Vous êtes sur la page 1sur 22

République du Mali

Ministère de l’Enseignement
Un peuple-Un but-Une foi
Supérieur et de la Recherche
Scientifique (MESRC)

Ecole Nationale d’Ingénieurs


(ENI-ABT)

EXPOSE SUR LES APPAREILS DE


LEVAGE :
THEME :

PONT ROULANT

Classe : MASTER2 CSM S3

PROFESSEUR : M.B. SIDIBE, PhD

PRESENTE PAR : Oumar TRAORE

Année académique : 2020-2021


Plan de L’exposé :
I. GENERALITES SUR LES PONTS ROULANTS
1. Introduction
2. Caractéristique et Différents types de ponts
roulants
3. Avantages et inconvénients du pont roulant
4. Principe de fonctionnement du pont roulant et
détails techniques
II. CONCEPTION DU PONT ROULANT
1. Dimensionnement de la poutre principale
2. Choix des rails de roulement et vérification des
galets
3. Dimensionnement de la poutre support du
chemin de roulement
CONCLUSION
III. ANNEXE
IV. REFERNCES

2
I. GENERALITE :
1. Introduction :
Un Pont roulant est un engin de levage mobile circulant sur un chemin de roulement.
Il est constitué d’une ou plusieurs poutres sur lesquelles se déplace, transversalement
un chariot de transfert équipé d’un treuil ou d’un palan pour le levage de la charge. Si
le pont est constitué d’une seule poutre, on l’appelle pont mono poutre, dans d’autres
cas, il est dit pont bipoutre ou pont multi poutre.

2. Caractéristique et Différents types de ponts roulants :


a. Caractéristique :
La caractéristique principale des ponts roulants constitue leur structure
appelée la charpente. Cette charpente peut être réalisée selon les cas suivants :
 Profilés
 Entreillais
 Caissons
 Structure mécano-soudée
 Mixte
Les charpentes en profilés et en caisson sont illustrées par les figures suivantes :

b. Différents types de ponts roulants :


Un pont roulant peut-être du type mono poutre, bipoutre ou multi poutre et peut
revêtir diverses configurations. Donc finalement on les classe en deux grandes
catégories qui sont les ponts roulants posés et les ponts roulants suspendus.
 Ponts roulants posés (figures a e b) :
L’appareil roule sur deux voies de roulement constituées par un rail qui repose sur
une poutre de roulement reprise sur les poteaux du bâtiment ou de l’aire de travail ou
de stockage par l’intermédiaire de corbeaux (pièce en forme de trapèze rectangle
métallique ou en béton qui assure la liaison entre le chemin de roulement et le
poteau). Pour une portée donnée (inférieure à 30 m) et une hauteur sous
ferme donnée, c’est le type de pont qui permet d’obtenir la meilleure hauteur de
levage.

3
 Ponts roulants suspendus (figures c et d) :
L’appareil roule sur l’aile inférieure d’un profilé repris directement sur les fermes du
bâtiment. Ces chemins de roulement peuvent comporter plus de deux voies de roulement. Ils
peuvent en outre être équipés de plusieurs moyens de levage pour desservir toute la surface du
bâtiment. Dans le cas de portée très importante, on installera donc plus tôt ce type de matériel.

3. Avantages et inconvénients du pont roulant :


a. Avantages :
L’ensemble des ponts roulants mono poutres ou bipoutres, posés ou suspendus sont tous
équipés en standard de variateurs de fréquences SCHNEIDER. Quand on parle d’intégralité,
cela concerne le palan et/ou le treuil de levage pour les mouvements de levage et de direction,
ainsi que le mouvement de translation de l'ensemble de la structure qui forme le pont roulant.
Ce système de commande apporte à l’utilisateur une grande souplesse dans ses opérations de
levage et de manutention. Les vitesses désirées vont être ajustées en fonction des besoins de
production directement sur la console du variateur, la mécanique ne souffre plus, ce qui réduit
considérablement les actions de maintenance

4
curative, les charpentes ne sont plus soumises aux actions de démarrages directes ou aux
freinages brutaux.
b. Inconvénients :
Les ponts roulants sont des appareils de levage très utilisés dans plusieurs domaines
(mécanique, BTP, etc.) pour la manutention des charges très lourdes qui se présentent comme
de véritables dangers pour l’opérateur en cas de chute. Cette chute peut aussi entrainer la
destruction de l’objet à manutentionner (la charge). Les causes de la chute sont nombreuses
parmi lesquelles on a :
 L’utilisation d’une charge supérieure à la charge maximale du pont ;
 Une élingue inadaptée pour soulever la charge ;
 Un balancement de la charge ;
 Un soulèvement de la charge à une hauteur trop élevée ;

