variables des expressions algébriques ?


STRATÉGIE
3. Traduis les expressions algébriques suivantes en les associant
d’abord à un contexte. Il est souvent pertinent d’utiliser
un contexte d’aire lorsqu’une
a) 3(x + 6) d) (x + 4)2
expression algébrique comporte
b) 4x e) 7(42+ x) la division par 2 du produit de
c) 5x + 100 deux nombres.

4. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 283


1. Périmètre algébrique 2. Le double du quadruple du tiers du cinquième
du triple de…
Dessine des polygones
dont le périmètre pourrait Traduis en mots les expressions algébriques suivantes.
être exprimé à l’aide des
a) 2(x + 3) e) 4x + 3(x + 1)
expressions algébriques
suivantes. b) 2x + 3 f ) 0,5x + 0,5
a) 4x c) 1
4
(2x) g) (x −7 3)
b) 5(x + 1)
d) 3(x + 8) h) −(x + 5)
c) 3(x − 3)
d) 2(2x + 7)
e) 2(x + 1) + 2x

Il est parfois utile de


réduire l’expression
algébrique.
3. Sans équivoque
En comparant les réponses de leur devoir, Blanche et Mae ont
décelé sept différences.
Traduction Traduction
Énoncé
de Blanche de Mae

4. S’inventer des a) La somme d’un nombre


7(x + 4) x+4•7
problèmes et de 4 multipliée par 7
3
b) Les 4 d’un nombre 3 3
Invente un problème qui additionné de 9 4x + 9 4 (x + 9)
peut se traduire par l’équation
suivante. c) La moitié d’un nombre x (x + 7)
additionné de 7 2 +7 2
2(x + 7) + 2x = 62
d) Le quart de la somme d’un 1 1
nombre et de 10 additionnée 4 (x + 10 + 3) 4 (x + 10) + 3
de 3
6
e) Les 5 d’un nombre
5. Automath additionnés de 5
6 5
5x + 3
6
( 5
5 x+3 )
3

Ma nouvelle voiture me coûte f ) Le sixième d’une quantité (x − 2) x


25 $ de plus par mois que diminué de 2 6 6 −2

mon ancienne automobile


g) Le carré de la somme de a et b
qui me coûtait le quart de a2 + b2 + (a + b) (a + b)2 + (a + b)
ajouté à la somme de a et b
mon salaire mensuel.
Si x représente le coût Pour chaque énoncé :
mensuel de ma nouvelle
1) indique qui a raison ;
voiture, quelle est l’expression
algébrique représentant 2) réécris une phrase qui correspond mieux à l’expression
mon salaire mensuel ? algébrique de la personne qui a tort.

284 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


3.3
La relation d’égalité
Le travail que tu as réalisé jusqu’à maintenant constitue une partie importante
du travail à faire pour traduire un problème à l’aide d’une équation.
En plus d’exprimer les relations entre les variables d’une situation grâce à
des expressions algébriques, tu dois arriver à décoder un autre type d’information
mathématique qu’on y retrouve : la relation d’égalité.
A Selon toi, dans un problème, qu’est-ce qui peut indiquer qu’une quantité
est égale à une autre ?

Voici deux problèmes.

Le double de l’âge de Laurent Si je donnais 8 $ à Pénélope,


équivaut à l’âge qu’il aura dans 8 ans. je doublerais le montant d’argent
Combien de bougies sa grand-mère dont elle dispose. Combien d’argent
doit-elle mettre sur son gâteau ? Pénélope a-t-elle ?

B Quelle partie de chaque problème fait référence à la relation d’égalité ?


C Essaie de traduire chaque problème par une équation.
D Que représente la variable que tu as utilisée pour traduire chaque problème ?

Dans un problème, la relation d’égalité peut se manifester de différentes façons.


L’Action ! de la page suivante en présente quelques-unes.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 285


1. Détermine ce qui révèle la présence d’une relation d’égalité dans chacun
des problèmes suivants.
a) Qu’on multiplie un certain nombre par 100 ou qu’on lui ajoute 1188,
on obtient le même résultat. Quel est ce nombre ?
b) Le quadruple d’une quantité augmenté de 21 est 81. Quelle est cette
quantité ?
c) En soustrayant 6 points du tiers du résultat de Thierry au test de français,
on obtient 18. Quel est le résultat de Thierry au test de français ?
2. Quelles expressions algébriques retrouve-t-on dans chacun des problèmes ?
Indique clairement ce que représente la variable que tu utilises.
3. Essaie de traduire chaque problème par
Je me rends compte
une équation.
que poser l’équation
4. Résous chaque équation. et la résoudre sont
deux tâches bien
5. Compare tes réponses avec celles différentes.
de tes camarades.

