Vous êtes sur la page 1sur 6

NOTE DE SYNTHESE SUR LA METHODE DE

VALEUR ECONOMIQUE AJOUTEE (EVA)


Par A. Bendriouch

L'EVA "Economic Value Added", que l'on pourrait traduire en français par Valeur Economic Ajoutée (VEA), est
un concept nouveau qui avait été introduit par Joël STERN et Benett STEWART au début des années
80 pour mesurer le résultat économique (par opposition au résultat comptable) dégagé par
l’entreprise sur ses activités d’exploitation. C'est une méthode qui permet de savoir si
l'entreprise a créé de la valeur sur une période donnée ou non, et d'identifier les postes
créateurs de richesse. Une EVA positive correspond à un enrichissement des actionnaires,

ier
tandis qu'une EVA négative montre que l'entreprise a détruit de la richesse pendant la période
considérée.

Rien d'étonnant alors qu'un tel outils ait reçu en très peu de temps l'aval des analystes et la
préférence des actionnaires pour évaluer la performance économique et financière des

op
entreprises. D’ailleurs, La plupart des rapports financiers faits par les analystes financiers sur
les sociétés cotées en bourse incluent désormais le concept d’EVA ainsi que celui de MVA
dans les états fournis aux investisseurs.

Si l'on fait abstraction des ajustements qu'il conviendrait d'apporter aux grandeurs qui rentrent
dans son calcul (ces ajustements sont souvent nécessaires et ils peuvent être nombreux, Stern
sc
Stewart préconisent jusqu'à 164 ajustements) , on pourrait déterminer l'EVA d'une entreprise
simplement a partir de l'équation suivante :

Terminologie d'usage en Anglais : EVA Terminologie d'usage en Français : VEA


EVA = Economic Value Added VEA = Valeur Economique Ajoutee
EVA = NOPAT - COC VEA = BENAI - CMPC
avec :
pa

Where : BENAI = Bénéfice d'Exploitation Net Apres


NOPAT = Net Operating Profit After Tax Impôts
COC = Cost Of the Capital (average cost of CMPC = Coût Moyen Pondéré du Capital (le
the capital invested) capital pris au sens large, exclusion faite des
sources de financement gratuites).
ne

Qu'est-ce que la Valeur Economique Ajoutée (EVA)?

une mesure la valeur économique créée par l'entreprise ;


une mesure qui reflète le montant absolu de valeur créée ou détruite chaque année pour l'actionnaire ;
un outil utile pour choisir les investissements financiers les plus rentables ;
une protection efficace contre la destruction de la valeur pour l'actionnaire ;
un outil convenable pour contrôler les opérations d'exploitation ;
un indicateur fortement corrélé avec le prix de l'action en bourse ;
une mesure pour estimer la vraie création de richesse dans l'entreprise, contrairement aux mesures
traditionnelles telles que le retour sur investissement ou "Return On Investment" (ROI) ou bénéfice par
action "Earning Per Share" (EPS) qui peuvent ne pas être pertinentes ;
une bonne base pour asseoir un système d'intéressement du personnel et motiver des directeurs pour créer de
la valeur pour l'actionnaire ;
un outil plus utile que le (ROI) pour diriger et maîtriser les opérations quotidiennes.
Le rôle de l'EVA dans l'entreprise :

Les Directeurs sont obligés de créer la valeur pour leurs investisseurs ;


Les Investisseurs investissent de l'argent dans une entreprise parce qu'ils attendent des recettes ;
Il y'a un niveau minimum de rentabilité attendu par les investisseurs, appelé coût du capital ;
Le coût du capital est le rendement moyen dans les marchés financiers; les investisseurs peuvent réaliser
facilement ce rendement en diversifiant leurs investissements à long terme ;
Donc créer moins de rendement (à long terme) que le coût du capital n'est pas économiquement acceptable
(surtout du point de vue des actionnaires) ;
Les Investisseurs peuvent retirer leur argent de l'entreprise puisqu'ils qu'ils ont d'autres alternatives de
l'investissement.

ier
Pourquoi l'EVA est aussi utile pour les PME ?