4. Principe de fonctionnement du pont roulant et détails techniques :


a. Principe de fonctionnement :
Les ponts roulants sont généralement installés dans les bâtiments d’une unité industrielle,
dans les entrepôts des ports, sur des chantiers navals, etc. ils permettent la manutention de la
charge dans toutes les directions de l’espace où ils sont installés. Ils sont en hauteur et
circulant sur des rails fixés aux poutres de roulement généralement en acier, reposant sur des
poteaux.
Les trois mouvements effectués par les ponts roulants sont :
– Translation suivant les voies de roulement (en grande distance) correspondant à un
mouvement d’ensemble du pont ;
– Translation suivant l’axe transversal, générée par un de placement du chariot ;
– Translation de la charge : levage ou descente de la charge due à un mouvement des câbles
du treuil ;
Ils diffèrent notamment par la conception et la réalisation de leurs charpentes, mécanismes et
équipements, leur capacité de levage, les vitesses de leurs différents mouvements, leur mode
de commande ainsi que leurs utilisations les plus divers dans les industries. Voir la figure
suivante pour l’illustration du principe de fonctionnement :

5
En se focalisant sur la description du principe de fonctionnement du schéma ci-dessus on
aboutit au schéma cinématique suivant :

b. Détails techniques :
Les détails techniques sont des indications fournies par le constructeur à l’ingénieur,
Parmi celles-ci on a :
 Les types et dimensions du chariot,
 La position extrême du chariot et du crochet,
 L’empattement (écartement des galets).
 Le diamètre des galets,
 Les charges extrêmes des galets du pont roulant sur la poutre de roulement,
 Le type de rail nécessaire,
 La longueur du pont hors tout,
 L’effort de tamponnement sur le butoir.

c. Eléments constitutifs du pont roulant :


Les éléments principaux du pont roulant sont :
 Ossature : c’est l’ensemble de charpentes comprenant en particulier les
éléments suivants : Poutres principales (passerelle plus garde-corps) et
Sommier.
 Chariot : C’est l’ensemble auquel est suspendu le dispositif de
préhension, il contient les éléments suivants : Galet de roulement ;
tambour ; moteur de levage ; moteur de direction ; moufle.
 Chemin de roulement : Il se compose de deux rails (généralement on
choisit le rail BURBACH) fixés au bâti, sur lesquels le pont roule.
Ces différents constituants sont illustres par la figure suivante :

6
7
II. Conception du pont roulant :
Pour concevoir un pont roulant, nous allons nous situer dans une situation dans
laquelle un garage de mécanique envisage d’installer un pont roulant à la section
chaudronnerie et soudure. En supposant qu’il nous est demandé de faire une étude de
vérification de la résistance des profilés à utiliser, en respecter les exigences
suivantes :
• Poids total de la charge à soulever y compris celui du chariot estimé à
(5 t× 9.81) ;
• Matériau à utiliser disponible dans le magasin : acier S235 ;
• Vitesse de déplacement de la charge ou de translation de 7,5 m/min ;
• Galet à utiliser de diamètre 200 mm ;
Dessin d’ensemble :

Nomenclature :
8 1 Câble
7 1 Crochet
6 8 Galet
5 4 Sommier
4 2 Poutre de roulement
3 2 Poutre principale
2 1 Chariot
1 1 Gabarit d’espace libre
Repère Nombre Désignation
1. Dimensionnement de la poutre principale :
8
D’après les exigences exprimées ci-dessus, la charge maximale à supporter
par le pont roulant sera fixée à 5 tonnes.

a) Modélisation :
La poutre principale est appuyée simplement sur ces deux côtes comme le montre la figure
suivante :

�����⃗𝒂𝒂 et 𝑹𝑹
 Calcul des réactions 𝑹𝑹 �����⃗𝒃𝒃 en appliquant le principe fondamentale
de la statique ( PFS) on a:
• La somme vectorielle des forces extérieures est égale au vecteur nul :