La relation d’égalité est une contrainte qu’on impose aux valeurs que peut prendre
une variable dans une situation. Cette contrainte, combinée aux autres relations à
respecter, fait en sorte que la variable devient une inconnue.
Par exemple, dans l’expression 4x + 21, x représente n’importe quelle quantité.
C’est en exigeant que l’expression algébrique soit égale à 81 que la valeur
de x se trouve à être fixée. Les contraintes font alors en sorte que x doit égaler 15.

Rappelle-toi que lorsqu’on


cherche à déterminer cette
valeur, on appelle x une
«inconnue».

Le bonheur est parfois caché


dans l’inconnu.
≤≥
VICTOR HUGO

286 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


1. Sous-entendu 2. Également
a) Dans le problème ci-dessous, il n’y a pas de mot qui suggère Dans les énoncés suivants,
une égalité. Toutefois, il est possible d’en dégager une. Laquelle ? repère le mot ou l’expression

« Dans un triangle ABC, l’angle A mesure 3 fois plus que


l’angle C, et l’angle B mesure autant que la moitié des deux
qui représente une égalité.
a) En retranchant de 300
autres réunis. Quelle est la mesure de l’angle A?
» le triple d’un nombre,
on obtient 72.
b) Essaie de répondre à la question. b) Cinq fois un nombre,
augmenté de 27,
donne 87.
c) Multiplier un nombre par 7
3. Le nombre en question revient à l’additionner
à 330.
La moitié d’un nombre, augmentée de six, égale d) Le double d’un nombre
le triple de ce nombre. De quel nombre s’agit-il ? augmenté de 7 est égal
à 6 de moins que le triple
a) Quel mot fait référence à la relation d’égalité dans de ce nombre.
ce problème ? e) Multiplier un nombre par
b) Quelle expression algébrique peut traduire : 11 ou lui ajouter 660 est
1) « le triple d’un nombre » ? équivalent.
2) « la moitié d’un nombre, augmentée de six » ? f ) Si on diminue de 3,1
huit fois un nombre, on a
le même résultat que si
on augmente de 4,1
six fois le même nombre.
4. Égal, isométrique…
a) Dans les situations suivantes, repère le mot ou l’expression
qui représente une égalité.
1) La moitié de l’âge de mon grand-père augmentée de 22
donne 63 ans.
2) Si tu additionnes 7 ans aux trois cinquièmes de l’âge
de Dérik, tu obtiens 13 ans.
3) Marie a trois boîtes de tablettes de chocolat
et 20 tablettes de chocolat en vrac. Lucie
a 4 boîtes de chocolats et 2 tablettes
en vrac. Elles ont la même quantité
de tablettes de chocolat.
3
4) Carl a coupé un arbre aux 8 de sa
longueur, ce qui représente 3,9 m.
b) Essaie de représenter chaque situation
par une équation.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 287


3.4
La mise en équation
Tu disposes maintenant de tous les outils nécessaires pour traduire un problème
à l’aide d’une équation. La prochaine étape consiste à organiser ta démarche.
La mise en équation constitue une étape primordiale de la résolution d’un
problème en algèbre. L’équation associée au problème permet de gérer plus
facilement les contraintes du problème pour ainsi déterminer la valeur de l’inconnue.
A Selon toi, peut-on traduire le même problème à l’aide de plusieurs
équations différentes ?

Certaines activités de la séquence précédente visaient à développer


Deux choses ton intuition face à la mise en équation. Tu vas maintenant étudier
instruisent l’homme la mise en équation de façon plus systématique afin de développer
de toute sa nature : cette habileté.
l’instinct et l’expérience.
≤≥
BLAISE PASCAL

1. Essaie d’associer les problèmes aux équations qu’ils représentent.


a) Si on retranche 24 de la moitié d’un nombre, x
3 + 5 = 24
on obtient 8. Quel est ce nombre ?
b) Cinq ans de plus que le tiers de l’âge de Bruno
2x + 8 = 24
donne 24 ans. Quel est l’âge de Bruno ?
c) Si on ajoute 8 au double d’un nombre, x
2 − 24 = 8
on obtient 24. Quel est ce nombre ?
d) Dans 24 ans, Maria aura le triple de son âge.
x + 24 = 3x
Quel est son âge maintenant ?
2. Que représente x dans chaque équation ?
3. Dans chaque cas, indique comment tu sais que tu as la bonne réponse.

La structure de l’équation
De la même façon qu’il est utile, en français, de faire un plan avant d’entreprendre
la rédaction d’un texte narratif ou descriptif, il est possible, en algèbre, d’établir
la structure d’une équation associée à un problème avant même d’écrire des
expressions algébriques.
Cette structure est extrêmement utile, puisqu’elle permet de visualiser l’équation
à poser, puis de la former petit à petit.

288 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Voici un problème.

Depuis qu’ils s’entraînent, Donald et Claude ont perdu


20 kg à eux deux. Si Donald a perdu 3 kg de plus que Claude,
combien de kilogrammes chacun a-t-il perdus ?

A Parmi les structures d’équations suivantes, laquelle te semble


la plus appropriée pour traduire le problème ? Explique ta réponse.
+ 3 = 20
− = 20
+ = 20

Voici un autre problème.