Les mesures de performance traditionnelles utilisées par les PME, telles que la croissance des ventes ou des
résultats, ne peuvent à elles seules bien décrire la vraie performance globale et peuvent même mener à des
décisions non pertinentes ;

op
L’EVA est d'un calcul simple à partir des documents comptables tels que le compte d'exploitation et le
bilan ;
L’EVA reflète la performance de l’entreprise en valeur monétaire ;
Une EVA positive indique une création de la valeur ;
Une EVA négative indique une destruction de la valeur ;
sc
Des EVA négatives cumulées est un signal de besoin de restructuration de l'entreprise ;
EVA est un concept facile à comprendre et à utiliser ;
EVA aide à comprendre le concept de rentabilité par les personnes non familiarisées avec la finance et la
comptabilité ;
Dans une PME, les directeurs peuvent rendre l'EVA un concept transparent à tous les employés en peu de
temps ;
L’EVA aide à convertir la stratégie d'une PME en objectifs tangibles pour tous les employés ;
pa

L’EVA est un outil utile pour l'allocation des ressources en capitaux généralement rares ou faibles pour une
PME ;
Quand le concept d'EVA est intégré dans le processus de décisions d'une PME, il continue à améliorer sa
performance car les directeurs ont une connaissance plus profonde de la notion de capital et de son coût et
sont capables de prendre de meilleures décisions.
ne

De quoi a-t-on besoin pour calculer l'EVA?

Seulement du compte d'exploitation et du bilan, pas plus ! ; les étapes de calcul sont les suivantes :

1. calculez le résultat net d'exploitation après impôts (NOPAT)


2. identifiez le Capital de la société (C)
3. déterminez un Coût de Capital raisonnable (CCR)
4. calculez la Valeur Economique Ajoutée (EVA)

Exemple d'illustration :

Considérons le compte d'exploitation et le bilan suivants d'une PME, et calculons l'EVA pour cette entreprise en
suivant la procédure et les étapes de calcul présentées précédemment.
Le compte d'exploitation (en KDH) :

Ventes nettes : 2 600.00


Coût des matières -1 400.00
Dépenses d'exploitation - 400.00
Amortissements -150.00
Autres dépenses d'exploitation -100.00
Résultat d'exploitation 550.00
frais financiers -200.00
Résultat avant impôts 350.00
IS (35%) –122.50
Résultat net après impôts 227.50

Le bilan (en milliers de DH) :

ier
ACTIF Montant net
IMMOBILISATIONS EN NON VALEURS (A) 0
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (B) 0
IMMOBILISATIONS CORPORELLES (C) 1550
. Terrains 200
. Constructions 450
. Installations techniques, matériel et outillage 410
. Matériel de transport

op
. Immobilisations corporelles diverses 490
IMMOBILISATIONS FINANCIERES (D) 0
TOTAL I (A+B+C+D) 1550
STOCKS (E) 235
. Merchandises 200
. Stocks divers 35
CREANCES DE L'ACTIF CIRCULANT ( F) 515
. Clients et comptes rattaches
. Comptes d'associés
sc
. Débiteurs divers 370
. Comptes de régularisation Actif 145
TITRES ET VALEURS DE PLACEMENT (G) 0
TOTAL II ( E+F+G) 750
TRESORERIE - ACTIF 50
. Chèques , et valeurs à encaisser
. Banques , T.G .et C.C.P. 40
. Caisses , Régies d'avances et accréditifs 10
TOTAL III 50
pa

TOTAL GENERAL I+II+III 2350

PASSIF Montant net


CAPITAUX PROPRES (A) 958
. Capital social ou personnel 300
. Moins: actionnaires, capital souscrit non appelé
. Capital appelé , dont versé.....
. Prime d'émission , de fusion , d'apport
. Ecarts de réévaluation
. Réserves diverses
ne