∑ �������⃗
𝐹𝐹𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒𝑒 =𝑜𝑜⃗ ⟺ ����⃗
𝑅𝑅𝑎𝑎 + ����⃗
𝑅𝑅𝑏𝑏 + 𝑃𝑃�⃗ = 𝑜𝑜⃗
En projetant suivant l’axe y on a ∑ 𝐹𝐹𝐹𝐹=0 :
𝑅𝑅𝑎𝑎 + 𝑅𝑅𝑏𝑏 – P = 0
• Le moment résultant au point a des forces extérieures est égal au vecteur nul :
∑ �����⃗
𝑀𝑀𝑎𝑎 = 𝑜𝑜⃗ ⟺ �����⃗ ����⃗
𝑀𝑀𝑎𝑎 (𝑅𝑅 �����⃗ ����⃗ �����⃗ �⃗
𝑎𝑎 ) + 𝑀𝑀𝑎𝑎 (𝑅𝑅𝑏𝑏 ) + 𝑀𝑀𝑎𝑎 (𝑃𝑃 ) = 𝑜𝑜

En projetant autour de l’axe perpendiculaire au plan formé par les x et y on a ∑ 𝑀𝑀𝑍𝑍 =0 :
𝐿𝐿 𝑃𝑃
𝐿𝐿 × 𝑅𝑅𝑏𝑏 − 𝑃𝑃 × = 0 ⇒ 𝑅𝑅𝑏𝑏 = , en remplaçant 𝑅𝑅𝑏𝑏 par son expression dans l’équation
2 2
𝑃𝑃 𝐏𝐏
précédente on obtient 𝑅𝑅𝑎𝑎 = , alors : 𝐑𝐑 𝐛𝐛 = 𝐑𝐑 𝐚𝐚 = .
2 𝟐𝟐

 Calcul du moment fléchissant maximal en procédant par la méthode


des coupures de gauche à droite :
𝑳𝑳
• Zone 1 : 𝟎𝟎 ≤ 𝒙𝒙 ≤
𝟐𝟐

9
Par application du PFS on a :
𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥) = 𝑅𝑅𝑎𝑎 × 𝑥𝑥
Expressions de 𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥) pour les différentes expressions de x :

𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥 = 0) = 0
� 𝐿𝐿 𝑃𝑃 × 𝐿𝐿
𝑀𝑀𝑍𝑍 �𝑥𝑥 = � =
2 4
𝑳𝑳
• Zone 1 : ≤ 𝒙𝒙 ≤ 𝑳𝑳
𝟐𝟐

Par application du PFS on a :


𝑥𝑥 𝐿𝐿 𝑥𝑥
𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥) = 𝑅𝑅𝑎𝑎 × 𝑥𝑥 − 𝑃𝑃(𝑥𝑥 − ) ⇒ 𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥) = 𝑃𝑃( − )
2 2 2

Expressions de 𝑀𝑀𝑍𝑍 (𝑥𝑥) pour les différentes expressions de x :


𝐿𝐿 𝑃𝑃 × 𝐿𝐿
𝑀𝑀𝑍𝑍 �𝑥𝑥 = � =
� 2 4
𝐿𝐿
𝑀𝑀𝑍𝑍 �𝑥𝑥 = � = 0
2
D’où le moment de flexion est maximale au centre de la poutre(point d’application de la
𝐏𝐏×𝐋𝐋 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓×𝟗𝟗,𝟖𝟖𝟖𝟖×𝟏𝟏𝟏𝟏
charge P) et est donnée par 𝐌𝐌𝐟𝐟 = = = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝐦𝐦
𝟒𝟒 𝟒𝟒

b) Choix du profil adéquat :


Pour choisir le profilé adéquat de la poutre principale, il faut vérifier la condition de
résistance suivante : 𝛔𝛔𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 ≤ 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 .
𝐌𝐌𝐟𝐟 𝐌𝐌𝐟𝐟
La contrainte maximale dans la poutre est donnée par : 𝝈𝝈𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎 = × 𝒚𝒚 = avec
𝑰𝑰 𝒘𝒘𝑰𝑰

 𝐌𝐌𝐟𝐟 : Moment de flexion maximal ;

10
 I : Moment quadratique de la section droite ;
𝑰𝑰
 𝐰𝐰𝐈𝐈 = : Module de flexion ;
𝒀𝒀
 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 : Contrainte normale admissible du matériau ;