Ensemble, Marie-Andrée, Charles et Éloi ont lu 25 livres. Marie-Andrée


a lu 2 fois plus de livres que Charles, et Éloi en a lu 3 de moins que
Charles. Combien de livres Éloi a-t-il lus ?

B Qu’a-t-on additionné pour obtenir « 25 livres » ?


C Écris la structure de l’équation qui traduit le problème.
D Qui a lu le moins de livres ?
E Trouve des expressions algébriques qui représentent le nombre
de livres lus par chacune des autres personnes.
F Pose l’équation qui traduit ce problème et résous-la.

1. Associe chaque problème à une structure d’équation.

a) La somme de deux nombres est 54.


+ + = 54
Si l’un des nombres est le double
de l’autre, quels sont ces nombres ?
b) Le produit des âges de deux + = 54
personnes est 54 ans. En sachant
qu’une des deux personnes a
× = 54
3 ans de plus que l’autre, déter-
mine l’âge de chacune d’elles.
c) Partage 54 $ entre trois frères de façon que le deuxième reçoive 12 $
de plus que le premier et que le troisième obtienne 18 $ de moins
que le deuxième.
2. Complète les équations et résous-les.
3. Compare tes réponses avec celles de tes camarades.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 289


Une fois la structure de l’équation établie, il s’agit de la « remplir » avec les
expressions algébriques traduisant les relations qu’on retrouve dans le problème.
Ce « remplissage » constitue la dernière étape de la mise en équation.

1. Détermine ce qui doit aller dans chacune des boîtes.

Problème Équation associée


a) Trois enfants sont nés à 2 ans d’intervalle.
Si la somme de leurs âges est de 42 ans, (x − )+x+( ) = 42
quel âge a celui du milieu ?

b) Pierre, Sophie et Léon ont effectué


380 redressements assis en éducation physique.
Sophie en a effectué 35 de plus que Pierre x + (x + 35) + (x + 45) = 380
et de moins que Léon. Combien de
redressements assis Pierre a-t-il effectués ?

c) Si tu ajoutes ans à l’âge de mon frère,


tu obtiendras le même résultat que si tu retranches x + 10 = 2x −
Même s’il n’y a que 6 ans au double de son âge. Quel âge a-t-il ?
quelques ,
on doit associer d) Lorsqu’on lui demande son âge, Laurent répond :
tout le reste. « Le double de l’âge que j’aurai dans 7 ans
2• = 3x
correspond au triple de l’âge que j’ai aujourd’hui. »
Quel âge a-t-il ?

e) Nathalie a six ans de plus que Marc-André.


Trouve l’âge de Marc-André si la somme + 6 = 42
de leurs âges est ans.

Ça aide à comprendre la f ) Germaine n’aime pas qu’on lui demande son âge
structure de l’équation.
et, lorsqu’on le fait, elle répond : « Le triple de
mon âge 28 est égal au − 28 = 2x +

plus 38. Quel âge a-t-elle ?

2. Que représente x dans chacune des équations ?


3. Réponds aux questions des six problèmes.

Les problèmes et les équations de l’Action !


J’ai conçu l’environnement précédente sont en fait des items inspirés de
« Bouchons les trous » pour travailler l’environnement « Bouchons les trous ». Ils ont pour
le lien entre un problème but de t’aider à t’approprier le processus de mise
et une équation associée. en équation d’un problème. Dans ces items, on
≤≥
SOPHIE RENÉ DE COTRET remplace une donnée du problème ou un bout de
l’équation qui y est associée par un « trou » ou une
boîte : . Il s’agit alors de « boucher le trou ».

290 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


La mise en équation Il n’y a pas
de problème
Comme c’est le cas pour plusieurs tâches complexes, la mise en équation ne pouvant
d’un problème s’accomplit plus facilement en procédant de façon structurée. être résolu.
La mise en équation d’un problème écrit peut s’effectuer en trois étapes. ≤≥
FRANÇOIS VIÈTE,
L’ALGÈBRE
Identifier l’inconnue. NOUVELLE, 1591

Établir la structure de l’équation à partir du contexte du problème.

Traduire les relations présentes dans le problème à l’aide


d’expressions algébriques.

Exemple :
Solange, Mario et Renée font la cueillette de framboises.
Hier, Renée a rempli trois contenants de framboises de plus
que Mario, qui a rempli quatre fois plus de contenants que
Solange. S’ils ont rempli à eux trois 66 contenants de framboises,
quel est le nombre de contenants de framboises que chacun
d’eux a remplis ?

Étape Raisonnement Résultat


Moi, je préfère
Identifier On fait correspondre x x nombre de contenants commencer par
l’inconnue. à l’inconnue ayant la plus remplis par Solange
établir la structure de
petite valeur numérique :
c’est Solange qui a rempli l’équation avant
le moins de contenants. d’identifier
l’inconnue.
Établir la On additionne le nombre
structure. de contenants remplis par
+ + = 66
chaque personne pour
obtenir 66.