. Report à nouveau
. Résultats nets en instance d'affectation 430
. Résultat net de l'exercice 228
CAPITAUX PROPRES ASSIMILES (B) 0
DETTES DE FINANCEMENT (C) 760
PROVISIONS DURABLES POUR RISQUES ET CHARGES (D)
TOTAL I (A.+B.+C+.D) 1718
DETTES DU PASSIF CIRCULANT (E) 632
.Fournisseurs et comptes rattachés 100
.Comptes d'associés 300
.Créanciers divers 232
.Comptes de régularisation passif
AUTRES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES (F) 0
TOTAL II (E+F) 632
TRESORERIE PASSIF 0
.Crédits d'escompte
.Crédit de trésorerie
.Banques (soldes créditeurs)
TOTAL III 0
TOTAL GENERAL (I+II+III) 2350
Etape 1 : Calculez le (NOPAT)

Les Ventes 2 600.00


Le coût des matières (ou marchandises vendues) –1 400.00
Dépenses d'exploitation - 400.00
amortissements -150.00
Autres dépenses d'exploitation -100.00
Résultat d'exploitation 550.00
IS (35%) –122.5
NOPAT 427.50

Une façon alternative de calculer le NOPAT est de procéder de la façon suivante (réintégration des frais

ier
financiers) :

Le résultat net après impôts 227.50


Dépenses d'intérêts +200.00
NOPAT 427.50

Etape 2 : Identifiez le Capital réellement utilisé par l’entreprise (C)

op
Le Capital de l’entreprise (C) est égale au total du passif du bilan moins la trésorerie passive gratuite (ou dettes
non passibles d'intérêts)

Total passif : 2,350.00


-Les comptes fournisseurs : -100.00
-Les creanciers divers : -232.00
sc
=Le capital (C) 2,018.00

Etape 3 : Déterminez un taux raisonnable du Coût du Capital (CCR)

Il s’agit du coût moyen pondéré du capital que l’on détermine en tenant compte de la rémunération exigée par
les actionnaires.
Dans cette entreprise, les propriétaires exigent un rendement des fonds propres de 13% ; c'est le rendement
pa

qu'ils peuvent obtenir en investissant à long terme dans d'autres projets ayant un risque équivalent (OPCVM, ou
autres sociétés).
Par conséquent, cette société a 958/2350 =40.77% de fonds propres avec un coût de 13%.
Par différence, les dettes représentent 59.23%.
En supposant ici que le coût de la dette (y compris les dettes gratuites) est en moyenne de 8%, le coût moyen
pondéré des capitaux utilisés serait alors de :

40.77% * 13% + 59.23% * 8% = 10.04%


ne

En fait, les frais financiers de la dette sont déductibles de l'assiette de l'impôt. Il faudrait donc corriger le coût du
capital réellement supporté par l’entreprise par l’économie de l'impôt afférente aux intérêts de la dette. Le calcul
donne :

CCR = 40.77% * 13% + 59.23% * 8% * (1 - taux de l'impôt) = 0.4077* 13% + 0.5923 * 8% * (1 - 0.35) = 8.38%

Etape 4: Calculez l'EVA de l’entreprise :

EVA = NOPAT - C * CCR = 427.50 - 2,018.00 * 0.0838 = 258.39

Cette PME a donc créé une EVA de 258.4.