Remarque : choix de matériau

Le matériau qui existe dans l’atelier est l’acier s235 (avec 𝐑𝐑 𝐞𝐞 = 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐) laminé a
Re
chaut d’une contrainte normale admissible σadm = .
S

Dans notre cas le matériau et les conditions d’exploitation sont connues donc le
coefficient de sécurité choisi est de 1,4.
𝐌𝐌𝐟𝐟 𝐌𝐌𝐟𝐟 𝑺𝑺×𝐌𝐌𝐟𝐟
Pour vérifier la condition de résistance, il faut que : ≤ 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 ⇒ 𝐰𝐰𝐈𝐈 ≥ = ;
𝐰𝐰𝐈𝐈 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 Re
147150×1.4×1000
AN : wI ≥ ⇒ 𝐰𝐰𝐈𝐈 ≥ 𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖𝟖, 𝟔𝟔𝟔𝟔𝐜𝐜𝐜𝐜𝟑𝟑 .
235

Les profilés normalisés valables sont cités dans le tableau suivant (voir annexe
tabbleau5) :

Désignation Masse linéique(kg/m) Module de flexion en (cm3)


IPN 340 68 923
IPE 360 57.1 904
Le profilé qui permet une minimisation de la masse est le profilé IPE 360, qui a des
caractéristiques suivantes :

2. Choix des rails de roulement et vérification des galets :


Dans cette partie, les galets et les rails seront calculés en conformité avec la norme
ISO 16881 « Appareils de levage à charge suspendue de support du chariot de
roulement ». Cette norme représente F.E.M.1.001 (fédération européenne de la
manutention). Cette partie comprend une vérification du diamètre du galet à choisir
en tenant compte de la pression appliquée par les rails.
Remarque :

Pour le choix des galets, en supposant que nous devons avoir le même galet que les
autres ponts de l’entreprise. Dans cette partie nous devons choisir les rails adéquats

11
pour les galets. La figure suivante présente les dimensions et la géométrie de notre
galet.

a) Vérification du galet suivant les règles de la norme ISO


16881-1 :
Les vérifications suivantes sont incontournables pour le dimensionnement des galets des ponts
roulants :
 Résistance de chargement maximal auquel il sera soumis ;
 Usure minimale des chemins de roulements ;
D’après la norme, les deux vérifications sont assurées par les deux formules suivantes :
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦
< 𝟏𝟏. 𝟗𝟗𝐏𝐏𝐥𝐥 (𝟏𝟏)
𝐛𝐛 × 𝐃𝐃
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦
< 𝐂𝐂𝟏𝟏 × 𝐂𝐂𝟐𝟐 × 𝐏𝐏𝐥𝐥 (𝟐𝟐)
𝐛𝐛 × 𝐃𝐃
Avec :
D : Diamètre du galet de roulement en mm
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 : charge maximale au galet en MPA
𝐏𝐏𝐥𝐥 : pression limite fonction du matériau du galet et du rail, en MPA (voir tableau 2)
𝐛𝐛 : largeur utile du rail en mm, si la surface du champignon de rail est plate b=l-2r
𝐥𝐥 : largeur du champignon de rail en mm
𝐫𝐫 : rayon d’arrondit extérieur du champignon de rail en mm

12
𝐂𝐂𝟏𝟏 : coefficient fonction de la vitesse de rotation du galet (voir tableau 3)
𝐂𝐂𝟐𝟐 : coefficient fonction de l’ensemble de mécanisme en translation du pont (voir tableau 4)

 Choix du rail de roulement et détermination de la largeur utile b :


 Détermination du matériau :
En supposant que le galet qui existe dans le magasin est fabrique à partir de l’acier allié
16NiCrMo16, de limite de résistance en traction de 800MPa. Le tableau2 de l’annexe nous
donne la valeur de la résistance en traction du rail et de la pression limite en fonction de la
résistance en traction du matériau de galet.
On constate qu’on peut choisir dans le tableau2 une pression limite 𝐏𝐏𝐥𝐥 de 7.2MPa et une
résistance limite de l’acier du rail de 510MPa pour une résistance en traction de 800MPa du
matériau de galet .