Traduire les • Mario a rempli 4x nombre de contenants


relations à l’aide quatre fois plus de remplis par Mario
d’expressions contenants que Solange.
algébriques.
• Renée a rempli trois 4x + 3 nombre de contenants
contenants de plus remplis par Renée
que Mario.

L’équation est donc 4x + 3 + 4x + x = 66.

G Résous l’équation de l’encadré théorique.


H Comment peux-tu déterminer le nombre de contenants qu’ont remplis
Mario et Renée à partir de ta réponse à la question G ?

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 291


Le retour au contexte
Le langage algébrique permet de gérer les relations entre les valeurs indéterminées
d’une situation sans tenir compte du contexte.
Par exemple, l’un ou l’autre des deux problèmes suivants peut se traduire à l’aide
de l’équation x + 2x + 4 = 13.

Dans un triangle, un des côtés mesure le double Raphaël a quatre ans de plus que le double de
d’un autre côté, et le troisième côté mesure 4 cm. l’âge de sa sœur Jeanne. S’ils ont 13 ans au total,
Si le périmètre du triangle est de 13 cm, quelle quel âge a chaque enfant ?
est la mesure de chacun des deux autres côtés ?

A Quelle est la solution de l’équation x + 2x + 4 = 13 ?


B Que représente x si on utilise cette équation pour résoudre :
1) le premier problème ? 2) le deuxième problème ?

C Comment peux-tu déterminer la mesure de l’autre côté du triangle ?


D Comment peux-tu déterminer l’âge de Raphaël ?

En plus de faciliter l’interprétation des expressions algébriques et la mise en équation


d’un problème, le fait d’identifier l’inconnue permet de se servir de la solution
de l’équation pour calculer les autres valeurs indéterminées de la situation.
Le contexte détermine les calculs à faire. En effet, pour trouver la mesure de l’autre
côté du triangle, on doit évaluer 2x lorsque x = 3. Pour trouver l’âge de Raphaël,
on doit plutôt évaluer 2x + 4 lorsque x = 3.
Le choix adéquat de l’inconnue peut simplifier la résolution de problèmes
plus complexes.
Voici le travail effectué par Simon et Emma pour résoudre le problème suivant.

Quel est le produit des deux nombres consécutifs


dont la somme est 17 ?

Simon Emma
x le plus petit des deux nombres x le produit de deux
x+1 l’autre nombre nombres consécutifs
x + x + 1 = 17 nombre 1 + nombre 2 = 1 7
2x + 1 = 17 nombre 1 × nombre 2 = x
2x = 16
x=8 ???
Les nombres sont 8 et 9.
Leur produit est 72.

292 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


E Comment Simon a-t-il déterminé que le deuxième nombre était 9 ?
F Qui a identifié l’inconnue en se basant directement sur la question
contenue dans le problème ?
G Dans tes propres mots, explique la stratégie de Simon.

1. Pose l’équation associée à chacun des problèmes suivants.


Dans chaque cas, indique ce que représente x.
a) Quelle est l’aire d’un rectangle dont le périmètre est de
38 unités si sa base mesure 3 unités de plus que sa hauteur ?
b) Pascale, Annie-Claude et Véronique ont préparé
une fête-surprise pour leur amie Chanterelle.
Elles ont décidé de se partager les coûts
de la soirée selon leur budget. Ainsi, Pascale
paiera le double de Véronique et Annie-Claude
paiera 10 $ de plus que Véronique. Quelle sera
la contribution de chacune si le coût de la soirée
est de 130 $ ?
c) Mario a obtenu 18 points de plus qu’Alex. Si le total
de leurs points est 354, quel est le score de chacun ?
d) Dans le triangle ABC, l’angle B est 2 fois plus
grand que l’angle A, et l’angle C mesure autant
que les deux autres réunis. Quelle est la
mesure de chacun des angles de ce triangle ?
e) Partage 124 $ entre trois frères de façon que
le deuxième reçoive 20 $ de plus que le premier
et le troisième, 15 $ de moins que le deuxième.
f ) Dans un triangle rectangle, un angle aigu est 4 fois
plus grand que l’autre. Quelle est la mesure de chacun des angles ?
g) Pour rembourser une dette, Olivier effectue 3 versements. Le premier
versement représente le quart de la dette, le second versement, le tiers.
Le troisième versement est de 200 $. À combien s’élevait la dette ?
h) Divise 144 entre deux parties de manière que le rapport de la plus petite
partie à la plus grande soit de 5 : 13.
i ) Émilie a payé sa nouvelle bicyclette 320 $. Elle a payé avec
45 billets de banque, les uns de 10 $ et les autres de 5 $. ATTENTION
Trouve le nombre de billets de chacune des coupures.
Avec l’expérience, chaque personne
2. Résous les équations que tu as posées à la question 1. finit par développer sa propre
3. Trouve toutes les valeurs indéterminées des problèmes à partir méthode de mise en équation. Pour
des solutions des équations. l’instant, il est avantageux de ne pas
brûler d’étapes. Même si la réalisa-
tion de toutes ces étapes exige du
temps, c’est du temps bien investi.