NB: c'est l'EVA calculée pour une année. Si une entreprise calcule l’EVA pour une période différente de 12
mois, elle devrait réajuster en conséquence les coûts des capitaux:
· coûts des capitaux pour 3 mois: 3/12 * 8.38% * 2,018 = 42.28
· coûts des capitaux pour 4 mois: 4/12 * 8.38% * 2,018 = 56.37
· coûts des capitaux pour 6 mois: 6/12 * 8.38% * 2,018 = 84.55
· coûts des capitaux pour 9 mois: 9/12 * 8.38% * 2,018 = 126.83

Reprenons la Procédure Complète de Calcul de l' EVA :

Ventes 2 600.00
Coût des matières (ou marchandises vendues) –1 400.00
Dépenses d'exploitation -400.00
amortissements -150.00

ier
Autres dépenses d'exploitation -100.00
Résultat d'exploitation 550.00
IS (35%) –122.50
NOPAT 427.50
Les coûts capitaux (8.38% * 2018) –169.11
La Valeur économique Ajoutée (EVA) = 258.39

op
Comparaison du calcul de l' EVA avec celui de la CAF :

La capacité d’autofinancement ou Cash Flow est un résultat financier qui mesure la capacité de l’entreprise a
autofinancer ses investissements. A la différence de l’EVA, la CAF ne tient compte ni des amortissements ni de
la rémunération des fonds propres. Le calcul de la CAF sur cet exemple donne :
sc
Ventes nettes : 2,600.00
Coût des matières -1,400.00
Dépenses d'exploitation -400.00
Amortissements -150.00
Autres dépenses d'exploitation -100.00
Résultat d'exploitation 550.00
frais financiers -200.00
Résultat avant impôts 350.00
pa

IS (35%) –122.50
Résultat net après impôts 227.50
Réintégration des amortissements +150.00
CAF = 377.50

La mise en place de l'EVA par une PME :


ne

le calcul de l'EVA est juste le point de départ ;


l'amélioration permanente de l'EVA doit être l'objectif principal des gestionnaires ;
l'EVA doit être calculée périodiquement (si possible trimestriellement) ;
les variations de l' EVA doivent être analysées.

Comment le management d'une PME peut-il améliorer l'EVA?

Essayer d'améliorer les recettes sans ou avec un minimum de capitaux investis, si possible en utilisant au
maximum les sources de financement gratuites (crédit fournisseurs) ;
Investir de nouveaux capitaux seulement dans les projets, matériel, et machines capables de couvrir le coût
du capital investi en évitant des investissements avec des rendements inférieurs ;
Identifier où l'emploi du capital peut être réduit ;
Identifier où les rendements sont en dessous du coût du capital ; abandonner ces investissements quand les
améliorations dans les rendements ne sont pas faisables.
Conclusion :

L’EVA est un outil de gestion approprié pour toutes les entreprises, y compris les PME ;
la Valeur Economique Ajoutée (EVA) est facile à calculer ;
le calcul périodique et l'analyse de l'EVA peuvent être faites avec un effort minime parce qu'on a besoin de
peu de données de base pour le faire et que ces données sont disponibles sur les documents comptables ;
le calcul de l'EVA est le point de départ pour l'amélioration des performances ;
l'EVA peut aider à faire une allocation optimale des ressources de capitaux qui se font rare pour les PME ;
la mise en œuvre de l'EVA aide à mieux définir et faire comprendre les objectifs par les opérationnels ;
puisque l'EVA aide l'organisation a se rendre compte que le capital est une ressource chère, son effet le plus
immédiat est l'amélioration de l'efficience.
Comparée aux mesures conventionnelles, l'EVA est un indicateur toujours pertinent en matiere de mesure de
performance : plus grande est l'EVA plus l'affaire se porte mieux et réalise des plus-values. Avec les
mesures traditionnelles ce n'est pas toujours le cas, puisque le ROI par exemple peut être augmenté sans

ier
s'apercevoir de la baisse relative de la rentabilité.
L’EVA aide à calculer la MVA (Market Value Added), cette dernière étant égale à la somme historique et
future actualisée des EVA ;
L' EVA aide énormément le management et les employés à voir ce qui devrait être le vrai objectif de
l’entreprise, puisqu'elle clarifie à tous ce qu'est vraiment la notion de rentabilité dont le résultat comptable
peut être un indicateur biaisé.

op
sc
pa
ne