 Choix de la largeur du rail :Ce choix est fait en fonction des dimensions du
galet pour un fonctionnement adéquat du mécanisme. En utilisant les catalogues on
va choisir le rail ASCE 25 suivant :

Largeur utile b du rail :


Pour le rail ASCE 25 (rayon=5), 𝑏𝑏 = 𝐵𝐵 − 2𝑟𝑟 = 38.1 − 2 ∗ 5 = 28.1 ⇒ 𝐛𝐛 = 𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏

 Calcul de la charge maximale :Pour trouver la charge maximale sur le galet,


nous procédons par un calcul statique. Chaque côté du pont possède un sommier
comportant 2 galets, comme le montre la figure suivante :

13
SOMMIER D’UN PONT ROULANT
La charge sur les deux galets correspond à la réaction 𝑅𝑅𝑎𝑎 ou 𝑅𝑅𝑏𝑏

correspond à la réaction 𝑅𝑅𝑎𝑎 ou 𝑅𝑅𝑏𝑏

Tout calcul statique nous donne 𝐑𝐑 𝐚𝐚 ≈ 𝐏𝐏 avec P la charge maximale à transporter


(P=5 tonnes)
Remarque : à cette charge il faut ajouter le poids propre de la poutre principale qui a
été calculé dans le paragraphe du choix de ce profilé (m=57.1kg/m ce qui correspond
à une totale de M=57,1*12=685.2 Kg), cette masse est réparti sur les deux côtés de la
𝐌𝐌∗𝐠𝐠
poutre principale. Le poids total sur les deux galets est donc : 𝐏𝐏𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭 = + 𝐏𝐏 ∗ 𝐠𝐠 ⇒
𝟐𝟐

𝐏𝐏𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭 = 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓
Donc, la charge maximale sur chaque galet correspond à un demi du poids total alors
𝐏𝐏
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 = 𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭 = 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐
𝟐𝟐
 Détermination des coefficients C1 et C2 :
 Coefficient C1 :
En supposant que le pont fonctionne avec la vitesse 7.5m/min, selon les exigences de
client. Dans le tableau3 (voir annexe) on a un coefficient c1=1.09 en fonction d’une
vitesse de 10m/min (vitesse la plus proche de celle proposée) et un diamètre de galet
de 200mm.
 Coefficient C2 :
Le mécanisme est soumis fréquemment à la sollicitation maximale et couramment à
des sollicitations moyennes, en supposant que la durée de fonctionnement
quotidienne de notre mécanisme est de 1h à 2h. Ce qui donne en utilisant le tableau
4(voir annexe), un mécanisme de niveau L3, M5.
Le tableau5(voir annexe) donne en fonction du niveau M5 un coefficient c2=1.
b) Vérification des deux conditions :
 Première condition :
Cette première condition exige la vérification de l’inéquation suivante :
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 𝐏𝐏
< 𝟏𝟏. 𝟗𝟗𝐏𝐏𝐥𝐥 En remplaçant Pmax , b, D et Pl par leurs valeurs, on a : 𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 = 𝟒𝟒. 𝟗𝟗𝟗𝟗 et
𝐛𝐛×𝐃𝐃 𝐛𝐛×𝐃𝐃
𝟏𝟏. 𝟗𝟗𝐏𝐏𝐥𝐥 = 𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝟔𝟔𝟔𝟔, alors la condition est vérifiée.
 Deuxième condition :
𝐏𝐏
Celle-ci exige une vérification de l’inéquation suivante : 𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 < 𝐂𝐂𝟏𝟏 × 𝐂𝐂𝟐𝟐 × 𝐏𝐏𝐥𝐥 .
𝐛𝐛×𝐃𝐃
Cette condition est plus souvent utilisée pour déterminer le diamètre minimal du galet :

14
𝐏𝐏𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦
𝐃𝐃 < ⇒ 𝐃𝐃𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 = 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏. 𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒.
𝐛𝐛×𝐂𝐂𝟏𝟏 ×𝐂𝐂𝟐𝟐 ×𝐏𝐏𝐥𝐥
3. Dimensionnement de la poutre support du chemin de
roulement :
Dans un premier temps, nous allons considérer que cette poutre à une longueur de
16m est encastrée des 2 cotés, La section de cette poutre est la section d’un profilé en I
qui résiste bien à la flexion et dont les dimensions seront trouvées par la condition de
résistance.