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 293


1. Le squelette 2. Soixante, mais encore ?
de l’équation
Associe chaque phrase à la traduction algébrique qui convient
Trouve une structure (x désigne le nombre en question).
d’équation pour les
Phrase Traduction algébrique
problèmes suivants.
a) Leila, Bianca et Francis a) La somme d’un nombre et de sa
x − 60 = 2x
cueillent des pommes. moitié est 60.
Leila a cueilli 3 fois plus
b) La moitié d’un nombre est 60.
de pommes que Bianca, 2x = 60
qui a cueilli 30 pommes c) La différence entre un nombre et 60
de moins que Francis. est égale au double de ce nombre.
2x − 2x = 60
Ensemble, ils ont cueilli
d) La différence entre un nombre et sa
92 pommes.
moitié est 60.
b) Mikael et Richard ont 2x − x = 60
marqué 92 points en e) La somme d’un nombre et de son
jouant au basket-ball. Il double est 60.
x + 2x = 60
manquait 7 paniers pour f ) La différence entre le double d’un
que Mikael marque le nombre et la moitié de ce nombre x − 60 = x
double des points de est 60. 2
Richard. Un panier vaut
g) La différence entre la moitié d’un
2 points au basket-ball. x + 2x = 60
nombre et 60 est égale à ce nombre. 2
c) Lorsque deux députés
multiplient le nombre h) La différence entre le double d’un
x + 60 = 2x
de votes qu’ils ont reçus, nombre et ce nombre est 60.
ils obtiennent le même i ) Le double d’un nombre est 60. x = 60
résultat que s’ils avaient 2
multiplié par 1250 la j ) La somme de la moitié d’un nombre
somme de leurs votes. et de 60 est égale à ce nombre.
x + 2x = 60
k) La somme de la moitié d’un nombre
et du double de ce nombre est 60. x + 60 = x
2
l ) La somme d’un nombre et de 60 est
égale au double de ce nombre. x
x − 2x = 60

3. Pleurote
Pour préparer une crème de champignons, on coupe la moitié
des champignons en cinq et l’autre moitié en quatre. On obtient
63 morceaux de champignons.
Combien y avait-il de champignons au départ ?

294 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


4. Outil de vérification
Utilise l’algèbre pour vérifier les conjectures suivantes.
a) La somme de deux nombres impairs consécutifs est impaire.
b) La somme de deux nombres impairs consécutifs est
divisible par 4.
c) La somme de deux multiples de 4 consécutifs est
divisible par 8. 5. Combien d’étages ?
d) Le produit de deux nombres pairs est un nombre pair.
e) Le produit d’un nombre pair et d’un nombre impair Un édifice mesure 240 m
est un nombre impair. de plus que la moitié de
sa hauteur.
a) Quelle est la structure
de l’équation traduisant
6. Charadalgébrique ce problème ?
b) Pose cette équation.

? ?
• Mon premier est le nombre de pattes d’un certain

? nombre de poules. c) Quelle est la hauteur


de l’édifice ?

?
• Mon deuxième est trois de moins que le double
de mon premier.
• Mon troisième est la somme des résultats de mon premier
et de mon deuxième.
Si mon troisième égale 93, combien y a-t-il de poules ?

7. Redressements assis
Jean-François inscrit les redressements assis qu’il effectue
chaque jour. En tout, il en a fait 231.

a) Combien de redressements assis Jean-François


a-t-il faits dimanche ?
b) Quel âge a Jean-François s’il a fait 54 redressements
assis dimanche ?

LA MISE EN ÉQUATION SECTION 3 295


1. En l’aire 2. Rebours géométrique
Un trapèze a une aire de 9 cm2 Réponds aux questions suivantes à l’aide d’une expression algébrique.
et une hauteur de 1,5 cm. a) Comment retrouver, à partir du périmètre P d’un carré, la mesure
Détermine la mesure c d’un côté ?
de la petite base en sachant
b) Comment retrouver la hauteur h d’un triangle lorsqu’on connaît
qu’elle mesure le tiers de
son aire A et la mesure de sa base b ?
la grande base.
c) Comment retrouver la mesure d’un côté d’un rectangle c si on
connaît son aire A et la mesure de l’autre côté b ?
d) Comment retrouver la mesure d’un côté s d’un parallélogramme
lorsqu’on connaît son périmètre P et la mesure de l’autre côté t ?

3. Combien 4. Erreur courante


d’hendécagones ? a) Quelle erreur a commise cet élève ?
La caisse de la classe contient
exactement 50 $ en pièces de Jean-Pierre a trois ans de moins que le triple de l’âge de sa sœur
1 $ et de 2 $. Geneviève. Quel est l’âge de Jean-Pierre si la somme de leurs
âges est 36 ans ?
Fabienne compte les pièces
et en trouve 30. m âge de Geneviève
Florent les recompte et en 3m – 3 = 36
trouve 31.
3m = 39
Qui s’est trompé ?
m = 13
Geneviève a 13 ans, donc Jean-Pierre a 3(13) – 3 = 36 ans.

b) Selon toi, comment l’élève aurait-il pu éviter cette erreur ?

5. Comment faire ?
Le périmètre du rectangle turquoise est le tiers du périmètre du
rectangle vert. Quelles sont les dimensions du rectangle turquoise ?

16

296 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


6. Vrac
Pose les équations associées aux problèmes suivants, puis résous-les.
a) 16 ans de plus que la moitié de l’âge d’une dame équivaut
à 50 ans. Quel âge a cette dame ?
b) Les 23 d’un nombre, augmentés de 6, égalent le quart
de ce nombre, diminué de 4. De quel nombre s’agit-il ?
c) L’aire d’un trapèze est de 60 cm2. En sachant que les bases
mesurent 6 cm et 9 cm, détermine la mesure de la hauteur
du trapèze.
d) En soustrayant 8 au triple d’un nombre, on obtient le même
résultat que si on additionnait 3 au double de ce nombre.
Quel est ce nombre ?

7. « Bouchons les trous »


Problème Équation associée

a) Si tu ajoutes 3 au double du nombre d’élèves d’une classe,


+ 3 = 59
tu obtiens 59. Combien y a-t-il d’élèves dans cette classe ?

b) Le salaire journalier de Mylène est le de celui de Blanche.


Sébastien gagne $ de plus que Blanche. Si à eux trois, ils
2x + x + x + 4 = 244
gagnent un total de 244 $ en une journée, combien Blanche gagne-t-elle
en une journée ?

c) Karl a obtenu une moyenne de en mathématique. Il se rappelle


seulement de quatre des cinq notes qu’il a obtenues lors des contrôles
60 + 65 + 70 + 65 + x = 325
hebdomadaires : 60, 65, 70 et 65. Quelle est la note dont il ne se
souvient pas ?

d) Un groupe d’élèves part en excursion. Le coût exigé par élève est de 6 $.


À la dernière minute, 4 filles et 3 garçons décident de ne pas y aller.
6x = 8(x − 7)
Les autres doivent alors payer $ de plus. Combien d’élèves
ont participé à l’excursion ?

e) Si on à la longueur d’un rectangle, elle devient égale à sa


2(x + x + 6) = 36
largeur. Trouve la largeur du rectangle si son périmètre est de 36 cm.

f ) Mme Ratelle vend des cartes de souhaits à 1,25 $ l’unité et des roses
à 3,00 $ l’unité. Elle a vendu 3 fois plus de roses que de cartes et
1,25x + x = 246
le montant total facturé est de 246 $. Combien de cartes de souhaits
a-t-elle vendues ?

g) Les 22 enfants et petits-enfants de la famille Lévesque ont soit une


bicyclette, soit un tricycle. Si on compte 52 roues en tout, combien 3x + 2( − x) = 52
y a-t-il de tricycles ?

h) Au restaurant La Bonne Fourchette, on donne un choix de trois repas


en table d’hôte : du poulet, du bœuf ou des fruits de mer. On a servi
4 fois plus de poulet que de bœuf et on a servi 15 assiettes de fruits + 15 = 75
de mer de plus que de bœuf. Si on a servi 75 repas en tout, combien
de repas de bœuf a-t-on servis ?

BRIC À MATHS SECTION 3 297


8. Des caribous 9. M. Le Notaire
et des bateaux
Quatre membres d’une famille se partagent un montant d’argent reçu
En comptant les pièces de en héritage. Le premier recevra le double du deuxième. Le troisième
10 cents et de 25 cents de recevra 5000 $ de plus que le deuxième et le quatrième recevra
ma tirelire, j’obtiens un montant 3000 $ de moins que le premier.
de 14,75 $. En sachant que Traduis la part de chacun des enfants en expression algébrique si :
j’ai 92 pièces en tout, combien
a) x représente le montant reçu par le deuxième ;
ai-je de pièces de 10 cents ?
b) x représente le montant reçu par le premier ;
c) x représente le montant reçu par le troisième ;
d) x représente le montant reçu par le quatrième.

10. Hauteur constante


Dans une bande de tissu, on découpe un rectangle, un triangle
et un parallélogramme.

Quelle est la largeur de la bande si l’aire du parallélogramme est


égale à la somme des aires du triangle et du rectangle ?

11. Devinette
D’accord : Sept cent quarante-deux fois
le premier additionné de 47 donne trois
Je pense à deux nombres et fois le deuxième moins 13.
leur somme est 20. Quels sont-ils ?
C’est impossible !