Charge sur la poutre : cette poutre supporte les charges suivantes :


• Le poids propre du rail de roulement 𝐏𝐏𝐫𝐫 = (𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒𝟒. 𝟐𝟐 ∗ 𝟗𝟗. 𝟖𝟖𝟖𝟖)𝐍𝐍;
• ½ du poids de la poutre principale 𝐏𝐏𝐏𝐏 = (𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑𝟑, 𝟔𝟔 ∗ 𝟗𝟗, 𝟖𝟖𝟖𝟖)𝐍𝐍;
• La charge totale à transporter 𝐏𝐏𝐭𝐭 = (𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓 ∗ 𝟗𝟗. 𝟖𝟖𝟖𝟖)𝐍𝐍 ;
Le poids total est donc 𝐏𝐏𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭 = 𝐏𝐏𝐭𝐭 + 𝐏𝐏𝐏𝐏 + 𝐏𝐏𝐫𝐫 = 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓.
a) Choix du profilé adéquat :
La figure ci-dessous nous montre le modèle adopté avec une force Ptot

Le moment de flexion est maximale au centre de la poutre(point d’application de la charge P)


𝐏𝐏 ×𝐋𝐋 𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓𝟓×𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏
et est donnée par 𝐌𝐌𝐟𝐟 = 𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭𝐭 = = 𝟐𝟐, 𝟐𝟐𝟐𝟐. 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟖𝟖 𝐍𝐍. 𝐦𝐦𝐦𝐦
𝟒𝟒 𝟒𝟒

15
Pour choisir le profilé adéquat de la poutre principale, il faut vérifier la condition de
résistance suivante : 𝛔𝛔𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦𝐦 ≤ 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 .
𝐌𝐌 𝐌𝐌
La contrainte maximale dans la poutre est donnée par : 𝝈𝝈𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎𝒎 = 𝐟𝐟 × 𝒚𝒚 = 𝐟𝐟
𝑰𝑰 𝒘𝒘𝑰𝑰
Remarque : choix de matériau

Le matériau qui existe dans l’atelier est l’acier s235 (avec 𝐑𝐑 𝐞𝐞 = 𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝟐𝐌𝐌𝐏𝐏𝐏𝐏) laminé a
Re
chaut d’une contrainte normale admissible σadm = .
S

Dans notre cas le matériau et les conditions d’exploitation sont connues donc le
coefficient de sécurité choisi est de 1,4.
𝐌𝐌𝐟𝐟 𝐌𝐌𝐟𝐟 𝑺𝑺×𝐌𝐌𝐟𝐟
Pour vérifier la condition de résistance, il faut que : ≤ 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 ⇒ 𝐰𝐰𝐈𝐈 ≥ = ;
𝐰𝐰𝐈𝐈 𝛔𝛔𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚𝐚 Re
𝟐𝟐,𝟐𝟐𝟐𝟐.𝟏𝟏𝟏𝟏𝟖𝟖 ×1.4
AN : wI ≥ = 𝑚𝑚𝑚𝑚3 ⇒ 𝐰𝐰𝐈𝐈 ≥ 𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏𝟏, 𝟏𝟏𝟏𝟏𝐜𝐜𝐜𝐜𝟑𝟑 .
235

Les profilés adaptés à notre situation sont cités dans le tableau suivant (voir annexe
tableau5) :

Désignation Masse linéique(kg/m) Module de flexion en (cm3)


IPN 400 92,4 1460
IPE 450 77,7 1500
Le profilé qui permet une minimisation de la masse est le profilé IPE 450, donc il sera
choisi.
Conclusion :
Cet exposé nous a permis dans un premier temps de nous familiariser à la
conception. En outre il nous a donné l’occasion d’approfondir certaines de nos
connaissances que le nombre de séances très limite ne permet d’atteindre lors des
cours théoriques. Ainsi nous avons pu étudier tour à tour, la conception de la
charpente mais aussi les différents mécanismes intervenant dans le fonctionnement
du pont roulant. Nous ne pouvons terminer cet exposé sans remercier le
PROFESSEUR SIDIBE qui nous a donné l’opportunité d’élargir nos connaissances en
matière de conception.

III. Annexe :
Tableau2

16
Tableau3 :

Tableau4 :

Tableau5 :

17
Extrait du catalogue des profilés IPN

18
Extrait du catalogue des profilés IPE

19
20
21
IV. Références :
www.google.com/ Pont roulant.

Revue de construction métallique- Chemin de roulement de pont roulant

http://www.constructalia.com/francais/produits/structures/profiles_lamines_a_ch
aud

Technique de l’ingénieur (Appareils de levage et de manutention)

Catalogue des rails (pont roulant et portique

22

Vous aimerez peut-être aussi