Nous avons besoin de plus de


renseignements pour trouver
les deux nombres.
Mais oui, c’est possible !

Est-ce possible ou non ? Explique ta réponse.

298 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


12. Découpage variable
Alice a découpé deux bandes de papier de même largeur, l’une dans
une feuille rectangulaire rouge et l’autre dans une feuille carrée bleue.
Elle a obtenu quatre figures, dont deux de même aire et de couleurs
différentes.
a) Quelle est la largeur de ces bandes ? 5 cm

b) Y a-t-il plusieurs solutions ?


?
6 cm

?
3 cm 13. Conjectures
au programme
Utilise l’algèbre pour prouver
✃ ✃ les conjectures suivantes.
a) La somme de deux nombres
14. Un déménagement pesant naturels consécutifs est
Valérie et Éric déménagent. Lors du grand jour, leurs familles se impaire.
chargeront de transporter les boîtes. La voiture de Maryvonne et de b) La somme de deux nombres
Pierre peut contenir trois fois moins de boîtes que le camion de impairs consécutifs est
Richard, Danielle et Stéphane, mais Maryvonne transporte aussi une divisible par 4.
boîte sur ses genoux pour que ça aille plus vite.
En fin d’après-midi, il reste encore 25 boîtes dans l’appartement,
même après 8 allers et retours de la voiture et 7 allers et retours
du camion.
Combien de boîtes peut contenir le camion, si au total Valérie
et Éric avaient 352 boîtes à déménager ?

15. La réserve de Mastigouche


Chaque année, Nancy, Louis, Judith, Richard, Juan Carlos et Denis se donnent
rendez-vous dans la réserve de Mastigouche pour y faire du canot-camping.
Par un heureux hasard, les six amis ont la même masse : 75 kg. Avant de lancer
les canots à l’eau, ils s’assurent donc que ceux-ci contiennent aussi la même
masse de bagages.
Voici une répartition qui satisfait à cette contrainte.

Canot 1 cinq sacs à dos identiques et une tente

Canot 2 deux sacs à dos identiques et une glacière

Canot 3 deux tentes identiques et trois sacs à dos identiques

a) Si la capacité totale d’un canot est de 240 kg, quelle est


la masse maximale d’un sac à dos ?
b) Trouve une autre répartition qui satisfait à la contrainte.

BRIC À MATHS SECTION 3 299


16. Balayeuse
Louis et Pierre vendent des aspirateurs pour deux compagnies
différentes. Louis reçoit un salaire de base de 275 $ par semaine
en plus d’un montant de 150 $ par aspirateur vendu. Pierre, quant
à lui, reçoit un salaire de base de 425 $ par semaine, mais il ne reçoit
que 75 $ par aspirateur vendu. La semaine dernière, ils ont vendu le
même nombre d’aspirateurs et ont reçu le même salaire.
Quel est ce salaire ?
17. Déséquilibre
Partage en deux parties le
nombre 25 de façon que la
somme de 3 fois la première 18. Matemáticas
partie et de 5 fois la deuxième
partie soit de 91. Des enseignants organisent un voyage en Espagne avec un groupe
d’élèves. On a déboursé le coût total du voyage en fonction du
nombre de personnes inscrites au départ. Pour diverses raisons,
5 personnes ne peuvent plus faire ce voyage et les autres doivent
maintenant débourser 3600 $ chacune, ce qui représente 600 $
supplémentaires comparativement au coût initial. Combien de
personnes font toujours partie du projet ?

19. Chaque petit geste compte


Sensible à la cause des enfants malades, Eugénie, 7 ans, organise
une collecte de fonds pour la Fondation de l’Hôpital Sainte-Justine.
Elle demande à tous les gens de sa famille et de son voisinage
de donner des sous noirs ou des canettes consignées à 0,05 $.
Après sa collecte, Eugénie constate qu’elle a 3 fois plus de canettes
que de sous noirs. Pour la féliciter de son geste, son père lui remet,
en argent, l’équivalent de ce qu’elle a amassé.
Lors de sa prochaine visite à l’hôpital, Eugénie sera fière de
remettre 70,08 $ à la Fondation.
Combien de canettes et de sous noirs a-t-elle recueillis ?

20. Vitamine C
L’entraîneur d’une équipe de soccer apporte des oranges en guise
de collation d’après-match. Traditionnellement, les joueuses prennent
trois morceaux chacune. Donald, l’entraîneur, réalise que s’il coupe
les oranges en sixièmes, il manquera 3 morceaux pour respecter la
tradition. S’il les coupe plutôt en huitièmes, il aura alors 11 morceaux
de trop. Combien y a-t-il de joueuses et combien y a-t-il d’oranges ?

300 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


21. Résolution algébrique
Traduis chaque problème à l’aide d’une équation, puis résous-la.
a) Philippe travaille dans un magasin de produits informatiques.
Il gagne 235 $ par semaine et obtient une commission de 5 %
pour les ventes qu’il réalise. Quel est le montant de ses ventes
de la semaine dernière s’il a reçu un salaire de 667 $ ?
b) En additionnant le double de la somme des quatre premiers
nombres premiers au triple du nombre que j’utilise en guise de
mot de passe pour avoir accès à mes courriels, puis en divisant
cette somme par 2, j’obtiens 2958. Quel est mon mot de passe ?
c) L’écran de mon téléviseur est 1,8 fois plus large que haut.
Son périmètre est égal à 120 mm de plus que le triple de sa
largeur. Quelles sont les dimensions (largeur et hauteur) de
mon téléviseur ?
d) Jonathan et Suzie travaillent au montage d’un film tourné lors d’un
voyage en Inde. Ils veulent sauvegarder leur travail. S’ils utilisent
8 disques compacts, il restera 50 Mo disponibles sur le 8e disque.
En utilisant plutôt 2 DVD, il restera 3410 Mo sur le 2e DVD.
En sachant qu’un DVD a une capacité 6,3 fois plus grande
qu’un disque compact, détermine la taille du fichier vidéo.
e) Éliane et Max adorent jouer au jeu Énigmatique et se lancent
parfois des défis. Aujourd’hui, ils ont obtenu le même nombre
de points. Les points sont calculés ainsi : les énigmes résolues
sans indice donnent deux points de plus que les énigmes résolues
avec un indice. En sachant que Max a résolu 6 énigmes avec
indices et 10 sans indice et qu’Éliane a réussi 12 énigmes
avec indices et 9 sans indice, combien de points donnent
les énigmes sans indice ?
f ) Enrique a fait réparer son réfrigérateur. Il a déboursé 12 $ l’heure
pour la main-d’œuvre et 45 $ pour un nouveau thermostat.
Combien d’heures lui a-t-on facturées pour cette réparation
si la facture est de 99,18 $, taxes comprises ?
g) Jean-Yves et Anne-Marie ont acheté deux sortes de céréales
pour servir les petits-déjeuners à leur restaurant. En tout, ils ont
acheté 15 boîtes de céréales et ont déboursé 84 $. Combien de
boîtes de chaque sorte ont-ils achetées si les boîtes coûtent
respectivement 5,50 $ et 6 $ ?
h) La somme de deux nombres est égale au quadruple du plus
petit, et leur différence est 12. Quels sont ces deux nombres ?
22. Tourner en rond
Marc-Antoine pense à un
nombre. Il le multiplie par 5, lui
Avant de résoudre les problèmes,
soustrait 11, divise le reste par
il faut d’abord poser l’équation.
3, ajoute 25 au quotient et
divise la somme par 2. Après
toutes ces opérations, il retrouve
son nombre de départ. Quel est
ce nombre ?

BRIC À MATHS SECTION 3 301


Situation 1
Certaines tâches, comme la rédaction d’une lettre, peuvent sembler très dissociées
des concepts algébriques étudiés dans ce chapitre. Ce n’est pas toujours le cas,
surtout s’il s’agit d’une lettre « type », destinée à plusieurs personnes.
Lorsqu’on doit envoyer des centaines, voire des milliers de lettres ou de factures
à des clients, il est impensable de taper les adresses une par une ; cette tâche
demanderait beaucoup trop de temps.
Pour envoyer la même lettre à plusieurs personnes,
il suffit d’avoir une liste de ces personnes et un
gabarit de lettre qui contient des variables plutôt
que des constantes. De cette façon, le logiciel de
traitement de texte pourra remplacer les variables
du gabarit de lettre par des valeurs contenues dans
la liste de personnes. Dans un logiciel de traitement
de texte, les variables s’appellent les « champs ».
Une lettre peut contenir plusieurs champs.

a) Relève tous les endroits où l’on aurait pu utiliser


un champ dans la lettre de l’agence de voyages.
b) Établis un parallèle entre cette fonction et
l’évaluation d’une expression algébrique.

LES CHAMPS DANS UNE LETTRE TYPE


À l’aide de la fonction « champ» d’un traitement de texte,
compose un gabarit de carte de souhaits. Place les champs
de façon que ta carte puisse servir à plusieurs occasions,
autant à la Saint-Valentin qu’à Noël, par exemple.

302 CHAPITRE 4 L’ALGÈBRE : UN OUTIL DE RÉSOLUTION DE PROBLÈMES


Faire le point
Complète le texte suivant.

1 Un terme algébrique ou un monôme est constitué d’un , d’une


et d’un .

2 Des termes algébriques ayant le même sont des termes semblables.

3 Pour pouvoir effectuer ou la de deux termes algébriques, ceux-ci


doivent être semblables.

4 Pour multiplier deux monômes, il suffit de multiplier et d’additionner


des variables identiques.

5 Un et un sont des expressions algébriques respectivement


constituées de deux termes et de trois termes.

6 Évaluer une expression algébrique, c’est remplacer les par une .

7 L’